P500 - Marengo FES. Nouveau jeu.

L'actualité des éditeurs, et la communication des boutiques.
Message
Auteur
Avatar du membre
Lemoine Grognard
Pousse pion
Pousse pion
Messages : 92
Enregistré le : ven. 12 déc. 2008 18:19

P500 - Marengo FES. Nouveau jeu.

#1 Message non lu par Lemoine Grognard »

Bonjour,
Wargame Process Edition vous présente : Marengo F.E.S. un jeu élaboré par Serge Lemoine et Joël Cambre.
http://wargame-process-edition.com/index.html
Ce jeu propose de simuler la bataille qui opposa l'armée de l'Empire autrichien du général Melas, à l'armée française républicaine du général Bonaparte, le 14 juin 1800 à Marengo.
Le système de jeu se veut de complexité moyenne, tout en étant exigeant historiquement.

L'échelle est au niveau tactique.
1 hexagone = 200 mètres.
1 pas de perte incrémentable = 150 hommes en infanterie et 75 en cavalerie.

Description d'un pion autrichien :
Ici, le 23ème régiment Knesevich de la division Kaim du Corps de Mélas.
(15x150=2250 hommes en début de partie).
En formation "en bataille".
Image

La carte militaire en totalité.
Détail de la carte (80x120) :
Image

Exemple de pions, ici la division Chambarlhac du général Victor.
Le 24ème régiment d'infanterie de Ferey et en formation "en carré" à la sortie du pont Ouest de Marengo et a déjà subi 4 pertes par rapport à son effectif initial (8/12).
Le 43ème d'infanterie Bisson et en formation "en bataille" dans les faubourgs avec 2 pertes.
Le 96ème d'infanterie Lepreux arrive en colonne, c'est une unité fraîche (11/11).
Image

Le P500 démarrera début janvier 2017 sur le site.
http://wargame-process-edition.com/index.html
Joël et Serge.
Modifié en dernier par Lemoine Grognard le ven. 6 janv. 2017 08:49, modifié 2 fois.
Marengo F E S (French Empire Series) est un jeu de simulation historique sur la bataille de Marengo en 1800.
http://wargame-process-edition.com

Avatar du membre
Arnauld
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 1938
Enregistré le : jeu. 1 janv. 2009 19:39
Localisation : Etriché
Contact :

Re: P500 - Marengo FES. Nouveau jeu.

#2 Message non lu par Arnauld »

Toujours de sacrés projets ce gars là !! Vil tentateur !!
:clap:

Avatar du membre
Jojo67
Grognard
Grognard
Messages : 586
Enregistré le : mar. 14 févr. 2012 13:56
Localisation : Alsace

Re: P500 - Marengo FES. Nouveau jeu.

#3 Message non lu par Jojo67 »

Près de 20 mois de boulot! Une sacré aventure... ;)
Marengo F E S (French Empire Series) un jeu sur la bataille de Marengo (1800).
Site web: http://wargame-process-edition.com/index.html
CR didactique du jeu: http://www.wargame-process-edition.com/ ... ctique.pdf

Avatar du membre
Bazeilles
Boucher d'Arras
Boucher d'Arras
Messages : 4009
Enregistré le : sam. 28 août 2010 21:09
Localisation : Orgères,35

Re: P500 - Marengo FES. Nouveau jeu.

#4 Message non lu par Bazeilles »

Jojo67 a écrit :Près de 20 mois de boulot! Une sacré aventure... ;)
Seulement 20 mois tout compris? J'aimerais bien être aussi rapide... :siffle:
Il n'est pas absolument nécessaire d'être con pour vivre parmi des cons: j'ai essayé, on peut! (San Antonio)
Qu'est-ce qui va rester quand le rock'n'roll aura cessé d'exister? (Jean-Patrick Capdevielle)
Boys don't cry (The Cure)

Avatar du membre
Jojo67
Grognard
Grognard
Messages : 586
Enregistré le : mar. 14 févr. 2012 13:56
Localisation : Alsace

Re: P500 - Marengo FES. Nouveau jeu.

#5 Message non lu par Jojo67 »

Bazeilles a écrit :
Jojo67 a écrit :Près de 20 mois de boulot! Une sacré aventure... ;)
Seulement 20 mois tout compris? J'aimerais bien être aussi rapide... :siffle:
L'un des deux concepteurs est retraité, ça peut aider... ;)

Sinon voici à titre d'exemple la note de conception qui concerne les combats d'infanterie:

"Quand deux unités se trouvaient face à face sur le champ de bataille napoléonien, le combat était dominé par deux paramètres : la cohésion et le feu. Le feu dépendait du nombre de fusils alignés, la cohésion de la valeur militaire des unités et de leur moral. Dans ce jeu, on prend la cohésion et on l'additionne avec un ratio représentatif du poids du nombre donc du feu dans l'équation du combat. Mais la cohésion reste l'élément clé car le feu n'avait pas l'efficacité qu'il aura vers la fin du XIX° siècle. Le système ne détaille pas les fusillades à courte portée qui constituaient l'essentiel des combats d'infanterie de l'époque. Il propose une procédure globale qui résout le combat rapproché d'un seul coup, afin de rendre le jeu plus fluide. Cependant, les modificateurs permettent d'affiner cette procédure en tenant compte des variables comme le terrain, l'état de cohésion, les types d'unités, les rapports de force, etc.

Vu l'imprécision et la faible portée efficace des fusils, les combats se réglaient par des fusillades à courte, voire très courte portée de 100m à 30 m, et ce jusqu'à ce que l'un des deux adversaires cède et recule*. Cela se décidait surtout par la cohésion. Le combat à la baïonnette était rarissime et ne survenait qu'en cas de surprise réciproque dans les villages ou en forêt, et presque jamais en terrain découvert. C'est pourquoi le terme un peu ambigu de « mêlée » a été exclu.

Ce que confirment les relevés des blessures citées dans les mémoires de Percy, de Larrey (le chirurgien bien connu du Premier Empire) et de Roos, pour lesquelles on trouve 15% de blessures à l'arme blanche dont 2% par baïonnette, (le reste par sabre de cavalerie), 47% par fusil et 37% par l’artillerie. Cela fait 84% pour les armes à feu. Ces chiffres sont tirés de l’ouvrage « Les armes de Napoléon » d’Eric Dauriac, éditions Balezy 2011.Le même Eric Dauriac a calculé dans son étude que la durée des engagements effectifs et directs (hors action des voltigeurs) par fusillade n'excédait pas 100 minutes, un peu comme si cette valeur était la limite du supportable par le système nerveux des soldats**. Le taux de pertes était en moyenne de 3 hommes par minute d'engagement les deux limites étant de 1 et de 8 hommes/minute selon les cas. Rappelons que le fusil modèle 1777 modifié an IX (calibre 17,5mm) qui équipait les troupes françaises, avait sur le champ de tir une précision de 84% à 100m et de 35% à 200m et que sa cadence de tir théorique était de 3 coups/minute. Il y avait de plus un raté tous les 16 coups en moyenne. Dans une bataille, la fatigue, le stress du combat et la fumée, qui s'établissait dès la première salve à poudre noire, réduisaient drastiquement ces performances. Il fallait en moyenne le tir de 20 fusils pour éliminer un homme lors des engagements de combat rapprochés avec une cadence de tir réduite à 1 coup/minute voire 2 coups/minute pour les meilleures unités.

Remarque : Les taux de pertes en tués et blessés proposés dans les résultats des tirs et des combats rapprochés de ce jeu tiennent compte de cette étude historique. Nous y avons ajouté les traînards, les vrais et ceux qui aidaient les blessés à rejoindre l'arrière, qui proposaient d'escorter les prisonniers ou d'aller chercher des munitions, et qui ne rejoignaient pas forcément tout de suite le cœur de la bataille.

* Le général d'infanterie Rivaud, dans son rapport sur la bataille de Marengo, raconte ce qui suit, qui montre le caractère particulièrement sanglant de certaines de ces fusillades, quand cela se produisait à très courte distance comme c'est le cas ici : « A 1 heure, je me portai moi-même au secours du village avec le 3e bataillon de la 43e et le 3e de la 96e; j'appuyai ma droite au village et je prolongeai ma gauche en offensive sur l'ennemi. Je fus aussitôt chargé par les 3000 grenadiers qui formaient l'avant-garde et qui venaient de repousser en désordre nos troupes dans le village; j'arrêtai l'ennemi par des feux de peloton très nourris, et je le fis rétrograder; il revint aussitôt à la charge, renforcé de troupes fraîches; j'arrêtai encore cet effort et voulus avancer sur l'ennemi; un ravin m'arrêta à dix pas de là; alors, il s'engagea une fusillade extrêmement vive, à bout portant; elle dura un gros quart d'heure; les hommes tombaient comme grêle de part et d'autre; je perdis dans cet instant la moitié de ma ligne; ce ne fut plus qu'un champ de carnage; (…) mon aide de camp eut la cuisse droite traversée d'une balle; je fus moi-même blessé à la cuisse par un biscaïen »... 

** L'auteur a basé ses calculs sur une étude minutieuse des données chiffrées des trois batailles de Iéna, Auerstaedt et Saalfeld, toutes trois survenues en 1806.
Marengo F E S (French Empire Series) un jeu sur la bataille de Marengo (1800).
Site web: http://wargame-process-edition.com/index.html
CR didactique du jeu: http://www.wargame-process-edition.com/ ... ctique.pdf

herodote
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 2450
Enregistré le : mar. 14 oct. 2008 15:02
Localisation : Bouche du Rhone

Re: P500 - Marengo FES. Nouveau jeu.

#6 Message non lu par herodote »

Quel est le surcoût pour ces pions?

Avatar du membre
fantassin
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 3005
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 07:37
Localisation : Millau(12) Limogne (46260)

Re: P500 - Marengo FES. Nouveau jeu.

#7 Message non lu par fantassin »

Intéressant, ;) comment distingue-t-on infanterie, cavalerie, artillerie sur les pions?
François

Avatar du membre
Lemoine Grognard
Pousse pion
Pousse pion
Messages : 92
Enregistré le : ven. 12 déc. 2008 18:19

Re: P500 - Marengo FES. Nouveau jeu.

#8 Message non lu par Lemoine Grognard »

herodote a écrit :Quel est le surcoût pour ces pions?
Normalement un bras, mais comme je suis un peu du métier... :siffle:
Marengo F E S (French Empire Series) est un jeu de simulation historique sur la bataille de Marengo en 1800.
http://wargame-process-edition.com

Avatar du membre
Lemoine Grognard
Pousse pion
Pousse pion
Messages : 92
Enregistré le : ven. 12 déc. 2008 18:19

Re: P500 - Marengo FES. Nouveau jeu.

#9 Message non lu par Lemoine Grognard »

fantassin a écrit :Intéressant, ;) comment distingue-t-on infanterie, cavalerie, artillerie sur les pions?
L'infanterie et la cavalerie utilisent le même pion avec un visuel d'une tête de cheval pour cette dernière.
Par contre l'artillerie a sa propre forme, un cube à 4 faces (formations et cohésions) avec une bague crantée "décrémentable" qui permet de gérer les pas de pertes.

Image
Marengo F E S (French Empire Series) est un jeu de simulation historique sur la bataille de Marengo en 1800.
http://wargame-process-edition.com

Avatar du membre
fantassin
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 3005
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 07:37
Localisation : Millau(12) Limogne (46260)

Re: P500 - Marengo FES. Nouveau jeu.

#10 Message non lu par fantassin »

Lemoine Grognard a écrit :
fantassin a écrit :Intéressant, ;) comment distingue-t-on infanterie, cavalerie, artillerie sur les pions?
L'infanterie et la cavalerie utilisent le même pion avec un visuel d'une tête de cheval pour cette dernière.
Par contre l'artillerie a sa propre forme, un cube à 4 faces (formations et cohésions) avec une bague crantée "décrémentable" qui permet de gérer les pas de pertes.

Image

merci de la réponse, serait-ce possible d'avoir un visuel présentant côté à côte les unités (pions) des 3 armes pour voir ce que cela donne?
François

Répondre

Retourner vers « Editeurs / Boutiques »