CR Normandy'44 (GMT, 2010-2015)

Pour poster vos comptes rendu de partie....
Message
Auteur
Avatar du membre
Tamerlan
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 5628
Enregistré le : jeu. 19 juil. 2012 15:52
Localisation : Boulogne

Re: CR Normandy'44 (GMT, 2010-2015)

#31 Message non lu par Tamerlan »

hell on wheels a écrit : mar. 13 oct. 2020 22:05
Don Fredo a écrit : mar. 13 oct. 2020 21:46 Merci pour le CR , j'ai bcp aimé Ardennes 44 (3 jours complets) et j'avoue que j'hésite pour le P500.

Mais comme tu l'as dit , j'ai peur qu'il soit trop statique....

Combien de temps de jeu pour la campagne ?
Ne passe pas par le P500

Il sera disponible chez nos revendeurs VPC bien connus ;)

Un tour c’est entre 45 min et une heure. Il y a 22 tours ! Mais la partie peut se finir plus tôt si les pertes alliées sont conséquentes (nombre d’unités à 3 pas passées en cadre)
Un petit hors sujet. Tu penses quoi de "Un Été Sanglant" sur le même thème, conçu et produit par chez nous ?
Pas le temps de jouer en semaine, trop de boulot, les parties avancent à leur petit rythme.

Quelques CR

Avatar du membre
Tamerlan
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 5628
Enregistré le : jeu. 19 juil. 2012 15:52
Localisation : Boulogne

Re: CR Normandy'44 (GMT, 2010-2015)

#32 Message non lu par Tamerlan »

Merci pour ce CR :clap: :)

Ça ferait (presque) aimer la Normandie ;)
Pas le temps de jouer en semaine, trop de boulot, les parties avancent à leur petit rythme.

Quelques CR

Avatar du membre
emmanuel
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 4996
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 09:13
Localisation : Sud Caen

Re: CR Normandy'44 (GMT, 2010-2015)

#33 Message non lu par emmanuel »

Tamerlan a écrit : mar. 13 oct. 2020 22:08 Merci pour ce CR :clap: :)

Ça ferait (presque) aimer la Normandie ;)
Quoi elle pas belle la normandie...

La haute ou la basse..

Tatihou etretat dieppe ..etc

philippe Butez
Pousse pions
Pousse pions
Messages : 264
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 20:48
Localisation : environs de Lille

Re: CR Normandy'44 (GMT, 2010-2015)

#34 Message non lu par philippe Butez »

Perso j'adore la Normandie !

Je suis d'accord avec l'estimation, 1 h/tour. Idéalement, il faudrait être 4 pour bien y jouer, et dans un temps très raisonnable. Sinon à 3 (1 US, 1 CW, 1 Ger), ça va aussi.
Je dois reconnaitre une forme d'usure en solo. A la fin je commençais à perdre le feu sacré, surtout en tant qu'Allemand, d'autant que je mettais bien plus qu'une heure/tour. Le camp du punching ball qui reçoit les coups est un peu usant à jouer...

Mais je vais probablement faire une 2ème partie (ou au moins un gros morceau) pour tester d'autres options (météo, sélection de renforts, etc).

Je pense que je mettrai la suite du CR ce vendredi ou ce WE (tours 12 et 13).
"il vaut mieux lever le coude que baisser les bras"

Avatar du membre
What If
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 1653
Enregistré le : dim. 28 sept. 2008 19:27
Localisation : Nantes

Re: CR Normandy'44 (GMT, 2010-2015)

#35 Message non lu par What If »

A la Nantaise dimanche on s'est fait une partie à 3. RemiD côte US, moi-même côté anglo-canadiens face au "Redoutable" Childéric à la tête de la Wehrmacht et autres forces allemandes. A trois l'avantage est d'offrir plus de fluidité en permettant aux joueurs alliés de se concentrer sur des terrains différents : ville/villages en zone relativement claire à l'est et le bocage/marais à l'ouest. Un bon principe. L'avantage à 3 permet au joueur allemand d'être le fédérateur entre les alliés.
Sinon à 4 on peut s'imaginer d'être sur 2 jeux différents.
A 4 il peut être facile de ne pas avoir de lien entre les 2x2 joueurs séparés par la ligne de démarcation US/UK.

philippe Butez
Pousse pions
Pousse pions
Messages : 264
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 20:48
Localisation : environs de Lille

Re: CR Normandy'44 (GMT, 2010-2015)

#36 Message non lu par philippe Butez »

What If a écrit : mer. 14 oct. 2020 20:16 A la Nantaise dimanche on s'est fait une partie à 3. RemiD côte US, moi-même côté anglo-canadiens face au "Redoutable" Childéric à la tête de la Wehrmacht et autres forces allemandes. A trois l'avantage est d'offrir plus de fluidité en permettant aux joueurs alliés de se concentrer sur des terrains différents : ville/villages en zone relativement claire à l'est et le bocage/marais à l'ouest. Un bon principe. L'avantage à 3 permet au joueur allemand d'être le fédérateur entre les alliés.
Sinon à 4 on peut s'imaginer d'être sur 2 jeux différents.
A 4 il peut être facile de ne pas avoir de lien entre les 2x2 joueurs séparés par la ligne de démarcation US/UK.
Le seul défaut que je trouve au jeu à 3, par rapport à 4, est que le joueur allemand doit réfléchir 2 fois plus !
"il vaut mieux lever le coude que baisser les bras"

philippe Butez
Pousse pions
Pousse pions
Messages : 264
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 20:48
Localisation : environs de Lille

Re: CR Normandy'44 (GMT, 2010-2015)

#37 Message non lu par philippe Butez »

TOUR 12 : 17 juin 1944

Temps très couvert : la Wehrmacht ose respirer à nouveau... (au cas où y en aurait des qui n'auraient pas tout suivi : la météo est TRES importante dans ce jeu. D'ailleurs, ça aurait été chouette d'avoir une règle optionnelle donnant la météo historique)

Respirer, enfin, c'est vite dit... un seul bataillon en renfort aujourd'hui, plus quelques Stug récupérés dans Caen. Tiens, Caen, justement : les Pz IV de la Hitlerjugend et les restes très éprouvés du 192ème régiment de la 21ème Panzer passent au sud de l'Orne pour éviter de se faire piéger adossés à une rivière infranchissable.

Le bataillon de la 77ème qui vient d'arriver en renfort est directement envoyé à Cherbourg, les rares camions dispos lui ont été alloués (avec de l'essence dedans !).
A Balleroy, un Kampfgruppe hétéroclite mené par la reco de la 12ème SS attaque 2 brigades de la 50ème division et en met une hors de combat (une grosse unité à 3 pas qui en perd 2 devient "cadre" et donc quasi inutilisable en première ligne. Si les US en ont 7, ou les Anglo-Canadiens 5, ah ah ah ! Victoire automatique allemande ! Il faut donc faire gaffe un minimum et ne pas oublier d'allouer des remplacements aux unités concernées).

Les Alliés débarquent du ravitaillement en prévision des jours de tempête qui s'annoncent (oui, bon, je sais, normalement on ne devrait pas savoir qu'elle arrive, mais voilà, hein, c'est un choix de règle optionnelle...).
Toute l'action alliée a lieu dans le Cotentin. Objectif : Cherbourg ! Ah oui, et Carentan aussi... Les 30ème et 83ème divisions malmènent sérieusement ce qui reste de la 709ème et prennent St Vaast la Hougue. Carentan, par contre, c'est pas du gâteau. Il n'y a plus que les restes d'un régiment de paras qui empêche à lui tout seul les 9ème, 79ème et 101ème Airborne de passer.
Image

Entre Bayeux et Carentan, RAS. Même en jouant américain, on ne peu pas être partout à la fois.
Image

La 43ème division britannique s'est installée en 2ème ligne près de Bayeux avec la 56ème brigade qui vient de se faire laminer. Les Canadiens s'établissent solidement dans Carpiquet. Les ruines de Caen abandonnées par les Allemands sont occupées par la 3ème division, après une recherche soigneuse d'éventuels booby-traps (l'Allemand est fourbe, ou l'Allemand sait faire la guerre, selon les versions...). Les Britanniques s'économisent, et les munitions avec. Le plus clair de leur temps est occupé à creuser des retranchements qui (en théorie) leur permettront d'annuler en partie la puissance des Panther et Pz IV.
Image
"il vaut mieux lever le coude que baisser les bras"

philippe Butez
Pousse pions
Pousse pions
Messages : 264
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 20:48
Localisation : environs de Lille

Re: CR Normandy'44 (GMT, 2010-2015)

#38 Message non lu par philippe Butez »

TOUR 13 : 18 juin 1944

La météo est clémente aujourd'hui pour les Alliés.

Des renforts (1 bataillon) et du ravitaillement arrivent à Cherbourg. Ce qui reste de la 709ème division essaie de reconstituer une ligne entre Valognes et Cherbourg, avec quelques vieux chars français en soutien.
La 353ème division s'installe en 2ème ligne derrière Carentan, en guise de filet de sécurité si la ville tombe. Et la 243ème vient aussi en ligne pour éviter toute possibilité de contournement.

Entre Carpiquet et Balleroy, des mouvements très élaborés n'échappent pas aux reconnaissances aériennes alliées : la Panzer Lehr et la 2ème Panzer ont opéré leur concentration, ce qui augure d'attaques en force les jours prochains.

Les Alliés continuent de préférer l'essence aux troupes. Les stocks se refont ! Seuls sont débarqués des Shermans de la 2ème Armored US.
A Valognes et aux environs, les GIs mettent le paquet. La ville est encerclée, il n'y reste plus que quelques compagnies de Fallschirmjäger et les débris du Sturmregiment. Un trou est fait, il n'y a plus d'Allemands entre Bricquebec et le périmètre de Cherbourg.
A Carentan, les derniers paras présents choisissent de reculer et de rejoindre la 353ème division plutôt que de mourir dans la ville.
Image

Au sud d'Omaha, RAS. Comme dit précédemment, ce n'est pas là qu'il faut agir.
Image

La 49ème division britannique abandonne Cabourg et se prépare à défendre la rive droite de l'Orne, quitte à la franchir si les choses tournent mal à l'ouest de Caen. Carpiquet sert à nouveau de base de départ pour une attaque sur Caen. Et de nouveau c'est un match nul : la 53ème division perd beaucoup de monde, mais la 275ème division allemande aussi, et les Pz IV de la 21ème Panzer ont disparu des effectifs.
Image
"il vaut mieux lever le coude que baisser les bras"

philippe Butez
Pousse pions
Pousse pions
Messages : 264
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 20:48
Localisation : environs de Lille

Re: CR Normandy'44 (GMT, 2010-2015)

#39 Message non lu par philippe Butez »

TOUR 14 : 19 juin 1944

"Youhou !! C'est la tempête !" (eh oui, vous vous en doutez, c'est le chœur des guerriers teutons qui se fait entendre !)

Un nouveau Kampfgruppe est envoyé à Cherbourg par camions. Mais ces camions sont un peu juste côté essence : le convoi s'arrête pile avant d'entrer dans le périmètre.
Quelques Tiger sont livrés au QG du 1er corps SS, près de Villers-Bocage. Cabourg et Dives sur Mer sont de nouveau allemands, suite à l'abandon des Tommies.

La Lehr, la 2ème Panzer et la 12ème SS se targuent de renverser le cours de l'Histoire (ou tout au moins celui de la partie), grâce à la prouesse tactique de leurs soldats, à l'avance technique des Panther, à l'appui des Nebelwerfer, et aux (faibles) stocks de munitions d'artillerie.
Les efforts sont portés contre les Britanniques. La Lehr, quasiment au complet, met les 4ème et 7ème Royal Dragoon Guards hors de combat. La 2ème Panzer se heurte à la 51ème division dont les retranchements empêchent toute avance, malgré la destruction de pas mal de Shermans canadiens (défense déterminée !). Pour la Hitlerjugend partie à l'assaut de Ranville, c'est pire. La localité a été fortifiée, et les Brits s'accrochent. On dirait que les Panther et Pz IV ne sont pas plus faits pour le combat urbain que les tanks alliés (sur ces 3 attaques aux résultats décevants, les Allemands subissent 2 pertes (à la HJ) et en infligent 3).

Vu la météo, les Alliés sont très handicapés par le manque de soutien, mais la pression ne se relâche pas sur Cherbourg. L'infortuné Kampfgruppe en panne d'essence est intercepté et détruit par la 4ème division US, et un bataillon d'Osttruppen de la 709ème (toujours elle!) disparait non sans avoir bloqué 2 divisions US. Il faut quand même avouer qu'il n'était pas tout seul. Il était soutenu par les renforts arrivés l'avant-veille.

Ailleurs, les Alliés font le dos rond en attendant le retour du soleil... et des avions !
Image

Image

Image
"il vaut mieux lever le coude que baisser les bras"

philippe Butez
Pousse pions
Pousse pions
Messages : 264
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 20:48
Localisation : environs de Lille

Re: CR Normandy'44 (GMT, 2010-2015)

#40 Message non lu par philippe Butez »

TOUR 15 : 20 juin 1944

La tempête continue, les Mulberries sont sérieusement secoués. Les stocks alliés sont surveillés comme le lait sur le feu.

A Cherbourg, on sent bien que la situation ne va pas aller en s'améliorant. La garnison reçoit un peu de ravito (il reste encore des routes non coupées vers Barneville), et se prépare à défendre le Fort du Roule qui domine la ville, face aux 8 régiments US qui sont maintenant dans le périmètre (3 sur 8 ont déjà subi des pertes).

Vers Caen, la 12ème SS panse ses plaies et reçoit des Panther flambant neufs.
La Panzer Lehr repart à l'attaque, appuyée par des Tiger, et détruit pour de bon les Royal Dragoon Guards sans pertes.
Quant à la 2ème Panzer, sa nouvelle attaque ne débouche pas plus que la veille, à cause en grande partie des retranchements creusés par les Brits (1 partout).

A Valognes, les cartouches commencent à manquer, mais les défenseurs tiennent bon. Par contre, le bataillon de la 77ème (arrivé à Cherbourg le 18) tente de retenir 2 divisions US à lui tout seul... et échoue.
Image

Ailleurs, pas grand-chose dans le camp allié, sauf du repositionnement pour prévenir une percée allemande vers Bayeux, voire même préparer une sévère contre-attaque sur une Panzer Lehr trop aventureuse.
Image

Image
"il vaut mieux lever le coude que baisser les bras"

Répondre

Retourner vers « Compte rendu »