STRATEGIKON

100 % Wargame
graphique
Nous sommes actuellement le Mar 20 Août 2019 05:14

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]


Règles du forum


Forum consacré exclusivement à la série 'Au Fil De L'Epée'.
- Tout message traitant d'une autre série sera supprimé sans avertissement.
- Pour toute demande de comparaison entre cette série et une autre, merci de poster directement dans "Antiquité-Moyen Age"



Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 76 messages ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 8  Suivant
Auteur Message
Message non luPublié: Mar 13 Mai 2014 08:44 
Pousse pion
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Lun 16 Jan 2012 15:57
Message(s) : 90
Localisation : Vincennes
Editeur de jeu (1) Disciple du card driven (1) Médaille du plateau (1) Médaille du Trophée (1) Médaille Au fil de l'épée (1) Médaille Jours de gloire (1)
Bonjour,

Nous avons le plaisir de vous annoncer de la parution simultanée de deux nouveaux modules de la série Au Fil de l'Epée consacrés aux grandes batailles de Louis XI, dauphin puis roi de France. Les jeux sont disponibles au choix en version 100% française ou 100% anglaise.

Image

Le Dauphin et l'Epée : Assaut de la Bastille de Dieppe (1443) – Bataille de Saint-Jacques-sur-la-Birse (1444) – Bataille de Montlhéry (1465)
Jeu sous pochette rigide et sous film plastique
1 livret de règles, scénarios et notes historiques de 16 pages en couleur
1 aide de jeu
2 carte A2
1 carte A4
324 pions et marqueurs prédécoupés

Ce module propose des batailles de taille moyenne et des scénarios de 9 à 12 tours.

Image

La Trêve ou l'Epée : Bataille du Gué de Blanquetaque (hypothétique, 1475) - Bataille de Guinegatte (1479)
Jeu sous pochette rigide et sous film plastique
1 livret de règles, scénarios et notes historiques de 16 pages en couleur
1 aide de jeu
2 carte A1
324 pions et marqueurs prédécoupés

Ce module propose des batailles de grande taille (les plus grandes de toute la série Au Fil de l'Epée) et des scénarios de 12 tours.

Vous pouvez précommander les jeux dès aujourd’hui sur Ludifolie.com, à tarif préférentiel jusqu’à leur sortie effective, le 9 juin 2014.

Précommande à 24.90€ par module (au lieu de 28.90€).

Fiches produits version française

Le Dauphin et l'Epée, Louis XI vol.1

La Trêve ou l'Epée, Louis XI vol.2


Fiches produits version anglaise

The Dauphin and the Sword, Louis XI vol.1

The Truce or the Sword, Louis XI vol 2.


Image

Nous vous rappelons également que Ludifolie est le distributeur de tous les jeux avec pions prédécoupés et DTP Canons en Carton (notamment les modules de la série Au Fil de l'Epée) et dispose par ailleurs sur son site d'un vaste catalogue de jeux d'histoire publiés en français.

Pour rappel, la boutique Ludifolie, 76 avenue de la République à Vincennes ouvre ses porte le 14 mai 2014.

A bientôt.

Ludiquement,

Eric Sublet
Ludifolie Editions
http://www.ludifolie.com

_________________
« Timeo Danaos et dona ferentes. »
Virgile, Enéide II.49.

Image

http://www.ludifolie.com
La folie du jeu, le sérieux du prix.


Dernière édition par Uesugi le Mar 10 Juin 2014 20:06, édité 4 fois.

Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Mar 13 Mai 2014 08:45 
Pousse pion
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Lun 16 Jan 2012 15:57
Message(s) : 90
Localisation : Vincennes
Editeur de jeu (1) Disciple du card driven (1) Médaille du plateau (1) Médaille du Trophée (1) Médaille Au fil de l'épée (1) Médaille Jours de gloire (1)
LE DAUPHIN ET L’ÉPÉE
Série Au fil de l'Epée, Louis XI, vol. 1
Conception : Frédéric Bey
Graphismes : Vincent Burger

Image

Le Dauphin et l’Épée est le 12ème module de la série Au Fil de l'Epée et le premier volume « Louis XI ». Il retrace trois batailles de Louis XI, dauphin puis roi de France : Dieppe (1443), Saint-Jacques-sur-la-Birse (1444) et Montlhéry (1465).

Image

Dieppe (1443) : En 1435, le capitaine français Charles des Marets réussit à prendre par surprise le port de Dieppe avec quelques centaines d’hommes. Cette opération audacieuse, en plein cœur de la Normandie lancastrienne, porte un coup sévère à l’orgueil anglais. Au début de l’année 1442, les Anglais décident de réduire la ville en édifiant sur le mont du Pollet, qui dominait Dieppe à l’est, une « très forte et grande bastille de bois, de grand circuit », dont les abords étaient protégés par un large fossé. Le siège de Dieppe par les Anglais allait donner au dauphin Louis l’occasion de se distinguerpour la première fois au combat...

Image

Saint-Jacques-sur-la-Birse (1444) : Depuis 1439, la Confédération suisse est en proie à une guerre de sécession, qui oppose Zurich aux sept autres cantons. En 1442,Zurich s’allie à l’Autriche, ennemie héréditaire des Suisses. Incapable de vaincre les Confédérés, Frédéric III de Habsbourg sollicite l’aide militaire du roi de France. Charles VII s’empresse d’accepter, car il vient de signer une trêve avec l’Angleterre ; il y voit l’occasion de purger le royaume des bandes de gens de guerre dont il n’avait pas les moyens de payer les soldes, et qui vivaient sur le pays en terrorisant les populations. Le roi confie le commandement de ces redoutables « écorcheurs » à son fils Louis. Le dauphin attire autour de lui cent quarante compagnies d’aventure, qui charrient avec elles une foule de pillards, de femmes et même d’enfants, de toutes les nationalités. De 25 000 à 30 000 Français, Gascons, Espagnols, Écossais et Anglais se rassemblent ainsi dans la région de Langres au début du mois d’août 1444. Parmi eux, on ne trouve que 10 000 à 12 000 combattants, dont environ 40% d’hommes d’armes et 60% d’archers, commandés par les plus sinistres représentants de la profession...

Image

Montlhéry (1465) : En mars 1465, la guerre civile éclate dans le royaume. Louis XI, monté sur le trône en 1461, paye alors les conséquences des erreurs politiques qu’il a commises depuis le début de son règne. Tous les princes, les grands seigneurs, les anciens conseillers de Charles VII
qu’il avait chassés sans ménagements, et jusqu’à son propre frère, Charles de France, se sont alliés contre lui au sein d’une ligue dite du
“Bien public”. À la fin du printemps, tous convergent vers Paris, les Bretons depuis l’ouest, les Bourguignons depuis la Picardie, le duc de Bourbon et le comte d’Armagnac depuis le Massif central. Louis XI, après une campagne décevante en Auvergne, décide de remonter au nord pour vaincre les Bourguignons, avant de se retourner contre les Bretons. Les Bourguignons, commandés par Charles le Téméraire, comte de Charolais, fils aîné du duc Philippe le Bon, franchissent la Seine à Saint-Cloud et marchent à la rencontre de l’armée royale...

Conception : Frédéric Bey
Graphismes : Vincent Burger

Echelles du jeu
Unité : 1 point de force pour 100 combattants
Echelle de la carte : environ 200m par hexagone
Durée d’un scénario : 9 à 12 tours, en 1 à 5 heures

Matériel du jeu
• 2 cartes A2 (42 x 59,4cm)
• 1 carte A4 (21 x 29,7cm)
• 324 pions prédécoupés
• 1 livret de règles, scénarios
et notes historiques
• 1 aide de jeu

Image

_________________
« Timeo Danaos et dona ferentes. »
Virgile, Enéide II.49.

Image

http://www.ludifolie.com
La folie du jeu, le sérieux du prix.


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Mar 13 Mai 2014 08:46 
Pousse pion
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Lun 16 Jan 2012 15:57
Message(s) : 90
Localisation : Vincennes
Editeur de jeu (1) Disciple du card driven (1) Médaille du plateau (1) Médaille du Trophée (1) Médaille Au fil de l'épée (1) Médaille Jours de gloire (1)
LA TRÊVE OU L’ÉPÉE
Série Au Fil de l'Epée : Louis XI, vol. 2
Conception : Frédéric Bey
Graphismes : Vincent Burger

Image

La Trêve ou l’Épée est le 13ème module de la série Au Fil de l'Epée et le second volume « Louis XI ». Il retrace deux batailles de Louis XI, roi de France : Blanquetaque (1475) et Guinegatte (1479).

Image

Blanquetaque (1475) : Après sa défaite à l’issue de la guerre du Bien public, Louis XI parvient à semer la division chez ses adversaires et à regagner le terrain perdu. En 1472, la mort prématurée de son frère Charles de France et l’échec des Bourguignons au siège de Beauvais marquent un premier tournant en faveur du roi. Une menace mortelle plane cependant toujours au-dessus du trône des lys. Les Bourguignons se sont alliés aux Anglais, après que Charles le Téméraire a épousé en secondes noces Marguerite d’York, une soeur du roi Édouard IV. Louis XI a gagné du temps en attisant la guerre civile qui opposait en Angleterre les York et les Lancastre, mais après la mort de Henry VI Lancastre, en 1471, les York ont gagné la partie. Au début du mois de juillet 1475, Édouard IV débarque à Calais avec la plus grande armée jamais rassemblée par un roi d’Angleterre sur le continent. La guerre de Cent Ans est sur le point de reprendre. Il faut toute l’habileté de Louis XI et toute la maladresse du duc de Bourgogne pour dissuader Édouard IV de s’engager dans un nouveau conflit. Déçu par les promesses non tenues de Charles le Téméraire, il signe avec Louis XI les trêves de Picquigny le 31 août 1475, pour une durée de sept ans. Louis XI a dû mettre la main à la poche et promettre de verser chaque année au trésor anglais une pension de 50 000 écus d’or, une somme importante pour le roi d’Angleterre, toujours désargenté, mais assez modique pour le roi de France. Bien qu’il ne s’agît toujours pas d’une paix – la paix ne sera jamais signée avec les rois d’Angleterre, qui ne retireront les fleurs de lys de leurs armoiries qu’en 1802 – le traité de Picquigny met un terme définitif à la guerre de Cent Ans...

Image

Guinegatte (1479) :Charles le Téméraire est tué à la bataille de Nancy le 5 janvier 1477. Aussitôt, Louis XI envahit les possessions bourguignonnes. Le duché, puis le comté de Bourgogne – actuelle Franche-Comté – sont occupés. Dans le nord, un raz-de-marée s’abat sur les Pays-Bas bourguignons. La Picardie, puis l’Artois et le comté de Boulogne tombent dans l’escarcelle de Louis XI, non sans résistance, car la population est farouchement hostile aux Français. Marie de Bourgogne, fille unique de Charles le Téméraire, épouse en août 1477 Maximilien de Habsbourg, fils de l’empereur Frédéric III. C’est à Maximilien que revient désormais le soin de défendre l’héritage des ducs de Bourgogne. Le 29 juillet 1479, il met le siège devant la ville de Thérouanne, occupée par une importante garnison française, qui conduit régulièrement des courses dévastatrices en Flandre. Louis XI est alors très affaibli par la maladie. Il a laissé le commandement de ses armées du Nord à Philippe de Crèvecoeur, seigneur d’Esquerdes, un transfuge bourguignon qui s’est rallié à lui en 1477...

Image

Conception : Frédéric Bey
Graphismes : Vincent Burger

Echelles du jeu
Unité : 1 point de force pour 100 combattants
Echelle de la carte : environ 300m par hexagone
Durée d’un scénario : 12 tours, en 3 à 5 heures

Matériel du jeu
• 2 cartes A1 (59,4 x 84 cm)
• 324 pions prédécoupés
• 1 livret de règles, scénarios
et notes historiques
• 1 aide de jeu

Image

_________________
« Timeo Danaos et dona ferentes. »
Virgile, Enéide II.49.

Image

http://www.ludifolie.com
La folie du jeu, le sérieux du prix.


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Mar 13 Mai 2014 17:18 
Pousse pions

Inscrit(e) le : Lun 13 Avr 2009 14:09
Message(s) : 121
Médaille Au fil de l'épée (1)
Quel plaisir de retrouver les piquiers suisses !
:mrgreen:


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Mar 13 Mai 2014 18:03 
le bluffeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 23:31
Message(s) : 3936
Localisation : Réding (57) et Courbevoie (92)
Médaille de la bataille (1) Ordre des anciens 2003 (1) Médaille des 1000 messages (1) Médaille des comptes rendus (1) Médaille du samaritain (1) Médaille des trappistes (1) Médaille GBOH (1)
Médaille Au fil de l'épée (1) Médaille Jours de gloire (1) Médaille de la série GCACW (1) Médaille East front serie (1) Médaille du second empire (1) Petit calimero (1) Médaille de la pelle (1)
van heicke a écrit:
Quel plaisir de retrouver les piquiers suisses !

Et en plus ils peuvent s'empiler ce qui les rend encore plus dangereux dans ce scénario.

_________________
Nicolas ZAMICHIEI
Tu peux échapper à tous les fauves, sauf à celui qui porte ton destin.


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Mar 13 Mai 2014 23:08 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Jeu 23 Déc 2010 22:52
Message(s) : 3244
Localisation : Vanves (mais je suis de Meudon)
Médaille des 1000 messages (1) Concepteur de jeu (1) Editeur de jeu (1) Historien (1) Académicien (1) Médaille des scribouillards (1) Médaille de bibliothècaire (1)
Grand collectionneur (1) Disciple du card driven (1) Organisateur de conventions (1) Médaille du Trophée (1) Rencontres de l'AOBA / RLP (1) Médaille de l'Ecole de Guerre (1) Médaille GBOH (1)
Médaille Au fil de l'épée (1) Médaille des GBAR (1) Médaille Jours de gloire (1) Médaille de la Secession (1) Médaille du second empire (1) Médaille napoléonienne (1) Médaille du Moyen Age (1)
Médaille de l'antiquité (1) Médaille navale (1)
Citer:
Quel plaisir de retrouver les piquiers suisses !


Par contre ils sont en infériorité numérique notable. Ils doivent défaire les contingents des écorcheurs les uns après les autres et très vite, sous peine d'être submergés....

Heureusement, comme Zack le fait remarquer, leur formations resserrées (empilement) peut les aider.

_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal

http://www.fredbey.com


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Mar 13 Mai 2014 23:11 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Jeu 19 Juil 2012 15:52
Message(s) : 5025
Localisation : Boulogne
Médaille des comptes rendus (2) Médaille des petits posteurs (1) Médaille du testeur. (1) Médaille Au fil de l'épée (1) Médaille Jours de gloire (1)
Semper Victor a écrit:
Citer:
Quel plaisir de retrouver les piquiers suisses !


Par contre ils sont en infériorité numérique notable. Ils doivent défaire les contingents des écorcheurs les uns après les autres et très vite, sous peine d'être submergés....

Heureusement, comme Zack le fait remarquer, leur formations resserrées (empilement) peut les aider.


En tout cas, la série monte en gamme : 50 euros, quatre ou cinq cartes, 700 pions, mazette ! Ça aurait mérité une boîte en carton dur plutôt que deux ziplock.

_________________
Pas le temps de jouer en semaine, trop de boulot, les parties avancent à leur petit rythme.

Recherche The Gamers SCS Fallschirmjaeger

Quelques CR


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Mer 14 Mai 2014 08:11 
Pousse pion
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Lun 16 Jan 2012 15:57
Message(s) : 90
Localisation : Vincennes
Editeur de jeu (1) Disciple du card driven (1) Médaille du plateau (1) Médaille du Trophée (1) Médaille Au fil de l'épée (1) Médaille Jours de gloire (1)
Je me suis déjà expliqué là-dessus (cf. : Interview VV116 Ludifolie Editions) : pour des raisons de coûts de fabrication, de stockage et de frais d'expédition je préfère ne pas passer à la "mise en boîte", notamment pour pouvoir assumer le surcoût de deux vraies versions : une 100% en français, l'autre 100% en anglais.

Par ailleurs, pour Louis XI, ce ne sont plus des ziplocks mais des pochettes cartonnées sous film plastique (comme indiqué dans le premier post), du même type que celles des jeux VaeVicis hors-série (à la différence que c'est un peu plus épais, car il y a plus de matériel).

Des "boîtes fines" en quelque sorte. ;)

La qualité du matériel - livrets, pions, cartes et aides de jeu - est rigoureusement la même que si les jeux avaient été boîte. Les livrets sont par exemple 100% en couleur etc.

Deux volumes permettent par ailleurs de "doser" l'achat en fonction de son budget, ou de l'étaler dans le temps.

J'ai eu de nombreux retours de clients positifs sur la formule, notamment pour des raisons de prix.

Pochette :

Image

_________________
« Timeo Danaos et dona ferentes. »
Virgile, Enéide II.49.

Image

http://www.ludifolie.com
La folie du jeu, le sérieux du prix.


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Mer 14 Mai 2014 09:44 
Pousse pions

Inscrit(e) le : Dim 20 Sep 2009 21:19
Message(s) : 324
Médaille de la bataille (1) Médaille Au fil de l'épée (1)
Ca fait un moment que je me tâte pour me lancer dans le médiéval, avec AFDLE en ligne de mire.
Cette preview est sur le point de me faire passer le cap ! Le rapport qualité du matos/prix a l'air vraiment au top. Et le scénario de Dieppe me fait de l'oeil (j'ai grandi pas loin).
Mais avant, je voudrais juste savoir si "Le Dauphin et l'épée" se prête bien à la découverte du système.
Pas trop de"module rules" ou autres SSR à rallonge qui le rendraient beaucoup moins accessible que les opus précédents?

_________________
Il n'y a pas nécessité pour vous de me faire remarquer que vous pensez que j'ai raison. Jamais. Ça tombera sous le sens. Rompez.
Colonel Gordon Tall


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Mer 14 Mai 2014 09:55 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Jeu 23 Déc 2010 22:52
Message(s) : 3244
Localisation : Vanves (mais je suis de Meudon)
Médaille des 1000 messages (1) Concepteur de jeu (1) Editeur de jeu (1) Historien (1) Académicien (1) Médaille des scribouillards (1) Médaille de bibliothècaire (1)
Grand collectionneur (1) Disciple du card driven (1) Organisateur de conventions (1) Médaille du Trophée (1) Rencontres de l'AOBA / RLP (1) Médaille de l'Ecole de Guerre (1) Médaille GBOH (1)
Médaille Au fil de l'épée (1) Médaille des GBAR (1) Médaille Jours de gloire (1) Médaille de la Secession (1) Médaille du second empire (1) Médaille napoléonienne (1) Médaille du Moyen Age (1)
Médaille de l'antiquité (1) Médaille navale (1)
@Cutback

J'ai revu les règles générales pour la sortie des deux modules Louis XI. Il y a très peu de changement, mais par contre nous avons énormément travaillé avec l'équipe de testeurs (merci à eux) sur la reformulation de phrases ou de concepts qui laissaient place à des incompréhensions. Les changements de règles, réellement mineurs (ex : l'artillerie ne peut plus reculer suite à une mêlée) et sont clairement indiqués dans le livret de règles. J'ai également revu la règle de mouvement de déroute en tenant compte des remarques faites sur le Bouvines de Epées Souveraines.

Sinon, j'essaye justement de limiter au maximum les règles spécifiques aux batailles, maintenent que les règles de la série sont bien établies et complètes.

Pour Dieppe par exemple, il y a une une seule règle spécifique relative aux retranchements anglais de la bastille et aux passerelles françaises permettant de le franchir. C'est une petite bataille (carte A4 et dix pions par camps), assez facile à aborder.

Pour Saint-Jacques-de-la-Birse, la seule règle spécifique concerne l'empilement des Suisses, déjà évoqué, mais prévu de toute manière dans les règles de la série.

Idem pour les 3 autres batailles, il a a moins de règles spécifiques que dans les modules précédents de la série qui compte maintenant 39 batailles.

Les deux batailles de la Trêve ou l'Epée ne sont pas plus complexes, elles sont par contre beaucoup plus grosses, avec de très nombreux pions et des cartes A1 (jamais vues encore dans la série).

J'espère avoir répondu à tes questions.

_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal

http://www.fredbey.com


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 76 messages ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 8  Suivant

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par Maël Soucaze et Elglobo © phpBB.fr