STRATEGIKON

100 % Wargame
graphique
Nous sommes actuellement le Dim 24 Fév 2019 05:27

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 messages ]  Aller vers la page 1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
Message non luPublié: Mer 14 Oct 2009 20:56 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 21 Mars 2009 21:34
Message(s) : 1040
Localisation : Rueil Malmaison (Region Parisienne Ouest)
Ordre des anciens 2007 (1) Médaille des comptes rendus (1) Soldat du 4° zouave (1) 13° stratège (1) Médaile de l'Asie (1)
1er Mai
Temps clair, la base de Trelew est sous la surveillance d'une équipe SAS. La coopération avec les autorités chiliennes est excellente.
La RAF veut avoir sa part du festin ! Je ne vais pas la lui refuser, d’autant plus que la flotte est relativement à l’abri des attaques argentines.5 Harriers décollent du Hermès pour accompagner un raid de Vulcans.
Les Vulcans sont loin de prouver leur efficacité, mais un Harrier place une bombe au milieu de la piste de Port Stanley. Le vol de nuit de ravitaillement des Argentins est annulé (13)…mais la sortie des Harrier se révèle cauchemardesque: 2 Harriers (Tartan 2 et Red 3) sont descendus par les mitrailleuses Oerlikon placées autour de Port Stanley. Les 2 pilotes réussissent à s’éjecter et sont fait prisonniers par les Argentins.
Aucune activité aérienne ou navale argentine n’est à signaler.

2 mai
Temps Brumeux. Nous nous approchons des Malouines. La brume empêche toute sortie de l’aviation argentine. Par contre les sous-marins argentins en profitent pour sortir et quitte rapidement la zone côtière en route pour les Malouines (zone de recherche). 2 sous-marins britanniques sont en surveillance dans cette zone, mais ne peuvent les intercepter. D’ailleurs les sous-marins argentins ne se soucient pas de chercher leurs homologues anglais et recherchent en vain la task force britannique.
Un navire espion argentin est repéré au nord et nous dépêchons le HMS Alacrity et 2 Harriers pour l’intercepter.

3 mai
Temps brumeux. Je remonte quand même le niveau d’alerte aérienne. La présence de 2 sous-marins en plein Atlantique sud m’inquiète, j’envoie mon 3ème sous-marin nucléaire en zone de recherche. Et je fais bien, le Conqueror repère le ARA San Luis mais ce dernier change de cap au dernier moment et s’en retourne au port. Il reste toutefois un sous-marin sur zone.
Pas d’évènement majeur sur le plan politique, les Argentins semblent préparer leurs défenses aux Malouines.
Puis en fin de journée, contre toute attente, mes SAS m’indique qu’un Canberra est parti de la base de Trelew en repérage au dessus de la Task Force, un avion radar le repère en train d’approcher les navires de ma zone de défense externe. 2 Harriers décollent pour l’intercepter, mais les Sidewinders lancés contre lui font long feu et partent en tout sens. Il a moins de chances face à un Seadart tiré du Sheffield.

4 mai
Nos forces se lèvent en plein milieu des nuages bas, on en profite pour avancer la Task Force et lui permettre d’effectuer des missions d’interceptions au dessus des Malouines.
Les Soviétiques demandent un cessez le feu par l’intermédiaire des Nations-Unies, ce que nous refusons. Nous perdons une peu de notre aura internationale (9) mais notre opinion publique n’aurait pas admis ce signe de faiblesse.
Le Sante Fe va se réfugier en zone côtière loin de mes sous marins, alors que le San Luis a fini son ravitaillement au port. Par contre le MI6 nous informe que les marins du Belgrano ont été consignés, ce qui semblerait annoncer son départ imminent.
J’envoie 4 Harriers au dessus des Malouines, ce qui me permet effectivement d’isoler la garnison toute la journée(12) Mais un de mes Harrier (Gold2) ne retrouvera pas la flotte et son pilote obligé de s’éjecter sera récupéré dans la soirée après 2 heures de recherches. 3 Harriers de perdu au dessus des Malouines !

5 mai
Temps gris. Je continue mon avance, mais la menace bien réelle de l’aviation Argentine me fait remonter mon niveau d’alerte à 4.
Les Chiliens fort de notre coopération nous demande la livraison immédiate de la Frégate HMS Active que nous leur avions vendu en début d’année. Vu la menace que les Chiliens font peser sur l’Argentine, nous concédons bien volontiers.
2 sous marins britanniques partent en zone côtière et un reste en zone de recherche. Le Belgrano et le San Luis sont confirmés au port en attente de prendre la mer. Nous nous mettons en chasse du Santa Fe. Très vite, il est repéré par le Spartan, mais il change soudain de cap et le Spartan décide de repousser l’attaque. La Santa Fe retourne se ravitailler.
Pas d’activité de l’aviation Argentine. 4 Harriers couvrent les Falklands mais un vol de nuit réussit quand même à ravitailler la garnison argentine !

6 mai
Temps Brumeux. La menace des Super Etendards de la base de Rio Grande devenant plus grande (sitrep6), nous y envoyons nos équipes SAS en surveillance. L’aviation argentine se tient tranquille.
Les Français nous proposent d’entraîner nos pilotes dans le combat contre les Mirages. Nous reconnaissons ce geste d’un allié solide, mais pour éviter tout conflit avec nos autres alliés, nous refusons la proposition.
Le San Luis reprend la mer en zone de recherche et évite le Conqueror. Il n’arrive pas à repérer la Task Force. Le Santa Fe est au port d’après nos images satellite et se prépare à repartir.
Mais la nouvelle du jour est la sortie du groupe Belgrano en zone côtière. Aucun de mes 2 sous-marins sur zone n’arrive à le repérer, mais la Task Force argentine reste inactive.
Le MI6 nous informe aussi de la mise en alerte du porte-avion 25 de Mayo.
Les prochains jours s’annoncent tendus.
Le Hermès envoie les 4 Harriers de Red et Tartan en interdiction au dessus des Malouines et ils réussissent à empêcher tout ravitaillement des îles (11)

7 mai
Beau temps. Les services secrets français informe le MI6 d’une possible livraison d’Exocet vendu à la Lybie aux Argentins. Le premier ministre ordonne la suppression discrète de la menace. Quelques jours plus tard, on reporte dans la presse espagnole que le cargo Santa Maria a disparu corps et bien sans même lancer de SOS. Sa dernière position est à 230 miles à l’est d’Algésiras.
Les forces navales argentines restent sur les positions estimées hier. Mais ni le Spartan, ni le Splendid n’arrivent à repérer le groupe Belgrano. Ce dernier reste près des côtes argentines. Le Conqueror se fait doubler par le San luis qui le repère et l’attaque. La torpille rate le Conqueror de peu et le San Luis part se réfugier sur le continent sans demander son reste.
Le beau temps permet aux argentins de lancer un raid aérien. Des Canberras sont signalés au départ de Trelew par nos amis chiliens. Un Nimrod confirme 2 Canberras arrivant depuis l’Ouest. Le Hermès fait décoller un Harrier. Il prend en chasse un des Canberra et celui-ci fait demi tour. Le second tente une attaque sur la flotte mais est descendu par un SeaDart du HMS Coventry à 10 miles de son objectif.
L’interdiction des Malouines par 4 Harrier étrangle un peu plus les Argentins (10)

8 mai
Très beau temps (3). Nous décidons de retarder l’engagement pro-guerre dans une élection locale d'un jour ou deux.
L’Invincible place son dernier Harrier disponible en cap de la zone de défense avec le HMS Arrow et le HMS Plymouth pour alerter la Task Force de toute approche de la flotte argentine. Cela laisse un bateau sur chaque zone de défense et 2 en zone Ouest. Les risques d’attaques aériennes augmentent à nouveau (sitrep8).
Le Santa Fe rejoint le groupe Belgrano en zone côtière. Le Spartan identifie le Santa Fe et commence la chasse. Mais ce dernier sentant le danger retourne vers son base.
Le Splendid et le Belgrano ne se trouvent pas. Par contre le MI6 nous informent que les marins du groupe de Patrouille sont enfin mis en alerte.
4 Harriers couvrent les Falklands et réussissent à nouveau à les isoler (9)

Les Chiliens nous informent du décollage de Canberras depuis Trelew. Je décide de faire décoller Black 2 pour couvrir la zone Ouest, les Nimrod n’étant pas en place. 3 Canberra abordent la zone NW où se trouve le HMS Glasgow. La défense anti-aérienne est ineffective mais les bombardements à l’aveuglette des Canberras le sont tout autant. Ce sera le seul danger de la journée.

9 mai
Le temps passe au brouillard(10). Nos alliés commencent à être embarrassés par le chauvinisme de la presse anglaise. Nous décidons de donner un avertissement à la presse, ce qui est mal vu de l’opinion. Mais nous lançons immédiatement notre référendum à la guerre au cours d’une élection locale à Leeds. Le support de la population est alors renforcé malgré toutes les critiques de la presse.
Pas d’activité de l’aviation argentine. 3 Harriers survolent les Falkland et empêchent tout ravitaillement (8) mais Gold 1 s’écrase sur les montagnes environnant Port Stanley du fait du brouillard. Ces vols devront dorénavant attendre le beau temps pour être autorisés !!
Avec le brouillard, la flotte argentine prend des risques. Alors que le Battle Group reste près de la côte, le Groupe porte avion se rapproche de la Task Force en zone de recherche. Le Splendid repère le Belgrano près de la côte et est autorisé à l’engager. Le Belgrano change de cap au dernier moment et le Battle Group retourne à son port d’attache, devant la menace des sous-marins. Le groupe Porte Avion échappe au Conqueror, mais ce dernier est repéré et la flotte Porte Avion décide de retourner au port.

10 mai
Le brouillard se maintient, pas d’interdiction sur les Falklands. Le niveau d’alerte aérienne est monté à 5. Argh, encore un allié défaillant, nous sommes obligé de rappeler à l’ordre nos alliés allemands, car des entreprises allemandes travaillent sur les système de radar surveillant les Malouines. Ne voulant pas se mettre à dos le business avec l’Allemagne, le Chili en profite aussi pour revoir sa coopération avec la Grande-Bretagne et nous ne serons plus autorisé à utiliser ouvertement les capacités de surveillance chiliennes (8) Les SAS restent à Rio Grande. Mais aucune attaque aérienne ne sera lancée.

Le sous-marin Santa Fe est signalé absent à Puerto Belgrano et semble patrouiller la zone côtière. Le groupe de frégates françaises profite du brouillard pour aller en haute mer en zone de recherche, alors que le Belgrano se prépare à repartir en mer. Le Spartan repère le Santa Fé mais alors qu’il s’apprête à l’attaquer, le sous-marin argentin fait demi tour et retourne au port. Le Conqueror repère aussi les frégates et peut les engager librement aussi loin des côtes. Mais la présence d’un avion de surveillance argentin au dessus de la flotte provoque l’abandon de l’attaque.

11 mai
Temps gris. 3 sous-marins donnent la chasse aux frégates maintenant et le sous-marin San Luis en profite pour patrouiller la zone côtière. Le Spartan et le Conqueror repère le Task Group argentin et les deux ont une free fire zone sur ces derniers, mais l’ordinateur du Spartan a des ratés et le Conqueror doit renoncer face à un changement de cap des frégates qui restent cependant en haute mer. Le Groupe Porte avions est à nouveau prêt au combat.

Nous nous rendons compte que les Argentins utilisent des vols civils pour nous surveiller, nous envoyons tout le groupe Trident leur demander gentiment d’éviter de renouveler l’opération. Le commandement argentin ne demande pas son reste et s’exécute.
Le groupe Black est envoyé en interdiction au dessus des Malouines(7) alors que Gold 3 reste en CAP à l’ouest de la Task Force. Mais aucun avion argentin ne se présente.

12 mai
Le ciel se couvre fortement ce matin et la mer est agité. Le Battle Group en profite pour rejoindre le sous marin San Luis en zone côtière. Red 1 est en CAP à l’Ouest de la Task Force et Red 2 au NW. Pas d’interdiction sur les Malouines à ce tour.
Suite à une revue de procédures d’engagement ce matin, CINCFLEET autorise la poursuite des opérations.
Le San Luis réussit à repérer le Splendid et lors des manœuvres d’échappement, il est partiellement endommagé. Le Splendid doit retourner à l’ile de l’Ascencion pour réparer ce qui ne passe pas inaperçu (9) Le Belgrano est libre de toute surveillance. Le Spartan et le Conqueror n’arrive pas à suivre les frégates argentines qui ratent de peu l’interception de la Task Force.
Pas d’activité aérienne argentine.

13 mai
C’est un grand jour, la Task Force reçoit des renforts, plus de navires marchands à défendre ainsi que les barges de débarquement et doit se réorganiser. La perte d’un sous-marin reste très cruelle et je garde en permanence 2 vaisseaux en écran avancé.
Le temps est gris. Je continue mon avance. Gold 3 en CAP à l’Ouest et le groupe Trident au dessus des Malouines (supply=6) Le Spartan et le Conqueror se partage les 2 zones de surveillance principales alors que le groupe Porte Avion prend la mer. Les sous-marins argentins sont au port. Le Spartan cherche le Porte Avion et le trouve mais n’arrive pas à joindre Londres pour obtenir l’autorisation de tir. Aucun autre contact ne sera établi entre les flottes de combats, toute la flotte de surface argentine est en mer.
Toujours aucun avion argentin en vue.

14 mai
Le brouillard(10) est de retour et le Lycaon rejoint la Task Force.
MI6 reports some Italian Bank tries to make a deal on undercover sales of Exocet. I decide to not listen to the rumours that maybe 1 additional Exocet (6) has been shipped to Argentine.
Air Defense level est monté à 6 malgré le brouillard, car nous nous approchons des zones de débarquement.
Le Santa Fe se déploie en zone côtière où j’ai décidé de concentrer mes 2 sous marins. Les sous-marins s’ignorent. Le Spartan est repéré par l’escorte du Belgrano et ne souhaitant pas prendre plus de risques, les Argentins retirent leurs 2 Task Force de la zone côtière.
Les frégates laissées seules en zone de recherche ont un contact avec la Task Force Britannique !! Le HMS Arrow et le HMS Plymouth en surveillance n’arrivent pas à repérer leur avance dans le brouillard et c’est le Coventry et le Brilliant en zone Ouest qui reçoivent la salve d’Exocet Mer-Mer. Le Coventry est touché de plein fouet par plusieurs Exocets et le Brillant est en feu quelques minutes plus tard !! A cette annonce, le support à la guerre s’effondre en Angleterre.(7) Comment l’Amirauté a-t-elle pu se laisser approcher par la flotte de surface argentine aussi facilement ?? Le Black 3 en CAP au dessus de la zone lance une attaque sur les navires argentins mais les voilà déjà perdus dans le brouillard. L’accueil des frégates à Buenos Aires est jubilatoire !!!
Pas d’activité aérienne.

15 mai
Temps ensoleillé. La flotte argentine étant de retour à ses attaches, je réorganise ma Task Force de façon plus resserrée. Un avion en CAP à l’Ouest. La flotte est mise à l’arrêt (SitRep14)
C’est là que l’on découvre que le Hermès a des problèmes de propulsion, je décide immédiatement de le retirer pour réparer loin des zones à risque. Mais une première analyse m’indique que le porte-avion ne sera de retour en opération que le 19 ! Seuls 4 Harriers seront disponibles durant les 4 prochains jours… Le Yarmouth et le Plymouth accompagnent le Hermès.
Tous les sous-marins se retrouvent dans la zone côtière mais leurs chasses sont vaines. Les frégates après leur succès sont rapidement ravitaillées.
C’est donc au plus mauvais moment que l’aviation argentine se réveille. 2 Daggers décollent de San Julian sans être repérés et attaque le HMS Broadsword au NW. Le système radar de la frégate est totalement incapable de repérer l’attaque. Si les manœuvres d’échappement réussissent à tromper le Dagger leader, l’équipier place une bombe sur le pont arrière et le bateau prend feu immédiatement. Il sera sabordé le lendemain, jugé irréparable.
Un second raid est lancé de la même base plus tard dans l’après midi, avec 4 avions, toujours sans repérage initial, mais ce coup-ci dans la zone Ouest où Gold 3 tente de les intercepter. Aucun Sidewinder ne fait mouche, mais les Dagger ne peuvent non plus intercepter le Harrier. Le Glasgow repère les avions à 30 milles mais décide d’attendre. A 10 mille, le radar suit toujours les avions, le Sea Dart part et un Dagger s’abat dans la mer. Le HMS Ardent tente alors un tir à 1 mile avec son Seacat mais le système ne s’avère pas fiable.
L’Ardent est la cible du premier Dagger et le pilote place la bombe en plein milieu du navire qui part dans une fantastique explosion, les 2 autres Daggers dégagent.
La presse britannique est en émoi (5) Comment peut-on perdre autant de vaisseaux de la Royal Navy aussi vite ?
Le dernier raid de la journée lancé par des Canberra depuis Trelew est repéré par Nimrod, il se dirige dans la zone Nord Ouest non protégé et 2 Harriers décollent pour protéger les portes-aéronefs. 1 Canberra est abattu et les 2 autres décident de se désengager.

16 mai
Comment peut-on survivre à une telle journée ? Il ne me reste qu’un porte avion et un Harrier prêt à décoller. Ma Task Force est des plus réduite avec un trou au Sud Est. Et le temps reste clair !!
Le Premier Ministre demande de monter un raid sur la base de Rio Grande pour détruire les Super Etendards sur place. Devant la limitation des ressources, je refuse ! Et c'est avec beaucoup de réticence qu’elle entend raison.
Pas d’avance de la flotte.
Les 2 sous marins argentins sont repérés et le Conqueror ne laisse cette fois aucune chance au Santa Fe ! Le San Luis change de cap et retourne au port. Les frégates sont à nouveau prêtes à partir en mer. Le Belgrano s’apprête à les suivre.
Et voilà que les raids aériens reprennent, 3 Canberras partent de Trelew non repérés et attaquent le Sheffield en zone SW. Un tir de Sea Dart à 10 miles en met 2 en fuite et le troisième lâche sa bombe très loin de l’objectif.
Les 3 Canberras reviennent après avoir ravitaillé cette fois face au Glasgow à l’Ouest, l’un d’entre eux est abattu par un missile Sea Dart et contre toute attente, un des Canberra va mettre un coup au but sur le Glasgow. Sévèrement endommagé il doit être retiré de la zone d’opération. L’opinion domestique se demande quels sont les buts de la guerre... (4)

17 mai
Tous les avions de l’Invincible sont disponibles. Le temps est gris. CAP à l’W et au NW.
La flotte ne bouge pas. Des navires de pêche semblent mener des opérations louches trop près de la Task Force mais je ne peux me passer d’aucun de mes navires pour les chasser (Scramble -1)
Le San Luis et les 2 Task Group de surface sont au port
Un premier raid de 1 Dagger plonge au sud sur le HMS Alacrity. Il arrive à le repérer à 1 mille mais le rate. Le Dagger met les voiles. Fin des raids.

18 mai
Beau temps Arggghh. Trident 2 en cap à l’Ouest. Flotte à l’arrêt. L’Antelope et L’Embuscade en renfort partent chasser les navires de pêche.
Les Argentins demandent à pouvoir utiliser des images satellites civiles américaines. Nos protestations fermes auprès du gouvernement américain ont un impact négatif sur l’opinion internationale (7)
Les frégates prennent la mer en zone côtière sans se faire repérer par mes 3 sous marins. Elles ne tentent heureusement pas de s’avancer vers la flotte britannique.
Mes SAS repère un premier raid au départ de Rio Grande. Mon Trident Leader prend position au Nord Ouest mais c’est du SUD EST (°_°) que vient l’attaque sur le cœur de ma Task Force. Sans protection de ce côté-là, je n’ai aucune chance de repérer l’exocet qui choisit sa cible. C’est le HMS Fearless qui prend l’Exocet sur son flanc et se met immédiatement à brûler. La précieuse plateforme de débarquement sera irrécupérable. Nous n’avons jamais été aussi proche de l’abandon de la campagne (2)
Les Nimrod repère un raid de San Julian vers la zone Ouest. 2 Daggers sont interceptés par Trident 2 mais le combat aérien ne donne rien. Le Sheffield n’arrive pas à repérer les avions mais ces derniers renoncent à l’attaque.
Enfin un nouveau raid est lancé par les Super Etendard ce coup-ci au Sud contre le HMS Alacrity qui (malgré son vieux système radar) arrive à repérer le missile à 30 miles et réussit à le détruire (stock restant=4)

19 mai
Jour de brouillard (10)
Le retour du Hermès me redonne des couleurs avec Le Yarmouth, le Plymouth et L’Exeter mais je ne pensais pas que Maggie aussi allait monter au créneau. Elle réclame une attaque immédiate des bases argentines. Le Hermès est là pour cela.
Rio Grande est attaqué par 5 Harriers. La base est mise hors service, mais pour pas plus d’une journée. Black 2 est descendu par un SAM. L’opinion internationale réprouve cette action et le bloc de l’Est apporte ouvertement des informations aux Argentins (5)

Le San Luis est signalé dans la zone côtière mais aucun de mes 3 sous-marins ne le repère. Les frégates s’échappent vers la zone de recherche. Pas de menace sur la flotte.
L’aviation argentine reste clouée par mon attaque et le brouillard. Black Leader perd son cap et son avion…Restent 9 Harriers.

20 mai
Forte couverture nuageuse, la flotte s’approche des points de débarquement.
Maggie impose ses vues au ministre des affaires étrangères, l’opinion domestique remonte (3), l’opinion internationale chute (4) et l’embargo sur les armes est levée par un nombre important de nations.
Les SAS sont de retour à Rio Grande. 2 sous marins pourchassent les frégates, qui ne les repèrent pas.
Mais elles s’échappent à nouveau en direction de la Task Force ! Heureusement le HMS Antelope en garde avancée les localisent et elles retournent dare-dare vers le continent. Le Spartan et le San Luis jouent à cache cache.

21 mai
Temps gris
C’est le moment de vérité, et mon dernier évènement est le crash du Datalink !!! La flotte est maudite mais nous ne pouvons retarder le débarquement maintenant. L’opération Sutton doit se poursuivre même avec un système de radar dégradé (tout système radar=3)
L’Antelope est chargé de reconnaître la Baie de San Carlos. Nos reconnaissances indiquent que de nombreuses troupes argentines se dirigent vers San Carlos et nous décidons le débarquement sans plus tarder. Un raid de SAS sur Goose Green précédé d’un bombardement à 4:30 a le résultat escompté puisqu’une partie des troupes argentines semblent s’y diriger alors que nos bateaux abordent la baie de San Carlos….

Le ravitaillement des Argentins (6) n' a pu se faire correctement et devrait compenser mes difficultés de débarquement avec le Fearless en moins. Si je ne perds plus de vaisseaux bien sûr !


Dernière édition par lugbar le Mer 14 Oct 2009 21:38, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Mer 14 Oct 2009 21:00 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 21 Mars 2009 21:34
Message(s) : 1040
Localisation : Rueil Malmaison (Region Parisienne Ouest)
Ordre des anciens 2007 (1) Médaille des comptes rendus (1) Soldat du 4° zouave (1) 13° stratège (1) Médaile de l'Asie (1)
21 mai
Troop loading
- Baltic and Nordic ferry transportent 2 and 3 Para ...arrivent le 25 mai
- St Edmund les Blues and Royals
- Canberra les Gurkhas et les Guards
- Queen Elizabeth 2... les Commandos ...arrive le 23 mai
- Norland le SBS

J’envoie 5 frégates, mes 3 transports de troupes et le HMS Intrepid (pour aider au débarquement des Blues&Royals) dans la Baie de San Carlos avec le groupe Tartan en CAP. La Task Force reste totalement ouverte sur la zone Est par manque de moyens et seule une CAP Trident 2 couvre l’approche Ouest avec quelques navires aveugles du fait de la rupture du Datalink.
Le Belgrano sort timidement en mer alors que le reste de la flotte argentine se prépare à le rejoindre.
Le Spartan est en alerte, il repère le sous marin San Luis près de Puerto Belgrano et le coule !!
Ceci met immédiatement fin à la volonté des Argentins d’engager leur flotte contre mes troupes de débarquements. L’aviation argentine ne repère pas nos manœuvres et ne réagit pas !
Les SBS et les Gurkhas sont obligés de débarquer sans matériel lourd mais ce sont de bonnes troupes. L’Intrepid s’occupe de débarquer les chars légers des Blues and Royals. Des troupes argentines sont signalées sur les hauteurs environnantes.

22 mai
Temps Gris
Le Norland et le St Edmund retourne à la Task Force accompagnés de 2 frégates qui ne laisse que le Sud Est non couvert. Le Canberra reste à Poker Point pour débarquer les Welsh Guard avec l’aide de l’Intrepid.
En Argentine, les frégates de patrouilles sont à nouveau mises en alerte. Toujours aucune nouvelle de l’aviation argentine. Une reconnaissance de l’unité de commandement argentine à Chanco Point est rapidement mise en échec par le SBS (supply=5)

23 mai
Le temps reste gris. Le Queen Elizabeth 2 rejoint San Carlos. Les renforts permettent de remettre la Task Force en défense tout azimut et de saturer San Carlos avec des frégates pour défendre le Canberra et le QE2, lors de leurs opérations de débarquements de troupes.
Le Belgrano est mis en alerte.
L’aviation argentine décide enfin à montrer le bout de son nez ! Les SAS repèrent les Super Etendards au départ de Rio Grande. Je couvre toute la zone Ouest avec mes Trident. Mon Trident Leader les repère au Nord Ouest et en abat un. L’autre ne demande pas son reste, l’exocet est parti en fumée (stock=3)
4 Daggers prennent le relais en partant vers San Carlos. Les 2 Tartans en CAP passent à l’action, mais aucun Sidewinder ne fait mouche, les Daggers ne font pas mieux contre les Harriers. Le premier va chercher le HMS Arrow, passe au travers de la DCA mais rate sa cible. Le second est abattu par un Missile Rapier. Le Penelope déclenche avec succès ses SeaCat pour protéger le Canberra du troisième. Le quatrième s’en prend à l’Andromède mais lâche sa bombe bien trop loin.
Les 2 débarquements se passent bien, alors que les Argentins montent de violentes contre attaques contre les Gurkhas et les Welsh Guard. Grâce au soutien efficace des Pucara, le 8ème régiment d’infanterie argentine arrache Poker Point aux Gallois ! Les Gurkas même privés de leur armement lourd résiste à un âpre assaut de l’Air Brigade. La moitié du Régiment est cependant au tapis ! Les Argentins ont encore des ressources ! (supply=3)

24 mai
Le temps est un peu plus brumeux ce matin. Le Canberra retourne au sein de la Task Force tandis que le QE2 tente de débarquer le 42 Commando à Lookout Hill encore inoccupé. Le HMS Intrepid le supporte dans cette tâche.
Le Belgrano et les Frégates restent au port, mais pas l’aviation argentine.
Les SAS signale à nouveau un décollage des Super Etendards. Mes deux derniers avions disponibles se mettent en couverture à l’Ouest et au Nord Ouest, mais c’est à l’Est que ces derniers apparaissent. Le HMS Argonaut n’aura même pas repéré le danger extrême de sa situation alors que... les Argentins pestent contre le matériel français. L’Exocet ne réussit même pas son allumage initial (stock=2)
Un second raid de 4 Mirages est repéré par Black 2 en zone Ouest. L’un d’entre eux est abattu, les 3 survivants foncent vers le HMS Bristol et le HMS Exeter. Ils sont repérés à 20 milles et un des Sea Dart fait mouche. Les survivants foncent sur le HMS Bristol et au sortir d’une acrobatie aérienne la bombe du premier déchire la coque du HMS Bristol ! (DOM=2)
Les Argentins ayant surpris la manœuvre de débarquement lancent le 3ème régiment de Marines sur Lookhout Hill, alors que les Gurkhas affaiblis sont à nouveau attaqués. Les troupes de sa Majesté font la preuve de leur valeur en repoussant toutes les attaques !

25 mai
Temps gris. Nous retirons le Queen Elizabeth 2 temporairement et ordonnons au Nordic Ferry accompagné de Sir Lancelot et de l’Intrepid de faire débarquer le second Para sous le feu argentin.
Le Belgrano tente une sortie alors que le porte-avions 25 de Mayo est mis en alerte, les sous-marins ne repèrent pas le groupe de bataille argentin.
3 Daggers s’approchent sans être repérés du nord de la Task Force et s’attaque au HMS Antrim qui ne repère pas l’attaque. Cette dernière s’avère heureusement imprécise.
Le Nimrod repère une attaque sur San Carlos (3 Skyhawks) Tartan 1 rate leur interception mais les 3 avions se retrouvent en plein milieu d’une shooting zone. Tous 3 sont abattus par une combinaison de tirs terrestres et maritimes. Il y a trop de prétendants pour clairement identifier qui les a abattus !
3 autres Skyhawks tentent leur chance dans l’après-midi. Un est abattu par les tirs du SBS sur Chanco Point, les 2 autres cherchent des cibles au fond de la Baie. L’Antelope est attaquée en premier, suivie du Penelope, mais à part deux grosses gerbes d’eau, l’attaque est un fiasco.
3 Daggers prennent la suite et sont interceptés par Tartan 3 qui en abat un. L’Antelop et le Harrow sont pris à partie. L’Avenger abat celui qui se mettait en position au dessus de l’Arrow. Mais l’Antelop n’échappe pas au courage du dernier pilote Argentin ! La Grande Bretagne est prête à jeter l’éponge (DOM=1)
4 Mirages repérés par Nimrod lancent un dernier raid avant la nuit. Trident 2 et 3 partent les intercepter et …sont tous les deux abattus par les Mirages !! Lors de l’attaque qui suit, un Rapier détruit l’un des vainqueurs et le Penelop fait mouche.
Mais les deux derniers Mirages rentrent dans l’histoire. La bombe qui coulera le Yarmouth scellera la fin de la campagne. Les Britanniques n’ont plus la volonté d’accumuler les pertes.
(DOM=0)

Le 2nd Para n’est pas débarqué et la flotte britannique se retire du piège de San Carlos à la faveur de la nuit. Malgré les 6 régiments débarqués avec succès aux Malouines, les Britanniques demandent un cessez le Feu. Margaret Thatcher donne sa démission ! M. Pim débute les pourparlers pour rendre officiellement les Malouines à l’Argentine dès le lendemain sous le Haut Patronage des Etats-Unis.

VICTOIRE ARGENTINE. :gratte:


Dernière édition par lugbar le Jeu 15 Oct 2009 07:32, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Mer 14 Oct 2009 22:20 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 21 Mars 2009 21:34
Message(s) : 1040
Localisation : Rueil Malmaison (Region Parisienne Ouest)
Ordre des anciens 2007 (1) Médaille des comptes rendus (1) Soldat du 4° zouave (1) 13° stratège (1) Médaile de l'Asie (1)
Résumé des pertes Britanniques

8 Sea Harriers Britanniques
2 Sea Harriers perdus en combat aérien face à 4 Mirages :francais:
3 Sea Harriers abattus par la défense antiaérienne (Port Stanley, base de Rio Grande)
3 Sea Harriers perdus suite à défaillance ou autre incidents de vols

10 navires coulés ou endommagés
HMS Fearless, la perte la plus importante, coulé par un Exocet :francais:
HMS Splendid sous marin endommagé lors d'un engagement avec l'ARA San Luis
HMS Coventry et HMS Brilliant coulés par des missiles mer-mer lancés par des frégates vendues par la France :francais:
HMS Ardent, HMS Broadsword, HMS Antelop bombardés par des Daggers
HMS Bristol et HMS Yarmouth par bombe depuis un Mirage III
HMS Glasgow par un coup heureux d'un Canberra


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Mer 14 Oct 2009 23:36 
Docteur es-citation
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Jeu 21 Août 2008 13:01
Message(s) : 1960
Localisation : Saint-Gaudens (31)
Ordre des anciens 2002 (1) Médaille des 1000 messages (2) Médaille des petits posteurs (6) Académicien (1) Médaille des Binouzards (1) Médaille GBOH (1) Médaille des GBAR (1)
Médaille ATS (1) Médaille WWIII (1)
Merci pour cet excellent CR ! :clapclap:

_________________
"À la guerre il est important de savoir reconnaître l’ennemi. Car, sans ennemi, la guerre est ridicule."
Pierre Desproges

Ma ludothèque
Mon autre loisir favori


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Mer 14 Oct 2009 23:44 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 08:56
Message(s) : 788
Localisation : Mulhouse
Médaille Frog of War (1) Ordre des anciens 2003 (1) Médaille des comptes rendus (2) Médaille des petits posteurs (1) Médaille des Arbitres (1) Médaille du testeur. (2) Médaille World in flames (1)
Médaille navale (1)
Boudiou ! Le souvenir que m'avait laissé le conflit en direct live à l'époque était celui d'une partie de campagne avec aucune chance du côté argentin face à l'armada brittonne. Je me souviens juste de l'Exocet sur le Sheffield où l'on avait dit que c'était une erreur bâte de programmation des cilbes amies, mais qu'une autre perte à ce prix là et l'opération aurait pu être remise en question.

_________________
Denis L.

"Un homme sans rêve est un mort qui marche !"
sentence celte


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Jeu 15 Oct 2009 06:52 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 21 Mars 2009 21:34
Message(s) : 1040
Localisation : Rueil Malmaison (Region Parisienne Ouest)
Ordre des anciens 2007 (1) Médaille des comptes rendus (1) Soldat du 4° zouave (1) 13° stratège (1) Médaile de l'Asie (1)
Les pertes historiques des Britanniques sont ci-dessous, c'était loin d'une partie de plaisir pour la Royal Navy ! Rajoutez-y le compte des UXB, unexploded bombs, vous aurez des sueurs froides :shock:

- 6 Six Harriers perdus par accident ou tirs anti-aérien
- Les dégâts sur les bâtiment britanniques auraient comptés pour au moins 7 navires en terme de jeu du 1er au 28 mai.

Extrait du site http://www.naval-history.net/NAVAL1982FALKLANDS.htm

Saturday 1st May
HMS Alacrity - slightly damaged by bomb near misses
HMS Arrow - slightly damaged by cannon fire
HMS Glamorgan - slightly damaged by bomb near misses, all off Stanley by Daggers of FAA Grupo 6.

Tuesday 4th May
HMS Sheffield - mortally damaged south east of Falklands by Exocet missile fired by Super Etendard of CANA 2 Esc. Burnt out and sank in tow on Monday 10th May.

Wednesday 12th May
HMS Glasgow - moderately damaged off Stanley by unexploded bomb (1) dropped by A-4B Skyhawks of FAA Grupo 5. Bomb passed through hull but damage took some days to repair and she shortly returned to UK.

Friday 21st May
HMS Antrim - seriously damaged in Falkland Sound outside San Carlos Water by unexploded bomb (2) dropped by Daggers of FAA Grupo 6. UXB removed but damage took some days to repair.
HMS Broadsword - slightly damaged outside San Carlos Water by cannon fire from Daggers of Grupo 6.
HMS Argonaut - slightly damaged outside San Carlos Water by rockets and cannon fire from Aermacchi MB.339A of CANA 1 Esc, and then seriously damaged by two unexploded bombs (3/4) dropped by A-4B Skyhawks of FAA Grupo 5. Removing the UXB's and carrying out repairs took a number of days and although declared operational, she soon sailed for the UK.
HMS Brilliant - slightly damaged outside San Carlos Water by cannon fire from Daggers of Grupo 6. (Different attack from "Broadsword")
HMS Ardent- badly damaged in Grantham Sound by bombs - hits, UXB's (5+) and near misses - dropped by Daggers of Grupo 6, then mortally damaged by bombs from A-4Q Skyhawks of CANA 3 Esc off North West Island. Sank the following evening.

Sunday 23rd May
HMS Antelope - damaged in San Carlos Water by two unexploded bombs (6/7) dropped by A-4B Skyhawks of Grupo 5. One of the bombs exploded that evening while being defused and she caught fire and sank next day.

Monday 24th May
RFA Sir Galahad - damaged by unexploded bomb (8) and out of action for some days,
RFA Sir Lancelot - damaged by unexploded bomb (9) and not fully operational for almost three weeks,
RFA Sir Bedivere - slightly damaged by glancing bomb, all in San Carlos Water probably by A-4C Skyhawks of FAA Grupo 4.

Tuesday 25th May
HMS Broadsword - damaged north of Pebble Island by bomb from A-4B Skyhawk of Grupo 5 bouncing up through her stern and out again to land in the sea.
HMS Coventry - sunk north of Pebble Island in same attack by three bombs.
Atlantic Conveyor - mortally damaged north east of Falklands by Exocet missile fired by Super Etendard of CANA 2 Esc. Burnt out and later sank in tow.

Saturday 29th May
British Wye - hit north of South Georgia by bomb dropped by C-130 Hercules of FAA Grupo 1 which bounced into the sea without exploding

Tuesday 8th June
HMS Plymouth - damaged in Falkland Sound off San Carlos Water by four unexploded bombs (10-13) from Daggers of FAA Grupo 6.
RFA Sir Galahad- mortally damaged off Fitzroy by bombs from A-4B Skyhawks of Grupo 5 and burnt out. Later in June towed out to sea and sunk as a war grave.
RFA Sir Tristram - badly damaged off Fitzroy in same attack and abandoned, but later returned to UK and repaired.
LCU F4, HMS Fearless - sunk in Choiseul Sound by bomb from A-4B Skyhawk of Grupo 5.

Saturday 12th June
HMS Glamorgan - damaged off Stanley by land-based Exocet missile.


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Jeu 15 Oct 2009 08:09 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 08:56
Message(s) : 788
Localisation : Mulhouse
Médaille Frog of War (1) Ordre des anciens 2003 (1) Médaille des comptes rendus (2) Médaille des petits posteurs (1) Médaille des Arbitres (1) Médaille du testeur. (2) Médaille World in flames (1)
Médaille navale (1)
Quelle est la raison de ce nombre impressionnant d'UXB ? :shock:

_________________
Denis L.

"Un homme sans rêve est un mort qui marche !"
sentence celte


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Jeu 15 Oct 2009 21:00 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 21 Mars 2009 21:34
Message(s) : 1040
Localisation : Rueil Malmaison (Region Parisienne Ouest)
Ordre des anciens 2007 (1) Médaille des comptes rendus (1) Soldat du 4° zouave (1) 13° stratège (1) Médaile de l'Asie (1)
La tactique d'attaque des Argentins !
Les bombes de leurs avions pour des raisons de sécurité avaient besoin d'un certain temps pour être armés après avoir été larguées. Or les Argentins devant la puissance britannique ont improvisé des attaques à très basse altitude en rase motte pour éviter d'être détecté. Au moment de l'impact les bombes n'étaient pas opérationnelles et se contentaient de faire des jolis trous.
Malheureusement pour eux ils ont mis plusieurs jours à se rendre compte de ce défaut et à bricoler leurs bombes en conséquence.


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Jeu 15 Oct 2009 23:41 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Ven 7 Août 2009 19:29
Message(s) : 1441
Médaille du samaritain (1)
Super. :clapclap:
Merci pour ce CR et toutes ces infos. Donc les UXB correspondent en gros aux boulets que s'envoyaient les canons des navires au 17/18ème siècle (en plus gros).

Au final, je crois bien qu'il n'y a que l'USN pour qui cela aurait été une partie de plaisir. Cela dit, 1982 c'est loin et les technologies ont encore considérablement progressé...

Je suppose que la perte d'un des portes-avions de la Royal Navy ou du seul porte-avion argentin met un terme immédiat au conflit?

_________________
"si tu veux la paix, fais la guerre"
C'est comme cela que l'on remplit les livres d'histoire


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Ven 16 Oct 2009 07:38 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 21 Mars 2009 21:34
Message(s) : 1040
Localisation : Rueil Malmaison (Region Parisienne Ouest)
Ordre des anciens 2007 (1) Médaille des comptes rendus (1) Soldat du 4° zouave (1) 13° stratège (1) Médaile de l'Asie (1)
The Old Breed a écrit:
Je suppose que la perte d'un des portes-avions de la Royal Navy ou du seul porte-avion argentin met un terme immédiat au conflit?


Non pas en terme de jeu, mais cela réduit fortement la nuisance des Argentins d'un côté et pose des problèmes hallucinant à l'Admiral Woodward en cas de perte d'un des deux porte aéronef !

De plus côté opinion public, perdre un porte avion ou un transport de troupe compte 2 fois plus cher que la perte des autres vaisseaux !


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 messages ]  Aller vers la page 1, 2, 3  Suivant

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par Maël Soucaze et Elglobo © phpBB.fr