STRATEGIKON

100 % Wargame
graphique
Nous sommes actuellement le Mar 17 Sep 2019 02:24

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 
Auteur Message
Message non luPublié: Lun 8 Déc 2008 19:48 
Grognard

Inscrit(e) le : Lun 6 Oct 2008 08:13
Message(s) : 506
Je me suis lancé en solo dans cette bataille en me demandant si les conditions de victoires n'étaient pas un peu dures pour le Suédois : c'est historiquement une défaite totale pour eux alors que les conditions de victoire lui demandent de marquer plus de points que l'hispano impéro ligueur.

La bataille a lieu en septembre 1634, durant la Guerre de 30 ans, dans le sud de l'Allemagne. Le roi Gustave Adolf est mort depuis deux ans mais les Suédois ont encore de solides positions en Allemagnes et de bon généraux. D'autant plus que les bon chefs militaire de l'Empereur et de la Ligue, Tilly et Wallenstein, sont morts aussi.

Cette année là, les Impériaux espèrent faire pencher la balance en réunissant leur armée à celle, espagnole, du Cardinal Infant, qui part d'Italie pour amener des renforts aux Pays Bas. Ils viennent donc mettre le siège devant Nördlingen, près de Donauworth. Les Suédois viennent donc pour lever le siège mais n'osent pas attaquer les Impériaux pourtant moins nombreux pour l'instant. Ce retard permet au Cardinal Infant de faire sa jonction : il y a maintenant 21 000 catholiques contre les 16 000 Suédois.

Bernhard de Saxe Weimar, l'un des deux commandant suédois insiste pour attaquer. Lui et le maréchal Horn mettent donc un plan audacieux : Horn va prendre la moitié de l'armée et l'emmener sur la droite des catholiques. Il devra s'emparer de la hauteur de l'Aalbuch qui domine toute l'armée catholique. Malheureusement, la manoeuvre prend du retard et les Catholiques sont près.

Note : je joue la bataille avec les renfort du Rheingraf Otton côté suédois. Les deux armées sont donc à égalité en effectifs.


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Lun 8 Déc 2008 20:13 
Grognard

Inscrit(e) le : Lun 6 Oct 2008 08:13
Message(s) : 506
A 7 heure, Horn est juste sous les redoutes de l'Aalbuch. Après une salve meurtrière, les deux régiments suédois balaient deux des trois bataillons catholiques présents sur la colline sans essuyer de lourdes pertes. Le deuxième assaut permet d'écraser le dernier régiment espagnol. Serbeloni lui même est pris. La cavalerie espagnole et la réserve de cavalerie impériale du général Gallas prennent position pour faire face à Horn. Mais l'armée catholique est sérieusement menacée sur sa gauche.


[img=http://img117.imageshack.us/img117/9910/priseaalbuch2vo1.th.jpg]

[img=http://img117.imageshack.us/img117/4463/vuedetoutelarmeve8.th.jpg]


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Lun 8 Déc 2008 20:52 
Grognard

Inscrit(e) le : Lun 6 Oct 2008 08:13
Message(s) : 506
Horn profite du répit pour réorganiser son infanterie et prie pour que sa cavalerie parvienne à se mettre en ordre avant de devoir affronter les énormes régiments hispano-impériaux. Sur l'autre flanc, Bernhard de Saxe Weimar engage un duel d'artillerie avec Piccolomini et étend sa cavalerie sur sa gauche en profitant des régiment d'Otto.

Les Catholiques ne restent pas inactifs : leur cavalerie engage celle de Horn. L'engagement est rude : l'espace est réduit et les régiments sont nombreux (taille 5 chez les Catholiques). Le lieutenant général Gallas succombe dans la mêlée. Le Cardinal Infant et l'archiduc Ferdinant se démènent pour soutenir leur cavalerie.

[img=http://img141.imageshack.us/img141/1718/contreattaquecavespimpbe8.th.jpg]

Pour sortir de cette indécision et reprendre l'avantage, Horn et Saxe Weimar engagent leur infanterie, espérant surprendre les Tercios viejos à leur avantage. Le tercios d'Idiaques se fait rapidement tailler en pièce par les Ecossais et la brigade de Horn. Bernhardt est moins chanceux : Alagon et Torrecusa saignent ses pauvres brigades tout en restant intacts. Tout l'Aalbuch est en couvert de fumée.

[img=http://img117.imageshack.us/img117/6527/combatgnralsuraalbuchun0.th.jpg]


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Lun 8 Déc 2008 21:05 
Grognard

Inscrit(e) le : Lun 6 Oct 2008 08:13
Message(s) : 506
Sur l'autre flanc, à 8h40, le duc de Lorraine juge le moment favorable pour charger les Suédois trop étirés. Mais comme dans le combat de cavalerie de l'aile gauche, les premiers engagements sont indécis : les pertes sont équilibrées et les régiments engagés sont maintenant exposés. L'archiduc Ferdinant fait maintenant route de ce côté pour soutenir cette action qu'il souhaite décisive.

[img=http://img141.imageshack.us/img141/4193/contreattaquecavespimphe8.th.jpg]

D'autant plus que le calme est revenu sur l'Aalbuch. Mais le tercios d'Alagon a fuit et s'est dispersé et idiaques est en mauvaise posture.

A 9h20 (début du tour 8), la situation est équilibrée :
Les deux combats de cavalerie sont indécis. Sur l'Aalbuch, 6 régiments de cavalerie suédois de qualité diverses font face à autant de régiments catholiques moins bons mais plus gros.
Sur l'autre flanc, le Duc de Lorraine n'a pas vraiment pris l'avantage.

Du côté de l'infanterie, les brigades suédoises sont fatiguées mais l'élite de l'infanterie de l'Armée des Flandres a quasiment disparue et sa meilleure batterie est neutralisée.

[img=http://img141.imageshack.us/img141/8367/fincombatinfanterieaalbdv4.th.jpg]


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par Maël Soucaze et Elglobo © phpBB.fr