STRATEGIKON

100 % Wargame
graphique
Nous sommes actuellement le Lun 18 Nov 2019 19:45

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 
Auteur Message
Message non luPublié: Jeu 15 Sep 2011 21:03 
Membre FOW
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 15:36
Message(s) : 1793
Médaille des 10 ans (2) Médaille de la bataille (1) Ordre des anciens 2003 (1) Médaille des comptes rendus (2) Médaille des petits posteurs (1) Médaille du blog (1) Rencontres Lyonnaises (1)
Baroudeur ardéchois (1) Médaille de Cannes (1) Médaille de la Grande guerre (1)
Bien, j'ai reçu il y a peu le jeu Nightfighter de GMT qui retrace l'épopée des combattants dans les ciels nocturnes de la seconde guerre mondiale. Un des défauts, pour certains, de ce jeu et qu'il se joue à 2 avec arbitre, l'un des joueurs prenant en effet le rôle de la gestion des vagues de bombardiers, l'autre devant traquer ces derniers pour les descendre. Ce rôle d'arbitre peut forcément en rebuter quelques uns, vu que les actions possibles pour le joueur arbitre sont assez limitées. De plus, le système était totalement injouable en solitaire car tout reposait sur les gestion du "brouillard de la guerre" par l'arbitre. Personnellement, cela ne me dérangeait pas, d'où l'achat du jeu.

Mais voilà que, pour ne rien gâcher, une règle pour jouer en solitaire développée par Philip Sabin a fait son apparition ouvrant de nouvelles perspectives plus qu'intéressantes. D'où ce CR pour essayer de voir si ces règles de jeu en solitaire valent vraiment le coup. Par ailleurs, je décide de me lancer dans une campagne qui me met au commandement d'un groupe de chasse de nuit et de ces exploits dans le ciel du III ème Reich.

L'intérêt de ce type de jeu est aussi de nous faire découvrir un aspect nouveau et peu connu du second conflit mondial. Les livrets sont d'ailleurs suffisamment bien fait pour nous faire découvrir les "nightfighters" et nous donner envie d'en savoir plus. Et le jeu en campagne ajoute une petite touche "jeu de rôle" sympathique.

Image
Insigne de la Nachtjagdgeschwader 2


Je prends donc le commandement du Gruppe I de la Nachtjagdgeschwader 2 basé en Hollande et dont le rôle est de repousser les hordes de bombardiers britanniques. 12 pilotes composent l'escadrille (nom historique trouvé sur BGG) :

- Le Major Erich Jung, StaffelKapitan, as au déjà 26 victoires.
- L'Oberfelwebel Wilhelm Glitz, pilote chevronné comptant 12 victoires.
- L'Oberfelwebel Siegfried Ney, 12 victoires lui aussi.
- Le Feldwebel Heinz Roekker, 5 victoires.
- L'Unteroffizier Peter Oberheid, 3 victoires.
- L'Unteroffizier Frederich Ballier, 2 victoires.
- L'Unteroffizier Alfred Oswald, 1 victoire.
- Les Flieger Johannes Ott, Helmut Baehner, Friedrich Eisenhauer, Paul Heimke et Hans Oppl qui comptent bien rapidement prouver leur valeur !

Leur monture est le Ju88 C6, version équipée pour le combat de nuit du chasseur bombardier Ju88. Comble du luxe, il est équipé du tout nouveau système radar "FuG 202 Lichtenstein B/C". Bien qu'encore sommaire, il permet enfin aux chasseurs de nuit de repérer leurs cibles jusqu'à 4 kms de distance sur l'avant alors qu'avant les pilotes ne devaient compter que sur une bonne dose de chances ou de l'aide du sol pour réussir à localiser les bombardiers.

Image
Un Ju88 C6


Pour une présentation des mécanismes du jeu de base, je vous invite à lire le CR de Fix :
http://www.strategikon.info/phpBB3/viewtopic.php?f=29&t=9458

_________________
Napoléon 1806 - Pour suivre l'avancée du projet :
https://www.facebook.com/shakosgames/


Dernière édition par judgeju le Ven 16 Sep 2011 12:11, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Ven 16 Sep 2011 08:32 
Critical hit
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 21:24
Message(s) : 3361
Localisation : Talence (33)
Ordre des anciens 2004 (1) Médaille des petits posteurs (1) Organisateur de conventions (1) Médaille du photographe (1) Rencontres bordelaises (1) Médaille des blindés de Saumur (1) Médaille de l'Ecole de Guerre (1)
OPJH (1)
alléchant

_________________
OPJH 2019
GREAT WAR COMMANDER
SAIGON 75 dispo en late pledge


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Ven 16 Sep 2011 20:40 
Membre FOW
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 15:36
Message(s) : 1793
Médaille des 10 ans (2) Médaille de la bataille (1) Ordre des anciens 2003 (1) Médaille des comptes rendus (2) Médaille des petits posteurs (1) Médaille du blog (1) Rencontres Lyonnaises (1)
Baroudeur ardéchois (1) Médaille de Cannes (1) Médaille de la Grande guerre (1)
Juin 1942 - Côtes Hollandaises...

La nuit était sans lune et il ne faisait aucun doute que les britanniques allaient organiser un raid cette nuit là. Erich Jung, StaffelKapitan du premier groupe de chasse de nuit patrouillait sur zone à bord de son Ju88 C-6.

"Cigare en approche, 30 kms au nord de votre position, attitude approximativement 8000 pieds."

Le message tant attendu résonna dans les écouteurs des membres d'équipage du Ju88. Le contrôleur radar du système Freya du secteur avait capté un signal. Erich savait d'expérience que cela n'était pas un gage de réussite de l'interception. La précision des Freya était trop faible pour tomber à coup sûr sur sa cible. Mais au moins il savait maintenant à peu près ou chercher.

Image
Un radar Freya


Le chasseur placé à haute altitude piqua pour prendre de la vitesse et se rapprocher plus rapidement de sa cible. Walter Klamm, l'opérateur radar d'Erich activa le radar de bord. Sa portée était limitée, mais l'équipement était indispensable dans la nuit noire pour localiser précisément le bombardier.

"Autre cible en approche à 6 kms de la première."

Le contrôleur du Freya leur envoyait un nouveau message. Ils avaient affaire à un raid d'envergure au vue de la distance qui séparait les deux bombardiers. Erich décida de ne pas se laisser distraire et demanda au contrôleur au sol de continuer à les guider sur leur première cible. Il décrivit un large demi-cercle pour se placer dans le sillage théorique du bombardier, plongeant une dernière fois pour ramener son appareil à la bonne altitude. Il ne leur restait plus maintenant qu'à trouver ce foutu bombardier qui devait se trouver devant eux.

Les minutes passèrent, stressantes, le chasseur décrivant de légers virages pour couvrir un maximum d'espace grâce au radar embarqué. La vue de Walter commençait à se brouiller alors qu'il scrutait avec attention son écran désespérément vide. Dans le même temps, l'opérateur du Freya indiquait de nouvelles cibles potentielles. Et toujours rien...

Image
Zone de détection des premiers radars embarqués.


Image
L'écran de l'opérateur radar.


Soudain Walter cria.

"Je l'ai. 500 mètres droit devant !"

Erich scruta la nuit noire à la recherche d'une silhouette. Il appuya sur les gaz pour se rapprocher. De nouveau les secondes passèrent interminables, la coordination entre Erich et son opérateur radar étant cruciale dans cette phase d'approche. Mais malgré tous leurs efforts, la cible restait invisible et la tension commençait à monter dans l'appareil. Heureusement l'expérience de l'équipage leur permit de conserver leur sang-froid et leur patience paya enfin. La silhouette sombre d'un bimoteur Wellington apparut enfin, insouciant et non conscient du danger qui guettait. Erich se rapprocha, prédateur silencieux, Heinz Ende son canonnier ajustant sa mire. Le crépitement des canons de 20mm situé dans le nez de l'avion crépitèrent dans l'habitacle. Une traînée d'étincelles se dessina sur la carlingue du bombardier qui fit une brusque embardée sur la droite.

Image


Touché, mais pas assez pour abattre, au grand dam de l'équipage du Ju88 C-6. L'équipage du bombardier était maintenant au courant du danger qui rôdait dans son dos. Heureusement, nul réaction ne vint, et Erich se plaça de nouveau en position. Malheureusement Heinz tira trop tôt et le tir fut sans effet. La chance ne semblait pas être de leur côté, mais de façon surprenante, nul réaction ne semblait venir du bombardier blessé qui continuait sa route comme si de rien n'était. Cela ne durerait pas, et une troisième fois, les canons de 20mm crachèrent, un épaisse fumée noire s'échappant du moteur gauche du Wellington qui piqua du nez. Erich décida de suivre sa cible pour être sûr qu'elle était bien abattu. Quand enfin, il fut sûr que le bombardier ne redresserait pas avant le sol, il remonta. Malheureusement, la vague de Wellington avait quitté sa zone d'intervention. Le butin était bien maigre...

_________________
Napoléon 1806 - Pour suivre l'avancée du projet :
https://www.facebook.com/shakosgames/


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Sam 17 Sep 2011 17:50 
Pousse pions

Inscrit(e) le : Mar 12 Avr 2011 12:36
Message(s) : 100
Excellent CR.

Tu as donc essayé les règles solo ? Cela donne quoi ?

Une petite critique historique: à ce que je sais, l'équipage d'un JU-88C-6 est composé d'un mitrailleur/radio, d'un opérateur radar ainsi que d'un pilote, et c'est ce dernier qui contrôle l'armement situé dans le nez.


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Sam 17 Sep 2011 20:32 
Membre FOW
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 15:36
Message(s) : 1793
Médaille des 10 ans (2) Médaille de la bataille (1) Ordre des anciens 2003 (1) Médaille des comptes rendus (2) Médaille des petits posteurs (1) Médaille du blog (1) Rencontres Lyonnaises (1)
Baroudeur ardéchois (1) Médaille de Cannes (1) Médaille de la Grande guerre (1)
Pour les rôles de l'équipage, c'est pas impossible... Je dois dire que je suis pas un spécialiste.

Pour ce qui est des règles solo...

Bon, déjà pour parler un peu du système de jeu, tout est basé sur la méconnaissance du joueur de la position des bombardiers, d'où le choix du designer d'avoir un arbitre pour gérer le "brouillard de la guerre". Ce qui est intéressant dans le jeu est de voir comment les techniques et tactiques évoluent, notamment les moyens de détection (radars au sol, radars embarqués) et les moyens de brouillage.

Le système développé pour le jeu solo est, je trouve, assez ardu à appréhender au début. Pour résumer, la position de chaque bombardier est déterminée par un niveau d'incertitude :
- Niveau HAUT : Le bombardier est représenté par 6 pions, un seul étant le bombardier réel. A chaque détection on lance un dé pour voir s'il s'agit bien du bombardier ou d'un "fantôme".
- Niveau MOYEN : Le bombardier se trouve dans un rayon de 2 hexs du pion sur la carte, 17 possibilités en tout. Quand on veut tenter de le détecter, il faut tester si le bombardier est dans la zone de recherche (2 hexs pour les radars embarqués de base par exemple). Il faut donc avoir du bol pour que le bombardier se trouve dans un de ces deux hexs sur les 17 possibles.
- Niveau FAIBLE : Idem que si dessus, mais le bombardier n'est plus que dans un rayon d'un hex.
- Plus d'incertitude : Le bombardier est repéré et sa position est celle du pion.

Le niveau fluctue en fonction des moyens de détection utilisés et peut remonter si on ne "suit" plus un bombardier.

Dans les faits, l'objectif est de se placer sur le pion qui représente le bombardier et de tester à chaque tour si la position réelle de ce dernier est dans un des hexs de détection du radar ou d'identification visuelle. En clair, tout est basé sur la chance et pas sur une quelconque logique de déduction comme cela à l'air d'être le cas avec un arbitre (d'ailleurs, je cherche toujours quelqu'un pour un test via vassal)...

Je suis donc assez perplexe sur l'intérêt du jeu en solo, surtout en mode campagne ou tout cela est très répétitif...

_________________
Napoléon 1806 - Pour suivre l'avancée du projet :
https://www.facebook.com/shakosgames/


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Dim 18 Sep 2011 22:10 
Maitre Fix
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 08:49
Message(s) : 4349
Médaille des 1000 messages (1) Médaille des comptes rendus (7) Médaille des petits posteurs (4) Concepteur de jeu (1) Médaille des scribouillards (1) Médaille du blog (1) Organisateur de conventions (1)
Fou de Bourgbarré (1) Soldat du 4° zouave (1) Convention Big Red One (1) 13° stratège (1) convention GCACW rémoise (1) Médaille Au fil de l'épée (1) Médaille de la série GCACW (1)
Petit plaisantin (2) Médaille du FSSOP (1)
judgeju a écrit:
Dans les faits, l'objectif est de se placer sur le pion qui représente le bombardier et de tester à chaque tour si la position réelle de ce dernier est dans un des hexs de détection du radar ou d'identification visuelle. En clair, tout est basé sur la chance et pas sur une quelconque logique de déduction comme cela à l'air d'être le cas avec un arbitre (d'ailleurs, je cherche toujours quelqu'un pour un test via vassal)...

Je suis donc assez perplexe sur l'intérêt du jeu en solo, surtout en mode campagne ou tout cela est très répétitif...

j'ai fait la même analyse, sauf peut être la conclusion. Pour le coup ça c'est une question de gout en jeu solo et je pense que ceux qui aiment les jeux comme silent war devraient apprécier. Ce qui est par contre marquant c'est le fait que c'est l'antipode du jeu a 2 par contre. Dans celui la on est vraiment dans une phase de déduction forte ou l'umpire essai de jeter des fausses pistes quand il peut (direction des sweep, entré des bombardiers,...) et la détection en doit pas beaucoup au hasard, si ce n'est les jets de tally. J'entre dans les règles d’électronique avancée qui vont me changer un peu tout ça avec le brouillage, mais clairement c'est pratiquement pas le même jeu au final. Et nul besoin de dire que je préfère le jeu a 2, bien qu'au final je suis content qu'une dose de hasard entre a nouveau en jeu vue qu'une fois la mécanique prise le jeu devient vraiment facile pour le joueur. j'ai testé les scenarios 2, 3, 4 et 5 pour l'instant (sans variantes). Je dois avoir une partie mardi et je vais tenter de sauter carrément aux 9 ou 10 pour rajouter les intruders. on verra ce que ça donne.

_________________
chaque homme est seul et tous se fichent de tous et nos douleurs sont une île déserte... (Albert Cohen)

Savez-vous ce que disent les arbres lorsque la hache entre dans la forêt ? "Regardez : le manche est l'un des nôtres…" (Sorj Chalandon)


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : mike, philippe et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par Maël Soucaze et Elglobo © phpBB.fr