GTS, ça vaut le coût ?

Règles du forum
:!: ATTENTION :!:
Toute discussion concernant strictement Advanced Squad Leader (ASL), Advanced Tobruk System (ATS), World In Flames (WIF) ou Operational Combat Series (OCS) doit se faire dans leur forum qui leur respectif.
Idem pour Lock N Load, mais dans la période Après 1945
Message
Auteur
Avatar du membre
Uphir
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 2672
Enregistré le : lun. 13 avr. 2015 22:15
Localisation : A l'ouest...

GTS, ça vaut le coût ?

#1 Message non lu par Uphir »

Bonjour à tous,

Il y a quelques années de cela, alors que je me remettais doucement aux wargames, j'étais tombé sur un article de Vae Victis sur The Greatest Day; Juno, Sword, Gold et à la lecture de ces quatre pages, j'avais été emballé par la perspective de pouvoir rejouer les évènements historiques du 6 juin 1944 à cette échelle (d'ailleurs, j'ai relu l'article hier et ce "rêve de gosse" est revenu instantanément). J'ai par la suite "bourlingué" sur quelques systèmes (bien moins que la plupart d'entre vous) et j'avais laissé de côté ce "rêve" principalement à cause du prix des productions MMP (sur lequel j'avais déjà échangé ici). Il s'avère que suite à un dégraissage de ma ludothèque, j'ai accumulé un petit pécule dans ma "cagnotte jeu" et que aujourd'hui, le "rêve" m'est accessible. Mais, avant de foncer chez mes dealers habituels, je réfléchis quand même un peu (c'est suffisamment rare pour être souligné)... cela reste quand même un gros investissement !

J'ai profité d'une nuit un peu courte (j'étais devant les playoffs de la NFL si vous voulez tout savoir) pour relire un peu tout ce qui se disait sur GTS et au final, je n'arrive pas à savoir si c'est pour moi ou non. Domi m'avait dit en substance, à propos de TGD, "c'est un budget mais si tu ne dois acheter qu'un jeu cette année, c'est celui là". Il m'a aussi plusieurs fois conseillé The Devil's Cauldron. Il semble apprécier le système (tu me confirmeras ?) mais y a trouvé des défauts notamment des blindés alliés trop puissants et une artillerie qui tire sans répit. Micke s'est fendu d'une belle analyse du système et semblait convaincu... du moins, au début. Dans les deux cas, il m'a semblé lire comme principal reproche que sur les campagnes longues, on arrivait à des choses peu crédibles (je ne vais pas parler de réalisme tant cette notion est variable pour chacun d'entre nous). Enfin, Ulzana n'aime pas du tout.

Difficile du coup de me faire un avis. Bien sûr, aucun jeu ne peut faire l'unanimité, mais pour le coup, je n'arrive pas à savoir si le positif l'emporte sur le négatif. Par exemple, Domi et Micke, est-ce que vous y rejoueriez ou est-ce que vous en êtes complètement revenus ?

Maintenant, pourquoi je pense que cela pourrait me plaire ?

Plusieurs choses.

Déjà, je n'ai plus peur des systèmes complexes ! Après maintenant quelques années passées parmi vous et à force de lire des règles en anglais (incontournable dans le milieu), je pense être suffisamment rôdé pour aborder un "gros" jeu en anglais. C'est d'autant plus vrai que la GTS n'a pas la réputation d'être si complexe que cela.

Ensuite, je l'ai déjà dit sur ce forum, je ne suis pas un "grand" historien. Je m'y connais un peu mais ce que je cherche surtout à travers le jeu, c'est à (re)vivre une histoire. Et, par expérience, je m'immerge plus dans le récit quand je peux appréhender ce que j'ai en main, visualiser les hommes derrière le pion. Un exemple tout bête: en ce moment, je m'amuse bien avec les jeux de la série Civil War Brigade Series de Worthington Games qui permettent de simuler des batailles importantes tout en conservant une surface de jeu et un nombre de pions raisonnables, mais j'ai toujours une petite frustration en manipulant des brigades plutôt que des régiments au nom "exotique" comme le 3rd Maryland ou le 102nd New York. C'est ce qui me fait dire que j'apprécierai de jouer à l'échelle "grand tactique".

Vous me direz, tant qu'à faire, autant aller plus loin, pousser jusqu'à l'échelle tactique. Il est vrai que j'aime bien le tactique mais il y a deux petits freins à cette échelle à mes yeux; déjà, les squads se ressemblent souvent tous en terme de stats (bon, cela peut aussi être vrai à l'échelle supérieure), et ensuite j'aime bien être prêt du terrain tout en conservant le sentiment de vivre quelque chose de plus grand. Pas juste une escarmouche de quelques minutes dont au final le résultat n'a pas d'impact sur la globalité de l'évènement.

Comme vous le voyez, c'est assez complexe mais je crois qu'avec le "grand tactique", j'ai trouvé l'échelle qui me parle le plus; celle qui me permet de raconter plein de "petites histoires d'homme" qui misent bout-à-bout participent à la réalisation de quelque chose de plus grand. Je réunis l'alpha et l'oméga de ce que j'apprécie dans le jeu d'histoire !

Enfin, dernier point en faveur de GTS, son esthétique. Je ne parle pas uniquement de la carte et des pions, mais les petites feuilles de dispatch pour chaque division avec le logo de l'unité et la photo du commandant, c'est typiquement quelque chose qui favorise mon immersion (j'adore aussi ce principe dans la série Great Battle of the American Civil War qui permet de visualiser qui dirige quoi !).

Et sinon quelle(s) alternative(s) ?

Avec cela en tête, et si finalement les défauts de GTS étaient trop prégnants pour que vous me le déconseillez majoritairement, quelles pourraient êtres les alternatives ? Je crois que Micke a craqué sur GOSS et j'ai relu la superbe présentation qu'il en a faite. On est quasiment sur la même échelle il me semble, mais j'avoue qu'en l'occurrence, même si je n'ai pas peur des systèmes complexes, là, cela a l'air quand même "velu". Un autre aspect qui me gêne pour cette série, c'est que je suis très collectionneur (en général, si je me lance dans une série, j'essaie de la faire au complet !) et les thèmes abordés par GOSS pour le moment me parlent moins.

Connaissez-vous d'autres jeux sur la WWII à l'échelle "grand tactique" susceptible de correspondre à ma critère ? J'exclus d'office CSS qui est a priori très proche de GTS mais avec des défauts encore plus marqués (j'ai lu les retours des strategikoniens sur le sujet).

Par où commencer ?

Dernier petit point, si jamais je craquais pour GTS ou même GOSS (j'avoue que les deux tiennent la corde, à moins qu'un troisième challenger ne fasse son apparition), quel(s) jeu(x) me conseillerez-vous pour me lancer "en douceur" ?

Merci d'avance à ceux qui prendront le temps de me lire... et surtout, de me répondre. Vu l'investissement (financier, mais aussi en terme de temps), je préfère récolter un maximum de retours avant de commander.
"Je crois que pour tout homme, l’apothéose vient lorsqu’il s’est bien battu pour la bonne cause et gît, épuisé, sur le champ de bataille… victorieux !" - Vince Lombardi.

Avatar du membre
Jonas
Grognard
Grognard
Messages : 695
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 07:45

Re: GTS, ça vaut le coût ?

#2 Message non lu par Jonas »

Bonsoir,
Je ne connais pas la GTS, donc je ne vais pas pouvoir t'aider sur ton questionnement.

Par contre, je connais la série CSS de chez Compass, une évolution de la série GTS par son auteur, Adam Starkweather. Et j'ai beaucoup apprécié cette série. j'ai joué plusieurs jeux à la suite, mon préféré étant Montélimar. Je te recommande donc de jeter un oeil sur cette série. Les prix des deux séries sont proches, il y a souvent de nombreuses cartes et pions. La matos est top dans les deux cas. Tous les jeux de la CSS sont disponibles, ce qui n'est pas le cas de la GTS.

>>>> Jonas

rems
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 1680
Enregistré le : lun. 26 juil. 2010 20:32
Localisation : Paris XXe

Re: GTS, ça vaut le coût ?

#3 Message non lu par rems »

Uphir a écrit :Je crois que Micke a craqué sur GOSS et j'ai relu la superbe présentation qu'il en a faite. On est quasiment sur la même échelle il me semble, mais j'avoue qu'en l'occurrence, même si je n'ai pas peur des systèmes complexes, là, cela a l'air quand même "velu".
GTS, c'est principalement au niveau de la compagnie, alors que GOSS, c'est principalement au niveau du bataillon. Les échelles de temps et de terrain sont différentes également (je n'ai pas les valeurs exactes en tête, alors je vais éviter de dire des bêtises).

Je n'ai pas joué à GOSS, mais de ce que j'ai pu en voir, j'ai l'impression que c'est un des systèmes les plus complexes qui existe.

Si l'échelle du bataillon t'intéresse, tu peux aussi jeter un coup d'oeil à la Battalion Combat Series (BCS) chez The Gamers.

Rémi

Avatar du membre
domi
Market Domi (Modérateur)
Market Domi (Modérateur)
Messages : 8639
Enregistré le : sam. 23 août 2008 11:43

Re: GTS, ça vaut le coût ?

#4 Message non lu par domi »

Jonas a écrit : dim. 17 janv. 2021 17:37 Bonsoir,
Je ne connais pas la GTS, donc je ne vais pas pouvoir t'aider sur ton questionnement.

Par contre, je connais la série CSS de chez Compass, une évolution de la série GTS par son auteur, Adam Starkweather. Et j'ai beaucoup apprécié cette série. j'ai joué plusieurs jeux à la suite, mon préféré étant Montélimar. Je te recommande donc de jeter un oeil sur cette série. Les prix des deux séries sont proches, il y a souvent de nombreuses cartes et pions. La matos est top dans les deux cas. Tous les jeux de la CSS sont disponibles, ce qui n'est pas le cas de la GTS.

>>>> Jonas
je croyais que c'étais toi qui avais fais le numéro d'Errata sur Devisl cauldron :gratte:
Uphir a écrit : dim. 17 janv. 2021 14:15 Par exemple, Domi et Micke, est-ce que vous y rejoueriez ou est-ce que vous en êtes complètement revenus ?
je rejouerai sans problème à Devils caudron, le module sur la Crête et avec beaucoup de temps le débarquement de "greatest day"
le module sur Bastogne semble prometteur :baver:

Uphir a écrit : dim. 17 janv. 2021 14:15 Maintenant, pourquoi je pense que cela pourrait me plaire ?

Ensuite, je l'ai déjà dit sur ce forum, je ne suis pas un "grand" historien. Je m'y connais un peu mais ce que je cherche surtout à travers le jeu, c'est à (re)vivre une histoire. Et, par expérience, je m'immerge plus dans le récit quand je peux appréhender ce que j'ai en main, visualiser les hommes derrière le pion.
c'est ce que j'ai trouvé avec la GTS ; le jeu , par les batailles choisies et son système, te fais revivre la situation historique au plus près avec juste ce qu'il faut de détails.
et cela avec une légèreté de fonctionnement incroyable.

maintenant, , comme tout jeu , le système n'est pas parfait et je ne pense pas qu'il y ait de wargame parfait, cela reste des jeux.
néanmoins, point de vue immersions, ces jeux sont top AMHA.
Uphir a écrit : dim. 17 janv. 2021 14:15Enfin, dernier point en faveur de GTS, son esthétique. Je ne parle pas uniquement de la carte et des pions, mais les petites feuilles de dispatch pour chaque division avec le logo de l'unité et la photo du commandant, c'est typiquement quelque chose qui favorise mon immersion
quitte à payer cher, autant avoir quelque chose de beaux et là , on est servi avec la GTS :amour:
Uphir a écrit : dim. 17 janv. 2021 14:15Et sinon quelle(s) alternative(s) ?
je n'ai toujours pas essayer la CSS ni la GOSS, j'ai vu jouer les modules de cette dernière plusieurs fois et c'est effectivement du velu.
mais les joueurs de cette série y reviennent régulièrement.

je choisis mes wargames avec l'intérêt de la situation et le système proposé.
à cette échelle , la GTS remporte la palme sur ses concurrents pour ma part.
partie par correspondance : Empire of the sun , 3rd edition (GMT) via VASSAL
Yom Kippur (The Gamers/MMP) via VASSAL

Avatar du membre
Uphir
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 2672
Enregistré le : lun. 13 avr. 2015 22:15
Localisation : A l'ouest...

Re: GTS, ça vaut le coût ?

#5 Message non lu par Uphir »

Jonas a écrit : dim. 17 janv. 2021 17:37Par contre, je connais la série CSS de chez Compass, une évolution de la série GTS par son auteur, Adam Starkweather. Et j'ai beaucoup apprécié cette série. j'ai joué plusieurs jeux à la suite, mon préféré étant Montélimar. Je te recommande donc de jeter un oeil sur cette série.
Merci Jonas. J'ai lu en effet que la CSS était la petite soeur de GTS; même designer, même échelle, même système d'activation. J'avoue que je l'ai mise de côté (peut-être un peu trop vite) car Micke (qui a pas mal planché sur le sujet) n'en était pas très contents. Il lui trouvait, en substance, les mêmes défaut qu'à GTS mais en exacerbé car selon lui, moins playtesté. Ton avis (contraire) va me forcer à étudier la chose de plus prêt, forcément ! ;)
rems a écrit : dim. 17 janv. 2021 18:51GTS, c'est principalement au niveau de la compagnie, alors que GOSS, c'est principalement au niveau du bataillon. Les échelles de temps et de terrain sont différentes également (je n'ai pas les valeurs exactes en tête, alors je vais éviter de dire des bêtises).

Je n'ai pas joué à GOSS, mais de ce que j'ai pu en voir, j'ai l'impression que c'est un des systèmes les plus complexes qui existe.
Effectivement, le système GOSS incite à se regrouper en bataillon pour une meilleure efficacité (dixit Micke dans sa présentation), mais tu peux quand même descendre à l'échelle de la compagnie; c'est ce qu'il avait l'air de dire à l'époque sur les opérations de parachutage la nuit du 5 au 6 juin 1944 ou pour le débarquement. Mais en revanche, oui, l'échelle de temps et géographique est différente, tu as parfaitement raison.

Et je suis d'accord avec toi; ça a l'air méchamment complexe, même si grâce à des passionnés, on a une version française des règles.

Pour BCS, j'ai lu les quelques retours également, et l'idée en l'occurrence, pour moi, c'est vraiment de descendre à l'échelle de la compagnie; donc zoomer encore un cran au-dessus.

D'ailleurs, en parcourant les forums cette après-midi, et notamment BGG, j'ai vu passer un post d'Adam Starkweather qui expliquait que pour lui, la compagnie, c'était l'échelle maximum à laquelle on pouvait descendre tout en gardant un aspect opérationnel.
Modifié en dernier par Uphir le dim. 17 janv. 2021 19:32, modifié 1 fois.
"Je crois que pour tout homme, l’apothéose vient lorsqu’il s’est bien battu pour la bonne cause et gît, épuisé, sur le champ de bataille… victorieux !" - Vince Lombardi.

Avatar du membre
Uphir
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 2672
Enregistré le : lun. 13 avr. 2015 22:15
Localisation : A l'ouest...

Re: GTS, ça vaut le coût ?

#6 Message non lu par Uphir »

Woh ! Le temps que je passe par là, et Domi a posté. Merci beaucoup pour ton retour qui balaye beaucoup de doutes. Ayant relu pas mal de fils cette nuit, c'est vrai que le système avait l'air de beaucoup te plaire, mais tu émettais quelques petites critiques sur la fin...

Mais du coup, tu confirmes que malgré ses défauts, GTS reste un système que tu apprécies énormément.
"Je crois que pour tout homme, l’apothéose vient lorsqu’il s’est bien battu pour la bonne cause et gît, épuisé, sur le champ de bataille… victorieux !" - Vince Lombardi.

Avatar du membre
Zorngottes
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 2150
Enregistré le : ven. 17 mars 2017 08:22

Re: GTS, ça vaut le coût ?

#7 Message non lu par Zorngottes »

Ma petite pierre a l'édifice :mrgreen:

J'ai commencé la GTS avec le plus petit module, No Question of Surrender sur la bataille de Bir Hakeim. Je n'ai pas encore joué la bataille complète mais les trois premiers petits scénarios qui implementent les règles petit à petit. Et bien je suis très content de cette découverte !

Je suis étonné de voir de tels commentaires sur la complexité du jeu. Encore une fois je n'ai pas encore joué aux gros modules mais je ne trouve rien d'insurmontable. La seule partie qui peut poser problème concerne les assauts qui sont très denses et pourraient sûrement être simplifiés. Pour rappel je suis un noob du wargame, pas un grognard qui adore les systèmes velus :lol:

L'expérience est très bonne mais va demander de la place et du temps, tout d'abord dans l'apprentissage des règles puis dans le déroulement du jeu tout simplement.

ulzana
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 4311
Enregistré le : mar. 14 avr. 2015 17:57

Re: GTS, ça vaut le coût ?

#8 Message non lu par ulzana »

Uphir

Tout dépend de ce que tu cherches vraiment.

Si tu veux refaire les combats autour d'Arnhem en 44 à l'échelle de la compagnie (échelle de GTS, matinée parfois de platoons) ), Devil s cauldron est le jeu qu'il te faudrait.
Idem pour ceux de la 82nd airborne autour de Nimegen.
Ce sont des "batailles" circonscrites sur un terrain restreint et un temps limité.

Par contre, The greatest day est une autre affaire, il y a bien plus de monde et cependant le jeu ne prend en compte qu'une (petite) partie de la campagne
(ce qui me parait insatisfaisant car trop lourd et partiel, "en même temps").

Le prochain à venir sur le secteur US, avec les largages des 2nd et 101st airborne pourrait être très intéressant de par le nombre limité d'allemands et du terrain propice à la petite guerre.
(peut être que je me laisserai tenter).

J'ai eu des doutes sur certains aspects grand tactiques( et sur le commandement) simulés (ou non simulés), j'en ai déjà parlé à propos de Opération Mercury (Crète 41), je n'y reviens pas.

J'aurais tendance à leur préférer "Opération Dauntless" GMT, ce n'est pas la même échelle (on est au platoon), sur le plan de la simulation et de la pertinence de ce qui est simulé.
Mais ce wargame n'intéresse pas grand monde (à comparer les interventions sur strat avec celles consacrées à GTS), c'est vrai qu'il est plus complexe et centré sur des combats sur un secteur très restreint de la Normandie.

Je pense que le succès de la série GTS pourrait reposer sur l'envie (le fantasme ?) de jouer un jeu WWII opérationnel à l'échelle grand tactique.
En tout cas, cela aura été mon cas pour la Crète 41 avec Opération Mercury.
Objectif manqué.
Je crains que, au final , l'on manque un peu et le coté opérationnel et le coté grand tactique.

En effet, j'estime que le joueur garde un grand contrôle sur ses troupes, bien trop grand par rapport à ce qui pouvait être le cas dans la réalité .
Les règles prétendant simuler le commandement sont plaquées sur des situations différentes d'un jeu à l'autre, à cette échelle c'est inapproprié.

Opération Dauntless est une simulation bien plus pertinente (au prix d'une complexité plus élevée, c'est vrai, mais compensée par les limites du champ de bataille).

En fait GTS n'est pas très complexe à jouer, mais il n'en reste pas moins couteux en temps et en travail (a real dice feast), sans rendre ce qu'on attend d'une simulation opérationnelle
(je parle pour Mercury, c'est à dire simuler vraiment le comportement des généraux alliés, englués dans des schémas de WWI, et inversément pour les officiers allemands).
Au final on joue tout le monde de la même façon et j'en était à regretter les wargames moins détaillés).

Pour conclure, Uphir, fais toi plaisir et vois par toi même en achetant un opus GTS,
soit le 1er d'entre eux, Devil s cauldron, parce que tenir ce foutu pont est un fantasme depuis le film un pont trop loin.
soit un des prochains (celui sur le secteur US en Normandie avec les largages de paras dans les marais pour te la jouer Band of brothers "en grand".
Ou celui sur Bastogne.
(en trafiquant un peu les règles pour simuler la supériorité tactique allemande avec les panzers lors de ces combats là)

Je pense m'offrir un de ces deux là.
Sans illusion.
Peut être parce que j'aime ces deux thèmes là.
Et au fond, c'est ce qui compte.
"All right sweethearts, what are you waiting for ?
Breakfast in bed?
Another glorious day in the corps !
A day in the Marine Corps is like a day on the farm.
Every meal is a banquet.
Every paycheck a fortune.
Every formation a parade. "

ulzana
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 4311
Enregistré le : mar. 14 avr. 2015 17:57

Re: GTS, ça vaut le coût ?

#9 Message non lu par ulzana »

Uphir
j'ai vu passer un post d'Adam Starkweather qui expliquait que pour lui, la compagnie, c'était l'échelle maximum à laquelle on pouvait descendre tout en gardant un aspect opérationnel.
Oui, à condition de ne pas avoir un contrôle de ces compagnies, à cette échelle de temps, par le joueur, qui soit trop important.

Le joueur a beaucoup plus di'nfos que les décideurs historiques.
A l'échelle du bataillon, cela passe.
A la compagnie, difficile de réussir des coups de surprise, ou de se retrouver englué faute de commandement adéquat comme les alliés en Crète.

Le système BCS simule cela de façon bien plus pertinente (et je te conseille de lire les commentaires de Dean Essig sur son jeu Last Blitzkrieg).
GTS est bien plus light conceptuellement (et bien plus ancient, c'est tout le problème des séries, les opus gardent les concepts initiaux, leurs qualités et ...leurs défauts).

Mais je conçois que l'on joue ce genre de jeu pour le plaisir plus que pour la simulation historique
"All right sweethearts, what are you waiting for ?
Breakfast in bed?
Another glorious day in the corps !
A day in the Marine Corps is like a day on the farm.
Every meal is a banquet.
Every paycheck a fortune.
Every formation a parade. "

Micke
Grognard
Grognard
Messages : 932
Enregistré le : jeu. 15 mai 2014 05:17
Localisation : Paris

Re: GTS, ça vaut le coût ?

#10 Message non lu par Micke »

Est-ce que l’acquisition de jeux de Grand Tactical Series (GTS) en vaut la peine ?

On peut comprendre les interrogations de Uphir vu le niveau d’investissement pour de tels jeux qui rentrent dans la catégorie des jeux mammouths. La comparaison entre 4 systèmes concurrents tous opérant à l’échelle opérationnelles ou tactiques (bataillon ou compagnie) permettra de se faire une idée plus précise et d’affiner son choix.
Toutefois le prix d’un jeu n’est pas le seul critère à considérer : il faut diviser le prix du jeu par le nombre d’heures passées sur ce jeu. En calculant de cette manière on peut raisonner différemment ses achats et mieux les cibler.

GTS

Les pours :

-ce système a produit une famille de jeux dont :
-5 sont déjà publiés : The Greatest Day, et 2 modules sur Market Garden (Where Eagles Dare (épuisé) et Devil’s Cauldron qui végète depuis au moins 2 ans sur la liste des précommandes sur le site de MMP), No Question of Surrender (Bir Hakeim) et Operation Mercury (la Crète)
- 1 qui va sortir prochainement : Race for Bastogne qui est plus petit. (160 $ quand même !)
-1 en préparation sur Utah qui sera un méga jeu. (220 à 250 $ ?)
Operation Mercury et No Question of Surrender avec des situations trop statiques n’ont pas fait l’unanimité. Les 2 meilleures sorties sont les 2 modules sur Market Garden.
Les règles de base vont évoluer à la marge ce qui rendra les modules sur la Normandie compatibles entre eux. Par contre Devil’s cauldron, qui était le 1er de la série, n’est pas tout à fait compatible avec les jeux sur la Normandie pour des questions de paramétrage de l’affichage des unités.
Les cartes sont superbes.
Les pions et hexagones sont en grand format ce qui rend leur manipulation aisée.
Les règles sont très bien écrites avec beaucoup d’exemples.
Le système d’activation par dépense de points « administratifs » et tirage de chits pour activer une formation engendre des interactions entre joueurs et maintient incertitudes et tensions dans la partie.
L’échelle de jeu est au niveau de la compagnie avec un hex=500 mètres et 2h/ tour.
Le module Vassal pour « the Greatest Day » est superbement réalisé indiquant même le résultat des combats.

Les contres :

Je ne parlerai que du module «The Greatest Day. »
Les 3 ou 4 premiers jours du jeu de campagne tiennent leur promesse en étant très immersifs. On se bat pour chaque village et haies. Les bunkers allemands demandent une véritable planification pour être réduits. Les parachutages, débarquement, maîtrise aérienne et limitation des mouvements allemands sont convaincants.
Par contre la règle sur les chars Fireflys a été pour moi un « game killer » car le concepteur en a mis dans toutes les unités de chars avec des capacités supérieures aux meilleurs chars lourds allemands ce qui rend les situations petit à petit absurdes.
Les pertes ne sont pas progressives (c’est du tout ou rien)
La logistique et la chaîne de commandement ne sont pas traitées en profondeur. Ce n’est pas gênant pendant les premiers jours après D-Day mais petit à petit les incohérences apparaissent.
Beaucoup de jets de dés à réaliser.
Le jeu de campagne sur la Normandie s’arrête à D+15.

Compagny Scale System :

Dérivé du système GTS, car issu du même concepteur, Adam Starkweather, le système ne m’a pas séduit car trop simplifié par rapport à GTS et bâclé. Même si les pions et cartes sont très réussis, les règles plaisantes à lire, il y a trop d’erratas. Le système est beaucoup trop passe-partout pour simuler des situations aussi diverses que des débarquements dans des îles du Pacifique (Tinian, Guam) ou sur les bords de la Mer Noire (the little land), un combat dans la vallée du Rhône (Montélimar) ou en Allemagne en 1985 (Fulda Gap) Le meilleur de la série, sans être vraiment convaincant, est sans doute Montélimar. (91 $)
Ce qui m’a gêné le plus dans Montélimar est l’absence de réaction du joueur non en phase pendant les actions du joueur en phase. Il n’y a pas vraiment de zones d’interdiction si bien que le joueur en phase peut s’infiltrer impunément et lancer une attaque devant un ennemi qui reste étonnamment passif de par les règles. L’artillerie tire sans contrainte et à tout casser ce qui rend les parties très vite à sens unique. (Little Land est complétement raté pour cette raison)

BCS :

3 modules disponibles : Last Blitzkrieg, Brazen Chariots et Baptism by Fire. (129 € pour le plus cher)

Un module en préparation : Panzer last stand (Hongrie 1945)
Vous pouvez oublier « Baptism by Fire » beaucoup trop à sens unique et privilégier « Brazen Chariots ».
Echelle : bataillon 1 tour= 1 journée 1 hex=1 km
Système par activation alternée de formations entre les joueurs entraînant une forte interactivité entre les joueurs.
Système de logistique simple et élégant simulé par l’encombrement, la longueur et la qualité des voies de communication.
Système de combat sans calcul de rapport de force (gain de temps)
Pas de différentiation des unités qui sont standardisées.
Le génie n’a aucun rôle.
Cartes peu détaillées.
Immersion dans le jeu pas complète étant donné l’abstraction de certains mécanismes du jeu.
Règles à peu près stabilisées après plusieurs versions.

GOSS :

4 modules disponibles centrés sur le front ouest avec une extension sur l’opération Market Garden en préparation plus des scénarios allégés sur Hannut/Gembloux (1940) et Bresken (1944) et aussi des perspectives dans le futur sur El Alamein et Kirovograd.
Echelle : bataillon : 1mile/hex, 8h/ tour

Les pours :


-chaîne de commandement, logistique et organisationnelle parfaitement simulée sur laquelle le joueur peut intervenir comme commandant en chef. Le joueur doit faire des choix cruciaux entre l’acheminement de munitions et carburants, la ventilation de ses divisions et soutiens entre armées et corps.
-cartes extrêmement précises et détaillées. Les joueurs doivent étudier et s’appuyer sur les caractéristiques du terrain pour établir leur ligne de défense.
-ordre de bataille très précis et historique respectant les spécificités et particularités de chaque unité.
-combats très détaillés impliquant plusieurs paramètres pertinents. Un rapport de force écrasant n’assure pas forcément un bon résultat si le joueur a su aligner d’autres paramètres comme artillerie, antichars, compétence des unités, réserves, intégrité du commandement, intervention des leaders. Les différentes options qui s’offrent aux joueurs pour résoudre les résultats d’un combat engendre une incertitude et une tension très immersives.
-rôle important et multiple des unités de génie.
-rôle fondamental de l’artillerie.
-règles réalistes simulant les différents rôles de l’aviation
-système de pertes progressif
-règles sur les parachutages simulant à la perfection la dispersion et le regroupement des unités.
-règles sur les remplacements très réalistes. Possibilité de reconstituer des unités avec des choix cruciaux à faire.
-rejouabilité très forte avec des situations très différentes d’une partie à une autre.
-règles stabilisées avec la version 2020.
-modules avec de situations très diverses, le plus complet est AW. Lucky Forward (Lorraine 1944) est très dynamique et fluide avec les 2 armées US et allemandes incapables de couvrir l’intégralité du front faute d’effectifs ce qui permet aux 2 joueurs de monter des opérations et manœuvres d’enveloppement intéressantes à concevoir.
-Importance fondamentale de la météo qui peut perturber les opérations.

Les contres :
-jeux demandant beaucoup de place pour être déployés.
-pas assez de petits scénarios.
-prix élevé 239 €
-pions de taille réduite rendant leur manipulation minutieuse.
-la prise en main des règles demande un apprentissage exigeant qui peut rebuter.

Comparaison des différents systèmes: 1= défavorable 9=excellent

Image


Pour résumer :
Si vous n’avez qu’un choix à faire : un module de GOSS : AW ou Lucky Forward
Deux choix à faire : investir dans GOSS et un module GTS à venir : Bastogne ou Utah ou alors GOSS et BCS.
Trois choix à faire : GOSS + GTS + BCS
Vous pouvez oublier le système CSS.

Répondre

Retourner vers « Deuxième Guerre Mondiale »