En route vers le Dniepr été 43 - Test Solo projet

Pour poster vos comptes rendu de partie....
Message
Auteur
Avatar du membre
joma
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 3373
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 10:39

En route vers le Dniepr été 43 - Test Solo projet

#1 Message non lu par joma »

Confinement oblige, pas d'OCS et de Moscou dans les semaines qui arrive.
Je me suis donc dit que ça serais bien de se remettre un peu dans mon projet vu que depuis des mois je fais plus grand chose dessus même si on avait fait avec Pat et jmc une partie à Lyon qui avait conforté quelques idées mais sans rien bouleversé. On verra donc si c'est toujours le cas, même si du solo c'est toujours particulier.
Et puis, une petite partie solo me fera pas de mal pour passer le temps, vu que c'est pas ça qui me manque (pas de télétravail pour moi, je bosse sur le terrain en cette période). Et puis l'avantage du solo c'est que ma poisse est réellement répartie sur les deux camps. :lol:

La vue d'ensemble pris par domi à Lyon qui donne bien l'ensemble du théâtre complet des opération entre Smolensk à Koursk.


Image

Puis une petite présentation de certain point de règle un peu spécial.
Le secteur de Koursk (qui va être calme les premiers tours) et l'avance de la 9e armée allemande jusqu'au 12 juillet 43.

Secteur Kousk
Image

Alors les pions, c'est pas compliquer.
Pour les unités combattantes : en haut à gauche on a le symbole du type de l'unité avec sa taille (régiment, division, etc.), en bas le potentiel de combat (ou si besoin le potentiel d'attaque et de défense) et le potentiel de mouvement qui se décline en motorisé dans un carré orange (comme la 1ere brigade AT soviétique), mécanisé/blindé dans un carré rouge (comme le 16TK), cavalerie dans un carré vert (on verra plus tard), infanterie sans carrée. Puis le centre, avec la ou les identifications de l'unité.
Et enfin, en haut à droite le(s) point(s) de force(s).
Les points de forces (PF) sont une valeur qui représente généralement la taille d'une formation indépendante dont la base est la division, ou équivalent. Cette valeur a son importance pour l'empilement et le combat.
Si une formation (généralement une division) est représentée par plusieurs pions, les PF de la formation sont divisés équitablement entre chaque pion. Dans ce cas, les PF de la formation à pleine force ou réduite étant répartis entre chaque pions de la division, il est donc possible qu'un pion ait le même PF qu'il soit à pleine force ou réduit, l'important étant que tous les pions réduit d'une même formation représente la valeur de PF réduit de cette formation.
Les formations indépendantes de taille inférieur à la division, ou des divisions ou divisions équivalentes composés d'un seul pion, ont leur valeur de point de force adapté selon leur taille.
Les pertes sont donc indépendantes des PF. Une unité avec 2PF ou une unité à 1PF peuvent donc avoir toutes les deux 2 pas de pertes par exemple. Certaines unités ont leurs points de force dans un cercle violet plutôt que jaune. Ces unités vaudront 0 point de force pour l'empilement et la valeur indiqué pour le combat. Ce sont généralement les unités de support de la taille de bataillon.

Pour les QG : Il y a deux type de QG.
Le premiers sont les QG de front pour le soviétique (ici le front Central) ou d'armée pour l'allemand (ici la 9e armée, 9A). En bas à gauche on a son rayon entre parenthèse, se rayon permet le ravitaillement et le combat, en effet seul les unités dans le rayon d'un QG peuvent attaquer. Néanmoins le QG soviétique est sur sa face défense et le rayon ne sert alors plus que pour le ravitaillement, aucune attaque possible. Ensuite le potentiel de défense et de mouvement. Pour l'allemand au centre droit on a la valeur de remplacement suivant un jet de dé (le jet égale à la valeur indique 1PR, supérieur 2PR).
Le second correspond au QG d'armée blindé soviétique (comme ici celui de la 2 armée blindé, 2TA), il à les même caractéristique que le QG de front mais seulement pour les unité de l'armée blindé qui possèdent la même bande de couleur que le QG.

Et on a finalement le marqueur Schwerpunkt qui permet l'empilement maximal à l'allemand (double la valeur d'empilement des unités avec PF dans cercle jaune de l'hex ou il se trouve). L'empilement de base est de 4PF (valeur du cercle jaune) plus 3 unité à 0PF. Les unités à 0PF sont celles avec un cercle jaune avec 0 ou un cercle violet avec différentes valeurs qui valent 0 pour l'empilement mais la valeur indiqué pour le combat (comme le 185 bat de StuG par exemple).

On d'ailleurs un secteur bien encombré puisque l'opération Zitadel est toujours en cours à ce moment.

Le secteur d'Orel ou ça devrait normalement chauffé avec la 61e armée prête a en découdre.

Secteur Orel
Image

Le secteur de Bolkhov ou la 11e armée de la Garde va bientôt partir à l'assaut (avec le QG du front de Bryansk sur sa face attaque).

Secteur Bolkhov
Image

On peut voir les marqueurs de combats GO et ZO ainsi que les marqueurs Maskirovka.

Un marqueur de combat et un amalgame de barrage d'artillerie, et/ou bombardement aérien, et/ou doctrine, qui pourra avoir un impact sur le combat.
Normalement a chaque phase administrative le joueur en phase place 15 marqueurs de combats dans un contenant opaque et en tir 8. Les marqueurs sont en deux catégories : efficace et inefficace. Dans les marqueurs efficaces on a pour le soviétique : GO-Glubokaya Operatsiya (Opération en Profondeur), ou ZO-Zagraditel'nyy ogon (Barrage d'artillerie- ou traduction littérale, Feu d'obstruction), et leur équivalent allemands BK-Bewegungskrieg (Guerre de Mouvement) et AT-Auftragstaktik (Commandement par Mission). Les marqueurs inefficace Nein/Niet n'ont aucun effet sur le jeu. Ici comme c'est le premier tour, les marqueurs soviétique ont déjà été tiré. Les marqueurs efficace permettent de tenter de mettre désorganisé (DG) les empilements adverses., GO/BK deux empilement, ZO/AT un empilement.

Les marqueurs Maskirovka pourront être posé sur un empilement allemand durant la phase de mouvement du joueur soviétique. Les marqueurs nominatifs (ici Bryansk et Central) devront être posés dans le rayon d'attaque du QG correspondant, les marqueurs libres au choix du joueur. Une fois posé les hexagones adjacents au marqueur pourront bénéficier d'un empilement maximal (comme le marqueur Schwerpunkt) pour les unités soviétiques. De plus durant la phase de combat, les unités soviétiques qui attaquent de plusieurs hexagone un empilement allemand avec un marqueur Maskirovka (attaque de type 2), pourront le faire sans que les unités allemandes situer dans leur ZdC soient obligé d'être attaqués.

Bon ben là, va falloir quand même parler des grandes lignes du combat avant d'aller plus loin.
Il y a deux types de combat. Le premier correspond à 1 hexagone contre 1 hexagone, le second correspond à plusieurs hexagones contre 1 hexagone.
Type 1 : Un combat à lieu lorsqu'une ou plusieurs unités situées dans un hexagone attaquent un hexagone adjacent. Le joueur en phase est l'attaquant, le joueur non en phase est le défenseur.
Type 2 : Le combat est identique à 1 hex contre 1 hex, sauf que plusieurs hexagones pourront combiner leur PF et PC contre le même hexagone, néanmoins, la combinaison d'attaque partant de plusieurs hexagone contre un seul hexagone cible sera possible seulement si : Toutes les unités ennemie dans la ZdC des unités attaquantes seront, ou ont été, attaqués durant cette phase de combat par des unités amies, ou son DG.
Ensuite le combat n'utilise pas de CRT à rapport de force mais deux tables, une de tir qui utilise les potentiel de combat et une de retraite qui utilise les point de force (et avec un rapport de force, j'ai pas pu m'en passer !:p), mais on y reviendra.

La piste administrative

Image

Au début de chaque scénario sera indiquer pour chaque joueur le nombre de points administratif (PA) qu'il possède à ce moment. Ce nombre variera suivant les dépenses et le nombre qu'il pourra recevoir. Chaque tour, le joueur en phase regardera combien de PA il reçoit et pourra dépenser.
Généralement, 1 PA dépensé permet : de placer pour l'allemand 3 marqueurs Schwerpunkt sur des empilments. Ou, de placer 1 marqueur d'attaque sur un empilement (marqueur qui comme son nom l'indique permet d'attaquer même si on est pas dans le rayon d'un QG ou dans le rayon de défense d'un QG). Ou, d'augmenter d'une case le marqueur Effort Majeur (ce qui permet de recevoir plus de marqueur de combat). Ou, de placer un marqueur de combat AT/ZO dans la pioche du joueur adverse. Ou, de placer un marqueur de combat BK/GO dans sa pioche.
2 PA dépensés permet au joueur soviétique d'avoir un marqueur Maskirovka libre.

La plus part des grandes lignes ont été évoquer, ont peut donc commencer.

Tour 1 – 12-15 juillet 43
Segment soviétiques
Le scénario commence à la phase de combat,il y a normalement pas de mouvement, sauf si le joueur soviétique pose un marqueur Maskirovka, dans se cas, toutes les unités situer dans un rayon de 2 hexes du marqueurs pourront bouger avant tout combat.
Le soviet choisi de commencer d'abord par mettre DG les unités allemandes avec ses marqueurs de combats. Normalement pour tous hex autre que clair ou colline ou hors ZdC, il faut tiré un jet de dé (1-3 échec, 4-6 réussite). Pour le premier tour, tous les hex sont considéré comme clair. Les seuls jet de dés seront tenter pour mettre DG la 5Pz qui est hors ZdC, le premier jet est raté mais sur une seconde tentative c'est réussit. Un DG affecte les ZdC, les potentiels de force, de mouvement mais pas les potentiel de combat.
Le soviet choisi d'utiliser un marqueur Maskirovka, sur le secteur Orel pour une attaque de type 2...

Image

Et un sur le secteur Bolkhov, ou on voit bien les grandes piles du a l'empilement maximal possible grâce au marqueur Maskirovka.

Image

Premier combats
On va un peu le détailler. Pour le premier combat, le soviet choisie le secteur d'Orel et l'hex allemand 50.13 (celui avec le marqueur Maskirovka) en concentrant 3 hexagones contre lui.
Le 50.12 avec les 308e division (PF2, PC4) et 380e division (PF2, PC4), le 53.13 avec les 129e division (PF2, PC3), 397e division (PF2, PC4) et le 29GTR (PF2, PCattaque1), une partie du 53.14 avec les 5e division (PF2, PC3), 11GTR (PF2, PCattaque1), 12GTR (PF2, PCattaque1).
Le défenseur est le 262/486, le 486e régiment de la 262e division (PF1, DG, PC2).
Normalement s'il n'y avait pas eu de marqueur Maskirovka, les hexes allemand en 51.12 (56/234) et 51.13 (56/171) aurait du être attaqué ou DG pour permettre à l'hex soviétique 50.12 d'attaquer avec les autres. L'hex allemand 50.14 étant attaqué par la suite cela n'aurait pas gêner même sans marqueur Maskirovka.
On calcul en premier le rapport de force pour la table des retraites en prenant en compte que l'hex 53.13 se fait au travers une rivière donc PFx1/2 et que l'unité allemande 262/486 est DG avec là aussi PFx1/2, pour un totale final de 11PF soviet, divisé par 1/2PF allemand, soit 22/1 donc 6/1, comme c'est le maximum de la table de retraite.
L'attaquant calcul ses points de combats en les additionnant puis en les divisant par 2 du fait qu'il attaque une ligne fortifier, pour un total final de 10,5 soit 11. Puis il lance le jet de dé pour voir les pertes qu'il inflige. Le dé est de 1, on regarde la colonne 11-12 des potentiels de combat pour un résultat d'une perte infligé.
Le défenseur fait de même en multipliant par 2 ses PC comme il défend sur une ligne fortifier, pour un total de 4. son dé est de 4 est le résultat dans le colonne 4 est d'une perte infligé.
Sur la table des retraites le rapport de 6/1 est réduit de 3 colonnes comme le défenseur défend sur une colline (-1) avec une ligne fortifier (-2). L'attaquant soustrait les pertes infligées par le défenseur au sienne pour un résultat de 0 qui donne à l'intersection de cette ligne et de la colonne 3/1, la retraite du défenseur.
Chaque joueur prend sa perte et le défenseur recule. On peut passer au combat suivant contre l'hex 50.14 avec le même résultat final.
Si les troupes soviétiques prennent bien les tranchés allemandes, il n'y a pas de percer. Pas terrible tout ça. ;)

Fin combat secteur Orel
Image

Sur le secteur de Bolkhov, cela semble partie pour être la même histoire mais le dernier combat sur l'hex 45.06 (293/511 et 293/512) inflige deux pertes à l'allemand pour seulement une reçus, ce qui donne sur la colonne 4/1 de la table de retraite et la ligne +1 le résultat Dr1AE1, soit le recule d'un hex pour le défenseur et un marqueur d'exploitation pour l'attaquant. Pour éviter de retraiter en ZdC ennemis ce qui rajouterais une perte, l'allemand va faire le choix de convertir une des pertes en un autre hex de recule mais qui ajoute aussi un autre marqueur d'exploitation pour le soviet. Les marqueurs d'exploitations seront posé dans un rayon de 4 hexes du combat, ce qui tombe bien puisque les unités qui attaque une ligne fortifier ne peuvent recevoir des marqueurs d'exploitations.
Néanmoins, avec le retrait du marqueur Maskirovka, l'empilement en 45.05 se retrouve en sur-empilement, le soviet n'ayant pas voulu avancer toute ses forces pour laisser entrer un des futurs corps blindé en exploitation. Toute les unités sont DG et il en recule en partie pour ne plus l'être à la fin de la phase de combat.

Fin combat secteur Bolkhov
Image

Les 1TK et 5TK avec les marqueurs d'exploitations bougent pour s'enfoncer dans la brèche. Le 5TK en profite aussi pour attaquer l'unité survivante du premier combat du secteur la 293/510 et l'élimine.

Fin du segment soviet secteur Bolkhov
Image
"Americans have finally get beyond our racial past, and picked up a black men to clean up our mess" - Bill Maher
"We cannot defend freedom abroad by deserting it at home." - Edward R. Murrow

Avatar du membre
joma
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 3373
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 10:39

Re: En route vers le Dniepr été 43 - Test Solo projet

#2 Message non lu par joma »

Segment allemand.
L'allemand gagne 1PA montant son total à 3. Il va en profité pour en dépenser 1 et monté son effort majeur d'une case (gagnant 1xAT et la possibilité s'il le désire de tiré un neuvième marqueur). Le soviétique va lui dépenser 1 point pour ajouter un marqueur ZO supplémentaire dans la pioche allemande. Celle-ci se compose donc de 2xZO, 3xAT, 1xBK, 9x Nein/Niet. Dans la pioche, il tire 1xBK, 2xAT, 1xZO, 4xNein/Niet. Il ne prend pas le risque d'effectuer un nouveau tirage pour le dernier AT vu qu'il reste encore un ZO. Les 4 Nein/Niet ne sont pas utilisé, le ZO est donné au soviétique qui va en profiter pour tenter de mettre DG la 112e division d'infanterie allemande en réserve à Bolkhov mais rate son jet de dé. Faut croire que l'allemand à les mêmes dés que le soviet :lol: parce qu'il ne fait pas mieux.

Sur le secteur de Koursk, n'ayant pas payer pour garder les marqueurs Schwerpunkt, les unités en sur-empilement doivent ne plus l'être avant la fin de la phase de mouvement, ce qui permet l'envoie vers les autres secteur d'une partie des forces.

Image

Une deuxième ligne est en préparation sur le secteur d'Orel, mais étant le point de passage principal de l'Oka pour ne pas payer trop de PM ça commence à bouchonner.

Image

A niveau de Bolkhov la 25PzG (DG) recule pour permettre à la 112e de boucher le trou est préparé une contre-attaque contre le 5TK en coordination avec elle.

Image

Au nord vers Smolensk, les 3PzA et 4A libèrent des unités pour les acheminés vers le saillant d'Orel.

En attendant, la contre-attaque est un succès et le 5TK doit reculé avec des pertes, même si la 25PzG en paye le prix.

Image

Le succès du combat permet à un KG de la 12Pz (ayant reçus le marqueur d'exploitation gagner au combat) de se mettre en position derrière la nouvelle ligne de défense.

Allemand fin tour secteur de Bolkhov
Image
"Americans have finally get beyond our racial past, and picked up a black men to clean up our mess" - Bill Maher
"We cannot defend freedom abroad by deserting it at home." - Edward R. Murrow

István a Király
Grognard
Grognard
Messages : 493
Enregistré le : lun. 29 sept. 2008 17:52

Re: En route vers le Dniepr été 43 - Test Solo projet

#3 Message non lu par István a Király »

Magnifique !

Ca a l'air de se passer comme á l'historique...ca a été laborieux pour les russes cette offensive. Je crois que c'est l'une des plus couteuses en terme de pertes pour les Soviets tant en matériel qu'en hommes...
...et les allemands ont du répondant dans le coin...

Pas mal ta regle de concentration des unités sur un hex pour simuler les schwerpunkts.
L'idée d'une table pour les retraites est aussi intéressante...il y a plein de bonnes idées ! Bravo !

Avatar du membre
joma
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 3373
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 10:39

Re: En route vers le Dniepr été 43 - Test Solo projet

#4 Message non lu par joma »

István a Király a écrit :Magnifique !
Merci. ;)
István a Király a écrit :Ca a l'air de se passer comme á l'historique...ca a été laborieux pour les russes cette offensive. Je crois que c'est l'une des plus couteuses en terme de pertes pour les Soviets tant en matériel qu'en hommes...
...et les allemands ont du répondant dans le coin...
Ne pas trop se fier au test. Ne pas oublier que je ne suis pas un bon joueur et que je suis pas au top en attaque (même si c'est ma règle :lol: ). :mrgreen:

Mais c'est vrais que les deux camps sont plus ou moins à égalité en terme de forces ce qui donne des opportunités pour les deux adversaires.

Tour 2 – 16-19 juillet 43
Segment soviétiques
Le soviet décide de laisser le front Central toujours en défense, cela permettra de récupérer 1PA (la seule manière d'avoir des PA pour le soviet est d'avoir les QG sur leur face défense) et renforcer le front (seul un QG sur la face défense reçoit des points de remplacements).

Du côté de Koursk, c'est calme avec quelque changement dans la ligne de front.
Sur le secteur d'Orel la 63e armée prépare une nouvelle poussée.

Image

Ainsi que la 11e armée de la garde vers Bolkhov qui relance son attaque. La 3GTA est déplacé vers Bolkhov. Et la STAVKA libère la 11e armée qui se concentre vers Odoyev.

Image

Dû coté de Smolensk, la 10e armée de la garde ce concentre elle autour de Vyazma et les 21e et 68e armée arrive de la réserve.

A Orel, les attaques sur les flanc n'ont pas le même résultat. L'attaque sur la 262e division allemande la repousse même si aucune perte n'est échangés entre les deux adversaire, par contre, celle sur la 56e division allemande est un échec total avec 3 pertes côté soviétique et aucune côté allemande), mais permet d'occuper celle-ci pour permettre la double offensive qui est suffisante pour repoussé les allemands et prévoir l'insertion du 1GTK en exploitation.

Image

Au nord là aussi de bon résultat, même si rien de transcendant sur les jet de dé :mrgreen: , mais suffisant pour permettre un minimum d'exploitation avec la majeur partie de la 3GTA.

Image

Les exploitations sont néanmoins un succès.
Dans le secteur d'Orel, la ligne de chemin de fer entre Orel et Mstensk est coupé, même si cette ligne soviétique est très mince.

Image

A Bolkhov, là aussi les force de la 11e armée de la garde poursuive leur avance, quand à la 3GTA elle explose le KG de la 12Pz le forçant à une longue retraite pour éviter son élimination (on eut convertir 1 perte pour 1 hex de recule et 1 marqueur d'exploitation pour l'adversaire. Ici le marqueur d'exploitation n'est pas pris en compte puisqu'on est déjà en phase d’exploitation). Mais elle ne peut complètement exploité à cause de l'empilement maximal qui l’empêche de se déployer. Néanmoins, il y a une belle brèche dans la ligne allemande.

Image
"Americans have finally get beyond our racial past, and picked up a black men to clean up our mess" - Bill Maher
"We cannot defend freedom abroad by deserting it at home." - Edward R. Murrow

Avatar du membre
joma
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 3373
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 10:39

Re: En route vers le Dniepr été 43 - Test Solo projet

#5 Message non lu par joma »

Je l'avais loupé celle-là
István a Király a écrit :Pas mal ta regle de concentration des unités sur un hex pour simuler les schwerpunkts.
Par rapport à la présentation que tu vais vu, j'ai réduit la valeur d'empilement par hex suite à un test avec notre excellent the grain elevator :clap: ou 6 points par hex données des killer stack qui permettait trop de souplesse et trop de facilité pour chaque joueur. En réduisant à 4 ça aller beaucoup mieux (ça force même à avoir une ligne de front cohérente et permet même d'avoir des embouteillages) mais ça donné aussi moins de punch aux attaquent, il fallait donc donné un moyen de concentration possible pour chaque camps suivant leur philosophie.

Segment allemand
Avec deux PA en plus, l'allemand peut encore effectuer un effort majeur, et cette fois le soviet n'intervient pas, ce qui permet un bon tirage.

Aucun retrait pour l'instant, le nombre de division semble suffisant pour contenir l'adversaire. Du côté d'Orel la 9A va lancer deux opérations pour éliminé les avances soviétiques et libéré la voie de chemin de fer sur Mstensk.

Image

De même, la 2PzA va faire de même en rameutant quelques unités en plus de celles déjà sur place.
Pendant ce temps, la 5Pz se désengage de son secteur plus calme, et les autres partie du front qui ne sont pas sous la pression soviétiques envoie encore des renforts.

Image

La 10PzG et le 185 StuG ne peuvent faire que reculer le 13GTR au prix de lourde perte (jolie dés :mrgreen: avec un 1 pour l'allemand et 6 pour le soviet, heureusement qu'à 5/1 même un -1 en différence de perte permet de faire reculer le défenseur). L'attaque de la 2Pz supporté par les Tigres du 505 bataillon ne fait pas mieux contre le 1GTK et les KV-1 du 11GTR. Malgré les pertes importante de chaque côté, 2 pertes infligés au soviet qui réduise le 1GTK à un simple groupe tactique, mais 3 pertes à la 2Pz qui n'en fait plus qu'un simple KG réduit, les soviets tiennent le terrain (rapport final de 3/1 avec un -1 ça donne aucune retraite).

Image

Pour la 2PzA cela se passe beaucoup mieux, les pointes soviétiques sont repoussé et la ligne restaurés.

Image

Durant l'exploitation, une partie de la 2PzA (qui semble avoir réglé son problème) est redirigé vers la 9A et le point chaud d'Orel pour permettre le rétablissement de la ligne de ravitaillement vers Mstensk.

Image
"Americans have finally get beyond our racial past, and picked up a black men to clean up our mess" - Bill Maher
"We cannot defend freedom abroad by deserting it at home." - Edward R. Murrow

Avatar du membre
joma
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 3373
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 10:39

Re: En route vers le Dniepr été 43 - Test Solo projet

#6 Message non lu par joma »

Tour 3 – 20-23 juillet 43
Segment soviétiques
Cette fois le soviétique lance ses deux fronts au combat pour essayer d'étouffer l'allemand sur trois axes différents. Le tirage des marqueurs est dans la norme avec 3xZO, heureusement aucun marqueur allemand.

Le front central décide d'attaquer à l'ouest de Teploye en direction de Kromy (mal orthographier de ma part en Krony).

Image

La 63e armée va essayer d'agrandir sa pointe vers le sud, le chemin direct vers Orel étant verrouiller par de puissante unités blindés.

Image

Quand à la 11e armée de la garde de Bagramyan et la 3GTA, elles continue à poussé vers la ligne de chemin de fer Bryansk-Orel qui mettrait en danger tout le secteur d'Orel.

Image

Les combats sont à l'avantage du soviétique et Rokossovsky fait une brèche de 20km de large est y engouffre la 2TA d'une part et le 9TK avec la 129TB de l'autre.

Image

La 63e armée est elle aussi victorieuse, mais durant l'exploitation la tentation (réussis) d'éliminé le dernier régiment de la 262é division allemande coûte une perte à la 41e division de fusilier (sous le 1540 SU) ce qui affaiblis la pointe soviétique.

Image

Au nord aussi le succès est au rendez-vous. Le front craque de toute part et Bolkhov est même capturé, mais là aussi au prix de lourde pertes.

Image

Segment allemand
Malgré les différentes brèches, les unités sovietiques ne sont pas en force, mais la multiplication des pointes fait que l'allemand va vite devoir choisir une marche à suivre, surtout que la partie sud du saillant d'Orel commence à avoir des difficulté à être ravitaillé (une unité qui ne peut tracer une LdR devient isolé 1, puis isolé 2 si elle ne peut toujours pas tracer sa LdR. Isolé 1 est un état transitoire qui ne donne aucun malus, isolé 2 fait que l'unité voit ses potentiels divisés par 2, perd sa ZdC et ne peut plus influencer un combat de type 2).
Le premier choix est d’abandonné le terrain gagner par Zitadel et revenir dans les tranchés tout reculant les unités les plus à l'est. Le second d'essayer de contenir les avances sur les flancs pour permettre un recul sans trop de difficulté.

Vu général du saillant
Image

Malheureusement le tirage de marqueur n'est pas vraiment bon, 7x Nein/Niet et 1x AT, cela ne va pas aider pour la suite.

Le retrait de saillant commence.
Mstensk et la ligne de l'Oka et abandonné, et une partie des forces est envoyé vers Kromy. Pendant ce temps la 5Pz retiré du secteur de Jizdra et la Grossdeutschland retiré de Kharkov avance vers Orel. Avec ses deux unités, la moitié des Pz du front de l'est sont désormais concentré entre Bryansk et Orel.

Image

Çà retraite aussi du coté de Bolkhov et Jizdra.

Image

l'attaque contre le 9TK ne se passe pas très bien et le soviet choisi de transformé un retraite en perte pour rester dans l'hex. Heureusement pour l'allemand, une exploitation sera possible, permettant une nouvelle attaque par la 4Pz.

Image

Pour la seconde fois la 4Pz s'élance et cette fois les restes du 9TK recule.

Image
"Americans have finally get beyond our racial past, and picked up a black men to clean up our mess" - Bill Maher
"We cannot defend freedom abroad by deserting it at home." - Edward R. Murrow

DE BECKER
Pousse pions
Pousse pions
Messages : 349
Enregistré le : mer. 1 oct. 2008 12:54
Localisation : BRUXELLES

Re: En route vers le Dniepr été 43 - Test Solo projet

#7 Message non lu par DE BECKER »

Belgique

Merci pour tes nombreuses photos et commentaires de ton compte rendu :clap: :clap: :clap:

Rudy

Avatar du membre
joma
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 3373
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 10:39

Re: En route vers le Dniepr été 43 - Test Solo projet

#8 Message non lu par joma »

DE BECKER a écrit :Merci pour tes nombreuses photos et commentaires de ton compte rendu :clap: :clap: :clap:
Merci.
C'est pas le temps qui me manque pour continuer.


Tour 4 – 24-27 juillet 43
Segment soviétiques
Le soviet décide de pousser encore un peu et dépense 1PA pour un effort majeur, mais comme l'allemand, le tirage des marqueurs est complètement ratée avec 8xNein/Niet sur le tirage normal et heureusement 1xZO sur le tirage de l'effort majeur (c'était pas ma journée vu ce qui a été tiré avec l'allemand dans le segment du tour précédent, mais dans la même journée. :lol: :lol: )

Au front central, la 2TA se rassemble pour attaquer la 4Pz affaiblis. Et la 63e armée continue sa pénible avance sur Orel en s'en prenant à la 36e infanterie.

Image

Sur Bolkhov là encore, Bagramyan continue de frapper les forces allemandes avec en réserve les 3GTA et 4TA pour toute exploitation possible.

Image

La 2TA repousse la 4Pz avec suffisamment de réussite pour une exploitation possible. Ce qui n'est pas le cas de la 61e armée qui ne peut lancer son groupement mobile composer du 20TK et des restes du 1GTK (le groupement mécanisé A).

Image

A la 11e armée résultats en demis teinte. Le premier combat contre la 26e DI soutenu par le 600 StuG ne donne que des pertes pour chaque camps mais pas de recul. Néanmoins, le second contre le groupement composé des restes des 9Pz et 12 Pz donne d'excellent résultat malgré le bain de sang (un double 6 pour chaque camps ce qui donne 3 pertes à prendre pour l'allemand et 2 pour le soviet), ce qui va permettre à la 3GTA et une partie de la 4TA de s’engouffrer dans la brèche.

Image

Segment allemand
L'abandon du saillant devient une priorité pour sauver une partie de la 9A en difficulté.
Plusieurs attaque sont prévus pour permettre une retraite plus facile et assuré un meilleur ravitaillement pour la suite. Le recul permet aussi de concentrer de large force contre les pointes blindés russes. Unités qui n'étant pas gêner sur leur flancs, vont pouvoir ce concentrer contre les divisions et corps soviétiques.

Image

Les résultats des combats sont sans appels. Les soviétiques, en large infériorité numérique pour la première fois, doivent reculer laissant le champs libre aux unités allemandes.

Image

Cela permet de poursuivre l'évacuation du saillant.

Image
"Americans have finally get beyond our racial past, and picked up a black men to clean up our mess" - Bill Maher
"We cannot defend freedom abroad by deserting it at home." - Edward R. Murrow

Avatar du membre
joma
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 3373
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 10:39

Re: En route vers le Dniepr été 43 - Test Solo projet

#9 Message non lu par joma »

Tour 5 – 28-31 juillet 43
Segment soviétiques
Malgré les pertes du tour précédent, le soviétique continue de pousser. Il lui reste encore des unités capables de faire mal.
Profitant des difficulté logistique de la 9A, Rokossovsky va chercher à avancer sur les deux rives de l'Oka et remonter vers Orel. Avec, prêt à l'exploitation, les restes de la 2TA est un groupement cavalerie/mécanisé composé des 20TK, 2GKK.
Au front de Bryansk on bascule l'axe d'attaque de la 63e armée à la 3e armée au nord de l'Oka.
La 11e armée de la garde continue sa poussé vers la ligne de chemin de fer, mais les forces allemandes commence à être en nombre.
Plus au nord la 50e armée ce sent poussé des ailes et va lancer le 25TK dans les forêts au nord de Bryansk (bon j'ai merder la photo, on vois que le bout de l'empilement de la 293e DI attaqué :mrgreen: ).

Image

Comme prévu le 25TK et la 50e armée se font repoussé sans entamer les défenses allemandes. Pire cet échec va permettre à la 5Pz de se redéployer.
Cela se passe beaucoup mieux pour les autres offensives, surtout du côté de front central qui voit chaque combat être un succès.

Image

La masse des unités allemandes ne peut malheureusement pas permettre au soviet de se déployer convenablement.
Qui plus est la 5Pz vient renforcé le front au nord de la ligne de chemin de fer et lance une contre-attaque contre le 30TK. Celle-ci ne peut faire reculer le soviétique et coûte cher à la 5Pz réduite de moitié.

Image

Segment allemand
Devant une situation qui est loin d'être tranquille, l'allemand va choisir de dépenser 2PA pour avoir 2 efforts majeur, ce qui va lui permettre de tirer 3xAT et 1xBK, mais aussi 1xZO. La GD est la cible choisi par le soviet et réussit à la mettre DG.

L'évacuation du saillant continue mais de manière moins rapide qu’espérer. Une attaque en force contre le groupement cavalerie-mécaniser est alors prévus en rameutant un large poing blindé avec la plus part des KG survivants des divisions de panzer.

Image

L'opération est un succès complet, même si encore une fois les pertes sont importante.

D'ailleurs la panzerwaffe en paye le plus lourd tribut, en vingt jour de combat, les 9Pz et 12Pz n'existe plus et le reste n'est souvent qu'un faible KG, les seuls exception étant la GD et la 8Pz. Mais c'est perte n'ont pas été en vain les soviétiques sont eux aussi affaiblis, sept corps blindés sont réduits à de simple groupements tactiques de la taille d'une brigade, un est éliminé, et bon nombre de division de fusilier sont loin de leur état de forme optimal.

Image

Néanmoins encouragé par ce succès Model se tourne vers la 2TA. La 8Pz, qui à mener la charge contre le groupement cavalerie-mécaniser, est de nouveau sollicité, rejointe par la 7e DI.
Sans être du même retentissement que l'opération contre le GCM, la 2TA doit reculer sous la pression de l'infanterie et des blindés allemands.

Image
"Americans have finally get beyond our racial past, and picked up a black men to clean up our mess" - Bill Maher
"We cannot defend freedom abroad by deserting it at home." - Edward R. Murrow

Avatar du membre
joma
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 3373
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 10:39

Re: En route vers le Dniepr été 43 - Test Solo projet

#10 Message non lu par joma »

Tour 6 – 1-4 août 43
Segment soviétique
Avec l'approche d'une futur offensive vers Smolensk, la question est de savoir s'il est judicieux de lever le pied sur Orel pour permettre d'engranger des PA (il n'en reste plus qu'un en réserve) ou continuer à avancer. Finalement, les offensives continue mais sans dépense quelconque.
Le tirage des marqueurs n'est pas si mauvais que ça, le soviet gagnant ses deux marqueurs ZO, même si l'allemand va avoir un de ses deux marqueurs AT suffisant pour désorganisé une partie de la 4TA.
Si les deux fronts sont à l’offensive, le front central de Rokossovsky le fait sans support, tout est donné au front de Bryansk pour essayer de coupé la voie ferrer, artère vitale pour la survie de la 9A.

Image

Le front central ne peut aller bien loin, par contre Popov et le le front Bryansk perce une nouvelle fois la ligne allemande sous l'impulsion de Bagramyan et sa 11e armée de la garde, et arrive à coupé la ligne de chemin de fer avec la 3GTA.

Image

Pour éviter un contre possible de la GD, le 3GTA se lance à l'assaut de la division allemande.

Image

Même affaiblis, celle-ci est un gros morceau et les pertes s'accumule pour chaque camps. La GD préfère retraiter que prendre sa seconde pertes, néanmoins, la 3GTA choisis de ne pas avancer dans l'hex vacant, coupant déjà la voie ferrer.

Image

Segment allemand
La 9A est difficilement ravitaillé (le QG 9A est 5 hexes d'une voie ferrer et peut ravitailler les unités dans son rayon) mais rien ne dit que cela va encore tenir longtemps.
En tout cas, un PA est gagner mais immédiatement dépenser pour un effort majeur ce qui permet un bon tirage avec 3xAT.

L'évacuation du saillant s'accélère et Orel définitivement abandonné par la 78e Sturmdivision.

Image

La 3GTA va subir une large contre-attaque qui la surprend complètement (aucune perte pour l'allemand, 3 pour le soviet).

Image

Rien n'est jouer mais le retrait sur la ligne Hagen semble en bonne voie.

Image
"Americans have finally get beyond our racial past, and picked up a black men to clean up our mess" - Bill Maher
"We cannot defend freedom abroad by deserting it at home." - Edward R. Murrow

Répondre

Retourner vers « Compte rendu »