STRATEGIKON

100 % Wargame
graphique
Nous sommes actuellement le Mer 22 Mai 2019 17:14

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 32 messages ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
Message non luPublié: Jeu 6 Avr 2017 12:45 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 14 Sep 2013 19:33
Message(s) : 854
13° stratège (1)
Drago a écrit:
J'attends avec impatience ton 1er retour...


Tu pourras le tester, je l'avais en précommande. Même auteur que Pax Renaissance etc.

_________________
à découvrir : Wing Leader, Crown of Roses, Talavera/Vimeiro (NBS), Lincoln's War, GBACW, Tomb for an Empire


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Jeu 6 Avr 2017 12:56 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Dim 30 Nov 2008 22:28
Message(s) : 1837
Médaille des comptes rendus (1) Médaille du samaritain (1) Académicien (1)
Je ne sais pas si je ferai un vrai retour tellement le jeu parait sans fin, ça sent plutôt l'académie du wargame :mrgreen: . EN tout cas, je peux déjà donner certaines premières impressions car hier soir on a dégrossi. C'est à dire qu'on a joué sans réelle compétition mais avec une limite de temps ( 24 tours), mais pour voir la chose globalement.

Première chose, le contenu du jeu.

IL y a plusieurs jeux en fait dans High Frontier.

Le premier se nomme Colonization, c'est le jeu principal. Il est découpé en règle de base et en règles avancées. Ces dernières sont en fait des modules que l'on peut inclure indépendamment, ou pas, les uns des autres. Il est centré sur l'exploration du système solaire. La carte part du soleil et s'arrête aux environs de Neptune. 1 tour équivaut à un an.

Le second se nomme Interstellar et nous emmène au delà du système solaire. On change d'échelle de temps et d’espace.

Les deux peuvent se jouer de 1 à 5 joueurs et peuvent être liés en un énorme jeu.

Colonization :

Le jeu de base est assez simple. Sa difficulté vient surtout de l'originalité des mécanismes et de l'impression de sauter dans le grand bain sans savoir nager. Il est de plus impossible selon moi de comprendre le jeu sans savoir de quoi l'on parle. Visualiser les objets, les actions est indispensable. J'ai fait quelques recherches sur le net pour comprendre les termes utilisés et ça va tout de suite mieux.

Grosso modo, le jeu repose sur le fait de construire une fusée et l'équiper avec des robonauts et des raffineries.
La fusée va servir évidemment à se déplacer sur les objectifs ( astéroïdes, comètes, planètes, lunes). Il faudra gérer sa consommation de carburant, son poids et sa vitesse, le tout avec le fameux diagramme, qui est très bien fait et très facile d'usage. Les robonauts vont servir à y chercher des matières premières ( avec un jet de dé) et les raffineries vont servir à les exploiter si elles sont couplées à un robonaut. Ces cartes sont toutes différentes, avec des caractéristiques différentes et s'acquièrent via un système d'enchères.

Le tour de jeu est très court : 1 action + mouvement de la fusée. Chaque joueur n'ayant qu'une fusée.

Par exemple hier soir, je m'étais fixé comme mission d’atterrir sur une comète pour l'exploiter et revenir sur terre. IL a fallu construire la fusée, faire des compromis entre efficacité, budget et temps imparti. J'ai embarqué 2 robonauts ( 1 pour chercher des matières premières, car très efficaces dans le domaine ( relance) et 1 autre pour la coupler à la raffinerie) et 1 raffinerie. J'ai bataillé, revu mes plans, refait mes calculs, jaugé les risques. C'était très agréable, un vrai sentiment de chef de projet scientifique.

J'ai réussi ma mission mais au 26ième tour. Et le premier ressenti c'est le sentiment de réussite. Vraiment, voir la fusée arriver sur la comète et lancer le dé en espérant y trouver quelque chose est prenant. J'imagine la rage si mon jet de dé avait planté ( j'avais ici 4/6 chances de réussite avec une relance grâce au robonaut). On a donc un sentiment d'accomplissement très très fort. J'ai pu exploiter les ressources de la comète pour refaire le plein et repartir. le chemein du retour a été beaucoup plus rapide car la fusée était beaucoup plus légère ( en effet j'ai laissé sur place une partie du matériel emmené à l'aller : robonaut et raffinerie)

Le jeu est, je pense, avant tout en son cœur, un jeu de course. IL faudra prendre des risques sans quoi on se retrouvera à la traîne.

Voici les différents modules du jeu avancé :

1) Module Support : On a joué avec hier soir. Il faut maintenant équipé les roboanuts, moteurs et raffineries avec des générateurs, radiateurs, réacteurs. Cela se fait grâce à des icônes bien pensés. IL est le prérequis indispensable pour jouer avec les autres modules. Ca complique grandement la construction de fusée car il faut le bon matériel et avec les enchères c'est la galère. Mais c'est très simple à mettre en place.

2) Module Cargo : Permet de déplacer du matériel dans l'espace sans besoin de construire une fusée. C'est très lent mais ca ne consomme rien. Cela permet de faire d'autres choses en plus.

3) Module Bernal : Le gros morceau. Les sphères de Bernal saont des stations orbitales habitées énormes. Avec ce modules les joueurs débutent dans ses stations. Elles sont déplaçables et sont de véritables bases géantes indispansables pour l'exploration profonde du système solaire.

4) Module Politique : Système de vote permettant à certains joueurs qui arrivent au pouvoir de débloquer des capacités en plus. Ou alors de tomber dans une période de guerre si il n'y a pas de stabilité.

5) Module combat : Lié au précédent module. Permet de faire la bagarre qui nous est chère ici. On peut détruire les installations adverses, les capturer etc.

6) Module Colonistes : Permet d'envoyer des équipes spécialisées dans l'espace. Les principaux avantages sont le spouvoirs qu'ils débloquent et l'action supplémentaire qu'ils octroient au détenteur. Important pour le module politique.

7) Module Fin de jeu
: Permet de scorer une grande quantité de points en accomplissant un futur possible de l'humanité. Crasher une comète sur la Terre (!), provoquer une révolution des colonies humaines, transhumanisme, découverte de vie ET etc.

Interstellar :

Pas joué pas lu les règles mais les mécanismes changent beaucoup du jeu "normal".

En bref : Un jeu hors norme dans son ambition, dans ses recherches, dans sa profondeur. Par contre si Rosetta n'évoque que les frères Dardenne pour vous, ça va être chaud. Il faut tout de même une certaine fibre ou curiosité scientifique pour apprécier pleinement la bête.

De ce premier jet hier soir je retiens :

- La difficulté de savoir on l'on va au tout début. Impératif de se fixer un objectif et de ne pas en changer pour les premières parties. Découvrir la carte est un jeu en soit. Chercher la meilleure trajectoire, la moins risquée. Pourquoi y aller ? Pour les points ou pour se projeter plus loin ? Par exemple hier soir, j'ai vu que l'exploitation de la comète me rapportait un max de points ( grâce au côté scientifique de la mission), mais son emplacement ne me permettait pas vraiment de l'utiliser comme relais à carburant pour la suite. Pas certain de refaire ce choix si on avait pu continuer.

- Le sentiment d'accomplissement et de fierté lors de la réussite d'une mission, un vrai bonheur.

- Le sentiment de course et de prise de risque omniprésent.

- La profondeur démentielle du jeu. J'imagine que la partie politique/combat doit énormément changer la donne.

- Les recherches scientifiques hors normes qui jalonnent le jeu. Elle n'apportent rien au gameplay mais enrichissent narrativement le jeu de la plus belle des manières. Par exemple avant de se poser sur certaines endroits vous devez lancer le dé de risque ( ne pas faire 1 au dé 6 !), sur la carte on vous indique à quoi cela correspond ( nuages acides, rotation du corps célestes compliquée à gérer etc).

_________________
"La politique, c'est comme l'andouillette. Ça doit sentir un peu la merde mais pas trop."
Édouard Herriot, ancien Président du Conseil et de l'Assemblée Nationale.

On refait le match !
http://helvetiacup.forumactif.org/


Dernière édition par solea le Jeu 6 Avr 2017 13:33, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Jeu 6 Avr 2017 12:58 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Dim 22 Mai 2016 09:08
Message(s) : 890
Localisation : Dans un trou d'souris
J'y ai gouté l'année dernière.
Après la première partie, totalement perplexes, on s'est regardé ma femme et moi et on s'est dit mais pourquoi on avait acheté un jeu pareil :mrgreen: (ce fut une première suite à l'achat d'un jeu).
Pas de plaisir de jeu, que du technique, pas d'immersion, il faut une calculette pour jouer, ... .
Pourtant, vu le thème, j'aurais dû accrocher mais non.

On a fait une 2ème partie qu'on a davantage aimée mais sans grand enthousiasme.
Je n'ai pas encore décidé de m'en séparer parce que le jeu a du potentiel mais bon, ça reste bizarre comme impression de jeu.

Peut être aussi qu'à 2 joueurs, ce n'est pas optimum.

Quelques semaines plus tard, nous faisions notre première partie de SWR (qui n'a rien à voir à part le décor): on a eu les sensations exactement inverses.
Toujours prêt à refaire une tentative mais s'il ne fallait en garder qu'un!!

_________________
En PBEM: War in the Pacific/ Victory Roads
Sur tables: Marne 1918/ OCS Tunisia II/ Empire of the Sun/ Dien Bien Phu: Last Gamble/ The Dark Sands


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Jeu 6 Avr 2017 13:07 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Dim 30 Nov 2008 22:28
Message(s) : 1837
Médaille des comptes rendus (1) Médaille du samaritain (1) Académicien (1)
Même le décor n'a rien avoir ici. High Frontier c'est plutôt de la prospective scientifique voir de la hard science. SW c'est un western !

Et pour la calculette, faut pas pousser :lol: Mais j'ai lu que le diagramme de la 3ième édition en effet simplifiait du tout au tout le déplacement des fusées.

En tout cas hier soir pas de calculette. :gratte:

_________________
"La politique, c'est comme l'andouillette. Ça doit sentir un peu la merde mais pas trop."
Édouard Herriot, ancien Président du Conseil et de l'Assemblée Nationale.

On refait le match !
http://helvetiacup.forumactif.org/


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Jeu 6 Avr 2017 15:35 
Vieille barbe

Inscrit(e) le : Mar 14 Avr 2015 17:57
Message(s) : 2909
J'ai fait quelques recherches et lu vos écrits, cela a l'air fascinant.
En terme de temps de jeu ...et de temps passé pour y voir assez clair pour jouer, c'est dense.

Les designers semblent s'être engagés dans un projet sans fin, comme si confrontés à l'impossibilité d'en voir l'élaboration de leur vivant dans la réalité ils avaient décidé de l'anticiper dans le cadre d'un jeu, hors norme.

Au vu des contraintes en termes de ressources (naturelles et financières) et de problèmes politico militaires et environnementaux présents et à venir, tout ceci risque de ne rester que du domaine du rêve, même si , ironiquement, les concepts et technologies nécessaires devenaient enfin accessibles.


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Jeu 6 Avr 2017 16:00 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Dim 22 Mai 2016 09:08
Message(s) : 890
Localisation : Dans un trou d'souris
solea a écrit:
Par exemple hier soir, je m'étais fixé comme mission d’atterrir sur une comète pour l'exploiter et revenir sur terre. IL a fallu construire la fusée, faire des compromis entre efficacité, budget et temps imparti. J'ai embarqué 2 robonauts ( 1 pour chercher des matières premières, car très efficaces dans le domaine ( relance) et 1 autre pour la coupler à la raffinerie) et 1 raffinerie. J'ai bataillé, revu mes plans, refait mes calculs, jaugé les risques. C'était très agréable, un vrai sentiment de chef de projet scientifique..


:shock:

Bon, de mémoire seulement mais là, qd même, je suis surpris: comment tu as fait pour embarquer 2 robonauts et 1 raffinerie en 1 seul voyage? Ca faisait une masse à vide de combien?
Et tu visais quelle comète?*

* J'ai bien envie de vérifier pour voir si j'ai pas loupé qqch l'année dernière parce que pour ce genre de cargaison, j'avais plutôt l'impression qu'il fallait 2 ou 3 voyages.

_________________
En PBEM: War in the Pacific/ Victory Roads
Sur tables: Marne 1918/ OCS Tunisia II/ Empire of the Sun/ Dien Bien Phu: Last Gamble/ The Dark Sands


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Jeu 6 Avr 2017 17:55 
Pousse pions
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 1 Mai 2010 10:44
Message(s) : 411
Localisation : Calais
Rencontres de Seclin (1)
Merci pour l'excellente description Solea !


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Jeu 6 Avr 2017 21:00 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Dim 30 Nov 2008 22:28
Message(s) : 1837
Médaille des comptes rendus (1) Médaille du samaritain (1) Académicien (1)
amulius a écrit:
solea a écrit:
Par exemple hier soir, je m'étais fixé comme mission d’atterrir sur une comète pour l'exploiter et revenir sur terre. IL a fallu construire la fusée, faire des compromis entre efficacité, budget et temps imparti. J'ai embarqué 2 robonauts ( 1 pour chercher des matières premières, car très efficaces dans le domaine ( relance) et 1 autre pour la coupler à la raffinerie) et 1 raffinerie. J'ai bataillé, revu mes plans, refait mes calculs, jaugé les risques. C'était très agréable, un vrai sentiment de chef de projet scientifique..


:shock:

Bon, de mémoire seulement mais là, qd même, je suis surpris: comment tu as fait pour embarquer 2 robonauts et 1 raffinerie en 1 seul voyage? Ca faisait une masse à vide de combien?
Et tu visais quelle comète?*

* J'ai bien envie de vérifier pour voir si j'ai pas loupé qqch l'année dernière parce que pour ce genre de cargaison, j'avais plutôt l'impression qu'il fallait 2 ou 3 voyages.


De mémoire une masse de 7. La comète c'était celle en bas à gauche du soleil. :mrgreen: Phaeton pour être précis. J'ai joué avec le module Support, ce qui allège les masses de base car il faut y rajouter des générateurs etc. Pas mal de matos avait une masse de zéro, notamment le robonaut rock splitter. Et mon moteur aussi. Gourmand mais léger. De mémoire je suis parti du Bernal orange et j'ai eu 5 burns je pense mais j'ai mis 3 ans.

_________________
"La politique, c'est comme l'andouillette. Ça doit sentir un peu la merde mais pas trop."
Édouard Herriot, ancien Président du Conseil et de l'Assemblée Nationale.

On refait le match !
http://helvetiacup.forumactif.org/


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Jeu 6 Avr 2017 21:15 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Dim 30 Nov 2008 22:28
Message(s) : 1837
Médaille des comptes rendus (1) Médaille du samaritain (1) Académicien (1)
ulzana a écrit:
J'ai fait quelques recherches et lu vos écrits, cela a l'air fascinant.
En terme de temps de jeu ...et de temps passé pour y voir assez clair pour jouer, c'est dense.

Les designers semblent s'être engagés dans un projet sans fin, comme si confrontés à l'impossibilité d'en voir l'élaboration de leur vivant dans la réalité ils avaient décidé de l'anticiper dans le cadre d'un jeu, hors norme.

Au vu des contraintes en termes de ressources (naturelles et financières) et de problèmes politico militaires et environnementaux présents et à venir, tout ceci risque de ne rester que du domaine du rêve, même si , ironiquement, les concepts et technologies nécessaires devenaient enfin accessibles.


Phil Eklund est seul au design. Et Phil Eklund est un grand monsieur. Tout ces jeux sont tournés vers la science. Bios Genesis, Bios Megafauna, Neandertal, etc et sa gamme historique sont tous créés autour du même schéma : Les recherches et données scientifiques sont au coeur du jeu et le design s'articule autour et jamais l'inverse. Bios Genesis est incroyable. Si vous avez toujours voulu jouer un acide nucléique, c'est votre chance.

Plus sérieusement, on apprend toujours, toujours quelque chose avec Eklund. Et il embrasse diverses écoles de pensées dans les différentes sciences abordées. Et que dire de sa culture scientifique.

Franchement, c'est Môssieur Eklund.

_________________
"La politique, c'est comme l'andouillette. Ça doit sentir un peu la merde mais pas trop."
Édouard Herriot, ancien Président du Conseil et de l'Assemblée Nationale.

On refait le match !
http://helvetiacup.forumactif.org/


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Ven 7 Avr 2017 05:32 
Vieille barbe

Inscrit(e) le : Mar 14 Avr 2015 17:57
Message(s) : 2909
Solea

J'ai eu l'impression étrange de retourner dans un monde passé et disparu, paradoxalement, celui de la fin des années 70 où la science était au cœur des pensées des lycéens que nous étions.
La Science et ses rêves.
Je me revois début 80 à l'Université des sciences de Montpellier, le prof sort une carte et la déploie sur une grande table...on se demande de quoi il s'agit:
la couleur, ocre orangée, nous surprend...un désert...un immense volcan...c'est Olympus Mons, planète Mars...

Un rêve rétro futuriste, à des années lumières des préoccupations actuelles.

Je ne sais pas si le jeu est jouable ou intéressant mais le sujet me rend nostalgique.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 32 messages ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par Maël Soucaze et Elglobo © phpBB.fr