STRATEGIKON

100 % Wargame
graphique
Nous sommes actuellement le Ven 21 Sep 2018 02:09

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 messages ] 
Auteur Message
Message non luPublié: Mar 1 Mai 2018 12:53 
Vieille barbe

Inscrit(e) le : Mar 14 Avr 2015 17:57
Message(s) : 2405
Cette fois ci, en solo, je vais tenter une stratégie optimale avec Napoléon.
Les photos ne montreront que les forces françaises, les forces prussiennes restant masquées.

Je vais commenter uniquement les choix effectués par Napoléon, en essayant de faire émerger une stratégie digne de l'Empereur et en accord avec
ce que le système favorise pour gagner.

Le placement des prussiens au début respecte les minima imposés par le jeu, le reste se faisant pions cachés (avec cavalerie légères), les placements
couvrant les axes probables de l'invasion française.
Ce qui défavorise les prussiens au début, car les répartitions des corps (petits et grands) et des leurres se fait au hasard excepté Frédéric III qui est à Erfurt.

Mais mon jeu Prussien ensuite sera favorisé car je vais tenir compte de ce que je sais des positions françaises, le FOG of WAR sera absent.
Même si je vais essayer de tenir compte de ce qui est perçu du coté prussien.




Début Tour 1

Image

Le plan est de débouler dans la plaine en franchissant la Saale par les trois ponts à Saafeld, Lobenstein et Hof, pour former un dispositif en "bataillon carré" entre la Saale et l'Elster.
Le nombre de tours étant très limité, il faudra pouvoir faire mouvement, en évitant les embouteillages, cette région de par la multitude de rocades le permettra.

L'idée est de menacer Leipzig et Halle à droite et Erfurt à gauche, obligeant les prussiens à couvrir ces différentes citadelles, et donc de se déployer ou de risquer un coup de main sur une d'entre elles.

A un moment donné il faudra engager une ou deux grandes batailles simultanées, seul moyen de gagner les PV nécessaires à la victoire.


Napoléon est en retrait à Bamberg avec La cavalerie de Murat et "la Garde" de Bessières, soit 14 PC, il a mis en avant ses trois "flèches" le long des trois axes traversant les montagnes.

A droite, le "gros" avec Davout et Lannes (les deux corps d'élite) et Bernadotte, soit 24 PC.
Si il veut menacer Leipzig il faudra bien deux corps avec d'excellents chefs.

Au centre, deux corps, Augereau et Ney soit 11 PC

A gauche un seul, avec Soult, soit 8 PC, mais un chef qui peut récupérer de la fatigue, ce qui sera utile pour le long chemin jusqu'à la Saale.

Les blocs de cavalerie légère sont là pour montrer comment on peut les utiliser dans une partie "grognard".

Vu des prussiens, les trois axes comportent chacun 3 blocs, ce qui pourra maintenir l'incertitude sue le dispositif de Napoléon.

La campagne de Prusse peut commencer...


Image


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Mar 1 Mai 2018 14:18 
Vieille barbe

Inscrit(e) le : Mar 14 Avr 2015 17:57
Message(s) : 2405
(les images représentent la fin du tour, une fois toutes les activations effectuées))

TOUR 1

Image

La pluie embourbe les petites routes forestières, occasionnant les premières fatigues.



Image

Mais la Saale est franchie par les 3 corps de droite à Hof, Ney atteint Lobenstein suivie 40 km derrière par Augereau, tandis que Soult est encore loin de Saalfeld à gauche.



TOUR 2


Image


A gauche dans les montagnes, un corps prussien avance ou bien ne s'agit il que d'un groupe de Hussards ?

Image

Soult franchit la Saale et se rabat sur sa gauche pour être à une journée de marche de Ney qui est arrivé à Schleitz, Bernadotte et Lannes sont juste 20km plus au nord.
Napoléon et Augereau 20 km juste au sud à Lobenstein.
Davout, prend le risque de s'engager seul, dans une vallée le long de l'Elster pour menacer Weida.
Soult pouvant rechercher l'affrontement à Neustadt, les corps prussien de Mittel seraient potentiellement cernés.
Napoléon n'aurait plus qu'à se porter avec Augereau et Ney sur le point décisif.

La manœuvre "bataillon carré" est en place.



Image


Mais, loin derrière, Bessières et Murat trainent encore...


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Mar 1 Mai 2018 16:47 
Vieille barbe

Inscrit(e) le : Mar 14 Avr 2015 17:57
Message(s) : 2405
TOUR 3

Image

Ney et Augereau avance sur Neustadt où se trouve un corps prussien, qui s'échappe bientôt en passant la Saale à Iéna.

A Mittel se trouvent trois corps prussien qui réalisent que leur situation est menacée.
En cas de prise de Weida par le corps de Davout, ils se retrouveraient sans ligne de retraite en cas de bataille, ils se replient donc sur Weida.


Ville où convergent les corps de Lannes, Davout et Bernadotte sans chercher le combat pour l'instant.

(là j'ai fait une erreur, Napoléon n'a pas le droit de bouger seul, il faut qu'il soit accompagné d'au moins un corps.
Je viens de m'en apercevoir.
J'aurais joué autrement depuis le début, ce qui n'aurais pas changé le cours des choises, je continue donc la partie ainsi)

Les prussiens font sauter le pont traversant la Saale devant Iéna, pour gêner Ney et Augereau s'il leur prenait l'audace de traverser le fleuve.



TOUR 4


Image

Napoléon est plein d'espoir, il pense avoir l'initiative du tour 4 et engager la bataille, mais les prussiens parviennent à jouer en premier et se replient sur Dornbourg.


Napoléon entraine Lannes, Davout et Bernadotte à leur suite, élimine une unité de Hussards, arrive à Dornbourg dans la foulée imposant une bataille
aux trois corps prussiens


Image

Ruchel, Kalkreutz et Brunswick sont obligé de se battre.


Image



Image

(9 cartes FR contre 7 PR)
C'est une victoire française, mais les pertes infligées au prussiens sont modérées (3 contre 2 reçues)

mais 12 fatigues infligées contre 7 reçues...l'armée prussienne est épuisée.
Des milliers de trainards et de déserteurs (3 pertes supplémentaires ) sont engendrés par des niveaux de fatigue trop élevés.




Image

Ney entrainant Augereau à sa suite trouve un moyen de traverser le fleuve en dépit du pont détruit.
Ils attaquent en mouvement le corps de Louis qui essuie 2 pertes contre une infligée au corps de Ney, mais 6 points de fatigue pour le petit corps.
Avec un seul point de combat et 8 points de fatigue, le corps de Louis va désagréger lors de la phase de récupération...


Image

C'est une petite victoire française.
La poursuite menée par les dragons inflige deux nouvelles fatigues à louis...




Image





Image


Soult est bientôt rejoint par Murat à Saafeld.
La Saale est percée à deux endroits par des forces capables chacune de résister à une contre attaque prussienne.


Image

à l'ouest, un corps prussien a démasqué une unité de cavalerie légère et s'avance dangereusement vers le sud...vers Bamberg !


Bessières est rappelé d'urgence pour défendre la ville ...


Napoléon se trouve à la croisée des chemins: avec 8 PV (il faut atteindre 0 PV pour avoir une victoire Française et chaque tour où le prussien tient au moins trois citadelles il obtient un PV automatiquement) la victoire est encore incertaine.
Il faudrait continuer à contraindre les trois corps prussiens à une nouvelle bataille, épuisés comme ils sont...
Mais les trois corps français sont fatigués eux aussi.
D'un autre coté Leipzig et Halle sont à portée d'un coup de main, bien qu'un nouveau corps prussien serait attendu en renfort de ce coté.


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Mar 1 Mai 2018 18:38 
Vieille barbe

Inscrit(e) le : Mar 14 Avr 2015 17:57
Message(s) : 2405
TOUR 5



Image

Les corps prussiens défaits à Dornbourg retraitent et se mettent hors d'atteinte (le prussien a eu l'initiative).
Napoléon est dépité, il pouvait en finir d'un coup, avec une seconde bataille...

Frédéric III de Prusse a laissé un corps en arrière garde, pour prévenir tout nouvel accrochage.
Il se dirige avec ses deux corps restants sur Erfurt, où les fortifications de la Citadelle lui permettront de tenir.




Image

Napoléon attaque cette arrière garde, laissant Davout derrière, avec une autre mission...
Le petit corps de Ruchel est anéanti sans causer aucune perte .
Les corps de Bernadotte et de Lannes sont très fatigués.



Davout marche vers le nord, menaçant à la fois les citadelles de Halle et de Leipzig.
Le corps fraichement arrivé de Wurtemberg ne peut défendre les deux, il reste sur Leipzig.




TOUR 6


Image


Murat et Soult font mouvement vers l'ouest, Soult bloque la route des deux corps prussien situés 20km à l'ouest de Iéna, bloqués aussi par Ney et Augereau faute d'avoir précédemment pu se mouvoir.



Image

Murat accroche le corps de Weimar et lui cause deux pertes et 6 points de fatigue (dont deux durant la poursuite).
Ce dernier se relie sur Erfurt, où étaienit déjà arrivés les corps menés par Frédéric III.




Image
Blücher et Hohenlohe, forcent le passage en attaquant Soult, lui infligeant une défaite
1 perte et 8 points de fatigue dont quatre durant la poursuite menée par la cavalerie de Blücher.


Image

C'est une belle victoire prussienne, Blücher dont on n'avait pas entendu parler jusque là fait une entrée fracassante là où on ne l'attendait pas.



Image

Soult, épuisé, retraite, en grand danger d'anéantissement ...





Image

Bien au sud, le corps de Tauentzien élimine une autre cavalerie légère et se rapproche de Bamberg (et de ses 5 PV)

Mais Bessières est arrivé et bloque désormais le passage du fleuve Main.



Image

Ney et Augereau forcent le passage de l'Ilster, éliminent une unité de hussards prussien et arrivent devant Erfurt.



Napoléon a accordé deux jours de repos aux corps de Lannes et de Bernadotte, qui perdent tous leurs points de fatigue.



Image

Davout fait une belle marche et prend Halle sans combat.

le marqueur est à 6 PV...

Il ne reste qu'un tour...

Napoléon ne pourra engager , au plus, que trois attaques sur Erfurt

Une qu'il commanderait avec Lannes et Bernadotte,
une avec Augereau et Ney
et une avec Murat tout seul.


Davout peut tenter de prendre Leipzig.

Beaucoup dépendra de la météo, et de la chance.


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Mer 2 Mai 2018 10:29 
Vieille barbe

Inscrit(e) le : Mar 14 Avr 2015 17:57
Message(s) : 2405
TOUR 7

Image


Le prussien prend l'initiative avec une carte.

Blücher avec son acolyte Hohenlohe sont activés



Image

Mais Murat joue une carte et se positionne devant le passage de l'Ilster, bloquant leurs velléités de venir renforcer Erfurt, ce qui serait une catastrophe pour Napoléon.



Le prussien réalise qu'il a tout intérêt avec Blücher, à finir de détruire le corps de Soult plutôt que d'attaquer Murat.
De toute façon il ne pourra jamais atteindre Erfurt...


Image


Blücher et Hohenlohe attaquent en mouvement Soult, qui a une seule perte mais dont la fatigue infligée et cumulée parvient en tout à 9 points, le corps français est détruit !


Image

Blücher vient de remporter une grande victoire sur un grand leader français.
ce qui donne au Prussien un gros paquet de points de victoire !



Image

Au sud, Tauentzien franchit le main et attaque bessières, il la supériorité numérique mais la bataille est indécise, causant aucune perte , simplement un peu de fatigue des deux cotés.

Bamberg est sauvée !




Image

Napoléon fait une marche forcée avec les corps de Lannes et de Bernadotte et attaque à Erfurt l'armée de trois corps prussiens menée par Frédéric de Prusse.
Avec une carte audace il se joue des fortifications de la citadelle d'Erfurt.




Image

6 cartes FR contre 4 cartes PR

Le combat est indécis, deux pertes de chaque coté (le corps de Weimar est anéanti) bien que les prussiens subissent plus de fatigue que les français.

le drapeau prussien flotte toujours sur la Citadelle et le compteur est remonté à 12 PV (victoire prussienne à 1+ PV...) suite à la victoire de Bücher.




Image

Mais voilà que le brave des braves, Ney en personne avec Augereau débouchent du sud, décidés à en finir.


Les français ont 4 cartes, les prussiens seulement 3 (une pour chacun des deux corps et la carte de la citadelle)

le nombre de pertes est équivalent , une partout, mais le nombre de points de fatigue cumulées lors de la bataille de Dornbourg n'a jamais pu être réduit suffisamment, à la différence de Napoléon qui a pris le risque de reposer ses deux corps durant un tour.
Les fatigues infligées font monter le niveau à 9 ce qui anéantit Brunswick et Kalckreuth, Frédéric ,


Image

le commandant resté seul disparaît à son tour,
l'armée prussienne de Erfurt, n'existe plus, la citadelle est prise donnant 4 PV plus les 7 PV des points de combat perdus dus à la fatigue soit 11 PV en tout.


Image

Image

Napoléon reste maitre du champ de bataille, malgré des combats longtemps incertains.



Mais il reste 1 PV au compteur, Le prussien a gagné... à moins que Davout ne parviennent à arriver à temps devant Leipzig et à vaincre Wurtemberg qui défend la ville.





Image

Les corps perdus...




Leipzig est à 60 km de Halle, soit trois points de mouvement.
Davout sort une carte d'activation de 2, avec son bonus cela suffit pour atteindre Leipzig.

Image


Image

La bataille (3 cartes au FR, 3 cartes au prussien) tourne à l'avantage du FR, un perte infligée, aucune reçue.


Image

Würtemburg doit se replier, Le drapeau français flotte sur Leipzig...

Toutes les forteresses arborent le drapeau français !

avec 4 nouveaux PV, le compteur passe à -3 PV...victoire française !
mais laborieuse.




Image

Image


Les corps perdus...et les trophées !




Conclusions:

Je ne suis pas parvenu à une stratégie optimale pour le Français.
Je doute qu'il n'y en ait une, tant chaque choix reconfigure sans cesse la situation.

On ne peut vraiment optimiser son jeu, on peut seulement tenter de ne pas se laisser mettre hors jeu prématurément.

Les pertes lors des batailles sont faibles et souvent assez équilibrées, mais les fatigues infligées font la différence.
Le prussien souffre plus, il ne faut pas le laisser souffler un tour et lui infliger à nouveau de nouvelles fatigues.

C'est une épreuve d'endurance dont les batailles ne sont que des moments culminants.

La zone Ouest ne devrait pas être négligée, il y aura toujours un corps prussien en embuscade prêt à fondre sur Bamberg.
Leipzig et Halle devraient être défendus par au moins un corps en attendant l'arrivée de Würtemberg, cela obligera le français à en envoyer deux
(ce qui complique le mouvement) au lieu du seul Davout, sans pour autant être assuré de réussir.


En fin de tour 6, Erfurt devrait être bien défendue en masse, là cela devrait être compliqué pour Napoléon.

Un jeu encore meilleur que ce que je pensais, car il me semble doté d'une très grande re jouabilité et d'un grand renouveau d'intérêt lors de chaque partie, alors même que je n'ai toujours eu pour la campagne de Prusse que le plus total désintérêt.


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Mer 2 Mai 2018 11:34 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 11:17
Message(s) : 2223
Localisation : Bry/Marne (94)
Ordre des anciens 2003 (1) Médaille des petits posteurs (1) Concepteur de jeu (1) Rencontres de l'AOBA / RLP (2) Soldat du 4° zouave (1) 13° stratège (1) Médaille du front est (1)
Médaille de la pelle (1)
Merci pour CR qui éveille mon intérêt pour cette campagne (il était, comme toi, très faible jusqu'à présent).

Une petite question qui me trottait dans la tête depuis longtemps : où trouves-tu les illustrations qui viennent agrémenter tes CR ? Est-ce en faisant des recherches d'images sur internet ?

_________________
Mes envies du moment : Battle hymn, TK 2, No trumpet, no drum, Hoche, Avec honneur et panache, Spanish civil war, Siege of Jerusalem, Borodino 41.


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Mer 2 Mai 2018 14:20 
Vieille barbe

Inscrit(e) le : Mar 14 Avr 2015 17:57
Message(s) : 2405
Cassius

En effet, c'est comme la pêche, on ne sait jamais, selon les endroits (où l'on cherche avec les mots que l'on tape) ce que l'on va remonter.

Je me fais un dossier sur un thème et je vais à la pêche de temps à autre.
Souvent je retombe sur les mêmes images, mais parfois, je trouve un truc nouveau et intéressant.

Là j'ai bien aimé Blücher se prélassant, avec autour ses hommes hilares, et un shako français coiffant la tête d'une statue...


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Mer 2 Mai 2018 15:25 
Vieille barbe

Inscrit(e) le : Mar 14 Avr 2015 17:57
Message(s) : 2405
Avec le recul on doit rendre les honneurs aux hommes qui jouèrent un rôle éminent dans cette campagne.

Image

Davout, en premier lieu, il sera le fer de lance de Napoléon à la bataille de Dornbourg, puis marchera seul vers le nord pour prendre les citadelles de Halle puis de Leipzig après une bataille victorieuse contre Würtemberg.
C'est l'homme décisif.




Image

Puis Ney, le rougeaud, le brave des braves, qui


Image

avec son compère Augereau

vont forcer ensemble le passage de la Saale à Iéna, alors que le pont avait été détruit par les prussiens, au prix d'une marche audacieuse
(+3 PM pour un pont détruit, soit une marche de 5 PM minimum) suivi par une bataille contre le corps de Louis qui sera écrasé par les deux compères.
Mais ce seront eux qui mèneront le deuxième assaut contre les deux derniers corps de Frédéric de Prusse à Erfurt, anéantissant l'armée prussienne épuisée.

Avec Davout ce seront les artisans de la victoire finale.






Image

N'oublions pas le magnifique Lannes, qui, avec Bernadotte

Image

Servirent Napoléon à la bataille de Dornbourg, au skirmish d'Auerstadt, et enfin à la première partie de la bataille de Erfurt.



Image

Enfin, le grand Murat qui infligea une sévère correction au corps de Weimar à 20km au sud de Erfurt, en l'épuisant au cours d'une poursuite héroïque,
Puis eut le bon sens de revenir vers le sud fermer le pont sur L'ilm devant Blücher et Hohenlohe, les empêchant de renforcer l'armée de Frédéric défendant la Citadelle à Erfurt.



Image

Pour terminer, le prix de la malchance ou de la médiocrité à Soult, qui n'a quasiment rien fichu à part se faire écraser en deux accrochages par Blücher et Hohenlohe.
Cet homme n'ira pas loin et sera vite oublié...




Image

Et bien sur, ce coquin de Blücher, véritable chasseur de buts, renard des surfaces, qui sait se faire oublier pour surgir et marquer quand on ne s'y attend pas, qui aura été le seul à remporter une victoire sur un grand corps français et le détruire.
Le camp prussien était alors assuré de la victoire finale...mais il lui faudra attendre quelques années pour avoir sa revanche.


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Ven 4 Mai 2018 21:07 
Membre FOW
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 15:36
Message(s) : 1718
Médaille des 10 ans (2) Médaille de la bataille (1) Ordre des anciens 2003 (1) Médaille des comptes rendus (2) Médaille des petits posteurs (1) Médaille du blog (1) Rencontres Lyonnaises (1)
Baroudeur ardéchois (1) Médaille de Cannes (1) Médaille de la Grande guerre (1)
:clap:

Bon je n'avais pas eu le temps de lire ce CR convenablement. C'est chose faite maintenant !

Il a l'air bien ce jeu, c'est qui les auteurs ? :mrgreen:

En tout cas très bon CR, les photos sont top, la lecture très immersive, comme souvent d'ailleurs (j'ai acheté This War of Mine à cause de ton CR notamment...).

Napoléon a décroché la victoire aux forceps ! La perte du corps de Soult a bien failli lui coûter la victoire. Perdre un corps pour le français est très pénalisant !

_________________
Napoléon 1806 - Pour suivre l'avancée du projet :
https://www.facebook.com/shakosgames/


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 messages ] 

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par Maël Soucaze et Elglobo © phpBB.fr