STRATEGIKON

100 % Wargame
graphique
Nous sommes actuellement le Jeu 24 Oct 2019 07:12

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 98 messages ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Auteur Message
Message non luPublié: Sam 27 Sep 2008 08:32 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Ven 4 Juil 2008 10:22
Message(s) : 2097
Membre d'Honneur (1) Ancien modérateur (1) Chevalier de l'ordre du Ponton (1) Ordre des anciens 2002 (1) Médaille des 1000 messages (5) Médaille de la chance (1) Médaille des trappistes (1)
Médaille de la pelle (1)
danglard a écrit:
La Chute. Décembre 44-Février 45

De Venise les Franco-anglais se déversent dans la plaine du Pô, balayant les faibles unités italiennes qui tentaient de les contenir. Billotte fait même un rush sur La Spezia avec le soutien de toute l’armada anglaise de méditerranée et de l’aviation américaine basée en Provence. La Garnison est balayée et les trois groupes aériens au sol sont détruits. Le dernier élément de la Marina, le Roma, refuse de se saborder et se rend lâchement aux Français.
Les transports britanniques vomissent un flot de troupes qui entament la descente vers Rome après que le général canadien Cerrat se soit emparé de Florence.

Ce faisant ils abandonnent la plaine du Pô et les forces italiennes reprennent Venise et rétablissent la communication ferrée entre les Alpes et l’Allemagne.

Balbo et Badoglio sont rappelés de leur hôpital pour organiser la défense de la capitale.

_________________
C'est quand le moustique se pose sur tes testicules que tu comprends que la violence ne résout pas tout
---
Retraité du wargame


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Sam 27 Sep 2008 08:32 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Ven 4 Juil 2008 10:22
Message(s) : 2097
Membre d'Honneur (1) Ancien modérateur (1) Chevalier de l'ordre du Ponton (1) Ordre des anciens 2002 (1) Médaille des 1000 messages (5) Médaille de la chance (1) Médaille des trappistes (1)
Médaille de la pelle (1)
danglard a écrit:
Nuit de Chine, nuit câline. Décembre 44-Février 45

En Birmanie, Hata se replie vers la frontière chinoise et détruit 2 corps de clandestins. Il est talonnée, mais à bonne distance, par le prudent Lord Mountbatten.
Près de Pékin l’échec des bombardements ne permet pas de réduire la poche communiste et Yamato décide d’attendre des jours meilleurs tandis que Terauchi revient à Si-An.
En Mandchourie, pour faire face à l’infiltration des forces soviétiques qui se répandent comme une lèpre et pour protéger la voie ferrée, l’armée Japonaise envoie ses réserves pour consituer un front. Tout ce qui est supplétif, milice locale, déserteurs, brigands de grand chemin et prisonniers de guerre chinois reçoit un fusil, une casquette et est positionné pour faire face aux troupes de… miliciens, déserteurs, brigands de grands chemin et prisonniers de guerre allemands que Staline a armé d’un fusil et d’un bonnet.

Désespérément, Yamashita demande la permission de replier sa ligne. Mais l’état major japonais n’a d’yeux que pour le pacifique…

_________________
C'est quand le moustique se pose sur tes testicules que tu comprends que la violence ne résout pas tout
---
Retraité du wargame


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Sam 27 Sep 2008 08:32 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Ven 4 Juil 2008 10:22
Message(s) : 2097
Membre d'Honneur (1) Ancien modérateur (1) Chevalier de l'ordre du Ponton (1) Ordre des anciens 2002 (1) Médaille des 1000 messages (5) Médaille de la chance (1) Médaille des trappistes (1)
Médaille de la pelle (1)
danglard a écrit:
La Reconquête (enfin…) Janvier 45-Février 45

Cette fois c’est parti !
Après avoir passé le réveillon tranquillement à Hawaï, la marine américaine se met en branle.
Les marines US débarquent en nouvelle Zélande et entament le siège et Wellington.
Pendant ce temps, prenant de court la flotte japonaise basée à Rabaul (et bénéficiant d’une super combinée), Mac Arthur s’empare de Kwajalein sous un torrent d’obus et de bombes napalm. Je pense qu’on aura du mal à trouver ne serait qu’un fragment d’os de la garnison tellement il leur est tombé d’acier sur le coin de la figure.
Le général américain s’écrie : « Je vous avait promis que je reviendrai ! Je suis là ! » avant qu’un sergent (futur caporal) ne lui signale que les Philippines sont un peu plus loin, à quelques milliers de Km.

La Flotte américaine se rebase ensuite dans un port de l’océan indien où la garnison japonaise de Colombo est toujours assiégée par les forces anglo-saxonnes. J’ai déjà mal pour eux.

Pendant ce temps, l’activité nippone se concentre sur la réorganisation des ses convois largement mis à mal, l’envoi urgent de renforts en Mandchourie et la modification de ses garnisons selon un plan abscons que l’on dit dictée par Amaterasu elle-même à sa majesté impériale.

_________________
C'est quand le moustique se pose sur tes testicules que tu comprends que la violence ne résout pas tout
---
Retraité du wargame


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Ven 3 Oct 2008 17:04 
Pousse pions
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Ven 3 Oct 2008 05:26
Message(s) : 172
Romania ! Romania ! Mars 45 - Avril 45

Le printemps donne des ailes à Koniev qui s’élance sur Bucarest comme un Taureau Puissant dont les muscles saillants frissonnent sous la suée de l’effort au rythme troublant imposé par les mâles attributs qui… bref… laissons de côté toute cette propagande soviétique écoeurante.

Pour couper le front allemand, un général russe désirant garder l’anonymat lance une offensive « super » terrestre au sud ouest des Pripet en utilisant une tactique originale pour s’emparer des hâtives fortifications allemandes : ils empilent des cadavres devant les murs et s’en servent comme escalier.
C’est habile ! Mais c’est lent. Et avant que ce succès ne soit exploité, Rommel, peu fair-play, réorganise sa ligne pour boucher cette macabre percée. De manière générale, les allemands reculent d’une centaine de kilomètre mais s’accrochent encore à Varsovie comme un chancre au… à… enfin.
La Wehrmacht abandonne la Roumanie pour se retrancher dans les Carpates, de courageux « volontaires » se massant dans Sofia pour protéger la capitale Bulgare.
Antonescu, qui se dorait la pilule près de Nice, apprend la chute de son pays et signe la reddition roumaine.

_________________
Je construis mon avenir sur les ruines du votre.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: La chute. Mars 45 - Avril 45
Message non luPublié: Ven 3 Oct 2008 17:05 
Pousse pions
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Ven 3 Oct 2008 05:26
Message(s) : 172
La chute. Mars 45 - Avril 45

Mars, mois du dieu de la guerre va mériter son nom. La chasse italienne se sacrifie héroïquement pour repousser les bombardiers anglo-saxons en provenance de Sicile. Les garnisons de Rome et sa banlieue, Naples et Tarente sont visées mais l’effet des destructions alliées reste limité.
Cela n’empêchent pas les troupes de Montgomery d’enlever Rome à Balbo malgré la pénombre provoquée par la pluie d’obus que déversent sans discontinuer les porte avions anglais et les bombardiers américains.
Le port de Salerne est pris d’assaut par le général canadien Cerrat malgré une défense plus qu’honorable de la milice napolitaine.
Dans une ultime tentative de faire tomber l’Italie, Wavell lance alors l’attaque de Naples mais le vieux Badoglio veille et repousse le prétentieux britannique.
Les troupes alliées, quasiment toutes engagées sur le terrain, ne permettent pas de faire pression sur les élites locales et de provoquer une chute du régime fasciste de l’intérieur : l’Italie survivra au moins jusqu’en Juin 45 !

_________________
Je construis mon avenir sur les ruines du votre.


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Ven 3 Oct 2008 17:06 
Pousse pions
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Ven 3 Oct 2008 05:26
Message(s) : 172
Nuit de Chine, nuit câline. Mars 45 - Avril 45

Prenant sur lui, le général nippon recule vers Harbin, couvert par la chasse Japonaise qui repousse son homologue russe et établit sa supériorité.

Plus au sud, l’aviation chinoise déstabilise le corps blindé japonais qui menaçait les positions communistes. Une attaque menée baïonnette au canon par Mao détruit les chars nippon et rétablit le ravitaillement de la poche encerclée précédemment par les hommes de Yamamoto.
Cette mauvaise nouvelle en est aussi une pour le russe : N’ayant plus la possibilité de détruire facilement quelques unités chinoise, Yamamoto se retourne vers la Mandchourie en écrasant au passage un corps sibérien descendu un peu trop bas.

_________________
Je construis mon avenir sur les ruines du votre.


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Ven 3 Oct 2008 17:07 
Pousse pions
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Ven 3 Oct 2008 05:26
Message(s) : 172
La Reconquête (enfin…) Mars 45 - Avril 45

Les giboulées de mars donnent des ailes aux sous-marins anglo-saxons qui investissent les mers de Chine du sud et du Japon sans parvenir à localiser les convois ennemis.

Les croiseurs Mogami et Kako, envoyés pour protéger le ravitaillement de la garnison de Colombo sont envoyés au fond de l’océan indien par une Task Force américaine.
Dans la baie du Bengale, Une autre flotte US achève l’isolement de la garnison ceylanaise en coulant le Katori et une escadrille de chasse nippone. Toutefois les porte-avions Saratoga et Hornet II perdent leurs aéronefs dans l’engagement et doivent retourner en Californie l’hélice entre les jambes.
Soutenus par leur aéronavale et l’artillerie de marine et une super combinée, les anglo-saxons s’emparent de colombo après en avoir massacré sur place les derniers défenseurs affamés.

Un tel crime appelle vengeance ! La moitié de la flotte japonaise appareille pour la Baie du Bengale en oubliant au passage de rameuter son meilleur élément. Il y a des baffes qui se perdent à Tokyo !
La bataille aéronavale qui s’ensuit envoie dans les docks de réparation 3 porte-avions japonais et deux porte-avions américains. A travers le feu nourri de l’artillerie américaine, les bombardiers japonais envoient par le fond le porte-avion Lexington. La flotte américaine abandonne la mer et la victoire pour se réfugier à Sydney.

Pendant ce temps à plusieurs milliers de kilomètres (et à côté de Sydney soit dit en passant) une escadre nippone patrouille la mer de Tasmanie mais échoue à localiser le croiseur australien qui y croise. Elle tente ensuite de couler les croiseurs lourds US qui mouillent à Auckland mais le renseignement américain prévient l’attaque.
Qu’à cela ne tienne ! Partant de Rabaul, une division d’homme grenouille nippon s’introduit dans le port de Sydney vers les rescapés de la Baie du Bengale. Ils tentent de « finir » le dernier porte-avion américain mais la charge est mal placée et les métallos australiens peuvent réparer les dégâts sans qu’il soit nécessaire de faire appel aux experts de NCIS… euh… de San Francisco.
Diablevert ! S’insurge l’amirauté japonaise qui commence à douter de son karma. Mais la troisième sera la bonne ! Une escadrille décolle d’un porte-avion nippon croisant en Baie du Bengale et coule dans le port de Calcutta une flotte de transports anglais. Je connais des marines américains qui vont rester en garnison à Ceylan…

_________________
Je construis mon avenir sur les ruines du votre.


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Ven 3 Oct 2008 17:08 
Pousse pions
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Ven 3 Oct 2008 05:26
Message(s) : 172
Des seins aux reins (De la Seine au Rhin) Mars 45-Avril 45

Profitant de l’arrêt de l’offensive américaine, le Führer prend le temps de se pencher sur la carte d’état major et repère les partisans vosgiens. « Was ist diese Zaloperie ! » s’écrie-t-il avec fureur (désolé…) dans la langue de Goethe. Et de donner l’ordre à pas moins de quatre (4 !) corps SS d’écraser la rébellion. Ces derniers se positionnent et lancent l’assaut en plein blizzard. Enfin, en tous cas deux d’entre eux. En effet La neige sur les fils électriques coupe les communications avec la moitié des troupes. Cela suffit néanmoins pour désintégrer la résistance française. Les SS sont envoyés ensuite vers le front.

Avec le retour du beau temps, Eisenhower reçoit des recrues fraîches et des munitions qui lui permettent de lancer une grande offensive.
Les anglo-saxons s’emparent de Rouen sans coups férir Jeanne d’Arc s’en retourne dans ses cendres. Au sud de Paris, les alliés atteignent la dernière portion en deçà de la Seine qui leur manquait mais renoncent à la franchir dans la foulée de peur d’une contre-attaque allemande.
Nimitz, quant à lui, achève la reconquête de la Savoie et des Alpes française en marquant les italiens qui rentrent précipitamment défendre leur pays. Il est brillamment secondé par De Gaulle qui libère Nice. A l’exception du vieux leader roumain en train de rédiger la reddition de son pays, la Provence et la Savoie sont libérées.
Profitant des derniers jours d’un mois d’avril qui n’en finit plus et d’un soleil magnifique, les américains font vrombir leurs tanks et percent enfin la ligne allemande sous Lille jusqu’à la frontière Belge. Avec courtoisie, les alliés interrompent leur avance avant de rouler sur la Luftwaffe en plein ravitaillement au sol. Peste ! Quelle galanterie !

Comme un malheur n’arrive jamais seul, les anglais, spécialistes incontestés des débarquements « n’importe quoi », envahissent l’extrémité septentrionale des Pays-Bas à partir de la mer du Nord.
Devant se défendre pied à pied en Pologne, en Transylvanie, aux portes de l’Albanie, en Italie du nord, en France, en Hollande et au Danemark, le maître du Reich s’interroge : « Se pourrait il que mon plan génial ait eu quelques imperfections ? ».

_________________
Je construis mon avenir sur les ruines du votre.


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Sam 4 Oct 2008 08:45 
Rat de bibliothèque
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 16:04
Message(s) : 5949
Localisation : Paris
Médaille des petits posteurs (1) Médaille de la chance (1) 13° stratège (1) Médaille OCS (1) Médaille World in flames (1)
Toujours aussi intéressant ce CR!

Les alliés vont donc prendre Paris en MJ45, et peut-être également Bruxelles ou Rotterdam. Mieux que prévu grace à ce tour interminable de MA. Les russes sont à Bucarest (comme prévu) et ont une chance de parvenir à Varsovie ou à Budapest (mais sans doute pas les deux). Et les italiens vont enfin être conquis en MJ45. Les allemands vont donc s'en sortir un peu mieux qu'historiquement.

Les japonais ont l'air très très bien. Les alliés vont peut-être atteindre Singapour, peut-être pas. Et les russes n'étant qu'à Harbin, ils auront du mal à atteindre Port-Arthur à temps, tellement le terrain est favorable à la défense.

Si vous avez des photos, ce serait avec plaisir!

Daniel


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Sam 4 Oct 2008 09:25 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 08:41
Message(s) : 1067
Localisation : Garons (Nîmes)
Ordre des anciens 2006 (1) Médaille des petits posteurs (2) Médaille World in flames (1)
Intéressant et... très bien écrit, avec une pointe d'humour bien dosée.
Un grand bravo !
L'axe semble bien placé pour gagner la partie. Mais avez-vous joué les enchères ?

_________________
Pierre (WIF addicted)
Partie en cours par VASSAL : WIFFE RAW7 Fascist Tide (Camp Allié - MJ44)
Traduction en cours : FA III (encadrés verts et options - y/c errata)


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 98 messages ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par Maël Soucaze et Elglobo © phpBB.fr