STRATEGIKON

100 % Wargame
graphique
Nous sommes actuellement le Mar 26 Mars 2019 04:28

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 messages ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: CR1 : La bataille de Mauron
Message non luPublié: Dim 17 Mars 2019 13:59 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Lun 29 Nov 2010 15:42
Message(s) : 1940
Localisation : Embrun
Médaille des comptes rendus (1) Concepteur de jeu (1) Graphiste (1) Médaille de l'antiquité (1) Petit plaisantin (1) Médaille du FCSOP (1)
CR règles médiévale 1 :
Je teste donc ma règle sur les combats médiévaux. Pour cela, j’ai choisi un petit scénario durant la guerre de succession de Bretagne.

La bataille de Mauron a lieu le 14 août 1352, elle se déroule durant la guerre de succession de Bretagne (1341-1364), un conflit régional lié à la rivalité franco-anglaise de la guerre de Cent Ans (1337-1453). Cette bataille oppose Jean IV de Montfort, soutenu par les Anglais, à Charles de Blois soutenue par les Français.
Avec la mort de Jean de Montfort en 1345 et la capture de Charles de Blois à la bataille de La Roche-Derrien deux ans plus tard, le conflit pour la succession du trône de Bretagne marque un temps d’arrêt. Mais en 1352, Jean II le Bon roi de France, ordonne au maréchal Guy II de Nesle de s’emparer de Ploërmel détenu par les Anglo-Bbretons. Pour préparer cette action, il fortifie Mauron, défense avancée de la ville de Rennes, contrôlant les axes de communication entre Dinan, Rennes, Vannes et Carhaix. Cette position stratégique est attaquée par l’armée des Montfort, commandée par Tanguy du Chastel, Garnier de Cadoudal, Yves de Trésiguidy et l’anglais Gautier de Bentley.
Gauthier de Bentley s’empare de la ville mais pas du château de Brambily, et dans la nuit du 13 au 14 août 1352, les Anglais contournent les positions françaises. Le maréchal De Nesle, sûr de sa supériorité numérique propose un armistice et le retrait des troupes anglaises, mais Bentley refuse.
La bataille se déroule au lieu dit de Brambily (actuellement St-Léry) près du château de Mauron. L’armée anglo-bretonne est positionnée en haut d’une colline d’une centaine de mètres, le soleil dans le dos, elle rassemble environ 2000 hommes, parmi lesquels 800 à 1000 archers vétérans placés sur les ailes du dispositif. Face à elle, les franco-bretons commandés par le maréchal d’Offemont ont rassemblé dans une prairie descendant vers le Doëff 5000 hommes, organisés en 3 batailles à pied ;
au centre, Offemont et les nobles ; à droite, le maréchal breton Jean III de Beaumanoir et des hommes en armes ; à gauche 140 cavaliers ous les ordres de Roque d’Hangest.

Image

Tour 1 :
Les Français ont l’initiative. De Nesle compte profiter de sa supériorité numérique pour déborder la ligne anglaise ; il lui faut aussi compter avec le tir des archers anglais alors que ses troupes s’élancent à la charge à pied. Pour l’instant, les cavaliers cherchent à préserver leur efficacité loin des flèches anglaises.
Les Anglais profitent de leur position surélevée qui ralentit les français et se positionnent en cercle défensif.
Le tir des longbow désorganise la progression adverse et permets aux hommes en armes d’attaquer les combats en mêlée en position favorable.
Image

Tour 2 :
Les Français conservent l’initiative.
A la droite des Anglais, des MAA et les chevaliers de Roques d’Hangest tentent de contourner la ligne ennemie ; au centre et à gauche, les graves Français repartent à l’assaut. Le tir défensif anglais repousse les troupes de Beaumanoir et font reculer les cavaliers de Roques d’Hangest. Sous les coups d’épées et de haches, Du Chastel recule dans le hameau de L’Orme. La droite anglaise tient bon.
Sentant les Français vaciller, Bentley augmente son effort. Les troupes désorganisées de Beaumanoir passent à deux doigts de la destruction par les archers. Archers dont une partie a gagné l’aile droite pour renforcer la ligne anglais face au débordement français. Beaumanoir se bat avec rage, il fait reculer les Anglais en surnombre. Néanmoins, les pertes s’accumulent avec deux unités françaises désorganisées.
Image

Tour 3 :
Le Français attaque sur la droite anglaise et franchit l’obstacle de la colline. A gauche, Beaumanoir se débat comme un diable mais doit reculer sous les tirs anglais. Les cavaliers eux-aussi reculent mais une partie des troupes française s’est accrochée au terrain.
Pas de résultat tangible, le Français à loupé une bonne occasion par un 2 au dé. Bentley a réorganisé sa ligne pour faire face à la menace sur sa droite. Les flèches fusent : les français qui avaient accédé à la colline reculent. Une unité d’hommes d’armes est éliminée et l’aile droite française semble partir en déconfiture.
Image

Tour 4 :
Avec 5-1 les Français ont l’initiative. A l’assut ! C’est le mot d’ordre de De Nesle. Ouf, avec trois 2 successifs, les archers anglais ne peuvent repousser les Français qui ont une nouvelle fois pris pied sur la colline. De Nesle est néanmoins rejeté en arrière. Des hommes d’armes français repoussent les Anglais et accèdent eux aussi au sommet. Pour les Anglais, ce n’est pas une retraite, mais un repositionnement tactique qui s’appuie sur le village.
Et les flèches volent encore. Chastel y va de plus belle en obligeant à reculer des hommes d’armes français.
Image

Tour 5 :
Les Français conservent l’initiative de justesse. Les troupes franco-bretonnes assaillent avec rage la droite anglaise. Des soldats de De Nesle se sont sacrifiés et encaissent les coups de deux unités d’archers ; désorganisés, ils ont néanmoins laissé aux autres leurs chances de combattre. Les autres tirs défensifs n’ont aucun effet.
Enfin, il est possible de taper ce maudit Anglais. D’Hangest charge avec un +1, 6 !!! Le 7 désorganise une unité anglaise, l’honneur est sauf. Du Chastel ne pouvant reculer est lui aussi désorganisé.
Bentley cherche la meilleure réaction. Il faut impérativement rejeter les Français et ne leur donner aucun espoir. Il dévale la colline et contre-attaque Beaumanoir déstabilisé tandis que ses archers bandent une nouvelle fois leur arc à droite. D’Hangest est désorganisé, les sacrifiés du tour précédent sont éliminés. La mêlée est rude : une autre unité française éliminée.
Image

Tour 6 :
Les Français usent de leur initiative pour rentrer dans les troupes anglaises.
Un tir défensif anglais élimine d’Hangest. D’Hangest soutient l’attaque des troupes à pied, les piquiers anglo-bretons sont exterminés. Dans l’élan, De Chastel est tué, et emporté par leur élan les troupes de De Nesle désorganisent les archers retranchés dans le village.
Les Français reprennent espoir mais les archers anglais peuvent à tout moment faire basculer le cours de la bataille. Il n’en est rien, leur tir échoue et le combat mener par Bentley ne fait que repousser les franco-bretons.
Image

Tour 7 :
Les Français conservent l’initiative pour un ultime effort. Les tirs défensifs anglais ne repoussent que Beaumont, passe difficile pour la précision anglaise. Les piquiers anglo-bretons sont éliminés, les archers du village aussi. L’attaque contre Bentley échoue.
C’est au tour des Anglais de devoir gravir les pentes de la colline, mais eux n’ont pas à subir les volées de flèches. De Nesle est réduit dans le village. Une mêlée s’en suit, il est tué, c’est la fin pour les Français.

Bilan, victoire décisive anglaise, 5 pertes contre 3 ; historiquement on est à 800 morts français et de nombreux nobles contre 600 anglais.

Je me pose une question, la création d’un tour avec tirs défensifs pour l’attaqué est-elle bien utile ? Finalement, les hommes d’armes à 4 contre 3 ne se débarrassent pas si facilement des archers, ce qui simule donc des tirs à faible distance. Sinon, dans un tour, les Anglais peuvent tirer deux fois, ce qui nuit gravement aux déplacements adverses… Et alors avec le relief, c’est un peu la cata pour accéder au corps à corps… En même temps, historiquement ça s'est passé ainsi...

_________________
Allalalai, Indiens, Zoulous, coloniades et hommes plus forts du bouclier !


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Dim 17 Mars 2019 19:42 
Vieille barbe

Inscrit(e) le : Mar 14 Avr 2015 17:57
Message(s) : 2745
Cela a l'air pas mal du tout,

je serais curieux de voir un Hastings 1066 avec ce système.


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Dim 17 Mars 2019 21:42 
Pousse pions

Inscrit(e) le : Mar 2 Août 2016 14:15
Message(s) : 229
Très sympa
ça donne envie !


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Dim 17 Mars 2019 21:49 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Lun 29 Nov 2010 15:42
Message(s) : 1940
Localisation : Embrun
Médaille des comptes rendus (1) Concepteur de jeu (1) Graphiste (1) Médaille de l'antiquité (1) Petit plaisantin (1) Médaille du FCSOP (1)
ulzana a écrit:
Cela a l'air pas mal du tout,

je serais curieux de voir un Hastings 1066 avec ce système.


Hé Hé :mrgreen:
Image

Bientôt en test, mais la bataille est grande, je préfère avant chercher un truc plus petit ...

_________________
Allalalai, Indiens, Zoulous, coloniades et hommes plus forts du bouclier !


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Lun 18 Mars 2019 11:13 
Vieille barbe

Inscrit(e) le : Mar 14 Avr 2015 17:57
Message(s) : 2745
Excellent !

En plus tu mets sur la carte les flancs de Senlac Hill, où des ruisseaux marécageux rendent les attaques difficiles, ce qui est une bonne idée.

Le défi est de parvenir à simuler les poursuites "involontaires" des saxons et l'usure progressive de leur ligne de défense.
la bataille est mythique, une sorte de Waterloo des âges sombres, gagné celui là...

Tu tiens un bon plan.
En plus les pions sont magnifiques.

Personnellement, une grande carte (permettant de meilleurs graphismes) avec des gros pions, bien épais, serait le top (plus les pions sont gros, plus les beaux graphismes sont mis en valeur de façon exponentielle).


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Lun 18 Mars 2019 12:35 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Lun 29 Nov 2010 15:42
Message(s) : 1940
Localisation : Embrun
Médaille des comptes rendus (1) Concepteur de jeu (1) Graphiste (1) Médaille de l'antiquité (1) Petit plaisantin (1) Médaille du FCSOP (1)
Salut,
C'était amusant que tu en aies parlé, car après Crécy, c'était la première bataille que je voulais simuler...
Pour l'instant j'ai réglé le principe des munitions dans mes règles, et là j'en suis à un marqueur pour les amas de corps et chevaux qui gênent considérablement les charges normandes au fur et à mesure qu'ils s'amoncellent...
Ensuite, je vais m'occuper de ces retraites qui effectivement sont le point névralgique du jeu (à noter que la feinte est une stratégie connue en Europe à l'époque), mais je ne veux pas en faire un point "automatique" utilisé par le joueur comme martingale, du coup je réfléchis :)
Enfin, il faut que je fasse la compétence mur de boucliers.

Pour être franc, je travaille d'abord sur de petits scénarios pour maîtriser les gros et "tester" la viabilité des règles. Celles sur l'Antiquité marchent nickel, j'en suis à 7 CR (je les mettrai plus tard sur le site), et pour le Moyen Age, ça avance très bien.

Les gros pions ça dépend de l'éditeur qui prendra à son compte le jeu, là c'est une carte A3 ce qui est déjà bien pour jouer. J'ai tout imprimé, franchement ça ressort super bien.

En revanche, un truc es sûr, je peine à trouver des avis sérieux et des contre-avis sur certains point, notamment sur mes tests Antiquité.

_________________
Allalalai, Indiens, Zoulous, coloniades et hommes plus forts du bouclier !


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Lun 18 Mars 2019 12:50 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Mar 1 Mars 2011 14:26
Message(s) : 761
Localisation : Provence
Médaille navale (1)
Joli et sympa :cool:

C 'est ton jeu pions et carte ? ;)


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Lun 18 Mars 2019 13:00 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Lun 29 Nov 2010 15:42
Message(s) : 1940
Localisation : Embrun
Médaille des comptes rendus (1) Concepteur de jeu (1) Graphiste (1) Médaille de l'antiquité (1) Petit plaisantin (1) Médaille du FCSOP (1)
Oui, en construction, règle de batailles, module Moyen Age.

_________________
Allalalai, Indiens, Zoulous, coloniades et hommes plus forts du bouclier !


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Mar 19 Mars 2019 13:22 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 12:25
Message(s) : 905
Localisation : NICE
Médaille Au fil de l'épée (1) Médaille Jours de gloire (1) Europa (1)
Quelques commentaires / questions

2000 hommes, avec 8 pions (anglais) contre 5000 hommes (9 pions)
Qu’est ce qui motive ce biais pro anglais ?

Dans le même registre victoire décisive anglaise ? 5 pertes contre 3, cela veut dire que les anglais sont à 5 pions contre 4 français… y a-t-il un seuil de démoralisation ?


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Mar 19 Mars 2019 17:14 
Vieille barbe

Inscrit(e) le : Mar 14 Avr 2015 17:57
Message(s) : 2745
Un CR sur Hastings, sans dévoiler les règles, juste leurs effets, serait passionnant. :confused:


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 messages ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par Maël Soucaze et Elglobo © phpBB.fr