STRATEGIKON

100 % Wargame
graphique
Nous sommes actuellement le Sam 21 Oct 2017 03:51

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]


Règles du forum


Forum consacré exclusivement à la série 'Advanced Squad Leader'.
- Tout message traitant d'une autre série sera supprimé sans avertissement.
- Pour toute demande de comparaison entre cette série et une autre, merci de poster directement dans "Deuxième Guerre Mondiale"



Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Une semaine à l'ASLOK
Message non luPublié: Mer 11 Oct 2017 15:54 
Marie-Louise

Inscrit(e) le : Mar 8 Nov 2016 08:05
Message(s) : 21
Localisation : Belgique
ASLOK est le plus grand tournoi des E.U. et donc du monde avec bon an mal an 150 joueurs pendant la semaine (ils ne sont pas tous présents simultanément) pour jouer uniquement à ASL (quelques entorses ont lieu pour faire du multi-joueur sur des jeux rapides le vendredi et samedi soir).

Le tournoi a lieu à Cleveland dans l'Ohio, ce qui fait toujours sourire les Américains car pour eux, c'est un peu comme si quelqu'un se déplaçait à Dunkerque pour des vacances. Pas grand chose à voir dans une ville qui souffre du déclin de l'industrie américaine, délocalisée et restructurée. Néanmoins l'endroit présente des avantages: il est possible de réserver une salle de grande capacité au dernier étage d'un hôtel proche de l'aéroport de la ville (navette de/vers l'aéroport disponible), avec de la lumière naturelle et un éclairage satisfaisant en soirée. Les chambres ont été récemment rénovées et offrent tout le confort qu'on est en droit d'attendre. Il est possible de trouver un hébergement en hôtellerie économique, mais il faudra alors louer un véhicule. On ne risque pas de mourir de faim dans les environs, même s'il faudra ne pas être trop regardant sur la qualité. De toute façon, on ne vient pas pour ça.
Il n'y a pas de vol direct vers Cleveland, mais il est facile de trouver une connexion à partir de New York ou d'autres villes. Je préfère prendre un vol direct vers une grande ville, louer un véhicule et faire quelques heures de route vers la destination finale pour éviter les vols intérieurs toujours sujets à aléa(s). Autre avantage de l’événement, il se déroule à un moment et à un endroit où le brutal climat américain ne peut impacter les joueurs: début octobre, il fait doux et les dernières années ont même connu des épisodes de chaleur modérée particulièrement plaisants.

Les joueurs viennent des quatre coins des E.U. et de tout les milieux sociaux. Ceux du reste du monde sont bien moins nombreux. On y trouve des Canadiens, des Australiens (parfois), des Britanniques et des Européens. Naturellement la tendance est au vieillissement des joueurs.

Cette année, il y a eu moins de nouveautés qu'à l'habitude. Le club de Floride a été frappé par l'ouragan et n'a pu finaliser son pack de scénario annuel. Le pack de scénario suédois est resté en souffrance à la douane et seul un tout petit nombre d'exemplaires transporté directement dans la valise du joueur suédois a pu être écoulé. Néanmoins MMP a fait paraître un Action Pack ce qui a suffi au bonheur des joueurs présents sur place.

J'ai profité de l'événement pour présenter un deck de cartes pour ASL. Chaque carte comporte un événement particulier, un peu comme un événement Heat of Battle à la différence qu'il est moins fort qu'un événement typique HoB (Hero, Berserk, Battle Hardening, Surrender). Chaque joueur reçoit un nombre de cartes égal au nombre de tour du scénario et peut les utiliser quand il le souhaite, en respectant les modalités d'activation imprimées sur la carte. En dépit d'une offre de dernier minute de ma part, les organisateurs ont gentiment offert d'organiser un mini-tournoi utilisant ces cartes et 4 joueurs américains ont accepté de jouer avec celles-ci. Les retours d'impression d'après-match étaient satisfaisants.

Les joueurs Américains apportent leur matériel et le prêtent bien volontiers. Pions découpés au cordeau ou recouvert de produit pour les protéger des agressions du temps, cartes agrandies, plexiglas pour protéger le plan de jeu, colle spéciale pour stabiliser les overlays, scénarios soigneusement rangés sous pochette dans des classeurs, dés de précision, raacos et planos pour transporter les pions, tout cela représente un cubage non négligeable et les chariots de l’hôtel ne sont pas de trop pour décharger les coffres de SUV remplis jusqu'à la gueule.

La semaine ASLOK se décline en deux parties: un segment informel et un segment compétitif. La partie informelle commence dès le samedi: les quelques joueurs déjà présents peuvent jouir de la grande salle. Le segment informel s'étend du samedi au mardi et chacun est libre de choisir n'importe quel adversaire sur n'importe quel type de format de scénario. Certains choisissent de jouer des gros scénarios ou de commencer des campagnes ASL. Pendant cette phase de démarrage ludique, un joueur local convie le dimanche soir les joueurs présents à une petite sauterie avec grillades et boissons en quantités respectables. Cela a lieu dans son jardin et il s'agit toujours d'un moment agréable. Pour marquer le coup, les organisateurs compilent tout les résultats des parties opposant des joueurs américains à ceux venant du reste du monde. Le reste du monde l'a toujours l'emporté dans ce qui, au demeurant, n'a aucune valeur compétitive: les joueurs faisant l'effort de traverser les océans (ou les grands lacs) sont naturellement d'un niveau supérieur aux quelques joueurs locaux qui sont déjà là (les jours de congés étant chichement comptés aux E.U., les forts joueurs Américains arrivent plutôt mardi soir ou mercredi).

Le segment compétitif commence le mercredi avec l'ouverture simultanée de plusieurs mini-tournois sur des thèmes connus à l'avance. Il est possible de choisir à l'avance son thème de prédilection, mais les listes de scénarios pour chaque mini-tournoi ne sont connues que quelques jours en avance. Chaque mini-tournoi rassemble huit joueurs qui s'affrontent en élimination directe sur trois rondes pendant la journée. Il faut donc jouer de façon relativement rapide pour arriver à enquiller trois scénarios dans une journée. Le vainqueur de chaque mini-tournoi reçoit une (jolie) plaque et 10 dollars. Chaque jour de mercredi à samedi comprend son menu de mini-tournois (front russe, scénarios de début de guerre, américains, nuit, théâtre pacifique, désert, deluxe ASL, starter kit, etc.) pour que chacun puisse trouver chaussure à son pied. Il existe même un mini-tournoi pour ceux qui n'ont jamais gagné de mini-tournoi dans leur vie! Ceux qui sont éliminés (vers 13 heures pour la première ronde ou vers 19 heures pour ceux de la deuxième ronde) peuvent toujours revenir à des parties informelles ou partir se goberger. Mais il faut toujours être présent le lendemain à huit heures du matin pour connaître son adversaire du jour et démarrer promptement. Il se peut que certains arrivent en retard; ils ne pourront participer à l'action compétitive du jour. Ca peut paraître sévère, mais les organisateurs ne peuvent se permettre d’accommoder les desiderata de chacun; ils ne sont que deux pour gérer un gros événement et ils abattent déjà un boulot du tonnerre. Le public du tournoi est de toute façon habitué et discipliné; les choses se déroulent sans accroc.

Jeudi, c'est la date des mini-tournois qualificatifs pour le tournoi principal, celui du Grofaz. Il faut gagner deux fois dans la journée pour être admis le jour suivant à continuer dans la filière Grofaz. Au total, cette année, une trentaine de joueurs étaient qualifiés (2-0) à l'issue des rencontres du jeudi. Les autres joueurs continuent de jouer dans les minis du vendredi et samedi, avec une chance accrue de remporter un prix, puisque les meilleurs joueurs sont occupés dans le tournoi principal du Grofaz. Le rythme des parties a alors tendance à se ralentir et seulement deux parties sont joués par jour le vendredi et le samedi. Le dimanche les deux joueurs encore en lice s'affrontent en finale. Cette année, il y avait un petit côté Ryder Cup puisque les demi-finales opposaient deux joueurs Américains à deux joueurs Européens (un Suédois et moi). Le quartet se trouvait donc à 5-0 à ce moment-là. Et encore une fois les joueurs Américains se sont imposés après une lutte incertaine et acharnée (ma partie s'est conclue à 5h30 du matin) pour avoir le privilège de s'affronter en finale. Un non-anglo saxon n'a jamais emporté le tournoi du Grofaz à ce jour. Ce fut le concepteur du module MMP "Festung Budapest", Bill Cirillo, qui l'emporta pour décrocher son premier titre de Grofaz. Bill est méticuleux et inspiré dans ses choix stratégiques. En défense, il n'hésite pas à contre-attaquer subtilement quand les circonstances le permettent. Les Européens finissent troisième et quatrième.

Et comme aux E.U. tout se finit par des pizzas, les organisateurs firent une commande de groupe le samedi soir, histoire de bien finir la semaine. Le dimanche, la salle était déjà quasiment vide, seul restaient les finalistes et quelques joueurs étrangers en attente de leurs vols respectifs qui les ramènera vers leurs pénates. Le tournoi se termine et les joueurs se sont donnés rendez-vous pour l'année prochaine.

PS: après la fin du tournoi, le responsable du club ASL de la capitale, Philippe Briaux, qui chaque année fait le pèlerinage de l'ASLOK, s'est fracturé la hanche sur chute et a été transporté dans un hôpital de Cleveland. On lui souhaite naturellement un bon et rapide rétablissement après un tel coup dur.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Une semaine à l'ASLOK
Message non luPublié: Mer 11 Oct 2017 15:57 
Critical hit
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 21:24
Message(s) : 2468
Localisation : Talence (33)
Ordre des anciens 2004 (1) Médaille des petits posteurs (1) Organisateur de conventions (1) Médaille du photographe (1) Rencontres bordelaises (1) Médaille des blindés de Saumur (1) Médaille de l'Ecole de Guerre (1)
Mister T a écrit:

PS: après la fin du tournoi, le responsable du club ASL de la capitale, Philippe Briaux, qui chaque année fait le pèlerinage de l'ASLOK, s'est fracturé la hanche sur chute et a été transporté dans un hôpital de Cleveland. On lui souhaite naturellement un bon et rapide rétablissement après un tel coup dur.


ouh mauvais coup!
J'espère que tu vas vite récupérer Philippe.

_________________
SWAG


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Une semaine à l'ASLOK
Message non luPublié: Mer 11 Oct 2017 17:53 
Membre FOW
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 11:00
Message(s) : 14952
Localisation : Paris
Médaille Frog of War (1) Médaille des 10 ans (2) Ordre des anciens 2005 (1) Médaille des 1000 messages (5) Médaille du samaritain (1) Traducteur (1) Médaille des trappistes (1)
Fou de Bourgbarré (1) Soldat du 4° zouave (1) 13° stratège (1) Médaille de l'Ecole de Guerre (1) Médaille Jours de gloire (1) Europa (1) Médaille espagnol (1)
Petit calimero (2) Ordre du schtroumpf (1) Petit plaisantin (1) Médaille du FSSOP (1)
bonzillou a écrit:
Mister T a écrit:

PS: après la fin du tournoi, le responsable du club ASL de la capitale, Philippe Briaux, qui chaque année fait le pèlerinage de l'ASLOK, s'est fracturé la hanche sur chute et a été transporté dans un hôpital de Cleveland. On lui souhaite naturellement un bon et rapide rétablissement après un tel coup dur.


ouh mauvais coup!
J'espère que tu vas vite récupérer Philippe.
Oui, prompt rétablissement Philippe.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par Maël Soucaze et Elglobo © phpBB.fr