Conseils de lecture sur une campagne militaire au moyen-âge?

Pour parler des sorties et nouveautés en livres.
Message
Auteur
Avatar du membre
Lionel martinez
Grognard
Grognard
Messages : 619
Enregistré le : lun. 7 juin 2021 14:41
Localisation : 94

Re: Conseils de lecture sur une campagne militaire au moyen-âge?

#11 Message non lu par Lionel martinez »

Je juste de recevoir Crécy, de Michael Livingstone. Formidable bouquin paraît-il. J’en dirai plus dans quelques jours.

Avatar du membre
Thierry Michel
Grognard
Grognard
Messages : 1304
Enregistré le : sam. 14 sept. 2013 19:33
Contact :

Re: Conseils de lecture sur une campagne militaire au moyen-âge?

#12 Message non lu par Thierry Michel »

Lionel martinez a écrit : mer. 9 nov. 2022 20:51 Petrarch's War de William Caferro (Cambridge University Press 2018, 2020).

Il est relativement court. C'est de la micro-histoire. C'est un mélange d'histoire militaire et d'histoire économique (les guerres doivent être financées). C'est d'une qualité d'analyse rare. Son gros défaut est justement de faire apparaître les manquements de beaucoup d'autres livres: on apprend tellement de choses diverses - des méthodes d'analyse, à l'historiographie de tel sujet, ou à ce que l'on croit savoir des revenus des soldats, des citoyens florentins, à ce que l'on croit savoir des mercenaires en Italie - et en si peu de pages, que l'on se demande pourquoi tous les livres que l'on lit ne sont pas tous simplement écrit comme celui là.
Tu as lu celui qu'il a écrit sur Hawkwood ?
J'échange des trucs.

Avatar du membre
Lionel martinez
Grognard
Grognard
Messages : 619
Enregistré le : lun. 7 juin 2021 14:41
Localisation : 94

Re: Conseils de lecture sur une campagne militaire au moyen-âge?

#13 Message non lu par Lionel martinez »

Non. Pas encore, c’est prévu mais d’autres livres interfèrent. Et ils sont nombreux à interférer. Et toi ?

Avatar du membre
Thierry Michel
Grognard
Grognard
Messages : 1304
Enregistré le : sam. 14 sept. 2013 19:33
Contact :

Re: Conseils de lecture sur une campagne militaire au moyen-âge?

#14 Message non lu par Thierry Michel »

Nope, je me demandais lequel choisir entre les deux.
J'échange des trucs.

Avatar du membre
Lionel martinez
Grognard
Grognard
Messages : 619
Enregistré le : lun. 7 juin 2021 14:41
Localisation : 94

Re: Conseils de lecture sur une campagne militaire au moyen-âge?

#15 Message non lu par Lionel martinez »

Interférences !

Avatar du membre
blutch/elian
Grognard
Grognard
Messages : 884
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 08:07
Localisation : Paris-Montreuil

Re: Conseils de lecture sur une campagne militaire au moyen-âge?

#16 Message non lu par blutch/elian »

herodote a écrit : sam. 12 nov. 2022 12:44 Le livre de Contamine, "la Guerre au Moyen âge" assez général mais intéressant, il inclut aussi l'empire ottoman .
merci
je l'ai celui-là! je viens de relire le chapitre Art militaire, avec en particulier "stratégie, maîtrise de l'espace et du temps".

Avatar du membre
Lionel martinez
Grognard
Grognard
Messages : 619
Enregistré le : lun. 7 juin 2021 14:41
Localisation : 94

Re: Conseils de lecture sur une campagne militaire au moyen-âge?

#17 Message non lu par Lionel martinez »

Le livre de Michael Livingston sur Crécy (Osprey 2022) est formidable.
Du même calibre que celui sur la guerre de Pétrarque, mais de lecture plus aisée.

TsaoTsao
Pousse pion
Pousse pion
Messages : 55
Enregistré le : lun. 25 juil. 2011 09:02

Re: Conseils de lecture sur une campagne militaire au moyen-âge?

#18 Message non lu par TsaoTsao »

Je recommande celui-ci :

Agnès Vinas et Robert Vinas, La compagnie catalane en Orient, 1303-1311, Pollestres, TDO, 2012, 237 p.

On arrive à le trouver d'occasion et même à des prix raisonnables (mais pas ces temps ci...)

Très complet, sérieux, bien illustré et passionnant. Seul bémol : c'est un format "beau livre", un peu casse pied quand on veut lire avant de s'endormir...

Avatar du membre
Lionel martinez
Grognard
Grognard
Messages : 619
Enregistré le : lun. 7 juin 2021 14:41
Localisation : 94

Re: Conseils de lecture sur une campagne militaire au moyen-âge?

#19 Message non lu par Lionel martinez »

Je suis en train de finir ce bouquin
Image

Il est formidable. Si vous cherchez un livre sur une campagne militaire au moyen-âge, ne cherchez plus.

Les quatre premiers chapitres expliquent les racines de la guerre de cent ans, depuis 1066 (chap 1) et Isabelle de France épouse de Edward II (chap 2) en passant par le commerce du vin et de la laine dans les Flandres (chap 3) et bien les tout débuts de la guerre de cent ans (chap 4). Beaucoup de choses à apprendre ou a réapprendre en 60 pages.

La campagne commence (chap 5) Caen est mise a sac (chap 6) et Edward III et Philippe VI jouent un jeu de chat et souris le long de la Seine (chap 7). Edward réussit à la franchir et file à toute allure vers le nord pour se retrouver coincé par la Somme. Un gué presque miraculeux lui permet de franchir cet obstacle (chap 8). Nous sommes prêt pour la bataille.

Ces deux premières parties sont une leçon d'histoire et une leçon d'histoire militaire: comment une armée marche et désobéit à son roi, comment on sait où le roi Edward a passé chaque nuit en France, comment on se finit par se dire que ce que raconte certains historiens est totalement infondé. Par exemple, la campagne de Crécy est une chevauchée dès le début, alors qu'en fait ce n'est pas le cas mais les circonstances forcent Edward à changer ses plans. Par exemple, Edward a choisit le champ de bataille final dès le début de la campagne; n'importe quoi!

D'ailleurs, on croit savoir des choses sur Crécy, mais on se trompe. La bataille n'a pas eu lieu là où nous pensons qu'elle a eu lieu, elle n'a pas eu pour les raisons que l'on évoque souvent, les désastre des génois n'est pas ce que l'on croit, le Prince Noir n'est pas le héros q'on imagine. Et la bataille dure en fait deux jours.

La troisième partie explique comment on reconstruit les batailles (chap 9) puis décrit l'approche des armées (chap 10) pour enfin trouver un site alternatif qui après lecture devient d'une telle évidence que le site traditionnel en devient grotesque (chap 11). Les deux derniers chapitres (chap 12 et 13) decrivent le premier jour de bataille et le second jour.

Il est de tradition de mettre en quatrième de couverture les louanges des amis de l'auteur. C'est donc quelquefois à prendre addito salis grano. Mais là c'est tellement vrai que je me permets de citer in extenso:
There are master conflict analysts. There are master storytellers. There are master historians. Only once in a lifetime do you find all three skills at the highest level in a single person. Crécy is what you get when that person writes a book.
Si vous lisez l'anglais, foncez. Si ce n'est pas le cas, vous ratez un livre fantastique.

Avatar du membre
D'HAUTPOUL
Wargamer en robe
Wargamer en robe
Messages : 4894
Enregistré le : lun. 29 sept. 2008 11:20
Localisation : Montauban (82)
Contact :

Re: Conseils de lecture sur une campagne militaire au moyen-âge?

#20 Message non lu par D'HAUTPOUL »

Lionel martinez a écrit : jeu. 24 nov. 2022 23:06 Je suis en train de finir ce bouquin
Image

Il est formidable. Si vous cherchez un livre sur une campagne militaire au moyen-âge, ne cherchez plus.

Les quatre premiers chapitres expliquent les racines de la guerre de cent ans, depuis 1066 (chap 1) et Isabelle de France épouse de Edward II (chap 2) en passant par le commerce du vin et de la laine dans les Flandres (chap 3) et bien les tout débuts de la guerre de cent ans (chap 4). Beaucoup de choses à apprendre ou a réapprendre en 60 pages.

La campagne commence (chap 5) Caen est mise a sac (chap 6) et Edward III et Philippe VI jouent un jeu de chat et souris le long de la Seine (chap 7). Edward réussit à la franchir et file à toute allure vers le nord pour se retrouver coincé par la Somme. Un gué presque miraculeux lui permet de franchir cet obstacle (chap 8). Nous sommes prêt pour la bataille.

Ces deux premières parties sont une leçon d'histoire et une leçon d'histoire militaire: comment une armée marche et désobéit à son roi, comment on sait où le roi Edward a passé chaque nuit en France, comment on se finit par se dire que ce que raconte certains historiens est totalement infondé. Par exemple, la campagne de Crécy est une chevauchée dès le début, alors qu'en fait ce n'est pas le cas mais les circonstances forcent Edward à changer ses plans. Par exemple, Edward a choisit le champ de bataille final dès le début de la campagne; n'importe quoi!

D'ailleurs, on croit savoir des choses sur Crécy, mais on se trompe. La bataille n'a pas eu lieu là où nous pensons qu'elle a eu lieu, elle n'a pas eu pour les raisons que l'on évoque souvent, les désastre des génois n'est pas ce que l'on croit, le Prince Noir n'est pas le héros q'on imagine. Et la bataille dure en fait deux jours.

La troisième partie explique comment on reconstruit les batailles (chap 9) puis décrit l'approche des armées (chap 10) pour enfin trouver un site alternatif qui après lecture devient d'une telle évidence que le site traditionnel en devient grotesque (chap 11). Les deux derniers chapitres (chap 12 et 13) decrivent le premier jour de bataille et le second jour.

Il est de tradition de mettre en quatrième de couverture les louanges des amis de l'auteur. C'est donc quelquefois à prendre addito salis grano. Mais là c'est tellement vrai que je me permets de citer in extenso:
There are master conflict analysts. There are master storytellers. There are master historians. Only once in a lifetime do you find all three skills at the highest level in a single person. Crécy is what you get when that person writes a book.
Si vous lisez l'anglais, foncez. Si ce n'est pas le cas, vous ratez un livre fantastique.
Comme je l'ai dit par ailleurs la thèse de Livingston est fortement critiquée par David Fiasson dans son livre éponyme sur Crécy. En fait, plus que la bataille elle-même, c'est la campagne qu'il étudie. Il questionne naturellement les lieux communs découlant non seulement des visions biaisées transmises dès le Moyen-Âge par les chroniques de l'époque, et celles postérieures, mais aussi par l'historiographie récente. Il propose, arguments logistiques et choix stratégiques à l'appui, que l'idée du roi anglais est la recherche d'une bataille décisive et le débarquement en Normandie et sa désolation, une tactique pour la provoquer. Le wargameur y apprendra l'utilisation du long bow et de la posture défensive, si caractéristiques de Crécy et Azincourt, depuis les guerres contre l'Écosse. Il découvrira aussi que l'ost français a bien tenté de s'adapter et que loin d'être confit dans un idéal chevaleresque opposé au pragmatisme anglais, le pouvoir royal tentait de contenir ses bouillants hommes d'armes pour rationaliser l'art de la guerre. Bref, un livre pationnant, dans lequel on perçoit la pertinence du modèle proposé dans l'excellente série Levy and Campagn de Volko Runhke.

Répondre

Retourner vers « Livres »