STRATEGIKON

100 % Wargame
graphique
Nous sommes actuellement le Lun 22 Avr 2019 00:10

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: OCS:GBII scénario 5.2
Message non luPublié: Sam 6 Sep 2008 13:06 
Membre FOW
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 14:40
Message(s) : 1255
Localisation : Marseille
Médaille Frog of War (1) Médaille des comptes rendus (1) Médaille des petits posteurs (1) Académicien (1) Rencontres Lyonnaises (1) Baroudeur ardéchois (1) Médaille des marseillais (1)
Médaille OCS (1) Ordre du schtroumpf (1)
Compte rendu de Olorin, provenant de l'ancien forum



Viking et moi même nous sommes (re)lancés sur ce scénario,qui couvre l'avance du 2ème PZ Group jusqu'à mi-novembre 1941 au sud de Bryansk.
Les avantages de ce scénario sont multiples pour des gens ne jouant qu'au rythme d'une fois par semaine:on ne joue que sur deux cartes(la C et la F)la densité de pions est trés raisonnable et donc on a de la place pour manoeuvrer, bref idéal pour l'apprentissage en douceur du système OCS.
Les inconvénients:le fait de ne jouer qu'une petite partie du front font que ce qui se passe ailleurs(sur les autres cartes) n'a pas d'influence sur le scénario.C'est flagrant pour Bryansk qui située au bord nord de la carte C est inexpugnable protégée qu'elle est par des forêts sombres et touffues et des fleuves au sud.Le Russe s' il n'est pas trop mauvais garde donc cette ville et peut y faire arriver supply et renforts tranquillement.C'est pourquoi nous avons enlevés la batterie de Katyushka(75 en bombardement!) que le russe placait la par hasard évidemment sur qu'il était de pouvoir toujours la faire tirer à tous les tours.Nous avions déjà joué ce scénario et l'infanterie allemande qui s'approchait de Bryansk fut dévasté par ces joyeux artilleurs.Et pourtant je suis pas trop pour "arranger" les OB ,me disant que le concepteur doit avoir ses raisons.
La situation:au nord donc Bryansk ceinturée de forêts, de marais, de fleuves, un terrain fort propice à la défense donc ,où l'allemand n'aura d'autre solution que de grignoter petit à petit le périmètre défensif du russe qui la peut faire jouer sa masse et son stoïcisme devant les pertes,puisqu'une case perdue de forêt débouche sur une autre case de forêt ou un marais.De plus pour envoyer du ravitaillement d'assaut c'est pas facile le réseau routier russe et ferrée n'étant pas trés dense dans cette zone.
Au centre et au sud le terrain est beaucoup plus propice à l'attaque et donc plus favorable aux divisions blindées et mécanisées allemandes.
Seul petit ennui deux voies ferrées ouest-est:une passant par Konotop(occupé par les allemands au début du scénario) passant ensuite par L'Gov et Kursk,une autre passant par Bryansk se dirgeant vers Orel.Il faut bien sur ajouter que l'écartement des voies en Russie étant différent l'allemand devra en changer la jauge après leur capture.Elles ne sont donc pas utilisables de suite.
L'intérêt pour chaque camp est multiple:l'allemand doit manoeuvrer(et il en a les moyens) sans oublier d'amener du ravitos en première ligne:la blitzkrieg c'est bien beau, mais un char sans essence c'est triste.Il faut dire que les infrastructures russes(route et voie ferrée) ne vont pas lui simplifier la tache.Quand on sait le rôle du supply dans OCS,l'allemand a un beau challenge à relever.
Le russe lui est moins manoeuvrant, moins avancé tactiquement(son aviation ne peut intervenir dans la phase de réaction par exemple), ses troupes ont un rating moindre( entre 1 et 2),ne se déplace pas vite (1pmvt ou 2pmvt pour l'infanterie sur la face combat) n'a pas de grandes unités comparables aux PZD ou aux mécas allemandes mais doit se servir du terrain et de l'espace russe pour réagir .Ne pas paniquer devant les percées profondes que l'allemand immanquablement effectuera, faire des points de fixation sur les passages obligés de l'allemand:noeuds routiers, noeuds ferroviaires...Ne pas hésiter à sacrifier des troupes si cela oblige l'allemand à un combat difficile pour qu'il dépense le plus de supply possible.Nous sommes en 1941 et donc l'initiative est dans le camp allemand le russe ne jouant souvent qu'en réaction des manoeuvres allemandes.Il faut garder à l'esprit que nous sommes en 1941 et que la guerre va être longue il faut donc gagner du temps tout en causant le plus possible d'ennuis à l'Allemand en échangeant du temps contre des troupes(la masse soviétique) ou contre du terrain(l'immensité russe).

Viking a l'Allemand, j'ai le Russe.

Tour1:1 et 2 (1 oct 1941-5 oct 1941)

L'allemand avant le déclenchement de son offensive est positionné ainsi:
au nord autour de Pochep(C18.30):3 divisions d'infanterie(20-4-3) et l'excellente 1ère division de cavalerie font face à de nombreuses disions d'infanterie soviétiques 10-0-1 pour les plus faibles à 12-2-2 pour les plus fortes en passant par des 11-1-1.Heureusement, pour le russe le terrain est propice à la défense.
Au centre autour de Shostka(C15.15)rien moins que 5PZD(3ème,4ème,9ème,17ème et 18 ème panzer) et 2 motorisées !(29ème et 16ème).En face pratiquement rien:une brigade blindée(4-2-4) en C19.14,une autre(4-1-5) à Sevsk(25.16),3 divisions d'infanterie(11-1-1)et 2 divisions de cavalerie(6-2-4 et 8-4-5) dans la région de Seredinava Buda(C20.18).
Au sud dans la région de Belopol'ye(C19.06)une division d'inf mot(10-5-4)une division d'infanterie(20-4-3)et des morceaux de la 25ème div mot.Face à cela le russe possède au contact destroupes disparates:de la cavalerie,des brigades blindées.Par contre L'Gov(C31.11)est défendue par des divisions d'infanterie(12-2-2)et la garde(14-4-3).Koursk(C40.10) est défendue par le 5ème corps de cavalerie.

L'allemand ayant l'initiative il attaque, à la surprise générale, enfin surtout du russe, plein centre lachant ses Pz sur un axe Glukhov(C17.13),Sevsk(C25.16)Dmitriev-L'Govskiy(C30.16).
Après quelques péripéties,atomisation de la 40ème brigade de char par la 17ème Pz au grand complet(overrun) puis destruction de la 126 ème brigade de chars à Sevsk par l'omniprésente 17ème Pz (dans sa phase de combat) la masse dez PZ s'enfoncent en territoire russe,et atteit à la fin du tour 1 Orel pour la 3ème PZ,les faubourgs nord de Kursk pour la 4ème Pz,Dmitriev-L'gGovskiy pour la 17ème PZ et la 16 ème mot.Un Qg allemand prend position à Kromy(C39.21).
Pendant ce temps la 29ème mot allemande encercle Seredinava-Buda.
Au nord les fantassins allemands aidés par la 1ère division de cavalerie repousse mollement l'infanterie russe qui lui fait face. 8)
Le russe pare au plus pressé à son tour:il fait refluer tout ce qu'il peut sur Bryanslk pour sécuriser les abords ouest,sud et est(les allemands sont à Orel)de cette ville.Ils enferment des troupes(des héros de l'union soviétique) dans Seredinava Buda avec pour mission de tenir jusqu'à la dernière cartouche.
Il rameute des troupes pour sécuriser L'Gov et Kursk menacés par les PZ allemands et envoie la majorité de ses renforts pour stabiliser la situation à Orel.L'allemand devant cet afflux de renforts russes enverra la 3ème Pz pour soutenir la 18 ème à Orel.

Debriefing:l'allemand s'est engouffré au centre avec la majorité de ses troupes mécanisées.Le russe n'a fait que réagir :bétonnage sur Briansk,renforts aux endroits menacés,Orel, Kursk, L'Gov.Sacrifice de troupes en vue de retardement:Seredinava-Buda.
Dans les prochains tours,l'allemand va devoir sécuriser une ligne de ravitaillement pour ses PZ de pointe tout en déblayant les bouchons russes.Le russe va devoir ternir des points essentiels:L'Gov, Kusk...et essayer de menacer la pointe blindée allemande.

_________________
On peut rire de tout mais pas avec tout le monde(Desproges)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: OCS:GBII scénario 5.2
Message non luPublié: Sam 6 Sep 2008 13:06 
Membre FOW
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 14:40
Message(s) : 1255
Localisation : Marseille
Médaille Frog of War (1) Médaille des comptes rendus (1) Médaille des petits posteurs (1) Académicien (1) Rencontres Lyonnaises (1) Baroudeur ardéchois (1) Médaille des marseillais (1)
Médaille OCS (1) Ordre du schtroumpf (1)
Nous avons continué notre partie avec l'arrivée d'un nouveau général soviétique(Stonewall), l'oncle Jo ayant décidé qu'il ne serait pas de trop pour arrêter :"les hordes fascistes".
Il y a donc maintenant 2 joueurs russes face à l'allemand.
Pour faciliter le jeu chacun se verra attribuer un secteur bien particulier à défendre:Stonewall se concentrera sur la défense de L'Gov et de Kursk,Olorin sur la défense de Briansk et d'Orel.
Viking s'occupant des allemands.

Trois tours ont été effectués:12/15/18 oct 1941

La percée au centre effecruée , Orel atteint et occupé,l'allemand commence à organiser son réseau de ravitaillement .En l'abscence de voies ferrées praticables il doit déployer un extenseur(qui permet de servir de point de ravitaillement tracé) à Dmitrovsk(C.35.19).Ce riant petit village typique va servir de point central du ravitaillement allemand pour soutenir les troupes de la région d'Orel et celle autour de Kursk.
Pour s'assurer la possession des lignes de chemin de fer vitales à son offensive il va donc essayer de les libérer de tout obstacle.Seredinava Buda(C.20.18) où s'était retranché deux divisions d'infanterie et un QG russe, va tomber au bout de trois tours d'une résistance acharnée sans esprit de recul(du fait du temps pourri les avions allemands étaient cloués au sol 8) ).La conquête de cette viile va permettre à l'allemand de dégager la voie ferrée remontant vers Bryansk par le sud.
Du coté d'Orel l'allemand regroupe ses troupes pour faire face à l'arrivée de renforts russes dans le coin.
Dans le sud L'Gov est maintenant isolé.Les défenseurs de Severina Buda ayant donné l'exemple,les russes se préparent à défendre chérement leurs peaux.
Du coté de Kursk le russe ,grace à son réseau ferré ,a réussi à amener pas mal de renforts et de supply.De plus le nouveau général a établit son QG du coté de Shchtgry(C49.10) et commence aussi à amasser pas mal de troupes dans cette zone,l'allemand doit donc se méfier de ce coté avant de pouvoir attaquer la ville de Kursk en elle même.
Autour de Bryansk les allemands progressent lentement à cause :du terrain(bois, forêts,marais, rivières et même parfois des troupes russes!), de sa ligne de ravitaillement qui est encore trop courte, et du temps car évidemment je le gardais pour la fin l'allemand a eu le privilège de visiter cette partie du front sous la pluie et avec une légère boue vivifiante. 8) Cette péripétie a fait qu'évidemment l'armée allemande étant fortement mécanisée,il y eut peu de mouvement.On a même vu des chariots tirés par des chevaux doubler de superbes camions englués sur les beaux chemins de notre Rodina.

Debriefing:évidemment les tours de boue et de mauvais temps ont avantagés les russes et fortement retardés l'allemand.Le russe a pu lui,grace à son réseau ferroviaire,renforcer les points fragiles où se portaient les pointes blindées et mécanisées allemandes.Rien n'est encore joué.

_________________
On peut rire de tout mais pas avec tout le monde(Desproges)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: OCS:GBII scénario 5.2
Message non luPublié: Sam 6 Sep 2008 13:07 
Membre FOW
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 14:40
Message(s) : 1255
Localisation : Marseille
Médaille Frog of War (1) Médaille des comptes rendus (1) Médaille des petits posteurs (1) Académicien (1) Rencontres Lyonnaises (1) Baroudeur ardéchois (1) Médaille des marseillais (1)
Médaille OCS (1) Ordre du schtroumpf (1)
Nous avons donc continué nos aventures ce vendredi.
"Et le lundi matin L'Gov était toujours russe".Par quel prodige me direz vous?C'est ce que nous allons voir tout à l'heure.
Profitant lachement du fait qu'il est plus agé que Stonewall, Viking lui arrache les dés des mains pour déterminer la météo:dry! et il récidive poir l'aviation:flight!,le pluie cesse donc de tomber , le terrain est de nouveau sec, les avions peuvent voler.
L'allemand poursuit l'encerclement total de L'gov,coupée maintenant de tout contact avec l'extérieur.Il achemine du supply jusqu'à Dmitrovsk(C35.19) pour pouvoir soutenir ses troupes qui assiègent Kursk et ses blindés vers Orel.Il remonte également le long de la ligne de chemin de fer entre Seredinava Buda(C20.18) et Narlya(C27.26)toujours tenu par des russes qui ont ordre de se gaver pour bouffer tout le supply et ne pas laisser une miette à l'allemand.
L'allemand profitant de son aviation attaque L'gov pour attendrir l'objectif avant l'assaut.Il attaque aussi les russes qui arrivent de l'est pour essayer de dégager Kursk.Il manoeuvre également prés d'Orel pour parer à tout retour offensif du ruuse qui commence à avoir également du monde dans le coin.
Grace au temps(lt mud),le russe va pouvoir respirer les tours suivants:et oui les mécas ça aiment pas la boue, et même lancer de timides offensives sur les pointes allemandes:prés de Kursk où une attaque combinée de chars de cavalerie et de paras va déboucher sur une situation indécise,près de Bryansk ou des tankistes russes ivres ,et oui il faut être ivres pour attaquer avec 2 de rating des unités en ayant 4, ont essayé de rouler (overrun) sur de la cavalerie allemande le jet de surprise ayant foiré d'entrée :colere: l'overrun fut un désastre...mais têtu comme un russe l'attaque normale fut menée pour déloger cette cavalerie aventureuse de la route Bryansk-Orel , grace à une vague humaine et malgré l'intervention de l'aviation allemande la cavalerie allemande fut anéantie.Lors de ces tours des combats spopradiques furent menés autour de Kursk assiégée sans qu'aucun des deux ne prennent vraiment l'avantage.Seul fait notable des aviateurs russes ayant lamentablement ratés leur cible la 9Pz quand même (2 avec deux dés et 1 au troisième) furent soupconnés de sympathie petite bourgeoise et immédiatement mutés dans un bataillon de génie d'assaut chargé de déminer le terrain avant les attaques(taux de pertes astronomiques) à leur descente d'avion.
Par contre près d'Orel les allemands purent apprécier la musique russe ,grace à un concert d'orgues de Staline(75 en bombardement :twisted: ) qui leur fut gracieusement offert.Plus sérieusement le russe a reconstruit un un QG près de Livny(C.55.17) et commence à le garnir avec des troupes et du supply.Que va t'il en faire?
Et L'gov dans tout ça et bien l'allemand bombardant la ville avec son aviation comme un sourd,a détruit tous les défenseurs mais sans troupes en réserve il n'a pu en prendre possession 8) et donc L'gov résiste encore et toujours.

Debriefing:L'allemand nous taille des croupières dès qu'il fait beau et on reconstruit ce qu'il a détruit quand il y a de la boue tout en lançant de si de la des attaques assez suicides mais qui obligent l'allemand à réagir et à consommer de son précieux supply.La situation est indécise et l'arrivée de ce nouveau QG replace le russe en position de menacer l'allemand.

_________________
On peut rire de tout mais pas avec tout le monde(Desproges)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: OCS:GBII scénario 5.2
Message non luPublié: Sam 6 Sep 2008 13:07 
Membre FOW
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 14:40
Message(s) : 1255
Localisation : Marseille
Médaille Frog of War (1) Médaille des comptes rendus (1) Médaille des petits posteurs (1) Académicien (1) Rencontres Lyonnaises (1) Baroudeur ardéchois (1) Médaille des marseillais (1)
Médaille OCS (1) Ordre du schtroumpf (1)
Et voila la suite de nos aventures.Le général Stonewalski étant appelé à Moscou pour s'expliquer sur une sombre histoire de traffic de vodka frelatée(elle était coupée avec de l'antigel) tout le front revient donc au général Olorinof qui va prendre d'ailleurs des mesures radicales pour réorganiser le front sud.
L'Gov étant tombé en effet, les troupes allemandes bloquées par ce siège peuvent venir prêter main forte aux unités assiégeant Kursk:une motorisé,de l'infanterie et des canons arrivent sur zone.La prise de L'Gov permet aussi à l'allemand de pouvoir projeter plus vite,grâce à la voie ferrée maintenant libre,son ravitos vers l'avant.
Donc la défense de Kursk est remaniée:les unités de cavalerie s'échappent tant que l'encerclement n'est pas total et des héros(des unités ne possédant pas assez de pmvt...)les remplacent en ville.Le stock de supply de Solintsevo(C.44.07) est évacuée(et vive les trains russes).
Tout ce qui peut passer le fleuve Seim est positionné sur une ligne 43.10(bord sud) jusqu'au petit bois en 44.14.De l'artillerie est en soutient derrière et le QG est à Shchtgry.Le temps étant light mud c'est tout ce que j'ai pu faire pour essayer de rétablir la situation.En 1941, le russe n'attend pas des divisions blindées et motorisées allemandes en rase campagne même si il n'est pas trop ridicule.L'allemand est beaucoup plus mobile et son rating est meilleur 4 voire 5 sont monnaies courantes,le russe doit se contenter de 2 ou 3.Bref je ne le sentais pas trop ce front sachant qu'en face l'allemand aligne :la 9ème PZ,la 17ème PZ, la 4ème PZ,la 25ème mot, la 16ème mot,deux divisions d'infanterie ,une 20 4 3,une 10 5 4,de l'artillerie en nombre plus une poussière de blindés indépendants :roll: .L'allemand va de plus avoir 2 avantages qui vont être fatals aux russes au sud;il va bénéficier du beau temps(au mois d'octobre y'a plus de saisons ma bonne dame) avec un ciel dégagé(ça c'est le réchauffement planétaire) et surtout va pouvoir jouer deux tours de suite.Bref malgré une farouche résistance(grace à l'artillerie et à l'aviation qui ont un peu adoucies les piles d'attaques allemandes) Kursk tombe,et le front entre le petit bois(C.44.14) et la ligne de chemin de fer(C.44.10) explose.Les Pz représentent de trop formidables adversaires par temps clair et en rase campagne pour des troupiers russes.Un fait d'arme est tout de même à signaler un bataillon de NKVD chargé de garder l'artillerie derrière le front (une 26 3 1 et une Katyusha 75!)repoussa des troupes supérieures en nombre et réussit à se replier sans perte et avec sa précieuse artillerie(y'a pas que moi qui rate mes dés de surprise 8) ).Dans ce secteur le russe n'a plus qu'à courir(j'ai bien écrit courir pas mourir) pour sauvegarder les survivants et le futur.Du coté de Bryansk ça grignote l'allemand ne pouvant être au four et au moulin et il a eu besoin de supply pour attaquer aussi violemment dans le sud.Du coté d'Orel par contre la situation est plus équilibrée,la 1ère division de cavalerie allemande ayant été retirée,le front allemand est moins assuré surtout que le russe, lachement ,lui envoie des salves de Katyusha régulièrement.Mais même remarque que pour Bryansk l'allemand a des priorités et ne peut être aussi agressif partout.
Debriefing:C'est dommage que Stonewalski n'ait pas été présent car cela aurait été formateur :lol: .Plus sérieusement étant débutant on ne peut lui reprocher son placement même face à un vieux(au sens expérimenté 8) )routier comme Viking qui s'est fait une joie de punir les imprudents.La bonne tactique à mon avis aurait été de bourrer Kursk avec plein de supply de troupes et d'aller attendre l'allemand plus loin hors de son supply par exemple et en échangeant du temps contre de l'espace (vieille tactique russe éprouvée).Mais rien n'est perdu à part Kursk qui serait tombé de toutes façons.Les tours prochains il faudra reculer raisonnablement dans cette zone.L'allemand lui doit régler ses problêmes de ravitos tracé et regarnir ses stocks de supply:on a un petit répit.

Autre fait marquant le pont aérien effectué par le russe pour ravitailler Kursk encerclé ,j'avais pas encore expérimenté ce genre de manoeuvre aérienne.Pour le reste une autre partie commence car l'allemand va subir le mauvais temps, on a attaqué novembre, et ses axes d'attaque,vu le réseau ferré russe, sont visibles à nous de lui rendre la vie la plus difficile possible.Signé général Olorinov.

_________________
On peut rire de tout mais pas avec tout le monde(Desproges)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: OCS:GBII scénario 5.2
Message non luPublié: Sam 6 Sep 2008 13:07 
Membre FOW
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 14:40
Message(s) : 1255
Localisation : Marseille
Médaille Frog of War (1) Médaille des comptes rendus (1) Médaille des petits posteurs (1) Académicien (1) Rencontres Lyonnaises (1) Baroudeur ardéchois (1) Médaille des marseillais (1)
Médaille OCS (1) Ordre du schtroumpf (1)
Nous avons remis ça vendredi 13, comme quoi on a peur de rien.
Nous avons attaqué le mois de novembre et donc une période peu propice aux grandes envolées:le temps est systématiquement "Light mud" ou "mud" et dans les vastes plaines de Russie tout ce qui est mécanisé à des ennuis de déplacement.Par exemple une unité se déplaçant à l'aide de camions doit dépenser 8MP par case "Open",4MP par case de "Track" ou de "Railroad".Les unités "à chenilles" sont moins handicapées 3MP pour du "Open" ,1MP pour tout ce qui est route.En "Mud" c'est encore pire:tout les MP en "Open" 8Mp pour les "tracks" et les "railroads" et pour les "à chenilles" ça commence à faire aussi 8MP pour le "Open",3 pour le "Secondary Road", 6MP pour le "Track".Donc on peut en tirer que l'armée allemande fortement mécanisée ne va pas pouvoir bénéficier de ce grand avantage face à une armée russe ou les fantassins sont encore nombreux.Cela va permettre aux russes de pouvoir se désengager dans la région de Kursk ,maintenant allemande, pour pouvoir se consacrer à la prochaine ligne de défense autour de 55.10 point de passage sur une rivière pour la voie de chemin de fer qui vient de Kursk et qui va jusqu'à Staryy Oskol(C59.07).D'ailleurs en se repliant il fait sauter la voie juste avant la rivière.Essentiellement pour retarder l'allemand et surtout son ravitaillement tracé.Le russe grâce à une brillante manoeuvre de retrait (communément appelée dans notre jargon:tactique du lièvre des neiges) rétablit un front cohérent autour de C.55.10 de l'autre côté de la rivière et commence à accumuler du supply(et oui les Katuysha quand elles tirent consomment 2SP à chaque tir et il y en a deux dans le secteur) et de l'artillerie pour recevoir dignement les touristes germaniques.Ces mêmes touristes d'ailleurs, à cause du temps, se dirigent le long de la voie ferrée vers le fleuve(communément appelé dans le manuel allemand:tactique de l'escargot de Poméranie) une PZ(la 4ème) remontant plus au nord vers Livny(C.55.17) où des russes sont en phase de concentration.Elle emprunte un magnifique chemin boueux qui fait qu'elle aussi se traine.
Au nord Bryansk est laissé tranquille par l'allemand faute de ravitos suffisant et de voies ferrées non encore aux normes.
C'est plus sportif autour d'Orel où les échanges d'amabilité sont de plus en plus violents.L'allemand fait la chasse à la Katyusha(ce sont vraiment des barbares:aucun gout pour l'orgue!) avec son artillerie pendant que le russe essaie de déborder le dispositif allemand par le nord pour faire baisser la pression sur Bryansk.La boue cette fois ci ne rend service à personne.
Debriefing:grâce à la boue , aux problêmes de lignes de ravitos de l'allemand et aux renforts russes assez nombreux qui arrivent le russe a réussi à rétablir un front solide au sud.
Au nord ça commence à s'expliquer sévère le russe bénéficiant dans ce coin d'un autre QG de ravitos d'artillerie et de renforts.Bryansk est tenu solidement grâce à la boue et au terrain trés favorable à la défense(marais, fôrets, bois...).
L'allemand est obligé d'encore étirer ses lignes de ravitaillement pour poursuivre le russe dans le sud et donc cela nous laisse du temps pour pouvoir le recevoir.
Le russe au nord attaque prudemment, il n'a pas les moyens offensifs de l'allemand et donc doit préparer plus longtemps à l'avance.Cette mini-offensive n'a d'ailleurs que des ambitions limitées:essayer de faire baisser la pression sur Bryansk et aussi faire dépenser des SP à l'allemand. Bref y'a encore des choses à faire des deux côtés.

_________________
On peut rire de tout mais pas avec tout le monde(Desproges)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: OCS:GBII scénario 5.2
Message non luPublié: Sam 6 Sep 2008 13:07 
Membre FOW
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 14:40
Message(s) : 1255
Localisation : Marseille
Médaille Frog of War (1) Médaille des comptes rendus (1) Médaille des petits posteurs (1) Académicien (1) Rencontres Lyonnaises (1) Baroudeur ardéchois (1) Médaille des marseillais (1)
Médaille OCS (1) Ordre du schtroumpf (1)
Et voici la suite avec un peu de retard de nos périgrinations dans les vastes steppes russes.

Avec le dégagement de Kursk,l'allemand est plus à l'aise pour acheminer son ravitaillement grace aux voies ferrées qu'il a récupérées.Il poursuit donc vers l'est les restes des troupes du commandement sud(Gen.Stonewalski) qui espèrent l'arrêter l'arrêter à Staryy(C.59.07)mais un temps favorable permet aux PZ de retrouver tout leur punch et surtout leur capacité de mouvement,la ligne de défense qui s'appuyait sur la rivière Sosna est tournée par le sud:en rase campagne rien ne résiste aux PZ en 1941.Le russe une fois de plus est obligé de reculer pour se récupérer directement sur Vorozneh avec de lourdes pertes.Des troupes se sont enfermées dans Staryy avec du ravitos et sous des retranchements cela devrait occuper l'allemand quelques temps.
Le nord est plus calme.Le russe abandonne les faubourgs d'Orel pour ne pas être tourné par le sud et se replie vers Mtsensk(C48.29) et Verkhovo(C55.22) car l'allemand est bien engagé vers le sud maintenant.
Bryansk tient toujours,l'allemand réduisant le périmètre défensif petit à petit mais le terrain est favorable à la défense.C'est pas la blitzkrieg,c'est Verdun.

Debriefing:Grace au temps(gelé) l'allemand retrouve ses atouts :mobilité et capacité de regroupement en un point rapidement.Le russe de 1941 ne peut pas faire face à ce genre de déchainement de puissance en un point donné:il céde donc du terrain contre du temps en placant ici et la des verrous pour ralentir l'allemand.
Petit(léger) désavantage nous jouons le russe à deux et donc nous répartissons les renforts et le ravitos équitablement donc on n'est pas assez fort en certains endroits pour vraiment inquiéter l'allemand. Ajouter à cela une chance aux dés insolente du Viking :shock: qui accentue encore la puissance allemande qui n'en a pas vraiment besoin. Mais en bons russes nous savons être stoïques devant l'adversité et nous savons aussi que le temps joue pour nous.Et que statistiquement il va s'effondrer aux dés 8)

_________________
On peut rire de tout mais pas avec tout le monde(Desproges)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: OCS:GBII scénario 5.2
Message non luPublié: Sam 6 Sep 2008 13:07 
Membre FOW
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 14:40
Message(s) : 1255
Localisation : Marseille
Médaille Frog of War (1) Médaille des comptes rendus (1) Médaille des petits posteurs (1) Académicien (1) Rencontres Lyonnaises (1) Baroudeur ardéchois (1) Médaille des marseillais (1)
Médaille OCS (1) Ordre du schtroumpf (1)
Excellent CR de partie.

Bon, de mon côté, j'ai fait les 7 premiers tours (sur 14) de ce scénario.

Mes quelques conclusions :

Partie nord (Bryansk) : tiend assez facilement à l'est mais pas à l'ouest. Je m'explique. Comme le l'avait conseillé Viking en début de partie, j'ai procédé à quelques overuns au centre histoire de dégager le front et de me précipiter sur Orel (Highway to Orel comme me disait Viking). Moralité de l'histoire, le centre a cédé dès le premier tour (comme dans ce CR) et l'allemand a amené ses troupes au centre avec un extender projetant jusqu'à Orel.

Sauf que 3 ou 4 tours plus tard, l'allemand foncait sur Orel par l'Ouest, exterminant en 2 tours les quelques troupes en mouvement stratégique qui embarquaient à Bryansk pour ouvrir un nouveau front en face d'Orel (Mitsensk). Moralité, toutes les troupes se sont retrouvées OOS et sans possibilité de faire un mouvement stratégique d'alerte (*6 MP) étant trop loin de ces lignes. Par contre, la ville sous Bryansk (Nartya) est une voie sans issue pour l'allemand, donc il faut dans la mesure du possible déplacer les troupes qui s'y trouvent pour contrer ce mouvement d'Ouest de l'allemand (même si le mouvement n'est que d'1 ou de 2 MP).

Une photo de la situation au nord fin du demi-tour 7 du 26 octobre 41 (l'allemand avait l'initiative et c'est au russe de jouer) :

Image

Comme vous pouvez le voir, la situation est dramatique pour le russe qui est coupé de son ravitaillement à Bryansk.
Notez le petit train train capturé à Bryansk !

Partie centre : la messe étant dite fin du premier tour, no comment. Pour l'allemand, j'avais oublié que mon unité RR pouvait à la fois embarquer par rail, se déplacer puis convertir 5 hex dans la foulée en 1 tour (sur la ligne double qui arrive jusqu'à L'Gov) : je vais le payer par la suite, quand la pluie va tomber...

Une photo de la situation à Orel.
Image


Partie sud (L'Gov) : j'ai testé pour vous l'arrivé des tours de mud : j'ai dû découpé beaucoup de pions OOS pour l'allemand, étant en retard dans la couversion de mes voies de chemin de fer et du coup, quelques unités d'Arty et de HQ se sont retrouvées dans la dead pile :oops:. Heuresement que le rating allemand est excellent, ça m'a permis de sauver 80% de mes troupes !

Puis rebelotte comme à Bryansk : mes divisions de panzers ont foncé au sud et pris L'Gov à revers, pendant que la guerre d'usure ce faisant face aux allemands arrivant par l'est. Un vrai massacre.
Une fois ce secteur dégagé et la conversion de voie ferrée terminée à L'Gov, l'allemand poursit sa route comme dans du beurre.

Une photo de l'avance allemande à L'Gov / Kursk.
Image

Au bout de 7 tours donc, j'ai arrêté ma partie, ayant déjà atteint les 10 PV nécessaires à l'allemand pour gagner la partie.

Mes quelques conclusions de jeu pour endiguer la progression allemande :
- renforcer les routes d'accès par l'ouest à Bryansk et à L'Gov afin d'éviter une prise à revers
- embarquer les troupes par rail sous Bryansk (Nartya) pour les réalouer ailleurs afin de ralentir la progression de l'allemand plus loin sur la carte
- jouer sur le sur-nombre des unités aériennes russes et sur la facilité à les reconstruire (même avec un DR - 1 en 41 sur la table de remplacement) pour venir à bout de l'aviation allemande de bien meilleure qualité (mais plus difficile à reconstruire)
- ne pas hésiter à contruire et à faire évoluer des bases aériennes afin de couvrir ses unités par une zone de patrouille
- essayé de faire s'étirer au maximum les lignes de ravitaillement de l'allemand car en dehors de routes, quand les tours de mud arrivent, aïe aïe aïe pour les unités perdues dans les grands espaces russes !
- et surtout... surtout : faire des garnisons sur les SP russes ou les envoyer loin du front pour éviter des miams miams avec un 6 sur la table de capture (le russe a ainsi perdu entre 10 et 15 points de SP pendant ma partie) :oops:

Voilà voilà.

J'ai oublié de vous dire qu'en tant que général russe, je vous écrie de Sibérie, tonton Staline ayant procédé à quelques purges suite à la photo suivante montrant la dead pile russe (et allemande)...
Image

Bonne chance pour la suite.

_________________
On peut rire de tout mais pas avec tout le monde(Desproges)


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 messages ] 

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par Maël Soucaze et Elglobo © phpBB.fr