STRATEGIKON

100 % Wargame
graphique
Nous sommes actuellement le Sam 23 Mars 2019 12:36

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 42 messages ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Auteur Message
Message non luPublié: Jeu 25 Juil 2013 14:39 
Pousse pions
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Ven 3 Oct 2008 05:26
Message(s) : 170
Janvier à Février 43'
Préparations
Le mauvais temps permet aux deux camps de bander leurs muscles au Portugal où seuls les milices portugaises sont balayées par les américains. Au matériel qui se déverse, dont 3 ou 4 QG alliés, répond l'envoie du corps blindé SS de mauvaise réputation et de tout ce que l'allemand peut récupérer ici et là.

Image

Libye, le retour
En Libye, les italiens de Cavallero éliminent le reliquat de l'armée espagnol et atteignent les faubourgs de Tripoli défendue par Gort.
Si le Royaume-Uni parvient à nouveau à imposer sa domination sur l'ensemble de la méditerranée, il ne parvient pas à empêcher le ravitaillement des troupes africaines.

Le général Hiver
Pas bien vaillant, ce fameux allié de la Russie éternelle, mais suffisamment pour éradiquer les garnisons de Tula. La Moscovie est libérées par des unités de la Garde fraîchement promue tandis que les allemands se retirent sur Smolensk.

Image
Image

Le marteau pilon américain
Cela faisait un moment que les marines américains s'entassaient sur les îlots entourant la base navale japonaise de Truk. Profitant de son isolement, le Commandement US lance l'assaut brutalement et sans finesse, utilisant ses navires et son aviation jusqu'au dégoût. La méthode est vulgaire, peu glorieuse mais terriblement efficace et la marine américaine dispose maintenant d'une base avancée. Prochaine étape ?

Image

Le réveil des peuples
On ne parle plus des révoltes chinoises dont les soulèvements contre l'oppresseur nippon est devenu un marronnier. Plus surprenant est l'audacieuse prise d'arme d'un solide groupe de partisan belge dans les Ardennes.

Production anglaise 37

_________________
Je construis mon avenir sur les ruines du votre.


Dernière édition par danglard le Ven 26 Juil 2013 05:40, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Jeu 25 Juil 2013 14:42 
Pousse pions
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Ven 3 Oct 2008 05:26
Message(s) : 170
Mars à Avril 43'
Le chant des partisans
"Ils étaient mille et cent, ils étaient des milliers. retranchés dans une ville ou dans une forêt." Le printemps des peuples, qui s'étaient levés dans les Ardennes belges ou à Shanghai a été finalement horriblement réprimé après de savantes manoeuvres axistes et le déploiement d'important moyens. Gloire aux héros qui sont tombés pour avoir voulu rester debout !

La résistance russe
Qu'importe Staline que les allemands s'emparent finalement de Talin et fassent ainsi main basse sur l'Estonie ?
A l'ouest, les vaillants moujiks retranchés dans la forêt de Riga résistent depuis presque un an aux bombardements réguliers de la Wehrmacht.
A l'est, l'assaut nippon sur Vladivostok n'entame pas même les premières défenses.
L'heure est donc à la contre offensive et les marines russes s'emparent par surprise de la côte Bulgare tandis que le maître du Kremlin envoie des imprécations vers le ciel : "Mais envoyez moi de la neige ! De la neige !"
"Mais tu as eu deux impulse de neige" répond Dieu, bonne pâte
"Ce n'était pas de la bonne neige ! elle n'était pas assez poudreuse ! Elle accrochait un peu aux bottes" répond, inébranlable, notre sympathique moustachu bien impertinent.

Haro sur l'Angleterre
Décidément les axistes n'aiment pas les anglais. Japon, Italie et Allemagne mobilisent leurs flottes et leur sous-marins pour traquer les convois britanniques. Les meilleurs porte-avions nippons sont également mobilisés dans l'océan indien plutôt que de contrer l'inexorable avance de l'US Navy. Les troupes de marines croisent même au large de Ceylan avant de renoncer devant les risques.
La prévoyance anglaise permet de reconstituer régulièrement les lignes tout au long de ce tour qui n'en finit pas ; mais les réserves fondent à Bristol et l'on approche du point de rupture.
Pour ne rien arranger, les bombardiers anglais ne trouvent plus les usines ennemies et doivent compter sur leurs homologues américains pour freiner l'effort industriel nazi.

Mais c'est au Portugal qu'Hitler joue l'une de ses dernières cartes. Doté de pouvoirs extraordinaires et -en passant- d'un OFF CHIT, Rommel lance ses blindés contre l'avant garde anglaise au sud du portugal. Ecrasés sous une pluie de fer et de feu, les forces britanniques sont écrasées sous les chenilles et les panzers se déversent dans la plaine et la forêt attenante.

God save the king !
Parallèlement à l'offensive allemande, les italiens rétablissent le ravitaillement africain après avoir été chassé un temps par l'aéronavale anglaise. Diaboliquement coordonné avec l'action de la flotte japonaise qui isole l'armée britannique d'Afrique du Nord, l'assaut est alors lancé sur Tripoli dans ce qui semble être une balade militaire. Mais Gort réagit aussitôt et sort de leurs cachettes les réserves de pétrole et de munitions qu'il avait soigneusement détourné à la barbe de l'intendance (HQ emergency supply).

Angleterre : Quand je pense qu'Italie et Allemagne m'accusent d'être chanceux ! La chance, ça se gère avec la stratégie. De toute façon si la victoire ne demande aucune explication, la défaite n'en souffre aucune.

Complètement désorganisée, l'armée fasciste est alors victime de l'habileté de l'aéronavale alliée qui l'isole une fois de plus de la mère patrie.

Viva espana !
Après des mois d'immobilisme, les anglo-saxons bougent enfin au portugal. Un assaut conjoint balaie les dernières milices lisboètes et le Royal Ingénieur peut hisser l'Union Jack à l'embouchure du Tage.
Quand à la percée allemande, une décisive contre attaque américaine la précarise et augure mal de la sécurité des blindés les plus avancés.
Enfin le débarquement aux pays basques et la jonction avec les troupes venant du nord du Portugal balayent de la carte un Graziani accouru pour protéger le cordon ombilical du Spanien Korps. Les renforts ne passeront plus !

Allemagne et Italie : Merci Philippe !
Les alliés se prennent même à rêver d'un isolement total des hommes de Rommel quand une déclaration du maréchal Pétain vient les refroidir. Le vieux militaire, dans une crise de sénilité, annonce qu'en protestation à l'invasion du Maroc et de la Syrie les chemins de fer français achemineront les vivres et les munitions allemandes.

Production anglaise 37

_________________
Je construis mon avenir sur les ruines du votre.


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Jeu 25 Juil 2013 14:45 
Pousse pions
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Ven 3 Oct 2008 05:26
Message(s) : 170
Mai à Juin 43'
Les châteaux de sable du Duce
Peu désireux de perdre son armée en Afrique, Mussolini met sur pied une audacieuse manoeuvre qui devrait permettre à terme de réorganiser cette armée. Les transports sont sortis en méditerranée occidentale et l'aviation axiste tente de chasser les convois anglais de méditerranée orientale, aidés par un japonais cantonné au rôle glorieux de supplétif de la marine italienne.
C'est donc l'élite des porte-avions nippons qui croisent dans l'océan indien. En pleine tempête. Le résultat est à la hauteur de cette tactique originale et c'est donc l'aéronavale italienne qui permet de gagner un peu de temps...

... mais pas assez ! Forçant le barrage japonais, les transports anglais rétablissent la chaîne de vie de l'armée d'Egypte et ramène en Libye le glorieux corps mécanisé indien qui s'était déjà illustré dans... qui ne s'est pas encore illustré, en fait. Mais ça ne va pas tarder.
Dans le même temps, l'aéronavale anglaise, accompagnée de quelques appareils déclassés américains, assène un coup terrible à la flotte italienne au large de Tunis avant que celle ci n'ait pu remettre les troupes terrestres sur pied.
Gort voit l'ouverture, lance audacieusement l'assaut avec ses deux corps mécanisés et roule sur la moitié de l'armée ennemi, QG compris. Ecoeuré, le Duce évoque de vagues obligations familiales pour négocier une trêve de 15 jours le temps de plancher sur un accord d'armistice.

Le blues de la marine marchande
Alors que la marine populaire et soviétique interrompt le convoyage vers l’Allemagne du précieux fer suédois, les Loups de Doenitz tentent de donner le coup de grâce à la marine anglaise qui n’a pas encore comblé ses pertes précédentes. Leur action interrompt gravement le transit vers l’Amérique et ce n’est qu’en passant par des lignes détournées et en puisant dans les stocks stratégiques de pétrole et les économies du tour précédent que le Royaume-Uni maintient une production étale.

Les héros de l’Union Soviétique
Russie : Cela faisait un an que les « immortels » résistaient à Allemagne dans les marais de Riga. Les « immortels », ce sont ces deux corps d’armée qui, encerclés et épuisés, continuaient le combat et repoussaient vaillamment tous les assauts ennemis. Les incessants bombardements auront finalement eu raison de leur vaillance mais leur courage doit inspirer nos troupes. Aussi j’ordonne qu’en leur mémoire soit déclenché le blitz salvateur qui permettra de franchir le Dniestr et de pénétrer en Roumanie en perçant les lignes nazi !
Et ainsi fut fait.

We are back !
Chassés de Manille, les américains avaient juré de revenir. C’est à moitié chose faite avec le débarquement de troupes dans le sud des Philippines. Surtout cette avancée de l’US navy permet aux marins américains de se moquer au Pentagone de leurs confrères de l’armée dont les assauts se brisent sur les lignes du Spanien Korps. Le rêve d’une libération de l’Espagne à l’été s’éloigne…

D-Day
Inquiet des piétinements en Espagne, l’Angleterre propose d’ouvrir un nouveau front en France. L’affaire est chaudement discutée à Washington où les hurlements résonnent jusqu’à Baltimore. Finalement, Churchill comprend qu’il ne pourra compter que sur ses propres forces.
L’opération Atlantic est déclenchée : les barges débarquent l’infanterie sur Vannes tandis que les parachutistes britanniques s’emparent du Morbihan et libèrent St Malo sous l’œil effaré de Balbo qui se félicité encore récemment d’être planqué loin du front en Bretagne.
Encouragés par le volontarisme anglais, les partisans de Belgique prennent le maquis mais surtout : la population parisienne se soulève massivement ! La révolte de la capitale fait cruellement sentir aux allemands le centralisme à la française qui fait passer toutes les voies ferrées par Paris.

Production anglaise 34

_________________
Je construis mon avenir sur les ruines du votre.


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Jeu 25 Juil 2013 14:49 
Pousse pions
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Ven 3 Oct 2008 05:26
Message(s) : 170
Juillet à Août 43'
Heureux comme un anglais en France
Pendant que l’US Army se ridiculise dans un énième échec en Espagne malgré l’immense appui aérien anglais, le gouvernement de sa majesté se donne les moyens de sa politique tout en privilégiant la coopération interarmées (OC super combinée)
De Cherbourg à Gibraltar, les chasses anglaises et axistes s’entretuent avec un taux de mortalité défiant toutes statistiques.
Arrivé du Canada, Cerrat prend en charge le commandement en France et organise un second débarquement en Aquitaine. Repoussé de Nantes, Balbo est finalement acculé à la Reddition par les troupes britanniques.
Les opérations ne sont toutefois pas assez rapides pour éviter que les renforts nazi n’écrasent la révolte parisienne et commence une pseudo ligne de défense sur la Loire.

Image

Veni, Vidi, Vichy
Ne prenant aucun repos, les paras de sa majesté sautent sur le Languedoc et coupe cette fois tout ravitaillement ferroviaire vers l’Espagne.
Protestant contre cette intrusion inacceptable de son territoire en temps de guerre, le régime de Vichy s’engage pleinement aux côtés des allemands (mais pas au côté des italiens ! ON a beau avoir perdu une guerre, ON a encore un peu d’honneur ;o) )
C’est donc la marine italienne qui mobilise toute son aviation et parvient in extremis à maintenir un lien vers la péninsule ibérique.
Sa mission est d’ailleurs facilité par la marine japonaise qui, en isolant l’Egypte, condamne à l’immobilisation les troupes et flottes d’Afrique.

Image

Le tombeau des lucioles
Pris d’une folle audace, le commandement japonais décide d’une offensive sur les troupes chinoises qui tentent d’encercler Chungking. L’assaut, particulièrement violent, saigne à blanc les forces japonaises et permet à Chiang Kei Check de lancer sa contre-offensive sur la capitale chinoise qu’il libère sous les vivats de la population.

Image

Une débauche de moyens
L’été va voir Russes et Allemands jeter leur dernières réserves pour emporter la décision (2 OC russes et 1 OC allemand).
Après une première offensive de Zhukov au nord qui récupère Vitebsk sans percer, Vatutin enfonce les lignes axistes et avance sur Bucarest dont il s’empare après avoir fait jonction avec les troupes qui débarquent de la mer noire.

Plusieurs contre-attaques de Rundstedt, elle-même contrées à nouveau, ne permettent pas de sauver la Roumanie qui finit par se rendre, laissant le QG allemand dans une position précaire. Les champs de pétrole de Ploetsi, solidement défendus, continuent à fournir l’Axe mais pour combien de temps ?

Image
Image

La seule bonne nouvelle pour Berlin vient de la Baltique où le transport vers les mines de fer suédoises est rétabli.

Production anglaise 35

Pays Production
Allemagne 38
Italie Non com
Japon Non com
USA 58
Chine nat. 5
France libre 4
URSS + chine comm. 51
CommonWealth 35

_________________
Je construis mon avenir sur les ruines du votre.


Dernière édition par danglard le Ven 26 Juil 2013 05:38, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Jeu 25 Juil 2013 14:51 
Pousse pions
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Ven 3 Oct 2008 05:26
Message(s) : 170
Septembre à Octobre 43'
Ca craque de partout
Les allemands reculent partout. En Espagne, leur retraite n’est pas assez rapide au goût des anglo-saxons qui par quelques coups de butoir atteignent les faubourgs de Madrid et s’approchent de Gibraltar.
Tandis que la Wehrmacht se décide à créer une ligne sur la Loire, les Boys viennent aider leur grand frère anglais et s’emparent de l’Aquitaine.
A l’ouest la supériorité aérienne des démocraties est manifeste.

A l’est, les russes compensent leur faiblesse aérienne par les chars qu’ils déversent par centaines dans les provinces roumaines, provoquant l’anéantissement des QGs de Kesselring et de Rundstedt après une alternance d’attaque et de contre-attaques.

Reconquête
Après avoir longuement campé devant les fortifications de Rabaul, les marines lancent finalement l’assaut et s’emparent sans coup férir des installations portuaires. Les cris de joie anglais couvrent les cris de détresse des chinois nationalistes qui viennent de perdre Cheng Tu au profit… des japonais ? Non ! Des Communistes ! On ne se fait pas de cadeau chez les alliés !

Coup bas
Angleterre : C’est un coup bas sans précédent ! Je bronzais tranquillement et pacifiquement sur les plages de la Manche, quand j’ai été odieusement attaqué par de vils saboteurs nazis ! Ils m’ont violemment jeté une pelletée de sable dans les yeux. Tout ça parce qu’Allemagne ne supporte plus mes succès aériens et maritimes. Quel mauvais joueur ! (private joke vis à vis d'une opération aux yeux qui a connu des complications)

Production anglaise 33

_________________
Je construis mon avenir sur les ruines du votre.


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Jeu 25 Juil 2013 14:52 
Pousse pions
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Ven 3 Oct 2008 05:26
Message(s) : 170
Novembre 43’ à Avril 44'
Quand on n’a pas de pétrole, il faut avoir de bons dés
La guerre navale pacifique est maintenant au large du Japon où les deux flottes adverses se rendent coup pour coup à la grande joie des ferrailleurs. On ne compte plus les coques éventrées qui rentrent piteusement à Tokyo ou San Francisco, quand elles ne coulent pas tout bonnement sur place.
Au final, l’Empire du soleil levant reste assez fort pour garder le contrôle de ses côtes mais ne peut empêcher la rupture de son approvisionnement. Les temps sont durs pour la marine nippone qui doit rationner ses navires.

Seul baume au cœur pour calmer les angoisses du Fils du Ciel : l’échec sanglant de la tentative d’invasion des Indes Néerlandaises par les troupes américaines.

Quand la chine s’éveillera…
L’IJA doit donner de la tête partout. Reculer en bon ordre fasse à la poussée des chinois, encercler les noyaux de rébellion, détruire une avant-garde russe qui pillait son ravitaillement et faire face aux soldats US qui ont débarqué à Hainan et au sud de la Chine et se paient le luxe de libérer Hong Kong.

Association de malfaiteurs
On se demandait où était passé l’aviation axiste… En méditerranée ! Les forces coalisées Germano-Italo-Vichystes résistent et maintiennent leur contrôle de la mer intérieure face à la Royal Navy. Les courageux convois ravitailleurs font les frais de ces affrontements et tant le corps expéditionnaire anglais autour de Narbonne que le Spanien Korps sont isolés de tout approvisionnement.

No Pasaran !
En concédant d’importants sacrifices humains, les anglo-saxons brisent le front espagnol et atteignent la côte méditerranéenne.
Les Parachutistes américains sautent sur Barcelone pour couper tout ravitaillement axiste mais se font mitrailler à bout portant par les milices fascistes. Heureusement, l’espoir né lors de ce saut provoque le soulèvement des barcelonais qui jettent les collabos hors de la cité.
L’armée de Rommel, épuisée, s’accroche cependant toujours à Gibraltar et Madrid.

Le pont de Nantes…
…est franchi par les forces démocratiques. Un débarquement à Cherbourg oblige les nazis à replier un peu plus leur ligne de défense.
Mais l’axe a de beau reste et une offensive américaine en Gascogne s’écrase contre les blindés allemands. Comme quoi, quand les anglais sont pas là…

La longue marche
A l’est, la Wehrmacht recule en bon ordre au pays balte, en Pologne. Après avoir conquis la Roumanie,, le groupe sud de l’armée rouge contourne la forteresse des Carpates et fait basculer la Bulgarie du camp des dictatures vers le camp… d’une autre dictature (mais mieux !).
Les soviets atteignent maintenant les abords de Belgrade en écrasant les supplétifs italiens que le GQG allemand avait mesquinement envoyés au sacrifice.

Production anglaise N/D 43 : 42

Production anglaise J/F 44 : 41

Production anglaise M/A 44 : 41

_________________
Je construis mon avenir sur les ruines du votre.


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Jeu 25 Juil 2013 14:55 
Pousse pions
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Ven 3 Oct 2008 05:26
Message(s) : 170
Mai 44’ à Juin 44'
La poussière après le tapis
Soutenue par une production industrielle à plein régime (OC super combiné pour les anglo-saxon tandis que Staline thésaurise ses OC comme l’Avare de Molière), les avions anglo-américains s’envolent et inaugurent une nouvelle tactique : plutôt que de bombarder des usines ou servir de bombardier tactiques de second rang, ils décident de déverser le plus de bombes possible en un minimum de temps sur des cibles choisies. Leurs successeurs parleront d’assassinat ciblé de terroriste par drone. Pour l’instant le terme employé est « carpet bombing » et il vise particulièrement les deux QGs allemands au nord de la France.
La chasse allemande décolle mais après avoir repoussé une première vague considère que sa mission est terminée et rentre pour éviter un mauvais coup. Manque de bol, La bombe qui explose au milieu de l’état-major de Von Bock provenait du dernier avion. Après avoir un temps songé à faire fusiller ses aviateurs trop prudents, Le Führer décide qu’il en a trop besoin et préfère les décorer…

Hormis cet épisode douloureux, Dieu sera allemand ce mois-ci et les forces du mal servies par une chance insolente de l’est à l’ouest de la planète.
C’est ainsi que la prise de Rouen par les marins et les paras anglais se fait dans la douleur. Un deuxième débarquement au nord d’Amsterdam pose moins de problème et mobilise un peu plus des lignes germaniques déjà tendues.

Malgré les difficultés, alors que les soldats américains se plaignent de leurs chaussures trop neuves et refusent d’avancer en France, les soldats de sa Majesté sauvent l’honneur et repoussent pied à pied les uniformes vert de gris vers la région parisienne.

Image

La guerre commence « cantonais »
Défendue par quelques territoriaux mal considérés et sous-payés, la garnison de Canton ne tarde pas à se rendre aux troupes américaines.
Moins talentueuses, les armées de Mao se font massacrer dans une audacieuse attaque d’un centre de commandement japonais isolé.

Image

Trop occupée à engouffrer le pétrole dans les maigres convois japonais qui ont miraculeusement réussis à tromper la vigilance de la marine américaine, la garnison de Batavia ne s’inquiète pas outre mesure de la lente reptation des GI’s vers la ville.
Il faut dire que le grand sujet de conversation dans un Tokyo surprotégé porte plus sur les navires qui rouillent dans la baie faute de carburant plutôt que les misérables troupes éparpillées aux confins de l’empire.

Toréador prend garde !
De furieux combats en méditerranée permettent à une Royal Navy pourtant surclassée par l’aéronavale axiste de couper tout ravitaillement maritime. Toutefois, la contre-attaque allemande au sud de Narbonne permet de repousser à la mer le corps expéditionnaire de Wavell avant l’arrivée des renforts américains venus de Gascogne avec De Gaulle dans leur bagage. Ce qui reste du Spainen Korps est donc à nouveau partiellement ravitaillé aussitôt les partisans barcelonais écrasés.

Amérique : C’est n’importe quoi ! Pourquoi les parachutistes d’Angleterre ne se sont-ils pas sacrifiés pour couper le ravitaillement d’Allemagne chez Espagne ? Tout le monde sait que c’est là que la guerre se joue ! Au lieu de ça ils sont partis prendre Rouen. Mais qui s’intéresse à la France ? Pas moi en tout cas !

Cela ne sauve pas Rommel qui meurt au combat, ni la capitale qui est libérée sous les vivats des madrilènes et permet le retour de l’Espagne dans le jeu. Franco serait en négociation pour reprendre du service et épauler l’armée américaine.

Profitant de l’isolement de gibraltar et avec l’aide d’une artillerie amenée petit à petit en position, Le maréchal Alexander tente un coup sur Gibraltar. Le Rocher tremble mais ne tombe pas.

Image

Iiiiils sont à moi, mes OCS, mes préciiiiieeeeux, on les a eu pour notre anniversaire, oui.
Malgré les demandes répétées de ses généraux, Staline refuse de lâcher les immenses stocks de matériel et munitions qui s’accumulent à Moscou. Il faudra faire ça à l’ancienne et l’armée rouge progresse à un pas de tortue, accompagnant la retraite de la Wehrmacht qui se replie autour de Belgrade, abandonnant le centre et le sud de la Yougoslavie.

Image

Image

N’acceptant pas un tel rythme, un capitaine décide de sauter avec ses hommes sur Belgrade avant que la ville ne soit trop renforcée. C’est un massacre et le petit père des peuples envoie un télégramme à son homologue allemand pour que le cadavre de l’officier russe lui soit retourné afin de le fusiller en public pour l’exemple.

C’est donc la marine russe qui est chargée de redorer le blason soviétique et qui s’acquitte de sa tâche en stoppant le trafic de fer suédois dans la Baltique.

Production anglaise M/J 44 : 39

_________________
Je construis mon avenir sur les ruines du votre.


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Dim 8 Sep 2013 14:03 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 08:41
Message(s) : 1067
Localisation : Garons (Nîmes)
Ordre des anciens 2006 (1) Médaille des petits posteurs (2) Médaille World in flames (1)
Petit up pour ce post qui mérite notre attention. Ce n'est pas si souvent qu'on a droit à un CR WIF jusqu'en 44.
Je n'ai pas tout lu, mais ce que j'ai lu est bien écrit.
Je crois en revanche que certaines photos ne remontent pas.

_________________
Pierre (WIF addicted)
Partie en cours par VASSAL : WIFFE RAW7 Fascist Tide (Camp Allié - MJ44)
Traduction en cours : FA III (encadrés verts et options - y/c errata)


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Ven 13 Sep 2013 12:15 
Pousse pions
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Ven 3 Oct 2008 05:26
Message(s) : 170
ah bizarre, les photos s'affichent toutes chez moi, et de deux ordinateurs différents.

Il faut que je mette à jour le sujet : on en est à Mai 1945. La fin approche. Même si sauf miracle l'axe perdra, les alliés vont ils faire tomber l'allemagne et l'italie ?

_________________
Je construis mon avenir sur les ruines du votre.


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Ven 13 Sep 2013 13:00 
Pousse pions
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Ven 3 Oct 2008 05:26
Message(s) : 170
Juillet 44' à Aout 44'

Abondance de bien ne nuit pas
Les petits yeux porcins du maitre du Kremlin brillent en contemplant ses 5 OC patiemment accumulés là où Roosevelt ne peut en aligner que 3, l'été sera chaud !
Prenant de court les alliés, Mussolini renforce Gibraltar et s'assure d'une forte position en méditerranée occidentale. Hitler préfère quant à lui optimiser ses lignes mais prévoit déjà l'abandon des provinces baltes et des Carpates.

Je ne vois que le ciel qui bleuoit et les bombes qui tomboient
Les super combinés russes et américaines ainsi que l'aérienne anglaise présagent d'un certain trouble dans l'air.
Utilisant une tactique éprouvée de destruction massive, les bombardiers stratégiques américains se précipitent sur une grosse colonne de blindés allemands. Seul le baron rouge, vaillant octogénaire, se précipite à leur rencontre avec son biplan. Il est balayé par les forteresses volantes mais la distraction qu'il provoque suffit à sauver les miches d'un corps blindé. Belle leçon de courage de la part de l'ancienne garde vis à vis de la jeune génération dont les appareils flambant neufs sont restés à l'abri derrière le Rhin !
En tous cas, 26 objectifs sont bombardés et les groupes aériens détruits, principalement russes et allemands, sont un lourd tribut payé à la suprématie aérienne.
La DCA parisienne n'empêche pas les blindés et bombardiers germains d'être cloués au sol. alors que les soldats teutons sortent des abris fumants, ils voient avec terreur une nouvelle formation les survolant. c'est la moitié de la Royal air Force qui migre vers l'Afrique, tel les cigognes, leur totem.
Allemagne : Angleterre n'aura pas mis longtemps avant de jeter le masque ! Jaloux du succès d'Amérique dans la technique du Carpet Bombing, il essaie de reproduire ça sur Gibraltar. Pour l'instant il se couvre plus de ridicule que de gloir et épargne mais usines. C'est Amérique qui a repris cette vieille tradition (-1 PC)

Pyrénéens : préférez les frappés !
L'armée américaine écrase le reliquat du Spainen korps comme on balaye une cour de caserne : méthodiquement et sans état d'âme. Von Leeb dissous son état major avant de tenter de fuir, déguisé en brebis basque.
Finalement l'armée italienne préfère abandonner Barcelone et profite de sa supériorité en mer pour rapatrier son corps expéditionnaire. Des Pyrénées vers les Alpes, ils ne vont pas être dépaysés !
Pourquoi les Alpes ? Parce que les allemands se replient peu à peu derrière le Rhone et abandonnent Vichy qui se donne sans attendre à la bannière étoilée.

Le (lent) rouleau compresseur
L'armée rouge blitze le faible rideau allemand au sud de la Lettonie et vient coller à la nouvelle ligne de défense allemande en Prusse orientale. soucieux de ne pas faire de jaloux parmi ses généraux, Staline distribue ses OC comme des petits pains. ca doit craquer !
Mais si le groupe sud atteint l'adriatique en s'emparant du port italien de Zara, il ne progresse que mollement. Le petit frère de l'ancien colonel des paras russes prend sa succession avec le même enthousiasme, le même succès et s'empale sur la DCA nazie.
Toutefois Yeremenko s'empare de Lvov tandis que Zukhov renvoie Manstein à Berlin. Mais l'entrée en Prusse orientale n'efface pas un maigre bilan : la ligne n'a pas craqué malgré l'utilisation démesurée des réserves russes.

Le réveil du Dragon
La reprise des hostilités en Mandchourie et l'assaut victorieux de Mao sur Si'an saignent à blanc l'armée impériale qui se désespère de recevoir enfin les renforts qui se massent au Japon.

Splash ! (oh hé ça va, je choisi les titres que je veux)
Profitant d'une rupture du ravitaillement japonais, les anglo-saxons écrasent de bombe Batavia qui est emportée dans la foulée par les US Marines. Les indes néerlandaises retournent dans le giron des démocraties.
Par contre la progression aux Philippines est stoppée net quand les officiers US s'aperçoivent que leurs troupes ne savent pas nager que que l'archipel a le mauvais goût d'être composé d'iles.

Politique anglaise
Impatient de voir les anglais débarquer au Danemark, Staline se décide à faire lui-même le boulot et lance une division de marines à la recherche d'une proie facile. C'est l'Intellignece Service qui lui déniche un coin dépourvu de garde-côte, sur une ile au sud de Copenhague, d'où ils peuvent ainsi menacer le nord de l'Hinterland.
Après avoir balayé les blindés allemand qui restaient encore au sud de la Seine, Churchill, peu adepte de l'attaque de front, lance ses forces spéciales sur Anvers. L'abandon de Rotterdam par la Wehrmacht permet de fortifier la poche ainsi créée.

La croisière s'amuse
Ne pouvant rivaliser seule face aux moyens démesurés employés par l'Axe pour protéger l'ouest de la Méditérranée, la Royal Navy vient croiser au large de La spezia et déjoue la chasse adverse pour endommager le Zara.
Ele ne profite également pour se débarasser des derniers sous-marins italien qui trainaient en mer.
L'époque est décidément peu propice aux sous-marinades comme peuvent le constater les marins japonais qui cherchent en vain les convois anglais dans l'océan indien.

Production allemande : 34
Production italienne : 7
Production japonaise : 11
Production anglaise : 37
Production USA : 82
Production Chinoise : 10
Production Française : 4
Production russe : 51

_________________
Je construis mon avenir sur les ruines du votre.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 42 messages ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par Maël Soucaze et Elglobo © phpBB.fr