STRATEGIKON

100 % Wargame
graphique
Nous sommes actuellement le Ven 18 Jan 2019 20:19

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]


Règles du forum


:!: ATTENTION :!:
Toute discussion concernant strictement Great Battles Of History (GBoH) ou Au Fil De L'Epée (AFDLE) doit se faire dans leur forum qui leur respectif.



Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 19 messages ]  Aller vers la page Précédent  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Bataille de Gaugamèles
Message non luPublié: Dim 30 Déc 2018 18:56 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Mer 14 Sep 2011 12:58
Message(s) : 805
Localisation : Bruchsal
Médaille du message (1) Médaille du Soleil couchant (1) Médaile de l'Asie (1) Petit calimero (1)
Diodore de Sicile, livre 17, paragraphe 57 (bataille d'Arbélès) :

LVII. [L'armée d'Alexandre était disposée dans l'ordre suivant.] L'aile droite était occupée par un corps de cavalerie sous les ordres de Clitus surnommé le Noir; près de celui-ci était placé Philotas, fils de Parménion, commandant les meilleurs cavaliers du roi (69); venaient ensuite sept autres escadrons de cavalerie, sous les ordres du même général. Derrière cette cavalerie était rangée la ligne d'infanterie des agyraspides (70) qui se distinguaient par l'éclat de leurs armes et par leur bravoure ; ce corps était commandé par Nicanor, fils de Parménion. Immédiatement après venait la phalange des Élimiotes (71), sous les ordres de Cœnus, puis le corps des Orestiens et des Lyncestiens, sous le commandement de Perdiccas. Le corps qui venait après était commandé par Méiéagre; à côté de celui-ci étaient placés les Stymphéens, sous les ordres de Polys-perchon. Philippe, fils de Balacrus, commandait immé chaînent après un corps qui touchait à un autre, sous les ordres de Cratère, Ces divers corps de cavalerie étaient complétés par la cavalerie des Péloponésiens, des Achéens, des Phthiotes, des Maliens, des Locriens et des Phocidiens, sous les ordres d'Êrigyius de Mitylène. Au second rang était placée, sous les ordres de Philippe, la cavalerie thessalienne qui l'emportait sur toute autre par l'habileté de ses manœuvres. A la suite étaient placés les archers Cretois et les mercenaires de l'Achaïe. La ligne de bataille était en forme de croissant, afin d'empêcher l'ennemi d'envelopper les Macédoniens, si inférieurs en nombre. Pour se garantir de l'action des chars armés de faux, Alexandre ordonna aux phalanges d'infanterie de serrer bouclier contre bouclier, lorsqu'elles verraient les chars s'approcher, et de frapper sur ces boucliers avec leurs sarisses, afin d'effrayer les chevaux et les faire retourner en arrière. Il prèscrivit à ses soldats d'ouvrir leurs rangs dans le cas où ces chars viendraient à forcer la ligne. Enfin il se mit lui-même à la tête de l'aile droite, donna au front une disposition oblique, et résolut de braver tous les dangers d'une bataille décisive.

http://remacle.org/bloodwolf/historiens ... vre17a.htm


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bataille de Gaugamèles
Message non luPublié: Dim 30 Déc 2018 19:03 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Mer 14 Sep 2011 12:58
Message(s) : 805
Localisation : Bruchsal
Médaille du message (1) Médaille du Soleil couchant (1) Médaile de l'Asie (1) Petit calimero (1)
Et chez Plutarque (Vie des Hommes illustres) je ne trouve rien mais j'ai lu en diagonale. Sauf ce petit trait, après la bataille du Granique :

On dit qu’il périt dans la bataille, du côté des Barbares, vingt mille hommes de pied et deux mille cinq cents cavaliers. Suivant Aristobule, il n’y eut, du côté d’Alexandre, que trente-quatre morts, dont neuf fantassins. Le roi leur fit ériger à tous des statues d’airain, de la main de Lysippe. Il associa les Grecs à l’honneur de sa victoire, en envoyant aux Athéniens en particulier trois cents bouliers, de ceux qu’il avait pris sur les ennemis, et en faisant graver, au nom de toute la Grèce, cette glorieuse inscription sur le reste des dépouilles : « Alexandre, fils de Philippe, et les Grecs, à l’exception des Lacédémoniens, ont remporté ces dépouilles sur les Barbares qui habitent l’Asie. » Pour la vaisselle d’or et d argent, les tapis de pourpre, et tous les meubles de ce genre pris sur les Perses, il ne s’en réserva qu’une petite partie, et envoya le reste à sa mère.

http://remacle.org/bloodwolf/historiens ... ierron.htm

Le site remacle.org est une mine. Souvent, il y a le texte en grec si vous voulez procéder à des vérifications de la traduction.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bataille de Gaugamèles
Message non luPublié: Dim 30 Déc 2018 23:44 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Lun 29 Nov 2010 15:42
Message(s) : 1868
Localisation : Embrun
Médaille des comptes rendus (1) Concepteur de jeu (1) Graphiste (1) Médaille de l'antiquité (1) Petit plaisantin (1) Médaille du FCSOP (1)
Phil a écrit:
Diodore de Sicile, livre 17, paragraphe 57 (bataille d'Arbélès) :

LVII. [L'armée d'Alexandre était disposée dans l'ordre suivant.] L'aile droite était occupée par un corps de cavalerie sous les ordres de Clitus surnommé le Noir; près de celui-ci était placé Philotas, fils de Parménion, commandant les meilleurs cavaliers du roi (69); venaient ensuite sept autres escadrons de cavalerie, sous les ordres du même général. Derrière cette cavalerie était rangée la ligne d'infanterie des agyraspides (70) qui se distinguaient par l'éclat de leurs armes et par leur bravoure ; ce corps était commandé par Nicanor, fils de Parménion. Immédiatement après venait la phalange des Élimiotes (71), sous les ordres de Cœnus, puis le corps des Orestiens et des Lyncestiens, sous le commandement de Perdiccas. Le corps qui venait après était commandé par Méiéagre; à côté de celui-ci étaient placés les Stymphéens, sous les ordres de Polys-perchon. Philippe, fils de Balacrus, commandait immé chaînent après un corps qui touchait à un autre, sous les ordres de Cratère, Ces divers corps de cavalerie étaient complétés par la cavalerie des Péloponésiens, des Achéens, des Phthiotes, des Maliens, des Locriens et des Phocidiens, sous les ordres d'Êrigyius de Mitylène. Au second rang était placée, sous les ordres de Philippe, la cavalerie thessalienne qui l'emportait sur toute autre par l'habileté de ses manœuvres. A la suite étaient placés les archers Cretois et les mercenaires de l'Achaïe. La ligne de bataille était en forme de croissant, afin d'empêcher l'ennemi d'envelopper les Macédoniens, si inférieurs en nombre. Pour se garantir de l'action des chars armés de faux, Alexandre ordonna aux phalanges d'infanterie de serrer bouclier contre bouclier, lorsqu'elles verraient les chars s'approcher, et de frapper sur ces boucliers avec leurs sarisses, afin d'effrayer les chevaux et les faire retourner en arrière. Il prèscrivit à ses soldats d'ouvrir leurs rangs dans le cas où ces chars viendraient à forcer la ligne. Enfin il se mit lui-même à la tête de l'aile droite, donna au front une disposition oblique, et résolut de braver tous les dangers d'une bataille décisive.

http://remacle.org/bloodwolf/historiens ... vre17a.htm


Enorme !!!! Mon sauveur !!!! :clap: :clap: :clap:

_________________
Allalalai, Indiens, Zoulous, coloniades et hommes plus forts du bouclier !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bataille de Gaugamèles
Message non luPublié: Lun 31 Déc 2018 11:44 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 07:54
Message(s) : 897
Concepteur de jeu (1)
allalalai a écrit:
Enorme !!!! Mon sauveur !!!! :clap: :clap: :clap:


Je suis jaloux :lol:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bataille de Gaugamèles
Message non luPublié: Lun 31 Déc 2018 12:40 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Mer 14 Sep 2011 12:58
Message(s) : 805
Localisation : Bruchsal
Médaille du message (1) Médaille du Soleil couchant (1) Médaile de l'Asie (1) Petit calimero (1)
Et dans l'Histoire d'Alexandre de Quinte-Curce, livre IV, partie XIII :

"À son commandement, les palissades furent abattues, les troupes sortirent, et il commença à former son ordre de bataille. À l'aile droite fut placé le corps de cavalerie appelé "agema", que commandait Clitus: il y joignit les escadrons de Philotas, et, pour appuyer son flanc, les autres généraux de cavalerie. Le dernier corps était celui de Méléagre, que suivait la phalange. Après la phalange étaient les Argyraspides:ils marchaient sous les ordres de Nicanor, fils de Parménion. À la réserve se trouvait Côènos avec sa troupe, et, derrière lui, les Orestiens et les Lyncestiens. Polypercon était ensuite à la tête des troupes étrangères, placées sous le commandement supérieur d'Amyntas. Philagrus conduisait les Balacres, dont on avait naguère accepté l'alliance. Telle était la disposition de l'aile droite. À l'aile gauche, Cratère conduisait la cavalerie du Péloponnèse et de l'Achaïe, renforcée de celle des Locriens et des Maliens: les chevaux thessaliens fermaient la marche sous les ordres de Philippe. L'infanterie se trouvait couverte par la cavalerie. Ainsi se présentait l'aile gauche. Mais, pour éviter d'être enveloppé par le nombre, Alexandre avait placé à l'arrière-garde un corps considérable; il jeta aussi sur les ailes quelques troupes de renfort, les disposant, non de front, mais de flanc, de manière que si l'ennemi essayait d'investir son corps de bataille, elles fussent prêtes à lui tenir tête. C'était là que se trouvaient les Agriens sous le commandement d'Attale, et, avec eux, les archers crétois. Les derniers rangs étaient disposés le dos tourné au front de bataille, pour que l'armée présentât une ligne de défense circulaire. On y voyait les Illyriens en même temps que la troupe des mercenaires. Les Thraces s'y trouvaient aussi avec leurs légères armures; et telle était la facilité que cette armée ainsi rangée avait à se mouvoir, que les dernières files de soldats, au moment où on les voudrait envelopper, pouvaient faire volte face et présenter leur front à l'ennemi. De cette façon, ni les premiers rangs n'étaient mieux défendus que les flancs, ni les flancs mieux que l'arrière."

http://remacle.org/bloodwolf/historiens ... quatre.htm

C'est très proche de Diodore, car ils s'appuient sans doute en partie sur les mêmes sources. Au contraire, Arrien (chapitre V de l'Anabase) donne des informations venant d'autres auteurs perdus :

"Telles furent les dispositions de Darius : on retrouva ce plan après la bataille, si l'on en croit Aristobule.
À la gauche la cavalerie de la Bactriane avec les Dahes et les Arachotes ; près d'eux la cavalerie et l'infanterie persane confondues, Les Perses, appuyés sur les Susiens, les Susiens sur les Cadusiens, s'étendaient depuis la pointe de l'aile gauche jusqu'au milieu du corps de bataille.
À la droite, les Coelo-Syriens et les habitants de la Mésopotamie soutenus par les Mèdes, ensuite les Parthes et les Saques ; enfin les Topyriens et les Hyrcaniens touchant aux Albaniens et aux Sacesiniens qui venaient rejoindre le centre où Darius paraissait au milieu de sa famille et des nobles de son empire, entouré des Indiens, des Cariens Anapastes, et des archers Mardes.
Les Uxiens, les Babyloniens, les Sitaciniens et les habitants des bords de la Mer rouge étaient rangés derrière sur une seconde ligne.
Darius avait protégé son aile gauche ; en face de la droite d'Alexandre, par la cavalerie Scythe, mille Bactriens, et cent chars armés de faux. Cinquante autres et la cavalerie de l'Arménie et de la Cappadoce étaient au devant de l'aile droite. Un pareil nombre de chars armés de faux et les éléphants couvraient le centre où Darius avait encore rassemblé autour de lui l'infanterie grecque à sa solde, la seule qu'il put opposer à la phalange macédonienne.
Alexandre disposa son armée dans l'ordre suivant : Sa droite était composée de la cavalerie des Hétaires ; au premier rang la compagnie royale, sous les ordres de Clitus : ensuite celles de Glaudias, d'Ariston, de Sopolide, d'Héraclite, de Démétrius, de Méléagre, et enfin d'Hégéloque. Philotas eut le commandement général de cette cavalerie.
Elle était appuyée sur l'infanterie, formée de la phalange macédonienne : on y distinguait l'Agéma, les Hypaspistes conduits par Nicanor ; les bataillons de Coenus, de Perdiccas, de Méléagre, de Polysperchon, d'Amyntas, qui, envoyé en Macédoine pour des recrues, avait été remplacé alors par Simias.
À la gauche de la phalange, la troupe de Crarérus. Il commandait toute l'infanterie de cette aile, et Parménion en dirigeait toute la cavalerie composée des alliés sous les ordres d'Erigius, et des chevaux Thessaliens sous ceux de Philippe. Parménion avait autour de lui l'élite thessalienne, les Pharsaliens."


http://remacle.org/bloodwolf/historiens ... rois.htm#V

Sinon, je suis allé voir dans l'Histoire Universelle de Justin, mais c'est beaucoup trop résumé : tu n'y trouves aucune information précise.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bataille de Gaugamèles
Message non luPublié: Lun 31 Déc 2018 15:49 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Lun 29 Nov 2010 15:42
Message(s) : 1868
Localisation : Embrun
Médaille des comptes rendus (1) Concepteur de jeu (1) Graphiste (1) Médaille de l'antiquité (1) Petit plaisantin (1) Médaille du FCSOP (1)
Byblos a écrit:
allalalai a écrit:
Enorme !!!! Mon sauveur !!!! :clap: :clap: :clap:


Je suis jaloux :lol:


Mais non, je t'aime aussi :confus: :siffle: :mrgreen:

_________________
Allalalai, Indiens, Zoulous, coloniades et hommes plus forts du bouclier !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bataille de Gaugamèles
Message non luPublié: Lun 31 Déc 2018 16:21 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Lun 29 Nov 2010 15:42
Message(s) : 1868
Localisation : Embrun
Médaille des comptes rendus (1) Concepteur de jeu (1) Graphiste (1) Médaille de l'antiquité (1) Petit plaisantin (1) Médaille du FCSOP (1)
Petite question : selon-vous, les Asiatiques qui accompagnent Alexandre à Gaugamèles, ressemblent-ils à des Perses ou "sont-ce" des Syriens ?

_________________
Allalalai, Indiens, Zoulous, coloniades et hommes plus forts du bouclier !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bataille de Gaugamèles
Message non luPublié: Lun 31 Déc 2018 22:12 
Pousse pions
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Ven 17 Mars 2017 08:22
Message(s) : 341
Je vois qu'il y a de sacrés spécialistes de l'Antiquité ici :prof1:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bataille de Gaugamèles
Message non luPublié: Mar 1 Jan 2019 01:53 
Vieille barbe

Inscrit(e) le : Mar 14 Oct 2008 15:02
Message(s) : 2163
Localisation : Bouche du Rhone
Médaille du samaritain (1) Médaille des marseillais (1)
Phil a écrit:
herodote a écrit:
Certes les hellènes sont fiers de leur culture mais sont tout aussi fiers et jaloux de leurs indépendance de citoyens dans une Cité libre.
Il n'y pas de traits politiques voire même d'idée de destins politiques et historiques commun pour faire naître l'idée de nation et encore moins de nationalisme.
Par contre leur attachement à leur mère patrie ou plutôt ici culture, est sincère, mais s'arrête à la sauvegarde jalouse de leur patrie la vrai leur Cité.


C'est à nuancer. Il existe un courant panhellénique représenté par quelques personnalités comme Isocrate.
Cf. http://oxfordre.com/classics/view/10.10 ... 135-e-4700

Tu as raison d'ailleurs le père, Philippe II, s'en est réclamé et a soumis toute la Grèce sous joug. :siffle:
Par la ligue de Corinthe qu'il a constitué et quelques batailles où il a fait comprendre les biens faits de son point de vue à ses compatriotes hellènes. Batailles que l'on trouve forcément dans notre jeu GBOA.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 19 messages ]  Aller vers la page Précédent  1, 2

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par Maël Soucaze et Elglobo © phpBB.fr