STRATEGIKON

100 % Wargame
graphique
Nous sommes actuellement le Jeu 27 Juin 2019 10:20

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 55 messages ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Auteur Message
Message non luPublié: Lun 26 Oct 2009 21:53 
Pousse pion

Inscrit(e) le : Lun 29 Sep 2008 12:20
Message(s) : 86
WiFDaniel a écrit:
Petite faute d'inattention des allies sans doute: ce TRS aurait du etre place a Batavia a l'abri de tout avion allemand :)


Ah oui, je ne sais pourquoi nous oublions toujours les Indes Néerlandaises :oops: (j’avais fait la même erreur lors de notre partie précédente et le transport avait été coulé par la Luftwaffe…)

Pedros a écrit:
Intéressant ceci. Ton adversaire a juré craché qu'il ne passait jamais sur ce site ?


Eh bien, je sais qu’il connaît le site, mais selon ce qu’il me dit, il n’y passe en effet jamais, mais bon, de toute façon tout plan est modifiable suivant les circonstances… :D

Pedros a écrit:
L'hex de Cheng-Chow est vraiment vulnérable en début de partie. Peut-être vaut-il mieux laisser ville ouverte ? Ce ne change rien pour les chits.


Oui, ce serait sans doute plus sage en effet. Le problème vient je crois de nos habitudes ‘Table D10’. Avec celle-ci, même un assaut à du 5/1 pouvait réserver une très mauvaise surprise :evil: . Avec la 2D10 et vu les bonus, je ne risquais pas grand-chose.

Pedros a écrit:
Très bien rédigé et structuré, ce CR :clapclap:


Merci :oops:

Pedros a écrit:
Oui, d'une façon générale, on dirait que l'Axe consomme beaucoup de BP et de Chit US joufllus (ceux de 39, miam), en ce début de partie.
Une partie qui s'annonce passionnante.


Oui, je devrais me calmer un peu sinon je vais avoir les USA sur le dos bien trop tôt et une Wehrmacht squelettique. A noter, j’ai oublié de le signaler, que l’URSS a conquis l’Est de la Pologne et les Etats Baltes ( -1 Us entry au total)


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Lun 26 Oct 2009 21:54 
Pousse pion

Inscrit(e) le : Lun 29 Sep 2008 12:20
Message(s) : 86
Janvier / Février 1940. Bruxelles dans la tourmente (3 impulses seulement !)

L’Axe gagne péniblement l’initiative (via un re-roll) et passe immédiatement à l’offensive malgré la neige. Une bataille aérienne voit l’anéantissement des chasseurs Belges et Français, mais les Stukas échouent leur bombardement : qu’à cela ne tienne, les blindés, après s’être laborieusement extirpés de la neige, balayent tout sur leur passage et Bruxelles est entièrement encerclée :D ! Le Reich pousse un long soupir de soulagement, le désastre à l’ouest n’est pas passé loin, mais le danger est désormais passé : les ploutocrates décadents, faibles et frileux, n’oseront jamais quitter leur nid douillet alors que le thermomètre est au plus bas.

Le Bomber Command brise bruyamment ce doux espoir et pilonne avec force les positions de la Wehrmacht, non sans succès, mais le pire restait à venir : les troupes Franco-Belges passent à l’offensive, venant de Lille et de Bruxelles, bien décidées à briser l’encerclement de la capitale ! Le gros Goering cède aux injonctions des généraux inquiets et fait décoller immédiatement tout ce qui est encore capable de voler : les B-109 écrasent les derniers chasseurs Français et ouvrent le chemin aux Stukas, qui bombardent sans relâche, brisant net l’assaut allié, qui se solde par un désastre. Bruxelles reste encerclée, le général Georges perd espoir, mais ses troupes résistent toujours : l’artillerie du Reich bombarde en effet en vain la capitale et l’OKW, qui estime avoir pris bien assez de risques ainsi, décide de temporiser et se contente de renforcer ses positions en attendant le retour du beau temps.


En méditerranée, les renforts Italiens ne cessent d’affluer et le tour extrêmement court ne permet guère à l’Angleterre de se renforcer.

En Chine, Yamamoto tente un bombardement massif suivi d’un assaut à la baïonnette : les deux échouent lamentablement et le haut commandement Impérial décrète la fin des hostilités sur ce front… En attendant l’arrivée des renforts blindés qui sortent des usines de production fin février.


Conclusion du tour

Bruxelles reste aux mains des alliés, 4 mois après la déclaration de guerre du Reich à la Belgique, mais la fière et majestueuse capitale est complètement isolée et les Français ne sont plus ravitaillés.


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Lun 26 Oct 2009 21:56 
Pousse pion

Inscrit(e) le : Lun 29 Sep 2008 12:20
Message(s) : 86
Mars / Avril 1940. Entre espoir et désespoir


La guerre à l’ouest

Un beau temps soudain décide l’OKW à lancer prématurément l’offensive (« Cela ne nous a pas si mal réussi la dernière fois » affirme t-il, oubliant que Bruxelles tient toujours :roll: ) : offensive chit sur Runsdtedt. Bruxelles est prise d’assaut et une double percée est effectuée par les blindés. La première permet d’expulser les Français du nord de la Belgique puis d’atteindre Calais dans la foulée. La seçonde, au sud de Lille, débouche sur la prise d’une ressource puis de l’écrasement dans la foulée d’une faible unité d’infanterie française : les chars allemands atteignent les faubourgs de Paris ! Encore un petit effort et nos troupes pourront passer la fin de l’hiver au Moulin Rouge :P ! La Hongrie, pressentant sans doute la future victoire du Reich, entre en guerre à ses côtés.


Mais l’avancée allemande est fragile et les Anglais décident de mettre une fois de plus leur grain de sel (ces empêcheurs de tourner en rond vont-ils encore longtemps abuser de notre patience et empêcher l’inéluctable domination du Reich de 1000 ans sur l’Europe continentale :evil: ?) : leurs bombardiers clouent la moitié des blindés allemands puis le général Gort lance le corps expéditionnaire britannique quasi au grand complet sur le maillon faible des lignes allemandes, une unité d’infanterie de montagne. Les Stukas interviennent massivement, la RAF aussi et les pertes aériennes sont lourdes des deux côtés, mais quelques bombardiers allemands passent et permettent aux allemands de se replier en bon ordre : la tenaille est cependant refermée, les blindés allemands sont isolés.

Image

L’OKW cependant ne panique pas : une fois encore, la Luftwaffe a permis d’éviter le pire et les réserves terrestres sont importantes. Une rapide contre-offensive et l’ennemi sera balayé, en vérité tout va pour le mieux et cette contre-offensive alliée ne fera qu’accélérer la chute de la France.

Des tempêtes s’abattent alors sur l’Europe et l’OKW doit se rendre à l’évidence : tout assaut n’a que 25% de chances de réussir, au mieux. Les Alliés n’ont cependant pas de meilleures chances contre les blindés isolés devant Paris et, surtout, ne peuvent pas se permettre un échec qui entrainerait la rupture totale de leur front, faute de réserves. Le Reich décide donc de patienter et, pour tromper l’ennui, lance ses sous-marins le long des côtes de Dakar : 600.000 tonnes de navires marchands alliés sont coulés, l’Amirauté s’interroge sur le rayon d’action apparemment si étendu des U-Boats, merveille de technologie longuement vantée par la propagande du Reich ( la réalité est plus prosaïque et on parle discrètement de sous-marins ravitailleurs, surnommés affectueusement ‘Les Vaches à lait’, mais Goebbels trouvait ce nom trop peu accrocheur).

Des escadrilles de chasseurs Hongrois arrivent sur le front pour tenter de combler l’hémorragie subie par la Luftwaffe lors des combats en France (la propagande parle d’observateurs alliés venus admirer de plus près les superbes manœuvres de la Luftwaffe, qui n’a nul besoin d’aide pour vaincre les ploutocrates décadents). Londres riposte en annulant l’envoi d’une escadrille de chasseurs prévue pour l’Egypte : elle passe sous le commandement du corps expéditionnaire anglais en France. Des navires Français quittent la métropole, craindrait-on une future capitulation ?

Enfin, les tempêtes s’achèvent et la Wehrmacht, après avoir contemplé la pluie tomber, décide de relancer l’assaut pour libérer ses blindés : c’est un échec, l’OKW ordonne l’arrêt des hostilités en attendant le retour du beau temps (il faut bien laisser aux Français une occasion pour capituler).


Dernière édition par Danton le Lun 26 Oct 2009 22:16, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Lun 26 Oct 2009 21:58 
Pousse pion

Inscrit(e) le : Lun 29 Sep 2008 12:20
Message(s) : 86
La guerre en méditerranée

Suite aux incessantes protestations de Berlin, qui atteignent leur paroxysme quand Londres décide d’engager dans la bataille de France ses chasseurs prévus initialement pour l’Egypte, Rome se décide enfin et déclare la guerre à l’Angleterre (+1 us chit). La flotte et les sous-marins Italiens réalisent une sortie massive, mais c’est un coup d’épée dans l’eau : pas un navire anglais n’est trouvé :evil: . Cette entrée en matière ratée est rapidement suivie de deux mauvaises nouvelles : la France, malgré sa situation très précaire, entre en guerre aux côtés de son allié Anglais (-1 us entry) et les porte-avions de la Royal Navy coulent les convois de ravitaillement Italiens. La Libye n’est plus ravitaillée !

Après avoir copieusement invectivé l’ambassadeur allemand (« Je l’avais bien dit, l’Italie ne sera pas prête pour la guerre avant 1942 !), Mussolini retrousse ses manches et relance l’assaut avec vigueur : le ravitaillement est rétabli après une courte bataille aéro-navale qui se termine en victoire italienne (1 Nav anglais abattu) et Balbo lance enfin ses troupes en Egypte. On raconte que les Italiens avancent vers Alexandrie les yeux tournés vers Tobrouk : le précieux ravitaillement arrivera t-il bien ?

Image


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Lun 26 Oct 2009 21:58 
Pousse pion

Inscrit(e) le : Lun 29 Sep 2008 12:20
Message(s) : 86
La guerre en Chine

Les blindés tant attendus arrivent sur le front le jour anniversaire de l’Amiral Yamamoto, qui décide de tester immédiatement son nouveau jouet (il est d’autant plus ravis que le général Umezu, bloqué devant Si-An, espérait lui aussi ces blindés) : les chinois sont bousculés et une ressource est capturée. Après avoir fait le plein d’essence, les blindés repartent en avant et une farouche bataille commence devant Kwei-Yang. La pathétique aviation nationaliste intervient et, surprise, abat les chasseurs Japonais. L’affront fait au Mikado est lavé dans le sang : la grande ville est prise d’assaut ! Victoire stratégique de la plus haute importance, le soutien économique allié à la Chine sera désormais limité aux seules usines de Kunming.

Image

Conclusion du tour

J’ai probablement claqué mon offensive chit un peu tôt, le mauvais temps m’a empêché d’exploiter mes succès, mais ceux-ci demeurent : Bruxelles est enfin conquise, le front ennemi est affaibli et, surtout, l’aviation alliée a été massacrée. Le printemps sera chaud en France et, une fois encore, le gain de l’initiative sera cruciale : je dois l’obtenir pour libérer rapidement mes blindés isolés. En Chine, le Japon a remporté un succès d’importance sur le long terme.


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Mar 27 Oct 2009 17:17 
Rat de bibliothèque
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 16:04
Message(s) : 5905
Localisation : Paris
Médaille des petits posteurs (1) Médaille de la chance (1) 13° stratège (1) Médaille OCS (1) Médaille World in flames (1)
Danton a écrit:
Pedros a écrit:
L'hex de Cheng-Chow est vraiment vulnérable en début de partie. Peut-être vaut-il mieux laisser ville ouverte ? Ce ne change rien pour les chits.


Oui, ce serait sans doute plus sage en effet.


En fait, si on laisse Cheng-Chow libre au setup, on permet au japonais une attaque puissante sur Si-An dès la première impulse. Si les japonais sont contraints d'attaquer d'abord Cheng-Chow, la météo peut devenir mauvaise et retarder l'attaque de Si-An jusqu'à ce que des renforts chinois permettent d'avoir une deuxième ligne.

Daniel


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Mar 27 Oct 2009 17:23 
Rat de bibliothèque
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 16:04
Message(s) : 5905
Localisation : Paris
Médaille des petits posteurs (1) Médaille de la chance (1) 13° stratège (1) Médaille OCS (1) Médaille World in flames (1)
Danton a écrit:
une farouche bataille commence devant Kwei-Yang (...) la grande ville est prise d’assaut ! Victoire stratégique de la plus haute importance, le soutien économique allié à la Chine sera désormais limité aux seules usines de Kunming.


D'après la carte, le ravitaillement par la route de Birmanie était déjà bloquée par la ZoC exercée par les unités dans la forêt à l'est de Kwei-Yang.

Daniel


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Mar 27 Oct 2009 17:24 
Rat de bibliothèque
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 16:04
Message(s) : 5905
Localisation : Paris
Médaille des petits posteurs (1) Médaille de la chance (1) 13° stratège (1) Médaille OCS (1) Médaille World in flames (1)
Danton a écrit:
J’ai probablement claqué mon offensive chit un peu tôt, le mauvais temps m’a empêché d’exploiter mes succès, mais ceux-ci demeurent : Bruxelles est enfin conquise, le front ennemi est affaibli et, surtout, l’aviation alliée a été massacrée. Le printemps sera chaud en France et, une fois encore, le gain de l’initiative sera cruciale : je dois l’obtenir pour libérer rapidement mes blindés isolés. En Chine, le Japon a remporté un succès d’importance sur le long terme.


Ce match en France est passionant. Je ne me souviens pas avoir vu tant d'attaques et de contre-attaques alliées. Si je compte bien, cela doit faire 4 fois que les alliés tentent d'assaillir les allemands, et ils réussissent plutôt bien. D'ailleurs, à combien se montent les pertes allemandes (hors OC) ?

Daniel


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Mer 28 Oct 2009 09:36 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 08:41
Message(s) : 1067
Localisation : Garons (Nîmes)
Ordre des anciens 2006 (1) Médaille des petits posteurs (2) Médaille World in flames (1)
WiFDaniel a écrit:
Danton a écrit:
Pedros a écrit:
L'hex de Cheng-Chow est vraiment vulnérable en début de partie. Peut-être vaut-il mieux laisser ville ouverte ? Ce ne change rien pour les chits.


Oui, ce serait sans doute plus sage en effet.


En fait, si on laisse Cheng-Chow libre au setup, on permet au japonais une attaque puissante sur Si-An dès la première impulse. Si les japonais sont contraints d'attaquer d'abord Cheng-Chow, la météo peut devenir mauvaise et retarder l'attaque de Si-An jusqu'à ce que des renforts chinois permettent d'avoir une deuxième ligne.

Daniel


C'est vrai : je viens d'apprendre cela à mes dépens. Sauf que j'ai eu de la chance, le DRM final valant 18. Il s'en est fallu d'un cheveu.
Reste à savoir quelle unité on sacrifie à Cheng-Chow au setup. Pas évident comme choix.

_________________
Pierre (WIF addicted)
Partie en cours par VASSAL : WIFFE RAW7 Fascist Tide (Camp Allié - MJ44)
Traduction en cours : FA III (encadrés verts et options - y/c errata)


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Mer 28 Oct 2009 11:23 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Lun 29 Sep 2008 10:34
Message(s) : 518
Localisation : Bruxelles
Médaille de la bataille (1) Médaille du Trophée (2) Médaille Jours de gloire (1) Médaille napoléonienne (1)
une div, une petite milice ou une Gar.
la 2-2 de Kumning par exemple...

_________________
Homo homini lupus est


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 55 messages ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par Maël Soucaze et Elglobo © phpBB.fr