Falling Sky [Stratégies]

Règles du forum
:!: ATTENTION :!:
Toute discussion concernant strictement Great Battles Of History (GBoH) ou Au Fil De L'Epée (AFDLE) doit se faire dans leur forum qui leur respectif.
Message
Auteur
Avatar du membre
Drago
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 10524
Enregistré le : mer. 1 oct. 2008 11:29
Localisation : Paris IX°

Falling Sky [Stratégies]

#1 Message non lu par Drago »

Hello,

j'ouvre un post pour discuter des stratégies des différentes factions dans l'excellent Falling Sky, dont nous avons fait une partie hier à 4 joueurs (scénario 53BC) et que nous avons arrêté à la 2° carte hiver.

Pour la 1ère fois, ce sont les Eduéens qui remportent la partie, étant les plus proches de leur objectif.
Note : nous n'avions pas prévu d'arrêter au 2° hiver, mais Luc devait décoller; je dis ça car évidemment en dehors des victoires automatiques, la stratégie de chaque camp se construit aussi et surtout en fonction de la fin programmée (1, 2 cartes hiver ou plus).

Eduéens - Luc : 0
Arvernes - Drago : -1
Romains - Gonzo : -6
Belges - Philger : -6

Image

C'était ma 1ère partie en tant qu'Arverne; c'est un camp passionnant à jouer.
Son principal ennemi est évidemment l'Eduéen, mais il doit forcément soit compter sur le belge pour casser de la légion romaine, soit aller faire le travail lui-même (plus compliqué).

Ce que j'ai retenu de l'Arverne :
- la planification est cruciale au début, les principaux objectif étant à la fois de se positionner pour faire des raids, seule source d'argent, mais aussi évidemment pour recruter;
- une fois ses 35 (!) warbands recrutés, il faut que Vercingétorix les positionne pour éviter la tentation de ses amis chevelus de descendre récupérer des tribus (Bretagne & Aquitaine, notamment), tout en maintenant une force puissante avec le chef pour pouvoir intervenir sur César à la faveur des événements coopératifs.
- Les arvernes doivent rallier le maximum de tribus, poussant ainsi les romains à une stratégie agressive, tout en saignant les Eduéens suffisamment régulièrement pour qu'ils doivent utiliser leurs actions à recruter plutôt qu'à suborner.

Le problème de l'Arverne, comme celui de toutes les factions proches de la victoire, est qu'ils deviennent la cible qui va au mieux geler les actions normales des autres joueurs; typiquement, dans notre partie, Ambiorix avait une armée de César à sa portée (il était sûr de pouvoir lui mal), mais il ne l'a justement pas fait car il ne manquait à l'Arverne que 2 légions détruites pour gagner.

J'ai pour le moment joué toutes les factions sauf le Belge; elles sont toutes intéressantes à jouer, mais les inclinaisons suivantes pour chaque champ sont recommandées pour s'éclater:

- Romains: avoir des qualités de planification et de projection à plusieurs tours,
- Arvernes: comme le romain, en moins marqué, mais aussi être très fort pour pousser les autres hors de leurs gonds, et exploiter chaque opportunité;
- Eduéens: opportuniste et machiavéliste, vous vous éclaterez !
"Mais fussiez-vous dans les alarmes,
Amis nous n'oublierons jamais,
Que nous avions pour frères d'armes
Les braves lanciers Polonais."
Les Adieux des Chasseurs à Cheval aux Lanciers Polonais

Répondre

Retourner vers « Antiquité - Moyen-Age »