The day of Waterloo de TPS

Règles du forum
:!: ATTENTION :!:
Toute discussion concernant strictement Jour de Gloire doit se faire dans son forum qui lui est propre.
Message
Auteur
ulzana
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 4078
Enregistré le : mar. 14 avr. 2015 17:57

The day of Waterloo de TPS

#1 Message non lu par ulzana »

Un nouveau wargame de TPS, The day of Waterloo vient de sortir.
Les règles sont téléchargeables sur le site de TPS.
Je les ai lues.
Je pensais avoir affaire à un OSG like, il n'en est rien, le système est bien plus riche qu'il n'y parait au premier abord.
On est loin du classique/basique de la série de jeux OSG, pourtant l'échelle est similaire.

Les unités ont des valeurs de moral, la cavalerie est, pour une fois, simulée de façon spécifique, je ne sais si dans le gameplay cela se révèlera pertinent, mais il y a de la créativité.
La cavalerie peut combattre de façon classique avec rapport de force (à sa valeur de combat de base on ajoute sa valeur de moral en attaque) mais elle bénéficie d'une table de charge avec des règles particulières.
La cavalerie FR a ses spécificités, la cavalerie anglo alliée aussi, et la cavalerie lourde BR en plus en a d'autres.

L'artillerie aussi est traitée à part avec une table de bombardement.
Elle peut aussi être prise en compte dans un assaut de façon originale, pour le FR (afin de simuler le possible accompagnement intrinsèque d'artillerie à cheval).

Le commandement est rendu de façon assez simple , mais avec quelques subtilités.
Les unités (des divisions FR ou Bde PR, des Bde AA quelques divisions AA) subissent une attrition (on met un pion chiffre sous l'unité pour marquer les pertes subies, et un marqueur de Corps sur un track qui peut conduire à un point de démoralisation)
Un chef de corps peut tenter de réorganiser des forces et récupérer des points de combat, mais il ne peut activer alors ses forces pour combattre).

Wellington pour l'armée AA, Blücher pour l'armée PR et Napoléon et Ney pour l'armée FR sont là pour permettre aux différents chefs de corps d'être opérationnels et activables.
C'est simple, mais on ne peut tout faire, ni s'éparpiller dans des attaques excentrées.

Le nom du jeu dit bien ce dont il s'agit: la journée de Waterloo, le jeu commence le matin très tôt avec des français très dispersés le long de la chaussée de Bruxelles.

Il y a de la boue qui oblige l'artillerie à rester sur route et gêne même le mouvement sur les chemins.
Les embouteillages empêchent l'armée FR de se positionner comme le joueur voudrait.
Napoléon peut commencer la bataille plus tôt, mais c'est plutôt risqué.

Les différences entre nationalités sont bien tranchées avec les valeur de moral.
La vieille Garde a 5, la moyenne et jeune Garde a 4, les BR/KGL ont 4, la ligne FR a 3, les Hollando belges ont 1 comme les Bde du IVe corps, les PR du Ier et IIe corps ont 2 (moins de landwher), les autres alliés ont 2 ou 1
Les brunswickois ont 1 ou 2 (lol ! On les surclasse dans beaucoup de jeux ).

La crête a l'air bien simulée (en tout cas sur la carte elle est bien définie).

Des options permettent de simuler un retard des Prussiens (Grouchy écoute enfin ses subordonnées…)
Et d'autres encore non révélées.

Une petit jeu (petite carte de type A2) qui semble essayer d'offrir une simulation assez riche dans un format jouable.
(Je me demande si cela ne pourrait pas être une alternative aux règles de Markus pour les jeux OSG)

Cela dit, y jouer permettra seulement de voir si l'ensemble est à la fois agréable et pertinent...ou pas.
"All right sweethearts, what are you waiting for ?
Breakfast in bed?
Another glorious day in the corps !
A day in the Marine Corps is like a day on the farm.
Every meal is a banquet.
Every paycheck a fortune.
Every formation a parade. "

Marsupilami8
Pousse pions
Pousse pions
Messages : 160
Enregistré le : dim. 18 janv. 2015 10:42
Localisation : Moselle

Re: The day of Waterloo de TPS

#2 Message non lu par Marsupilami8 »

Merci Ulzana pour ce nouveau poste.

Avatar du membre
El Condor
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 2080
Enregistré le : sam. 4 oct. 2008 09:29
Localisation : Rosny-sous-Bois (93)

Re: The day of Waterloo de TPS

#3 Message non lu par El Condor »

Ce que tu décris des règles est intéressant, mais l'échelle m'inquiète un peu, avec un hex = 700m, on risque d'avoir une sacré densité de pions, puisque le champ de bataille va couvrir quoi, six ou sept hex maximum, sur quatre à tout casser. Et là-dedans, il faudra faire tenir les deux armées, puis se serrer encore quand les Prussiens vont monter dans le wagon :gratte:
Ceci dit, cela vaut sans doute la peine d'y regarder de plus près.
One Prez to rule them all, one Prez to find them ;
One Prez to bring them all, and to BKN bind them ;
In the land of 13S, where Prezac flows
(Extrait d'un mystérieux "serment du wargamer", non daté)

Avatar du membre
fantassin
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 3005
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 07:37
Localisation : Millau(12) Limogne (46260)

Re: The day of Waterloo de TPS

#4 Message non lu par fantassin »

Encore un jeu qui fait de la garde des unités surpuissantes alors que le recrutement en 1815 n’a plus du tout la même qualité qu’avant....
Caricatural de voir la manière dont certains concepteurs reproduisent les clichés dépassés sur la qualité des protagonistes... sûrement une des rares victoires françaises que ce cliché
François

Avatar du membre
Pikkendorff
Grognard
Grognard
Messages : 1180
Enregistré le : lun. 29 sept. 2008 10:54
Localisation : CHALON SUR SAONE (71)

Re: The day of Waterloo de TPS

#5 Message non lu par Pikkendorff »

Il semble que ce soit une reprise de l'armée du Nord (CoA/Tilsit) modifiée.
"Je ne peux pas vivre sans champagne; en cas de victoire, je le mérite, en cas de défaite j'en ai besoin" (Napoléon Ier)"

"Les possibilités de défaite ne nous intéressent pas. Elles n'existent pas" (Victoria)"

Avatar du membre
santino
Bourreau de chats
Bourreau de chats
Messages : 4405
Enregistré le : lun. 24 août 2009 08:30
Localisation : Strasbourg

Re: The day of Waterloo de TPS

#6 Message non lu par santino »

Caricatural de voir la manière dont certains concepteurs reproduisent les clichés dépassés sur la qualité des protagonistes..
C'est à dire ? Parce qu'à voir les valeurs surgonflées des milices et des alliés en général dans des jeux récents, par exemple Fallen Eagles, je n'ai pas l'impression que les clichés soient unilatéraux.
If you can play it, you can design it - J. Dunnigan

Avatar du membre
childeric
Grognard
Grognard
Messages : 972
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 21:27
Localisation : Nantes

Re: The day of Waterloo de TPS

#7 Message non lu par childeric »

Pikkendorff a écrit :Il semble que ce soit une reprise de l'armée du Nord (CoA/Tilsit) modifiée.
En effet ça y ressemble beaucoup :)
La stratégie c'est 100 contre 1 et dans le dos, le reste c'est de la philosophie !

ulzana
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 4078
Enregistré le : mar. 14 avr. 2015 17:57

Re: The day of Waterloo de TPS

#8 Message non lu par ulzana »

Oui mais c'est autrement plus riche.

Je suis d'accord avec Santino, la tendance a été souvent de ne pas trop différencier les troupes, voire de survaloriser les anglo alliés (à part dans WV1 qui exagère ).

Il faut attendre de voir comment tourne le jeu pour vois ce que cela donne.

L'échelle officielle est de 700m par hex, c'est peut être globalement vrai mais localement erroné.
Il n'y a que 1000m et non 1400 entre Hougomont et LH sainte.

Les valeurs de moral BR/KGL sont aussi élevées que celles de la Garde, soit 4, (excepté la Vieille qui n'a pas été engagée offensivement sauf 2 bataillons à Plancenoit).

Mais les capacités conférées à la cavalerie lourde FR vont lui donner un avantage tactique autre que son moral.
en apparence la cavalerie Anglo alliée est aussi bonne que la FR (dans chaque catégorie HC et LC) mais la FR se tient mieux et peut faire des charges massives,
en clair, faut être très prudent avec la cav BR.
c'est la 1ere fois que je vois cela dans un wargame sur Waterloo, et cela fait plaisir.

Le "défaut " majeur c'est l'échelle: c'est un "petit" jeu sur Waterloo.
Mais son échelle pourrait lui permettre de bien tourner (ne pas sortir de la route de façon outrancière), ce qui serait un gros avantage.

Enfin n'oublions pas la dimension attrition, avec pertes progressives, on est loin de la simulation à gros pinceaux de OSG (dont on n'a pas tous la patience d'adapter les règles de Markus à ses productions ).
"All right sweethearts, what are you waiting for ?
Breakfast in bed?
Another glorious day in the corps !
A day in the Marine Corps is like a day on the farm.
Every meal is a banquet.
Every paycheck a fortune.
Every formation a parade. "

Avatar du membre
fantassin
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 3005
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 07:37
Localisation : Millau(12) Limogne (46260)

Re: The day of Waterloo de TPS

#9 Message non lu par fantassin »

santino a écrit :
Caricatural de voir la manière dont certains concepteurs reproduisent les clichés dépassés sur la qualité des protagonistes..
C'est à dire ? Parce qu'à voir les valeurs surgonflées des milices et des alliés en général dans des jeux récents, par exemple Fallen Eagles, je n'ai pas l'impression que les clichés soient unilatéraux.
Disons une tendance à surévaluer les français et notamment la garde dans les jeux en se basant sur l'image d'Epinal d'une armée unanimement enthousiaste et non certaines réalités,:
- au 1er chasseur (donc vielle garde) les officiers ont 45 ans de moyenne d'âge et n'ont pas fait preuve de grand enthousiasme au retour de Napoléon (sauf ceux issus bien sur du bataillon de l'île d'Elbe), la moitié des soldats n'ont intégré la garde qu'en 1813 et 1814 via le jeune garde (donc ex recrues en fait)... . Comme les autres unités de la garde il y a eu peu de temps pour créer un esprit de corps (les régiments ont éét formés moins de deux mois avant , fin avril) et d'railleurs on a manqué de recrues pour la garde(d'où un régiment à un seul bataillon)
- si effectivement la plupart des soldats de l'Armée du Nord sont expérimentés, ils manquent de confiance en leurs officiers. Il y a eu un grand turn over à la tête des régiments et divisions qui renforce cette défiance et nuit au final à la confiance et à la cohésion; cf les soucis au sein des crabiniers par exemple

Mais c'est vrai qu'une telle surévaluation profite aussi aux Brunswickois(mais ils sont moins nombreux:-)))

Inversement une tendance à considérer les Prussiens comme une masse de landwher alors que les régiments de ligne sont composés le plus souvent de vétérans de 1813 et 1814, y compris ceux issus des anciens régiments de réserve. Les saxons peu fiables ont été exclus... et certains régiments de landwher(Poméranie par ex sont sur le pied de guerre depuis 1813) même si très mal équipés...;
Idem pour les belgo-hollandais qui s 'ils ne valent pas les anglais ont certaines unités qui tiennent la route comme les régiments de Nassau, les metteure 1 face à du français à 3 de moral(donc malus de 2 au dé dans cette règle)...
François

Avatar du membre
santino
Bourreau de chats
Bourreau de chats
Messages : 4405
Enregistré le : lun. 24 août 2009 08:30
Localisation : Strasbourg

Re: The day of Waterloo de TPS

#10 Message non lu par santino »

La landwher prussienne est de fait plus expérimentée que la milice hollandaise. Alors oui il y a des lignards chez les Hollando-Belges, mais on ne me fera pas croire qu'on peut mettre la même valeur à des troupes qui n'ont jamais tiré un coup de feu ( aka les milices hollandaises, la majorité des Brunswickois, même les Nassau en dehors de Kruse et des cies légères ) et à la ligne française voire prussienne. Même Wellington, qui a placé sa cavalerie derrière pour les empêcher de fuir semble d'accord. Pas plus que je ne crois aux batterie anglaises plus efficaces que les française ( je ne parle pas de la masse mais de la valeur individuelle des batteries ).
Il est vrai que des jeux comme le Berg exagèrent lourdement en sens inverse.
If you can play it, you can design it - J. Dunnigan

Répondre

Retourner vers « Révolution et Empire »