[Film] Le Chant du Loup

Pour parler films, téléfilms, documentaires et émissions de radio...
Message
Auteur
ulzana
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 4113
Enregistré le : mar. 14 avr. 2015 17:57

Re: [Film] Le Chant du Loup

#31 Message non lu par ulzana »

L'armée est à l'image de la société, dans sa répartition hiérarchique.

Dans mes propos, j'ai surtout parlé de faits, à partir desquels j'ai proposé mes interprétations sous forme d'hypothèses pour une époque donnée, différente de l'actuelle.

Comment un groupe social parvient, grace à l'entre soi et à ses représentations sociales familiales, dominantes au sein de l'institution, parvient à s'imposer au delà de ce qu'une distribution purement statistique le permettrait.

Le propre d'une représentation sociale dominante est de s'imaginer qu'elle est l'expression naturelle de la réalité (fut elle statistique) et non une représentation.
"All right sweethearts, what are you waiting for ?
Breakfast in bed?
Another glorious day in the corps !
A day in the Marine Corps is like a day on the farm.
Every meal is a banquet.
Every paycheck a fortune.
Every formation a parade. "

Avatar du membre
David JULIEN
Grognard
Grognard
Messages : 971
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 10:53
Localisation : Lyon
Contact :

Re: [Film] Le Chant du Loup

#32 Message non lu par David JULIEN »

Bonjour

Et à part ça ? D'autres retour sur le film sans le spoiler SVP ?

Avatar du membre
Blacky
Pousse pions
Pousse pions
Messages : 426
Enregistré le : jeu. 30 juil. 2015 10:07
Localisation : Lyon

Re: [Film] Le Chant du Loup

#33 Message non lu par Blacky »

eric a écrit :Tout le monde a sa chance, même ceux qui n'ont pas fait les grandes écoles. Je ne me suis jamais posé la question des origines de mes collègues, subordonnés et supérieurs; on juge les gens sur leurs compétences et non sur leurs origines.
L'image d'une marine élitiste est un préjugé. Mais il est vrai que l'on trouve beaucoup de noms à particules dans les armées en général.
Alors tout d'abord :
https://www.youtube.com/watch?v=Djn45tR6Rw4 (attention, podcast de gens ignorant tout du sujet, ça a son importance vis-à-vis de certains commentaires)

Pour résumer, quelques CGI très gênants et un film trop écrit, scolaire, réalisé par un débutant certes méritant mais très inexpérimenté. Par ailleurs, beaucoup de sérieux dans l'écriture. J'irai donc quand même le voir.

Ensuite :
https://lavoiedelepee.blogspot.com/2013 ... t-cyr.html
qui décrit le ressenti particulier d'un EMIA brillant et bien connu pour ce qui concerne la méritocratie et l'avancement dans les armées

Enfin : Doté d'une certaine expérience au sein de l'armée de l'air et d'une petite expérience interarmées, je précise que les noms à particules ne courent pas les rues dans l'armée de l'air, et qu'ils sont manifestement plus nombreux dans les autres armées (ce qui d'ailleurs ne signifie pas grand-chose après tout, ou du moins pas beaucoup plus que dans les hautes carrières administratives, la carrière diplomatique, etc.). Et pour ce qui concerne l'avancement, oui, j'ai déjà vu, à compétences égales, des personnels issus du recrutement direct avoir priorité sur un stage professionnel qualifiant par rapport à d'autres, et idem, entre eux, pour des directs mieux classés. Pour une raison simple : il s'agit de faire arriver le plus vite possible le plus haut possible le cheval le plus méritant (jusqu'à preuve du contraire), sur lequel on mise le plus pour porter haut les intérêts de l'armée d'origine en interarmées et au niveau politique. Rien de scandaleux, mais il faut le savoir et l'intérioriser, c'est tout.

Ce que décrit Ulzana est commun à beaucoup de professions, et est parfaitement illustré par le film "Première année" en médecine. Si une tradition familiale existe, alors on a "les codes", c'est-à-dire l'absence d'inhibitions et la démystification d'un objectif certes ambitieux mais atteint "normalement" par beaucoup de tes proches (en travaillant, quand même), alors que d'autres s'en font l'idée d'une barrière infranchissable qui les paralyse peu ou prou.
Parties en cours :

- For the People
- Empire Of The Sun
- Enemy Action : Kharkov (playtest Soviet Solo)

ulzana
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 4113
Enregistré le : mar. 14 avr. 2015 17:57

Re: [Film] Le Chant du Loup

#34 Message non lu par ulzana »

Blacky
alors on a "les codes"
C'est vrai, en particulier pour l'exemple de PACES, la première année commune aux étude de santé, comme pour d'autres études dites élitistes comme sciences Po Paris.

Mais dans certains autres domaines, les réseaux sont déterminants ainsi que l'habitus, le mode de pensée adéquat.
mais c'est quelque chose qu'on a du mal à reconnaitre, soit parce qu'on les possède et qu'on ne veut pas attribuer sa propre réussite à autre chose que ses qualités individuelles propres, soit parce qu'on ne les possède pas et qu'on ne supporte pas l'idée qu'on ne réussira très probablement pas malgré nos qualités et notre volonté.

Deux méconnaissances, en quelque sorte, pour des raisons diamétralement opposées, mais qui aboutissent à minorer ou à ignorer ces processus.
"All right sweethearts, what are you waiting for ?
Breakfast in bed?
Another glorious day in the corps !
A day in the Marine Corps is like a day on the farm.
Every meal is a banquet.
Every paycheck a fortune.
Every formation a parade. "

Avatar du membre
emmanuel
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 4927
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 09:13
Localisation : Sud Caen

Re: [Film] Le Chant du Loup

#35 Message non lu par emmanuel »

David JULIEN a écrit :Bonjour

Et à part ça ? D'autres retour sur le film sans le spoiler SVP ?
le titre du post est trompeur....on est en mode grand débat..

la savonette du wk :gratte:

Avatar du membre
Uphir
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 2279
Enregistré le : lun. 13 avr. 2015 22:15
Localisation : A l'ouest...

Re: [Film] Le Chant du Loup

#36 Message non lu par Uphir »

Comme Monsieur Guillaume à la page d'avant, serait il possible de parler du film ? Et d'avoir des retours surtout...
"Je crois que pour tout homme, l’apothéose vient lorsqu’il s’est bien battu pour la bonne cause et gît, épuisé, sur le champ de bataille… victorieux !" - Vince Lombardi.

ulzana
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 4113
Enregistré le : mar. 14 avr. 2015 17:57

Re: [Film] Le Chant du Loup

#37 Message non lu par ulzana »

J'y vais aujourd'hui

Vous aurez des retours sans spoilers

Le grand débat est terminé...pour moi en tout cas. :razz:
"All right sweethearts, what are you waiting for ?
Breakfast in bed?
Another glorious day in the corps !
A day in the Marine Corps is like a day on the farm.
Every meal is a banquet.
Every paycheck a fortune.
Every formation a parade. "

ulzana
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 4113
Enregistré le : mar. 14 avr. 2015 17:57

Re: [Film] Le Chant du Loup

#38 Message non lu par ulzana »

Une première partie de 20mn environ d'un suspense haletant et d'un réalisme stupéfiant et angoissant par les sons des sonars modernes.
L'idée de l'opération sousmarin/forces spéciales à terre est géniale, on s'y croirait et je serais bien parti pour deux heures sur ce registre là.


Mais la deuxième partie de 1h30 part dans d'autres directions, de toutes autres dimensions, qui nous rappellent que l'époque actuelle recèle des dangers que nous avons fini par oublier depuis la fin de l'URSS.

Les effets spéciaux de sous marins en immersion de "Octobre Rouge" sorti en 1990 font pâle figure à coté des images des batiments dans ce film
(qui paraissent tournées sans effets, hormis pour la lumière de l'eau en profondeur, éclaircie ).

La beauté surgit parfois, lorsque les sous marins quittent la rade dans une symphonie de reflets de lumière dorée, séquence trop courte tant elle est sublime malgré la situation terrifiante , cela aurait mérité de prendre un peu plus de temps, Das Boot se l'était permis, pas ici...dommage.


Oui, le film vaut le coup, il est bien meilleur que le huis clos de "USS Alabama", car bien plus réaliste, la situation décrite semble ici crédible, en tous cas j'ai senti le poids de l'engagement qui pesait sur les épaules des officiers comme Kassowitz,
plus authentique que la "Clancy/ Ryan ade d'"Octobre rouge" bien que Sean Conery reste inoubliable dans son rôle,

mais on est loin de Das Boot, véritable voyage aux confins du monde et de l'enfer, et d'un Jurgen Prochnow qui reste pour moi le meilleru commandant de sous marin de tous les temps, à ce jour, et le film un chef d'oeuvre tragique.

Le chant du loup aurait mérité une heure de plus, de prendre son temps pour fimer la mer et les profondeurs et donner un peu plus d'épaisseur aux personnages.
Les officiers y diffèrent, on retrouve la caricature du "sévère" obsédé par les règles, mais aussi celui joué par Reda Kateb, fin et accordant sa confiance, kasso est pas mal,
j'ai eu l'impression de retrouver le "Malotru" du bureau des légendes enfin passé chef, avec son sens du sacrifice pour sauver la femme qu'il aime, la syrienne Nadia El Mansour, ici la France, il y a du romantique dans cet acteur.

Pour conclure, un film français qui vise assez haut et tape assez juste, qui tient sans effort la dragée haute aux productions américaines, personnellement j'aurais préféré soit rester sur la 1ere partie pour se centrer un film d'action réaliste de 2h, soit prendre le risque de faire un film bien plus long (3h), en prenant du temps par moment, pour imprimer des images de beauté du monde des mers.
"All right sweethearts, what are you waiting for ?
Breakfast in bed?
Another glorious day in the corps !
A day in the Marine Corps is like a day on the farm.
Every meal is a banquet.
Every paycheck a fortune.
Every formation a parade. "

Avatar du membre
Manfred
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 3336
Enregistré le : ven. 3 oct. 2008 08:49
Localisation : (93)

Re: [Film] Le Chant du Loup

#39 Message non lu par Manfred »

Bon, je suis allé le voir. Je vais tacher de ne rien dévoiler pour ceux qui voudraient y aller.
ulzana a écrit :Une première partie de 20mn environ d'un suspense haletant et d'un réalisme stupéfiant et angoissant par les sons des sonars modernes.
L'idée de l'opération sousmarin/forces spéciales à terre est géniale, on s'y croirait et je serais bien parti pour deux heures sur ce registre là.
Effectivement, très bonne séquence, mais il y a un "mais". La conclusion de cette séquence est selon moi irréaliste, pour ne pas dire grand-guignolesque. Difficile de donner mes arguments sans spoiler par contre.
ulzana a écrit : Mais la deuxième partie de 1h30 part dans d'autres directions, de toutes autres dimensions, qui nous rappellent que l'époque actuelle recèle des dangers que nous avons fini par oublier depuis la fin de l'URSS.
Il y a effectivement une certaine angoisse et un suspense qui se dégagent au moment où démarre la "crise", avec les sirènes hurlantes, ça rappelle certains films catastrophes.
ulzana a écrit : Oui, le film vaut le coup, il est bien meilleur que le huis clos de "USS Alabama", car bien plus réaliste, la situation décrite semble ici crédible, en tous cas j'ai senti le poids de l'engagement qui pesait sur les épaules des officiers comme Kassowitz,
plus authentique que la "Clancy/ Ryan ade d'"Octobre rouge" bien que Sean Conery reste inoubliable dans son rôle,

mais on est loin de Das Boot, véritable voyage aux confins du monde et de l'enfer, et d'un Jurgen Prochnow qui reste pour moi le meilleur commandant de sous marin de tous les temps, à ce jour, et le film un chef d'oeuvre tragique.
Das Boot est indépassable, mais dans le genre "guerre froide moderne), je continue de préférer Octobre Rouge, qui a tout simplement moins de faiblesses. En revanche je place Le chant du Loup juste derrière Octobre rouge (qui est placé haut dans la liste des films que j'aime et que j'ai dû voir 10 fois) donc au dessus de films comme USS Alabama (qui a pas mal de points commun, même si je ne suis pas convaincu du tout que le scénario de "le chant du loup" soit plus réaliste).

Le Chant du Loup n'est cependant pas exempt de défauts : j'ai relevé diverses faiblesses et incohérences scénaristiques, un manque de maîtrise de l'unité de temps et de lieu, un certain manque de rythme par moment avec un passage à terre pas forcément très réussi (on sent qu'il fallait mettre un personnage féminin à l'affiche), et je maintiens mes réserves sur le casting : qu'est ce qui passe par la tête de la personne qui décide de donner le rôle de "Grandchamps" à Reda Kateb ? Ce dernier n'est pas un mauvais acteur, mais bon... Il a la tête qu'il a, et a surtout l'accent qu'il a, a savoir qu'il est TRÈS typé et personne ne peut croire une seconde à l'existence réelle du personnage tel quel. Si on veut lui donner le rôle, OK, mais pas la peine de le déguiser, donnez lui au moins un nom de personnage cohérent.
Cela étant dit, une fois plongé dans le film, on fait abstraction de ces détails. Les scènes à l'intérieur des sous-marins sont très réussies, et on sent qu'il y a un effort de réalisme visuel et sonore et que la Marine Nationale a donné des moyens.
J'en suis sorti avec un sentiment légèrement mitigé : d'un coté c'est certainement le film français le plus réussi que j'ai vu depuis longtemps, il mériterait d'avoir sa petite carrière hors de nos frontière, et de l'autre, l'idée qu'il ne manquait pas grand chose pour que l'on ait un grand film. Un scénario un peu mieux travaillé, une réalisation parfois plus nerveuse, éventuellement un choix d'acteurs différent. Ah, (mini spoil) et comme on est français, on reste un peu dans la thématique du perdant magnifique, contrairement aux américains qui gagnent toujours à la fin avec un happy end. En cela la fin n'est pas très hollywoodienne, ce n'est pas forcément plus mal d'ailleurs.
Bref, ça reste cependant très positif et j'ai passé un excellent moment, même ma femme et mon fils que j'ai trainé avec moi, et qui ne sont pas forcément clients du thème ont beaucoup aimé le film, qui mérite d'avoir du succès.
gérant Agorajeux
rejoignez nous sur facebook pour rester informé en permanence de toutes nos nouveautés.

ulzana
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 4113
Enregistré le : mar. 14 avr. 2015 17:57

Re: [Film] Le Chant du Loup

#40 Message non lu par ulzana »

Manfred


J'aime voir et revoir de temps à autre "Octobre rouge", c'est une belle histoire avec de très bons acteurs dont Sean Connery qui donne une dimension épique à son aventure.
Mais c'était du ciné feel good movie, où les bons gagnent à la fin sur les méchants.
Là c'est plus réaliste.
Néanmoins Le chant du loup a effectivement des incohérences profondes, car le film ne peut s'empêcher de jouer sur plusieurs tableaux successivement.
Mais les sous marins sont très bien filmés de façon très réaliste, il aurait fallu un scénariste plus libre ou plus audacieux pour faire le grand film qu'il aurait pu devenir, en effet.

Malheureusement c'est toujours un peu la course à l'audimat et le public qui va régulièrement au cinéma, jeunes et/ou urbains ne suivrait pas forcément une voie à la Cimino, ou à la Petersen.
Moins d'intrigues et de rebondissements, plus de plans fixes et long contemplatifs, plus de densité des personnages, plus de temps (3h voire plus aurait été nécessaire)
voilà ce qui aurait pu donner un grand film, mais je ne suis pas sûr que cela aurait plu à la majorité (la chute de Michael Cimino avec son "heaven s gate" a refroidi les téméraires).

Mais c'est mieux que la très grande majorité des films de type militaire moderne qui sortent depuis des décennies (sauf quelques uns).

La marine a fait un gros effort en permettant de filmer ses sous marins ainsi, et cela lui fera un excellent coup de pub.
"All right sweethearts, what are you waiting for ?
Breakfast in bed?
Another glorious day in the corps !
A day in the Marine Corps is like a day on the farm.
Every meal is a banquet.
Every paycheck a fortune.
Every formation a parade. "

Répondre

Retourner vers « Cinéma, télévision et radio »