CR: This is the end (The Walking dead all out war)

Pour poster vos comptes rendu de partie....
Message
Auteur
ulzana
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 4586
Enregistré le : mar. 14 avr. 2015 17:57

CR: This is the end (The Walking dead all out war)

#1 Message non lu par ulzana »

Image

C'était hier.
Heureusement nous étions déjà hors de la ville, car les embouteillages ont rapidement empêché toute sortie
de véhicules et ceux qui s'enfuyaient à pied n'avaient aucune chance...

Très vite nous avons abandonné deux voitures après en avoir siphonné l'essence pour ravitailler le vieux pick up,
seul capable de nous transporter tous les six avec le matériel que nous avons récupéré en chemin.

Nous roulons vers les montagnes de West Virginia, les forêts y sont giboyeuses et la région très peu peuplée,
Derek y possède une ferme dans un hameau isolé et quantité d'armes automatiques... et les munitions qui vont avec à profusion...
nous sommes en Amérique...

Malgré la route parcourue et la nuit qui tombe, l'excitation engendrée par l'adrénaline nous maintient encore en éveil.
Nous ne réalisons pas encore que le monde que nous avons connu n'est probablement plus.

Avatar du membre
Harvester
Pousse pion
Pousse pion
Messages : 95
Enregistré le : mar. 26 mars 2019 17:49
Localisation : Le Chesnay
Contact :

Re: CR: This is the end (The Walking dead all out war)

#2 Message non lu par Harvester »

Ah, enfin un amateur de ce jeu :mrgreen:

ulzana
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 4586
Enregistré le : mar. 14 avr. 2015 17:57

Re: CR: This is the end (The Walking dead all out war)

#3 Message non lu par ulzana »

La ferme de Derek est encore à plus d'une heure et demi de route et la jauge d'essence est depuis un moment dans le rouge,
et le carbu récupéré sur nos deux voitures a déjà servi à remplir le réservoir.
Nous allons finir par tomber en rade, en pleine nuit, au milieu de nulle part...
Et nul véhicule abandonné sur cette route de montagne.

L'inquiétude le dispute à la fatigue.
Jusqu'ici la chance nous a favorisé, mais cela ne devrait pas durer.
Nous n'avons que quatre armes de poing, peu de munitions, une batte et quelques couteaux: pas de quoi impressionner les péquenots du coin, forcément surarmé et peu désireux de partager leur essence avec des étrangers, même contre des dollars dont la valeur risque fort de chuter vu le contexte.

Les minutes s’égrènent dans un lourd silence, l'excitation de la fuite laisse place à l'angoisse, même si chacun tente de n'en rien laisser paraitre, l'adrénaline n'est plus pour y remédier.
...
Au détour d'une forêt dense, un panneau défraichi annonce un hameau.
La tension est palpable, chacun scrute la route devant, bordée par des sous bois obscurs de grands conifères...






Répondre

Retourner vers « Compte rendu »