Page 5 sur 9

Re: GOSS: Lucky Forward

Posté : sam. 8 août 2020 16:04
par WiFDaniel
rems a écrit : D'accord, mais il faudrait quand même quantifier ce que représente ce "pas très important" dans le cas de la zone fortifiée de Metz.
To-ta-le-ment.

Une réponse est peut-être dans la situation quand les Américains se décident (enfin) à contourner l'obstacle.
Un des intérêt du jeu (et le fait qu'il s'appuie sur le système qui me semble être celui le plus détaillé au niveau du bataillon) est qu'il est possible d'obtenir une première réponse rapide à cette question, en positionnant les unités minimun nécessaires de façon à ce qu'effectivement les assiégés ne puissent constituer une menace et que toute sortie soit "suicidaire".
Oui, les wargames sont un outil pour avoir un ordre de grandeur de ce genre de what if.

Mais seulement si les concepteurs du jeu l'autorisent... D'où mes questions précédentes sur la valeur offensive des troupes de garnison et sur les conditions de victoire, pour sentir si dans la tête des concepteurs contourner l'obstacle est crédible.

Re: GOSS: Lucky Forward

Posté : sam. 8 août 2020 16:19
par asgard88
J'ai téléchargé les règles. Je suis sur le point de faire une bêtise :confus:

Re: GOSS: Lucky Forward

Posté : sam. 8 août 2020 17:43
par Micke
asgard88 a écrit :J'ai téléchargé les règles. Je suis sur le point de faire une bêtise :confus:
Tu peux aussi télécharger le module Vassal qui est désormais fonctionnel:

http://shop.decisiongames.com/ProductDe ... de=VASS169

Re: GOSS: Lucky Forward

Posté : dim. 9 août 2020 07:33
par asgard88
Micke a écrit :
asgard88 a écrit :J'ai téléchargé les règles. Je suis sur le point de faire une bêtise :confus:
Tu peux aussi télécharger le module Vassal qui est désormais fonctionnel:

http://shop.decisiongames.com/ProductDe ... de=VASS169
Pourquoi pas. Pour essayer . Je vous ai vu jouer à AW à la breizkrieg en 2019. La densité de pions est la même ?

Re: GOSS: Lucky Forward

Posté : dim. 9 août 2020 08:46
par Micke
asgard88 a écrit :
Micke a écrit :
asgard88 a écrit :J'ai téléchargé les règles. Je suis sur le point de faire une bêtise :confus:
Tu peux aussi télécharger le module Vassal qui est désormais fonctionnel:

http://shop.decisiongames.com/ProductDe ... de=VASS169
Pourquoi pas. Pour essayer . Je vous ai vu jouer à AW à la breizkrieg en 2019. La densité de pions est la même ?

Non c'est moins dense sauf à Metz.

Re: GOSS: Lucky Forward

Posté : dim. 9 août 2020 10:08
par Micke
Patton obtient gain de cause et joue un coup de poker.
Il reçoit le commandement de l’opération Market Garden qui n’a plus lieu sur le Rhin mais en Lorraine. Une opération à très haut risque !
(What if à prendre d’un commun accord entre les joueurs)


Image

Entre GD1 et GD7 les Alliés peuvent prendre l’option de secrètement planifier une opération aéroportée incluant les 101eme et 82eme AB US, la 1ere AB britannique et la 1ere brigade aéroportée polonaise. Cette opération doit impérativement être réalisée avant GD25. Le joueur américain doit désigner un corps de la 3eme armée US qui servira de pivot pour l’opération. Naturellement pour mener à bien cette entreprise les Américains reçoivent davantage de ravitaillement mais les Allemands ne sont pas en reste : l’arrivée de leurs renforts est accélérée. Des troupes stationnées dans d’autres zones rappliquent. L’intégralité du IIeme panzer corps SS est rameuté mais aussi plusieurs divisions d’infanterie, une division de Flak… Dans ces conditions le succès de l’opération n’est pas garanti.

Image

Un important travail de préparation de la part des joueurs alliés est nécessaire prévoyant le placement des drop zones, le cheminement du corps de secours, les objectifs à atteindre et à tenir, la logistique...

La réalisation d’une telle opération est un coup de poker pour l’Américain ce qui correspond bien au caractère de Patton. Pour résumer : ça passe ou ça casse ! Déployer de tels moyens n’a que seul objectif : pénétrer en Allemagne. Plus les moyens déployés sont importants plus les enchères montent et plus les objectifs à atteindre sont ambitieux. Si l’opération est un échec l’Américain a perdu la partie, sinon il est vainqueur et le jeu s’arrête. Avec « Market Garden » revisitée le minimum à atteindre est de traverser la ligne Maginot, ouvrir une brèche dans le West Wall et s’emparer d’une ville allemande et tout ceci avec une seule division para US qui doit être reliée au final à une ligne de ravitaillement.
Avec 2 divisions para US, qui doivent être reliées au final avec leurs arrières, 2 villes allemandes doivent tomber dont une située à l’est du West Wall. Si, en plus, au moins un hex de Kaiserlautern est occupé l’Américain remporte une victoire stratégique.
Si la totalité des moyens paras sont engagés l’Américain doit remporter une victoire stratégique avant GD26. Il faut porter l’estocade à l’Allemand le plus vite possible. Comme on le voit la barre est très haute.
Dans GOSS une opération aéroportée est un jeu dans le jeu. Joe Youst a repris les règles qu’il avait développées dans Atlantic Wall et qu’il utilisera vraisemblablement dans son nouveau module sur « Market Garden ». Les parachutages de GOSS sont simulés de manière très fine et très réaliste notamment en ce qui concerne la dispersion, le brouillard de guerre et le chaos qu’une telle opération engendre dans les 2 camps.

Déroulement d’une opération aéroportée :

1/Planification initiale : le principe d’une opération aéroportée doit être arrêté entre GD1 et GD7. L’opération peut être déclenchée au plus tôt 7 jours après la prise de décision mais au plus tard à GD25. Le joueur allié peut prendre la décision, à l’insu du joueur allemand, de ne pas lancer l’opération et laisser s’instaurer le doute. La menace d’une telle opération « planant » sur ses arrières doit inciter le joueur allemand à garder des réserves et ne pas engager toutes ses forces en première ligne.
Une fois le principe de l’opération décidé le jour de lancement de l’opération doit être défini sachant qu’elle aura lieu obligatoirement l’après-midi. (Les sauts de nuit avaient été proscrits après les opérations des 5 et 6 juin)
La liste des divisions parachutistes participantes doit être établie (101eme AB, 82eme AB, 1ere division para britannique, 1ere brigade para polonaise) de même que le corps de l’armée de terre intégré à cette opération. (XIIeme, XXeme ou XVeme)

2/ Planification définitive :
La liste finale des divisions participant à l’opération doit être figée. Le plan de transport est alors dressé y compris pour les planeurs. Pour D-Day 36 points de transport aérien sont disponibles, 1 point permettant de transporter 3 steps, soit l’équivalent d’un bataillon para ou d’une batterie d’artillerie. En outre pour D-Day et D+1, 2 points de transport supplémentaires sont à la disposition de chacune des divisions pour transporter des renforts ou du ravitaillement.
Autant dire qu’il n’y aura pas de la place pour tout le monde dans les avions !
Les drop zones de chaque division doivent être planifiées obligatoirement en terrain clair en retenant 2 hexagones potentiels mais sans s’écarter de plus de 2 hexagones entre les 2 options. Le terrain accidenté de l’est de la Lorraine et de la Sarre restreint vite les choix. Chaque régiment dispose d’une drop zone. La drop zone principale accueille le QG de la division et le ravitaillement. Les drop zones régimentaires d’une même division doivent être située dans un rayon de 4 hexagones de la drop zone divisionnaire. Les divisions paras embarquent 4 jours de ravitaillement avec elles.
Dès lors plus rien ne peut arrêter l’opération sauf la malchance ou les impondérables :
-la météo : un ciel bouché décale automatiquement l’opération de 24h. Une couverture partiellement nuageuse peut inciter le joueur à retarder l’opération de 24h.
-3 retards entraînent l’annulation définitive de l’opération ou si la date de GD26 a été dépassée.
-l’avance américaine a été tellement rapide que plus de 50 % des drop zones sont déjà sous contrôle allié.
Et maintenant le sort en est jeté ! Let’s go !


Image

Re: GOSS: Lucky Forward

Posté : dim. 9 août 2020 11:33
par joma
Hum...

Un what-if gros bill donc... :lol:

Et la présence du IISS en Lorraine pour contrer MG est quand même bien marrante (ou débile au choix). :mrgreen:

Re: GOSS: Lucky Forward

Posté : dim. 9 août 2020 14:39
par WiFDaniel
réaction initiale d'horreur ou de rire à l'idée de ce what if, tellement il montre que les auteurs du jeu sont dans la simple fascination de Patton, ou comment être au plus près de l'histoire dans les micro détails d'un ordre de bataille et au plus loin dans les dimensions de commandement et de doctrine.

Puis je me suis dit, tiens, pourquoi pas. Après tout, le wargame est fait pour ça, tester des scénarii alternatifs. On se demande pourquoi les concepteurs n'ont pas aussi ajouté la division aéroportée britannique à la vague (tant qu'à faire), mais bon.

J'espère que le résultat de ce what if n'est pas aussi prévisible que ce que les concepteurs ont probablement très envie de démontrer, à savoir grosse victoire américaine plutôt rapide, ah que Montgomery était nul et que Patton était génial.

Re: GOSS: Lucky Forward

Posté : dim. 9 août 2020 17:47
par Oddball_67
Si vous lisez bien il est possible de tenter le coup avec deux divisions de paras US, ou avec la totale, pour des objectifs déterminés en fonction des moyens utilisés.

Et je suis d'accord avec ta deuxième réaction, le wargame est aussi là pour explorer diverses possibilités, c'est un gros plus de la part du jeu de nous permettre ces choix

Re: GOSS: Lucky Forward

Posté : dim. 9 août 2020 20:41
par WiFDaniel
Oddball_67 a écrit :Si vous lisez bien il est possible de tenter le coup avec deux divisions de paras US, ou avec la totale, pour des objectifs déterminés en fonction des moyens utilisés.
Au temps pour moi. Faut pas lire sur son téléphone...