STRATEGIKON

100 % Wargame
graphique
Nous sommes actuellement le Ven 19 Juil 2019 22:43

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 31 messages ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
Message non luPublié: Jeu 6 Déc 2018 12:33 
Pousse pion
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 16 Juin 2018 09:39
Message(s) : 76
Localisation : Toulouse
Ha bien, tant mieux.
Le Commandant Foerster avait peur de se retrouver seul au milieu de toute cette flotte...


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Mar 11 Déc 2018 19:56 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Mer 8 Oct 2008 20:46
Message(s) : 1408
Localisation : Les Hauts de France
Médaille de la bataille (1) Ordre des anciens 2006 (1) Médaille des comptes rendus (1) Médaille du blog (1) Médaille de Crespin (1) Rencontres de Seclin (1) Médaille Au fil de l'épée (1)
Petit calimero (1) Petit plaisantin (1)
Rapport de mission de l'U-30 pour janvier 1940


Commandant : Kapitänleutnant Klauss de Launay

Ordre reçu : Wilhelmshaven le 5/1/1940
Commandant,
Afin de perturber le trafic adverse vous vous rendrez devant le port de Belfast afin de mouiller des mines. Vous vous rendrez ensuite aux carrés AL 66/69 puis retournerez à quai.

[en terme de jeu : Iles britanniques (M)]

Dès le matin du 3 janvier 1940 les hommes de l'U-30 regagnent Kiel et le quai réservé à “die Muräne“ comme surnomme le personnel de la base le sous-marin commandé par Klauss de Launay. La possibilité de passer les fêtes de fin d'année en famille a rendu les hommes souriants et confiants sauf un des matelots qui a appris, durant cette permission, le décès de son frère ainé qui avait été grièvement blessé durant l'attaque de la Pologne.
Deux jours plus tard, un nouvel ordre de mission tombe ; aller au large de Belfast pour y mouiller des mines puis revenir à Wilhelmshaven en coulant tout ce qui est possible.
Mouiller des mines n'est pas trop du gout de l'équipage car qui dit transport de mines dit moins de place pour les torpilles. Enfin, les ordres sont les ordres. Les mines sont donc chargées dans les tubes avant et arrière et juste 6 G7a sont embarquées en réserve. Le 7 janvier, l'U-30 largue les amarres.
Le voyage jusqu'au large de Belfast s'effectue sous une météo déplorable. Dès qu'il fait surface, le sous-marin est secoué de tous côté ; des paquets de mer viennent se fracasser sur le kiosque et, comme si cela n'était pas suffisant, un véritable déluge tombe du ciel. Faire le point tient de l'exploit et de Launay se demande s'il ne se dirige pas au jugé. Seul avantage de ce temps pourri : l'aviation ennemi doit être clouée au sol.
Arrivé au large de Belfast, l'U-30 largue ses mines et Klauss de Launay donne immédiatement l'ordre de charger les tubes avec des torpilles.
Pendant les deux semaines qui suivent, "die Muräne“ chasse autour des Iles britanniques mais aucune proie n'apparaît à l'horizon. Le Commandant donne alors l'ordre de mettre le cap sur Wilhelmshaven qui sera, à partir de maintenant, le nouveau port d'attache de l'U-30. Le retour se passe sans problème avec une météo aussi catastrophique qu'à l'allé.


CR de la mission suivante demain..."j'suis en retard, j'suis en retard" comme dirait le lapin d'Alice :)

_________________
“La guerre, c'est comme la chasse, sauf qu'à la guerre les lapins tirent.” Charles De Gaulle (1890 - 1970)


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Ven 14 Déc 2018 16:39 
Pousse pion
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 16 Juin 2018 09:39
Message(s) : 76
Localisation : Toulouse
Ordre de mission reçu depuis Wilhelmshaven le11/06/1940:

Commandant, pour cette patrouille vous vous rendrez au carreaux AM 45 puis BE 36. Vous attaquerez tout navires sur votre route, la marine marchande britannique doit être durement touchée et vous commandant de U-Boot êtes les fer de lance contre notre ultime ennemi : l'Angleterre.


Image


Rapport de mission de l'U-31 (VII A) du Kapitänleutnant Foester

Après un mois en rade, nous appareillons pour une nouvelle mission vers les îles britanniques.
Nous progressons tranquillement mais ce n'est que lors de la troisième semaine que nous apercevrons en fin de journée, un navire, un petit cargo en l'occurrence, accompagné de son escorte.
La décision est prise d'attaquer l'embarcation en moyenne portée, immergé, en engageant 3 torpilles G7a.
Un premier tir atteint sa cible mais n'explose pas.
La seconde torpille touche également au but mais cette fois-ci les dégâts sont bien réels et le "Gro" et ses 4200t n'ira pas plus loin.
Nous ne resterons pas plus longtemps sur place car l'escorte ne devrait pas tarder à se lancer à notre poursuite mais avec une prompte manoeuvre nous y échapperons facilement.
Une semaine plus tard, se propose à nous, un nouveau petit cargo, sans escorte cette fois-ci.
L'équipage râle, il aurait souhaité avoir affaire à du plus mastoc...Il faudra donc se contenter du "Craigwen" de 3700t.
Nous nous approchons au plus près et la première torpille coupe le cargo en deux d'un tir parfait.
Nous n'avons plus qu'à retourner au port ce qui nous prendra deux semaines de navigation sans embûche.


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Dim 16 Déc 2018 19:38 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Mer 8 Oct 2008 20:46
Message(s) : 1408
Localisation : Les Hauts de France
Médaille de la bataille (1) Ordre des anciens 2006 (1) Médaille des comptes rendus (1) Médaille du blog (1) Médaille de Crespin (1) Rencontres de Seclin (1) Médaille Au fil de l'épée (1)
Petit calimero (1) Petit plaisantin (1)
Rapport de mission de l'U-30 pour mars 1940


Commandant : Kapitänleutnant Klauss de Launay

Ordre reçu : Wilhelmshaven le 7/3/1940
Commandant,
Il est impératif de maintenir la pression sur l'Angleterre, vous vous rendrez aux carreaux BF 15 / BE 99 / AM 29. Vous resterez sur zone et attaquerez tout navires rencontrés. Les pétroliers et transport de troupes sont des cibles prioritaires.
Bonne chasse.

[en terme de jeu : Iles britanniques (M)]

Si, sur terre, c'est la “Sitzkrieg,", nous, au moins, on ne chôme pas, se dit le commandant de Launay en prenant connaissance de sa nouvelle mission. Aussitôt, il donne les ordres pour que l'U-30 puisse appareiller dès le lendemain.
Fidèle à sa tactique, il fait charger tous les tubes de G7a, la dernière et 5 G7e étant mises en réserve. Le lendemain, dans la matinée, "die Muräne" quitte le quai sous une pluie battante.
Décidément, ce début d'année est marqué par un temps des plus pourri. Dès que le sous-marin fait surface, il est balloté en tous sens et les hommes à l'intérieur ont bien du mal à se déplacer. Des paquets de mer entre dans le vaisseau mouillant tout et, en particulier, les réserves de nourriture. Sur le kiosque, c'est pire. les hommes en observation doivent faire face à des vents violents. La pluie diluvienne et les déferlantes les mouillent jusqu'aux os malgré leurs vêtements de protection. Tout cela sous un ciel marqué de nuages sombres et menaçants que viennent traverser parfois quelques éclairs. Quel temps de merde, dit de Launay à son second qui l'a accompagné à l'extérieur pour faire, ou plutôt tenter de faire, le point. La seule consolation que nous pouvons avoir, ajoute-t-il, c'est qu'avec un temps pareil les avions ennemis sont cloués au sol. C'est alors qu'un matelot en observation, tendant son bras vers l'Ouest hurle : "Flugzeug Alarm !" Aussitôt le commandant donne l'ordre de regagner l'intérieur et de plonger. L'écoutille de pont est fermée et l'U-30 s'enfonce le plus rapidement possible dans les flots. Les hommes sont tendus mais, rien ne se passe. Il devait plutôt être occupé à maintenir son avion en l'air plutôt qu'à observer la mer, commente de Launay. Le reste du voyage jusqu'à la zone de chasse se déroule sans autre rencontre mais par un temps toujours aussi mauvais.
La première semaine de patrouille autour des Iles britanniques s'avère infructueuse.
Toutefois, 4 jours plus tard, le radio signale 2 bruits d'hélices en approche ; certainement un cargo et un vaisseau de guerre. Une observation au périscope confirme la nouvelle. C'est la nuit ; Klauss de Launay décide d'attaquer en plongée, à moyenne distance. Les G7a des tubes 1 et 3 filent en direction du navire marchand. Une seule torpille atteint son objectif mais s'avère malheureusement défectueuse. C'est pas bon ça, pense le commandant qui donne immédiatement l'ordre de plonger plus profond. Tous les hommes retiennent leur souffle puis le radio annonce que les 2 navires s'éloignent. On laisse tomber, dit de Launay. On ne va pas prendre de risque pour une boite de sardine !
5 jours se sont passés quand, vers midi, un bon gros cargo de près de 6400 t, le TRIGLAV, se pointe à l'horizon sans escorte ! La décision est immédiate ; attaque de surface à courte portée. Les 4 tubes avant lâchent leurs torpilles. 3 G7a et 1G7e atteignent la cible mais une (1 G7a) est défectueuse. Le TRIGLAV est touché au niveau de ses chaudières qui explosent coupant le navire en deux. Bon travail Messieurs ; maintenant, retour à la maison pour se sécher un peu, lance alors le commandant.
Le voyage de retour se passe sans problème mais toujours avec une météo de fin du monde.

_________________
“La guerre, c'est comme la chasse, sauf qu'à la guerre les lapins tirent.” Charles De Gaulle (1890 - 1970)


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Jeu 20 Déc 2018 19:35 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Mer 8 Oct 2008 20:46
Message(s) : 1408
Localisation : Les Hauts de France
Médaille de la bataille (1) Ordre des anciens 2006 (1) Médaille des comptes rendus (1) Médaille du blog (1) Médaille de Crespin (1) Rencontres de Seclin (1) Médaille Au fil de l'épée (1)
Petit calimero (1) Petit plaisantin (1)
Rapport de mission de l'U-30 pour mai 1940


Commandant : Kapitänleutnant Klauss de Launay

Ordre reçu : Wilhelmshaven le 07/05/1940
Commandant,
Pour cette patrouille vous croiserez aux carreaux AM 42/43 et BF 19. Vous attaquerez tout navire sur votre route, nous comptons sur vous dans ces heures graves pour porter les coups les plus terribles à nos ennemis.
Bonne chasse.

[en terme de jeu : Iles britanniques (M)]

En ce mois de mai 1940, c'est avec un peu de regret que le Kapitänleutnant Klauss de Launnay rentre dans le bunker des U-boots de la base de Wilhelmshaven. Le temps est si beau dehors et ce soleil de printemps le change tellement du temps pourri du début d'année. Et cette petite brise. Des conditions idéales pour aller faire un peu de voile ; comme avant.
Dans le bunker, les places réservées aux sous-marins sont au trois-quart vides, signe d'une situation tendue ou qui ne va tarder à l'être. Autour des navires restants s'activent des hommes qui réparent des coques dans les étincelles des chalumeaux, chargent des mines ou des torpilles, entrent dans les vaisseaux en portant des caisses de fruits, de légumes, de pains, de viande fumée, comme autant de fourmis faisant des provisions pour l'hiver.
En s'approchant du quai de l'U-30, de Launay aperçoit tout de suite son ingénieur en chef, Tobias Bayer (1). La quarantaine bien sonnée ; mince, presque décharné ; grand, il le dépasse bien d'une tête et demie ; le visage comme taillé à la serpe, il se tient les bras croisés tout à l'arrière du sous-marin, occupé à vérifier une dernière fois le fonctionnement de l'hélice. De temps en temps il crie un ordre en direction d'un matelot posté dans le kiosque qui semble le répéter immédiatement dans un micro.
Voyant le commandant s'approcher, il fait de grands gestes vers marin pour lui signifier que la vérification est terminée puis, pour accéder au quai, il remonte la passerelle en haut de laquelle l'attend de Launay.
-- Mes respects mon commandant, dit-il en le saluant.
-- Bonjour Chef, lui répond le Kapitänleutnant en lui rendant son salut puis en lui tendant la main.
Bayer lui tend son poignet, sa main droite étant encore toute recouverte de graisse et de cambouis.
-- Alors, comment va "die Muräne" ?
-- Une véritable horloge, répond l'ingénieur tout en tentant de se nettoyer les mains avec une loque déjà noire de crasse. J'ai fait les préparatifs ordinaires comme vous me l'avez demandé. Alors, direction la Mer de Norvège ?
-- Non lui répond de Launay en lui tendant l'ordre de mission qu'il a reçu le veille. C'est quasiment fini par là. On retourne sur notre terrain de chasse habituel. Départ demain en fin d'après-midi.
Le 09, alors que le soleil couchant rougeoie l'horizon, l'U-30 appareille pour les Iles britanniques.

Le voyage jusqu'à la zone de chasse se passe sans aucun problème. Une certaine monotonie s'installerait presque dans l'équipage s'il n'y avait les bonnes nouvelles transmises par la radio du Reich. L'offensive fructueuse à l'Ouest, les Français repoussés jusqu'à la Meuse, la percée de Sedan etc. Autant de succès que les matelots saluent par des cris de satisfaction.
" Ne rigolons pas trop vite", commente un soir Klauss de Launay attablé pour le souper avec ses officiers. " Les Anglais ont remplacé Chamberlain par Churchill. Il est peut-être alcoolique et bouffi, sa carrière militaire est loin d'être marquée par des victoires mais, c'est un têtu, un butté, une teigne ; il ne lâchera pas le morceau comme cela ; oh non ! Alors, Messieurs, à nous de bien faire notre boulot. Il faut couler tout ce qui passe. L'Angleterre est une île, c'est sa force selon eux ; à nous de leur montrer que c'est surtout leur faiblesse."

Malheureusement, le début de la chasse s'avère particulièrement infructueux car l'U-30 se montre incapable de trouver la moindre proie.
Mais, quelques jours plus tard, en milieu d'après-midi, l'Athenic, cargo de 5400 t, battant pavillon britannique, est repéré, sans escorte. De Launay décide immédiatement d'une attaque en surface et à courte portée. Les tubes 1 et 3 seront utilisés et, si nécessaire, la pièce de pont. Les deux torpilles atteignent le transporteur et le coule sans coup férir.
La semaine suivante, alors que le Kapitänleutnant s'apprête à donner l'ordre de retour à la base, vers les 3h00 du matin, un petit cargo escorté est repéré.
" On attaque", ordonne immédiatement de Launay. "Immersion périscopique, moyenne portée, tubes 1, 2 et 4 prêts à tirer !"
Les yeux vissés au périscope le commandant lance : " Tube 1, feu ! " puis, 10 secondes plus tard, "tube 2, feu ! " et 5 secondes après "Tube 4, feu !"
A peine a-t-il prononcé son dernier ordre de tir qu'il lance : " Plongez à 120 m ! "
"Avant, baissez 10 ; arrière remontez 5" enchaine immédiatement Tobias Bayer
Pendant la descente de l'U-30, les regards sont tendus et le silence règne à bord.
"Ça devrait être maintenant" dit le second timonier le regard rivé sur son chronomètre. Moins de 2 secondes après une première explosion assourdie retentit ; puis une seconde ; puis une troisième. Un bruit de ferraille s'éventrant se fait entendre suivit par deux explosions.
"Coulé" commente de Launay. "Maintenant, ça risque d'être pour nos fesses." ajoute-t-il. Mais rien ne se passe et l'U-30 peut tranquillement quitter la zone d'engagement pour commencer son voyage de retour qui se passe sans le moindre problème.
De retour à leur base, les hommes de "la Murène" apprennent que leur dernière victime était le Firby (4900 t).


(1) j'ai introduit Tobias Bayer car, suite à la dernière patrouille (celle de mars 1940), Dairlik, notre cher arbitre, m'a appris que l'officier ingénieur de l'U-30 était passé "Expert". Donc, autant lui donner un peu de consistance.

_________________
“La guerre, c'est comme la chasse, sauf qu'à la guerre les lapins tirent.” Charles De Gaulle (1890 - 1970)


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Sam 12 Jan 2019 18:26 
Pousse pion
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 16 Juin 2018 09:39
Message(s) : 76
Localisation : Toulouse
Ordre de mission reçu depuis Wilhelmshaven le 7/08/1940:

Commandant,

La chute de la France nous ouvre ses ports sur sa façade Atlantique, bientôt nous pourrons nous établir directement au plus près du passage des convois britanniques. Je vous donne l'ordre donc de partir vers le carreau BD 45 à 53 afin d'attaquer tout navires dans les parages. Lors du voyage aller et retour vous ferez escale à Lorient afin de refaire le plein puis vous retournerez à Wilhelmshaven.


Image


Rapport de mission de l'U-31 (VII A) du Kapitänleutnant Foester

Nous voilà partis chasser en Atlantique.
Le trajet avant d'atteindre l'objectif se passe dans une tranquillité troublante...
Dès notre arrivée dans les eaux profondes, nous rencontrons un convoi de deux petits cargos, d'un grand et d'un pétrolier.
Nous tentons de toucher le grand cargo et le pétrolier, ce que nous arrivons à faire mais insuffisamment.
Leur escorte ne nous ayant pas détecté nous décidons de poursuivre pour terminer le boulot en attaquant de nuit mais nous perdrons piteusement leur traces...
Après quelques jours dans une ambiance détestable nous retombons sur un nouveau convoi, c'est l'heure de la revanche.
Cette fois-ci le convoi est composé d'un petit cargo, de deux grands et d'un pétrolier.
Il est décidé de tout mettre en oeuvre pour couler le pétrolier, le Havbor de 7600t.
C'est donc deux torpilles G7a et une G7e qui sont tirées, les deux premières touchant à coups sûrs et infligeant des dégâts irrémédiables.
Notre premier pétrolier coulé !
Une dernière torpille est envoyé vers l'Esmond de 5000t mais malgré un tir efficace il nous échappera.
La semaine suivante, un nouveau convoi se profile à l'horizon mais faute de munitions nous le regarderons passer...
Le retour sur base se passera sans trop d'inquiétude et nous pourrons recharger les tubes.


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Mar 15 Jan 2019 23:18 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 21:30
Message(s) : 715
Ordre des anciens 2003 (1) Médaille des comptes rendus (1) Médaille du plateau (1) Médaille Lock'n Load (1) Médaille aérienne (1) Médaille du FCSOP (1)
Compte rendu vraiment sympathique, j'espère que vous continuerez.

Merci :clap: .

Pour ma part cela me donne envie de me lancer dans un petit CR de Nightfighter.

_________________
"Plus vous saurez regarder loin dans le passé, plus vous verrez loin dans le futur". "Donnez nous les outils, nous ferons le travail" - Sir Winston CHURCHILL

Ma Ludothèque


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Mer 16 Jan 2019 16:43 
Pousse pion
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Dim 28 Fév 2016 18:11
Message(s) : 67
Localisation : Poitiers
Bonjour à tous,

Vous trouverez désormais en première page le tableau de chasse des Pachas ainsi que quelques infos.

Bonne lecture et à bientôt.

_________________
"Vous, Français, vous vous battez pour l’argent – tandis que nous, Anglais, nous nous battons pour l’honneur ! "
"C’est bien vrai Monsieur. Chacun se bat pour ce qu’il n’a pas. "


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Mer 16 Jan 2019 18:41 
Pousse pion
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 16 Juin 2018 09:39
Message(s) : 76
Localisation : Toulouse
Très bonne idée, ce tableau de chasse.
Merci.


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Jeu 17 Jan 2019 17:14 
Pousse pion
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 16 Juin 2018 09:39
Message(s) : 76
Localisation : Toulouse
Ordre de mission reçu depuis Wilhelmshaven le 7/10/1940:

Commandant,

Une fois en mer vous vous rendrez au port de Lorient afin de vous ravitailler en mazout et en vivres. une fois ceci fait vous vous rendrez au carreaux AL 29 pour y rester. Vous attaquerez tout navires croisant dans ces eaux, nous savons que le convoi HX80 se trouvera dans les parages.

Bonne chasse commandant.


Image


Rapport de mission de l'U-31 (VII A) du Kapitänleutnant Foester

C'est avec fierté que nous partons vers l'Atlantique car nous voilà maintenant élevé au grade de Korvettenkapitän et notre officier ingénieur devient expert.
Le moral est au beau fixe, d'autant plus qu'il il y a de grandes chances que nous croisions des convois dont nous sommes sûrs que de nombreuses embarcations doivent traverser l'océan ce mois-ci.
Malheureusement, rien ne se passera comme prévu et les journées seront bien longues, car nous n'apercevrons pas l'ombre d'une embarcation durant les sept semaines de notre mission...
Aurions-nous été détectés par l'ennemi ?


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 31 messages ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par Maël Soucaze et Elglobo © phpBB.fr