STRATEGIKON

100 % Wargame
graphique
Nous sommes actuellement le Mar 15 Oct 2019 19:02

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 messages ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
Message non luPublié: Lun 4 Mai 2009 13:20 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 08:56
Message(s) : 788
Localisation : Mulhouse
Médaille Frog of War (1) Ordre des anciens 2003 (1) Médaille des comptes rendus (2) Médaille des petits posteurs (1) Médaille des Arbitres (1) Médaille du testeur. (2) Médaille World in flames (1)
Médaille navale (1)
Mon premier CR de mon premier scenario (solo) d'ATS se veut didactique. Ne cherchez pas de manœuvres tactiques géniales, la plupart sont motivées par "Tiens et si je faisais ça pour voir comment les règles fonctionnent..". Ce qui me donne une bonne excuse pour voiler mon incompétence notoire, mais surtout pour permettre aux débutants (comme moi) d'avoir un rapport pédagogique à leur disposition, et aux vieux grognards de pouvoir corriger les erreurs d'interprétation de règles ou de critiquer de manière goguenarde les options prises.

ATS STONNE HEIGHTS scenario 2: SHOOTING GALLERY
Eléments de règles éprouvées: Infanterie, MG, canons AT, blindés

Stonne, France, 15 mai 1940

Les Allemands du régiment d'élite Gross Deutschland, assisté par des éléments de la 10. PzDiv. On encerclé Stonne. Les défenseurs et leurs derniers canons AT se sont repliés hors du village.

SET-UP
Une ligne de défense garnie de trous d'hommes a été élaborée. Le capitaine Lefebvre (c'est moi) a regroupé les 2/3 de sa compagnie, avec ses 2 mitrailleuses et un fusil-mitrailleur, sur le plateau des Grandes Armoises pour faire face au Champ Carré d'où devraient arriver l'infanterie allemande.
Ordonnant dans un premier temps que les canons AT de 25 mm soient également repliés dans les trous d'hommes à l'arrière, il est finalement décider de les planquer plus avant dans les vergers (1).
Le brave lieutenant de Salaberry cache son AT dans les vergers au sud la maison des Faucheron (2) alors même que le bruit caractéristique d'un panzer se fait entendre à moins de 100 m de là (3).
Enfin, le second AT 25mm de l'aspirant Le Quesnoy est caché dans les vergers au sud de la maison des Rousseau (4) afin de prévenir tout débordement des blindés teutons par l'est.
Pour ne pas laisser l'éperon du Courty Drousy à l'ennemi sans résistance, la section du Sergent Mouchard s'est positionné sur les contreforts en arrière du Lt de Salaberry et du château d'eau (5).

(1) SSR 2 amendé par les errata
(2) placement caché G 13
(3) set up second in G 11
(4) placement caché K13
(5) D15-E15-F14


Image

_________________
Denis L.

"Un homme sans rêve est un mort qui marche !"
sentence celte


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Lun 4 Mai 2009 13:54 
Docteur es-citation
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Jeu 21 Août 2008 13:01
Message(s) : 1984
Localisation : Saint-Gaudens (31)
Ordre des anciens 2002 (1) Médaille des 1000 messages (2) Médaille des petits posteurs (6) Académicien (1) Médaille des Binouzards (1) Médaille GBOH (1) Médaille des GBAR (1)
Médaille ATS (1) Médaille WWIII (1)
Vivement la suite ! Je me suis fait peler à plusieurs reprises sur ce scénario, bien que petit il est très intéressant.

_________________
"À la guerre il est important de savoir reconnaître l’ennemi. Car, sans ennemi, la guerre est ridicule."
Pierre Desproges

Ma ludothèque


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Lun 4 Mai 2009 14:28 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 08:56
Message(s) : 788
Localisation : Mulhouse
Médaille Frog of War (1) Ordre des anciens 2003 (1) Médaille des comptes rendus (2) Médaille des petits posteurs (1) Médaille des Arbitres (1) Médaille du testeur. (2) Médaille World in flames (1)
Médaille navale (1)
TOUR 1
Les Français sont prêts et motivés, et laissent venir l'adversaire (1).
Le Pz IV n'ose pas s'aventurer plus avant seul se doutant de la présence d'un AT dans les parages (2).
La brume matinale l'empêche de percevoir la présence d'aucun Français pas même les hommes du capitaine Lefebvre qui l'observent anxieusement depuis l'éperon d'en face (3).
Mais un autre Pz IV plus aventureux s'avance sur l'éperon derrière la ferme des Bourga (4). Pour toute réponse aux avertissements radio de son camarade panzerschütze, il mitraille les vergers suspects au sud de la maison des Faucheron en espérant débusquer les artilleurs français (5), mais sans résultat (6).
Le Lt de Salaberry réfléchit rapidement. Il n'a pas envie de faire face à 2 panzers en même temps. Répondant presque au vœu du tankiste allemand, il découvre sa pièce et fait riposte immédiatement sur le blindé s'avançant. Et un premier miracle s'opère. Le petit obus de 25 mm va déchenillé le blindé. L'équipage du blindé, complètement décontenancé par cet événement improbable, évacue immédiatement et vont se cacher penauds. De futurs volontaires pour le futur Front de l'Est ! (7).
Le second Pz a compris la leçon. Il ne cherchera pas le duel avec les AT français. Après tout, son rôle est de préparer l'avancée de l'infanterie. Il fait donc promptement marche arrière, redescend la rue du Bout d'En Haut, puis file sur le Chemin du Mont-dieu, et enfin oblique plein sud. Sa nouvelle mission sera de faire taire les mitrailleuses françaises, mission qui lui paraît moins dangereuse et aléatoire que le débusquage d'AT (8).
Le sgt Mouchard n'en revient. En moins de 2 minutes, il n'y a plus un seul panzer valide sur le Courty Drousy. Il décide aussitôt d'occuper la position. Il emmène toute sa section. Mais ironie du sort, il est ralenti par le réseau de barbelés posé par ses propres hommes. Il rejoint le valeureux Lt de Salaberry avec 1 groupe de combat et un fusil mitrailleur. Un autre GC occupe le château d'eau et le dernier rejoint la Ruelle Devant le Moutier pour ne pas s'exposer au canon du Pz.(9).
Le capitaine Lefebvre est moins heureux de voir débouler le Pz IV face à ses positions et à distance de tir. Il se déplace lui-même auprès de son groupe mitrailleuse + fusil-mitrailleur pour leur insuffler le moral nécessaire et faire face au monstre (10).
Enfin, voyant l'initiative de son sergent, il envoie la seconde mitrailleuse, accompagnée d'un GC, de rejoindre la section Mouchard (11).


(1Ttir & Mouvement: Initiative ALL 8/ FRA 3; Français passent.
(2) Note Placement caché en Solitaire. Contrairement à ce qui est préconisé dans les règles, qui proposent de ne pas pouvoir tirer sur un adversaire caché tant que ce dernier ne s'est pas révélé, mon esprit ne peut pas honnêtement ignorer la présence des unités cachées. Aussi, je me contente d'appliquer les modificateurs de tir contre des unités cachées; malus -2, GF/2.
(3) Table de Repérage Hazy; troupes stationnaires détectables à 6 hexes, blindés à 14 hexes.
(4) entry E11, assault mvt
(5) il faut un résultat C1
(6) Tir CMG+BMG, GF 9 = 8 /2 (mvt assaut) = 4 /2 (hex vide) = 2; DR 8 = nada
(7) Tir AT type A, portée 3 hexes, TH 8, DR 1 +2 (moving vehicle) = 3, touché; Localisation DR 10 = Tracks; K-Kill Table DR 26 = M-Kill + Bail Out
(8) Mouvement Tout-Terrain, marche arrière sur route G11-H9: 2 MP; pivot VCA: 1 MP, Tout-terrain sur route H9-C8: 2,5 MP; pivot VCA 1 MP; tout-teerain C8-C11: 3 MP; total 9,5 MP
(9) Mouvement peloton; barbelés = ramper 1 hex; G14-G13 + F14-F13 + E15-F14 (ai-je le droit de rentrer dans le château d'eau ? Est ce un mouvement minimum ?)
(10) Officier D16-A16
(11) MMG + 557 D16-F14


Image Image

_________________
Denis L.

"Un homme sans rêve est un mort qui marche !"
sentence celte


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Lun 4 Mai 2009 15:03 
Pousse pions

Inscrit(e) le : Lun 29 Sep 2008 11:01
Message(s) : 217
Concepteur de jeu (1) Médaille ATS (1)
Gutt, gutt!!!!
Mais est-ce que tu peux faire le set-up Français en Level+70???
Bon, j'avoue, j'ai pas les erratas! :lol:
Mais je me rappelle pas de ce point.
Set-up des AT-guns en orchards, oui, mais set-up en Level+70???
Allez, chuuuttt, je me terre!


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Lun 4 Mai 2009 16:04 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 08:56
Message(s) : 788
Localisation : Mulhouse
Médaille Frog of War (1) Ordre des anciens 2003 (1) Médaille des comptes rendus (2) Médaille des petits posteurs (1) Médaille des Arbitres (1) Médaille du testeur. (2) Médaille World in flames (1)
Médaille navale (1)
Pedro a écrit:
Gutt, gutt!!!!
Mais est-ce que tu peux faire le set-up Français en Level+70???
Bon, j'avoue, j'ai pas les erratas! :lol:
Mais je me rappelle pas de ce point.
Set-up des AT-guns en orchards, oui, mais set-up en Level+70???
Allez, chuuuttt, je me terre!


Exact ! Je ne m'étais pas aperçu de ce ... euh ... détail. :D
Mais bon, ce sont des Français, on va pas leur demander de l'ordre et de la discipline tout de même ! :D

_________________
Denis L.

"Un homme sans rêve est un mort qui marche !"
sentence celte


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Lun 4 Mai 2009 16:55 
Pousse pions

Inscrit(e) le : Lun 29 Sep 2008 11:01
Message(s) : 217
Concepteur de jeu (1) Médaille ATS (1)
T'as raison, et puis c'est pour du beurre de toute façon - première approche et tout ça...


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Lun 4 Mai 2009 17:55 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 08:56
Message(s) : 788
Localisation : Mulhouse
Médaille Frog of War (1) Ordre des anciens 2003 (1) Médaille des comptes rendus (2) Médaille des petits posteurs (1) Médaille des Arbitres (1) Médaille du testeur. (2) Médaille World in flames (1)
Médaille navale (1)
Tu es trop gentil Pedro ! :D

TOUR 2
Face à la menace blindée, le capitaine réagit le premier (1).
Il sort religieusement l'une des trois grenades fumigène de la compagnie et la fait éclater devant son groupement de mitrailleurs (2).
Il rampe ensuite pour se positionner au milieu de sa position afin de pouvoir diriger un tir groupé éventuel. (3)
La fumée énerve le brave panzerschütze qui change encore de tactique. Il avance dans un premier temps sur 100 m, écrasant devant lui les protections barbelées, ce sera toujours un passage pour la biffe, puis pivote subitement et grimpe à nouveau le Courty Drousy face à la Ruelle Devant le Moutier (4).
Face au monstre, 3 GC et une MMG sont surpris ! Deux groupes terrifiés sont figés sur place (5). L'équipe mitrailleuse et le GC ayant gardé leur esprit font feu de tout bois sur le tas de ferraille avançant, mais quelque soit le calibre toutes les balles ne font que modifier la peinture du panzer (6).
Les tankistes font à leur tour cracher leurs mitrailleuses, quand ils s'aperçoivent qu'étant en défilade toutes les balles de la mitrailleuse de caisse ne font qu'arracher quelques mottes de terre. La mitrailleuse coaxiale n'inflige aucun dégât tangible (7).
D'autres mitrailleuses se font entendre, ce sont celles du groupe du capitaine à 150 m de là. Le côté droit du blindé n'a plus une once de peinture, mais cela n'impressionne guère les tankistes (8). Ces derniers ont enfin l'occasion de faire tonner le canon de 75. Le premier obus explosif éclate au milieu de la troupe française entrainant des pertes dans 2 groupes de combat et la valeureuse équipe de mitrailleurs (9).
De la section de combat, seuls 2 groupes ont encore le cran de se battre (10).
La mitrailleuse du capitaine continue de cracher sur la méchante bête, mais visiblement il faudra plus que quelques balles pour ébranler le monstre (11).
C'est alors que l'aspirant Le Quesnoy aperçoit à son tour le drame qui se déroule. Il fait pivoter sa pièce et s'offre un tir à plus de 250 m à travers un verger sur un blindé dont il ne voit que la tourelle. Le tir paraît bien ajusté mais l'obus heurte le talus devant le blindé en défilement (12). Un second obus est immédiatement placé dans la bouche à fau. Mais cette fois-ci le projectile passe au-dessus du blindé (13).
Le Sergent Mouchard, n'écoutant que son courage, rejoint immédiatement les hommes malmenés et démoralisés dans le but de les rallier à son panache (14).
Avant de partir, il ordonne à sa section de partir sans lui occuper la ferme Bourga afin de bloquer tout renfort d'infanterie sur le Courty (15).
Le capitaine fait monter un groupe supplémentaire sur l'éperon des grandes armoises car on entend l'infanterie ennemie qui se rapproche (16), alors que le lieutenant de Salaberry fait pivoter son AT 25 vers la menace blindée.
Dès son arrivée, le sgt Mouchard ordonne d'aller dépecer le blindé ennemi à mains nues s'il le faut. Voulant rester avec les blessés, il donne le signal de l'assaut en lançant son chapelet de grenades sur la bête, mais sans grand résultat (17). Les 2 groupes de combat valides, rejoints par le groupe qui occupait le château d'eau se lancent alors tous ensemble se lancent à l'assaut du panzer. Malheureusement, les biffins ne savent pas vraiment comment s'y prendre sans véritable ouvre-boite, et l'absence du sergent se fait sentir (18).
Mais ce dernier n'a pas perdu son temps, car il regonfle le moral des blessés (19).

(1) Tir & Mouvement FRA 3 / ALL 10
(2) 1 grenade fumigène / 9 SP groupes et/ou groupes réduits = 27/9 = 3
(3) Officier A16-B16
(4) Mvt assaut C11-C13 = 2 MP, Barbelés test Immobilisation: DR 5 -1 (chenillés) = 4; pose d'une allée; C13-E14 = 4 MP
(5) MC Tank Fright: crew DR 6 (passe), 557 DR 10 (pinned), 557 DR 10 (pinned), 557 DR 7 (passe)
(6) Tir Opportunité; MMG +557 GF 5+7=12 = 10; DR 5 = C2; DR 10 = nada
(7) Tir d'assaut CMG GF 5 = 4 /2 (assaut) = 2; DR 5, nada
(8) Tir Opportuinité MMG + FM + 557 GF 7+2+5=14 +2R (officier) = 24; DR 6 = C3; DR 6, = nada
(9) Tir Canon Assaut; HPT type D, potée 1 hex; TH 9; DR 2 +5 (assaut) = 7; touché; pertes: éq. HE GF 14, DR 3 = C3; 2 x 557 w/cas. + 228 flippé
(10) MC 227 = 7 -3 (C3) -1 (blindé) +4 (3 squads en MSR) = 8, DR = 10; DR = 6 = broken. MC 557 w/cas = 6 – 3 – 1 + 3 = 5; DR = 1. MC 557 w/cas = 5; DR 9 = broken; MC 557 = 4 (il n'y a plus que 2 squads non broken en MSR), DR 1
(11) Tir Opportunité, ROF MMG GF 7 = 6 + 2R (officier) = 10; DR 7 = C1; DR 10 = nada
(12) Tir AT 25A K13; portée 6 hexes; TH 8; DR 2 +3 (pivot slow) +1 (verger G14) +2 (moving vehicle) = 8 = touché; Localisation DR 9 = LH; HD = nada
(13) ROF Second tir; DR 6 +1 + 2 = 9
(14) NCO mvt assaut H12-F14; 4 MP
(15) 3 x557 + FM H12-F11; mvt assaut, 4 MP
(16) 557 C17-C16
(17) Attaque Grenade NCO; FRAG 3 = 2; DR 4 = C1; DR 10
(18) MC Mêlée: 3x557; DRs 6,4,3. MV 3 /2 (blindé CT) = 2; DRs 6,3,5 = nada.
(19) Ralliement: MC 137 = 7 + 3 (amis en MSR) -1 (blindé) + 1 (NCO) = 10; DR 5 = rallié. MC 557 w/cas. = 6 +3 -1 + 1 = 9. DR 1 = rallié.


Image Image

_________________
Denis L.

"Un homme sans rêve est un mort qui marche !"
sentence celte


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Lun 4 Mai 2009 18:05 
Pousse pions
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Lun 29 Sep 2008 15:42
Message(s) : 296
Localisation : Angevin en exil ébroïcien (à Evreux quoi !)
Médaille de l'Ecole de Guerre (1) Médaille ATS (1) Médaille Lock'n Load (1)
:clapclap: merci Queribus pour cette initiative. Moi aussi je l'ai tenté ce scénario avec les Français contre Corolor, un gars d'Evreux (je ne suis pas sûr qu'il s'est réinscrit sur le nouveau forum :( ) ; mais on s'était un planté avec l'OOB, puisque on n'avait pris qu'un seul canon AT de 25. Forcément pour le Français ça marchait moins bien, quoi que... j'ai dû lui pulvériser un PzIV au moins. En tout cas, il n'est pas tout cuit ni pour un camp ni pour l'autre.

Queribus a écrit:
Mon premier CR de mon premier scenario (solo) d'ATS se veut didactique. Ne cherchez pas de manœuvres tactiques géniales, la plupart sont motivées par "Tiens et si je faisais ça pour voir comment les règles fonctionnent..". Ce qui me donne une bonne excuse pour voiler mon incompétence notoire, mais surtout pour permettre aux débutants (comme moi) d'avoir un rapport pédagogique à leur disposition, et aux vieux grognards de pouvoir corriger les erreurs d'interprétation de règles ou de critiquer de manière goguenarde les options prises.


Là, tu m'as grillé sur ce coup : ça fait une semaine que je prépare moi aussi un gros CR (sur un scénario de Panther Line) dans cette optique pédagogique, impulse par impulse. Mais je n'en suis seulement qu'à la fin de la rédaction du premier tour. :evil: j'essaie de mettre le début en ligne ce soir.

_________________
Guerre sans incendie est andouille sans moutarde (Henry V)

Quand le lion est mort, les chacals se disputent l'empire. Enfin, on ne peut pas demander plus aux Volfoni qu'aux fils de Charlemagne (Maître Folace)


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Lun 4 Mai 2009 20:51 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 08:56
Message(s) : 788
Localisation : Mulhouse
Médaille Frog of War (1) Ordre des anciens 2003 (1) Médaille des comptes rendus (2) Médaille des petits posteurs (1) Médaille des Arbitres (1) Médaille du testeur. (2) Médaille World in flames (1)
Médaille navale (1)
C'est sûr, c'est un peu long à faire. Je ferai plus court la prochaine fois. :D

TOUR 3
Les Français conservent leur allant (1).
Ne sachant plus très bien comment s'y prendre face au blindé, le sergent Mouchard lance une Mad Minute avec tous les hommes disponibles autour de lui. Ce sont les armes de 4 groupes de combats accompagnés par une mitrailleuse qui déversent une pluie de balles sur le diable métallique. Les tympans des tankistes ne s'en remettront jamais, mais ils font preuve d'un remarquable sang-froid (2).
"Koftami noromol" lâche le jeune Hansi Schlumberger Malgré Lui "on va écrabouiller tous ces dvalcha !". Le moteur rugit, et le monstre semble foncer sur toutes ces punaises qui lui tournent autour. Dans le mouvement, le tireur lâche un chti obus de 75 sur le sergent Mouchard et la mitrailleuse, mais l'ébranlement nerveux du panzer lui ferait raté une vache dans un couloir (3).
De son côté, Le Quesnoy espère toujours touché la bête qui s'ébranle, mais son troisième obus de 25 passe encore un côté (4).
Le Panzerrschützen veulent faire tirer une à une leurs mitrailleuses sur les biffins lui tournant autour. La mitrailleuse coaxiale entame la sérénade. Des cris indiquent que des hommes sont touchés (5). Mais les Français se serrent les coudes (6).
Ce qui les effraient le plus, c'est le sifflement du 4ème obus de 25 de Le Quesnoy, qui, cette fois-ci, percute enfin la caisse du panzer. Si l'obus ne perce pas le blindage, la multitude de petits éclats qu'il engendre estourbit les locataires de l'habitacle exigu (7).
Mais cela n'arrête pas la machine d'acier de foncer sur les valeureux biffins. Le produit de sa masse par le carré de sa vitesse met rapidement hors de combat 2 groupes de combat. C'est dans ce déchainement d'horreur, au feu de l'action, que le caporal Emile Gehant devient vert de rage, arrache sa chemise et indique le majeur levé bien haut qu'il défie toute la Panzerwaffe, bientôt rejoint dans son élan frénétique par tout son groupe (8).
La première passe de tauromachie terminée, le capitaine reconcentre tout son monde car l'infanterie ennemie arrive (9).
Comme dans les meilleures spectacles, les Landser se font précéder par un flot de fumigènes (10).
Malgré le peu de visibilité, l'échange de tirs commence inéluctablement. Le capitaine coordonne le tir de sa mitrailleuse, son FM et 2 groupes de combat sur un des groupements allemands, mais c'est surtout beaucoup de bruit pour rien (11).
L'Hauptmann von Meinebeide fait répliquer tout son groupement qui ne sont pas mieux inspirés et se contentent d'jouter quelques décibels (12).
La mitrailleuse française lui répond à son tour, et envoient ad patres une partie de l'équipe de la mitrailleuse allemande qui n'a pas encore eu le temps de s'installer (13).
Le jeune Hauptmann panique et court se cacher dans un talus sous le regard condescendant de ses hommes (14).
Le sergent Mouchard appelle sa section tenant la ferme Bourga en renfort pour tenter de se débarrasser une bonne fois pour toutes du diabolique tank teuton. La section viennent occuper le château d'eau (15).
Voulant ne pas être en reste, De Salaberry déplace sans vergogne son canon AT du verger sur la route en plein milieu du Courty. C'est à celui qui sera le plus brave (16).

Les Français aiguisent nonchalamment leurs ouvre-boites (17) pendant que les Landser sortent de la fumée pour s'infiltrer sous les barbelés (18).
C'est alors que notre ami Emile Géhant au cri de "Comtois rends-toi, nenni ma foi !" (oui c'est un franc-comtois) lance un nouvel assaut sur le blindé allemand entrainant dans son sillage, outre son groupe, l'équipe FM (qui fait office de radio) et le sergent Mouchard vexé de n'être plus celui qui crie le plus fort (19).
Toute le groupe Gehant s'agglutine sur le panzer en hurlant. L'Emile arrache la coupole du chef de char et y balance une bouteille contenant son remontant favori, un mélange de datura et quelque champignon jurassien macérant dans ¼ de gentiane et ¾ d'absinthe. Au premier choc, l'haitacle puis le char de son entier s'embrase sous les cris de liesse de la foule enfiévrée (20).

Les cris de la Furia Francese ont le don de réveiller l'hauptmann von Meinebeide qui réalise cependant son immense solitude (21).
De son côté, Mouchard peut sans difficulté remonter le moral de ses troupes en dansant autour du blindé en feu (22).

(1) Tir & Mouvement FRA 3 / ALL 10
(2) Tir groupé; MMG+557 (F14) + 3x557 (E14); GF 27 + 1R (NCO) = 30; DR 3 = C6; DR 7 = nada
(3) Tir Assaut 75D: portée 1 hex; TH 9; DR 6 +5 (assaut) = 11 = raté
(4) Tir Opportunité AT 25; 6 hexes; TH 8; DR 7 +2 (moving) +1 (verger) = 10 = raté
(5) Tir assaut CMG; GF 5/2 = 2; DR 4 = C1; 557 w/cas.
(6) MC 557 = 7 + 4 (amis) +1 (NCO) -1 (blindé) -1 (C1) = 10; DR 5: MC 2x557 w/cas = 9; DRs 7, 6
(7) Tir Opportunité AT25 ROF 2; TH 8; DR 5 + 3 + 1 = 8 = touché; Localisation DR 6 = UH; AP Diff = 3 – 3 = 0; K-Kill Table DR 71 = S
(8) Débordement; 3 unités = 3 MP. MC 557 w/cas. = 6 +3 (amis) +1 (NCO) – 8 (cébordement) = 2; DR 5 = broken. MC 557 = 7 + 2 + 1 – 8 = 2; DR 10; DR 10 = Courage. MC 557 w/cas. = 6 + 2 + 1 – 8 = 1; DR 6 = broken
(9) Français passent
(10) Fumigènes en A11 et B11. 3 x 758 + MMG + officier entrent rampant en A11. 3 x 758 + NCO entrent rampant en B11.
(11) Tir Opportunité Peloton 2 x 557 + FM + MMG sur B11 : GF 19 = 14 – 4L (fumée) +2R (officier) = 8. DR 10 = nada
(12) Tir assaut 6 x 758: GF 42 = 40 /2 (assaut) = 20 -4L (fumée) + 2R (officier) = 10; DR 10 (mine de rien, ça fait 4 jets de 10 sur 5)
(13) Tir Opportunité MMG ROF 2: GF 7 = 6 – 4L + 2 R = 2; DR 4 = C1; crew flippé.
(14) MC officier 8 – 1 (C1) +1 (NCO) + 6 (amis) = 14; DR 10; DR 6 = broken. MC 137 = 7 -1 +1 + 6 = 13; DR 5. MC 3 758 = 8 -1 (C1) +1 (NCO) + 5 (amis) = 13; DRs 7,7,6
(15) 3 x557 + FM mvt assaut F11-F13
(16) AT 25 mvt assaut (small HW 1 hex) G13-F12
(17) Close Assault Initiative FRA 7 / ALL 1
(18) Infiltration Peloton A11-B11 vers A12-B12.
(19) MC Mêlée. NCO DR 7; MC 557 Courage auto; MC 258 = 8 + 1 = 9, DR 4
(20) .Mêlée contre véhicule. 557 Courage; MV 3 x2 (courage) /2 (CT) +1 (NCO) = 4; DR 1 < 2 = Epave en feu
(21) Officier auto-rally 8 + 6 (amis) + 1 (NCO) = 15; DR 2
(22) Ralliement: 2 x 557 w/cas. = 6 + 5 (amis) + 1 (NCO) = 12; DRs 4, 7


Image

_________________
Denis L.

"Un homme sans rêve est un mort qui marche !"
sentence celte


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Ven 8 Mai 2009 11:30 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 08:56
Message(s) : 788
Localisation : Mulhouse
Médaille Frog of War (1) Ordre des anciens 2003 (1) Médaille des comptes rendus (2) Médaille des petits posteurs (1) Médaille des Arbitres (1) Médaille du testeur. (2) Médaille World in flames (1)
Médaille navale (1)
TOUR 4
L'Hauptman von Meinebeide prend enfin les choses en mains (1).
"Ach ! La zituazion est exdrêmement zimble soldaten. Les zwei Panzer zensés nous ouvrir la route sont kaputt. Soit on bouche le mointre orteil et on ze fait kanarder de tous les côtés. Soit on ne bouche pas, et on se fait kanarder de tous les côtés.". It's seems like a Shooting Gallery !" s'exclame Peter Ramissen le Brandbourgeois. "Ruhe Dumkopf ! On va vendre chèrement notre peau. Allumez en priorité les officiers welches. Vous ne pouvez pas les louper, ils ont des tenues pour entrainement au tir ! Los schiessen sie ! Gott mit uns …. Ich hoffe !".
L'Hauptmann coordonne aussitôt le tir de sa section appuyée par la MG 34 sur le groupe du capitaine français. Pendant que le caporal Tallandier tente d'expliquer au capitaine Lefebvre que de faire des trous d'homme sur une hauteur n'apporte aucune protection supplémentaire aux hommes, juste de la fatigue et de la sueur, les balles se mettent à pleuvoir dru, exprimant toute la puissance de feu teutonne, et déciment en un clin d'œil les ¾ du groupe de combat (2). Le Capitaine tente de remonter le moral de Tallandier en vain (3).
Vexé, le capitaine riposte aussitôt en coordonnant tous les fusils et mitrailleuses encore valides autour de lui, et vise la section du Feldwebel avant qu'elle ne se mette à tirer aussi. Les balles affutées d'un esprit vengeur fauchent à leur tour presque la moitié de la section allemande à découvert (4).
Les survivants allemands acceptent leur sort avec résignation alors même que leur Feldwebel se terre sous une motte (c'est une manie chez ces Teutons où ce sont les officiers qui craquent mais pas les hommes) (5).
C'est donc sur leur propre initiative qu'ils décident de riposter à leur tour en visant la localisation de l'officier français. Ce qui leur reste de puissance de feu suffit à éliminer le reste du groupe Tallandier et à blesser le capitaine qui doit se planquer pour lécher ses plaies (6).
Ce dernier croyant sa dernière heure arrivée se terre dans les trous d'homme (7).
C'est à Mouchard que revient le rôle de faire taire les crachats bravaches de ces Teutons insolents pris dans la nasse. N'y voyant pas grand chose à cause de la fumée épaisse se dégageant de l'pave du Pz IV en feu, il de déplace avec une section sur une position propre à arroser généreusement les Landser (8).
Pendant ce temps, la MG 34 dirigée par l'Hauptmann, continue de mitrailler la position de mitrailleurs française, blesse le porteur de FM et fait se coucher l'équipe de la mitrailleuse française (9).
Le capitaine français reprend néanmoins ses esprits (10). L'équipe de mitrailleurs, soldats d'élite, se reprennent également en mains tous seuls (11).
De même, le feldwebel allemand ne peut relever la tête face à l'admirable abnégation dont font preuve ses hommes devant une issue qui ne peut être que fatale (12).

(1) Tir & Mouvement initiative FRA 6 / ALL 1
(2) Tir groupé; MMG (A11) + 3 x 758 (A12 sur B16: GF 29 + 2R (officier) – 1L (Good) = 30; DR 6 = C3; 557 flippé + Casualties.
(3) MC Officier = 8 – 3 (C3) +1 (MSR) = 6; DR 3. MC 335 w/cas. = 4 – 3 + 1 (MSR) + 2 (Officier) = 4; DR 7 = broken
(4) Tir groupé MMG + FM (A16) + 557 (C16) sur B12: GF 14 + 2R (officier) = 24; DR 2 = C5: 2 x 758 flippés + 758 casualties.
(5) MC NCO = 7 -5 (C5) + 4 (MSR) = 6; DR 9 = broken. MC 758 w/cas.= 7 – 5 + 4 = 6; DR 2. MC 2 x 556 = 6 – 5 + 4 = 5; DRs 1, 4
(6) Tir Tir groupé 758 + 2 x 556 hex B12 sur B16. GF 17 = 14 – 1L (Good) = 10; DR 4 = C2. 355 éliminé, officier blessé. MC 117 = 7 -2 (C2) +1 (MSR) = 6; DR 9 = broken.
(7) MC 557 = 7 + 4 (amis) +1 (NCO) -1 (blindé) -1 (C1) = 10; DR 5: MC 2x557 w/cas = 9; DRs 7, 6
(8) 117 + 3 x 557 + FM E14 rampent vers E13.
(9) Tir ROF MMG A11 sur A16: GF 8 + 2R (Officier) -1L (hauteur) = 10; DR 6 = C1; 258 flippé. MC 238 = 8 – 1 (C1); DR 10 puis DR 9 = broken. MC 257 = 7 -1 = 6; DR 4
Fin de Tour
(10) Auto Rally 117; MC = 7 + 1 (MSR) = 8; DR 5
(11) Auto Rally 228; MC = 8 + 1 (officer) = 9; DR 6
(12) Auto Rally 117; MC = 7 + 4 (MSR) = 11; DR 1


Image

_________________
Denis L.

"Un homme sans rêve est un mort qui marche !"
sentence celte


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 messages ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Curial et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par Maël Soucaze et Elglobo © phpBB.fr