STRATEGIKON

100 % Wargame
graphique
Nous sommes actuellement le Lun 18 Nov 2019 20:29

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
Message non luPublié: Lun 16 Sep 2019 10:29 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Lun 29 Nov 2010 15:42
Message(s) : 2070
Localisation : Embrun
Médaille des comptes rendus (1) Concepteur de jeu (1) Graphiste (1) Médaille de l'antiquité (1) Petit plaisantin (1) Médaille du FCSOP (1)
Allez, ici je vais un peu tester la la Légion manipulaire avec la bataille de Corinthe (146 av JC), celle qui précède le siège.
J'ai un peu du mal à trouver des information précises sur cette période : beaucoup de sites compulsés, les Ospreys, des livres, mais la part belle est faite aux classiques j'ai l'impression.
Voici d'abord une allure simple :

Image

La bataille de Corinthe, aussi nommée bataille de Leucopétra oppose en 146 av JC la République romaine et la Ligue achéenne, et aboutit à a destruction de Corinthe.
La guerre entre Rome et la Ligue achéenne est issue d’un problème strictement péloponnésien. Sparte, entrée en 191 av JC dans l’alliance, fait état à plusieurs reprises de sa volonté de défection, que Rome, désireuse d’affirmer son influence en Grèce, autorise finalement en -147. A l’inverse, les membres de la Ligues (Corinthe, Argos, Orchomène et Héraclée de Trachinie, refusent ce retrait et rejettent « l’ingérence » de Rome. La Grèce divisée entre pro et anti-Romains ne peut faire front commun face à la pression du Sénat, qui, ayant réglé le problème carthaginois, entend bien « stabiliser » ses relations avec la turbulente Grèce.
En 146, les Romains déclarent la guerre à la Ligue, c’est le Consul Metellus qui marche sur la Grèce depuis la Macédoine, suite à l’échec de négociations préalables. Celui-ci veut en finir rapidement avant l’arrivée du prochain consul, et ses premières victoires, notamment contre Critolaos de Megalopolis à la bataille de Scarphée en Locride, l’amènent à menacer Corinthe.
Devant l’envahisseur, les Achéens désemparés nomment Diaios stratège. Dans un ultime effort, celui-ci mobilise tout ce qui peut porter une arme et rassemble 14000 fantassins et 600 cavaliers ainsi que les rescapés de Scarphée. Face à lui, c’est désormais le consul Lucius Mummius qui est en charge de 23000 fantassins et 3500 cavaliers (deux légions et les alliés italiens) auxquels viennent s’ajouter des contingents crétois et pergaméniens.

Tour 1 :
Ce sont les Grecs qui ont l’initiative. En réalité les Romains l’ont gagnée, mais j’ai voulu voir comment essayer d’éviter la chronique d’une mort annoncée. La supériorité numérique romaine, sa domination écrasante en cavalerie…

Je ne sais pas si je dois jouer la défection de la cavalerie grecque, et je ne vois pas trop comment ; en outre, cela donnerait encore plus d’avantages au Romain. Historiquement, je ne sais pas quelle allure a l’armée, dans le nombre de fantassin, j’ai réparti les Hoplites et les légers en essayant d’être logique, et j’ai choisi de représenter des Thureophoroi pour mettre des troupes d’époque, ayant un peu de valeur, mais n’étant pas forcément hoplites pour représenter les rescapés de Scarphée. Ce choix est discutable, mais je le trouve aussi logique.

Je choisis une stratégie ultra défensive pour les Grecs ; je les fais avancer, mais replie les Thureophoroi et les peltastes sur les ailes pour tenir face à la cavalerie adverse.
A noter que les Thureophoroi ont un tir possible (semblable au pilum).

Je déplace les Romains de manière à jouer sur leur nombre et la mobilité de leur cavalerie.
Image
Tour 2 :
Les Romains récupèrent l’initiative, logiquement.
Crétois et Pergaméniens débutent le contournement des flancs adverses ; la ligne d’Hastati et Princeps se rapproche de la phalange achéenne. Les cavaliers romains sécurisent les ailes et les Triarii demeurent en réserve. Le tir des Pergaménien engendre une désorganisation (résultat faible expliqué par trois 2 et un 5). Les archers crêtois ont plus d’efficacité et éliminent un peltaste achéen.

Les Grecs tentent de repousser les ailes adverses se refermant sur eux.
Certains peltastes ou Thureophoroi n’ont pas tiré pour garder un avantage numérique en mêlée. Sur l’aile droite grecque, 1 Pergaménien est désorganisé, au centre, tous les vélites désorganisés, à gauche, 1 désorganisation et quelques reculs.
Image

En regardant cette image, on se dit quand même que ce n'est pas gagné d'avance pour les Grecs ; maintenant, historiquement ils se sont pris une bûche, du coup... :axe:

Tour 3
Les Romains conservent l’initiative.
Ils déclenchent une attaque en force au centre et sur les ailes. Les tirs romains mettent le désordre dans la ligne grecque. Avec trois 6 d’affilé, à 1/1, les légionnaires bousculent le centre grec.
Image
Les Grecs se ressaisissent, une unité de cavalerie romaine est détruite sur leur droite et les unités se placent en position avec les reculs adversaires pour mettre à mal des fantassins légers adverses. Un archer est éliminé.
Globalement, l’effort demeure néanmoins peu efficace.
Image

Tour 4 :
Le Romain conserve l’initiative. Cette fois-ci, les Romains poussent sur toute la ligne grecque. A gauche, au centre et à droite plusieurs unités grecques reculent sous les tirs ; l’aile droite achéenne est affaiblie et désorganisée, de même pour la gauche. Mais c’est surtout au centre que le dispositif est enfoncé par les légionnaires.
Image

Pour les Grecs, il faut se regrouper dans en position défensive. Dans un sursaut de courage, quelques peltastes repoussent des assaillants, tandis que Diaios désorganise une unité d’Hastati.
Image

Tour 5 :
3-3 initiative romaine, un classique.
Il faut désormais pour Mummius anéantir la résistance achéenne qui n’a que trop défié la puissance de la louve.
Le harcèlement, la poussée des unités lourdes, le contournement des cavaliers, le Grec passe un cap avec 8 unités éliminées contre 2 au Romain.
Le Grec essaie de reculer en bon ordre pour se sortir de la pression exercée par le rouleau compresseur romain. Quelques tirs sans conviction et une faible poussée sur la gauche de son dispositif, Diaios n’y croit plus vraiment.
Image

Tour 6 :
Dernier tour, j’ai choisi de serrer un peu le scénario pour le romain, histoire d’amener quelques difficultés à une victoire qui sur le terrain est presque acquise dès le départ.
En ne mettant que 6 tours, cela oblige le Romain à poutrer rapidement le grec qui lui peut tenter la résistance pour ne pas offrir une victoire majeure ou décisive gratuite.
Il faut donc que le Romain élimine 4 unités pour être dans les clous…
Peu de tirs côté romain histoire d’assurer des destructions par mêlée.
A droite, même si es triarii reculent, les cavaliers et peltastes grecs sont détruits.
A gauche, les Thureophoroi résistent encore au test moral imposés par les légions, mais la cavalerie cède, ainsi que les peltastes. C’est fini ! Au centre les phalanges perdaient pied mais 4 unités sont détruites, soit 12/2, victoire décisive pour le Romain.
Image

Le test me semble avoir été très concluant. Pour vaincre, il faut garder au maximum son organisation. Les unités désorganisées n'ont plus de réel intérêt pour l'offensive, et créent même des points de faiblesse sur le dispositif. Les tireurs ne sont pas capables de détruire totalement une unité, mais de l'affaiblir pour préparer l'attaque des lourds ou de déranger le dispositif adverse, si !

Je sais qu'il existe un défaut sur la réalité des distance : un hex = 200m globalement, pour simuler au mieux les différents tirs, il faudrait empiler une unité sur son adversaire lors des mêlées ce qui permettrait de rester dans le crédible... mais ça ne m'intéresse pas de procéder ainsi, et j'aime la fluidité du jeu tout autant que sa "ludicité". En bref ça va à bonne allure, pas TGV, pas de massacre trop fréquent avant l'effondrement de la défense ou de pousse-pousse interminable...
Il me semble aussi que la prise en main des règles est facile.

_________________
Allalalai, Indiens, Zoulous, coloniades et hommes plus forts du bouclier !


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : herodote et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par Maël Soucaze et Elglobo © phpBB.fr