STRATEGIKON

100 % Wargame
graphique
Nous sommes actuellement le Ven 24 Mai 2019 05:18

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: [Risorgimento 1859] Magenta
Message non luPublié: Sam 6 Sep 2008 08:16 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Dim 5 Oct 2008 15:29
Message(s) : 586
Médaille du testeur. (1) Médaille de la Nantaise (1) Fou de Bourgbarré (1) Médaille GBOH (1) Médaille navale (1) Croix tarte au citron (1)
Compte rendu de Ank, provenant de l'ancien forum


Salut à tous !

En parallèle de ma traduction de la règle, je fais un petit CR de Magenta, histoire d'avoir des cas concrets !

Les tours seront joués au fur et à mesure.


Situation initiale

Les Autrichiens sont retranchés derrière le canal Naviglio Grande, en retrait du fleuve Ticino. Napoléon III a envoyé une grande partie de l'armée, sous MacMahon contourner la position par le nord, tandis qu'il dirige l'attaque frontale contre les fortifications autrichiennes.

La partie commence à 10h et dure jusqu'à 22h, à raison d'un tour par heure.
L'objectif pour le Français est de prendre Magenta avant la nuit, pour l'Autichien de l'en empêcher, on ne peut pas faire plus simple comme conditions de victoire :lol:

Image

L'Autrichien dispose au départ du IIe corps (4 brigades) et d'une division du Ier corps (2 brigades), plus la réserve d'artillerie de ce dernier corps (4 batteries lourdes). Les renforts arriveront du sud-est au fil de la journée.

Le Français attaque frontalement avec la 1ère division de la Garde Impériale en pointe, et par le Nord avec notamment le IIe corps de MacMahon.

Image

Le premier tour demain :wink:


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Sam 6 Sep 2008 08:17 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Dim 5 Oct 2008 15:29
Message(s) : 586
Médaille du testeur. (1) Médaille de la Nantaise (1) Fou de Bourgbarré (1) Médaille GBOH (1) Médaille navale (1) Croix tarte au citron (1)
Tour 1 : 10:00

Le Français a l'initiative ce tour. Chaque corps dispose de deux activations par tour, plus éventuellement une activation étendue (soumise à un jet d'initiative) durant laquelle les actions sont restreintes (pas de ralliement, coût en cohésion ...)

Une grande partie de la carte (quasiment toute la zone de niveau 2, en vert sur la carte) est constituée de vigne haute, qui ralentit considérablement les mouvements en dehors des routes, et limite la ZOC à l'hexagone frontal (sauf route).

Garde Impériale FR : 1ere activation (gratuite)
La 1ere division de la garde impériale commence en marche stratégique le franchissement du Ticino, la tête de pont de S.Martino ayant été abandonnée la veille par les Autrichiens. La Garde n’a pas encore reçu ses canons rayés, elle doit se contenter d’une batterie montée.
Image

MacMahon tente d’activer le IIe corps par une continuation mais échoue (jet de 8 supérieur à son initiative de 5). La main passe à l’Autrichien.

IIe corps autrichien : 1ere activation (gratuite)
Le haut commandement autrichien, malgré les alertes des éclaireurs, n’est pas prêt au combat : le général en chef (Maréchal Gyulai) n’arrivera sur la carte qu’à 14h ! Pour le premier tour, les généraux de corps tapant la belotte dans un quartier mal famé de Magenta, tous les brigadiers commencent Sans Ordres, ce qui les empêche d’engager l’ennemi et de faire des marches stratégiques. Il peuvent faire un test pour lever cette contrainte, mais en cas d’échec la brigade ne fait rien de l’activation.
Plus prudemment, chaque brigadier décide de redéployer ses troupes. Baltin décide d’abandonner les deux ponts les plus au nord pour tenter de défendre le troisième, autour du village de Bernate. Kudelka vient soutenir le dos de sa position prêt du château de Monte Rolondo qui défend le passage suivant du canal.

Image
La brigade Baltin se redéploie.

Clam-Gallas tente une continuation mais échoue (initiative 3). La main passe au Français.

IIe corps FR : 1ere activation (gratuite)
MacMahon et la 1ere division du corps rentrent en marche forcée par le nord de la carte, tirailleurs algériens en tête, dans l’objectif évident de prendre les défenses du canal à revers.

Image

St Jean (Garde Impériale) tente une continuation mais échoue (initiative 4). Décidemment !

IIe corps AU : 2eme activation (gratuite)
Szabo progresse lentement vers le village de Marcano au nord de Magenta.
Kudelka et Baltin renforcent leur dispositif autour des deux points de passage du canal qu’ils ont choisit de défendre. Kintzl ne bouge pas, son régiment (Sigmund) formé d’Italiens au service de l’Autriche n’est pas l’un des plus motivé …Il défend les deux passages les plus au sud du canal, qui n’ont pas été fortifiés.

Clam-Gallas réussit sa continuation !
Ier Corps AU : 1ere activation (continuation)
Une seule division de ce corps participe au combat, plus la réserve d’artillerie du corps. Les quatre batteries de réserve et la brigade Reznicek étant en réserve à Magenta pour ce tour, seule la brigade Burdina, qui tient le passage principal du canal procède à quelques arrangements dans le dispositif, renforçant les têtes de pont.

Image

Après deux activations autrichiennes, le Français a droit à une (et une seule) activation.

IIe corps FR : 2eme activation (gratuite suite à deux activations AU consécutives)
La division progresse vers Bernate, les tirailleurs algériens, débouchant des zones cultivées, commencent un feu précis sur les troupes autrichiennes regroupées dans le village. Un bataillon de Jäger leur renvoie la monnaie de leur pièce. La batterie de la brigade Lefebvre ouvre le feu sur les bataillons autrichiens massés au pied du château, mais ceux-ci réussissent avec difficulté à garder leur cohésion.

La main revient à l’Autrichien, qui peut tenter de procéder à une continuation. Clam-Gallas tente et échoue. La main revient donc au Français qui peut activer gratuitement un corps. Le II corps a déjà effectué ses deux activations pour ce tour, il pourrait tenter une activation étendue, mais celles-ci ne sont jamais gratuite. Il préfère donc activer la Garde.

Garde Impériale : 2eme activation (gratuite)
Les bataillons de la 1ere division de la Garde progressent rapidement sur les routes étroites parsemant le marais bordant le fleuve Ticino. Ils se dirigent droit sur le point fort principal gardé par la brigade Burdina du Ier corps autrichien.

Image

MacMahon réussit une continuation et le IIeme corps entame une activation étendue
IIe corps : activation étendue (continuation)
En activation étendue, chaque mouvement peut provoquer des pertes, chaque combat en provoque une supplémentaire, mais ce n’est pas le cas du tir.
Quatre bataillons font mouvement pour se mettre en position d’assaut sur le village au tour prochain. L’un deux encaisse un hit.
La batterie de Lefebvre continue son pilonnage, ce coup-ci avec succès, les deux bataillons ciblés sont désorganisés. Les tirailleurs algériens continuent leur duel avec les jägers, mais de part et d’autre le feu s’épuise. La batterie Pohles, ayant pris position lors de la dernière activation, prend pour cible le village et met les jägers en désordre.
Le IIe corps est fini pour ce tour.

Ier corps Autrichien : 2eme activation (gratuite suite à deux activations FR consécutives)
Seul un tir de la batterie Burdina sur les grenadiers de la garde, mais les obus se perdent dans le marais.

La main revient au Français. La Garde Impériale tente une continuation mais échoue, et comme il s’agissait pour elle aussi d’une tentative d’activation étendue, elle est aussi finie pour ce tour.

Le Ier corps autrichien tente une activation étendue pour continuer à pilonner la Garde mais échoue. Le II corps autrichien ne désire pas d’activation étendue, c’est donc la fin du tour.

Durant la phase de Fin de Tour, la brigade Reznicek et les batteries du Ier corps sortent de leur état Réserve, et les commandants de corps peuvent se repositionner.

La situation à la fin du tour :
Image


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Sam 6 Sep 2008 08:18 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Dim 5 Oct 2008 15:29
Message(s) : 586
Médaille du testeur. (1) Médaille de la Nantaise (1) Fou de Bourgbarré (1) Médaille GBOH (1) Médaille navale (1) Croix tarte au citron (1)
Tour 2 : 11:00

Renforts français : la 2eme division de la Garde Impériale arrive par le Nord, à l’endroit ou était entré MacMahon au tour précedent. Toujours au Nord mais plus à l’est, rentre la 2eme division du IIe corps.

Le français gagne l’initiative (sans grande surprise tant que Gyulai n’est pas sur la carte).

IIe corps FR : 1ere activation (gratuite)
Les renforts de la deuxième division se ruent sur le village de Marcano, pendant que la 1ere division lance l’assaut général sur Bernate, après une préparation d’artillerie inefficace. Tous les bataillons passent leurs tests de motivation, les brigadiers observant la scène de prêt. A sept bataillons contre deux, l’affaire est vite réglée, les tirailleurs algériens et le 70e de ligne investissent le village et contrôlent le pont.

Image

St Jean tente une continuation et échoue, la main passe aux Autrichiens.

IIe corps AU : 1ere activation (gratuite)
La brigade Szabo continue sa progression vers Marcano, venant à la rencontre des renforts français. La brigade Kudelka et les restes de la brigade Baltin se regroupent autour du château de Monte Rolondo pour défendre le pont de Buffalora.

Image

Clam-Gallas échoue son test de continuité, la main passe au Français.

IIe corps FR : 2e activation (gratuite)
La deuxième brigade n’ayant droit qu’à une activation ce tour (arrivée tardive en renfort), seule la première fait mouvement. La brigade Pohles progresse dans Bernate et ouvre le feu sans résultat sur le château, tandis que la brigade Lefebvre se rue à l’attaque dans la petite langue de terrain clair. Le combat le plus à l’ouest tourne à l’avantage des français, un tir de préparation de la batterie de la brigade ayant mis en désordre le bataillon et la batterie adverse. Cette dernière esquive la charge des deux bataillons (artillerie à cheval), le bataillon autrichien est éliminé « à la fourchette ». Le 1er bataillon du 45e de ligne a moins de succès, attaquant sans soutien, il est mis en désordre par un tir de réaction de la 4e batterie, et doit retraiter avec de lourdes pertes. Dans les hautes vignes, un bataillons de tirailleurs engage par surprise les jägers, mais ceux-ci se défendent avec acharnement et les deux bataillons se mettent mutuellement hors de combat.

Image

St Jean réussit sa continuation.
Garde Impériale : 1ere activation (continuation)
La 2e division de la Garde effectue un mouvement rapide vers le sud, tandis que la 1ere division progresse toujours dans le marais, changeant cependant visiblement d’objectif. La brigade de tête contourne en effet la position fortifiée du Ier corps et se dirige vers le premier pont tenu par la moitié du régiment Sigmund.

Ier corps AU : 1ere activation (gratuite suite à deux activations FR)
La brigade Reznicek, sortant de Magenta, après une longue réflexion, décide de foncer plein nord à la rencontre de la 2e division du IIe corps français. La réserve d’artillerie se dirige vers les fortifications du canal, le seul endroit ou les lignes de tirs sont faciles à trouver. La batterie de la brigade Burdina en fait d’ailleurs la démonstration, en mettant en désordre par son feu le second bataillon des zouaves de la Garde.

La main repasse aux Français, mais MacMahon rate sa continuité, les autichiens peuvent donc commencer une activation gratuite. Le Ier corps est de nouveau activé (normalement le même corps ne peut pas être activé deux fois de suite, mais la tentative de continuité de MacMahon compte comme une interruption).

Ier corps AU : 2eme activation (gratuite)
Au nord les jägers de la Brigade Reznicek prennent position dans le village de Marcano et ouvre le feu sur le bataillon de tête de la colonne française.

Image

Au sud , les batteries lourdes de la réserve de corps commencent leur bombardement sur la Garde Impériale embourbée dans le marais. Un bataillon de grenadier est désorganisé.

Liechtenstein rate de peu sa continuation, les Français récupèrent la main.

Garde Impériale : 2e activation (gratuite)
La deuxième division oblique vers l’est et ce dirige elle aussi vers Marcano (c’est une destination à la mode !), toujours en mouvement stratégique.
La première division avance aussi vite qu’elle le peut vers le couvert des hautes vignes, le bataillon ouvrant la marche charge le 1er bataillon du régiment Sigmund, qui offre une résistance inattendue : les deux bataillons s’entretuent sauvagement sur le pont du canal, et les quelques survivants se replient piteusement sur chaque rive (les deux sont éliminés).
La batterie à cheval (la seule de la Garde) ouvre courageusement le feu sur l’une des redoutes qui gardent la route principale. Les Autrichiens baissent la tête, mais ne flanchent pas.

Image

MacMahon réussit une continuation.
IIe corps FR : activation étendue (continuation)
Un tir de la batterie Polhes désorganise un bataillon autrichien.
Le IIe corps est fini

IIe corps autrichien : 2e activation (gratuite suite à deux activations FR)
La défense prêt du château de Monte Rolondo se réorganise et prend les deux bataillons français victorieux sous un feu croisé, qui les met en désordre. La brigade Szabo pénètre enfin dans Marcano, tout en surveillant l’arrivée des voltigeurs de la Garde à l’ouest. Le régiment Sigmund se replace.

La Garde Impériale ne souhaite pas d’activation étendue et le IIe corps est fini, le français passe.

Clam-Gallas (Ier corps AU) réussit un jet sous son initiative pour avoir une activation étendue.
Ier corps autrichien : activation étendue (test)
Les batteries de réserve continuent leur redoutable feu sur les grenadiers de la garde, et cette fois ci les coups sont bien réglés : quasiment toute la brigade Winpffen est désorganisée par leur tir, les bonnets en poil d’ours baignent dans le marais.
Au nord, le premier bataillon du régiment Joseph rejoint les jägers dans le village de Marcano, et un tir de la batterie de la brigade met en désordre le premier bataillon français.

Le IIe corps autrichien échoue dans sa tentative d’activation étendue : c’est la fin du tour.

Phase de Fin de Tour :
Les généraux de corps se déplacent : MacMahon et Liechtenstein se dirigent vers Marcano où l’action rique d’être chaude au prochain tour. Clam-Gallas choisit lui de se rapprocher de la brigade Burdina pour permettre des tirs d’artillerie combinés et éventuellement des contre-attaques si les français franchissent le canal.

La brigade Baltin passe Hors de Combat, car elle a perdu plus de la moitié de ses effectifs. Ceci fait tester le corps pour la démoralisation. Pas de problème pour le IIe corps.

Situation à la fin du tour :

Image


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Sam 6 Sep 2008 08:18 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Dim 5 Oct 2008 15:29
Message(s) : 586
Médaille du testeur. (1) Médaille de la Nantaise (1) Fou de Bourgbarré (1) Médaille GBOH (1) Médaille navale (1) Croix tarte au citron (1)
Tour 3 : 12:00

Renforts : les premiers renforts autrichiens arrivent par le sud-est, en l’occurrence la première division du VIIe corps (Zobel). Côté français, seules les brigades de cavalerie des corps déjà présents rejoignent le champ de bataille.

Pas de mise en réserve (c’est pas le moment de dormir les gars !)

A partir de ce tour, les autrichiens peuvent tenter de faire sauter un pont par tour (40% de chance de succès) !

Le Français conserve l’initiative.

IIe corps FR : 1e activation (gratuite)
La brigade Gault de la 2e division s’élance entre les rangs de vignes pour progresser vers Marcano, deux bataillons du 71e de ligne lancent l’assaut sur les premières maisons du village où sont retranchés jägers et fantassins autrichiens. Le combat est rude, chaque bataillon est près de son point de rupture, mais la décision ne vient pas.

Du côté de la 1e division, MacMahon s’étant éloigné, il faut tester pour pouvoir faire des mouvements offensifs. Heureusement, le commandement français de l’époque est au top (pour une fois ;) ) et la brigade Polhes reçoit l’ordre d’attaquer les troupes en contrebas du château. Malheureusement le moral de la troupe ne suit pas et les lignards traînent des pieds, retardant l’assaut. Les artilleurs, bien à l’abris, se posent moins de questions et les explosions mettent en désordre le bataillon autrichien. Les tirailleurs algériens font feu sur les défenseurs du château, mais la réplique de l’artillerie autrichienne les réduit au silence.

St Jean rate sa continuation.

Ier corps AU : 1e activation (gratuite)
La brigade Burdina et la réserve d’artillerie recommencent leur pilonnage, les pertes s’accumulent parmi les grenadiers.
Reznicek réussit son test pour se trouver Avec Ordres, et ordonne une contre-attaque sur les bataillons attaquant le village. Faisant face à un ennemi déterminé et retranché, désorganisés par un tir d’artillerie, chargés par un bataillon frais, les Français se font laminer. Marcano ne sera pas prit à si bon compte !

Clam-Gallas rate sa continuation

Garde Impériale : 1ere activation (gratuite)
Au sud les grenadiers de la brigade Winpffen courent en désordre chercher l’abris salutaire des vignes, le second bataillon de zouaves de la Garde se réorganise tandis que les bataillons avancés lancent un second assaut sur le pont. Les quelques « volontaires » italiens du régiment Sigmund ne peuvent arrêter la charge décidée de deux bataillons de grenadiers, et ces derniers prennent pied sur la rive est du canal. Le brigadier autrichien Kintzl est tué lors du combat.
Image
Au nord, les chasseurs et les voltigeurs de la Garde s’approchent de la brigade Szabo.

MacMahon rate sa continuité.

Ier corps AU : 2e activation (gratuite)
Un feu d’artillerie à mitraille et des tirs du bataillon de jägers embusqués reçoivent les grenadiers qui ont franchis le pont, les mettant en désordre et leur infligeant de coûteuses pertes … suivis par la charge de deux bataillons d’infanterie autrichienne. Malgré tout, les grenadiers tiennent le terrain et rendent coup pour coup. Au nord la brigade Reznicek se replie à l’abri du village.

Zobel (VIIe corps) rate sa continuation

Garde Impériale : 2e activation (gratuite)
An nord, Maneque rate son test pour être Avec Ordres, sa brigade ne peut rien faire. Decaen déploie la sienne pour soutenir la 1e division du IIe corps dans l’assaut sur Monte Rolando.
Au sud, les grenadiers éprouvés se replient au calme, tandis que les zouaves de la Garde prennent la relève, mais ne parviennent pas à bousculer les bataillons autrichiens. La brigade Winpffen profite du calme avant la tempête pour se réorganiser.

MacMahon rate sa continuation

IIe corps : 1e activation
Au nord les artilleurs de la brigade Szabo réussissent un superbe tir sur les voltigeurs de la Garde, avant de se replier sur le village de Marcano, couvert par le reste de la division. Le village est désormais solidement contrôlé par les Autrichiens.
Prêt de Monte Rolondo, les artilleurs sont aussi à l’honneur, ils désorganisent par leur feu les bataillons français les plus avancés. La compagnie du génie n’est pas en reste et le pont de Boffalora vole en poussière dans une gigantesque explosion !
Image
Les brigades Baltin et Kudelka ont accomplies leur devoir, certes au prix de lourdes pertes.

Zobel rate sa continuation.

IIe corps : 2e activation (gratuite)
L’état des brigades Lefebvre et Polhes n’est pas brillant, et une majorité des bataillons passe l’activation a se réorganiser. Lefebvre envoie tout de même ses dernières réserves fraîches au combat : le bataillon autrichien entre le canal et le château est détruit, mais l’attaque sur le château lui-même se solde par un échec cuisant. A l’est, l’assaut sur Marcano n’est pas concluant non plus. La brigade Castagny, composé d’un régiment de zouave et d’un régiment de la légion étrangère entame un lent contournement du village, suivie par la division de cavalerie du corps.

St Jean réussit sa continuation
Garde Impériale : activation étendue (continuité)
Le deuxième bataillon de zouaves de la Garde traverse le pont et vient épauler le premier.
La Garde est finie.

IIe corps AU : 2e activation (gratuite suite à deux activations FR)
Les restes des brigades Baltin et Kudelka se regroupent dos au canal, en gardant un maximum de champs de tir. Les deux bataillons restant du régiment Sigmund se regroupent près de la Garde Impériale. Szabo reste à l’abri, un tir à mitraille de la batterie lourde du corps repousse l’assaut des français sur le village.

MacMahon réussit un jet de continuation
IIe corps : activation étendue (continuation)
Un tir chanceux de la batterie Polhes crée une brèche dans le mur du château de Monte Rolondo, semant la panique parmi les défenseur. Le 2e bataillon du 70e de ligne, bien que très fatigué, trouve la motivation pour profiter de l’occasion et se ruer à l’assaut. Après un rapide combat, il se rendent maître des lieux et les lignards se placent aux meurtrières, aspirant à un repos bien mérité.
Image
Le IIe corps est fini.

VIIe corps : 1e et seule activation du tour (renforts tardif) (gratuit)
La brigade Gablenz se presse vers le pont où la Garde Impériale a fait une percée, espérant arriver à temps pour colmater la brèche. La brigade Lebzeltern prend la direction de Magenta.

Ie corps : activation étendue (continuité)
Quelques tirs de jägers … sans effet.

Le IIe corps rate sa continuité : fin du tour

Phase de fin de tour :

Les généraux de corps se déplacent : seul Gablenz, tout juste arrivé, s’avance vers le pont tombé aux mains de l’ennemi.

Trois brigades du IIe corps autrichiens sont Hors de Combat, suite aux pertes subies : Kintzl, Baltin et Kudelka. Le corps teste sa démoralisation (40% de « chance ») et passe le test haut la main !

Situation à la fin du tour :

Image


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Sam 6 Sep 2008 08:19 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Dim 5 Oct 2008 15:29
Message(s) : 586
Médaille du testeur. (1) Médaille de la Nantaise (1) Fou de Bourgbarré (1) Médaille GBOH (1) Médaille navale (1) Croix tarte au citron (1)
Tour 4 : 13:00



Pas de renfort ce tour (à part les cantinières, mais c’est une autre histoire …)

Le Français garde l’initiative.

Garde Impériale : 1e activation (gratuite)
Les zouaves de la Garde lancent l’assaut et éliminent deux bataillons autrichiens à la baïonnette. Emporté par l’élan, le 1er bataillon effectue une continuation d’attaque sur la batterie non défendue à proximité. Mauvaise idée, un tir à mitraille oblige les zouaves désorganisés à s’abriter dans les vignes. Le reste de la Garde continue le franchissement du pont, tandis que les grenadiers du premier assaut se réorganisent.
Au nord, les voltigeurs en viennent eux aussi à la baïonnette, la brigade Decaen lance la curée sur les derniers survivants de la brigade Kudelka, tandis que la brigade Maneque nettoie le carrefour d’accès à Marcano.
Image

MacMahon réussit sa continuation.
IIe corps FR : 1e activation (continuation)
Au nord, le 2e zouave et la légion entame un mouvement stratégique, contrarié par la présence des uhlans siciliens. La brigade Gault abandonne son assaut sur Marcano et se reforme.
Image
Les bataillons de la 1e division se réorganisent eux aussi, tandis que ses batteries achèvent les quelques autrichiens qui tentaient encore de bloquer le carrefour en direction de Magenta.

Ie corps AU : 1e activation (gratuite suite à 2 activations FR)
La brigade Burdina se replie sur le second pont, tandis que le bataillon Ottocaner Grenzer tente de faire sauter le pont de la voie ferré qui mène vers Magenta, mais sans succès. Les batteries lourdes du corps se replient sur Magenta. Au nord, une charge du régiment Joseph disperse le 11e chasseurs.

MacMahon réussit sa continuation
IIe corps FR : 2e activation (continuation)
Les zouaves et les légionnaires continuent leur avance, le premier bataillon de zouave se chargeant d’éloigner les cavaliers siciliens. Près de Monte Rolando, la 1e division se prépare au mouvement.

St Jean réussit sa continuation
Garde Impériale : 2e activation (continuation)
Les bataillons de voltigeurs de Decaen éliminent les derniers défenseurs autour de Buffalora, et s’avancent pour prendre la division Burdina entre eux et les grenadiers. Près de Marcano, les voltigeurs ne lancent pas d’assaut, mais ouvrent des feux de salve dévastateurs.
La 1e division de la Garde termine le passage du pont et se déploie. Deux bataillons de grenadiers dispersent sans mal le reste du régiment Sigmund. Le général de corps Clam-Gallas tombe sous les balles d’un bataillon de zouave (le Ie corps autrichien ne pourra plus être activé ce tour). Les guides et chasseurs de la Garde s’élancent vers Magenta, et chargent les batteries de réserve du 1e corps qui défendent l’accès à la ville, mais ils sont mis en désordre avant le contact.
Image

VIIe corps : 1e activation (gratuite suite à 2 activations FR)
Les deux brigade progressent, l’une vers Magenta, l’autre en direction des grenadiers de la Garde. La batterie Gablenz et les jägers s’en prennent aux bataillons avancés et en mettent un en désordre.

MacMahon réussit sa continuation (c’est décidé, ce soir il joue au Loto au PMU de Magenta)
IIe corps : activation étendue (continuation)
MacMahon décide de pousser son corps au maximum. Les zouaves et les légionnaires font route à marche forcée vers Magenta, les cavaliers de Gaudin vont contrôler un carrefour de la route principale, et les tirailleurs algériens se mettent en route vers l’est. Gault, avec le soutien d’un bataillon de zouaves, relance l’assaut vers Marcano. Seule la brigade Polhes, trop éprouvé par les combats, se voie épargner ce traitement de choc.
Le IIe corps est fini.

St Jean réussit sa continuation.
Garde Impériale : activation étendue (continuation)
Sentant sa chance, la garde aussi mouille le maillot : deux bataillons de grenadiers progressent vers Magenta, deux autres lancent des assauts contre les ponts, mais les grenzers se défendent avec acharnement. Un bataillon de voltigeur s’approche à bout portant des arrières du Ie corps, mais ne cause pas de dégats. Autour de Marcano, une fusillade généralisée élimine les jägers qui s’abritaient derrière les vignes.
La Garde est finie.

Tous les corps français étant terminés, le joueur autrichien a droit à une seule activation gratuite, ensuite il devra tester la continuité pour chaque corps.
D’un autre côté, ses choix sont réduits : le IIe corps n’existe virtuellement plus, seuls trois bataillons et une batterie défendent encore Marcano. Le Ier corps ne peut plus être activé car son général est mort durant le tour. Reste le VIIe.

VIIe corps AU : 2e activation (gratuite)
La brigade Lebzeltern s’empresse de rentrer dans Magenta, tandis que la brigade Gablenz tente d’inquiéter les grenadiers, sans grand succès.

Lichtenstein réussit son test.
IIe corps : première activation (test)
Hem, plus grand chose à faire ! Le tir de la batterie rate les voltigeurs. Les bataillons restent à l’abri du village.

Zobel rate son test, le VIIe corps est fini.
Lichtenstein parvient encore à activer deux fois le IIe corps, la dernière batterie met en désordre et inflige quelques pertes au bataillon de voltigeurs qui harcèle le village

Fin du tour

Phase de fin de tour :

Mouvement des généraux de corps : Zobel et le remplaçant de Clam-Gallas se réfugient dans Magenta, Lichtenstein se place dans Marcano. Confiant en la victoire, Napoléon III avance vers Magenta. MacMahon s’approche des légionnaires et des zouaves pour l’assaut final.

Le IIe corps réussit une nouvelle fois son test de démoralisation.
Les deux brigades du Ier corps ayant perdues la moitié de leur effectifs passent Hors de Combat, mais le corps réussit de justesse son jet de démoralisation.


L'Autrichien a souffert durant ce tour, notamment à cause des continuations ininterrompues des Français. Il doit encore tenir une heure avant l'arrivée des renforts suivants, ca va être tendu, mais Magenta est une solide position défensive.

Situation à la fin du tour :
Image


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Sam 6 Sep 2008 08:20 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Dim 5 Oct 2008 15:29
Message(s) : 586
Médaille du testeur. (1) Médaille de la Nantaise (1) Fou de Bourgbarré (1) Médaille GBOH (1) Médaille navale (1) Croix tarte au citron (1)
Tour 5 : 14:00

Renforts : Les Autrichiens ne reçoivent qu’un seul renfort, mais de qualité, en la personne de leur général en chef : le Maréchal Gyulai ;)
Les Français peuvent commencer à s’appeler Alliés, avec l’arrivée du premier régiment de cavalerie Piémontais. Plus important, la première brigade (Picard) du IIIe corps de Canrobert fait son entrée par le bord ouest.

Malgré l’arrivé de Gyulai, les Français conservent l’initiative.

Garde Impériale : 1e activation (gratuite)
Les grenadiers et les voltigeurs font leur jonction en éliminant le dernier bataillon autrichien qui se trouvait entre eux. Seul un bataillon de grenzer tient encore une fortification de l’autre côté du fleuve. La brigade Maneque continue de harceler les troupes autrichiennes retranchés dans Marcano par un tir continu. Le reste de la garde se réorganise ou converge vers Magenta.

MacMahon rate sa continuation.

Ier corps AU : 1e activation (gratuite)
Le bataillon de grenzer ne parvient toujours pas à faire sauter le pont. La réserve d’artillerie se retranche derrière les murs de Magenta, après un tir efficace contre les grenadiers avançant le long du chemin de fer. La batterie de Marcano parvient à éliminer un bataillon déjà très fatigué.

Zobel rate sa continuation.

IIe corps FR :1e activation (gratuite)
Les brigades Lefebvre et Polhes font des mouvements stratégiques en direction de Magenta.
Les zouaves de Castagny se heurtent aux défenses de Magenta, et doivent reculer. Les chasseurs à cheval de Gaudin prennent position pour ralentir d’éventuels renforts autrichiens.

St Jean réussit sa continuation

Garde Impériale : 2e activation (continuation)
Renonçant à réduire les grenzers par le choc, un bataillon de grenadier va occuper la fortification qui commande le passage du pont sur la route principale. Des voltigeurs et l’artillerie de la garde prennent le relais, et engagent les grenzers au feu. Les cavaliers se positionnent pour couper les routes d’accès à Magenta, tandis que les autres bataillons se rapprochent pour l’assaut.

VIIe corps : 1e activation (gratuite suite à deux activations FR)
Les bataillons se répartissent dans Magenta pour faire face aux attaques, la brigade Gablenz abandonne l’idée de reprendre les ponts, et cherche à rejoindre Magenta.

MacMahon réussit sa continuation
IIe corps : 2e activation (continuation)
Le corps à corps autour de Marcano est sanglant : la brigade Gault est décimée, mais l’adversaire a subit de lourdes pertes. L’assaut combiné des zouaves et des légionnaires sur Magenta se solde par un échec. La brigade Lefebvre se déploie et ouvre le feu, mais un tir de contre-batterie réduit les canons au silence.
Image

St Jean réussit une continuation.

Garde Impériale : activation étendue ( continuation)
Au prix de lourdes pertes, les voltigeurs et les grenadiers de la Garde lancent l’assaut et parviennent à prendre pied dans la ville de Magenta. L’artillerie et les voltigeurs continuent de cribler de plomb les malheureux grenzers.
La Garde est finie.

VIIe corps : 2e activation (gratuite suite à 2 activations FR)
La brigade Gablenz essaye de se frayer un chemin vers Magenta. Un bataillon du régiment Kaiser Franz Joseph se sacrifie pour repousser les français hors de la ville.

MacMahon rate sa continuation. Le IIe corps est fini.

Ie corps AU : 2e activation (gratuite)
Une batterie de réserve disperse l’un des deux bataillons qui s’étaient approchés des remparts.

Zobel tente une Activation Etendue mais échoue, le VIIe corps est fini.

IIIe corps FR : 1e activation (gratuite)
La brigade Picard rentre à marche forcée et s’empresse de rejoindre l’action.

Le Français passe la main (il lui faudrait tester pour activer deux fois de suite l’unique corps activable, un échec signifiant que le corps est fini)

IIe corps AU : 1e activation (gratuite)
Les restes du IIe corps, fatigués de subir le feu des voltigeurs, tentent une sortie de Marcano. Elle est repoussée, mais les pertes sont lourdes dans les deux camps.

Le remplaçant de Clam-Gallas rate son test de continuation. Le Ie corps est fini.

IIIe corps FR : 2e activation (gratuite)
L’avance de la brigade Picard continue, elle traverse le Tessin.

Le français passe.

IIe corps AU : 2e activation (gratuite)
Un tir à mitraille décime le bataillon des Chasseurs de la Garde.

Les deux côtés passent : fin du tour.

Phase de fin de tour :

Mouvement des généraux de corps : RAS
La brigade Winpffen de la Garde Impériale est Hors de Combat, la garde réussit son test de démoralisation.
La brigade Gault du IIe corps est Hors de Combat, le corps réussit le test.
Toutes les brigades du Ie corps autrichien sont Hors de Combat, le corps réussit néanmoins son test.
Toutes les brigades du IIe corps autrichien sont Hors de Combat, le corps réussit son test.

Situation à la fin du tour :
Image


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Sam 6 Sep 2008 08:20 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Dim 5 Oct 2008 15:29
Message(s) : 586
Médaille du testeur. (1) Médaille de la Nantaise (1) Fou de Bourgbarré (1) Médaille GBOH (1) Médaille navale (1) Croix tarte au citron (1)
Tour 6 : 15:00

Renforts : l’Autrichien reçoit des renforts bien nécessaires : le IIIe corps d’armée au complet rentre par le sud-est au niveau du canal. A partir de ce tour, l’Autrichien peut aussi recevoir des renforts par l’est, au niveau de Magenta, soit une division d’infanterie ou la réserve de cavalerie de l’armée (20% de chance de recevoir l’une ou l’autre). Ce ne sera malheureusement pas pour ce tour.

Ce tour et le suivant sont des tours de canicule, les lignards ont chaud sous le soleil brûlant d’Italie, chaque corps n’a droit qu’à une activation normale au lieu de deux (plus éventuellement l’activation étendue).

Napoléon III conserve l’initiative sur Gyulai.

La brigade Pohles se place En Réserve pour récupérer un peu à l’ombre des ceps de vigne. Elle ne sera pas activée ce tour.

Garde Impériale : 1e activation (gratuite)
Au nord, les voltigeurs lancent l’assaut sur Marcano, et éliminent à la baïonnette les derniers survivants de la brigade Szabo : le IIe corps autrichien n’existe plus !
Les zouaves de la Garde lancent l’assaut sur Magenta. Ils parviennent à prendre pied dans la ville, mais les Autrichiens défendent chaque maison, et les pertes sont lourdes pour peu de résultats. La brigade Winpffen passe son activation à supprimer son état Hors de Combat.
La brigade Decaen élimine les derniers Grenzers et prend position devant les ponts pour contrer l’arrivée du IIIe corps autrichien.
Les Chasseurs à cheval de la Garde galopent au sud pour ralentir l’avance du IIIe corps.
Image

MacMahon rate sa continuation.

VIIe corps AU : 1e activation (gratuite)
Un bataillon s’approche du régiment des Guides de la Garde, qui lui bloque l’accès à Magenta. Les cavaliers réagissent en contre-chargeant dans le petit chemin de vigne, et au prix de lourdes pertes repoussent les Autrichiens. Les deux autres bataillons se rapprochent de la ville, sans parvenir à y pénétrer. Le feu d’une batterie balaye en enfilade une rue de Magenta, éliminant les voltigeurs qui s’avançaient à découvert.

Schwarzenberg réussit sa continuation.
IIIe corps : 1e activation (continuation)
Rentrant du bon côté du canal, la brigade Ramming fonce vers Magenta. La brigade Hartung, ralentie par les Chasseurs à cheval, passe le pont de Robecco. La brigade Dürfel prend la route pour faire de même. La brigade Wezlar, composée de deux bataillons et une batterie seulement, et la réserve d’artillerie du corps, quatre batteries lourdes, suivent le mouvement.
Image

IIe corps FR : 1e activation (gratuite suite à deux activations AU)
Les zouaves et les légionnaires se dispersent autour de Magenta pour pouvoir lancer l’assaut de tous les côtés au tour suivant. La brigade Lefebvre s’éloigne, pour pouvoir se placer En Réserve le tour prochain. Les cavaliers piémontais galopent pour rejoindre leurs homologues français.

Zobel tente une continuation et échoue : le VIIe corps est fini.
IIIe corps FR : 1e activation (gratuite)
Les chasseurs et la batterie du corps traversent le canal, les régiments de ligne traversent le marais sur la route principale.

St Jean rate sa continuation, la Garde est finie.

Ie corps AU : 1e activation (gratuite)
Les tirs des deux batteries restantes sont sans effet.

Schwarzenberg réussit sa continuation
IIIe corps AU : Activation Etendue (continuation)
Tout le corps s’élance en avant, au prix de quelques pertes, mais dans l’ensemble les soldats du IIIe corps résistent bien au soleil ardent. La (demi-)brigade Wezlar se dirige vers le marais dans l’espoir de perturber l’arrivée des renforts français.
Le IIIe corps est fini.

Le IIe corps teste pour son activation étendue, même s’il agit d’une situation dans laquelle il aurait normalement droit à une activation gratuite (deux activations AU successives)
MacMahon réussit le test.
IIe corps FR : Activation Etendue (test)
Les zouaves et les légionnaires lancent l’assaut sur la pointe nord-est de Magenta, de trois directions à la fois. Les zouaves, secoués par les tirs de l’artillerie autrichienne, n’osent pas franchir les murs de la ville, mais les légionnaires, attaquant de flanc, se ruent au combat et repoussent les défenseurs, tuant le général Zobel du VIIe corps dans la mêlée (le VIIe corps est fini).
Image
Les Français contrôlent à présent la moitié des quartiers de la ville.

Le remplaçant de Clam-Gallas échoue dans sa continuation, le Ier corps est fini.

Le troisième corps français réussit son test pour une activation étendue.
IIIe corps FR : activation étendue (test)
La brigade Picard force l’allure, mais les soldats français sont moins habitués au climat et les deux tiers encaissent des pertes. Mais le canal est franchi !

Phase de fin de tour
La brigade Polhes récupère de la cohésion. Elle sort de Réserve.
Schwarzenberg avance vers Magenta.
Deux nouvelles brigades de la Garde sont Hors de Combat.
Aucun des corps ne rate son test de démoralisation.

Situation à la fin du tour :
Image


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Sam 6 Sep 2008 08:21 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Dim 5 Oct 2008 15:29
Message(s) : 586
Médaille du testeur. (1) Médaille de la Nantaise (1) Fou de Bourgbarré (1) Médaille GBOH (1) Médaille navale (1) Croix tarte au citron (1)
Tour 7 : 16:00

Toujours la canicule … sous un soleil de plomb, arrive la suite de la colonne française, en la personne du général Canrobert (IIIe corps), accompagné de la batterie de réserve de son corps, et de la 2e division du IVe corps (général Niel, qui n’arrivera pas à temps pour le combat)
Côté autrichien, seuls les deux régiments de hussards du Roi de Prusse du IIIe corps rentrent ce tour, les renforts de l’est se font désirer.

Le maréchal Gyulai réussit à prendre l’initiative !

VIIe corps Au : 1e activation (gratuite)
Un bataillon du régiment Grueber se rue à l’assaut dans les rues de Magenta, poussant sa charge à fond, et balayant dans un sanglant combat de rue les deux bataillons des zouaves de la Garde, déjà très fatigués par les combats. Ce bataillon ne s’est pas sacrifié inutilement : les français ne contrôlent plus que le sixième de Magenta. Le bataillon des Kaiser Jägers ouvre un feu précis à bout portant qui décime les survivants des Guides de la Garde. Le reste des bataillons se rapprochent de la ville.

Swarzenberg réussit sa continuation (il a une patte de lapin en pendentif)

IIIe corps Au : 1e activation (gratuite)
Les brigades Ramming et Hartung ainsi que la réserve d’artillerie font mouvement vers la ville. La brigade Dürfeld protège le flanc gauche du corps. Les deux bataillons de la brigade Wezlar, accompagnés des hussards, partent jouer les francs-tireurs dans les lignes de communications françaises.

Image

IIe corps FR : 1e activation (gratuite suite à deux activations AU)
Les légionnaires et les zouaves renforcent leurs positions dans la ville. La brigade Polhes, reposée, fait mouvement pour les rejoindre.

Le remplacant de Clam-Gallas rate sa continuation.

Garde Impériale : 1e activation (gratuite)
Au nord les voltigeurs de Maneque nettoient la dernière poche de résistance de Marcano : le village est désormais totalement sous leur contrôle. La brigade Decaen récupère de son état Hors de Combat, la brigade Winpffen tente de ralentir la progression du IIIe corps autrichien en contrôlant les carrefours.

MacMahon réussit sa continuation
IIe corps : Activation Etendue (continuation)
Les légionnaires et la brigade Polhes progressent dans la ville, mais les tirs des batteries autrichiennes balayent les rues et provoque le désordre des attaquants.

Ie corps AU : 1e activation (gratuite suite à deux activations FR)
Ce corps est actuellement réduit à une batterie lourde … dont le feu fauche quelques légionnaires de plus dans les ruelles ensanglantées de Magenta.

Canrobert réussit sa continuation.
IIIe corps FR : 1e activation (continuation)
La brigade Picard se rapproche de Magenta en suivant la ligne de chemin de fer. Un bataillon et la batterie de la brigade se déploient pour couvrir l’espace dégagé autour du cimetière de la ville.

St Jean réussit sa continuation.
Garde Impériale : Activation étendue (continuation)
Juste un tir de batterie qui met en désordre les jägers de Düfeld.

Zobel échoue dans sa tentative d’activation étendue, le VIIe corps est fini.

Niel réussit une continuation
IVe corps : 1e activation (continuation)
Le corps entame une marche forcée pour rejoindre le théâtre des combats.

Le Français passe, ne voulant pas fatiguer inutilement les IIIe et IVe corps.

Schwarzenberg et le remplaçant de Clam-Gallas échouent à obtenir des activations étendues.

Phase de fin de tour

La brigade Lefebvre récupère de la cohésion, elle sort de réserve.
Les généraux de corps se redépoient.
La brigade Gablenz (VIIe corps AU) est Hors de Combat, le corps réussit son test.
Tous les corps réussissent leurs tests.

Situation en fin de tour :
Image


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Sam 6 Sep 2008 08:21 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Dim 5 Oct 2008 15:29
Message(s) : 586
Médaille du testeur. (1) Médaille de la Nantaise (1) Fou de Bourgbarré (1) Médaille GBOH (1) Médaille navale (1) Croix tarte au citron (1)
Tour 8 : 17:00

La chaleur se fait moins rude, les corps ont à nouveau deux activations normales.

Le français reçoit la brigade Jannin du IIIe corps par le bord ouest de la carte.
L’autrichien réussit à faire rentrer la 2e division du VIIIe corps par le village de Corbetta sur le bord est.

Napoléon III reprend l’initiative.

IIe corps : première activation (gratuite)
Le combat de rue dans Magenta se poursuit, mais les autrichiens opposent une résistance farouche. La brigade Castagny voit ses pertes s’accumuler. Les brigades Lefebvre et Polhes se rapprochent.

Canrobert rate sa continuation.
VIIe corps AU : 1e activation (gratuite)
Un bataillon, bien fatigué, rentre dans Magenta défendre une batterie isolée. La 2e division fait son entrée sur la carte, mais bute sur les cavaliers de Gaudin, qui l’empêchent de faire des marches forcées.

Image

Schwarzenberg réussit sa continuation.
IIIe corps Au : 1e activation (continuation)
Un bataillon supplémentaire rentre dans Magenta, les autres se déploient. A l’ouest Wezlar prend position dans le marais pour couper la route aux troupes françaises arrivant en renfort.

Image

IIIe corps FR : 1e activation (gratuite suite aux deux activations AU)
Un bataillon frais du 23e de ligne lance l’assaut sur Magenta et parvient à réduire une poche autrichienne. Le reste de la brigade Picard se rapproche. La brigade Jannin est obligée d’attendre derrière le IV corps qui n’a pas encore fini de se déployé sur la carte !

Schwarzenberg rate sa continuation

IIIe corps FR : 2e activation (gratuite)
La brigade Picard pénètre en force dans Magenta et prend le contrôle de la moitié de la ville.

MacMahon réussit sa continuation.
IIe corps FR : 2e activation (continuation)
Les tirailleurs algériens se ruent à leur tour dans la ville, venant relever les légionnaires. Le reste du corps se masse aux abords de Magenta. L’Autrichien ne contrôle plus qu’un hexagone de Magenta ….

VIIe corps : 2e activation (gratuite suite à deux activations FR)
La 2e division progresse difficilement, harcelée par les cavaliers du IIe corps.

Niel réussit sa continuation.
IVe corps FR : 1e activation (continuation)
La 2e division entreprend la traversée du Tessin.

Image

St Jean réussit sa continuation
Garde Impériale : 1e activation (continuation)
La brigade Decaen fait mouvement pour intercepter Wezlar dans le marais et libérer la route des renforts.
Image

La brigade Maneque quitte Marcano pour rejoindre Magenta.
Les Chasseurs à cheval de la Garde se positionnent pour ralentir les renforts du VIIe corps autrichien.

IIIe corps Au : 2e activation (gratuite suite à deux activations FR)
Le IIIe corps lance l’assaut sur Magenta, mais ne parvient pas à reprendre pied dans la ville.

Niel réussit une continuation
IVe corps : 2e activation (continuation)
Les renforts doivent abandonner les mouvements stratégiques et se déployer pour faire face aux hussards.

Canrobert réussit une activation.
IIIe corps : Activation étenudue (continuation)
La brigade Picard lance un assaut sur le dernier quartier aux mains des Autrichiens. Si les chasseurs parviennent à éliminer par leur feu les reste d’un bataillon du VIIe corps, la charge du 90e de ligne est violemment repoussée.

1e corps AU : 1 e activation (gratuite suite à deux activations FR)
Tir de l’unique batterie survivante inefficace.

MacMahon réussit une continuation
IIe corps FR : activation étendue (continuation)
Les tirailleurs algériens lancent l’assaut à la baïonnette sur le dernier carré autrichien, qui cède sous la furie des fils du désert.
Image
La dernière batterie du Ie corps est éliminée dans le combat, ce corps a cessé d’exister. Les Français ont le contrôle total de Magenta, et il va être dur à pour l’Autrichien de reprendre pied dans la ville avant la fin du tour.

St Jean réussit une continuation
Garde Impériale : 2e activation (continuation)
Les voltigeurs se rapprochent de Magenta.
La brigade Decaen engage au feu les troupes autrichiennes dans le marais.

Les deux généraux autrichiens ratent leurs test d’activations étendue.

Phase de fin de tour

Le Français occupe Magenta, il remporte la victoire !

Situation à la fin du tour :

Image

Bilan des pertes :

Autrichiennes :
Ie corps : 11 bataillons et 6 batteries
IIe corps : 19 bataillons et 5 batteries, 1 régiment de cavalerie
IIIe corps : 1 bataillon
VIIe corps : 9 bataillons et 2 batteries.

Total : 40 bataillons, 13 batteries et 1 régiment de cavalerie.

Françaises :
Garde Impériale : 14 bataillons et 1 régiment de cavalerie
IIe corps : 14 bataillons
IIIe corps : 1 bataillon
IVe corps : pas de pertes.

Total : 29 bataillons, 1 régiment de cavalerie.


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Sam 6 Sep 2008 08:22 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Dim 5 Oct 2008 15:29
Message(s) : 586
Médaille du testeur. (1) Médaille de la Nantaise (1) Fou de Bourgbarré (1) Médaille GBOH (1) Médaille navale (1) Croix tarte au citron (1)
Conclusion

Le jeu est prenant, les activations mettent un peu d'incertitude dans le déroulement de la phase de jeu, le terrain est particulier et influe énormement sur la bataille (seules les routes permettent des mouvements rapides, ce qui permet de bloquer des carrefours pour ralentir l'adversaire).
La résolution des tirs et des combats est rapide et permet de se concentrer sur le commandement.

Je pense que ce scénario est à peu près équilibré, l'Autrichien malgré son infériorité numérique et son commandement peu inspiré, doit ralentir au maximum l'avance des deux corps français (Garde et IIe corps), avant l'arrivée des renforts du VIIe puis du IIIe corps, qui doivent prendre position dans et autour de Magenta. Je pense que ma plus grosse erreur avec l'Autrichien est de ne pas avoir tout de suite envoyé la brigade Gablenz vers Magenta au tour 4. Une seule brigade ne suffit pas à défendre la ville, mais deux brigades fraîches représentent une noix dure à casser pour deux corps fatigués, et doivent pourvoir tenir jusqu'à l'arrivée du IIIe corps à 15h (tour 6) qui prend la relève.

L'usure des unités est très bien rendue par le jeu, un corps ayant déjà beaucoup combattu à peu de chance face à des troupes fraîches à cause des tests de motivations avant d'engager un combat. Par contre, du fait des calculs de pertes différents pour l'attaquant et le défenseur, une unité retranchée peut être une sacrée épine dans le pied de l'attaquant, comme la "maison de la dernière cartouche" à Bazeilles.

La chaîne de commandement est assez simple (plus que dans GBACW), et l'activation est moins compliqué que dans la série GBoH : il n'y a pas de possibilité de court-circuit (voler la main à l'adversaire) ce qui fait que le joueur actif à tout intérêt à essayé de garder la main, et d'avoir ainsi tous ses chefs "terminés" avant son adversaire. Cette perte de subtilité dans la séquence est compensé par le fait que le même corps ne peut être activé deux fois de suite (contrairement à Alexandre ou Hannibal, qui ont de bonnes chances d'enchaîner trois phases consécutives, et de faire une percée-exploitation sans réaction possible de l'adversaire) et par des initiatives des chefs beaucoup plus homogènes que dans la série antique (de 2 à 5 ici, contre 2 à 8 dans la sérié antique).

En bref, j'ai eu beaucoup de plaisir à jouer cette partie et à rédiger ce petit CR, et merci à ceux qui m'auront lu jusqu'au bout :wink:
Et peut-être à bientôt pour Solferino, avec un vrai adversaire ce coup-ci 8)


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 messages ] 

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par Maël Soucaze et Elglobo © phpBB.fr