STRATEGIKON

100 % Wargame
graphique
Nous sommes actuellement le Ven 22 Nov 2019 15:49

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 73 messages ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 8  Suivant
Auteur Message
Message non luPublié: Dim 28 Fév 2010 20:33 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Dim 28 Sep 2008 15:16
Message(s) : 685
Localisation : Entre Mulhouse et Belfort...
Ordre des anciens 2003 (1) Médaille des comptes rendus (2) Médaille des petits posteurs (1) Médaille de l'antiquité (1)
Arnauld a écrit:
C'est quoi ce jeu ? Ca déchire didon !!


Un parfait compromis entre simplicité (si ce n'est que la règle suit un plan un peu bizarre...) et historicité.

_________________
Le socialisme, c'est lorsque la liberté arrive chez les gens les plus pauvres.” - Carlo Rosselli


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Dim 28 Fév 2010 20:46 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Dim 28 Sep 2008 15:16
Message(s) : 685
Localisation : Entre Mulhouse et Belfort...
Ordre des anciens 2003 (1) Médaille des comptes rendus (2) Médaille des petits posteurs (1) Médaille de l'antiquité (1)
Tour 4: Le combat s'engage !

L'armée thébaine avance et ses ailes chargent les Spartiates.
Toutefois, ces charges posent deux problèmes:
- Les cavaliers béotiens de l'aile droite se sont séparés de leur ligne, ouvrant une brèche imprudente compte tenu de la supériorité numérique de l'ennemi dans ce secteur.
- Sur l'aile gauche thébaine, la charge des cavaliers entrave la progression de la grande phalange, offrant un répit précieux à mon infanterie bien couverte par l'infanterie légère.

Image

A son tour l'armée spartiate charge: les vétérans lacédémoniens se portent au contact de l'infanterie béotienne, décidés à vaincre avant que la phalange thébaine ne puisse faire parler sa puissance. Une unité de cavaliers spartiates profitent de la brèche à gauche pour déborder la ligne ennemie.
A droite, mes troupes reculent prudemment sous la pression ennemie.

Image

Les premiers combats me sont favorables: sur la gauche, les cavaliers et l'infanterie béotiens sont rapidement affaiblis, aggravant la fragilité de l'aile droite ennemie.

Image

_________________
Le socialisme, c'est lorsque la liberté arrive chez les gens les plus pauvres.” - Carlo Rosselli


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Dim 28 Fév 2010 22:22 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Dim 28 Sep 2008 15:16
Message(s) : 685
Localisation : Entre Mulhouse et Belfort...
Ordre des anciens 2003 (1) Médaille des comptes rendus (2) Médaille des petits posteurs (1) Médaille de l'antiquité (1)
Tour 5: Premières pertes

La cavalerie béotienne de l'aile droite est contrainte de se retirer si elle veut échapper à une destruction précoce.
A l'aile gauche, Epaminondas et la phalange thébaine, épaulée par le bataillon sacré sur sa gauche, parviennent enfin au contact de l'infanterie légère ennemie. Une partie de celle-ci est rapidement détruite. Les cavaliers poursuivent leur charge furieuse contre mon aile droite, mais ceci les amènent au contact de mes hoplites, bien supérieurs et en position plus élevée.
Au centre, les combattants spartiates prennent l'ascendant et détruisent une unité d'hoplites béotiens.

Image


Mon aile gauche, sans adversaire, s'avance lentement (les hoplites sont durs à manoeuvrer). Les fantassins légers lui faisant face, débordés par le nombre, sont détruits. Au même moment, une unité de cavaliers spartiates est envoyée sur les arrières de la ligne d'infanterie ennemie: par eux-même ils ne sont pas très dangereux, mais leur présence va générer des bonus pour les assauts de mes hoplites et gêner les attaques de l'ennemi.

A droite, je replis mes cavaliers en difficulté, mais mes hoplites ne font pas de quartier et détruisent les imprudents cavaliers venus se frotter à eux.

Image


Les combats au centre tournent très largement en faveur des Spartiates. L'excellence des combattants lacédémoniens, la présence pénalisante des cavaliers sur les arrières de l'ennemi et des dés favorables (il faut le reconnaître !) aboutissent à un affaiblissement critique de la ligne d'infanterie béotienne. La situation est d'autant plus grave que les unités spartiates sont indemnes et que la phalange thébaine n'est pas encore parvenue au choc avec les hoplites de mon aile droite.

Image


Bilan de la situation à l'issue de ce tour:


    - L'aile droite thébaine est "en l'air"
    - L'aile gauche ne parvient toujours pas à valoriser sa puissance et a même subi des pertes sensibles parmi la cavalerie
    - Les Spartiates sont en passe de percer au centre

_________________
Le socialisme, c'est lorsque la liberté arrive chez les gens les plus pauvres.” - Carlo Rosselli


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Lun 1 Mars 2010 19:08 
Pousse pions
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 23:12
Message(s) : 191
Localisation : Nice
Médaille des 10 ans (1) Ordre des anciens 2007 (1) Médaille de Cannes (1) Médaille GBOH (1)
Une situation classique où un camp ne parvient pas à utiliser son point fort, tandis que son adversaire y parvient.

_________________
Il est toujours sage de penser que César sait toujours ce qu'il va savoir.


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Lun 1 Mars 2010 19:33 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Dim 28 Sep 2008 15:16
Message(s) : 685
Localisation : Entre Mulhouse et Belfort...
Ordre des anciens 2003 (1) Médaille des comptes rendus (2) Médaille des petits posteurs (1) Médaille de l'antiquité (1)
SPQR a écrit:
Une situation classique où un camp ne parvient pas à utiliser son point fort, tandis que son adversaire y parvient.


C'est ce sur quoi je misais: gagner avec les Spartiates avant que la phalange thébaine ne détruise une partie de mes troupes. Ce qui explique la présence de mon infanterie légère face à elle: ces fantassins servent à freiner le plus possible le moment du contact avec mes hoplites.
C'est une course de vitesse, et les Spartiates sont en train de la gagner.

_________________
Le socialisme, c'est lorsque la liberté arrive chez les gens les plus pauvres.” - Carlo Rosselli


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Mar 2 Mars 2010 14:34 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Dim 28 Sep 2008 15:16
Message(s) : 685
Localisation : Entre Mulhouse et Belfort...
Ordre des anciens 2003 (1) Médaille des comptes rendus (2) Médaille des petits posteurs (1) Médaille de l'antiquité (1)
Tour 6: Mêlée furieuse !

Le combat se prolonge au centre. Les Béotiens sont fragilisés mais ne cèdent pas. Une unité spartiate est affaiblie.
Les Thébains essaient de repositionner leur cavalerie sur les ailes. Surtout, la grande phalange se réoriente afin de pouvoir charger la ligne d'infanterie spartiate. l'hexagone de front droit de la phalange étant libre, elle pourra s'y déplacer pour entrer en contact avec l'ennemi. En effet, la règle interdit à une unité d'hoplites d'entrer dans un hexagone de front gauche si celui est adjacent à une unité ennemie: ceci simule la tendance à la déviation vers la droite des hoplites en approche de l'ennemi.

Image

Profitant de la défaite de l'aile droite ennemie, les Spartiates entreprennent de déborder son centre. Mais l'opération est lente, conséquence de la grande difficulté à manoeuvrer des hoplites.
Sur l'aile droite, se sentant désormais en supériorité, les hoplites alliés, flanqués de cavaliers, dévalent la colline et chargent la cavalerie et l'infanterie légère béotiennes.
Au centre, le combat se prolonge entre les deux lignes d'infanterie, tandis qu'à l'extrême droite de cette ligne, les Spartiates se réorientent pour recevoir la charge de la phalange thébaine.

Image

_________________
Le socialisme, c'est lorsque la liberté arrive chez les gens les plus pauvres.” - Carlo Rosselli


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Mar 2 Mars 2010 17:40 
Consul de la rosette lyonnaise
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Mer 1 Oct 2008 13:47
Message(s) : 1315
Localisation : Lugdunum
Membre d'Honneur (1) Ordre des anciens 2003 (1) Médaille des petits posteurs (1) Concepteur de jeu (1) Editeur de jeu (1) Traducteur (1) Historien (1)
Médaille des scribouillards (2) Rencontres Lyonnaises (1) Médaille de Cannes (1) Médaille de l'antiquité (1)
la suiiiiiiiiiiiiiiiiite :?:

_________________
Mon premier Kiki Starter sur Heroes of Normandie
CAESAR IMPERATOR : BRITANNIA
PYRRHUS IMPERATOR


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Mer 3 Mars 2010 00:40 
Pousse pions
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 23:12
Message(s) : 191
Localisation : Nice
Médaille des 10 ans (1) Ordre des anciens 2007 (1) Médaille de Cannes (1) Médaille GBOH (1)
Si j'étais le commandant spartiate, je serais inquiet de voir mon aile droit se scinder alors que la grosse phalange thébaine déboule dessus.... Sauf si mon aile gauche était en train de se rabattre sur le centre adverse après avoir dispersé son aile droite...

_________________
Il est toujours sage de penser que César sait toujours ce qu'il va savoir.


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Mer 3 Mars 2010 08:14 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Dim 28 Sep 2008 15:16
Message(s) : 685
Localisation : Entre Mulhouse et Belfort...
Ordre des anciens 2003 (1) Médaille des comptes rendus (2) Médaille des petits posteurs (1) Médaille de l'antiquité (1)
SPQR a écrit:
Si j'étais le commandant spartiate, je serais inquiet de voir mon aile droit se scinder alors que la grosse phalange thébaine déboule dessus.... Sauf si mon aile gauche était en train de se rabattre sur le centre adverse après avoir dispersé son aile droite...


Elle ne se scinde pas vraiment: les fantassins légers permettent de maintenir la cohésion de la ligne, et l'ennemi n'a pas d'infanterie lourde pour les menacer. Je mise sur une défaite rapide de la cavalerie ennemie dans ce secteur. Mes unités formant une ligne continu, cela me permet d'économiser les points de commandement et de m'assurer de pouvoir tout activer tout en disposant de quelques bonus d'assaut.
Bien entendu, l'idée finale est, après avoir dispersé la cavalerie ennemie à droite et l'infanterie à gauche, de profiter de l'élan pour rabattre mon infanterie sur les flancs de la phalange thébaine, si celle-ci n'a pas déjà paniqué du fait de la déroute du reste de l'armée.

_________________
Le socialisme, c'est lorsque la liberté arrive chez les gens les plus pauvres.” - Carlo Rosselli


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Mer 3 Mars 2010 14:24 
Grognard

Inscrit(e) le : Lun 29 Sep 2008 11:57
Message(s) : 918
Pyrrhos a écrit:
Arnauld a écrit:
C'est quoi ce jeu ? Ca déchire didon !!


Un parfait compromis entre simplicité (si ce n'est que la règle suit un plan un peu bizarre...) et historicité.


oui, mais encore ... :gratte: ;) (éditeur ? support: "carton" ou en ligne ?, etc...). Merci.

S'agirait t'il d'une version "électronique" du Legion publié à la fin des années 90 par "The Society of Ancients" ?


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 73 messages ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 8  Suivant

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par Maël Soucaze et Elglobo © phpBB.fr