Page 1 sur 5

Ultima ratio regis

Posté : sam. 9 mai 2020 17:22
par lefmart
Ultima ratio regis

Tel est le nom d’un jeu dont j’ai découvert l’existence par l’intermédiaire de la chaîne youtube Espinete wargemero. Le jeu a vu le jour en Espagne, à Barcelone. Il est l’oeuvre d’un passionné, Ignacio Torres, membre du club Alpha Ares.

L’auteur, aficionado de la période et frustré de l’injouabilité d’Europa Universalis, a voulu créer un jeu sur la même époque avec des mécanismes « modernes ».Piloté par des cartes et utilisant des zones, il pourrait se confondre avec Here I Stand. Mais il n’en est rien. Plusieurs trouvailles originales en font une création à part entière.

Les composants


La carte représente le monde connu à la veille de la révolution française, certaines régions en sont donc exclues. Le monde est découpé en zones qui peuvent être actives ou inactives. Il faut le jeu de cartes événements ou une date d’échéance pour pouvoir y rentrer. Cela vaut pour la carte Europe. Par exemple, en 1492, la Baltique est neutralisée, personne ne peut y jouer.

L’échelle de jeu est de 15 ans par tour. On est sur du grand stratégique. Les déplacements sont donc quasi illimités à l’exception de la carte outremer, où il faut attendre le développement de la technologie pour y envisager de vastes manœuvres. Pas de gestion microscopique de l’avancée technologique : au tour 4, on considère que les instruments de mesure nautique sont suffisamment répandus et les puissances européennes peuvent bouger plus loin.

Les camps joués dépendent du nombre de joueurs. Chacun va se voir distribuer un nombre de pays qui dépend de leurs affinités et de combien de partenaires disputent la partie.

Par exemple, à quatre joueurs, le numéro 1 va jouer l’Espagne, l’Autriche, la Perse ; le second la Turquie, la Crimée, les Barbaresques ; un troisième la France, les Mameluks , la Hongrie et la Russie ; le dernier l’Angleterre, la Pologne et Venise.

Chaque pays dispose d’une carte qui détaille ses capacités ( nombre de soldats, de flotte, zones d’intérêts, religion et technologie de rattachement ). Cette carte évolue dans le temps. Par exemple, la Turquie, qui est considérée comme un pays européen pour les 4 premiers tours, va perdre cet avantage par la suite et aura plus de soldats, mais de moindre qualité.

Les puissances mineures ont aussi des cartes qui détaillent leurs caractéristiques militaires.

Les événements


Le coeur du jeu est constitué de cartes événements, divisées en deux catégories. La première est composée des cartes historiques, qui entrent en jeu au fur et à mesure des tours. La seconde est composée d’événements génériques dont une partie rentre en jeu de façon aléatoire à chaque tour.

Chaque joueur se voit allouer au début de chaque tour une main de cartes événements ( 6 à 8 selon le nombre de participants ). Les cartes ont deux caractéristiques : les points d’action et l’événement à proprement parler. Ici, tout se joue ; une carte donne ses points d’action et on résout son action quand elle est révélée. Les points vont de 1 à 3. Certaines cartes historiques doivent être jouées en priorité au début du tour, les autres doivent l’être quand la main du joueur est réduite à 4 cartes ou moins.

Il n’est pas possible d’empêcher un événement ; la découverte de l’Amérique, simulée par une carte, aura lieu. Simplement, si elle est jouée par l’espagnol, qui y trouve sont intérêt, elle le sera en début de tour. Alors qu’un autre en modulera le timing …
A tour de rôle, chaque joueur va jouer tous les pays dont il a le contrôle. Il peut y consacrer le jeu d’une carte ( une minimum par tour de jeu ) mais il dispose aussi d’un point gratuit par pays, ce qui lui permet d’agir à minima en cas de manque.

Les armées

Les armées des joueurs sont composées de pions qui ont une valeur de combat ( 2 ou 3 ). Au verso, ils peuvent acquérir respectivement les valeurs de 3 et 4. Une armée dispose d’un maximum de 4 pions et d’un chef. Les combats sont résolus au d6, la valeur de chaque pion donnant le résultat minimal final du dé ( par exemple, un pion de valeur 4 qui obtient un 2 au d6 voit son résultat changé en 4 ) ce qui simule les troupes d’élite.
Les chefs peuvent être normaux ( sans capacité ) ou exceptionnels mais recruter ces derniers entraîne du mécontentement.

Le mécontentement

Le mécontentement est une autre des bonnes trouvailles de l’auteur. Plutôt que de gérer un budget, on gère le mécontentement induit par les impôts, ce qui revient à peu près au même mais avec moins de calcul. Toutes les actions de levée de troupes, de flotte, de forteresse sont possibles pendant le tour. Mais à la fin, il faut passer à la caisse. Si à ce moment le souverain dépasse une certaine valeur, des révoltes apparaissent. Si il a vraiment trop abusé, c’est la révolution et le pays change de dynastie, ce qui coûte cher en terme de points de victoire.

La victoire

A la fin de chaque tour, on liste les objectifs de chaque pays indiqués sur sa carte. Par objectif rempli, 1 point de victoire. Par exemple, la France gagne ses points en Italie les 4 premiers tours. Par la suite, sa carte change. On gagne aussi des points en contrôlant un centre de commerce et en étant présent dans plusieurs zones géographiques.

Le jeu encadre sévèrement le n’importe quoi historique. Chaque pays dispose de zones d’intérêts où il peut agir. Par exemple la Russie cible l’Europe centrale et de l’Est. Elle ne peut intervenir en Atlantique tant que sa carte ne le précise pas. Il est néanmoins possible d’agir sur les zones frontières qui touchent ses zones d’influence mais cela reste raisonnable.

Il existe plusieurs scénarios qui couvrent pour l’instant le 16ème siècle. L’auteur a sorti le jeu suite à une souscription sur le forum Ares. Il compte étendre le jeu aux 17ème et 18ème siècles, qui sont en cours de test.

Le jeu est disponible en print and play. J’ai profité du confinement pour me taper le découpage des centaines de pions et de cartes à jouer. Compter un mois de travail pénible.

De ce que j'en ai testé, l'ensemble tourne correctement. Reste maintenant à affronter le verdict de la partie en multi joueur.

On se quitte sur une photo du dtp
Image

Re: Ultima ratio regis

Posté : sam. 9 mai 2020 17:32
par domi
je viens de voir le lien sur Board game geek

https://boardgamegeek.com/boardgame/250 ... atio-regis

j'ai l'impression qu'il y a une version "réelle" en boite , non ?
avec des pions prédécoupés... :siffle:

Image

en même temps, bel effort de bricolage de ta part :clap: :mrgreen:

Re: Ultima ratio regis

Posté : sam. 9 mai 2020 17:34
par emmanuel
y a t il.un.lien pour le print and play
merci

Re: Ultima ratio regis

Posté : sam. 9 mai 2020 17:34
par Marsupilami8
Excellent !

Re: Ultima ratio regis

Posté : sam. 9 mai 2020 17:35
par domi
Marsupilami8 a écrit :Excellent !

Où peut-on lire des détails ou voir des photos ?
sur le lien de BGG

Re: Ultima ratio regis

Posté : sam. 9 mai 2020 17:49
par lefmart
domi a écrit :je viens de voir le lien sur Board game geek

j'ai l'impression qu'il y a une version "réelle" en boite , non ?
avec des pions prédécoupés... :siffle:
Oui, il s'agit du jeu produit suite à la souscription via forum. Malheureusement, il a été tiré à titre confidentiel et les boîtes sont parties directement chez leur heureux propriétaire
domi a écrit : en même temps, bel effort de bricolage de ta part :clap: :mrgreen:
Un mois de confinement militaire dans une base isolée, on peut tout faire. J'ai aussi construit une reproduction d'une locomotive de TGV en allumettes, mais j'en parlerai à diner mercredi soir prochain :mrgreen:

Re: Ultima ratio regis

Posté : sam. 9 mai 2020 21:20
par Marb
emmanuel a écrit :y a t il.un.lien pour le print and play
merci
Sur la fiche BGG du jeu oui : http://printandplay.games/ultima-ratio-regis-en/

Edit: ajout du lien en espagnol si certains préfèrent : http://printandplay.games/ultima-ratio-regis/
lefmart a écrit :Reste maintenant à affronter le verdict de la partie en multi joueur.
Merci pour la découverte alléchante.

Avec plaisir pour une partie ! Un jour...

Re: Ultima ratio regis

Posté : sam. 9 mai 2020 21:54
par lefmart
Marb a écrit :
Merci pour la découverte alléchante.

Avec plaisir pour une partie ! Un jour...
Arf ! J'organise une réunion de moins de dix personnes prochainement au lieu de réunion habituel. C'est à un peu plus de 100 km de chez toi. On fera un CR exhaustif.

Re: Ultima ratio regis

Posté : dim. 10 mai 2020 11:45
par Uphir
Si jamais une version "pro" (par financement participatif ?) voyait le jour à plus grande échelle, cela pourrait être sympa et trouverait sûrement son public. Bravo pour la patience et le bricolage. :clap:

Re: Ultima ratio regis

Posté : dim. 10 mai 2020 13:24
par pborgnat
Très bon sujet, je n'avais pas entendu parler de ce jeu.

Cela m"intéresse, vu mon passé avec Europa Universalis. Je vais déjà regarder les règles.