La campagne d'Arracourt - BCS

Pour poster vos comptes rendu de partie....
Message
Auteur
Matt_b
Pousse pions
Pousse pions
Messages : 251
Enregistré le : ven. 29 mars 2019 18:58

La campagne d'Arracourt - BCS

#1 Message non lu par Matt_b »

Je me lance donc dans la campagne d’Arracourt de la série BCS. Je vais tenter de faire un CR comme j’avais pu le faire pour mes précédents CR de la série BAR, de la série GBACW ou de Combat!, en essayant d’expliquer quelques éléments de règles qui font toute la saveur de cette série, pour permettre à ceux qui ne l’ont jamais pratiquée de voir à quel point cette série est novatrice, et géniale (rien que ça !).
Ou l’inverse, pour ceux qui ne seront pas sensibles aux quelques concepts, un peu abstraits de prime abord, de montrer en quoi ils ont tort (je plaisante 😉 ).
Nous sommes donc le 18 Septembre 1944, dans le secteur d’Arracourt : pendant la percée menée par Patton en Lorraine, Hitler pense saisir une opportunité de contre-attaque avec sa 5ème armée, sur les éléments avancés de la 4 division blindée US.
L’échelle de jeu est de 1km par hexagone, et les unités représentent des bataillons, des compagnies, des sections, et divers types de groupes de combat.
Les QG de divisions ou de brigades sont représentées également, et forment avec leurs « trains » associés la logistique de ravitaillement, des renforts et des remplacements.
Un tour de jeu = Une journée et la campagne dure jusqu’au 30 septembre, donc 13 tours.
Voici donc la situation initiale :

Image

En jaune, les 3 hexagones objectifs : Lunéville, Arracourt, Château-Salins respectivement de gauche à droite.
En zoomant un peu, on a donc, du côté de Lunéville :
[EDIT: erreur de placement de l'unité placée dans Lunéville, elle doit être un hexagone au dessus.]

Image

Lunéville est faiblement défendue par des éléments de le 2 Cav (je garderai toujours l’appellation abrégée par souci de…raccourci 😊) . Au sud (la carte est orientée ouest/haut – est/bas) la 21Pz arrive au premier tour, et peut se montrer rapidement menaçante, tandis qu’au nord de Lunéville, la 15PG tient le bois de Parroy et se déploie tout autour.
A l’Est, la CCR/4 arrive pour prêter main forte aux défenseurs de Lunéville.
Du côté d’Arracourt :

Image

La CCA/4 semble tenir solidement Arracourt, mais s’est un peu dispersée (voir le bas de la carte sur la photo suivante).
Du côté de Château-Salins, un section allemande tient toujours la ville, tandis que la CCB/4 se présente pour prendre la ville.

A l’Est d’Arracourt (bas de la carte), les éléments avancés de la CCA/4 attendent les éventuels renforts allemands :

Image

Oui, parce que les renforts arrivent !
Deux brigades blindées allemandes fraichement montées arrivent par le bas de la carte (l’Est) librement selon le souhait du joueur allemand : choix de la date libre, et choix de l’hexagone quasi-libre. Ce qui laisse de nombreuses possibilités…

Le reste des renforts (les 2 brigades allemandes sont donc placées au 18 septembre mais rentrent quand le joueur le souhaite) :

Image

Il y a du monde à arriver, et donc des retournements de situation à prévoir #spoilersanstropmemouiller !
Les renforts US arrivent principalement par le haut de la carte et ceux allemands par le bas. Sauf la 21Pz au premier tour (voir plus haut).
Un tour de jeu voit donc s’activer alternativement pour chaque camp une formation (division ou brigade ici) représentée par son QG. Chaque activation d’une formation peut être suivie immédiatement de sa réactivation... Mais attention à la fatigue ! Il faut préserver ses forces pour les percées décisives (ce jeu est plein de lapalissades 😊 ). Facile à dire.

Premier concept « malin », le SNAFU, i.e. « Situation Normal, All F*** Up ». En gros, l’incertitude de l’activation d’une formation.
Au début d’une activation, on vérifie si la formation s’active pleinement, partiellement, ou pas du tout.
Pour cela, 2D6…
7 et + =activation complète,
3 à 6 = activation partielle,
2 = rien du tout.
Facile non ?
Et bien, derrière cette règle toute simple, se cachent plusieurs DRM (modificateurs de dés) suffisamment simples et malins qui représentent, certes de façon abstraite, les problèmes logistiques que peut rencontrer cette formation : des problèmes de ravitaillement (coupé par l’ennemi ou commun avec une autre formation), des problèmes liés au mélanges des unités de formation différentes, la fatigue…etc. Cette règle simple oblige donc à optimiser ses lignes de ravitaillement, à s’obliger à se fixer des objectifs (pour ne pas mélanger les différentes formations) et à gérer la fatigue. A l’opposé, couper les lignes adverses, repousser les QG ennemis donnent du sens, et permet d’empêtrer l’ennemi qui cherchera la réorganisation au combat, en priorité.
Autres avantages de ce concept, et notamment pour la campagne de The Last Blitzkrieg (campagne des Ardennes), pas besoin de règles spécifiques pour représenter l’attaque surprise des Allemands et l’apathie des divisions US au début de l’offensive. Un DRM spécifique, positif pour les troupes allemandes au début de la campagne et négatif pour les US, fait très très bien le job pour simuler ce début de conflit, ces DRM diminuant progressivement.

Mais revenons à ce module, ci-dessous l’état de fatigue des unités en jeu, au début de la campagne (cette fatigue diminuera donc les chances d’activation 😉)

Image

Chaque formation a quelques points d’artillerie disponibles et parfois un support (on verra cela plus tard).

A suivre pour le tour 1.
Modifié en dernier par Matt_b le mar. 31 mai 2022 20:45, modifié 1 fois.

Avatar du membre
lucolivier
Grand maitre de l'académie
Grand maitre de l'académie
Messages : 2163
Enregistré le : sam. 20 déc. 2008 18:28

Re: La campagne d'Arracourt - BCS

#2 Message non lu par lucolivier »

Merci, encore un CR que je vais suivre avec attention :clap:
J'ai fini les 13 tours de ma campagne solo hier sur un beau match nul. Les Américains tiennent Lunéville et ont cassé plus de chars. Les Allemands tiennent Arracourt et Château-Salins. Je trouve que c'est plus long que ce que je pensais et que la carte n'est pas bien grande, donc ça frite dur ! C'est vrai que la règle spéciale de Fat-3 et Fat-4 aide à temporiser un peu :)
Luc

Avatar du membre
Cric
Commissaire politique
Commissaire politique
Messages : 903
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 14:14
Localisation : Terrain Extremely Close

Re: La campagne d'Arracourt - BCS

#3 Message non lu par Cric »

Pareil que Luc, vivement la suite.
Et très sympa d'expliquer les concepts du jeu au fur et à mesure de la partie ;).
Komrad Cricovitch

Nous n'héritons pas la terre de nos ancêtres, nous l'empruntons à nos enfants.

"Amateurs strategy. Professionals talk logistics" - Omar Bradley

Avatar du membre
INOX
Grognard
Grognard
Messages : 616
Enregistré le : sam. 8 juil. 2017 13:23
Localisation : Nantes-Arcueil

Re: La campagne d'Arracourt - BCS

#4 Message non lu par INOX »

Merci pour ce cr et les explications qui vont avec. Je suis très intéressé car je me demande si je dois franchir la pas de la Gts ou cette version Bcs.

Avatar du membre
arnaudpp
Crabe
Crabe
Messages : 1822
Enregistré le : dim. 28 sept. 2008 14:14
Localisation : 94

Re: La campagne d'Arracourt - BCS

#5 Message non lu par arnaudpp »

Je me joins aux remerciements des autres membres : très très bonne idée que ce CR avec explications des grands concepts du jeu.
Bravo :clap:
Parties en cours : Nevsky (GMT) / Sedan 1870 (VV)
À venir Tourcoing 1794 (VV)
Fan d'Amirauté

Matt_b
Pousse pions
Pousse pions
Messages : 251
Enregistré le : ven. 29 mars 2019 18:58

Re: La campagne d'Arracourt - BCS

#6 Message non lu par Matt_b »

Merci pour vos encouragements :razz:

INOX a écrit : sam. 28 mai 2022 08:58 Merci pour ce cr et les explications qui vont avec. Je suis très intéressé car je me demande si je dois franchir la pas de la Gts ou cette version Bcs.
Alors, j'ai joué à GTS aussi (The Greatest Day) et je préfère me concentrer maintenant sur BCS. GTS est une bonne série également, mais il n'y a pas grand chose de comparable en fait, et je suis plus sensible à la philosophie de BCS que de GTS où la logistique et la planification ne sont finalement qu'accessoires alors que c'est le cœur du système BCS. :confus:
Modifié en dernier par Matt_b le sam. 28 mai 2022 15:04, modifié 1 fois.

Matt_b
Pousse pions
Pousse pions
Messages : 251
Enregistré le : ven. 29 mars 2019 18:58

Re: La campagne d'Arracourt - BCS

#7 Message non lu par Matt_b »

Tour 1 : 18 Septembre

Le temps est beau : visibilité de 4 hexagones et l’américain reçoit 3 points de soutien aérien, sur un jet de D6 (voir la table sur la photo sur les renforts dans le précédent message).
L’allemand aura beau s’échiner à tirer un 6 au dé, il n’en recevra aucun…JAMAIS.
Il décide, pour le moment, de ne pas faire intervenir ses 2 brigades blindées.
Dans sa stratégie, il souhaiterait que la 21Pz prenne Lunéville rapidement, s’y installe, pour envoyer au 2ème tour une brigade blindée pour établir une ligne de ravitaillement qui sera sans doute attaquée par les US, par le bas gauche de la carte (j’abandonne les points cardinaux, ça va être plus simple d’expliquer comme cela 😉)
La 2ème brigade devrait rentrer à l’opposé pour titiller la CCA/4, un peu éparpillée, qui serait peut-être tentée de prendre le bois à la 15 PG, et ainsi la prendre à revers pour foncer sur Arracourt.
En théorie 😊
L’initiative n’est pas déterminée au 1er tour, c’est forcément le joueur allemand qui débute.

L’allemand n’a donc que 2 choix pour ce tour, activer la 21 Pz ou la 15 PG.
Sauf que, si on zoome sur le QG de la 15 PG, on peut voir qu’elle est déjà « used ». C’est-à-dire qu’elle est déjà considérée comme précédemment activée et doit donc se réactiver sur un jet de dé (avec un risque accru de fatigue).

Image

Désolé pour la taille de la photo, je tenterai de m’améliorer ensuite.

On voit la différence avec la 2Cav US qui n’est pas activée du tout.
« Used » ou non, c’est bien évidemment dans les conditions de placement de la campagne.
(Encore une fois, pour faire un parallèle avec « The Last Blitzkrieg », cela vous donne quelques possibilités de « freezer » ou de ralentir certaines formations US au démarrage de la campagne, de façon simple, sans rajouter de règles spéciales.)
Le pion QG de la 15 PG, sur sa face « used » contient donc les informations suivantes :
- 10 : rayon de commandement (en haut à gauche)
- la face de dé (ici sur 5) : le jet de D6 nécessaire à sa réactivation (ici 5 ou 6),
- 2 : le nombre de point d’artillerie disponible pour la formation
- 10 : point de mouvement (en bas à droite). Chiffre noir : déplacement par camions.

(Le pion QG de la 2 Cav, sur sa face non activée, ne mentionne que le rayon de commandement, 8, et le nombre de point d’artillerie disponible, 0, pour information.)
Ainsi, pour revenir au choix de formation allemande à activer, il parait évident qu’il vaudrait mieux choisir la 21 Pz d’abord, plutôt que de devoir tenter d’avoir un 5 ou 6 sur un D6 pout activer la 15 PG, et ainsi risquer de passer son tour. D’autant que la tentation est forte pour la 21 Pz de foncer sur Lunéville faiblement défendue pour le moment, sans attendre que le CCR/4 puisse la renforcer.

Dont acte, partons sur la 21 Pz.

Le SNAFU passe sans encombre, et la 21 Pz peut donc s’activer pleinement.

Une autre belle idée de la série est qu’à chaque activation réussie, on doit désigner 1 ou 2 hexagones « objectifs ». La formation n’est peut attaquer uniquement qu’une unité qui se trouve dans un rayon de 2 hexagones autour de cet (ou ces) objectif(s).
Si on met tous ces œufs-objectifs dans le même panier-hexagone, on bénéficie même d’un bonus à l’attaque.
Encore une fois, il faut donc planifier…
Activation pleine, le joueur allemand décide donc de placer ces 2 objectifs directement sur l’unité US tenant Lunéville, et y envoie immédiatement le 2112ème bataillon de blindés pour prendre la ville.

Image

Attardons-nous donc sur les pions et leur représentation sur cette photo.
Le 2112ème bataillon possède une valeur 3 rouge, qui représente son « Armor Value ».
Le 14 indique ses points de mouvement, et le fait qu’il soit en rouge indique que c’est un mouvement blindé. (Noir = camions comme vu précédemment et blanc = à pied).
Le petit 3 en noir est peut-être le chiffre le plus important, puisqu’il représente la qualité de l’unité. Je crois que ce chiffre varie de 1 à 6 (à vérifier tout de même). Donc 3, c’est moyen + 😊
Enfin, le 2 encadré jaune est le nombre de pas de perte de l’unité. Chaque unité peut tirer 2 fois par tour, s’ils en ont la possibilité.

Si on prend l’unité un peu en arrière, la compagnie C du 10ème bataillons de la CCR/4, on retrouve nos valeurs de mouvement (4 à pied), et une qualité de 4 (une bonne unité) pour 2 pas de perte.
Mais il y a surtout une flèche…qui indique que l’unité peut attaquer ! Et oui, il y a là une géniale subtilité qui va rendre les combats interarmes aussi réalistes que possible.
Notons que sur son verso, cette unité « monte dans ses camions », la capacité de déplacement augmente, au détriment de sa qualité et de la perte de sa capacité de combat (plus de flèche…).
La compagnie B du 2 Cav qui tient la ville, elle, possède à la fois la capacité de combat (une flèche) et une capacité de tir (une Armor Value de 1). C’est une unité « dual » avec tous les avantages et les inconvénients de sa dualité.
On peut donc déjà évoquer les différents types de combat :
- l’engagement entre 2 forces blindées (échanges de tir) : comparaison des Armor value + AR (le chiffre de qualité) avec des DRM des attaquants et défenseurs.
- l’attaque par tir d’une unité blindée contre l’infanterie : une table de barrage selon la position du défenseur
- le barrage d’artillerie avec une unité qui sert d’observateur : idem
- l’assaut par une unité ayant une flèche (infanterie ou « dual ») : comparaison des AR avec des DRM des attaquants et défenseurs. Et là, première remarque : si l’unité d’infanterie de la CCR/4 venait au contact du bataillon blindé allemand, elle aurait déjà un avantage avec une qualité de troupe de 4 face à 3, peu importe la valeur de l’Armor Value . Ces petites subtilités permettent vraiment de différencier les unités, et de devoir planifier ces attaques.

Ici, on a donc notre bataillon blindé allemand qui est obligé d’engager la compagnie US. Selon les zones de contrôle, il y a parfois obligation ou non d’engager l’unité adverse mais je ne rentrerai pas dans ces détails ici.
Le calcul est simple : 3+3 côté Allemand +1 pour être dans une zone à double objectif.
Côté US : 1+4
Ah oui, à BCS, il n’y a pas de CRT 😊. Il faut juste savoir additionner, ici 7 pour l’allemand et 5 pour l’américain, et soustraire, donc un +2 pour l’allemand et sur un jet de 2D6, 9 et + représente une perte pour le défenseur. Avec le +2 c’est ce qu’il se produit ici, et la compagnie de la 2 Cav, à un pas de perte, disparait déjà pendant que l’allemand s’empare de Lunéville.

Petite précision : l’engagement entre forces blindées est la seule exception où un combat peut être mené en dehors d’une zone définie par le marqueur d’objectif(s). Mais pour rentrer dans un hexagone à point de victoire, ce marqueur est obligatoire.

Le reste de la 21 Pz se déploie donc autour de cette prise !

Image

Ce qui amène plusieurs réflexions…
1. Que je fais souvent des photos floues :roll: ,
2. ...
A suivre 😊

Avatar du membre
hell on wheels
hell on wheels
hell on wheels
Messages : 10178
Enregistré le : jeu. 12 nov. 2009 23:06
Localisation : Paris outragé.... Paris martyrisé... mais Paris libéré

Re: La campagne d'Arracourt - BCS

#8 Message non lu par hell on wheels »

La qualité maximale d’une unité est de 5 dans la BCS ;)

Jamais vu de 6, un peu comme pour le rating à OCS :razz:
Modifié en dernier par hell on wheels le sam. 28 mai 2022 16:27, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Cric
Commissaire politique
Commissaire politique
Messages : 903
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 14:14
Localisation : Terrain Extremely Close

Re: La campagne d'Arracourt - BCS

#9 Message non lu par Cric »

Le train de la 2 Cav Crp a disparu sur la dernière photo, il a été repositionné a proximité du 2 Cav HQ hors champ ?
Pourquoi l'hex 34.10 de Lunéville n'a pas été pris par une unité Allemande ?
Komrad Cricovitch

Nous n'héritons pas la terre de nos ancêtres, nous l'empruntons à nos enfants.

"Amateurs strategy. Professionals talk logistics" - Omar Bradley

Avatar du membre
hell on wheels
hell on wheels
hell on wheels
Messages : 10178
Enregistré le : jeu. 12 nov. 2009 23:06
Localisation : Paris outragé.... Paris martyrisé... mais Paris libéré

Re: La campagne d'Arracourt - BCS

#10 Message non lu par hell on wheels »

Cric a écrit : sam. 28 mai 2022 16:13 Le train de la 2 Cav Crp a disparu sur la dernière photo, il a été repositionné a proximité du 2 Cav HQ hors champ ?
Pourquoi l'hex 34.10 de Lunéville n'a pas été pris par une unité Allemande ?
le résultat "Traffic" ?

Répondre

Retourner vers « Compte rendu »