Midway - il y a 75 ans - 6 juin La fin de la bataille !

Pour poster vos comptes rendu de partie....
Message
Auteur
Avatar du membre
What If
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 1664
Enregistré le : dim. 28 sept. 2008 19:27
Localisation : Nantes

Midway - il y a 75 ans - 6 juin La fin de la bataille !

#1 Message non lu par What If »

Il y a 75 ans a eu lieu un incroyable retournement de situation : la Bataille de Midway ou comment en 24h, les espérances de certains et les craintes des autres se sont inversées.
En 1979, l’auteur Samuel Craig Taylor, décédé le 21 juin 2012, avait développé auprès de l’éditeur Yaquinto le titre « CV » axé autour de cette bataille.
J’ai retouché graphiquement ce titre suite à différents échanges sur Strat par rapport aux titres CV et Flat Top. Je vous propose au travers d’un CR « historique imagé » de vous rappeler les principaux événements de ces journées des 3 et 4 juin 1942. Jours néfastes pour le Kidō Butai, ou 1re flotte aérienne japonaise qui vont voir la plus puissante force aéronavale du monde en ce début d’année 1942 payer chèrement l’affront fait aux américains 6 mois plus tôt à Pearl Harbor…
Je tiens tout particulièrement à remercier Ulzana pour son soutien dans cette refonte graphique !


Image


Début juin 1942 secteur maritime à l’ouest de Midway, la routine :
Depuis plusieurs jours, les rotations d’observation des Catalina s’enchaînent de manière assidue à partir de Midway îles situées au milieu du Pacifique.


Image


12 commandants de sous-marins de la marine américaine ont reçu pour feuille de route de se poster et d’observer sur un arc à 200 miles nautiques à l’ouest de la base.


Image


Pourtant il n’y a rien à l’ouest de Midway ! Qu’une immense étendue d’eau…
Mais qu’est-ce qui a amené l’amiral Nimitz au sein du tout nouveau CINCPOA (Commander in Chief, Pacific Ocean Areas) à se focaliser dans cette région du Pacifique. Les actualités ont fait état le mois dernier en mai des opérations japonaises en direction de Port Moresby dans le but de viser l’Australie. Là les pilotes de Catalina et les sous-mariniers sont à des miles au nord des opérations principales à leurs yeux à se morfondre devant l’inaction.

Cependant, la base de Midway venait de recevoir des renforts. Pour les rampants, ils n’y a aucun doute ; les Huiles s’attendent à quelques choses dans les parages… Les F4F Wildcat et autres Buffalo du Corps des Marines côtoient à présent les B-17 Forteresse Volante et B-26 Marauder de l’US Army à Midway. Même l’US Navy a fourni ses tous nouveaux TBF Avenger d’un squadron de l’USS Hornet CV-8. L’affaire semble sérieuse.


Image


Et pourtant à l’ouest de Midway en direction du Japon la mer est vide de navires de l’IJN (Imperial Japanese Navy)…

Ce qu’ils ne savent pas c’est que les équipes américaines de cryptanalyses ont réussi à casser le principal code secret de la marine japonaise (appelé JN-25 par les Américains). L'amiral Nimitz dispose d'un avantage inestimable sur les Japonais : L’Intelligence Service parvient à lire une partie des messages japonais écrits à l'aide du code JN-25. Depuis le début du printemps 1942, les États-Unis ont décodé des messages qui indiquent la réalisation prochaine d'une opération contre l'objectif « AF ». L'officier Joseph Rochefort et son équipe de la « Station HYPO », basés à Hawaï, sont parvenus à déterminer que la cible de la prochaine attaque japonaise désignée dans les transmissions japonaises sous le code « AF » était sans doute Midway.
Ils parviennent à se faire confirmer cette information en envoyant un faux message indiquant que l'installation de dessalement de Midway ne fonctionne plus. Plus tard, ils interceptent un message japonais ordonnant aux forces d'invasion d'emporter avec eux des bouilleurs pour dessaler l’eau...
Les casseurs de code sont également capables de déterminer que l'attaque aurait lieu le 4 ou le 5 juin 1942 et de fournir à Nimitz l'ensemble de l'ordre de bataille de la marine impériale japonaise !
Ils avaient bel et bien réussi à deviner les intentions des japonais ; car la flotte japonaise s’avance bien vers l’est avec comme objectif Midway !


Image


A bord du Yamato, l’amiral Yamamoto à une vue plus précise de son dispositif. Sur sa carte d’état-major, sous ses yeux, s’étale la répartition de sa flotte qu’il a lui-même mis en place. La flotte japonaise, très supérieure en nombre, a été divisée en plusieurs groupes. Cette dispersion fait que peu de navires sont disponibles pour escorter le groupe aéronaval japonais et donc réduit le nombre de canons anti-aériens pour défendre les porte-avions. De plus, une partie de la flotte doit mener une attaque contre les îles Aléoutiennes (non traitée ici).
Les flottes naviguent sur des routes différentes selon un tableau de marche pré établi. Par conséquent, les cuirassés et les croiseurs de soutien de Yamamoto se trouvent à plusieurs centaines de kilomètres derrière les quatre porte-avions de Chūichi Nagumo qui doit jouer un rôle central dans la destruction des installations aériennes de Midway. Voilà donc ce que voit Yamamoto sur sa table d’opération :


Image


Il a fait le choix de placer la Butai Kido de Nagumo avec ses 4 CV lourds (Akagi, Kaga, Hiryu, Soryu) en tête de son dispositif avec pour escorte les BB Haruna et Kirishima plus les deux porte-hydravions Chikuma et Tone pour la reconnaissance lointaine.

Loin derrière les puissants BB Yamato, Nagato et Mutsu épaulés pour la lutte ASM du vieux CVL Hosho. Cette TF de BB suit la Butai Kido pour porter le coup de grâce à la faible US Navy si elle ose se présenter au-devant de la flotte impériale. La puissante flotte de surface du Japon doit uniquement apporter la frappe de ses pièces d’artillerie pour achever la destruction des forces navales américaines arrivées au secours de Midway une fois qu'elles auraient été suffisamment affaiblies par les porte-avions.

Plus au sud, la flotte d’invasion chargée de troupes d’assaut avance péniblement à vitesse plus lente en direction de Midway. La mission des soldats et troupes de marine à bord des Maru : investir de vive force la base de Midway !
Cette flotte est protégée par une deuxième TF de BB (Hiei et Kongo protégés dans la lutte ASM et la reconnaissance par le CVL Zuiho). Là aussi cette TF est positionnée en arrière. Elle peut intervenir contre l’US Navy dans une pince sud.

Enfin l’aile droite est surveillée (en cas de remonté des CV US de la Mer de Corail) par les avions de reconnaissance des porte-hydravion Chitose et Kamikawa Maru escortés par quatre CA. Cette TF a pour mission d’effectuer un appui feu aux troupes japonaises lors de leur débarquement. Les hydravions des AV Chitose et Kamikawa Maru pourront pour leur part être déployer rapidement à Midway et assurer une base d’observation rapidement vers l’ouest en direction de Pearl Harbor.

Dans le plan de Yamamoto, les sous-marins de la Marine Impériale positionnés entre Midway et Pearl Harbor plus à l’ouest doivent permettre de signaler toutes sorties de l’US Navy. Pour le renseignement japonais, les porte-avions Enterprise CV-6 et Hornet CV-5 sont encore en train de patrouiller dans le Sud Pacifique. Quand aux porte-avions Saratoga CV-3 (endommagé par une torpille depuis le 11 janvier dernier), et le Yorktown CV-5 (durement touché à la Bataille de la Mer de Corail le mois précédent), ils ne semblent pas être opérationnels.


Image


Par contre les services japonais d’interceptions radios notent un accroissement à la fois de l'activité sous-marine américaine et une grand quantité d’émission de messages. Les américains savent-ils quelque chose ?
La flotte déjà au large, cette information est arrivée entre les mains de Yamamoto avant la bataille, mais les plans japonais ne sont pas changés. Yamamoto, en mer sur le cuirassé Yamato, ne prend pas la peine d'informer Nagumo de peur de révéler sa position. De plus il suppose que Nagumo a reçu le même message de Tokyo. Toutefois, l'antenne radio de Nagumo est totalement incapable de recevoir des transmissions à d'aussi basses fréquences. Nagumo n’est donc pas au courant des mouvements des sous-marins américains. Parmi ces sous-marins US figure l’USS Nautilus SS-168 de la Class Narwhal. Nous aurons l’occasion de reparler de lui.


Image



Le rideau se lève le 3 juin :

Le 3 juin à 9h04 du matin, le Catalina de l’Enseigne de Vaisseau Reid aperçoit à 700 miles au sud-ouest de Midway une TF. Il repère 2 transports AP + 2 dragueurs de mines PG. Malgré le danger de se faire intercepter, Reid décide d’envoyer un message radio à Midway ne voulant pas attendre de rentrer à la base pour annoncer la nouvelle extraordinaire.
A 9h25, nouveau message qui signale le corps principal de la flotte. Poursuivant sa route, à 11h25 le Catalina d’observation envoi un 3e message qui annonce cette fois l’observation d’un CVL, de 2 BB et de plusieurs CA.


Image


L’information reçue, de Midway le premier groupe d'attaque décolle à 12 h 30 le 3 juin avec neuf B-17 (3 AF). Quatre heures plus tard à 16h40, les pilotes américains retrouvent le convoi de transport japonais à 1 060 km à l'ouest. Aucun avion ennemi en l’air : les japonais n’ont sans doute pas imaginé être attaqués si loin au large. De leur côté les pilotes de l’US Army n’ont jamais vu le feu. Pris sous un tir de DCA nourri, ils larguent leurs bombes sur les navires. Si plusieurs coups au but sont revendiqués (5 selon les bombardiers), aucune bombe ne cause de dommages significatifs. Même si semble-t-il un CA et un AP ont été touché mais sans gravité. La flotte impériale japonaise continue inexorablement sa route vers Midway telle une machine indestructible que l’on ne peut arrêter


Image


Mais pour l’amiral Nimitz, qui suit les rapports transmis par les téléscripteurs depuis son bureau à Pearl Harbor, cette TF n’est pas la plus dangereuse à ses yeux. Les flottes du puissant BB Yamato et des 4 CV lourds n’ont toujours pas été découvertes. Les reconnaissances de Scout n’ont rien donné. Seule ces premières TF au sud-ouest peuvent être positionnées. Les TBF Avenger, les SBD Dauntless ainsi que les SB2U Vindicator n’ont pas assez d’autonomie pour tenter d’attaquer à nouveau cette TF. Et les pilotes de l’US Army n’ont pas l’entrainement pour mener une nouvelle attaque de nuit. Se sont donc des PBY que l’on décide d’envoyer en mission de torpillage. Ceux-ci ont volé toute la journée lors des missions de recherche. Beaucoup à leur retour à la base ont besoin de maintenance. Seuls 4 semblent aptes à opérer en cette nuit du 3 au 4 juin. On choisit parmi les nombreux volontaires les pilotes les moins fatigués. Les pleins faits, les torpilles chargées, les défenseurs de la base de Midway peuvent entendre les 4 Catalina (1 AF) prendre leur envol dans la nuit commandés par le Lieutenant William Richard.


Image


Le 4 juin 1942, à 1h20 du matin, les Catalina retrouvent la TF repérée plus tôt dans l’après-midi. Sous la clarté de la Lune, le Catalina du Lieutenant William Richard parvient à toucher le pétrolier AO Akebono Maru (le pétrolier pourra rentrer au Japon malgré sa blessure à la coque). Ce sera le seul coup au but à coup de torpille lancée par un avion torpilleur US de toute cette journée du 4 juin riche en événements à venir !...


Image


Toutefois ce pétrolier AO n’était pas un BB et encore moins un CV. Il est clair que la flotte japonaise continue d’avancer sûrement vers son seul but : Midway.
Mais où se trouve donc cette flotte principale se demande Nimitz ?
De leur côté, pour les hommes de Midway persuadés qu’ils ont affaire à la force principale repérée dans le sud-ouest, les conversations vont bon train dans les ateliers de maintenances, les armureries, autour des pièces de DCA, dans les abris ou bien dans les mess de la base. Tous s’attendent à partir de demain matin à une journée chargée, voir peut-être leur dernière…
Modifié en dernier par What If le dim. 21 janv. 2018 18:47, modifié 30 fois.

Avatar du membre
docteur maboule
Grand-Maître des Orangs-Outans
Grand-Maître des Orangs-Outans
Messages : 1311
Enregistré le : dim. 28 sept. 2008 10:01
Localisation : loin des trolls

Re: Midway - l'Opération MI il y a 75 ans

#2 Message non lu par docteur maboule »

:shock:

magnifique :clap:
"Je lègue: mon amour pour la Liberté et la Vérité ; ma haine du Mensonge et de la Tyrannie"

recherche :
du temps, ne serait-ce que pour ouvrir une boîte et humer son doux parfum...

ulzana
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 4255
Enregistré le : mar. 14 avr. 2015 17:57

Re: Midway - l'Opération MI il y a 75 ans

#3 Message non lu par ulzana »

Magnifique...

:clap:

Des graphismes sublimes pour un jeu extraordinaire.
"All right sweethearts, what are you waiting for ?
Breakfast in bed?
Another glorious day in the corps !
A day in the Marine Corps is like a day on the farm.
Every meal is a banquet.
Every paycheck a fortune.
Every formation a parade. "

Avatar du membre
Byblos
Grognard
Grognard
Messages : 1065
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 07:54

Re: Midway - l'Opération MI il y a 75 ans

#4 Message non lu par Byblos »

Superbe :clap:

Avatar du membre
amx30
Grognard
Grognard
Messages : 977
Enregistré le : lun. 29 sept. 2008 07:54
Localisation : NANTES (PAYS DE LOIRE)

Re: Midway - l'Opération MI il y a 75 ans

#5 Message non lu par amx30 »

Je ne l'ai pas encore lu le resultat sera magnifique. Mais papy what if tu veux venir ce week end nous la raconter de vive voix
:)
calendrier nantaise simulation : 10/10 11/10, 21/11 22/11, 19/12 20/12, 09/01 10/01, 20/02 21/02, 20/03 21/03, 17/04 18/04, 15/05 16/05, 19/0620/06, 17/07 18/07

Avatar du membre
Uphir
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 2502
Enregistré le : lun. 13 avr. 2015 22:15
Localisation : A l'ouest...

Re: Midway - l'Opération MI il y a 75 ans

#6 Message non lu par Uphir »

J'aime beaucoup. :clap:
"Je crois que pour tout homme, l’apothéose vient lorsqu’il s’est bien battu pour la bonne cause et gît, épuisé, sur le champ de bataille… victorieux !" - Vince Lombardi.

abc
Grognard
Grognard
Messages : 954
Enregistré le : lun. 29 sept. 2008 11:57

Re: Midway - l'Opération MI il y a 75 ans

#7 Message non lu par abc »

Bravo ! :clap:

ulzana
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 4255
Enregistré le : mar. 14 avr. 2015 17:57

Re: Midway - l'Opération MI il y a 75 ans

#8 Message non lu par ulzana »

C'est dingue comment cela donne une profondeur au jeu, on s'y croirait.
"All right sweethearts, what are you waiting for ?
Breakfast in bed?
Another glorious day in the corps !
A day in the Marine Corps is like a day on the farm.
Every meal is a banquet.
Every paycheck a fortune.
Every formation a parade. "

Avatar du membre
What If
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 1664
Enregistré le : dim. 28 sept. 2008 19:27
Localisation : Nantes

Re: Midway - l'Opération MI il y a 75 ans Nuit 5 juin Yamamo

#9 Message non lu par What If »

Le 4 juin le rideau se lève : :navion:



4h15 (il fait encore nuit) sur les ponts d’envols des Akagi, Kaga (1er division aéronavale),ainsi que des Hiryu et Soryu (2e division aéronavale) : 108 moteurs sont en train de monter en température.
36 bombardiers en piqué Val (2x 6 AF) sont sur les ponts des CV Akagi et Kaga.


Image


36 bombardiers-torpilleurs Kate (2x 6 AF) sont sur les ponts d’envols de l’Hiryu et du Soryu


Image


Chaque porte-avions japonais va fournir pour l’escorte 9 Zero (4x 3 AF) soit un total de 36 chasseurs (12 AF Val, 12 AF Kate, 12 AF Zero) !
Sous les cellules des appareils ont été installées des bombes explosives pour objectif terrestre. La force de frappe est sous le commandement du lieutenant Joichi Tomonaga pilote de Kate sur l’Hiryu. C’est une répétition de l’attaque sur Pearl Harbor du 7 décembre 1941 qui va recommencer…

Les CAP seront assurées au-dessus de la flotte par chacun des CV japonais. Les CAV Chikuma et Tone vont pour leur part envoyer en parallèle leurs hydravions de reconnaissance. Ils seront les yeux de la flotte au-delà vers l’est.


Image


4h30 L'ordre de l’attaque est donné, les appareils s’envolent et après s’être regroupés, foncent sur Midway d’un seul bloc.
Tous les groupes aériens prévus pour l’attaque, la reconnaissance et les CAP ont pris l’air méthodiquement tel un métronome. Exception, pour l’un des hydravions (le n°4) du CAV Tone bloqué sur sa catapulte. Ce n’est qu’à 5h qu’il va pouvoir prendre son envol avec une ½ heure de retard.


Image


Le vice-amiral Nagumo posté sur l’Hiryu, suivant la doctrine aéronavale japonaise en ce début de conflit, a conservé en réserve les Kate de l’Akagi et du Kaga. Les bombardiers torpilleurs conservés sur ces 2 CV sont armés de torpilles pour attaquer toutes menaces qui viendraient de la mer.


Image


Image


Dans les hangars de l’Hiryu et du Soryu on retrouve les Val qui n’ont pas pris part à l’attaque. Plus une douzaine de chasseurs Zéro sur chacun des CV.

A noter que sur le pont du Soryu, un nouveau type d’appareil a été mis à la disposition du Butai Kido pour ses premiers essais opérationnels : le Yokosuka D4Y Judy.

Toutefois, cette tactique d’utiliser qu’une partie des groupes aériens n’est pas optimisée. Les 4 CV japonais ont lancé chacun des groupes aériens. Ce qui veut dire que les 4 ponts d’envols sont sollicités à la fois pour le lancement du raid aérien mais également le seront pour le retour des groupes aériens. Les 4 ponts devront donc être dégagés en même temps. Le vice-amiral Nagumo ne se donne pas la possibilité d’avoir 1 ou mieux 2 ponts d’envols de réserve vide en cas d’alerte pendant l’appontage des appareils du raid qui aura lieu dans quelques heures. La doctrine aéronavale en juin 1942 est encore jeune dans sa mise en œuvre. L’expérience et la réflexion face aux réalités de la guerre manque encore…


Image


L'opération de reconnaissance japonaise va se révéler vite trop légère car il n'y avait pas assez d'avions pour couvrir efficacement toutes les zones à surveiller et le mauvais temps rend difficile les vols au nord-est et à l'est du groupe aéronaval. De plus il faut consacrer des vols de détection ASM à basse altitude tout autour de la TF de CV pour prévenir toute attaque de sous-marins US. La mauvaise disposition du plan de bataille de Yamamoto était maintenant devenue un handicap sévère. Les CVL Hosho et Zuiho,


Image


ainsi que les AV Chitose et Kamikawa Maru avec leurs groupes aériens de reconnaissances sont trop éloignés en arrière pour apporter leur contribution.


Image


Si ceux-ci permettent des vols ASM pour protéger les BB de l’escadre, ils manquent à Nagumo pour ses recherches. Mais pour Yamamoto ce détail est négligeable. Les CV des américains sont soit positionnés à plusieurs milliers de miles dans le Pacifique sud ou bien en réparation à Pearl Harbor ou sur la côte ouest des Etats-Unis. Hormis les sous-marins américains et les faibles forces aériennes basées à Midway, le danger est faible.




Du côté des américains :

En parallèle dans le courant de la nuit, pendant l’attaque de l’AF des Catalina sur le groupe des transports, les mécaniciens de Midway se sont activés sur les autres PBY restés à la base. Dès qu’ils sont prêts, les équipages ayant pris quelques heures de sommeil, 11 Catalina (4 AF) ont repris leurs vols de recherche dès 4h du matin.

A 4h30 (heure ou Nagumo lance ses 108 appareils), 15 B-17 (5 AF) chargées en bombes perforantes décollent à leur tour de Midway pour retrouver et s’attaquer à nouveau aux 2 TF aperçues la veille dans la zone sud-ouest.


Image


5h30 le soleil vient de se lever, un des onze Catalina piloté par l’Enseigne de Vaisseau Howard Ady nom de code « Daphné » découvre à l’orée d’une zone nuageuse dans un grain de pluie à un peu plus de 188 miles nautiques (350 km) au nord-ouest de Midway, une nouvelle TF japonaise.
A 5h52, nouveau message du Catalina « Daphné », cette fois-ci, le Scout annonce 2 CV, 2 BB, plusieurs CA et DD sans préciser le nombre. Enfin Nimitz à la confirmation tant attendu de la position des CV japonais son objectif principal !
Ordre est donné, par le capitaine Simard à Midway, aux 15 B-17 (5 AF) filant plein sud-ouest (les bombardiers lourds sont déjà à mi-chemin) d’abandonner leur objectif du sud-ouest (TF des Maru) devenu secondaire pour leur nouvel objectif la TF des CV positionnée à présent pour les B-17 au nord. Heureusement leur très grande autonomie leur permet un tel changement de cap…
Une minute plus tard, l’opérateur radio de Midway reçoit un nouveau message d’un autre PBY, cette fois-ci de celui du Lieutenant William A.Chase positionné au sud-est du Catalina d’Howard Ady. Le message fait état d’une grosse AF japonaise estimée à une centaine d’appareil volant en direction de Midway. Les 2 CV repérés par le Catalina d’Ady avaient déjà lancé leurs appareils depuis plus de 1h30…


Image


Dans les instants qui suivent, les sirènes d’alerte de la base de Midway se mettent à hurler glaçant les occupants de la base. Il est alors 6h du matin. Si certains ont à ce moment-là une pensée pour leur proche en allant se protéger dans les abris suivant les consignes, d’autres pris par l’excitation et l’entrainement s’activent autour des pièces de DCA, des mitrailleuses lourdes, des postes d’observations.

Prévenu par le message de l’Enseigne de Vaisseau Howard Ady, les avions torpilleurs et bombardiers en piqué chargés dans la nuit de bombes et de torpilles décollent immédiatement. Il a été décidé de les envoyer attaquer les porte-avions japonais repérés sans escorte, les chasseurs Wildcat et Buffalo devant assurer la protection de Midway.


Image


Les radars américains de Midway repèrent à leur tour les avions japonais volant à haute altitude. Les F4F Wildcat et les vieillissants F2A Buffalo du Corps des Marines prennent à tour leur envol pour établir une CAP à 35 km au-devant de l’AF japonaise qui s’approche.


Image


Le capitaine Simard ordonne aux Catalina en mission de Scout de ne pas revenir sur la base de Midway pour se ravitailler mais de filer plus à l’ouest vers l’atoll de la Frégate Française.

Plus aucun appareil en état de vol est au sol sur les pistes ou hangars. Simard a gardé en mémoire la catastrophe des appareils US bien alignés sur les pistes de Pearl Harbor qui ont été détruit au sol par l’aviation japonaise 6 mois plus tôt. Là les pilotes japonais ne trouveront plus rien…
Enfin les 12 PT boat amarrés le long des jetés de Midway ont levé l’ancre pour le large. Ils ont pour mission de contribuer à la défense anti aérienne avec leurs lourdes mitrailleuses à leur bord mais surtout de secourir les pilotes US qui pourront être abattus au-dessus de Midway.


Image


A 6h20 les chasseurs américains sont pris dans un dogfight inégal. Les F4F Wilcat et les F2A Buffalo vieillissants subissent de lourdes pertes face aux maniables Zero japonais pilotés par l’élite de la flotte aéronavale. abattent 3 Zero et 4 Val contre 3 Wildcat et Buffalo abattus… Plusieurs appareils américains doivent effectuer des atterrissages forcés les endommageant définitivement. A la fin de l'attaque, il ne reste plus que 2 Buffalo en état de voler (soit 1 AF) sur les 21 qui ont décollé (soit 7 AF) 2 heures plus tôt...


Image


À 6 h 31, les appareils japonais commencent leur bombardement de la base américaine en l’abordant par le nord. Les Kate du lieutenant Joichi Tomonaga arrivent les premiers. Celui-ci est déçu. Il n’y a pas un appareil américain en état de voler sur la base… L’attaque surprise a échoué. Sa deuxième mission est d’annihiler la DCA US pour ouvrir la voie aux Val qui suivent les Kate. Les bombardiers en piqué ont pour mission la destruction des infrastructures (hangars, centres radios, réservoirs, centrale électrique, c’est près de celle-ci que le commandant John Ford est blessé par ses débris avec sa caméra à la main, ainsi que l’usine de distillation d’eau).
Fait incroyable la piste n’est presque pas endommagée. Volonté des japonais en prévision d’une future utilisation ? C’est la conclusion que vont en tirer les américains.
Au-dessus de la mélée, le lieutenant Tomonaga, peut observer que l’aviation des bombardiers américains n’a pas été anéantie et que la défense anti aérienne est toujours aussi virulente. A 7h, il envoie un message à l’attention du vice amiral Nagumo sur la nécessité d’un deuxième raid sur Midway…
A 7h après 1/2h d’attaque, les appareils japonais reprennent le chemin du retour vers leurs CV.


Image


Nagumo dans son rapport va faire état de la perte de 1 AF Kate, 1 AF Val, 1 AF Zero. De 5 AF Zero + 1 AF Val endommagés.


Image
Modifié en dernier par What If le dim. 2 juil. 2017 00:49, modifié 3 fois.

ulzana
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 4255
Enregistré le : mar. 14 avr. 2015 17:57

Re: Midway - l'Opération MI il y a 75 ans le 4 juin au matin

#10 Message non lu par ulzana »

Quel CR !
:clap:


J'adore les navires et les avions.
On a vraiment l'impression de les commander en live.
"All right sweethearts, what are you waiting for ?
Breakfast in bed?
Another glorious day in the corps !
A day in the Marine Corps is like a day on the farm.
Every meal is a banquet.
Every paycheck a fortune.
Every formation a parade. "

Répondre

Retourner vers « Compte rendu »