STRATEGIKON

100 % Wargame
graphique
Nous sommes actuellement le Jeu 18 Juil 2019 23:36

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 112 messages ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 7, 8, 9, 10, 11, 12  Suivant
Auteur Message
Message non luPublié: Sam 1 Sep 2018 22:39 
Pousse pions
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Jeu 30 Juil 2015 10:07
Message(s) : 235
Localisation : Lyon
26 décembre 1944 :

Ca y est, le petit moustachu est convaincu : je suis adjacent à la Meuse, je suis donc aux portes d'une victoire décisive ! S'il savait...Les renforts OKW sont ainsi débloqués : 2 PzD et une PzGr ! Il ne reste plus qu'à les déployer, et j'ai une petite idée de l'endroit : vers Werbemont, par exemple...
Beaucoup de réserves alliées sont également susceptibles d'arriver, il faut donc sécuriser mes lignes de communication dès que possible.
Pas de mauvaise surprise concernant l'interdiction aérienne cette fois, et ma main initiale ne comprend pas de division mécanisée à sec de carburant. J'ai par ailleurs 2SSPzK, je vais probablement l'utiliser en premier pour réorganiser mon dispositif et pousser vers Ouffet, voire poursuivre mon encerclement de la 1st Army. Je sais par ailleurs que ce sera le seul mouvement du 2SSPzK ce jour, car j'ai utilisé la carte optionnelle la veille, il faut donc que je sois prudent.

Image
Nous sommes sur le point de gagner cette guerre, ô grand leader charismatique !


1er impulse :

Évidemment, j'active le 2SSPzK, ou ce qu'il en reste. En fait, j'ai une possibilité d'encercler complètement la 1St Army, à condition de lâcher les faubourgs de Liège car il me manque une unité (c'est là que le 20ème régiment de panzergrenadiers me manque cruellement). Cela aurait pour effet de neutraliser cette force, qui perdrait quasiment tout potentiel offensif et se regrouperait progressivement dans les centres urbains accessibles. D'un autre côté, il me faudrait reculer ma ligne la plus avancée et mettre en péril ma ligne de ravitaillement en cas de contre-attaque britannique, et je n'aime pas ça. Je vais donc plutôt tenter de prendre Trois-Ponts par surprise, quitte à retarder l'encerclement d'un impulse. Et, par chance, c'est une réussite ! Le 2ème régiment de panzers de la Das Reich s'empare de Trois-Ponts dépourvu de défenseurs. La jugulaire qui relie Trois-Ponts et Manhay est cependant vide d'unités, il faut donc que des réserves arrivent urgemment avant que l'allié ne s'en aperçoive.

Image
Panzergrenadiers de la Das Reich posant pour la propagande, Ardennes, décembre 1944.


Mais je découvre que l'allié, que je pensais pas mal tourneboulé par la situation ces derniers temps, avait déjà réagi pour tenter de sauver la 1st Army : la 83ème DI est déployée le long de l'Ourthe, et plus grave, certaines unités de la poche avaient décroché sous le couvert d'unités en première ligne par le trou de souris au nord de Vielsalm, et je les retrouve face à moi...Le 2nd Arm/CCA est ainsi aperçu à Hotton, le CCB face à Manhay et le 7th Arm/CCA à l'ouest de Vielsalm, entre autres. Le front allié est reconstitué, et je maudis ma décision de ne pas avoir refermé la poche juste avant de tirer cette maudite carte « 1st Army ». Mais je peux peut-être encore l'embêter autour d'Houffalize.
Les âmes sensibles seront sans doute horrifiées par ce spectacle :shock: . Et pourtant, il est typique de Enemy Action Ardennes...On a beau se dire que le système est très con à ne rien faire de significatif pendant 3 impulses, on se retrouve en un claquement de doigts avec un front reconstitué et des unités téléportées 15 hex plus loin. Oui, mais ces unités étaient "out of contact", c'est-à-dire que leur position précédente était en tout état de cause approximative, la dernière connue et non leur position réelle...Bref, je n'avais qu'à refermer la poche comme n'importe quel chef militaire l'aurait fait, au lieu de compter mes points de victoire :mad:

Image
J'ai pris Trois-Ponts ! Mais j'aurais mieux fait de refermer la poche, car de nombreuses unités de la 1st Army se sont échappées et me font maintenant face (adieu Ouffet). Le front est très mouvant, la victoire tactique est à portée mais il va falloir la jouer fine.

_________________
Parties en cours :

- Empire of The Sun (2nd Edition 2nd Printing) : shortened campaign 42-45 / shortened campaign 43-45
- For the People : tournoi BPA
- Enemy Action Kharkov (playtest 2-players)


Dernière édition par Blacky le Ven 12 Oct 2018 18:26, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Dim 2 Sep 2018 10:21 
Pousse pions

Inscrit(e) le : Ven 23 Juil 2010 15:57
Message(s) : 144
Localisation : Montbizot (72)
Ordre des anciens 2003 (1) Médaille du plateau (1) Convention Big Red One (1)
Passionnant ce CR. Un véritable feuilleton historique :clap:
Pinpin 72


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Dim 2 Sep 2018 23:10 
Pousse pions
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Jeu 30 Juil 2015 10:07
Message(s) : 235
Localisation : Lyon
26 décembre 1944


2ème impulse :

J'ai quatre idées en tête : positionner le LIII Korps pour attaquer au nord d'Houffalize, utiliser le 39ème régiment de fusiliers pour clôturer un encerclement très élastique au risque de me faire balayer par les forces alentours, rameuter des troupes vers Manhay, et attaquer Spa maintenant que je sais que la quasi-totalité de la 2nd Arm s'est repositionnée bien plus à l'ouest. Il serait dommage d'attaquer sans avoir clôturé l'encerclement, car les défenseurs bénéficieraient alors de différents appuis ; par ailleurs, je ne peux faire apparaître de réserves vers Manhay (seules les forces OKW pourraient faire l'affaire, et je n'ai pas la carte dans ma main) alors que ma route de ravitaillement est en danger. Je décide finalement d'activer le 1SSPzk pour sécuriser cette route, car je sais que je pourrai à nouveau l'activer plus tard avec sa Primary Card. Ce n'est pas un mouvement très offensif, et j'appréhende le mouvement allié. Heureusement, il se contente d'activer la 84th ID qui, engluée au nord de Stavelot, ne peut rien faire de particulier.


3ème impulse :

Je continue mon plan en faisant manoeuvrer le LIII Korps vers Houffalize. Lors de sa prochaine activation, une fois l'encerclement effectué, je compte bousculer le 7th Arm/CCR et menacer Vielsalm. Le problème dans tout ça, c'est que chacune de mes manœuvres savantes occasionne une réaction adverse, et je ne suis pas à l'abri d'une réaction très agressive.

Pfuuu...et voilà...Je tire 21st Army Group, soit la carte la plus puissante du paquet. Il en résulte le déploiement de toutes les réserves alliées, et ça fait beaucoup ! En fait, la plupart des unités du XXX Corps ne peuvent encore être déployées (ma menace sur la Meuse est trop faible), à part la Guards Armored Division à l'ouest de Liège. Mais le 6th Cav se positionne à Etelbruck et la 35th ID à Wiltz, ce qui fait maintenant bien trop de monde dans ce secteur.

Image
Au nord, j'ai fait glisser le 2ème régiment de la Leibstandarte vers Trois-Ponts pour protéger mon ravitaillement. Mon projet : faire passer un régiment de landsers au nord d'Houffalize pour encercler, au moins provisoirement, de nombreuses unités de la 1st Army (remarquez la puissance du trait de l'artiste).

Image
Au sud : ça commence à faire du monde, toutes ses divisions fraîches au sud de Wiltz...


4ème impulse :

Ca y est, je suis décidé à fermer la nasse, même temporairement. On verra bien comment il réagira ensuite. Pour cela, il faut une manœuvre du 39ème régiment de fusiliers, appartenant au XLVII PzK. Je n'ai pas de carte idoine, j'en sacrifie donc une (LVIII PzK) pour activer cette unité seule. Seize unités alliées sont désormais OOC, voyons sa réaction.

Il mitraille tout d'abord les routes (Airpower event), et non seulement je dois balancer Brandenberger à la défausse, mais en plus je n'ai plus que 5 cartes maximum dans ma main. Puis il active une partie du VIIIth Corps, mais les Action Cards ne permettent aucune manœuvre particulière. Bien.


5ème impulse :

Puisque je n'ai rien pour attaquer Spa et que je n'arrive pas à donner un peu d'air à Bastogne, j'y achemine des renforts sous forme de 2 steps supplémentaires. La Führer Begleit et la Panzer Lehr récupèrent ainsi des blindés et des équipages, et je me sens mieux préparé si une offensive sur Bastogne est menée. Puis je tire 10SSPz/11Pz (une partie des réserves OKW !), que je pourrai donc déployer au prochain impulse : voilà qui tombe à pic.

Mais l'allié réagit et active le XVIIIth Airb, et le 7th Arm/CCA, par son déplacement, rompt l'encerclement sans tout à fait résoudre le problème des lignes de ravitaillement pour la 1st Army. Puis, décidé à écarter définitivement tout risque, il contre-attaque furieusement (Major Offensive) mon pauvre 39ème régiment avec les forces du Kessel (7/1) et un soutien aérien, de l'artillerie, des chars...Mes pauvres gars n'ont aucune chance. Je les soutiens quand même avec un barrage d'artillerie, on ne sait jamais.

Image
c'est ce que j'appelle de l'acharnement


Submergés par le nombre et matraqués par l'aviation, mes pauvres fantassins commencent à dévisser, mais des détachements du 104ème régiment de panzergrenadiers voisin viennent stabiliser la situation ; ce n'est pourtant qu'une question de temps avant qu'ils ne soient balayés par des forces pléthoriques, quand le colonel du régiment ordonne un barrage sur ses propres positions : quelques minutes plus tard, éberlués d'être encore en vie, mes landsers relèvent la tête et découvrent une plaine neigeuse couverte de cadavres américains (A2). Ecoeurés, les GI lâchent l'affaire pour l'instant. La poche où était « enfermée » la 1st Army n'est bientôt plus qu'une coquille vide avec un mince cordon d'unités à sa périphérie. A toutes choses malheur est bon, Spa et Vielsalm deviennent désormais des cibles plus accessibles.

Image
Ca n'est pas un combat déterminant, mais ça fait toujours plaisir !


Image
La situation est devenue très confuse. Spa et surtout Vielsalm deviennent des cibles tentantes pour parachever ma victoire tactique. L'envoi des réserves de l'OKW va revêtir une importance primordiale (où ? pour quoi faire ?), il va falloir y réfléchir tranquillement.

_________________
Parties en cours :

- Empire of The Sun (2nd Edition 2nd Printing) : shortened campaign 42-45 / shortened campaign 43-45
- For the People : tournoi BPA
- Enemy Action Kharkov (playtest 2-players)


Dernière édition par Blacky le Mer 5 Sep 2018 08:25, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Mar 4 Sep 2018 14:53 
Pousse pions
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Jeu 30 Juil 2015 10:07
Message(s) : 235
Localisation : Lyon
pinpin 72 a écrit:
Passionnant ce CR. Un véritable feuilleton historique :clap:
Pinpin 72


avec quelques divergences par rapport à l'Histoire, mais c'est l'idée !



26 décembre 1944

6ème impulse :

La confusion est maintenant telle que je me dois de faire un petit point :
- obtenir la victoire opérationnelle nécessite 46VP à la fin du 27 décembre, et je n'ai que 34VP pour l'instant. Je peux raisonnablement compter sur la prise de Spa et de Vielsalm, ce qui me fait 38VP. Il me manque toujours 8VP, et la seule solution envisageable est la prise d'Houffet (5VP) qui nécessiterait deux divisions blindées, car l'Hourte va pénaliser les assaillants. Il faudrait en plus que je détruise 6 unités ennemies, tout ça en un jour et demi. Je range ça dans un coin de ma tête ;
- deux unités autour d'Houffalize, ainsi que le 2Pz/304ème Rgt voient leur ravitaillement menacés par la récente attaque américaine. Il faut que je place une unité supplémentaire dans le secteur pour le sécuriser. Le 15PG/115 régiment de panzers pourra jouer ce rôle momentanément, mais c'est du gâchis ;
- la prise de Vielsalm refermerait à nouveau la nasse. Pour l'instant, Vielsalm ne peut être attaqué que depuis un seul hexagone, sans beaucoup de punch (3/1, pas ou peu de soutien, contre un bourg dans une zone forestière). Le défenseur y est faible (un seul step) ;
- ma pioche comprend obligatoirement 1SSPzK, OKW, LIII, LXXX. Parmi les 3 cartes optionnelles restantes, en revanche, je peux oublier ces corps car déjà sorties aujourd'hui ou hier. Ce sera donc du « one-shot » ce jour pour les corps qui comptent ;
- une fois mes 2 Pz issues des réserves de l'OKW positionnées près de Spa, je peux lancer un assaut frontal à 7/1 contre Spa. Je conquiers probablement Spa, mais ensuite ces 2 Pz ne pourront peser ailleurs pour la suite de la partie ;
- ma situation vers Manhay est fragile et susceptible d'être contre-attaquée durement.

Autrement dit : attaquer de suite Vielsalm avec un LVIII PzK affaibli et clôturer l'encerclement ? Tenter la victoire opérationnelle en déployant les réserves blindées devant Houffet ? Attaquer abruptement Spa avec ces réserves ? S'ensuit une longue hésitation.

Je décide d'effacer la victoire opérationnelle de mon esprit (une chimère à ce stade, selon moi) et d'assurer la victoire tactique en déployant les 10SSPz et 11PZ à proximité de Spa : l'une attaquera Spa ce jour, l'autre se positionnera en réserve ou en défensif sur la ligne Manhay-Werbemont. Ainsi soit-il.

Pendant ce temps, mon adversaire en carton insiste avec le XVIIIth Ab Corps en y injectant des troupes fraîches. Les pertes récentes sont déjà oubliées, l'américain est prêt à remettre ça et, franchement, je considère mon 39ème régiment comme perdu.


7ème impulse :

Je n'ai aucune carte pour attaquer Spa, et il faut que j'accélère la pioche si je ne veux pas voir l'allié me submerger. Je décide donc d'attaquer Vielsalm avec le LVIII PzK, en le soutenant à fond afin de dépenser un maximum de cartes (soit, deux : Infantry Infiltration et Artillery). Je pourrai alors probablement attaquer efficacement Spa lors du prochain impulse, même si ce fichu Strafing du début de journée me limite à 5 cartes dans ma main. J'attaque à 3/1 contre un bourg forestier, cela a donc peu de chances d'aboutir. L'allié tire un soutien aérien. Ca commence mal à cause de l'aviation (A1), mais pourquoi ne pas insister ? Cela reste une occasion de prendre Vielsalm face à un adversaire avec un seul step...Prudent quand même, je tire seulement trois autres pions, histoire de tout encaisser en dispersant si ça ne donne rien.
C'est un combat très sanglant, mes effectifs sont insuffisants pour déborder l'adversaire, je dois donc l'attaquer de front et mes pertes sont très sévères, mais mes équipages d'élite de la 116Pz emportent la décision (A3D2) ! Les fantassins de la 9th ID, trop peu nombreux, sont obligés d'abandonner la ville sous peine de se faire écraser, et j'encaisse 3 pas de pertes pour avancer dans Vielsalm. Mes héroïques effectifs sont squelettiques et coupés provisoirement de leurs lignes, mais je compte sur la brigade Führer Grenadier pour rétablir la situation en fin de journée. Ce qui ne gâte rien, l'encerclement est à nouveau obtenu, et cette fois-ci pour un moment j'espère. Enfin, j'ai désormais 36VP, c'est-à-dire que si je tiens ainsi jusqu'au 29 décembre, j'obtiens la victoire tactique. A méditer.

Image
éléments de la 116Pz, Ardennes, décembre 1944


Quelle est la réaction de l'allié ? Il active le XXX Corps, qui franchit enfin la Meuse pour se rapprocher de la ligne de front. Pas trop vite, les gars.

Image
Vielsalm tombe ! Il me faudra rétablir la ligne de ravitaillement de Vielsalm et d'Houffalize avant ce soir. Le XXX Corps sort de sa réserve et franchit la Meuse. Les réserves OKW sont partiellement déployées et prêtes à servir...où ?

_________________
Parties en cours :

- Empire of The Sun (2nd Edition 2nd Printing) : shortened campaign 42-45 / shortened campaign 43-45
- For the People : tournoi BPA
- Enemy Action Kharkov (playtest 2-players)


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Mer 5 Sep 2018 21:58 
Market Domi (Modérateur)
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 23 Août 2008 11:43
Message(s) : 7828
Membre d'Honneur (1) Médaille Frog of War (1) Médaille des 10 ans (2) Ordre des Anciens 2001 (1) Médaille des 1000 messages (3) Médaille des comptes rendus (1) Grande croix de la courtoisie (1)
Médaille du samaritain (1) Traducteur (1) Médaille du monster game (1) Médaille de cyberboard (1) Médaille du photographe (2) Rencontres de l'AOBA / RLP (1) Rencontres Lyonnaises (2)
Soldat du 4° zouave (1) 13° stratège (1) Médaille Advanced squad leader (1) Médaille OCS (1)
à part réduire la poche une fois refermé hermétiquement, je vois mal l'allemand continuer vers l'ouest :gratte:
mais cela donne des points des unités détruites .....

à suivre :razz:

_________________
partie par correspondance : Empire of the sun , 3rd edition (GMT) via VASSAL
Beyond the Rhine , scénario 6.2 (MMP) via VASSAL


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Jeu 6 Sep 2018 13:46 
Pousse pions
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Jeu 30 Juil 2015 10:07
Message(s) : 235
Localisation : Lyon
domi a écrit:
à part réduire la poche une fois refermé hermétiquement, je vois mal l'allemand continuer vers l'ouest :gratte:
mais cela donne des points des unités détruites .....

à suivre :razz:



Oui, tout à fait ! D'autant que l'allié n'a pas dit son dernier mot (musique angoissante)...

_________________
Parties en cours :

- Empire of The Sun (2nd Edition 2nd Printing) : shortened campaign 42-45 / shortened campaign 43-45
- For the People : tournoi BPA
- Enemy Action Kharkov (playtest 2-players)


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Ven 7 Sep 2018 12:55 
Pousse pions
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Jeu 30 Juil 2015 10:07
Message(s) : 235
Localisation : Lyon
26 décembre 1944



8ème impulse :


J'ai dans ma main la carte 17PG, je peux donc l'utiliser pour engager cette ultime réserve OKW afin d'optimiser l'utilisation ultérieure de ma carte OKW (3 divisions activées au lieu de 2). Cette division servira de réserve défensive, je la déploie près de Liège.

De son côté, l'allié active le XIIth Corps et manœuvre ses troupes au plus près du front, menaçant en particulier ma position faiblement défendue au sud de Clervaux : un nouveau sujet de préoccupation.


9ème impulse :


La seule carte avec la tactique « Assault coordination » est celle du LIII Korps, dont j'ai besoin pour rétablir mes lignes de ravitaillement en fin de tour ; les réserves OKW attaqueront donc Spa toutes seules. Je joue en soutien une tactique « Infantry infiltration » et j'attaque à 6/1. Le défenseur bénéficie d'un soutien aérien. Le combat est initialement indécis (A1D1), je décide de piocher 2 chits de plus afin de forcer un recul sans trop de risques. Cela ne donne rien, et j'encaisse ma perte. Frustrant.

L'allié active le VIIth Corps et réussit à faire échapper une unité de la 84th ID de la nasse au nez et à la barbe de mes forces. En effet, lorsqu'une unité alliée est OOC mais a encore un espace de manoeuvre (la possibilité de bouger d'au moins un hexagone), elle a une faible chance de se "dissoudre", et même éventuellement de réapparaître plusieurs tours plus tard (cela n'arrivera pas ici). Puis il effectue un impétueux assaut frontal contre Peiper à Manhay avec le 2nd Arm/CCA ! C'est du 1/1, mais il a le soutien de l'artillerie. Je suis éberlué devant tant d'audace, puis je me dis qu'il ne faudrait pas qu'il réussisse son coup...Tant pis, j'utilise ma carte 1SSPzK pour un soutien défensif d'artillerie. L'assaut ne donne rien, ouf. D'autres unités se retranchent, ce qui compliquera ma tâche de nettoyage éventuel de la poche.


Image
L'assaut des 10SS et 11 Pz sur Spa ne donne rien. La charge impétueuse de la 2nd Arm sur Manhay non plus, mais elle donne froid dans le dos !



10ème impulse :


Il me reste 3 cartes, et aucune ne peut être dépensée en tactique maintenant que 1SSPzK a été utilisée, sauf à effectuer un assaut suicidaire quelque part. Cela veut donc dire 3 impulses pour l'allié, et c'est une très mauvaise nouvelle.
Avec ma carte LXXX, je renforce mon héroïque 276DI, qui affiche maintenant un tableau d'effectifs au grand complet (en aura-t-elle besoin ?).

L'allié active des unités du Vth Corps : un régiment de la 1st ID se réfugie dans Stavelot, tandis qu'une contre-attaque se développe contre Vielsalm avec des unités désireuses de briser l'encerclement. C'est dangereux, car mes unités dans Vielsalm sont très mal en point ; j'aurais dû positionner plut tôt le LIII Korps en soutien au lieu de perdre du temps. En plus, la carte précédemment jouée avait la tactique Fixed Artillery, qui aurait été bien utile en défense...meeerde...en plus, ça attaque avec Airpower et Tank Battalion...mais quel con...
L'aviation alliée manque de pulvériser ma position (A2) mais je tire Forest (D-1) en dernier chit, ce qui me sauve in extremis. L'attaque ne donne rien, mais on ne m'y reprendra plus (qu'il disait).


Image
Plutôt que de se dissoudre et de passer entre les mailles du filet, un régiment de la 1st ID décide de se retrancher dans Stavelot. Plus au sud, des régiments d'infanterie américains isolés tentent de rejoindre leurs lignes en reprenant Vielsalm avec l'appui de l'aviation et échouent de peu. Le LIII Korps devra intervenir.



11ème impulse :


Ça me revient, maintenant : il y avait une bonne raison pour ne jouer LIII Korps qu'à la toute fin ! En effet, puisqu'un régiment de panzers est censé décrocher des positions au nord de Wiltz pour rétablir le ravitaillement d'Houffalize, je voulais diminuer le nombre d'impulses alliés donnant la possibilité de contre-attaquer vers Wiltz, justement. Alors, que faire ? Je décide que Vielsalm est en danger, et joue LIII de suite. La Führer Grenadier se positionne adjacent à Vielsalm et le 115PzRgt au sud d'Houffalize, de sorte que le ravitaillement routier peut atteindre les unités les plus avancées.

Le haut-commandement allié continue d'activer le VIIth Corps, et ce sont deux autres unités qui se dissolvent et échappent à l'encerclement (84th ID/335 Rgt et 4th Cav). Les autres unités n'effectuent rien de significatif.



12ème impulse :


Ce sera le dernier impulse, car c'est la ma dernière carte : 12PG. Je constate que la poche s'est vidée et ne contient plus assez d'unités susceptibles d'être détruites pour obtenir la victoire opérationnelle. Il faut donc que j'assure la victoire tactique. En ce sens, la présence de la 12PG vers Vielsalm me paraît plus utile, j'utilise donc le mouvement stratégique (une première dans la partie, champagne !) pour la faire glisser « à la poignée de l'éventail » entre St-Vith et Clervaux.

Dernier impulse allié...L'arrivée des réserves du VIIIth Corps est accélérée (oui, l'allié a encore des réserves...) : la 11th Arm et la 17th ID se déploient vers Ettelbruck. La concentration de forces dans ce secteur est maintenant incroyable.


La journée du 26 décembre s'achève donc sur un constat : c'est la fin de l'illusion d'une victoire opérationnelle, qui aurait pu encore exister si j'avais pris de suite Spa pour me diriger vers Houffet. Ce n'est pas le cas, je dois donc désormais m'accrocher fermement à la victoire tactique, qui reste un beau résultat compte tenu des péripéties de début de partie. J'ai effectué 12 (!) impulses ce jour. C'est inadmissible si je veux gagner, car je n'ai pas le droit d'offrir 12 impulses à l'allié. J'ai eu beaucoup de chance de ne pas déclencher une contre-offensive généralisée, et je suis résolu à enliser la situation dès demain, 27 décembre 1944.


Image
Il ne reste plus grand-monde dans cette poche...Le LIII Korps a rétabli les lignes de ravitaillement et le 12PG a fait un mouvement stratégique, en mesure d'intervenir sur un point chaud.


Image
Au sud, la concentration de forces américaines est proprement effrayante. Gare à l'assaut généralisé, car les points de faiblesse commencent à se multiplier et il reste 3 tours.

_________________
Parties en cours :

- Empire of The Sun (2nd Edition 2nd Printing) : shortened campaign 42-45 / shortened campaign 43-45
- For the People : tournoi BPA
- Enemy Action Kharkov (playtest 2-players)


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Ven 7 Sep 2018 19:34 
Market Domi (Modérateur)
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 23 Août 2008 11:43
Message(s) : 7828
Membre d'Honneur (1) Médaille Frog of War (1) Médaille des 10 ans (2) Ordre des Anciens 2001 (1) Médaille des 1000 messages (3) Médaille des comptes rendus (1) Grande croix de la courtoisie (1)
Médaille du samaritain (1) Traducteur (1) Médaille du monster game (1) Médaille de cyberboard (1) Médaille du photographe (2) Rencontres de l'AOBA / RLP (1) Rencontres Lyonnaises (2)
Soldat du 4° zouave (1) 13° stratège (1) Médaille Advanced squad leader (1) Médaille OCS (1)
mouais, l'attaque à 6-1 qui se termine en eau de boudin n'arrange pas les choses,
mais une réduction de la poche dégagerait des troupes pour la défense des points faibles .

et les infanteries américaines encerclées qui attaquent des unités supportés par des blindés dans Vielsam !
elles auraient du être étrillées.


superbe CR , dans tout les cas :)
on attends la suite ........

_________________
partie par correspondance : Empire of the sun , 3rd edition (GMT) via VASSAL
Beyond the Rhine , scénario 6.2 (MMP) via VASSAL


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Dim 9 Sep 2018 22:35 
Pousse pions
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Jeu 30 Juil 2015 10:07
Message(s) : 235
Localisation : Lyon
domi a écrit:
mouais, l'attaque à 6-1 qui se termine en eau de boudin n'arrange pas les choses,

Certes, c'était une attaque à 6/1, mais encore faut-il mettre en perspective la volonté de l'attaquant. Dans ce cas précis, je n'ai pas envie de pousser à fond, car je sais que l'aviation rôde et que je risque une catastrophe si je tire le maximum de chits. Or, je me dis que le combat n'est pas encore vital et que le tour suivant, l'ennemi sera privé de soutiens car Low of Ammo. Je me lance donc dans le combat "pour voir", et tire un faible nombre de chits car je peux annuler deux pertes en me dispersant en cas de malchance. C'est d'ailleurs un des aspects très sympas des combats dans EAA : le suspense supplémentaire du tirage des pions et la capacité à "moduler" son engagement, quitte à s'en mordre les doigts parfois.

domi a écrit:
une réduction de la poche dégagerait des troupes pour la défense des points faibles

tout à fait

domi a écrit:
et les infanteries américaines encerclées qui attaquent des unités supportés par des blindés dans Vielsam !
elles auraient du être étrillées.

En fait, les unités ont des munitions pour la journée entière si elles commencent ravitaillées. Les unités dont tu parles sont donc pleinement opérationnelles, elles ont donc justement tout intérêt à briser l'encerclement tant qu'elles le sont encore. Et effectivement, le risque est grand pour une unité d'infanterie de prendre des pertes sévères face à des éléments blindés (un chit particulier le prend en compte). Mais ça n'est pas arrivé ici. Ceci dit, l'infanterie américaine attaque en milieu forestier, avec un soutien d'artillerie...ça reste cohérent.

_________________
Parties en cours :

- Empire of The Sun (2nd Edition 2nd Printing) : shortened campaign 42-45 / shortened campaign 43-45
- For the People : tournoi BPA
- Enemy Action Kharkov (playtest 2-players)


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Dim 9 Sep 2018 22:58 
Pousse pions
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Jeu 30 Juil 2015 10:07
Message(s) : 235
Localisation : Lyon
27 décembre 1944 :


Vous vous souvenez du jeune M'Bappé, allant perdre de précieuses minutes de façon provocante au poteau de corner adverse lors de France-Belgique ? C'est exactement ce que je compte faire ! Je vais dépenser le maximum de cartes lors d'attaques « inutiles » sur des cibles triviales de façon à ce que les journées passent très vite, et je vais renforcer mes points faibles. Le but est de préserver le statu-quo et d'enliser la situation. Je sais, c'est pas joli-joli.

D'ultimes réserves allemandes, qui pouvaient apparaître dès le 25/12, doivent se déployer et sont les bienvenues : je place les 167ème et 9ème DI près de Clervaux, et la 246ème DI au sud de Verviers, afin de renforcer mes positions défensives. Puis je tire ma première main : la 2Pz est Out of Fuel, mais je sors Model, ma carte la plus forte, qui me permettrait d'attaquer en soutenant avec 5 tactiques, c'est-à-dire de se débarrasser d'une main entière d'un seul coup !

Malheureusement, l'aviation alliée ne l'entend pas de cette oreille, et me refait le coup de l'Air Interdiction : Model part à la défausse, et l'allié prendra l'initiative en bougeant en premier. Flûte.
Petite satisfaction en revanche quand il s'agit de vérifier le Supply, puisque pas moins de 9 unités américaines sont Low Supply dans la poche et seront, entre autres choses, incapables d'actions offensives.

Image
Comme c'est beau, tous ces pions "Low supply" ! Souhaitons la bienvenue à la 246DI.


Mais c'est donc à l'allié de jouer. Voyons cela...Patton remet cela ! La 4th Arm et la 26th ID sont activées et passent à l'attaque, avec un soutien d'artillerie et l'aviation. La 4th Arm, avec le concours de 3 autres régiments d'infanterie adjacents, persiste contre la 276DI, mais mes grenadiers sont dans des positions bien préparées au milieu d'une forêt épaisse...malgré une prise de flanc réussie, encore une fois, les carcasses de Sherman brûlent dans le froid et la neige au milieu des cadavres et l'attaque est repoussée. Puis les 26th et 35th ID attaquent la 79DI qui protège la ligne de ravitaillement de Bastogne, avec le soutien d'un bataillon de chars et une préparation d'artillerie. C'est du 4/1, et il faut absolument tenir la position, qui est vitale, car si je perds Bastogne le lendemain, je perds la partie. Tant pis, j'utilise ma carte LVIII Korps, qui me permet de renforcer ma position avec un régiment de chars et de descendre la rapport de forces à 2/1. Les combats sont absolument acharnés, personne ne veut céder (A2D2). Je ne peux me permettre de reculer, j'encaisse donc les deux pertes et perds tous mes chars. Je ressors ébranlé de cette prise d'initiative alliée, qui attaque là où ça fait mal, certes avec plus ou moins de succès, mais en m'obligeant à encaisser des pertes que je ne peux me permettre longtemps.


2ème impulse :

Plus que 3 cartes dans ma main pour effectuer ma première action de la journée ! D'emblée, l'évidence est de renforcer le point chaud qui vient se déclarer sur la ligne de front sud. Je n'ai pas trop le choix, je n'ai que LXXXV pour se faire : je redonne un step à la 79DI. Puis je recomplète ma main, et j'ai maintenant de quoi activer dans mes trois armées.

Aïe...Je tire « 3rd Army Patton »...Moi qui croyais qu'il allait me lâcher 5 minutes...Les deux dernières divisions de la 3rd Army sont déployées : la 6th Arm au nord de Martelange, et la 90th ID à Wiltz. La 6th Arm est à portée d'attaque de Bastogne. Ça commence à sentir mauvais.


Image
Ca sent le roussi pour Bastogne : Patton attaque en force la 79DI pour couper son ravitaillement. Avec le 115PG Rgt, le 115ème bataillon de panzers accourt à l'aide et y trouve un destin funeste. Une bataille d'attrition se prépare, et mes dernières réserves (9 et 167DI) ne seront pas de trop face à la 3rd Army.

_________________
Parties en cours :

- Empire of The Sun (2nd Edition 2nd Printing) : shortened campaign 42-45 / shortened campaign 43-45
- For the People : tournoi BPA
- Enemy Action Kharkov (playtest 2-players)


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 112 messages ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 7, 8, 9, 10, 11, 12  Suivant

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par Maël Soucaze et Elglobo © phpBB.fr