STRATEGIKON

100 % Wargame
graphique
Nous sommes actuellement le Lun 22 Juil 2019 22:30

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 29 messages ]  Aller vers la page 1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
Message non luPublié: Lun 22 Fév 2010 05:55 
Académicien
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 16:00
Message(s) : 1080
Localisation : San Francisco
Membre d'Honneur (1) Officier de Strategikon (2) Médaille de l'administrateur (1) Ordre des anciens 2004 (1) Opérations extérieures (1) Médaille des comptes rendus (1) Grande croix de la courtoisie (1)
Concepteur de jeu (1) Editeur de jeu (1) Editeur de revue (1) Graphiste (1) Historien (1) Académicien (1) Médaille des scribouillards (1)
Médaille de bibliothècaire (1) Médaille des Arbitres (1) Médaille du monster game (1) Médaille du Trophée (1) Médaille des trappistes (1) Europa (1) Médaille napoléonienne (1)
CR Leipzig

Voilà un compte rendu de la campagne complète de 6 jours, du 14 au 19 octobre, un mois et demi à raison d’un ou deux tours tous les soirs, total 142 tours, dont beaucoup sont des tours de nuit ou de pure mouvement.
J’ai utilisé les armées completées des deux what-ifs les plus intéressants, la présence de la garnison de Dresde (I corps de Mouton et XIV corps de St Cyr) contrebalancée par l’arrivée précoce de l’armée du Nord de Bernadotte. L’armée de Pologne augmentée du corps de Tolstoi qui suit la garnison de Dresde arrive aussi un jour plus tôt.

14 octobre : date historique de Liebertwollwicz
Murat commande les deux corps de Victor et Lauriston avec un corps et demi de cavalerie, le petit corps d’Augereau, contre Wittgenstein, Kleist et Klenau. Globablement 50,000 hommes de chaque coté. Personne n’a interêt à s’engager franchement, et seuls quelques échauffourées de cavalerie se produisent. D’autres ttroupes arrivent plus tard, de chaque coté, mais en l’absence de supériorité nette, les armées restent en place.

15 octobre : concentration
Comme historiquement, les deux camps reçoivent de nombreux corps toute la journée : 4 corps de Garde, les corps de Marmont, Bertrand, les Polonais, deux corps de cavalerie, et Macdonald en fin de journée. Mouton et St Cyr arrivent également. Du coté allié, toujours rien à l’ouest et au nord, mais l’armée de Bohème se renforce de toute la réserve russe et autrichienne en fin de journée. Bref, tout est prêt pour le lendemain. Pour concentrer contre l’armée de Bohème qui reste la principale menace, Napoléon renforce Murat de Marmont, St Cyr, suivi de MacDonald et Sebastiani. McDonald doit rester déployé pour contenir l’armée de Pologne qui arrive bien plus tôt qu’historiquement. Il charge Bertrand de tenir l’armée de Silésie de Blucher le temps que Ney et Souham entrent en ligne dans la journée du 16. C’est d’ailleurs le plan initial historique, Bertrand face à Blucher et Marmont en deuxième ligne face à l’armée de Bohème. Mouton est chargé de garder Lindenau et la route principale de repli de l’armée à la place de Bertrand.

La situation au matin du 16:

Image

16 octobre : Ecrasement des armées de Bohème et de Pologne.
Les Alliés pénètrent sur la carte par 4 points en plus de la formidable armée de Bohème : deux corps autrichiens au sud et au sud-est, l’armée de Silésie de Blucher à l’ouest, l’armée de Pologne au nord-est. Napoléon a confiance dans les corps qu’il laisse face à ses 4 menaces et concentre tout ce qu’il peut contre Wittgenstein, Kleist, et les réserves alliées. Un détail, l’armée de Bohème à cette heure incluse 42 unités d’artillerie, en deux lignes d’infanterie contenant chacune une artillerie par hex, le cas d’école de la position défensive forte que le français doit avoir à assaillir. Les français ont 29 unités d’artillerie sur ce front, mais ont la supériorité en infanterie sur ce point, ils décident de dédier St Cyr et Marmont, qui ont les plus beaux corps de l’armée, avec les corps de cavalerie de Latour et Pajol sous les ordres de Murat à un mouvement tournant pour rejetter l’armée de Bohème dans les marais et la couper de l’armée de Pologne. Pendant ce temps les corps de Lauriston et Victor fixent le front, détruisent le maximum de canons adverses et préparent le coup de grâce porté par les deux corps de Jeune garde d’Oudinot et Mortier. La situation à 10 heures et montrée ce dessous, et a midi l’armée de Bohème est toute entière hors de la carte, ne pouvant sauver que le tiers de l’infanterie, la moitié de la cavalerie, mais ayant perdu presque tous ses canons.

A 10 heures:

Image

A midi:

Image

Pendant ce temps Augereau et McDonald arrêtent toute l’armée de Pologne (corps de Doctorov, Tolstoi, Bubna et Klenau), mais commence à craquer. Il faudra que St Cyr et Murat marchent vers le nord et que la vieille Garde renforce la ligne pour renverser la vapeur. Après une apre résistance, l’armée de Pologne est tournée, malmenée, puis sévèrement battue. Elle doit aussi évacuer la carte en toute fin de journée.
En bref, Napoléon a concentré sur une cible, puis sur l’autre.

Pendant ce temps, à l’ouest, York débouche et repousse Bertrand.

Image

Souham arrive à ce moment et rétablit la situation avec le III corps et la garnison de Leipzig. Au cours de la journée, Blucher concentre toute son armée mais ne lance pas l’assaut, le dernier corps lui donnant la supprématie n’arrivant qu’en fin de journée. Sur les deux théatres secondaires, les français assaillis partout repoussent partout les autrichiens, Mouton à Lindenau et Poniatowski à Connewitz.

Mouton à Lindenau:
Image

Poniatoswki à Connewitz :
Image

17 octobre : de l’art des lignes intérieures.
Pendant la nuit, Napoléon déplace une partie de l’armée face aux armées de Silésie et du Nord, dont il sait l’entrée imminente. Il laisse Victor et Lauriston face à l’armée de Bohème qui peut revenir, augmentée de Merveelt et de Colloredo. St Cyr et MacDonald vont cette fois être en charge de tourner l’armée du nord par la droite. Pendant ce temps, Marmont et Poniatowski renforcent Bertrand et Souham face à Blucher, et toute la garde renforce Reynier qui se retrouverait autrement tout seul face aux 100.000 hommes de l’armée du Nord.
Au matin, ces trois derniers corps déboulent sur le terrain, pendant que Blucher pousse toute son armée. Mauvaise surprise, les français débarassés de l’armée de Bohème se sont considérablement renforcés, et l’affaire ne fait pas de problèmes.
Pendant ce temps, l’armée de Bohème réorganizée, avec peu d’artillerie mais encore d’excellentes unités de deux corps autrichiens additionnels, fait un retour en force, mais mets la journée à venir s’installer face aux français ayant reculé avec l’intention de gagner du temps.
Au soir du 17, les armées du nord et de silésie ont pratiquement cessé d’exister, et Napoléon une fois encore retourne une partie importante de son armée cap au sud-est.

L'armée du Nord:
Image

Plus tard, l'armée de Silésie à gauche
Image

18 octobre : 3 down, 1 to go…
La supériorité française est maintenant manifeste. Même si les armées du Nord et de Silésie font en retour histoire d’occuper quelques corps français et menacer Leipzig protégée par Bertrand, Reynier, puis Poniatoswki rappelé à la hâte, le sort de l’armée de Bohème ne fait pas de doute, et en milieu de journée elle doit retraiter en déroute complète. Il faut dire que les français ont concentré 8 corps d’infanterie, 4 corps de cavalerie et les 4 corps de Garde face à une armée de Bohème dénuée d’une partie de ces canons. La partie se termine par une victoire française complète.

Le 18 au matin, juste avant l'attaque française:
Image

Analyse
C’est un peu le cas d’école de ce que les français doivent faire et les alliés ne pas faire. Se concentrer pour les français, quite à être en difficulté passagère, et attaquer sans coordination et pas en même temps pour les alliés, ce qui est difficile puisque l’armée de Bohème commence sur la carte et est la cible toute trouver des premiers coups français. Même battue, son retour doit être synchronisé avec l’attaque de l’armée de Pologne et celles de Silésie et du Nord. Seules 4 attaques combinées ont une chance. Les deux attaques secondaires ne font qu’occuper les français, qui en défense peuvent se permettre d’être en infériorité numérique. De plus, l’utilisation du niveau 1 de commandement donne une grande souplesse aux français. Si les joueurs veulent utiliser les corps de Mouton et St Cyr, qui font vraiment la différence, je conseille non seulement d’utiliser l’arrivée précoce de l’armée du nord, mais aussi un niveau de commandement plus contraignant pour le français. Et surtout, que les alliés se coordonnent pour arriver à portée des français tous en même temps, ce qui aurait pu changer drastiquement les choses.

_________________
Nouveau site des éditions Pratzen : http://didier-rouy.webs.com


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Lun 22 Fév 2010 09:50 
Membre FOW
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Mer 1 Oct 2008 11:29
Message(s) : 9263
Localisation : Paris IX°
Officier de Strategikon (1) Médaille Frog of War (1) Médaille des 10 ans (1) Ordre des anciens 2002 (1) Opérations extérieures (1) Médaille des 1000 messages (1) Médaille des comptes rendus (2)
Médaille des petits posteurs (2) Médaille du plateau (1) Organisateur de conventions (4) Médaille des conventions (1) Rencontres de l'AOBA / RLP (1) Médaille des trappistes (1) Fou de Bourgbarré (1)
Soldat du 4° zouave (1) Convention Big Red One (1) 13° stratège (1) convention GCACW rémoise (1) Médaille de l'Ecole de Guerre (1) OPJH (1) Médaille de la série GCACW (1)
Médaille de la Secession (1) Médaille napoléonienne (1) Maitre casserole (2) Médaille du FSSOP (1)
Intéressant, merci pour ce chouette CR en avant-première et les très bonnes photos.

Une question sur le jeu : as-tu utilisé un système tenant compte des ordres et de l'initiative des chefs ? Parce que à froid, la coordination Française me parait couler de source, alors qu'historiquement ce fut une autre limonade, comme dirait l'autre. :siffle:

_________________
"Mais fussiez-vous dans les alarmes,
Amis nous n'oublierons jamais,
Que nous avions pour frères d'armes
Les braves lanciers Polonais."
Les Adieux des Chasseurs à Cheval aux Lanciers Polonais


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Lun 22 Fév 2010 12:02 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 4 Oct 2008 11:14
Message(s) : 2150
Localisation : Tourcoing (Nord)
Médaille des 1000 messages (1) Médaille des petits posteurs (4) Médaille du blog (2) Médaille de bibliothècaire (2) Grand collectionneur (1) Médaille Au fil de l'épée (1) Médaille Jours de gloire (1)
Médaille de la guerre froide (1) Médaille napoléonienne (1) Médaille du FSSOP (1)
Bravo !
Well, y a de l'ampleur !

142 tours ? ça a pris combien d'heures de jeu ?

_________________
Le blog de Bir Hacheim
http://www.bir-hacheim.com
Suis sur Operation Mercury (GMT), Dynamo: Dunkirk 1940 (3W) et Battle of the Scheldt (DG)


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Lun 22 Fév 2010 12:28 
Membre FOW
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Mer 1 Oct 2008 11:29
Message(s) : 9263
Localisation : Paris IX°
Officier de Strategikon (1) Médaille Frog of War (1) Médaille des 10 ans (1) Ordre des anciens 2002 (1) Opérations extérieures (1) Médaille des 1000 messages (1) Médaille des comptes rendus (2)
Médaille des petits posteurs (2) Médaille du plateau (1) Organisateur de conventions (4) Médaille des conventions (1) Rencontres de l'AOBA / RLP (1) Médaille des trappistes (1) Fou de Bourgbarré (1)
Soldat du 4° zouave (1) Convention Big Red One (1) 13° stratège (1) convention GCACW rémoise (1) Médaille de l'Ecole de Guerre (1) OPJH (1) Médaille de la série GCACW (1)
Médaille de la Secession (1) Médaille napoléonienne (1) Maitre casserole (2) Médaille du FSSOP (1)
J'avais fait avec Rafo une journée (je crois) du Napoléon At Leipzig de Zucker avec le système de jeu de Markus Stumptner. C'était super, mais éminemment trop long pour être raisonnable. Échelle = un pion égale une brigade (en gros).

Ancien fan de Vive l'Empereur, je suis intéressé par ce monstre, même si je suis sûr que je n'y jouerai jamais. :tomate:

_________________
"Mais fussiez-vous dans les alarmes,
Amis nous n'oublierons jamais,
Que nous avions pour frères d'armes
Les braves lanciers Polonais."
Les Adieux des Chasseurs à Cheval aux Lanciers Polonais


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Lun 22 Fév 2010 12:35 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 4 Oct 2008 11:14
Message(s) : 2150
Localisation : Tourcoing (Nord)
Médaille des 1000 messages (1) Médaille des petits posteurs (4) Médaille du blog (2) Médaille de bibliothècaire (2) Grand collectionneur (1) Médaille Au fil de l'épée (1) Médaille Jours de gloire (1)
Médaille de la guerre froide (1) Médaille napoléonienne (1) Médaille du FSSOP (1)
Drago a écrit:
J'avais fait avec Rafo une journée (je crois) du Napoléon At Leipzig de Zucker avec le système de jeu de Markus Stumptner. C'était super, mais éminemment trop long pour être raisonnable. Échelle = un pion égale une brigade (en gros).

Ancien fan de Vive l'Empereur, je suis intéressé par ce monstre, même si je suis sûr que je n'y jouerai jamais. :tomate:


Bon maintenant, il faut aussi dire que la bataille des Nations dura trois jours...
C'était long mais je garde un bon souvenir de:
Image

_________________
Le blog de Bir Hacheim
http://www.bir-hacheim.com
Suis sur Operation Mercury (GMT), Dynamo: Dunkirk 1940 (3W) et Battle of the Scheldt (DG)


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Lun 22 Fév 2010 12:58 
Membre FOW
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Mer 1 Oct 2008 11:29
Message(s) : 9263
Localisation : Paris IX°
Officier de Strategikon (1) Médaille Frog of War (1) Médaille des 10 ans (1) Ordre des anciens 2002 (1) Opérations extérieures (1) Médaille des 1000 messages (1) Médaille des comptes rendus (2)
Médaille des petits posteurs (2) Médaille du plateau (1) Organisateur de conventions (4) Médaille des conventions (1) Rencontres de l'AOBA / RLP (1) Médaille des trappistes (1) Fou de Bourgbarré (1)
Soldat du 4° zouave (1) Convention Big Red One (1) 13° stratège (1) convention GCACW rémoise (1) Médaille de l'Ecole de Guerre (1) OPJH (1) Médaille de la série GCACW (1)
Médaille de la Secession (1) Médaille napoléonienne (1) Maitre casserole (2) Médaille du FSSOP (1)
Depuis que j'ai découvert l'intégration des ordres dans le grand tactique napoléonien, je ne vois plus l'intérêt de jouer à des systèmes ne les intégrant pas.

Ça reviendrait à:

- jouer au poker sans argent,
- faire un tour de grand huit... en vue subjective devant sa télé.

Bref, on passe à côté de l'essentiel - et pourtant, qu'est-ce que j'ai pu m'éclater sur Auerstadt et Hanau (de Vl'E) ou Friedland (Descartes).
Image

Image

Image

_________________
"Mais fussiez-vous dans les alarmes,
Amis nous n'oublierons jamais,
Que nous avions pour frères d'armes
Les braves lanciers Polonais."
Les Adieux des Chasseurs à Cheval aux Lanciers Polonais


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Lun 22 Fév 2010 13:23 
Membres FOW
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Lun 29 Sep 2008 12:09
Message(s) : 797
Localisation : au Nord-Est de Roissy (LFPG)
Médaille Frog of War (1) Ordre des anciens 2003 (1) Grand collectionneur (1) Médaille du monster game (1) Rencontres Lyonnaises (1) Soldat du 4° zouave (1) Convention Big Red One (1)
convention GCACW rémoise (1) Médaille de l'Ecole de Guerre (1) Médaille napoléonienne (1)
Le Friendland que tu cites, celui de Descartes, est de Jean-Jacques Petit. Celui de Didier Rouy avait été édité par Azur Wish, d'ailleurs c'est celui que j'ai pas :roll: .


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Lun 22 Fév 2010 13:27 
Membre FOW
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Mer 1 Oct 2008 11:29
Message(s) : 9263
Localisation : Paris IX°
Officier de Strategikon (1) Médaille Frog of War (1) Médaille des 10 ans (1) Ordre des anciens 2002 (1) Opérations extérieures (1) Médaille des 1000 messages (1) Médaille des comptes rendus (2)
Médaille des petits posteurs (2) Médaille du plateau (1) Organisateur de conventions (4) Médaille des conventions (1) Rencontres de l'AOBA / RLP (1) Médaille des trappistes (1) Fou de Bourgbarré (1)
Soldat du 4° zouave (1) Convention Big Red One (1) 13° stratège (1) convention GCACW rémoise (1) Médaille de l'Ecole de Guerre (1) OPJH (1) Médaille de la série GCACW (1)
Médaille de la Secession (1) Médaille napoléonienne (1) Maitre casserole (2) Médaille du FSSOP (1)
Oui oui je sais, j'aurais du préciser. Je mettais pèle-mêle les différents jeux de batailles auxquels j'ai beaucoup joué, et qui ne prenaient pas en compte les ordres.

_________________
"Mais fussiez-vous dans les alarmes,
Amis nous n'oublierons jamais,
Que nous avions pour frères d'armes
Les braves lanciers Polonais."
Les Adieux des Chasseurs à Cheval aux Lanciers Polonais


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Lun 22 Fév 2010 14:37 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 4 Oct 2008 11:14
Message(s) : 2150
Localisation : Tourcoing (Nord)
Médaille des 1000 messages (1) Médaille des petits posteurs (4) Médaille du blog (2) Médaille de bibliothècaire (2) Grand collectionneur (1) Médaille Au fil de l'épée (1) Médaille Jours de gloire (1)
Médaille de la guerre froide (1) Médaille napoléonienne (1) Médaille du FSSOP (1)
Drago a écrit:
Depuis que j'ai découvert l'intégration des ordres dans le grand tactique napoléonien, je ne vois plus l'intérêt de jouer à des systèmes ne les intégrant pas.


L'intérêt ? L'archéo-wargame.
Notre hobby a aussi son histoire.
;)

_________________
Le blog de Bir Hacheim
http://www.bir-hacheim.com
Suis sur Operation Mercury (GMT), Dynamo: Dunkirk 1940 (3W) et Battle of the Scheldt (DG)


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Lun 22 Fév 2010 15:15 
Membre FOW
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Mer 1 Oct 2008 11:29
Message(s) : 9263
Localisation : Paris IX°
Officier de Strategikon (1) Médaille Frog of War (1) Médaille des 10 ans (1) Ordre des anciens 2002 (1) Opérations extérieures (1) Médaille des 1000 messages (1) Médaille des comptes rendus (2)
Médaille des petits posteurs (2) Médaille du plateau (1) Organisateur de conventions (4) Médaille des conventions (1) Rencontres de l'AOBA / RLP (1) Médaille des trappistes (1) Fou de Bourgbarré (1)
Soldat du 4° zouave (1) Convention Big Red One (1) 13° stratège (1) convention GCACW rémoise (1) Médaille de l'Ecole de Guerre (1) OPJH (1) Médaille de la série GCACW (1)
Médaille de la Secession (1) Médaille napoléonienne (1) Maitre casserole (2) Médaille du FSSOP (1)
Cela dit, la dernière version des règles de Vl'E intégraient des règles de commandement et d'estafette. Je ne les ai jamais essayées, mais j'avais une furieuse envie de tester la couche de Stumptner sur un des jeux de Didier.

_________________
"Mais fussiez-vous dans les alarmes,
Amis nous n'oublierons jamais,
Que nous avions pour frères d'armes
Les braves lanciers Polonais."
Les Adieux des Chasseurs à Cheval aux Lanciers Polonais


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 29 messages ]  Aller vers la page 1, 2, 3  Suivant

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par Maël Soucaze et Elglobo © phpBB.fr