[CR] The Longest Day à Bourgbarré

Pour poster vos comptes rendu de partie....
Message
Auteur
Avatar du membre
Hill621
Sapeur camember à la retraite
Sapeur camember à la retraite
Messages : 1290
Enregistré le : lun. 29 sept. 2008 07:20
Localisation : Nantes

[CR] The Longest Day à Bourgbarré

#1 Message non lu par Hill621 »

Voici le CR très bref, genre roman photo, d'une partie en face à face de The Longest Day ('tain quel jeu :priere: ) jouée entre Philippe Germain alias "Philger" et moi-même, Thomas Pouchin alias "Hill621", à Bourgbarré le long WE du 7 au 10 mai 2009.

Tout d'abord, le cadre dans lequel s'est déroulé le Kriegspiel :
Image

L'équipe des malades :
Image

Au bout d'une petite soirée, le setup est fait :
Image

La forteresse Cherbourg :
Image

Petite vue générale des plages, on se bouscule sévère pour débarquer :
Image

Utah à gauche (tout devrait bien se passer...) et Omaha à droite (chauds les marrons !!!) :
Image

Secteur Rosbeef, normalement ça devrait aller, si les batteries cottières la bouclent un peu (z'avez vu comment que mes pions y sont tout bien alignés) :
Image

A suivre, les parachutages ou quand Pierre Richard prend les commandes...
Thomas POUCHIN
www.nutspublishing.com

Avatar du membre
Philger
Pousse pion
Pousse pion
Messages : 73
Enregistré le : mar. 3 mars 2009 18:15
Localisation : PARIS 20ème

Re: [CR] The Longest Day à Bougbarré

#2 Message non lu par Philger »

Hill621 a écrit :L'équipe des malades :
P'tain j'ai une sale tronche sur cette photo :( , limite Psychopathe :moi: Et non, j'étais pas bourré!
J'ai un avis à vous donner, toutes les fois que vous voudrez parler: taisez-vous. TURENNE

Avatar du membre
Hill621
Sapeur camember à la retraite
Sapeur camember à la retraite
Messages : 1290
Enregistré le : lun. 29 sept. 2008 07:20
Localisation : Nantes

Re: [CR] The Longest Day à Bougbarré

#3 Message non lu par Hill621 »

Les parachutages en secteur Britanniques commencent du feu de Dieu. Les planeurs du major Homward qui devaient prendre les ponts de Benouville et Ranville se paument et tombent dans les marais en plein milieu d'un bataillon d'Ostruppen qui trompe son ennui en jouant au tir au pigeon. Le commando est pulvérisé et les ponts toujours Allemands :evil: . M'en fout, j'ai un bataillon qui saute sur la batterie de Merville afin d'éviter qu'elle ne batte Sword de ses canons. Allez les gars, ne me décevez pas ! Et hop... dans la flotte. Le bataillon barbotte au large des côtes, la batterie est intacte. Bon, c'est pas grave, le gros de la division arrive. Mouais... encore faudrait il que ça arrive entier... Une vraie boucherie, les pertes sont assez conséquente et la désorganisation à peine croyable. Tiens v'la le HQ de la 6° airborne qui arrive par planeurs. Non pas par là ! et hop... HQ détruit :aie: Division non commandée et non ravitaillée pour 10 jours :engueule:
La fête du slip commence... Puisque c'est ça je ne met même pas de photo.

Côté US, de ma longue vie de pratiquant de The Longest Day, j'ai assez rarement vu un bordel pareil :
Image

Question pour voir si vous suivez, combien de bataillons non désorganisés ? j'attends... oui, 2 ! très bien dans le fond. Pagaille indescriptible sans compter les pertes, certes moins importantes qu'à la 6° airborne, mais de toute façon on ne pouvais faire plus...

A suivre : l'assaut secteur US ou Utah la sanglante (oui oui, y'a pas de faute...)
Thomas POUCHIN
www.nutspublishing.com

Avatar du membre
Hill621
Sapeur camember à la retraite
Sapeur camember à la retraite
Messages : 1290
Enregistré le : lun. 29 sept. 2008 07:20
Localisation : Nantes

Re: [CR] The Longest Day à Bougbarré

#4 Message non lu par Hill621 »

Les troupes de la 4° DI US approchent des plages d'Utah. Faut pas se fier à la photo, le gars Philippe il avait pas picolé... Ses canons de 210 commencent à dézinguer tout ce qui approche des plages, sans compter les Sherman DD qui nagent comme des fer à repasser. Vu ce qui part au fond de la Manche, on va occuper les fan d'archéologie sous-marine pendant des siècles à ce rythme là.
Résultat des courses, 1 bataillon sur 3 prend pied sur la côte, le reste ne peut débarquer et compte un tiers de pertes. La fête continue...
Image

Vu l'hécatombe un peu partout, je serre les fesse un max quand les gars des 1° et 29° divisions approchent d'Omaha. Je suis presque soulagé de voir que ça n'est pas pire que ce le fut dans la réalité. C'est donc un bon gros bain de sang avec de bon grosses pertes et une progression quasi nulle. Sur les 5 plages, seules 3 sont emportées par les GI's, 2 restent au main des Allemands. Je pousse un tel soupir de soulagement que mes pions font un bond de 10 km à l'intérieur des Terres. Effectivement, à seulement 2 plages conquises, on avait plus qu'a remballer le jeu... Sinon, les 2° et 5° bataillons de Rangers laissent la moitié de leurs effectifs en escaladant la falaise, tout ça pour aller perdre l'autre moitié dans une folle charge en territoire ennemi.
Sinon, jusque là tout va bien :gratte:
Image

A suivre : l'assaut secteur Anglais ou quand tout se passe bien au centre, faut se méfier des ailes...
Thomas POUCHIN
www.nutspublishing.com

Avatar du membre
Hill621
Sapeur camember à la retraite
Sapeur camember à la retraite
Messages : 1290
Enregistré le : lun. 29 sept. 2008 07:20
Localisation : Nantes

Re: [CR] The Longest Day à Bougbarré

#5 Message non lu par Hill621 »

Quand les Britannouilles approchent des plages de Gold et Juno, balottés dans leurs coques de noix, vu la tournure des événements, je ne stresse même plus. Au point où on en est, un hécatombe de plus ou une de moins...
Eh bien effectivement y'avait pas de quoi stresser, les Tommies prennent pied sur les plages le fusil à la bretelle. Les artilleurs allemands, ronds comme des queues de pelles, cuvent leur schnapps dans leurs blokhaus humides. Y'a bien quelques pertes, mais elles sont minimes : quelques Sherman Duplex-Drive à la baille (ben oui, faut lever la juppe avant de les foutre à l'eau...) et les Royal Marines qui sont repoussés devant Arromanches (ça, c'est vraiment histoire d'emmerder le monde, qu'est ce que je vais faire de mon port artificiel tout neuf ?).
Image

Les artilleurs teutons de Sword beach ont du faire leurs classes avec ceux d'Utah. Mazette ce carton ! Moi qui comptait sur un assaut réussi à Sword pour sauver la tête de pont de la rive droite de l'Orne laissée vacante par ces incapables de la 6° airborne, va faloir que je trouve un plan B...
Image

A suivre : 6 juin, réaction allemande...
Thomas POUCHIN
www.nutspublishing.com

Avatar du membre
Hill621
Sapeur camember à la retraite
Sapeur camember à la retraite
Messages : 1290
Enregistré le : lun. 29 sept. 2008 07:20
Localisation : Nantes

Re: [CR] The Longest Day à Bougbarré

#6 Message non lu par Hill621 »

Le 6 juin dans l'après midi commence le long tango langoureux (c'est une image hein, n'allez pas imaginer...) entre les Allemands qui gagnent les plages et les Alliés qui essaient d'en sortir. La course de vitesse ne laisse que peu de surprise sauf une petite à Utah où Carentan ne peut être complètement libéré et une vilaine sur la rive droite de l'Orne où ça commence sérieusement à tourner saucisse pour les Britannoches...

Voilà une vue générale du secteur US. A noter que l'Allemand a profité des difficultés des Américains pour prendre la moitié de la ville de Carentan alors que tout devait tomber le Jour-J (là, je dois dire que Philippe m'a beaucoup déçu, on croit avoir affaire à un gentelman et puis à la première occasion...) :
Image

Petite vu du secteur Utah. A noter le peu d'unités débarquées, due en grande partie à la timidité (frousse ?) de l'Allié qui rechigne à risquer de perdre ses HQ sous les obus des batteries cottières (50% de chances quand même !). Le retard est très important et à mon avis Cherbourg vient de gagner une semaine de répis :
Image

Omaha... entre les pertes, le terrain abominable et le nombre d'unités allemandes, c'est pas la joie. Pour la version blitzkrieg, il faudra repasser !
Image

Vue générale du secteur Britannique. A remarquer la bonne progression derrière Gold beach qui s'explique par le fait qu'il n'y a strictement personne en face, et la situation catastrophique sur la rive droite de l'Orne.
Image

Petit zoom sur Gold et Juno. A droite, Bayeux va être investie et la terrible batterie de Longue n'est plus. Remarquer le vide impressionnant devant la 50° DI, ansi que les pertes ridicules. Dans ce secteur, c'est clair, l'Allié bombe le torse.
Image

Par contre, sur le secteur Sword, c'est marrant mais l'Allié la ramène nettement moins ! L'Allemand à fort judicieusement contre attaqué sur Ranville et refermé la poche. Les paras sont pris au piège mais je m'en fout, y'en avait presque plus... La défense allemande devant Caen est assez remarquable et les opérations retardatrices très efficaces (là encore, Philippe m'a quelque peu déçu, très mesquin tout ça...).
Image

Allez, une vie générale du front au soir du 6 juin pour la forme. C'est quand même beau, non ? :
Image

A suivre : 7 juin...
Thomas POUCHIN
www.nutspublishing.com

Avatar du membre
Tony 51
Canada Dry Italien
Canada Dry Italien
Messages : 7222
Enregistré le : ven. 22 août 2008 00:05
Localisation : Reims, Marne (51)

Re: [CR] The Longest Day à Bougbarré

#7 Message non lu par Tony 51 »

Hi l'ami Thomas,

Boudiou que ça a l'air bon...faut vraiment que je regarde ma boite de plus près... :D
"Have a little charity for Bragg !" Judith Lee Hallock in Braxton Bragg & Confederate Defeat.
Lecture : L'Economie d'Ancien Régime : un monde de l'échange et de l'incertitude (Jean-Yves Grenier)

István a Király
Grognard
Grognard
Messages : 494
Enregistré le : lun. 29 sept. 2008 17:52

Re: [CR] The Longest Day à Bougbarré

#8 Message non lu par István a Király »

Tres sympa CR...comme d'hab avec Hill621.

Salut Philippe ! Toujours partant pour les gros monstres je vois ;)

Avatar du membre
Hill621
Sapeur camember à la retraite
Sapeur camember à la retraite
Messages : 1290
Enregistré le : lun. 29 sept. 2008 07:20
Localisation : Nantes

Re: [CR] The Longest Day à Bougbarré

#9 Message non lu par Hill621 »

Tony 51 a écrit :Hi l'ami Thomas,

Boudiou que ça a l'air bon...faut vraiment que je regarde ma boite de plus près... :D
Salut Tony,
Ne fait pas que la regarder !
Tres sympa CR...comme d'hab avec Hill621.
Salut Philippe ! Toujours partant pour les gros monstres je vois
Merci ;)
Je crois qu'avec Philippe on est sur la même logueur d'onde question taille de jeu :D
Thomas POUCHIN
www.nutspublishing.com

Avatar du membre
Philger
Pousse pion
Pousse pion
Messages : 73
Enregistré le : mar. 3 mars 2009 18:15
Localisation : PARIS 20ème

Re: [CR] The Longest Day à Bougbarré

#10 Message non lu par Philger »

Le 6 juin vu par l’allemand

Le 5 juin le temps en Manche est exécrable, une partie de l’état major allemand est occupé à faire un Kriegspiel (prenant l’hypothèse d’un débarquement en Normandie…), Rommel est en Allemagne.
Non l’allié ne va pas débarquer dans les jours à venir...

6 juin, les rapports sont confus, mais pas de doute, l’allié a lancé une opération d’envergure sur les plages Normandes. Véritable débarquement ou opération de diversion? Il est encore trop tôt pour le dire. Toutefois, les services secrets sont formels de nombreuses divisions attendent encore en Angleterre prêtes à débarquer dans le Pas de Calais…

Sur les terrain les troupes ont engagé l’ennemi.

Secteur Caen
Avec le commandement de la 6ème Division Aéroportée anéantie les paras anglais sont désorganisés et incapables de toute action offensive.
[Une division sans HQ, ne peut plus attaquer et se déplace et combat à moitié potentiel. Par contre on a un peu merdé en tirant l’attrition à l’atterrissage : les HQ n’ont pas à tirer ! Mon cher adversaire a également oublié de parler de sa toute première action de la partie : le Major Howard qui loupe complètement l’opération Pegasus Bridge et dont la force est anéantie à l’atterrissage !]
Le secteur est principalement tenu par la 21ème Pz division, mais les troupes sont dispersées dans l’arrière pays. Toutes les unités ont ordre de converger vers Caen, mais sont gênés par l’aviation alliée très active dans le secteur.
La 711ème division, stationnée à l’est d’Ouistreham, est difficilement rappelée [la plupart des unités sont hors carte, chaque unité doit réussir un jet de dé pour entrer en jeu] dans le secteur pour chasser les paras qui barbotent dans les zones inondés.
Des troupes anglaises, identifiés comme faisant partie de la 3ème division d’infanterie britannique, tentent de sécuriser le pont sur l’Orne. Des éléments blindés de la 21ème contrent attaquent et reprennent Ranville : les alliés ne pourront pas passer par là !
En avant de Caen une ligne de défense est hâtivement constituée par la 21ème Pz épaulée par quelques unités rescapée de la 716ème DI. Des éléments avancés, retranchés dans le fort de Douvre espèrent, mais sans grande conviction, retenir l’avance britannique.

Entre Caen et Bayeux
Le grand vide ! La 716ème DI est sensée tenir le terrain. Mais avec des effectifs réduit, étalée entre Isigny et Caen et subissant de plein fouet les débarquements alliées, elle n’est plus opérationnelle. D’autant plus que l’aviation alliée a cloué sur place ses camions de ravitaillements.
[Un HQ a besoin d’un pion « supply » pour ravitailler ses unités - à 8 hex max de distance. En fait, l’interdiction alliée ayant immobilisé celui destiné à la 21ème - on peut le voir sur une des photos entouré de pions interdiction - celui destiné à la 716 a été affecté à la 21ème Pz. Tout le monde est automatiquement ravitaillé le jour J, mais ce plus le cas pour les tours suivants.]
Les quelques troupes disponibles - essentiellement la 252eme DI - essaient de former un front autour et au sud de Bayeux et de verrouiller tout les axes routiers en tenant les ponts.
[En ville l’infanterie double sa défense, une colline double la défense et permet d’avoir une ZOC - et oui sinon pas de ZOC - enfin derrière une rivière, même avec un pont, l’attaquant est divisé par deux].

Entre Bayeux et Isigny
Les américains ont prix pied mais on essuyés de lourdes pertes. Il n'on réussi à a progresser que de quelques kilomètres à l'intérieur des terres.
La solide 352ème division tiens le terrain épaulée par le 1er régiment de Flak et ses très efficaces canons de 88. A l’ouest de Bayeux un bon front défensif est constitué autour d'une hauteur. Plus loin, la ligne de front est hâtivement constituée au sud de la pointe du Hoc. Des unités de Flak sont détachées pour pourchasser un groupe de Rangers qui à non seulement miraculeusement réussi à prendre pied à la pointe du Hoc mais qui à ensuite foncé vers l’est pour se retrancher à Gramcamp.

Entre Carentan et Montebourg
A Carentan les Fallschrimjaeger attachés à la 91ème et aidés d’unités de Flak, verrouillent les sorties de la ville. Il faut absolument tenir pour empêcher les américains de faire la liaison avec les troupes débarquées à l’ouest d’Isigny [Omaha] mais surtout les empêcher de déboucher sur un terrain plus difficilement défendable.
Dans les secteurs de St Sauveur et Montebourg les troupes s’avancent pour empêcher les paras de sortir des secteurs inondés. Près de Montebourg la batterie « MKB MARC » doit être défendue a tout prix pour continuer de balayer de son feu les plages américaines.
Les 709ème, 243ème et 91ème division, ainsi que de nombreuses troupes indépendants sont dispersés dans la péninsule : elles entament leur lente progression vers le front.
Modifié en dernier par Philger le ven. 15 mai 2009 12:24, modifié 4 fois.
J'ai un avis à vous donner, toutes les fois que vous voudrez parler: taisez-vous. TURENNE

Répondre

Retourner vers « Compte rendu »