STRATEGIKON

100 % Wargame
graphique
Nous sommes actuellement le Sam 22 Fév 2020 07:36

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 73 messages ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Auteur Message
Message non luPublié: Ven 5 Mars 2010 18:42 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Dim 28 Sep 2008 15:16
Message(s) : 685
Localisation : Entre Mulhouse et Belfort...
Ordre des anciens 2003 (1) Médaille des comptes rendus (2) Médaille des petits posteurs (1) Médaille de l'antiquité (1)
JustinSwanton a écrit:
Je l'espere. Cette fois je vise le general spartiate lui-meme avec ma colonne thebaine. Ca devient personel... :duel:


Exact. Une imprudence de ma part et je vais suer pour corriger le tir. Mais c'est beaucoup plus intéressant !

Les images sous peu...

_________________
Le socialisme, c'est lorsque la liberté arrive chez les gens les plus pauvres.” - Carlo Rosselli


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Ven 5 Mars 2010 21:29 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Dim 28 Sep 2008 15:16
Message(s) : 685
Localisation : Entre Mulhouse et Belfort...
Ordre des anciens 2003 (1) Médaille des comptes rendus (2) Médaille des petits posteurs (1) Médaille de l'antiquité (1)
Deuxième bataille: La revanche du Thébain ?

Nous remettons le couvert dans la foulée.
Etat d'esprit des deux belligérants ?

Le Thébain: "Rogntudju !"
Le Spartiate: "M'enfin !"

Bref, y a de la vengeance dans l'air...

Les armées se déploient:

Situation à l'issue du Tour 1:


Image


Situation à l'issue du Tour 2:


Image


Il y a donc des changements importants chez le Thébain. La grand phalange est cette fois-ci placée sur l'autre flanc, toujours secondée par le Bataillon sacré. La cavalerie est répartie de façon plus équilibrée entre les deux ailes. Mystérieusement, l'infanterie légère est pour le moment mêlée à la ligne d'hoplites, laissant planer un voile sur son utilisation future.

Du côté du Spartiate, l'avancée est plus rapide (les règles concernant l'effet de la colline ayant été bien comprise cette fois), mais reste prudente. Les vétérans spartiates restent au centre du dispositif. Cléombrotos semble se placer sur la gauche de la ligne des vétérans, ce qui aura une conséquence importante. Une grande partie des alliés se place à gauche, dans la perspective d'une collision à venir avec la grande phalange de l'ennemi. L'infanterie légère est à gauche afin de les soutenir. La cavalerie couvre les flancs, dans une répartition équilibrée.

_________________
Le socialisme, c'est lorsque la liberté arrive chez les gens les plus pauvres.” - Carlo Rosselli


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Sam 6 Mars 2010 21:54 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Dim 28 Sep 2008 15:16
Message(s) : 685
Localisation : Entre Mulhouse et Belfort...
Ordre des anciens 2003 (1) Médaille des comptes rendus (2) Médaille des petits posteurs (1) Médaille de l'antiquité (1)
Situation à l'issue du tour 3:


Image


Tour 4: la charge est imminente !


L'armée spartiate a à peu près achevé son déploiement. Les vétérans spartiates forment un centre puissant dont la capacité à briser la ligne ennemi sera décisif pour l'issue de la lutte. La cavalerie à droite reste en retrait, craignant d'être débordée par celle de l'ennemie. A gauche , une forte concentration de troupe est destinée à soutenir le choc avec la phalange thébaine. L'infanterie légère est notamment en position pour harceler celle-ci.

L'armée thébaine semble confirmer son déploiement initial: une grande ligne d'infanterie centrale avec la pointe, constituée de la grande phalange et du Bataillon sacré, située à droite. La cavalerie couvre les ailes et menacent celles de l'ennemi.

On notera que chaque armée tend à freiner les troupes placées face au plus fort de la ligne ennemie.

Mais Epaminondas prépare une petite surprise... avec l'aide de quelques dieux capricieux.

Image

_________________
Le socialisme, c'est lorsque la liberté arrive chez les gens les plus pauvres.” - Carlo Rosselli


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Dim 7 Mars 2010 02:08 
Pousse pions
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 23:12
Message(s) : 192
Localisation : Nice
Médaille des 10 ans (1) Ordre des anciens 2007 (1) Médaille de Cannes (1) Médaille GBOH (1)
La situation est intéressante. Manifestement des leçons ont été tiré de la bataille précédente. Avec en sus du suspense...

_________________
Il est toujours sage de penser que César sait toujours ce qu'il va savoir.


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Dim 7 Mars 2010 10:42 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Dim 28 Sep 2008 15:16
Message(s) : 685
Localisation : Entre Mulhouse et Belfort...
Ordre des anciens 2003 (1) Médaille des comptes rendus (2) Médaille des petits posteurs (1) Médaille de l'antiquité (1)
Tour 5: le combat s'engage


Le joueur thébains exploite enfin les grandes capacités de manoeuvre de son armée: les dieux auront leurré les Spartiates !
Epaminondas fait exécuter à sa phalange un rapide mouvement de conversion et la replace plus au centre de son dispositif, prête à prendre en enfilade la ligne des vétérans spartiates.
Parallèlement, les cavaliers thébains chargent sur les ailes et, de façon prévisible, cherchent à déborder les Spartiates. Ces charges sont très efficace: trois des quatre unités de cavaliers spartiates sont affaiblies, alors que les thébains sont quasi indemne. Ce revers inattendu est inquiétant pour la suite.


Image


Les Spartiates doivent désormais s'adapter à la nouvelle situation.
Une faiblesse inquiétante apparaît dans mon placement de troupes: l'unité de mon général Cléombrotos est précisément celle qui va recevoir le choc de la phalange thébaine. Ce choc est désormais inévitable. L'armée spartiate n'a pas les capacités de manoeuvre de son ennemi. Il n'est plus temps de se réorienter: il faut charger ! L'infanterie spartiate est excellente et elle a déjà gagner un demi tour par rapport à la phalange thébaine: le centre ennemi peut être brisé que les Thébains ne prennent l'avantage. De plus une unité d'infanterie légère est ramener vers le centre en vue de gêner l'assaut de la phalange thébaine. Enfin, à gauche de la ligne d'infanterie, la perte de la couverture de cavalerie pour les Thébains permet de glisser un unité d'infanterie légère sur les arrières du Bataillon sacré et d'obtenir une attaque forte dns ce secteur.
La cavalerie sur les ailes doit reculer: le risque est très grand qu'elle ne craque au prochain tour, bien plus vite que prévu.

La charge spartiate est efficace: plusieurs unités béotiennes sont affaiblies, laissant envisager l'élimination de certaines dès le prochain tour.

Malgré les difficultés sur les ailes, j'ai confiance: la phalange de l'ennemi devrait être neutralisée et j'ai l'avantage partout ailleurs sur la ligne d'infanterie.



Image

_________________
Le socialisme, c'est lorsque la liberté arrive chez les gens les plus pauvres.” - Carlo Rosselli


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Dim 7 Mars 2010 13:28 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Dim 28 Sep 2008 15:16
Message(s) : 685
Localisation : Entre Mulhouse et Belfort...
Ordre des anciens 2003 (1) Médaille des comptes rendus (2) Médaille des petits posteurs (1) Médaille de l'antiquité (1)
Tour 6 première partie: l'affaire se complique pour Sparte


Comme prévu, les Thébains relancent l'assaut sur les ailes et la grande phalange charge, tandis que la ligne d'infanterie béotienne recule sous la pression des Spartiates.



Image


Ce qui était un peu moins prévu, c'était l'efficacité de la charge thébaine: l'ennemi touche par deux fois les Hippeis accompagnant Cléombrotos, fragilisant plus vite qu'attendu l'aile gauche de la ligne spartiate (le deuxième coup étant transféré à l'unité double aux côtés des Hippeis: Legion simule ainsi l'usure d'une ligne de combattants).



Image


Sur l'aile droite, c'est encore pire: la cavalerie spartiate vole en éclat et les arrières de l'armée sont désormais sans protection.

Image


A l'aile gauche spartiate, la situation, sans être aussi désastreuse, est grave: les combats tournent encore à la faveur des Thébains et la cavalerie spartiate menace également de s'effondrer.


Image


Un début de tour qui confirme la bonne forme de l'armée thébaine, très en réussite sur les dés. Le plan spartiate n'est toujours pas mis en échec et les chances de victoire restent bonnes, mais si le sort s'acharne l'avantage stratégique gagné par l'armée lacédémonienne ne suffira pas à remporter la journée.

_________________
Le socialisme, c'est lorsque la liberté arrive chez les gens les plus pauvres.” - Carlo Rosselli


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Dim 7 Mars 2010 15:11 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 10:46
Message(s) : 2195
Localisation : Rennes
Ordre des anciens 2005 (1) Médaille des 1000 messages (1) Médaille des petits posteurs (2) Traducteur (1) Médaille du blog (1) Médaille de cyberboard (1) Organisateur de conventions (1)
Fou de Bourgbarré (1) Médaille du Soleil couchant (1) Médaille GBOH (1) Médaille Au fil de l'épée (1) Médaille de la série GCACW (1) Médaille de l'antiquité (1)
La suite!!! :pleurer:
Passionnant!! :prof:

edit: je lis sur BGG que le système de règles de LEGION s'inspire de celui de DBA... tu peux confirmer Pyrrhos?

_________________
aTomm


Dernier post le 07/04/2019: Freedom ! Liberté ! ελευθερία !
https://dimicatio.blogspot.com/


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Dim 7 Mars 2010 17:47 
Pousse pions

Inscrit(e) le : Jeu 9 Oct 2008 19:36
Message(s) : 184
Localisation : Barjac (30)
Ordre des anciens 2003 (1) Médaille des Binouzards (1) Baroudeur ardéchois (1)
Je trouve les armées très manoeuvrantes pour de l'antique. C'est voulu ou c'est que vous consacrez beaucoup d'efforts à faire ses manoeuvres avant le choc ?


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Dim 7 Mars 2010 17:55 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Dim 28 Sep 2008 15:16
Message(s) : 685
Localisation : Entre Mulhouse et Belfort...
Ordre des anciens 2003 (1) Médaille des comptes rendus (2) Médaille des petits posteurs (1) Médaille de l'antiquité (1)
aTomm a écrit:
je lis sur BGG que le système de règles de LEGION s'inspire de celui de DBA... tu peux confirmer Pyrrhos?


Je ne connais qu'un peu "Champs de bataille", dérivé de DBM donc voisin de DBA je suppose ?
Il n'y a d'organisation en ailes à Legion. Il y a par contre une organisation des unités en groupes pour le calcul des points de commandement dépensés pour activer les unités. Mais un groupe peut se composer d'autant d'unités que l'on veut du moment qu'elles sont adjacentes: l'idée du système Legion, c'est que les armées portent en elles leur propre potentiel d'activation, variant simplement en fonction de l'inspiration du moment (par exemple, les armées à Leuctres disposent de 14 à 18 points suivant le lancer au début de la bataille).
Pour les combats eux-mêmes, la table est très différente des autres systèmes et une unité touchée devient affaiblie avant d'être éliminée. Mais un coup sur une unité affaiblie peut être transférée à une ou plusieurs voisines si elles égalent la valeur de celle touchée.
Donc je ne pense pas que cela se retrouve à DBA. J'ignore d'où vient cette idée d'un lien entre les deux systèmes. Peut-être simplement du fait que Legion a été initialement conçue pour le jeu avec figurines ?

_________________
Le socialisme, c'est lorsque la liberté arrive chez les gens les plus pauvres.” - Carlo Rosselli


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Dim 7 Mars 2010 18:04 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Dim 28 Sep 2008 15:16
Message(s) : 685
Localisation : Entre Mulhouse et Belfort...
Ordre des anciens 2003 (1) Médaille des comptes rendus (2) Médaille des petits posteurs (1) Médaille de l'antiquité (1)
Didi a écrit:
Je trouve les armées très manoeuvrantes pour de l'antique. C'est voulu ou c'est que vous consacrez beaucoup d'efforts à faire ses manoeuvres avant le choc ?


Ben en fait, pas tant que cela. En tout cas, dans le détail, beaucoup moins qu'à GBOH. Les contraintes sont fortes: maintenir des lignes cohérentes, difficulté des hoplites à manoeuvrer près de l'ennemi... Pour les Spartiates la simple séparation de l'armée en deux masses représente déjà la perte d'une part importante des points de commandement.
La principale manoeuvre de notre partie, c'est la conversion de la phalange thébaine. Du côté spartiate, il y a les pérégrinations d'une unité d'infanterie légère, mais c'est un type d'unité par essence très mobile.
Si l'on regarde bien le déroulement des batailles, les armées ne varient quasiment pas du déploiement initial. Il y a des petits mouvements de détails qui peuvent être très importants, mais pour une bonne part, la bataille finit par suivre sa propre inertie, ainsi pour les chocs d'infanterie lourde.
Peut-être une part de l'impression de manoeuvre vient de la capacité des lignes à reculer: en fait cela peut être aussi interpréter comme l'effet de la pression ennemie. D'ailleurs l'adversaire recolle dans la foulée: le principal avantage du recul s'est de limiter le combat à une seule phase au lieu de deux, et donc de gagner du temps, ou de prolonger la résistance (ce qui est l'effet naturel d'un mouvement de recul d'un combattant).

Donc il faudrait regarder dans le détail: à quelles manoeuvres précises penses-tu ?

_________________
Le socialisme, c'est lorsque la liberté arrive chez les gens les plus pauvres.” - Carlo Rosselli


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 73 messages ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par Maël Soucaze et Elglobo © phpBB.fr