[The Hunters] L'épopée de la 7. Unterseebootsflottille

Pour poster vos comptes rendu de partie....
Message
Auteur
Avatar du membre
judgeju
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 1828
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 15:36

Re: [The Hunters] L'épopée de la 7. Unterseebootsflottille

#71 Message non lu par judgeju »

Eric Dufour a écrit :Pourquoi le U-47 ne repart-il qu'en décembre ? Nous n'avons pas eu de dégâts ; pas de plongées profondes, juste une plongée d'urgence pour éviter un avion.
Il repart en janvier vu que tu étais en patrouille en novembre. 1 mois de refit automatique si pas de dégâts.
Le site des éditions Shakos :
https://www.shakos.fr

Avatar du membre
aaargh
Pousse pions
Pousse pions
Messages : 341
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 15:18

Re: [The Hunters] L'épopée de la 7. Unterseebootsflottille

#72 Message non lu par aaargh »

judgeju a écrit :
BILAN DE LA DEUXIÈME PATROUILLE DES UBOOTS DE LA 7EME FLOTTILLE


Le bilan de cette seconde patrouille est de 13 navires coulés pour un total de 92400t.

Mention spéciale à :
- L'U-48 qui avec 24800t a réussi la meilleure patrouille suivi de près par l'U-47 avec 22000t. Les eaux espagnoles semblent bien plus intéressantes !
- L'U-46 qui coule le premier navire de guerre anglais, l'HMS Belfast
- L'U-49 et l'U-53 qui ouvrent leur compteur

A noter que pour l'instant il n'y a pas eu vraiment de grosses "sueurs froides" à priori.

Calendrier troisième patrouille :
- U-46, U-47 et U-48 en janvier 1940
- Tous les autres peuvent repartir en décembre 1939

Note : merci de bien noter dans vos CR si vous avez subi des dommages notamment dans le cas de plongées "extrêmes".

Même si il y a un léger décalage, vous pouvez tous jouer vos patrouilles en prenant juste garde aux dates.

Aucune règle spéciale pour cette troisième patrouille.

Zones de patrouilles :
U-45 et U-49 : British Isles - Mission Spéciale : Dépose de mines devant le port de Liverpool
Tous les autres : British Isles

Convois :
Zone British Isles en Décembre : HX10 à 13, SC14 à 16, OB47 à 60
Zone British Isles en Janvier : HX14 à 20, SC17 à 20, OB67 à 82

Bonne chasse messieurs !

Peux-tu préciser la date limite de remise des CR stp?
C'est avec des hochets que l'on mène les hommes...
Napoléon, à propos des médailles sur Stratégikon

Avatar du membre
judgeju
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 1828
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 15:36

Re: [The Hunters] L'épopée de la 7. Unterseebootsflottille

#73 Message non lu par judgeju »

aaargh a écrit :Peux-tu préciser la date limite de remise des CR stp?
Comme d'hab, 1 semaine, donc aux alentours du 15.
Le site des éditions Shakos :
https://www.shakos.fr

Avatar du membre
Eric Dufour
Grognard
Grognard
Messages : 1409
Enregistré le : mer. 8 oct. 2008 20:46
Localisation : Les Hauts de France
Contact :

Re: [The Hunters] L'épopée de la 7. Unterseebootsflottille

#74 Message non lu par Eric Dufour »

judgeju a écrit :
Image

Places disponibles !

Pré-requis, ne pas être claustrophobe et aimer les ambiances de franche camaraderie, les soirées au "Chat Hurlant" étant particulièrement animées !
Une affiche de la Navy pour s'engager sur des U-Boats :shock: :diablo: Non, il faut plutôt cela :
Image
Certes, c'est moins... "enjoué" :)
“La guerre, c'est comme la chasse, sauf qu'à la guerre les lapins tirent.” Charles De Gaulle (1890 - 1970)

Avatar du membre
Eric Dufour
Grognard
Grognard
Messages : 1409
Enregistré le : mer. 8 oct. 2008 20:46
Localisation : Les Hauts de France
Contact :

Re: [The Hunters] L'épopée de la 7. Unterseebootsflottille

#75 Message non lu par Eric Dufour »

Le Commandant H. GELHAUS fait parvenir à tous les U-Boats de la flottille qui vont être en mer en ce mois de décembre 1939, une caisse de 12 bouteilles de champagne avec ce petit mot :

"Avec les compliments du U-47 ! Pour le 24 au soir ou pour le 31 ! Bonne chasse !"
“La guerre, c'est comme la chasse, sauf qu'à la guerre les lapins tirent.” Charles De Gaulle (1890 - 1970)

Grégory ANTON
Grognard
Grognard
Messages : 1167
Enregistré le : mar. 26 mai 2009 12:42

Re: [The Hunters] L'épopée de la 7. Unterseebootsflottille

#76 Message non lu par Grégory ANTON »

En ce triste mois de Décembre, le U-45 entame sa 3ème patrouille de guerre.

Nous irons une nouvelle fois au large des côtes britanniques. Néanmoins, cette fois, nous débuterons notre patrouille par une croisière au large de Liverpool pour y déposer des mines. Une tache probablement cruciale pour notre effort de guerre mais que nous ne voyons pas d'un bon oeil car elle n'octroiera aucune cible à notre batimant tout en réduisant fortement l'emport de torpilles.

Quoi qu'il en soit, nous arrivons sans encombre au large de Liverpool. Néanmoins, à peine avons-nous débuter le largage de nos mines, que nous entendons le bourdonnement d'un avion. Heureusement, une plongée rapide l'empêche de nous repérer. Nous patientons et lorsque nous reprenons notre travail, nous ne sommes plus dérangés et les mines sont correctement larguées.

Ensuite, nous nous mettons en quête de cibles et nous croisons vite la route d'un convoi en pleine nuit. Pris par le temps, nous ne repérons que de petits cargos. Nous ciblons les deux plus gros avec deux torpilles (dont une électrique) pour chacun d'entre eux. Les deux torpilles lancées sur le Kafiristan (5000 tonnes) manquent la cible... Par contre, les deux envoyées contre le Nordal (5000 tonnes) touchent mais l'électrique n'explose pas ! L'autre ne parvient qu'à l'endommager...
Nous effectuons une plongée profonde pendant que nous rechargeons en continuant à suivre notre cible. L'escorte ne parvient pas à nous repérer.
Nous attaquons de nouveau de nuit le Nordal avec notre dernière torpille arrière qui rate...
Une nouvelle plongée profonde nous camoufle de l'escorte.
Toujours de nuit, nous lançons une nouvelle torpille pour achever ce cargo mais nous le ratons encore...
L'escorte ne parvient toujours pas à nous trouver grâce à une nouvelle plongée profonde.
Enfin, l'escorte abandonne le Nordal ! Nous l'approchons de nuit et nous le coulons au canon. Ce cargo fut une proie bien difficile !

Nous repérons par la suite un nouveau convoi mais, avec seulement 3 torpilles à bord et une coque qui a déjà souffert, nous faisons le choix de l'ignorer en espérant finir la patrouille avec une autre cible plus facile.

Malheureusement, la patrouille s'achève sans faire d'autre rencontre et nous rentrons au port sans d'autre trophée que le Nordal et un largage réussi de nos mines. Ce mois de décembre avec ses jours courts n'a pas aidé nos efforts de recherche. Nous ferons mieux la prochaine fois.

Bilan: 1 cargo panaméen (Nordal) de 5000 tonnes coulés et une coque qui a subi trois coups, ce qui nécessitera un mois supplémentaire au port.

Avatar du membre
Lord Erick
Pousse pions
Pousse pions
Messages : 414
Enregistré le : sam. 1 mai 2010 10:44
Localisation : Calais

Re: [The Hunters] L'épopée de la 7. Unterseebootsflottille

#77 Message non lu par Lord Erick »

Grégory a écrit :Ensuite, nous nous mettons en quête de cibles et nous croisons vite la route d'un convoi en pleine nuit. Pris par le temps, nous ne repérons que de petits cargos. Nous ciblons les deux plus gros avec deux torpilles (dont une électrique) pour chacun d'entre eux. Les deux torpilles lancées sur le Kafiristan (5000 tonnes) manquent la cible... Par contre, les deux envoyées contre le Nordal (5000 tonnes) touchent mais l'électrique n'explose pas ! L'autre ne parvient qu'à l'endommager...
Ayant coulé le Kafiristan lors de ma précédente patrouille, je me demande si le KptLt Anton Greif n'a pas un tantinet forcé sur le schnaps :mrgreen:

Avatar du membre
Eric Dufour
Grognard
Grognard
Messages : 1409
Enregistré le : mer. 8 oct. 2008 20:46
Localisation : Les Hauts de France
Contact :

Re: [The Hunters] L'épopée de la 7. Unterseebootsflottille

#78 Message non lu par Eric Dufour »

Lord Erick a écrit :Ayant coulé le Kafiristan lors de ma précédente patrouille, je me demande si le KptLt Anton Greif n'a pas un tantinet forcé sur le schnaps :mrgreen:
Non ! N'oublions pas que nous jouons les rôles de commandants de U-Boats allemands du IIIème Reich ! Le KAFIRISTAN n'est-il pas, en fait, ce qu'a si bien illustré R. Wagner ( compositeur très admiré durant le IIIème Reich) ? :gratte:

https://www.youtube.com/watch?v=LdouGkWia_0

:mrgreen:
“La guerre, c'est comme la chasse, sauf qu'à la guerre les lapins tirent.” Charles De Gaulle (1890 - 1970)

Grégory ANTON
Grognard
Grognard
Messages : 1167
Enregistré le : mar. 26 mai 2009 12:42

Re: [The Hunters] L'épopée de la 7. Unterseebootsflottille

#79 Message non lu par Grégory ANTON »

Lord Erick a écrit :
Grégory a écrit :Ensuite, nous nous mettons en quête de cibles et nous croisons vite la route d'un convoi en pleine nuit. Pris par le temps, nous ne repérons que de petits cargos. Nous ciblons les deux plus gros avec deux torpilles (dont une électrique) pour chacun d'entre eux. Les deux torpilles lancées sur le Kafiristan (5000 tonnes) manquent la cible... Par contre, les deux envoyées contre le Nordal (5000 tonnes) touchent mais l'électrique n'explose pas ! L'autre ne parvient qu'à l'endommager...
Ayant coulé le Kafiristan lors de ma précédente patrouille, je me demande si le KptLt Anton Greif n'a pas un tantinet forcé sur le schnaps :mrgreen:
Bon, il faisait nuit et je n'étais qu'à moyenne portée, donc je ne suis pas forcément parvenu à bien lire le nom du bateau ou à en reconnaitre la forme sur notre catalogue de la Lloyds... Franchement, il faudrait leur demander d'illuminer le nom de leur bateau car en pleine nuit ce n'est pas évident de les identifier (non, non, on n'en profiterait pas pour mieux les cibler...).

Les autres options possibles sont:
- Lord Erick aurait-il imaginé avoir coulé ce bateau ?
- Ce bateau serait un navire fantôme ? (j'ai peur mais cela expliquerait que mes torpilles n'aient rien touché...).

Grégory

Avatar du membre
Eric Dufour
Grognard
Grognard
Messages : 1409
Enregistré le : mer. 8 oct. 2008 20:46
Localisation : Les Hauts de France
Contact :

Re: [The Hunters] L'épopée de la 7. Unterseebootsflottille

#80 Message non lu par Eric Dufour »

Extraits du journal de bord du U-47 commandé par le Kapitänleutnant Heinrich GELHAUS

03 janvier 1940
Position : Kiel
Reprenons la mer à 13h30. L'U-47 est armé de 11 G7a (10 pour les tubes avant et 1 pour le tube arrière) et de 3 G7e de réserve (2 pour les tubes avant et 1 pour le tube arrière). Les Iles britanniques constitueront nôtre zone de patrouille.
L'équipage semble en bonne forme et de bonne humeur ; le fait d'avoir pu passer, pour un bon nombre d'entre eux, les fêtes de fin d'année près de leurs proches y est certainement pour beaucoup.


07 janvier 1940
Position : 55°05'53'' N / 05°53'19' E
Rien à signaler de particulier. Sommes en route vers nôtre zone de chasse. Le morale de l'équipage est toujours bon.


11 janvier 1940
Position : 58°00'10'' N / 02°43'29'' E
La patrouille se poursuit normalement. Toutefois, ces derniers jours, j'ai fait effectuer quelques exercices d'alerte et de plongées rapides pour maintenir l'attention et le niveau de l'équipage. Ces exercices ont été très satisfaisants.
Nous mettons le cap au Nord-Ouest pour contourner les Orcades par le Nord et entrer ainsi dans la zone de chasse qui nous a été affectée.


13 janvier 1940
Position estimée : 60°27'09'' N / 04°10'29'' O
Aujourd'hui à 13h25 nous avons repéré un pétrolier britannique isolé. Celui-ci s'est avéré être le WELLFIELD (6000 t), faisant route plein Sud. Nous avons lancé une attaque de surface à courte portée.
La G7a, lancée par le tube arrière, a bien atteint la cible ainsi qu'un des deux obus tirés du canon. Malheureusement, nous avons dû arrêter nôtre attaque pour faire face à l'arrivée d'un destroyer britannique qui a, apparemment, capté les appels de détresse du WELLFIELD. Nous avons dû plonger en grande profondeur pour échapper à la détection et au grenadage du destroyer.
Les forts bruits entendus font penser que la coque du U-47 a eu à souffrir de cette manoeuvre d'urgence.


15 janvier 1940
Position : 58°34'27'' N / 06°46'03'' O
Rien à signaler depuis l'attaque avortée contre le WELLFIELD. Cet échec semble avoir affecté le moral de l'équipage qui se montre un peu plus tendu.

17 janvier 1940
Position estimée : 100 milles à l'Ouest de l'Ecosse
Aujourd'hui à 9h45 nous avons repéré une forte formation ennemie faisant route au Sud-Sud-Ouest. Après une bonne heure d'observation nous avons pu constater qu'elle se composait d'un porte-avions et de nombreux navires d'escorte. Sa vitesse et la distance qui nous séparait d'elle nous a laissé penser qu'il nous était impossible de l'attaquer jusqu'au moment où elle a viré de bord certainement pour se mettre au vent afin de faire décoller quelques avions. Immédiatement nous nous sommes rapprochés à moyenne portée pour l'engager.
Durant cette manoeuvre nous avons pu constater que le porte-avions était, en fait, le COURAGEOUS.
3 des 4 G7a lancées depuis les tubes avants l'ont atteint sur son bâbord lui causant certainement d'importants dommages puisqu'une très forte gite est apparue assez rapidement.
Très vite 3 navires d'escorte se sont dirigés dans nôtre direction mais ne nous ont pas repérés.
4 nouvelles G7a ont été, à nouveau, tirées par les tubes avant. Une seule a atteint son objectif et a heureusement bien fonctionné entraînant quelques dommages supplémentaire au COURAGEOUS.
Immédiatement après ce tir une plongée profonde a été engagée pour éviter les destroyers dont la présence se faisait de plus en plus forte.
La coque du U-47 a encore souffert mais a bien tenu nous permettant ainsi d'échapper à la détection et à la riposte ennemie.
Quand nous avons pu remonter au niveau périscopique nous avons constaté que le COURAGEOUS coulait irrémédiablement. L'annonce de cette nouvelle à l'équipage a provoqué de grands cris d'enthousiasme ponctués de quelques "happy new year Winston !"
Nous estimons que le COURAGEOUS a sombré à 56°07'09'' N / 07°51'58'' O


21 janvier 1940
Position : 59°37'07'' N / 07°33'31'' O
Sommes sur le chemin de retour vers Kiel. Le morale de l'équipage est excellent ; même un peu trop. J'ai dû rappeler à l'équipage que nous étions toujours en chasse et dans des eaux hostiles tant certains étaient grisés après nôtre victoire sur le COURAGEOUS et son escorte.


31 janvier 1940
Position : 59°35'46'' N / 02°06'34'' O
Vers 22h30 nous avons croisé la route de l'UMTATA, cargo britannique de 8100 t. N'ayant repéré aucune escorte, nous avons décidé de l'engager de surface à courte portée.
2 G7a et 2 G7e ont été tirées par les tubes avant. Les 2 G7e ont bien atteint l'objectif mais n'ont pas explosé alors qu'une seule G7a a touché le cargo britannique provoquant apparemment que de légers dommages.
Malheureusement, très rapidement nous avons vu arriver un navire de guerre ennemi ce qui nous a conduit a faire une plongée d'urgence à grande profondeur. La coque du U-47 a encore subi quelques dommages mais, nous n'avons pas été repérés.
A l'heure actuelle, j'estime que près de 40% de la coque est endommagée.


03 février 1940
Position estimée : 57°50'23'' N / 01°05'55'' E
La tempête qui s'est déclenchée il a plus de 36 heures, fait toujours rage. Les vents sont particulièrement violents, la pluie forte et incessante. Nous essayons de continuer nôtre trajet de retour en immersion pour éviter le plus possible les difficiles conditions de surface.


07 février 1940
Position estimée : 54°44'40'' N / 03°09'51'' E
Les conditions météorologiques ne se sont pas améliorées le moins du monde. La navigation de surface est toujours extrêmement pénible et difficile. L'équipage attend avec impatience le retour à la base. J'estime qu'il nous reste encore à faire 2,5 jours de mer.


11 février 1940
Position : Kiel
Sommes rentrés à Kiel ce jour à 18h15. L'équipage est fourbu mais heureux et fier après la claque que nous avons infligée à la "Marine de Sa Majesté".
A première vue l'estimation que j'avais faite de l'état de la coque du U-47 est juste : 40% de celle-ci a été endommagée.


Bilan de la patrouille n° 3 :

- 1 navire ennemi coulé : Porte-avions COURAGEOUS
- 3 points de dommage à la coque du U-47
“La guerre, c'est comme la chasse, sauf qu'à la guerre les lapins tirent.” Charles De Gaulle (1890 - 1970)

Répondre

Retourner vers « Compte rendu »