STRATEGIKON

100 % Wargame
graphique
Nous sommes actuellement le Mer 16 Oct 2019 12:13

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 98 messages ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 10  Suivant
Auteur Message
Message non luPublié: Sam 27 Sep 2008 08:15 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Ven 4 Juil 2008 10:22
Message(s) : 2097
Membre d'Honneur (1) Ancien modérateur (1) Chevalier de l'ordre du Ponton (1) Ordre des anciens 2002 (1) Médaille des 1000 messages (5) Médaille de la chance (1) Médaille des trappistes (1)
Médaille de la pelle (1)
danglard a écrit:
Bonjour,
C'est ma première partie de WIF et, logiquement, mon premier CR.
Et pour l'instant j'accroche grave à ce jeu.

Partie commencée en automne 2007

Pour l'axe :
Allemagne : Eric
Japon et Italie : Eric (votre serviteur), joueur débutant

Pour les alliés :
URSS et France : JP
Commonwealth, USA et Chine nationaliste : Guillaume, joueur débutant

Règles :
WIF FE classic (pas le dernier Draw apparemment) avec les divisions de AfA/AsA et les ingénieurs et forteresses de MiF

Bonne lecture !

_________________
C'est quand le moustique se pose sur tes testicules que tu comprends que la violence ne résout pas tout
---
Retraité du wargame


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Sam 27 Sep 2008 08:15 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Ven 4 Juil 2008 10:22
Message(s) : 2097
Membre d'Honneur (1) Ancien modérateur (1) Chevalier de l'ordre du Ponton (1) Ordre des anciens 2002 (1) Médaille des 1000 messages (5) Médaille de la chance (1) Médaille des trappistes (1)
Médaille de la pelle (1)
danglard a écrit:
La campagne de Pologne. Septembre 39 – Octobre 39

Septembre 39. Hitler se lève de mauvais poil et se dit l’air de rien : « Tiens ! Je vais envahir la Pologne ! » Aussitôt dit, aussitôt fait : les troupes allemandes, déjà positionnées à la frontière pour profiter du bon air de l’est, s’élancent et bousculent la défense polonaise. Celle-ci résiste honorablement et ne se rend que fin octobre.

Horrifiés par tant de barbarie, la France et le Commonwealth déclarent la guerre à l’Allemagne. La France aligne ses troupes face à la Belgique et à l’Allemagne tout en laissant une garnison surveiller les alpes où se masse plusieurs unités italiennes.
Le Royaume Uni débarque une importante BEF en France et organise ses convois à travers le globe.

Pendant ce temps, Staline, penché sur la carte de la Finlande écoute les rapports de ses généraux : « Ils sont trop forts, Petit père des peuples ! Nous ne sommes pas sur du tout de l’emporter. » Le maître de la Russie mordille sa moustache de rage et en compensation se jette sur la moitié est de la Pologne.

_________________
C'est quand le moustique se pose sur tes testicules que tu comprends que la violence ne résout pas tout
---
Retraité du wargame


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Sam 27 Sep 2008 08:16 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Ven 4 Juil 2008 10:22
Message(s) : 2097
Membre d'Honneur (1) Ancien modérateur (1) Chevalier de l'ordre du Ponton (1) Ordre des anciens 2002 (1) Médaille des 1000 messages (5) Médaille de la chance (1) Médaille des trappistes (1)
Médaille de la pelle (1)
danglard a écrit:
Les jap’ attaquent ! Septembre 39 – Décembre 39

Cela fait maintenant 3 ans que la Chine et le Japon sont en guerre.
Tchang Kei Check décide de replier ses troupes et abandonne les côtes aux Japonais. Ceux-ci se précipitent à leur suite avec tant d’allant qu’un corps de marine est piétiné par ses camarades lors de son débarquement à Canton ! Yamamoto s’empare de tout le sud maritime tandis que Terauchi rejoint un Umezu ivre de sa victoire à Cheng-Chow.

Craignant que la sauvagerie des japonais ne les pousse à quelque extrémité, les américains jouent profil bas et évacuent Mc Arthur des Philippines. Parallèlement, ils envoient des ingénieurs afin de remettre sur pied l’industrie aéronautique chinoise.

_________________
C'est quand le moustique se pose sur tes testicules que tu comprends que la violence ne résout pas tout
---
Retraité du wargame


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Sam 27 Sep 2008 08:16 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Ven 4 Juil 2008 10:22
Message(s) : 2097
Membre d'Honneur (1) Ancien modérateur (1) Chevalier de l'ordre du Ponton (1) Ordre des anciens 2002 (1) Médaille des 1000 messages (5) Médaille de la chance (1) Médaille des trappistes (1)
Médaille de la pelle (1)
danglard a écrit:
La drôle de guerre. Novembre 39 – Février 40

Tout en manœuvrant ses troupes vers le front français, l’Allemagne prend au passage le Danemark dont la flotte se réfugie en Angleterre et le gouvernement à Batavia dans les Indes Néerlandaises.
Aussitôt la Wehrmacht lance une opération combinée sur les Pays-Bas. Pour l’occasion, la Kriegsmarine sort en mer du nord et appuie un débarquement sur Amsterdam. La Hollande ne peut résister mais le débarquement coûte cher à l’assaillant. « La marine, c’est nul » soupire le Führer qui décide de construire des blindés.
L’Angleterre saute lâchement sur l’occasion et inflige une défaite maritime à l’Allemagne, lui rappelant que la suprématie des mers ne saurait appartenir qu’à île et île seule.
Inquiet de la puissance déployée par l’armée allemande, les USA internent le porte-avion français Béarn et le repeignent à leurs couleurs. Gamelin s’en offusque mais tout le monde s’en fout.

_________________
C'est quand le moustique se pose sur tes testicules que tu comprends que la violence ne résout pas tout
---
Retraité du wargame


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Sam 27 Sep 2008 08:16 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Ven 4 Juil 2008 10:22
Message(s) : 2097
Membre d'Honneur (1) Ancien modérateur (1) Chevalier de l'ordre du Ponton (1) Ordre des anciens 2002 (1) Médaille des 1000 messages (5) Médaille de la chance (1) Médaille des trappistes (1)
Médaille de la pelle (1)
danglard a écrit:
Le repli chinois. Janvier 40 – Juin 40

Yamamoto, appuyé par l’IJN, s’empare de Nanning au sud de la chine dans l’indifférence américaine la plus totale. Continuant sur sa lancée, il arrache Kwei-Yang. Quelques résistants envisagent bien de faire le coup de feu mais un coup de chance permet de faire échouer ce vil complot contre les libérateur de… euh…
Le Haut Commandement chinois décide un repli général et établit une nouvelle ligne de défense dans les montagnes, talonnés de près par l’IJA qui arrive aux portes de Chungking.
Tentant en vain de stopper les bombardements de l’aviation japonaise, la chasse chinoise est annihilée. N’ayant plus d’adversaire, les chasseurs japonais se replient pour des missions anti-partisanes.
Alors que Umezu rejoint Yamamoto sur le front sud, Les troupes du génie de Terauchi établissent des ponts sur le fleuve Wei Ha sous le tir de barrage adverse et malgré des pertes impressionnantes arrachent Si-An aux troupes de Tchang Kai Check. Banzai ! Banzai !Banzai !

_________________
C'est quand le moustique se pose sur tes testicules que tu comprends que la violence ne résout pas tout
---
Retraité du wargame


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Sam 27 Sep 2008 08:16 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Ven 4 Juil 2008 10:22
Message(s) : 2097
Membre d'Honneur (1) Ancien modérateur (1) Chevalier de l'ordre du Ponton (1) Ordre des anciens 2002 (1) Médaille des 1000 messages (5) Médaille de la chance (1) Médaille des trappistes (1)
Médaille de la pelle (1)
danglard a écrit:
La campagne de France. Mars 40 – Décembre 40

Par une nuit noire en Mars 1940, les troupes allemandes menées par Von Bock franchissent le Maas et s’emparent de Liège en même temps que parvient à Bruxelles la déclaration de guerre allemande. Grandeur et décadence de la Poste belge…
Les alliés s’élancent au secours de la Belgique mais n’atteignent pas l’objectif de la Dyle et ne peuvent éviter la capitulation du plat pays. Dans son nid d’aigle, Hitler pousse un « ouf ! » de soulagement. Après les pertes en hollande, il craignait une conquête difficile de ce pays.
Le gouvernement Belge s’exile à Léopoldville.

Profitant de la confusion générale à l’ouest, Staline annexe discrètement les pays baltes.

Des défaillances logistiques obligent une partie de l’armée anglaise à se rembarquer pour Londres sous les ricanements allemands.
Avec la fin du printemps, Rundstedt saute sur l’occasion et en lance en mai une grande offensive sur les Ardennes qui finit de rejeter les alliés hors de Belgique et permet de pénétrer en Lorraine. Toutefois l’offensive est stoppée par une armée française renforcée de ses troupes coloniales et des garnisons alpines.

Dans les Alpes, justement, l’Italie a entamé de grande manœuvres et se positionne en méditerranée (rapatriement des coloniaux d’Ethiopie, redéploiement des hommes grenouilles à Tripoli)
Cela lui permet de déclarer la guerre à la France en juillet et de lancer une grande offensive en Provence qui tombe rapidement dans le giron italien. La flotte française, surprise, est prise d’assaut à la baïonnette alors qu’elle relâchait à Marseille et Toulon. Ce qui en reste se réfugie à Oran.
La Grande Bretagne fronce le sourcil à l’entrée en guerre tonitruante du Duce mais considère que cela n’est pas une faute suffisamment grande pour rentrer en guerre. Et puis Churchill possède une villa à Capri alors ça incite à réfléchir.

Malgré les injonctions du haut commandement allemand et les efforts de la Wehrmacht, cette dernière ne progresse que difficilement dans le nord de la France, prenant Lille et arrivant aux portes de Paris fin août. Mussolini bombarde les alliés en Ile de France et sous entend ironiquement qu’à ce train là il prendra la capitale française avant les allemands. Son compère ne semble pas apprécier la plaisanterie et envisage d’arrêter tout pour cultiver des choux en bavière.
Pour faire passer sa mauvaise humeur, il s’acharne sur la BEF en Normandie et élimine le QG de Gort.

En Septembre, Paris est enfin capturé mais malgré les appels du pied nippon qui lorgne sur l’Indochine, le Führer repousse d’un geste rageur la reddition française et jure qu’il conquerra « à la moyenâgeuse » l’ensemble de la métropole. Devrait il pour cela repousser l’attaque de l’URSS à 1943 !

De Gaulle organise la résistance de ce qui reste de l’armée Française à Toulouse. Une garnison allemande sous le commandement de Badoglio s’assure de le contenir.

L’hiver est particulièrement rigoureux et gène le redéploiement de la Wehrmacht face à l’URSS et à la Yougoslavie.
Staline envisage un moment de réclamer le Bessarabie à la Roumanie mais s’effraie du potentiel militaire du petit état balkanique et renonce. Le nain.

Les forces allemandes finissent de s’emparer du reste du territoire Français à l’exception de Toulouse tandis que les italiens lancent sur Lyon un assaut à la baïonnette (spécialité italienne de cette guerre) sous la neige, le vent et les quolibets alliés. A la stupéfaction de tous (même d’elle) l’armée italienne soutenue par les troupes allemandes s’en empare.

_________________
C'est quand le moustique se pose sur tes testicules que tu comprends que la violence ne résout pas tout
---
Retraité du wargame


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Sam 27 Sep 2008 08:17 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Ven 4 Juil 2008 10:22
Message(s) : 2097
Membre d'Honneur (1) Ancien modérateur (1) Chevalier de l'ordre du Ponton (1) Ordre des anciens 2002 (1) Médaille des 1000 messages (5) Médaille de la chance (1) Médaille des trappistes (1)
Médaille de la pelle (1)
danglard a écrit:
Chassé croisé nippon. Juillet 40 – Février 41

Dès Juillet 1940, selon un accord secret du Pacte d’acier, l’IJA dégarnit peu à peu le front chinois pour se préparer à une offensive contre la Russie.
En Octobre 40, un télégramme urgent de l’ambassade allemande prévient l’Empereur : « On annule tout : cette année ma femme veut aller en Grèce ! ». L’ordre est alors donné de ramener les troupes face à la Russie vers le front chinois.
En Janvier 41, nouveau coup de théâtre ! L’ambassadeur allemand divorce ! Plus question d’aller en Grèce avec bobonne alors roule ma poule vers la Russie ! A peine arrivées en chine, les troupes impériales se voient remettre un billet de train pour Vladivostok. Et ne traînez pas en route, bande de feignasses !
Pendant ce temps le chinois fait son gras.

_________________
C'est quand le moustique se pose sur tes testicules que tu comprends que la violence ne résout pas tout
---
Retraité du wargame


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Sam 27 Sep 2008 08:17 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Ven 4 Juil 2008 10:22
Message(s) : 2097
Membre d'Honneur (1) Ancien modérateur (1) Chevalier de l'ordre du Ponton (1) Ordre des anciens 2002 (1) Médaille des 1000 messages (5) Médaille de la chance (1) Médaille des trappistes (1)
Médaille de la pelle (1)
danglard a écrit:
Les ambitions du Duce. Septembre 40 – Juin 41

Refermant d’un geste brusque son « histoire romaine », Mussolini s’écrie « moi aussi, je vais triompher de Carthage ! ». Et de faire débarquer une troupe en Algérie, qui tombe en octobre 1940, tandis qu’un corps mécanise remonte lentement de Tripoli pour soumettre la Tunisie en Février 41.
Se voyant déjà Imperator Méditerranneus, Mussolini s’empare également de la Syrie après un débarquement sanglant. Le corps expéditionnaire italien convainc l’Irak de s’aligner à l’Italie triomphante et l’Iran suit également le même chemin en avril 41.
Pendant ce temps, un léger corps expéditionnaire allemande, utilisant la Libye comme base arrière, pénètre en Egypte. L’Italie et la Grande Bretagne n’étant pas en guerre, la division d’artillerie italienne qui suit les teutons est renommée « division d’artillerie croix rouge internationale ».
Churchill manque d’avaler son cigare face à cette ruse grossière mais jure bien de faire payer à son ami italien ses taquineries. En attendant il renforce l’Egypte en blindés, navire et avions venus de tous les coins du Commonwealth.

_________________
C'est quand le moustique se pose sur tes testicules que tu comprends que la violence ne résout pas tout
---
Retraité du wargame


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Sam 27 Sep 2008 08:17 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Ven 4 Juil 2008 10:22
Message(s) : 2097
Membre d'Honneur (1) Ancien modérateur (1) Chevalier de l'ordre du Ponton (1) Ordre des anciens 2002 (1) Médaille des 1000 messages (5) Médaille de la chance (1) Médaille des trappistes (1)
Médaille de la pelle (1)
danglard a écrit:
La question yougoslave. Janvier 41 – Juin 41

Dans toute bonne famille qui se respecte, il y a un sujet qui fâche. Entre le Führer et le Duce, c’est la Yougoslavie.
Convoitée par Mussolini qui voulait y faire construire un petit pied à terre, elle est finalement pré attribuée à l’Allemagne qui commence dès Novembre 41 à ramener une partie des vétérans de la campagne de France à proximité (tandis que le gros des troupes va se positionner devant la frontière Russe, sans doute pour préparer l’invasion de l’Angleterre en passant par la Finlande). En traînant les pieds, le GQG italien vient également placer ses armées en renfort.

Mais le printemps arrive et l’Allemagne commence à se poser la question de l’opportunité d’une telle attaque alors qu’il y a tant de gros et gras moujiks russes à piller. En fait, Rommel est déjà en train de ranger ses chaussettes, son billet pour Varsovie en poche quand lui parvient l’incroyable nouvelle : Toute seule, comme une grande et sans consulter personne, l’Italie vient de déclarer la guerre à la Yougoslavie. Et oui, c’est comme ça. Nous sommes en mars, dieu de la guerre et des décisions belliqueuses.
L’Allemagne se décide alors à rentrer en guerre et en profite pour recruter la Hongrie.

Effrayés par la réputation de férocité des italiens, la FDDY (Force de Défense Dérisoire Yougoslave) se place en contre de l’avancée allemande, permettant la capture de Zagreb par l’Italie.
Belgrade résiste plus longtemps mais rend finalement les armes devant une attaque combinée germano-italienne qui amène la Yougoslavie dans l’escarcelle allemande en Juin 1941. Il n’en fallait pas plus pour que la Roumanie et la Bulgarie se rallient à l’Axe.

_________________
C'est quand le moustique se pose sur tes testicules que tu comprends que la violence ne résout pas tout
---
Retraité du wargame


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Sam 27 Sep 2008 08:17 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Ven 4 Juil 2008 10:22
Message(s) : 2097
Membre d'Honneur (1) Ancien modérateur (1) Chevalier de l'ordre du Ponton (1) Ordre des anciens 2002 (1) Médaille des 1000 messages (5) Médaille de la chance (1) Médaille des trappistes (1)
Médaille de la pelle (1)
danglard a écrit:
Barbarossa. Mai 41 – Août 41

Ca y est, c’est le grand soir. Le premier des deux grands jours de la guerre, ces jours où tout bascule et l’on sent que les dés sont jetés sans savoir sur quelle face ils ont roulés.

En Mai 1941, alors que l’aube point sans bruit pour éclairer les tendres pousses de fougère, que les lapins frondeurs trottinent benoîtement dans l’herbe humide de rosée matinale, une voix mélodieuse vient compléter l’harmonie de ce paysage champêtre : « Ach So ! A l’attaque ! Nach Moscou ! Götterteufel ! » L’Allemagne vient de déclarer la guerre à l’URSS, suivie par L’Italie, toujours prête pour les coups fumeux.

La Russie est prête : Des petites troupes sacrifiables disséminées dans la plaine russe tandis qu’une ligne de défense s’est constituée au nord le long de la Neman et au sud au niveau de l’ancienne frontière polonaise.

L’Allemagne l’est un peu moins : toutes ses troupes ne sont pas revenues de Yougoslavie. L’offensive allemande est stoppée au nord devant la Neman tandis que l’aile sud prend Lvov mais est ralentie par une météo qui se révèle bien ignorante des principes de la guerre éclair.
Staline, toujours coquin, se paie même le luxe d’une offensive vers la Roumanie fraîchement ralliée à la cause germanique. L’aviation italienne, arrivée en renfort, est même menacée. On leur avait pourtant dit qu’à l’arrière ils ne risquaient rien ! Heureusement le redéploiement allemand stoppe l’armée rouge avant Bucarest et l’oblige à refluer.

Plus au nord, la Finlande, humiliée depuis des années par les provocations soviétiques, rejoint l’Axe, tente un assaut sur Leningrad et prend Mourmansk avant d’être bloquée devant Archangel.

Malgré le renfort tant attendu de Graziani (ancien cuisinier, il est affecté à l’intendance), la Pince nord piétine devant Minsk après avoir emporté Kaunas et Vilna. La ligne russe se reforme derrière la Dvina.
Ce mois d’août tout pourri donne des sueurs au Haut Commandement allemande qui décide de lancer l’ensemble des corps blindés contre l’Ukraine. En voyant ça, l’armée rouge se replie prudemment derrière la Dnieper, en laissant de fortes garnisons à Kiev et Dnepropetrovsk. Les blindés de la Wehrmacht, englués dans la fameuse boue d’août, et malgré les efforts de ses officiers, restent à 500 km de la nouvelle ligne russe.

Pendant ce temps, montrant une parfaite maîtrise du rail, le Kremlin déménage ses usines vers l’Oural.
Alors qu’approche septembre, Adolf se demande s’il n’a pas fait une boulette…

_________________
C'est quand le moustique se pose sur tes testicules que tu comprends que la violence ne résout pas tout
---
Retraité du wargame


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 98 messages ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 10  Suivant

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par Maël Soucaze et Elglobo © phpBB.fr