[The Hunters] L'épopée de la 7. Unterseebootsflottille

Pour poster vos comptes rendu de partie....
Message
Auteur
Avatar du membre
Eric Dufour
Grognard
Grognard
Messages : 1409
Enregistré le : mer. 8 oct. 2008 20:46
Localisation : Les Hauts de France
Contact :

Re: [The Hunters] L'épopée de la 7. Unterseebootsflottille

#91 Message non lu par Eric Dufour »

Lord Erick a écrit :Ceci dit, tu n'es pas récompensé de la Knight Cross pour avoir coulé le porte-avions ?
Oh, pour cela, il faut être pistonné ou... coucher... c'est comme pour les Palmes Académiques :lol: :lol: :lol: :lol:
“La guerre, c'est comme la chasse, sauf qu'à la guerre les lapins tirent.” Charles De Gaulle (1890 - 1970)

Avatar du membre
Lord Erick
Pousse pions
Pousse pions
Messages : 414
Enregistré le : sam. 1 mai 2010 10:44
Localisation : Calais

Re: [The Hunters] L'épopée de la 7. Unterseebootsflottille

#92 Message non lu par Lord Erick »

Eric Dufour a écrit :
Lord Erick a écrit :Ceci dit, tu n'es pas récompensé de la Knight Cross pour avoir coulé le porte-avions ?
Oh, pour cela, il faut être pistonné ou... coucher... c'est comme pour les Palmes Académiques :lol: :lol: :lol: :lol:
Je me doutais bien que tu les avais ! :lol:

Avatar du membre
Eric Dufour
Grognard
Grognard
Messages : 1409
Enregistré le : mer. 8 oct. 2008 20:46
Localisation : Les Hauts de France
Contact :

Re: [The Hunters] L'épopée de la 7. Unterseebootsflottille

#93 Message non lu par Eric Dufour »

Lord Erick a écrit :Je me doutais bien que tu les avais ! :lol:
Je ne suis même pas chevalier ; c'est dire si je suis loin d'un commandeur tel que toi. :mrgreen: ... :lol:
“La guerre, c'est comme la chasse, sauf qu'à la guerre les lapins tirent.” Charles De Gaulle (1890 - 1970)

Monsieur Guillaume
Grognard
Grognard
Messages : 750
Enregistré le : lun. 24 mars 2014 17:36

Re: [The Hunters] L'épopée de la 7. Unterseebootsflottille

#94 Message non lu par Monsieur Guillaume »

Chers Kamaraden,

L'Amirauté souffre d'un manque de secrétaires efficaces, notre troisième patrouille ayant tout simplement été passée sous silence!
D'un autre côté, pas de quoi pavoiser fort…

Nous partîmes le 4 janvier après des fêtes passées en famille et un temps de repos conséquent.
Nous filames vers la Northumbrie afin de nous rapprocher des côtes et tenter d'intercepter des navires isolés. En fait d'isolé, nous le fumes bien jusqu'à ce que nous croisames la route solitaire du Justitia, un petit marchand de 4.600 tonnes. Nous prîmes le risque en plein jour de l'entreprendre au 88. Le premier coup au but fut heureux, la chaudière explosa entraînant rapidement le navire au fond. Pas de survivants.
POursuivant notre route entre l'Irlande et l'Ecosse, c'est l'Astral, un beau pétrolier qui se profile de nuit.
Ne prenant aucun risque nous expédions 4 torpilles qui en veinnent à bout péniblement, le bateau coulant lentement par l'arrière. Nous quittames le lieu de l'attaque sans nous attarder.

Nous sommes déjà le 21 janvier et nous rentrons vers Heligoland, le temps est affreux et la routine s'installe, ce qui est toujours dangereux.

Sommes le 26 janvier et nous retrouvons les quais presque déserts de l'arsenal.
Nous sommes loin des festivités de la précédente patrouille, le "Chat Hurlant" retrouve ses enfants un peu dépités mais heureux d'avoir tout de même envoyés par le fond 16.500 tonnes de frêt énnemi.

Sohler

Monsieur Guillaume
Grognard
Grognard
Messages : 750
Enregistré le : lun. 24 mars 2014 17:36

Re: [The Hunters] L'épopée de la 7. Unterseebootsflottille

#95 Message non lu par Monsieur Guillaume »

Gonflés à bloc et prêts à en découdre comme jamais nous prenons la mer le 1er mars, notre sous-marin presque flambant neuf! Nous devons convenir que nous y faisons très attention…

Cette quatrième patrouille sera consacrée à l'espace entre la Grande Bretagne et la Norvège en pleine mer du Nord que nous n'avaon jamais vraiment écumée.

Dés le 3 mars nous repérons de jour le pétrolier British Gunner de 6.900 tonnes escorté par un destroyer britannique. Nous nous plaçons en embuscade à Long range et lançons quatre torpilles G7a. Deux ratent…les deux autres touchent mais n'explosent pas!
Le destroyer ne nous trouve pas mais le pétrolier accélère et nous le perdons.
Nous aurons quelques mots à dire aux artificiers de l'arsenal

Le lendemain nous croisons la route du Surat, beau transport de 5.500 tonnes lui aussi escorté. De nuit nous nous approchons en immersion à Medium Range et lançons deux torpilles G7a et deux G7e. Trois d'entre elles ratent la dernière ne provoquant qu'une faible explosion qui ralentit à peine le bateau.
Nous prenons en chasse les deux navires qui restent collés l'un à l'autre après que nous ayons réussi à glisser de l'autre côté du transport sans être détecté.
Nous préparons notre deuxième attaque cette même nuit avec à nouveau deux G7a et deux G7e à medium range. Deux ratent leur cible les deux autres n'explosant pas!!
Nous sommes plus doués pour éviter l'escorteur et parvenons sans souci à le semer. Il ne nous reste que deux torpilles à l'arrière et le destroyer ne quitte plus son protégé.
Ecoeuré nous décidons d'abandonner
Ca va c.... des bulles de torpilles à notre retour.

Nous sommes à court d'anguilles à peine quelques jours après notre départ, il nous faut rentrer tout en esperant croiser un solitaire.

La chance nous sourit car un petit marchand de 3.300 tonnes, le Rose Schiaffino passe à portée de notre 88 vengeur en plein jour. Nous l'attaquons également avec notre dernière torpille G7a pour assurer le coup. Oui mais elle n'explose pas à son tour. %+¨12*$ de m....!! Heureusement les obus font leur boulot, EUX!!

En revenant vers Kiel, le petit marchand Blairangus de 4.400 tonnes pensait nous échapper nuitament.
Bis repetita, nous vidons la soute à munitions et lançons notre dernière torpille G7e qui le rate, défaut ou sabotache? Notre premier tir malheureux coupe le mât en deux ce qui évitera toute communication ultérieure pour des renforts nous laissant le soin de l'ajuster proprement jusqu'à ce qu'il disparaisse.

Nous voilà de retour sans encombres à Kiel sous la pluie battante, devenus des artilleurs médiocres avec au tableau de chasse 7.700 tonnes.
Le sous-marin est intact mais l'ambiance envers les services techniques exécrable. D'ailleurs mon Maître artificier collera un fameux "Coup de torpille", comprenez coup de tête, au responsable des torpilles de l'arsenal à notre retour.
Il fallut nous faire très discrets et abreuver en schnaps quelques fonctionnaires pour que le rapport ne dépasse pas la porte des services techniques de l'Amirautés.

Sohler

Avatar du membre
joma
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 3314
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 10:39

Re: [The Hunters] L'épopée de la 7. Unterseebootsflottille

#96 Message non lu par joma »

4ème patrouille - 6 mars-2 avril 1940

Après un repos bien mérité en ce début d'année 1940, l'U-49 reprend la mer le 6 mars pour une patrouille au large de l'Espagne.
Le tour de la Grande-Bretagne ce passe facilement, les moteur ronronne parfaitement et nous arrivons dans le carré CG1 le 22 mars. Le 25 mars à 14h10, le premier officier repère une fumée à l'horizon, après une courte poursuite, nous découvrons le Clan Chisholm un large cargo navigant sans escorte.
La proie est facile, après l'avoir endommagé avec des tirs de canons, une torpille arrière suffira à l'envoyer par le fond.
Le reste de la patrouille se passe sans autre découverte et nous somme de retour à Kiel le 2 avril.

Käpitanleutnant Wurtz Kartoffel

1 navire coulé 7200t
aucun dégât (a noté un événement aléatoire à donné le Hals and Beinbruch)

Image
"Americans have finally get beyond our racial past, and picked up a black men to clean up our mess" - Bill Maher
"We cannot defend freedom abroad by deserting it at home." - Edward R. Murrow

Avatar du membre
aaargh
Pousse pions
Pousse pions
Messages : 341
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 15:18

Re: [The Hunters] L'épopée de la 7. Unterseebootsflottille

#97 Message non lu par aaargh »

Carnets du Kapitänleutnant Gerhard Moeller
Commandant du U-51/7. Unterseebootsflottille

4ème Patrouille

Le 03 février 1941, le U-51 s'engage derrière le Götterdämmerung, navire brise glace qui lui ouvre la voie à travers les eaux gelées du canal de Kiel. Nous débouchons en mer du Nord et contournons les îles britanniques, afin de rejoindre notre zone d'opération à l'ouest de l'Irlande pour une mission de 'Freijagd'.

Dans la nuit du 12 au 13 février, notre opérateur radio capte un message, rapidement décodé avec la machine Enigma par le 2ème Officier de Quart: 'Convoi en vue - Carreau AM 45 - Marche en zigzag - Route au 060 - Vitesse 9 noeuds - U-53'.
Je me penche sur les cartes avec le navigateur... c'est un peu loin de notre position, mais ça reste jouable, d'ailleurs, 01h00 après, le BdU nous ordonne d'intercepter le convoi. Les machines sont poussées à fond mais bientôt l'Ingénieur mécanicien signale un problème de pistons sur le diesel de tribord. Verdammt! Il nous faut ralentir notre course pour réparer. le temps perdu ne nous permet pas de participer à l'attaque du convoi. Dans la matinée du 13 nous tombons sur un banc de débris flottants sur des nappes de gas-oil... la victime d'un de nos loups... Une bouée repêchée nous en révèle l'identité: l'Aeas.

Plus aucune nouvelle des autres Uboats ou du BdU... nous continuons dans la direction supposée du convoi. le 15, nous tombons sur un petit cargo isolé, sans doute un retardataire. Il s'agit du Daphne (2000 t) que nous coulons rapidement au canon. Au moins échappera t'elle définitivement aux hardeurs d'Apollon... en rejoignant le royaume de Poséidon.

Aucune proie ne se présente avant le 24 février alors que nous sommes au large de l'Ecosse sur le chemin du retour. La silouhette d'un magnifique Tanker se dessine sur l'horizon. Isolée, la cible est à notre merci. nous l'attaquons en surface avec une gerbe de 4 torpilles en éventail. Deux font mouche, mais à nouveau, l'une des anguilles n'explose pas... Un coup au but avec le tube arrière est insuffisant et nous devons lui donner le coup de grâce au canon. A ce jour, le Cadillac (12 000t) reste notre plus belle victoire.

Le U-51 est de retour à Kiel le 02 mars 1941.
C'est avec des hochets que l'on mène les hommes...
Napoléon, à propos des médailles sur Stratégikon

Avatar du membre
Bazeilles
Boucher d'Arras
Boucher d'Arras
Messages : 4010
Enregistré le : sam. 28 août 2010 21:09
Localisation : Orgères,35

Re: [The Hunters] L'épopée de la 7. Unterseebootsflottille

#98 Message non lu par Bazeilles »

aaargh a écrit : Plus aucune nouvelle des autres Uboats ou du BdU... nous continuons dans la direction supposée du convoi. le 15, nous tombons sur un petit cargo isolé, sans doute un retardataire. Il s'agit du Daphne (2000 t) que nous coulons rapidement au canon. Au moins échappera t'elle définitivement aux hardeurs d'Apollon... en rejoignant le royaume de Poséidon.
Les hardeurs d'Apollon? Il n'est plus capable de faire le boulot tout seul? :)
Il n'est pas absolument nécessaire d'être con pour vivre parmi des cons: j'ai essayé, on peut! (San Antonio)
Qu'est-ce qui va rester quand le rock'n'roll aura cessé d'exister? (Jean-Patrick Capdevielle)
Boys don't cry (The Cure)

Avatar du membre
aaargh
Pousse pions
Pousse pions
Messages : 341
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 15:18

Re: [The Hunters] L'épopée de la 7. Unterseebootsflottille

#99 Message non lu par aaargh »

Bazeilles a écrit :
aaargh a écrit : Plus aucune nouvelle des autres Uboats ou du BdU... nous continuons dans la direction supposée du convoi. le 15, nous tombons sur un petit cargo isolé, sans doute un retardataire. Il s'agit du Daphne (2000 t) que nous coulons rapidement au canon. Au moins échappera t'elle définitivement aux hardeurs d'Apollon... en rejoignant le royaume de Poséidon.
Les hardeurs d'Apollon? Il n'est plus capable de faire le boulot tout seul? :)

Si c'est pas malheureux… Je truffe mon précédant CR de patrouille d'allusions plus ou moins fines sans provoquer la moindre réaction et c'est une faute d'orthographe grossière et fortuite qui suscite la gaieté … c'est vraiment trop injuste….
C'est avec des hochets que l'on mène les hommes...
Napoléon, à propos des médailles sur Stratégikon

Avatar du membre
Grand Strateger
Grognard
Grognard
Messages : 576
Enregistré le : mar. 15 janv. 2013 14:24
Localisation : Vienne (38)
Contact :

Re: [The Hunters] L'épopée de la 7. Unterseebootsflottille

#100 Message non lu par Grand Strateger »

Moi j'ai adoré l'attaque du cargo grec par derrière :lol: :lol: :lol:
"Quand on a pas de technique, il faut y aller a la zob"

Répondre

Retourner vers « Compte rendu »