STRATEGIKON
http://www.strategikon.info/phpBB3/

Pyrrhus en italie
http://www.strategikon.info/phpBB3/viewtopic.php?f=7&t=23751
Page 4 sur 8

Auteur:  Charles Antoine [ Mar 8 Jan 2019 00:22 ]
Sujet du message:  Re: Pyrrhus en italie

Merci pour tes réponses

Patricus a écrit:
t'as pas essayé Caesar Britannia du coup ? il est très différent, très asymétrique

Pas encore, mais je compte bien le tester après celui-là

Patricus a écrit:
Il ne faut pas confondre les Campaniens alliés de Rome qui sont roses/rouges avec les Campaniens rebelles qui sont oranges/marrons
Ce sont bien les unités avec marqués Rhegium au verso qui vont à Rhegium

Tu reconnaitras quand même que des Campaniens marqués Rhegium, ça prête à confusion

Patricus a écrit:
Suite à la défaite des Romains face à Pyrrhus en -280, la légion de Campanie fait défection et prend la cité de Rhegium. C'est pour cela que le jeu commence en -279. Après le départ de Pyrrhus, les Romains vont "libérer" Rhegium et tuer Decius qui a pourtant contribuer à la défaite de Pyrrhus.

Le romain est fourbe

Patricus a écrit:
Les Mamertins qui dominent Messine sont aussi des Campaniens.

Les Campaniens sont partout

Patricus a écrit:
Ce sont les Charybde et Scylla du détroit de Messine.

Et en plus ils sont transgenres :hein:

Patricus a écrit:
faut que je fasse une photo du placement de départ, enfin d'un placement possible.

Ce serait pas mal en effet

Auteur:  Patricus [ Mar 8 Jan 2019 08:47 ]
Sujet du message:  Re: Pyrrhus en italie

Charles Antoine a écrit:

Patricus a écrit:
Il ne faut pas confondre les Campaniens alliés de Rome qui sont roses/rouges avec les Campaniens rebelles qui sont oranges/marrons
Ce sont bien les unités avec marqués Rhegium au verso qui vont à Rhegium

Tu reconnaitras quand même que des Campaniens marqués Rhegium, ça prête à confusion

oui tout à fait, ils sont fout ces campaniens

Auteur:  SV57 [ Mar 8 Jan 2019 09:58 ]
Sujet du message:  Re: Pyrrhus en italie

Merci pour ce jeu dans la lignée de spartacus imperator que j'ai particulièrement apprécié et qui m'a permis de faire découvrir le wargame à quelques non joueurs.

Après 1 tour d'essai sur Pyrrhus, j'ai quelques questions:

- l'entrée dans une cité amie (ou ennemie vide d'UC) compte-t-elle comme un mouvement? Ainsi, peut-on aller d'Apulie au Salento, puis à Tarente (l'inverse est vrai: on peut sortir de Tarente pour aller directement en Apulie).
- avec la flotte, peut-on embarquer des UC à Carthage et les débarquer dans la même zone de mer, à Agrigente par exemple, en une action?
- même question mais avec un débarquement dans une zone de mer adjacente, à Paestum?
- la flotte peut-elle sortir d'un port, bouger dans une zone de mer adjacente et établir un blocus (la flotte part de Carthage et établit un blocus à Paestum)?
- une flotte bouge d'une zone de mer et finit avec une flotte ennemie, peut-elle l'attaquer directement (comme en combat terrestre) ou doit-elle faire un jet d'interception (dans le cas où la flotte ennemie inactive ne souhaiterait pas intercepter ou rate son jet)?
- les 2 consuls romains doivent s'activer à la suite, est-ce directement à la suite l'un de l'autre ou doit-on respecter l’activation alternée et jouer un chef oriental entre les 2?

J'ai été surpris du manque d'activation des chefs. A spartacus, un chef avait 11 points d'action dans un tour d'une année. Ici, sauf mauvaise compréhension des règles, chaque chef ne dispose que d'un, voire exceptionnellement 2, action(s) par saison... soit 2 actions par an pour la plupart des chefs. Comme les UC ne bougent qu'une fois par saison, on ne peut pas continuer les opérations (par ex: j'active ma flotte à Carthage pour embarquer des UC qui seront débarquées à Agrigente dans la même action, puis qui seront ensuite activées par le chef punique qui les accompagnait).

Certes, ce manque d'activation peut être tempéré par le fait que des revenus sont principalement reçus en dehors de l'activation (les ravages sont moins nécessaires pour obtenir du butin), le recrutement également, qu'il y un mouvement gratuit de retour au bercail et une réorganisation générale des chefs et des troupes à la fin de la saison froide... mais ça m'étonne quand même et je crains de ne pas retrouver la dynamique de spartacus.

Auteur:  Ly Mantok [ Mar 8 Jan 2019 11:08 ]
Sujet du message:  Re: Pyrrhus en italie

Personnellement les points d'action réduits ne me choquent pas: le théâtre d'opération est plus réduit que dans Spartacus (que le Sud de la Péninsule) et la qualité des adversaires supérieure.

Après la mort de Demetrios Poliorketes, Phyrrus était considéré le meilleur général grec et il s'est tout de suite trouvé face-à-face avec l'armée régulière romaine. Avec ce genre de loustics oublie les kms parcourus par Spartacus dans une Italie tenue au début que par des unités de "réserve" et viceversa les kms parcourus par les veterans de Crassus en chasse de l'armée d'esclaves.

Auteur:  Patricus [ Mar 8 Jan 2019 12:22 ]
Sujet du message:  Re: Pyrrhus en italie

SV57 a écrit:
Merci pour ce jeu dans la lignée de spartacus imperator que j'ai particulièrement apprécié et qui m'a permis de faire découvrir le wargame à quelques non joueurs.

Merci !


SV57 a écrit:
- l'entrée dans une cité amie (ou ennemie vide d'UC) compte-t-elle comme un mouvement? Ainsi, peut-on aller d'Apulie au Salento, puis à Tarente (l'inverse est vrai: on peut sortir de Tarente pour aller directement en Apulie).

Oui

SV57 a écrit:
- avec la flotte, peut-on embarquer des UC à Carthage et les débarquer dans la même zone de mer, à Agrigente par exemple, en une action?
- même question mais avec un débarquement dans une zone de mer adjacente, à Paestum?
- la flotte peut-elle sortir d'un port, bouger dans une zone de mer adjacente et établir un blocus (la flotte part de Carthage et établit un blocus à Paestum)?


je relis , jai un doute

SV57 a écrit:
- une flotte bouge d'une zone de mer et finit avec une flotte ennemie, peut-elle l'attaquer directement (comme en combat terrestre) ou doit-elle faire un jet d'interception (dans le cas où la flotte ennemie inactive ne souhaiterait pas intercepter ou rate son jet)?

Elle fait un jet d'interception, si la flotte ennemie ne souhaite pas le combat

SV57 a écrit:
- les 2 consuls romains doivent s'activer à la suite, est-ce directement à la suite l'un de l'autre ou doit-on respecter l’activation alternée et jouer un chef oriental entre les 2?

directement à la suite

SV57 a écrit:
J'ai été surpris du manque d'activation des chefs. A spartacus, un chef avait 11 points d'action dans un tour d'une année. Ici, sauf mauvaise compréhension des règles, chaque chef ne dispose que d'un, voire exceptionnellement 2, action(s) par saison... soit 2 actions par an pour la plupart des chefs. Comme les UC ne bougent qu'une fois par saison, on ne peut pas continuer les opérations (par ex: j'active ma flotte à Carthage pour embarquer des UC qui seront débarquées à Agrigente dans la même action, puis qui seront ensuite activées par le chef punique qui les accompagnait).

Certes, ce manque d'activation peut être tempéré par le fait que des revenus sont principalement reçus en dehors de l'activation (les ravages sont moins nécessaires pour obtenir du butin), le recrutement également, qu'il y un mouvement gratuit de retour au bercail et une réorganisation générale des chefs et des troupes à la fin de la saison froide... mais ça m'étonne quand même et je crains de ne pas retrouver la dynamique de spartacus.


Dans Spartacus, les esclaves tentent de fuir l'Italie et passent leur temps à piller et à ravager pour recruter, se renforcer et survivre. Se faufiler dans un pays étroit où une île est difficile mais on peut quand même jouer au chat et à la souris pendant un certains temps :brian: C'est une guerre asymétrique avec des dérobades

Dans Pyrrhus, l'échelle et la stratégie sont différentes.
Il y a 3 lieu d'opérations : Italie, Sicile et Afrique avec des zones de transition (la Mer). Les armées se valent plus ou moins (dans l'ordre de puissance : Pyrrhus, Rome, Carthage, Grecs), et les revenus sont plus stables, c'est une guerre plus classique entres Etats avec un chien fou au milieu.
Il y a peu de mouvements car en fait, les joueurs vont surtout choisir leurs batailles, leurs sièges, ils veulent l'affrontement. C'est un conflit où tous les participants recherchent la bataille rangée. Seul les carthaginois se retirent et se fortifient mais ils lancent tout de même deux batailles rangées qu'ils perdent et une bataille navale qu'ils gagnent.
La finesse des déplacements et des concentrations de troupes se joue sur quelques actions, le mouvement d'hiver et le recrutement sont très importants. Ils n'existaient pas dans Spartacus.
Il faut choisir la bonne bataille et surtout anticiper l'hiver. La marche forcée permet de jouer plus vite (à la Pyrrhus) et de prendre des risques.

C'est des sensations stratégiques et opérationnelles différentes, pour les batailles, c'est le même frisson.

Auteur:  Patricus [ Mar 8 Jan 2019 12:33 ]
Sujet du message:  Re: Pyrrhus en italie

Ly Mantok a écrit:
Personnellement les points d'action réduits ne me choquent pas: le théâtre d'opération est plus réduit que dans Spartacus (que le Sud de la Péninsule) et la qualité des adversaires supérieure.

oui c'est ça, je précise, il a 2 théâtres d'opération contenants peu de zones et au milieu une mer
Ly Mantok a écrit:
Après la mort de Demetrios Poliorketes, Phyrrus était considéré le meilleur général grec et il s'est tout de suite trouvé face-à-face avec l'armée régulière romaine. Avec ce genre de loustics oublie les kms parcourus par Spartacus dans une Italie tenue au début que par des unités de "réserve" et viceversa les kms parcourus par les veterans de Crassus en chasse de l'armée d'esclaves.


A la première rencontre, les Romains ont attaqué les premiers, Pyrrhus étaient en train de recruter des indigènes pour renforcer ses troupes. :prof1:

Le jeu se base vraiment sur les choix cornéliens de Pyrrhus : prendre Rome ? asservir la Sicile ? débarquer en Afrique ? libérer le détroit de Messine ? le but des autres c'est de prendre l'initiative et de culbuter ou noyer le molosse. :shark:

Auteur:  Patricus [ Mar 8 Jan 2019 12:48 ]
Sujet du message:  Re: Pyrrhus en italie

SV57 a écrit:
- avec la flotte, peut-on embarquer des UC à Carthage et les débarquer dans la même zone de mer, à Agrigente par exemple, en une action?

OUI

SV57 a écrit:
- même question mais avec un débarquement dans une zone de mer adjacente, à Paestum?

OUI
NON pas de flotte punique en mer ionienne (sauf traité avec Rome) :nonnon:
NON si c'est des troupes puniques, pas de Carthaginois en Italie :nonnon:

SV57 a écrit:
- la flotte peut-elle sortir d'un port, bouger dans une zone de mer adjacente et établir un blocus (la flotte part de Carthage et établit un blocus à Paestum)?

OUI
NON pas de flotte punique en mer ionienne (sauf traité avec Rome) :nonnon:

Auteur:  Ly Mantok [ Mar 8 Jan 2019 13:31 ]
Sujet du message:  Re: Pyrrhus en italie

Mon tour de te remercier, bien sûr pour tes réponses, mais surtout pour le jeu!

Je trouve qu'il comble un vide dans le monde des wargames car il n'y avait pas de jeu stratégique permettant de simuler en 2-3 heures (RRR étant bien plus long) l'aventure du molosse en Italie au combien importante quand on pense que ses mémoires (très prisée à l'époque car considéré bon historien) aurait, selon plusieurs sources, influencé Hannibal!

Voilà, j'ai hâte d'y jouer et encore un grand merci!

Auteur:  Patricus [ Mar 8 Jan 2019 14:00 ]
Sujet du message:  Re: Pyrrhus en italie

Merci :)
Il y a un vieux Command sur Spartacus avec un scénario Pyrrhus.

Le plus gros impact stratégique, c'est si Pyrrhus n'était pas aller défendre Syracuse. La Sicile serait alors tombée sous le joug punique (il restait Messine à prendre). La guerre avec Rome et les Barca aurait alors été très différente.
Les Romains lui doivent bcp !

Auteur:  Ly Mantok [ Mar 8 Jan 2019 14:45 ]
Sujet du message:  Re: Pyrrhus en italie

C'est vrai, j'avais oublié tout ça! Dommage qu'il soit passé dans l'histoire plutôt pour ses "victoires"...

Page 4 sur 8 Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
http://www.phpbb.com/