CR Enemy Action Ardennes : German Solo

Pour poster vos comptes rendu de partie....
Message
Auteur
Avatar du membre
Tamerlan
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 5624
Enregistré le : jeu. 19 juil. 2012 15:52
Localisation : Boulogne

Re: CR Enemy Action Ardennes : German Solo

#111 Message non lu par Tamerlan »

Blacky a écrit :
- j'espère avoir donné aux éventuels lecteurs l'envie d'essayer ce système très original. Pour moi en tout cas, vivement Kharkov !
Bravo pour ton magnifique CR. Par ta faute j'ai fini par acheter ce jeu que j'avais négligé lors de sa sortie, et si je trouve du temps cette année je compte bien le mettre sur la table :clap:
Pas le temps de jouer en semaine, trop de boulot, les parties avancent à leur petit rythme.

Quelques CR

gdaudin
Pousse pions
Pousse pions
Messages : 232
Enregistré le : sam. 4 oct. 2008 07:37

Re: CR Enemy Action Ardennes : German Solo

#112 Message non lu par gdaudin »

Bravo et merci !

Avatar du membre
Blacky
Grognard
Grognard
Messages : 459
Enregistré le : jeu. 30 juil. 2015 10:07
Localisation : Lyon

Re: CR Enemy Action Ardennes : German Solo

#113 Message non lu par Blacky »

Je remonte mon CR Enemy Action Ardennes pour vous exposer le mode ALLIED SOLO, que je m'étais promis d'expérimenter un jour. En effet, autant il me paraissait à peu près possible de concevoir un système solo permettant une défense acharnée et des contre-attaques locales, autant j'étais sceptique sur la possibilité de créer un bot capable de mener une offensive intelligemment et de s'adapter aux circonstances. Or, autant le dire de suite, j'ai été très agréablement surpris. Certes, le bot n'a pas la capacité d'adaptation d'un humain, mais grâce au travail assez dantesque du concepteur pour « hardcoder » les plans allemands sur la carte, les actions menées sont toutes logiques et au moins aussi performantes que celles effectuées par des chefs militaires ne bénéficiant pas de la vue d'aigle panoramique à laquelle nous, wargamers, sommes malheureusement habitués. Et cela permet de passer d'excellents moments !

Bref, avant de me faire déloger de la table du salon par les forces de la Réaction, je me lance dans quelques explications succinctes (cette fois-ci, pas de CR détaillé, désolé). Comment ça marche ?

Tout d'abord, la situation à l'issue de l'assaut initial allemand est imposée par le système, afin de partir sur des « bonnes » bases au lieu de jouer normalement l'ouverture, ce qui pourrait, avec un allié chanceux, donner lieu à des blocages rédhibitoires pour le bot et à une partie somme toute assez barbante. Il existe une vingtaine de cartes de ce type, dont un tirage « à tiroirs » permet d'obtenir une situation de départ en modifiant le setup standard pour chacune des trois armées allemandes (6PzA, 5PzA, 7A).


Image

Une de ces fameuses "setup cards", ici la 5ème PzArmee. La photo correspond à la situation de base, que d'autres tirages viennent altérer (le texte sous la photo)


Ensuite, dans le cours du jeu, les actions allemandes sont déterminées par le tirage de deux cartes pour chaque impulse, la carte la plus importante devenant la carte de commandement, et l'autre la carte de soutien. On regarde tout d'abord si un événement est déclenché dans le texte de la carte de soutien (cela a lieu en général lors d'un tour précis, mais pas toujours), auquel cas la carte de soutien est dépensée. Puis on lit le texte de la carte de commandement du haut vers le bas et on applique le premier « commandement » possible, ce qui correspond en général à l'activation d'une unité (le plus souvent un corps d'armée). On entre alors dans le cœur du système...là, il faut prendre son élan car, pour que tout reste cohérent, il faut suivre ni plus ni moins que des itérations logiques gigognes qui sont, autant le dire, fastidieuses à mettre en œuvre. Mais que voulez-vous, on n'a rien sans rien ! C'est le prix à payer pour ne pas subir un système solo bien débile à la DVG, et moi ça me va très bien.

Alors voilà : l'IA du bot a grosso modo deux niveaux, avec d'une part le plan opérationnel, et d'autre part l'application d'une doctrine tactique. Le plan opérationnel se matérialise par :
- 3 objectifs d'étape pour chaque armée (et pour certains corps d'armée spécifiques), tirés au sort pour renouveler les parties mais tous logiques (dans leur succession aussi) par rapport aux objectifs de la vraie campagne, et qui vont « attirer » les unités de cette armée lorsque leur liberté de manœuvre est entravée par nos propres forces ;
- des directions de progression (primaire et secondaire) directement imprimées sur la carte, qui matérialisent les mouvements à effectuer par les unités ayant une liberté de manœuvre maximale. C'est le « plan idéal » de l'OKH lorsqu'il n'y a aucune opposition.


Image

Panique à Ettelbruck ! Pas grand-chose pour s'opposer, ce 18 décembre, au LXXXV Korps. On discerne les flèches primaires et secondaires, l'objectif de la 7 Armee (Arlon) et l'objectif spécifique du LXXX Korps. Les I renversés sont en fait des Détachements allemands (plus assez de pions !).


Évidemment, la doctrine tactique vient « perturber » ces grandes lignes afin d'une part de s'adapter à l'adversité, et d'autre part de placer des filets de sécurité, en particulier pour préserver les lignes de ravitaillement. Elle se traduit par une check-list de 13 (!) types de mouvement possibles, contrôlés par 4 exceptions et modifiés par des règles spécifiques au contact de l'ennemi. Il faut donc effectuer cette check-list pour chaque régiment du corps d'armée activé...autant prendre chaque activation ennemie comme un jeu en soi et admirer la manœuvre du bot...Je tiens quand même à rassurer : c'est surtout une question d'habitude. En fait, on comprend assez vite quelle est la doctrine allemande codée dans cette check/list, et la mise en œuvre en devient plus aisée.


Un exemple pour se rendre compte :

Un régiment de panzer est activé. Le début de la C/L correspond à des opportunités (objectif vide, passage de la Meuse, sortie de carte, encerclement, rétablissement de la ligne de ravitaillement d'une autre unité) qui n'ont pas lieu d'être à ce stade, et le milieu de la C/L est réservé aux unités d'infanterie qui ont un rôle spécifique de contrôle des LoC et d'étai. Je passe au test d'un mouvement plein pot en suivant les flèches, mais je ne peux pas utiliser tous les points de mouvement avant de buter sur une unité alliée, je vais donc utiliser le mouvement « se rapprocher de l'objectif d'étape »...mais, au bout du troisième hex, un « test de sécurité » m'impose de m'arrêter, car si je continuais à bouger, j'aurais libéré une LoC alliée vers une ville allemande non occupée par une autre unité allemande. Le mouvement de cette unité est terminé. Fastidieux, me direz-vous ? Bah, tt tt tt...Après tout, c'est ce que l'on fait « naturellement » quand on joue, mais systématisé... :)


Les combats sont déclenchés ou pas en fonction d'un jet de dé effectué pour chaque unité alliée au contact, avec des modificateurs liés à la carte de Commandement, la carte de soutien et divers paramètres locaux (qualité de la troupe, etc.). Puis c'est une résolution à l'aide du système de chits que les lecteurs de ce CR connaissent déjà.

Ce bel agencement pourrait néanmoins donner lieu à un décodage de la part du joueur humain et à la création de situations de blocage faciles à organiser, la plus évidente dans ma partie étant la ville de Liège, véritable forteresse ET troisième objectif de la 6PzA contre laquelle vient buter sans espoir toute la panzerwaffe : le rapport de forces étant trop défavorable, le combat n'est jamais déclenché et toute la 6PzA peut être amené à se transformer en lemmings faisant patiemment la queue devant la Meuse. Le système a prévu ce type de situation et met systématiquement en réserve les unités surnuméraires ne concrétisant pas l'adjacence par un combat : elles disparaissent de la carte, ce qui signifie qu'elles échappent à l'attention du joueur humain pour pouvoir réapparaître ailleurs sur le front, en soutien d'un autre combat plus favorable comprenant une unité de la même organisation, ou pour s'opposer à une avancée alliée. C'est le fameux principe de la connaissance partielle du dispositif adverse, que j'avais beaucoup apprécié en German Solo et qui existe aussi en Allied Solo.


Image

La situation est périlleuse devant Liège, avec en particulier ce PzRgt de la 116PzD qu'une contre-attaque vigoureuse détruira plus tard. La 6 PzA bouchonne devant Liège et va progressivement disparaître des radars alliés...


Image

...jusqu'à ce que, le 23 décembre, suite à l'impossibilité de percer, la majeure partie du dispositif allemand passe en "réserve", c'est-à-dire susceptible de réapparaître en tout point du champ de bataille "cohérent" (on ne soutient que des unités de son propre corps, on ne réapparaît en défensif qu'à proximité d'une autre unité du même corps, etc.)


Enfin, pour compenser les coups du sort lors des tirages de cartes allemandes et empêcher les grandes chevauchées alliées dans d'éventuels ventres mous laissés par l'IA, le système met en œuvre une règle subtile dite des Détachements, sorte d'éléments retardateurs semés par les unités allemandes aux endroits stratégiques lors de leur avancée, qui s'auto-reproduisent, et qui peuvent freiner les unités alliées en attendant qu'une véritable unité combattante jusqu'alors en réserve puisse rétablir la situation.


Image

L'Allemand a choisi de laisser le secteur de Bastogne tranquille, mais des détachements veillent pour retarder toute offensive alliée.


Image

Et ça ne loupe pas : lorsque l'Allié contre-attaque, certaines sonnettes se "transforment" en unités jusqu'alors en réserve, d'autres "attirent" des unités en retrait déjà sur carte, comme la 18 ID à Houffalize


Alors, quel bilan ludique attribuer à cet Enemy Action Ardennes en Allied Solo ? Pour moi, il est très positif : la partie en cours est pleine de suspense et chaque carte que j'ai pu jouer durant les cinq premières journées (du 16 au 21 décembre) a donné lieu à une mûre réflexion, bien souvent dans des circonstances quasi désespérées (le 18, l'Allemand est face à Liège et les pointes de la 5PzA occupent Hotton, Havelange et Celles sans personne en face !). C'est un immense plaisir de wargamer, car le bot utilise une planif et une doctrine cohérente, et en même temps les chefs de corps agissent en fonction de leurs préoccupations locales et de leurs objectifs, sans visibilité sur la situation d'ensemble : ainsi, j'ai pu peu à peu enfermer le XLVII Korps trop avancé dans une nasse et continuer à appuyer ma défense sur l'Ourthe pour rétablir une situation très compromise (j'ai frôlé la défaite stratégique). Par ailleurs, la doctrine tactique mise en œuvre par le bot correspond aux impératifs de l'opération : par exemple, les blindés allemands traitent leurs lignes de communication avec le plus grand mépris et cherchent à aller le plus vite possible, en comptant sur l'infanterie censée sécuriser les arrières. Pour info, en phase de test, Enemy Action Kharkov n'utilise pas la même doctrine pour les Soviétiques, le macro comme le micro-management est donc spécifiquement calibré pour le thème abordé et, semble-t-il, la doctrine des forces à ce moment du conflit.


Image

Le patron du XLVII PzK aura été trop gourmand : après avoir frôlé la victoire stratégique par ko dès le 20/12, il est peu à peu encerclé par le XVIII Airborne Corps US. Le 130PzRgt de la Panzer Lehr ne peut forcer le passage et rétablir la ligne de vie...L'objectif de la 5 PzA (Namur) s'est avéré trop ambitieux, à un jour près.



Vous l'aurez compris, j'adore ce truc, mais certains risquent d'être rebutés par la mise en œuvre, au début fastidieuse, de l'IA. C'est vrai que parfois, on se met à rêver à une prise en compte informatique du bot, le plus dur (c'est-à-dire la réflexion poussée sur le Plan et sa mise en œuvre tactique) étant fait...mais bon, c'est comme ça...Pour ceux qui doutent de la plus-value d'un tel jeu par rapport à un wargame informatique (puisque la traduction informatique du bot serait facile), sachez à titre d'exemple que Butterfield vient de reculer la sortie d'EAK de six mois parce qu'il veut améliorer le bot soviétique : ce genre de prise de liberté, juste pour améliorer un morceau d'IA, et non une interface, est-elle compatible avec l'industrie du jeu vidéo ? Mais bon, ceux qui ont arrêté de guerroyer contre des adversaires informatiques à la fois pathétiques, surgonflés et omniscients comprennent ce que je veux dire.
Pour ma part, mon opinion est faite...et pour ceux à qui j'ai pu donner envie d'essayer la bête, bon jeu ! Et surtout, gardez votre sang-froid, les renforts arrivent !
Modifié en dernier par Blacky le mar. 25 août 2020 17:22, modifié 2 fois.
Parties en cours :

- For the People
- Empire Of The Sun
- Enemy Action : Kharkov (playtest Soviet Solo)

Avatar du membre
santino
Bourreau de chats
Bourreau de chats
Messages : 4407
Enregistré le : lun. 24 août 2009 08:30
Localisation : Strasbourg

Re: CR Enemy Action Ardennes : German Solo

#114 Message non lu par santino »

Je suis à 100% d'accord avec toi. Merci de cette présentation exhaustive ! :clap:
If you can play it, you can design it - J. Dunnigan

Avatar du membre
Jetlag15
Pousse pions
Pousse pions
Messages : 162
Enregistré le : sam. 15 sept. 2018 18:42

Re: CR Enemy Action Ardennes : German Solo

#115 Message non lu par Jetlag15 »

Et m... ! Tu es pénible Blacky. J'avais réussi à m'ôter de la tête ce jeu. Tu viens à nouveau de susciter chez moi un vif intérêt... Franchement, ma femme et mon banquier ne te félicitent pas ! :)

:merci: pour ce CR

Avatar du membre
austerlitz
Grognard
Grognard
Messages : 776
Enregistré le : lun. 4 mars 2013 13:56

Re: CR Enemy Action Ardennes : German Solo

#116 Message non lu par austerlitz »

Jetlag15 a écrit :Et m... ! Tu es pénible Blacky. J'avais réussi à m'ôter de la tête ce jeu. Tu viens à nouveau de susciter chez moi un vif intérêt... Franchement, ma femme et mon banquier ne te félicitent pas ! :)

:merci: pour ce CR
Pareil. Depuis que j'ai pris connaissance de l'existence de ce jeu, il me donne envie. Il est cher mais mais on peut jouer de 3 façons différentes.... :gratte:

Avatar du membre
Blacky
Grognard
Grognard
Messages : 459
Enregistré le : jeu. 30 juil. 2015 10:07
Localisation : Lyon

Re: CR Enemy Action Ardennes : German Solo

#117 Message non lu par Blacky »

austerlitz a écrit :
Jetlag15 a écrit :Et m... ! Tu es pénible Blacky. J'avais réussi à m'ôter de la tête ce jeu. Tu viens à nouveau de susciter chez moi un vif intérêt... Franchement, ma femme et mon banquier ne te félicitent pas ! :)

:merci: pour ce CR
Pareil. Depuis que j'ai pris connaissance de l'existence de ce jeu, il me donne envie. Il est cher mais mais on peut jouer de 3 façons différentes.... :gratte:

C'est certain qu'à ce prix-là, cela devient un vrai choix, et comme dirait l'autre tout choix est un renoncement :triste:
Mais c'est un bon choix :)
Parties en cours :

- For the People
- Empire Of The Sun
- Enemy Action : Kharkov (playtest Soviet Solo)

Avatar du membre
domi
Market Domi (Modérateur)
Market Domi (Modérateur)
Messages : 8569
Enregistré le : sam. 23 août 2008 11:43

Re: CR Enemy Action Ardennes : German Solo

#118 Message non lu par domi »

Jetlag15 a écrit :Et m... ! Tu es pénible Blacky. J'avais réussi à m'ôter de la tête ce jeu. Tu viens à nouveau de susciter chez moi un vif intérêt... Franchement, ma femme et mon banquier ne te félicitent pas ! :)
austerlitz a écrit : Pareil. Depuis que j'ai pris connaissance de l'existence de ce jeu, il me donne envie. Il est cher mais mais on peut jouer de 3 façons différentes.... :gratte:
mais non, vous avez de la volonté, vous craquez qu'au second CR de Blacky :clap: :clap:

moi j'ai craqué au premier :confus:

merci pour ce second CR Philippe ;)
partie par correspondance : Empire of the sun , 3rd edition (GMT) via VASSAL
Yom Kippur (The Gamers/MMP) via VASSAL

Avatar du membre
Blacky
Grognard
Grognard
Messages : 459
Enregistré le : jeu. 30 juil. 2015 10:07
Localisation : Lyon

Re: CR Enemy Action Ardennes : German Solo

#119 Message non lu par Blacky »

domi a écrit :
merci pour ce second CR Philippe ;)
De rien ! Celui-ci était raisonnablement court :)
Parties en cours :

- For the People
- Empire Of The Sun
- Enemy Action : Kharkov (playtest Soviet Solo)

Répondre

Retourner vers « Compte rendu »