STRATEGIKON

100 % Wargame
graphique
Nous sommes actuellement le Lun 30 Mars 2020 23:03

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 messages ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: CR Epic of the Peloponnese
Message non luPublié: Sam 6 Sep 2008 11:38 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Ven 4 Juil 2008 10:22
Message(s) : 2097
Membre d'Honneur (1) Ancien modérateur (1) Chevalier de l'ordre du Ponton (1) Ordre des anciens 2002 (1) Médaille des 1000 messages (5) Médaille de la chance (1) Médaille des trappistes (1)
Médaille de la pelle (1)
Compte rendu de Vince61, provenant de l'ancien forum


The ARGIVE LEAGUE scenario (deuxième partie en solo)

Contexte :
Malgré la « paix de Nicée » signée entre Sparte et Athènes censée mettre fin à la Guerre Archidamian, le Péloponnèse connaît un court répit. La Boetie et Corinth ayant refusé de signer le traité, la situation se détériore rapidement : Athènes et Argos concluent une paix de 10 ans puis forment une alliance avec Elis et la Mantinée nommée Argive League. Cette league constitue une traîtrise pour Sparte qui décide de réagir.

C’est le point de départ du scénario de 3 tours, du printemps 419 à l’hiver 416.

Sur la carte, Athènes contrôle Nisae en Megarid (avec garnison) et Mantinea en Arcadia. Elle dispose également d’un fort/base sur la côte ouest de la Laconie investie par une infanterie légère d’Attica.

De son côté Sparte contrôle Lepreum à Elis.

Carte départ :
Image

Force Pool :
Image

Contrôle et caractéristiques des régions : AL/ML (Allégeance/Capacité militaire maximum 20)
Al < -2 alors bascule ; ML < 5 pas de recrutement militaire
Sparte :
Laconia 20 20
Arcadia 5 9
Achae 0 8
Corinth 4 8
Epidaurus 6 8
Megarid 15 14
Beotia 18 12
Trésor : 22 talents

Athènes :
Attica 20 20
Argolid 10 8
Elis 4 10
Trésor : 22 talents

Règles spéciales :
- cartes événements non utilisées,
- pas de construction d’unités, mais utilisation des unités de force pool
- 3 Leaders max par camp sur carte (plus 3 autres dans un pool de leader)

Victoire : en fonction du nombre de régions contrôlées en fin du scénario.

Stratégies :
Athènes : la flotte Attica est un atout car Sparte ne peut lui opposer qu’une seule flotte dans le pool. La base située en Laconie pourra être utile pour menacée directement Sparte ou mener des actions de raids ou conquête en Laconie. Son trésor sera plus important que Sparte grâce au commerce et à son empire. Au niveau terrestre, le pool d’unités est plus faible mais seule Elis semble vraiment en danger. Les puissants hoplites d’Argos peuvent aller semer le trouble dans les régions instables de l’ouest de la péninsule comme Achae ou Arcadia. Athènes potentiellement menacée par la puissante Beotia restera sur la défensive. Dans ce scénario, Athènes doit garder le contrôle d’au moins 3 régions.

Sparte : Le pool d’unité apparaît bien supérieur à son adversaire sauf en flottes. Cependant, entre les nombreuses régions à défendre notamment celles de l’ouest et le trésor qui risque de s’épuiser rapidement, la partie s’annonce difficile. Elis constitue une cible privilégiée. De plus, elle est voisine d’Achae et d’Arcadia plus faibles. Les autres cibles sont Nisaea et le fort en Laconie.

_________________
C'est quand le moustique se pose sur tes testicules que tu comprends que la violence ne résout pas tout
---
Retraité du wargame


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: CR Epic of the Peloponnese
Message non luPublié: Sam 6 Sep 2008 11:38 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Ven 4 Juil 2008 10:22
Message(s) : 2097
Membre d'Honneur (1) Ancien modérateur (1) Chevalier de l'ordre du Ponton (1) Ordre des anciens 2002 (1) Médaille des 1000 messages (5) Médaille de la chance (1) Médaille des trappistes (1)
Médaille de la pelle (1)
Printemps 419 : (H = hoplites, Li = infanterie légère, Cav = cavalerie et Fl = flotte)
- Recrutement des unités dans les villes de leur région :
Athènes :
6 H4 à Argos
1 H5 à Elis – 1 H5 à Olympia
2 H4, 1 Cav4 à Athènes - 3 FL6 à Piraeus

Sparte :
1 H4 à Megarid
1 H5 à Tegea (Arcadia)
1 H5 à Aegria (Achae)
2 H4 Corinth
1 H5 à Epidaurus
3 H5 et 3 H6 à Sparte
1 Cav5, 1 LI3 et 2 H5 à Boetia

Placement :
Image

Restes du force pool :
Image

- Ravitaillement :
Toutes les unités sont ravitaillées. Paiement des tribus (1 unité terrestre ou 0,5 si dans une cité de sa région – 2 pour les flottes ou 1 si dans un port de sa région)
Sparte dépense 8 talents et Athènes 11 talents.

- Ajustements des caractéristiques des régions (unités ennemies présentes sans unités amis dans la région, villes contrôlées par l’ennemi ou en révolte et non assiégées) :
Arcadia perd 1AL.

_________________
C'est quand le moustique se pose sur tes testicules que tu comprends que la violence ne résout pas tout
---
Retraité du wargame


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: CR Epic of the Peloponnese
Message non luPublié: Sam 6 Sep 2008 11:39 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Ven 4 Juil 2008 10:22
Message(s) : 2097
Membre d'Honneur (1) Ancien modérateur (1) Chevalier de l'ordre du Ponton (1) Ordre des anciens 2002 (1) Médaille des 1000 messages (5) Médaille de la chance (1) Médaille des trappistes (1)
Médaille de la pelle (1)
- Campagnes de printemps (3 séquences) :
L’unité légère sur la côte Ouest de la Laconie lance des raids dans la région. La Laconie perd 1 ML pour cette saison. Cela rapporte 1 talent à Athènes.
La capitale avec ses murailles, ne craint pas vraiment la Boetie. Sparte ne disposera pas d’assez de moyens pour engager un siège long et coûteux. Demosthenes embarque donc à Piraeus avec 1 H4 dans une flotte accompagnée d’une escorte et longe la côte Est de la Laconie. Objectif renforcer, la base en Laconie en vue d’actions coordonnées avec Argos dans le secteur.

Alcibiades et 4 H5 quittent Argos passent à Mantinea où une unité est laissée en garnison. Puis se dirige au Nord à Orchomenus pour prendre d’assaut la petite cité. Malgré une défense acharnée, la ville tombe mais au prix d’une unité d’hoplite. Arcadia perd 2 AL et 1 ML pour la victoire ennemie et Argos perd 1ML pour la perte d’unité.

Alcibiades hésite à détruire la cité qui lui a causé bien des difficultés mais finalement ses conseillers lui suggèrent de garder son sang-froid. En effet, de telles exactions provoqueraient une indignation générale qui conforterait l’alliance des cités sous la tutelle de Sparte.

Image

Sparte : Athènes n’est plus gardée que par 1 hoplite et 1 cavalerie. Il y a peu de chance qu’elle tente une attaque sur la Boetia. Ramphias avec 2 H5 et 1 Li5 lance une attaque contre Nisaea. Les hoplites athéniens se replient précipitamment dans la cité. Ramphias a sans doute été optimiste, son assaut échoue mais sans perte. Il se replie au nord. Megarid perd 2AL et 1ML.

En Laconie, l’effervescence est grande. La menaçante Argos dont l’influence grandit en Arcadia devient un problème. Les raids à l’ouest sèment le trouble. Il faut réagir fort et vite. Les préparatifs pour des campagnes vont bon train. On achemine vivres, hommes, armes. Mobilisation générale !
Agis fonce ensuite au Nord vers Elis accompagné de 2 H5 pour menacer Elis et la cité d’Olympia. Gylippus avec 3 unités d’hoplites d’élite rejoint Tegea, récupère sa garnison et se précipite à Mantinea. Les Argolides se réfugient dans la ville. Gylippus fait entière confiance à ses meilleurs hoplites et lance l’assaut. Ne démentant pas leur réputation, les guerriers spartes font plier les défenses de la cité qui est libérée. Cette victoire est accueillie avec joie dans toutes les régions alliées de Sparte. La suprématie de Sparte sur terre se confirme.
La région gagne 2AL et 1ML. Argos perd 1ML

Image

2ème séquence :
Athènes : Les raids en Laconie se poursuivent et rapportent 1 autre talent. Demosthenes continue le mouvement des flottes qui pénètrent en South Ionian Sea. La prise de Mantinea a laissé des traces au sein des dignitaires athéniens. Alcibiades doit retourner à Argos pour éviter Gylippus et ses hoplites de choc.

Image

Sparte : Arcadia reste toujours instable et la cité d’Orchomenus contrôlée par l’ennemi augmente l’influence d’Athènes sur la région. Gylippus poursuit donc sa reconquête des cités et attaque la petite cité avec ses 3 hoplites d’élite. Abandonnée par les Argolides, elle se rend sans résistance. Arcadia : +2AL/+1ML.

De son côté, Agis atteint enfin Olympia. Cette fois, la cité est défendue par une unité puissante. Sans prendre de risque le chef sparte ordonne les préparatifs d’un siège.

Ramphias se place à Megara pour se renforcer et se ravitailler avant de reprendre le combat.

Image

3ème séquence :
Athènes se doit de temporiser et de se placer sur la défensive. Devant la menace qui pèse sur Elis. Demosthenes décide de débarquer près d’Elis et de s’y mettre en garnison. La flotte Attica située à Piraeus rejoint Nisaea pour apporter un soutien militaire et logistique à la cité.

Image

Sparte : Après ces marches forcées, ces assauts et combats, Gylippus s’autorise au repos. Les troupes peuvent même profiter d’une fête organisée dans la cité en l’honneur de leur victoire.
De son côté Agis poursuit la mise en place du siège d’Olympia. La petite cité pourra t’elle résister longtemps et nourrir ses habitants et sa grande garnison ?

Ramphias lui tient à sa revanche. L’ensemble des troupes de Megara sont réquisitionnées pour un ultime assaut de Nisaea. Méthodiquement, il utilise sa supériorité pour attaquer la ville par deux côtés. Des engins de destructions des murailles construits à la hâte font merveille. Brisées les murailles ne peuvent contenir la masse d’hopplies. La défense est vite submergée et malgré l’appui des vaisseaux Attica, la ville tombe. La flotte se replie en mer de Crête.
Megarid +2AL/+1ML et Attica -1ML.

Image

Sparte :
Laconia 20 19
Arcadia 6 10
Achae 0 8
Corinth 4 8
Epidaurus 6 8
Megarid 12 14
Beotia 18 12
Trésor : 14 talents

Athènes :
Attica 20 19
Argolid 10 6
Elis 4 10
Trésor : 15 talents

Bilan : Les combats se sont déroulés dans 2 zones : Arcadia et Megarid. A l’avantage de Sparte qui a réussit à consolider son leadership en Arcadia. Maintenant, la menace pèse sur Elis. Sparte n’a perdu aucune unité contre 3 pour Athènes et ses alliés !
Athènes doit désormais défendre ses cités et particulièrement Elis. Si elle bascule dans le camp de Sparte, il sera impossible de retourner la situation. Seul l’utilisation des flottes permettra de porter le danger au cœur de Sparte.
De grandes batailles sont annoncées !

_________________
C'est quand le moustique se pose sur tes testicules que tu comprends que la violence ne résout pas tout
---
Retraité du wargame


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: CR Epic of the Peloponnese
Message non luPublié: Sam 6 Sep 2008 11:39 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Ven 4 Juil 2008 10:22
Message(s) : 2097
Membre d'Honneur (1) Ancien modérateur (1) Chevalier de l'ordre du Ponton (1) Ordre des anciens 2002 (1) Médaille des 1000 messages (5) Médaille de la chance (1) Médaille des trappistes (1)
Médaille de la pelle (1)
Été 419 :
Les trésors sont bien entamés dans chaque camp. Des économies sont nécessaires. Il faut démobiliser des troupes. Ainsi, Sparte dissout une unité d’Hoplite dans les régions suivantes : Achae, Corinth et Megarid. La cavalerie de Thèbes est démontée pour former une garnison d’hoplites plus adaptée à la défense d’une cité. Athènes désarme la flotte restée à Pireaus mais recrute une unité d’hoplite à Elis pour la reconquête de la région.

Image

Phase de ravitaillement : toutes les unités sont ravitaillées.
Sparte doit payer 10 talents et Athènes 10,5 talents.

Sparte :
Laconia 20 19
Arcadia 6 10
Achae 0 8
Corinth 4 8
Epidaurus 6 8
Megarid 12 14
Beotia 18 12
Trésor : 4 talents

Athènes :
Attica 20 19
Argolid 10 6
Elis 4 10
Trésor : 5,5 talents

Phase de siège : Olympia est assiégée. Son moral est de 4. Le test est réussi, le moral passe à 3.

Campagnes :
Athènes : La flotte athénienne de l’Ouest rejoint la South Ionian Sea. Demosthenes avec 2 H5 et 1 H4 quitte Elis pour tenter de dégager Olympia. C’est la première bataille rangée depuis la paix de Nisaea. Les reconnaissances ont alerté Agis de l’arrivée d’une armée de secours. Devant son infériorité numérique, Agis s’appuie sur le fleuve pour couvrir son flanc droit. Mais les troupes athéniennes contournent ses positions par le sud et le bousculent. Agis réagit avec précipitation pour sauver son armée et se replie à l’est. Le siège d’Olympia est levé. Demosthenes y est accueilli en sauveur. La région réaffirme son alliance avec Athènes la protectrice. Elis : +2 AL/+1ML.

Image

Sparte doit renflouer son trésor. Pour cela, des raids doivent être organisés dans les régions adverses. Ramphias se rend dans les collines de l’extrême Nord/Ouest d’Attica. Tout en restant à portée de Megarid et de Thèbes, villages, fermes sont pillées. Gylippus, déterminé et confiant en ses guerriers, pénètre Argolid et rejoint les collines qui borde le Sud/Ouest de Corinth. L’intrusion provoque une forte indignation dans la région. A Corinth, Alcibiades y voit un défi. Mais, ces troupes ne sont pas encore prêtes : entraînements, recrutements sont les mots d’ordre.
De son côté Agis poursuit son recul et se réfugie à Lepreum.

Image

2ème Séquence :
Athènes : Les raids en Laconie s’intensifient. Des colporteurs rapportent que des hordes sauvages rôdent jusqu’aux portes de Methone.
Demosthenes fier de son sauvetage d’Olympia décide de poursuivre Agis jusqu’à Lepreum. Pas de répit pour le général sparte qui accepte la bataille dans un terrain défensif. Il place ses hoplites en rangs serrés le long d’une ligne de crête. Demosthenes, galvanisé, lance un à un ses hoplites sur la colline. Fatigués par les longues marches, essoufflés par la montée de la colline, les guerriers sont repoussés facilement par Sparte. Des hoplites d’Elis et même d’Athènes commencent à fuir le champ de bataille. Demosthenes doit user de toute son autorité pour éviter la débandade. Il se replie à l’ouest près de la côte. Il ne s’attendait pas à un tel sursaut d’orgueil des Spartes. Il apprendra par la suite qu’Agis a succombé à un projectile venu de nulle part. Elis perd 2ML et 1ML

Sparte de son côté lance les raids en Attica et Argolid lui rapportant 5 talents.
A Lepreum une grande cérémonie est organisée en l’honneur d’Agis dit le « Brave » pour avoir fait reculer le meilleur général athénien. On érige une statue en marbre blanc représentant Agis en haut d’une colline pointant son doigt vers Elis.

Image

3ème Séquence :
La flotte arrive enfin à Pireaus tandis que Demosthenes se retire à Olympia. Alcibiades continue à entraîner ses futurs hoplites de choc malgré les pillages à l’ouest.
Nicostratus lui ne peut plus attendre des ennemis qui ne viendront pas défier la capitale. Il décide brutalement de quitter ses quartiers avec son armée 1 H4 et 1 Cav4 pour affronter Ramphias 1 H5, 1 Li3. Il connaît par cœur ses collines. Il place ses hoplites dans une cuvette face aux guerriers de Thèbes et sa cavalerie sur une crête flanquée à droite. Ramphias place ses javeliniers devant ses hoplites en rangs serrés. Nicostratus ordonne une feinte d’assaut sur les positions ennemies. Arrivés à portée des javelots, ils simulent alors une déroute vers la cuvette poursuivis par les Thébains. Nicostratus, à la tête de la cavalerie, attend que l’ennemi présente son flanc pour sonner la charge. Dévalant la colline au galop, le choc est terrible. Le fracas des armes, des hommes et des animaux résonne au loin. Les guerriers légers sont tranchés un à un. Seuls les hoplites mieux protégés et ordonnés réussissent à se dégager. Ramphias se replie tête basse à Thèbes. Nicostratus a fait preuve d’un grand sens tactique pour gagner cette bataille difficile. Boetia perd 1ML et Attica gagne 2AL et 1ML.

Sparte : Gylippus quitte Argolid pour rejoindre Sparte pour ravitaillement et repos des hommes. Le trésor sparte diminue. Pour les raids Attica, Argolid et Laconia perdent 1ML

Image

Sparte :
Laconia 20 18
Arcadia 6 10
Achae 0 8
Corinth 4 8
Epidaurus 6 8
Megarid 12 14
Beotia 18 11
Trésor : 9 talents

Athènes :
Attica 20 20
Argolid 10 6
Elis 2 9
Trésor : 8,5 talents

_________________
C'est quand le moustique se pose sur tes testicules que tu comprends que la violence ne résout pas tout
---
Retraité du wargame


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: CR Epic of the Peloponnese
Message non luPublié: Sam 6 Sep 2008 11:39 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Ven 4 Juil 2008 10:22
Message(s) : 2097
Membre d'Honneur (1) Ancien modérateur (1) Chevalier de l'ordre du Ponton (1) Ordre des anciens 2002 (1) Médaille des 1000 messages (5) Médaille de la chance (1) Médaille des trappistes (1)
Médaille de la pelle (1)
Automne 419 :
Sparte envoie des agents dans la petite cité de Cyllene en Elis afin d’y semer des troubles. Une société secrète se créé pour organiser une rébellion. Déjà des actions de sabotages sont signalées contre la garnison pro-athénienne.

Devant le coût exorbitant des flottes, Athènes décide de désengager celle de Piraeus. Argos transforme une unité d’hoplite en élite.

Toutes les unités sont ravitaillées et leurs tribus sont payés : 7 talents pour Sparte et Athènes (leur reste respectivement 2 et 1,5 talents !).

1ère Séquence
Pour l’Argive League, la région Elis doit être sauvegardée. Les dignitaires athéniens poussent Demosthenes à continuer ses assauts contre Lepreum. Cette fois, le général appelle l’infanterie légère de Laconie. L’armée (3 H5, 1 H4 et 1Li3) se regroupe aux abords de Lepreum où l’attend Dercillidas déjà en position défensive (2 H5).

Lorsque Demosthenes lance l’assaut, il ne s’attend pas au piège que lui a tendu Dercillidas. En imposant le lieu de la bataille, Dercillidas a anticipé des travaux défensifs sur les collines. Des fossés pleins d’eau ont été dissimulés aux abords de la colline, et des ceintures de pieux hérissent leur flanc. Lors de la bataille, les assaillants tombent, s’empilent, se blessent puis s’étouffent ou se noient. Un écran de fumée empêche les javeliniers de tirer sur leurs cibles. Quand Dercillidas lance ses hoplites au travers de couloirs, le travail est à moitié achevé. C’est un massacre. Demosthenes perd une unité d’hoplites d’Elis une d’Attica.
Il se replie de nouveau. Elis et Attica perdent 1ML. Pour cette victoire, Elis perd encore 2AL et 1ML.

Alcibiades ayant eu vent de la terrible défaite à l’Ouest ne tente rien et reste sagement à Argos.

Nicostratus avec 1 H4 et 1 Cav4 pénètre en Megarid et menace les villages et les fermes.

Gylippus, après le repos et le ravitaillement à Sparta lance un nouveau raid vers Argolid. Les hoplites de Nisaea se rendent à Megara devant la menace de Nicostratus.

Image

2ème Séquence : Demosthenes rentre une nouvelle fois à Olympia défait. Nicostratus lance un raid en Megarid et rapporte 2 talents.
De son côté, Gylippus poursuit ses pillages en Argolid pour 3 talents. Les deux régions perdent 1ML.

3ème Séquence : Nicostratus et Gylippus avec leurs armées retournent dans leur capitale avec leurs butins. Les hoplites de Thèbes retournent dans leur cité.

Image

Sparte :
Laconia 20 18
Arcadia 6 10
Achae 0 8
Corinth 4 8
Epidaurus 6 8
Megarid 12 13
Beotia 18 11
Trésor : 5 talents

Athènes :
Attica 20 19
Argolid 10 4
Elis 0 7
Trésor : 3,5 talents

_________________
C'est quand le moustique se pose sur tes testicules que tu comprends que la violence ne résout pas tout
---
Retraité du wargame


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: CR Epic of the Peloponnese
Message non luPublié: Sam 6 Sep 2008 11:39 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Ven 4 Juil 2008 10:22
Message(s) : 2097
Membre d'Honneur (1) Ancien modérateur (1) Chevalier de l'ordre du Ponton (1) Ordre des anciens 2002 (1) Médaille des 1000 messages (5) Médaille de la chance (1) Médaille des trappistes (1)
Médaille de la pelle (1)
Merci Wolfy !

Je fais marcher mon imagination pour les batailles mais c'est le côté "Epic" de l'Histoire que j'aime.

J’essaierai de faire un petit topo demain à moins que quelqu’un d’autre s’y colle.

Pour vous donner un aperçu des mécanismes de combat du jeu, voici l’exemple de la 2ème bataille rangée aux abords d’Olympia :
Forces en présence :
- Demosthenes : 3 H5, 1 H4 et 1Li3
- Dercillidas : 2 H5

Les unités sont placées sur le combat display en fonction de leur moral. Le terrain étant accidenté, le moral des unités spartes est augmenté de 2.

Image

1er round :
Calcul du ratio 5 unités contre 2 arrondi à 2/1. Le bonus des leaders décalent d’une colonne en leur faveur (ici rien). Bonus de troupes légères pour Athènes. Ratio de 3/1

D6 : 2 soit M/+2
soit un test de moral pour les unités grecques sans modificateur. L’infanterie légère rate elle recule (box retreat), elle ne participera plus au combat
test de moral avec +2 au dé pour Sparte. Une unité échoue et se replie.
Toutes les unités ayant réussi leur test perde un facteur de moral. Aucun général ne souhaite se retirer du champ de bataille.

Image

2ème round : ratio 4/1 plus de bonus du aux troupes légères.

Dé : 3 soit M/+1
Avec un 6 +1 à son test, les hoplites athéniens sont éliminés (différence > 3 avec son moral). Toutes les autres unités perdent un facteur de moral.

Le combat continue.

Image

3ème round :
Ratio 3/1

Dé : 4 soit M/+1
Sparte réussit son test.
Tests de moral pour Athènes : 5,4 et 6 ! 2 unités d’hoplites reculent et une est éliminée. La défaite est totale !

Image

A noter que si le vainqueur possède de la cavalerie, une poursuite est possible (ratio entre cav des 2 camps et seul le résultat s’applique à toutes les unités retraitant).

_________________
C'est quand le moustique se pose sur tes testicules que tu comprends que la violence ne résout pas tout
---
Retraité du wargame


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: CR Epic of the Peloponnese
Message non luPublié: Sam 6 Sep 2008 11:39 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Ven 4 Juil 2008 10:22
Message(s) : 2097
Membre d'Honneur (1) Ancien modérateur (1) Chevalier de l'ordre du Ponton (1) Ordre des anciens 2002 (1) Médaille des 1000 messages (5) Médaille de la chance (1) Médaille des trappistes (1)
Médaille de la pelle (1)
Voici un "petit" topo sur le jeu.

Matériel :
- 2 cartes format normal tout simplement splendides s’étendant de la Grèce à la Macédoine à l’ouest et de Rhodes à Byzance à l’est.
- 560 pions tout beaux ornés du bouclier des différentes cités :
- 1 unité d’hoplite = 1000 hommes, 1 cavalerie = 400 montures et 1 infanterie légère 1000 à 5000 hommes
- 1 flotte = 25 trirèmes + escorte
- 1 tour pour 1 année décomposée en saison et phases de campagne
- 120 cartes évènements (un même deck pour les joueurs)
- un livret de règle et scénarios
- quelques aides de jeu

2 à 4 joueurs selon les scénarios : Athènes et Sparte + Corinth et Thèbes

Scénarios :
- Argive League : initiation sur 3 tours et système allégé
- Campagne à 2 joueurs : début 431 fin si Sparte ou Athènes capturés, Laconia ou Attica basculent ou un traité de paix par le jeu des cartes évènements (apparemment importante dans le jeu)
- Campagne à 3 joueurs : idem avec Thèbes et règles spécifiques d’alliance Sparte/Thèbes
- Campagne à 4 joueurs : ajout de Corinth
- Ionian War : 2 joueurs, simule la fin de la guerre du Péloponnèse à partir de 412 (max 8 tours)
- 2 scénarios « fantaisistes » où Athènes ou Sparte commencent très faible.

Séquence de jeu :
Phases annuelles :
Vérification de l’allégeance des régions (basculent à partir de –2)
Collecte des tributs (ressources d’une régions x « facteur de production » modifiable au prix d’un mécontentement)
- Phases saisonnières :
- Phase de révolte (ML < 3 pour Athènes dans une région risques de révolte)
- Placement des unités du force pool vers la carte ou inversement (gratuit)
- Construction d’unité Build Pool vers Force Pool (payant)
- Ravitaillement des unités (chemin vers cité amie) et paiement des unités (0,5 à 2 talents chacune)
- Résolution des sièges basé sur le morale des cités
- Phase d’événement : jeu des cartes
- Ajustement des AL Allégeance /ML capacité militaire (si < 5 plus de recrutement) des régions
- Phases de campagne (3 par saison) :
- Raids, mouvements et combats

Quelques mécanismes :
L’aspect comptable dans le jeu est important : gestion du trésor, des caractéristiques des régions. Pourtant, cela simule parfaitement l’influence des cités comme Athènes et Sparte sur les régions. Cela dicte les stratégies de chacun. La gestion se fait assez simplement dans le jeu.
Le trésor, lui s’avère difficile à maîtriser (avantage à Athènes indéniable). Recruter pour des campagnes, lointaines, sans combat décisif ou des sièges épuise rapidement les trésors. Une des ficelles du jeu, imposer à l’adversaire de payer toujours plus. Heureusement, les unités peuvent mener des raids en territoire ennemi (1 unité rapporte 1 talent). Les raids sont limités par un facteur de fourrage. Lorsque le trésor est vide, le fourrage (sauf l’hiver) permet de sauver les unités d’élimination.

Le mouvement des unités empilées n’est possible qu’avec un leader. Idem pour les flottes. Le déplacement se fait par région (si amie et non contesté) ou par hex (région ennemie ou contestée). Seules les flottes peuvent intercepter. Arrivée dans une cité ennemie, si unité alors accepte le combat ou rentre dans la cité. Alors l’assaillant peut attaquer la cité (si pas d’unité alors garnison intrinsèque) ou l’assiéger. Les cités sont difficiles à prendre car bonus +1 à +3 en moral au défenseur. Pour le siège, il faut maintenir suffisamment de troupes et le moral (2 à 7) est testé chaque saison si > prise si < perte d’un point de moral. Un siège est long et coûteux. La flotte peut intervenir dans les combats sur les côtes et le siège des ports. Ils permettent surtout de transporter des troupes (suprématie d’Athènes). Les combats se font via le moral avec le terrain, les leaders et les troupes légères en bonus/malus et poursuite de cavalerie. Si victoire cela influence la région de la bataille, une décisive (3 unités ennemies détruites ou 1 d’élite sparte détruite) influence TOUTES les régions. L’impact est très grand et peut véritablement faire basculer le cours d’un jeu.

Quelques règles spéciales : création de forts ou de bases pour le ravitaillement ; la Sicile est simulée dans un box et via le jeu de carte évènements d’expédition ; la Perse et ces 2 Satrapes peuvent participer au jeu via les événements avec des troupes et leaders spécifiques

La paix peut être décidée par tous les joueurs ou évènements. Chaque région récupèrent Al et ML mais chaque année un jet dit de Grief est réalisé. Si échoue, la paix est rompue. Cela simule la guerre du Péloponnèse ponctuée de traités et phases de paix.

Je peux rien dire en multi-joueurs (çà doit être très long à jouer vu ce qui peut être fait durant une saison) mais pour l’instant j’aime beaucoup. Ce qui me gène : l’impossibilité d’interception terrestre, des leaders un peu fades, une table de combat qui s’arrête à 4/1 ce qui privilégie les bons morales.

_________________
C'est quand le moustique se pose sur tes testicules que tu comprends que la violence ne résout pas tout
---
Retraité du wargame


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: CR Epic of the Peloponnese
Message non luPublié: Sam 6 Sep 2008 11:40 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Ven 4 Juil 2008 10:22
Message(s) : 2097
Membre d'Honneur (1) Ancien modérateur (1) Chevalier de l'ordre du Ponton (1) Ordre des anciens 2002 (1) Médaille des 1000 messages (5) Médaille de la chance (1) Médaille des trappistes (1)
Médaille de la pelle (1)
Pour les graphismes c'est Terry Leeds.

Je manque de culture historique pour juger réllement les concepts (malheureusement).

Hiver 419 :
Les défaites successives d’Athènes dans les régions de la League provoquent une défiance des populations. Les familles enterrent leur morts et l’effort de guerre devient un fardeau trop lourd à porter. A Cyllene, un assaut de nuit est organisé contre la garnison pro-athénienne. Une fois les gardes neutralisés, le groupe met le feu à la garnison, aux réserves et à l’armurie. Les soldats qui tentent de fuir sont tués. La population alertée par ces troubles viennent se mêler aux rebelles. Seuls quelques habitants ou dignitaires pro-athéniens réussissent à fuir la cité en profitant de l’obscurité et de l’agitation générale. C’est la révolte à Cyllene !

Les trésors sont vides. Athènes doit démobiliser l’ensemble des unités d’Athènes. Seule la garde spéciale de la cité reste aux aguets. A Argolid, la région est exsangue suite aux raids Spartes. Une forte garnison subsiste car la levée de nouvelles troupes devient impossible. A Olympia, une unité d’hoplite est dissoute.

Le trésor est désormais vide. La collecte des tribus débute en avance cette année.

Sparte conserve une unité d’hoplite à Sparta, à Mantinea et Tegea et les 2 à Lepreum.

Image

Elis perd encore 1AL due à la ville de Lepreum tenue par l’ennemi.

Sparte :
Laconia 20 18
Arcadia 6 10
Achae 0 8
Corinth 4 8
Epidaurus 6 8
Megarid 12 13
Beotia 18 11
Trésor : 1,5 talents

Athènes :
Attica 20 19
Argolid 10 4
Elis -1 7
Trésor : vide

Bilan : Sparte a pris l'ascendant sur Athènes en portant le danger sur son terrain et la menace sur Elis est grande. De plus, la League accuse des pertes importantes. Mais la victoire n'est pas encore acquise .

_________________
C'est quand le moustique se pose sur tes testicules que tu comprends que la violence ne résout pas tout
---
Retraité du wargame


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: CR Epic of the Peloponnese
Message non luPublié: Sam 6 Sep 2008 11:40 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Ven 4 Juil 2008 10:22
Message(s) : 2097
Membre d'Honneur (1) Ancien modérateur (1) Chevalier de l'ordre du Ponton (1) Ordre des anciens 2002 (1) Médaille des 1000 messages (5) Médaille de la chance (1) Médaille des trappistes (1)
Médaille de la pelle (1)
Année 418

Vérification de l’allégeance des régions (basculent à partir de –2) : pas de changement (Elis : -1 et Achae : 0)

Collecte des tributs et production :
Sparte :
Laconia 3 x3*
Arcadia 2 x1
Achae 1 x1
Corinth 2 x2
Epidaurus 1 x1
Megarid 1 x3*
Beotia 3 x2*

* facteur augmenté de 1 ce qui fait perdre 1ML à ses régions et un autre si le facteur atteint 3
Trésor : 26 talents

Athènes :
Attica 2 x3*
Argolid 2 x2
Elis 1 x2 mais pour la cité en révolte et la cité contrôlée par l’ennemi Elis ne rapporte rien
Empire d’Athènes : 15 + 1dé6 : 19

* facteur augmenté de 1 ce qui fait perdre 1AL à ses régions et un autre si le facteur atteint 3
Trésor : 29 talents

Sparte :
Laconia 20 16
Arcadia 6 10
Achae 0 8
Corinth 4 8
Epidaurus 6 8
Megarid 12 11
Beotia 18 10

Athènes :
Attica 18 19
Argolid 10 4
Elis -1 7

Printemps 418
Les trésors ont été renfloués et certaines régions contribuent fortement à l’effort de guerre au prix d’un mécontentement d’une partie de la population.

En vue des futures campagnes militaires, les plus grandes cités recrutent de nouveau.

Athènes qui voit son influence menacée, mobilise toutes les troupes terrestres disponibles : 3 Fl 6, 1 H4, 2 Cav4 et 1 Li3. Plus 1 H5 à Elis. Seul Argos déjà très mobilisée, ne peut recruter.

Sparte : A Sparta, on rappelle les hoplites délite (3 H6). Devant l’armée basée à Argos, Corinth doit mobiliser deux unités d’hoplites 2 H4. De même pour Achae 1 H5, ne serais-je que pour imposer l’ordre au sein de la région fragilisée. Enfin, la Boetia rappelle une Cav 5 et deux unités H5

Avec Cyllene en révolte, les agents à la solde de Sparte sèment le trouble dans la capitale régionale. Mais une garnison engagée à la hâte impose le maintien de l’ordre.

Image

A peine recrutée, les unités réclament déjà leur solde. Les tributs sont payés : 9 talents pour Athènes et 9,5 pour Sparte.

Phase de campagnes :
1ère Séquence :
Pour la survie de la League, Athènes n’a plus le choix. Elle doit intervenir en force à Elis. Sa suprématie navale lui permet de porter le danger comme le secours n’importe où. La flotte composée de 3 unités embarque chevaux, combattants et général direction Elis via le l’isthme de Corinth.

Pour Sparte, un dilemme divise les stratèges. Conduire l’armée en Elis pour provoquer l’armée de Demosthenes, attaquer Olympia ou continuer sur Elis même. Mais les troupes basées à Argos constituent un danger sur Arcadia, Corinth, Achae et même Sparta. Une fois en Elis, Alcibiades tentera quelque chose ce qui obligera l’armée sparte à se détourner de Elis. Après d’âpres débats, il est décidé d’aller provoquer Argos. Soit par une bataille rangée si Alcibiades accepte le combat ou par un siège. Gylippus, fier de ses hoplites d’élite quitte Sparta avec 4 H6, passe par Tegea pour réquisitionner sa garnison 1 H5 et aborde la cité Argos. Alicibiades (3 H4 et 1 H6) ne se sent pas de taille à affronter la redoutable élite sparte. Il se réfugie à Argos. Gylippus décide alors de commencer les préparatifs d’un siège.
Ramphias lui organise de nouveaux raids en Attica et Dercillidas pille les fermes et villages au Nord de Lepreum pour 2 talents.

Image

2ème séquence :
La réputation des guerriers spartes provoque une panique à Argos. Comment sortir des griffes de Gylippus. Toute tentative de sortie serait vouée à l’échec. Seule solution demander l’appui d’Athènes. Alcibiades au courant qu’une flotte de transport d’une armée doit passer par l’isthme de Corinth, envoi des dizaines de messagers à la faveur de la nuit. Le message est le suivant : « Argos court un grave danger, seul le secours d’une armée peut sauver Argos d’une fin tragique ». Un seul de ses messagers parvient à rejoindre la flotte Attica. A la lecture de ses lignes, Nicostratus ordonne le détournement de la flotte vers Epidaurus. Arrivera t’elle à temps ?

Après quelques de jours de navigation qui lui paru une éternité, Nicostratus décide de débarquer l’armée au Sud de la capitale Epidaurus. Quelle fut la surprise lorsque les habitants des côtes virent la flotte ennemie aborder leur rivage. Athènes venait envahir leur paisible région. Dans la capitale, l’affolement était général, certains fuyaient alors que d’autres venaient y chercher protection. Tous les hommes valident furent armés avec les moyens du bord. Les portes de la cité fermée, tous regardèrent l’horizon. Le temps s’arrêta. Mais l’envahisseur ne viendra jamais.

Nicostratus et ses hommes marchent sans relâche vers Argos. Stupeur chez les guerriers spartes en voyant surgir l’armée de secours. Les préparatifs du siège cessèrent. Les hommes furent rassemblés au sud d’Argos. Dans la cité, on remerciait les Dieux. Ils avaient entendu leur appel. La confrontation tant recherchée et redoutée à la fois allait se jouer ici.

Nicostratus et Alcibiades disposent d’une armée puissante et nombreuse : 5 H4, 1 H6 et 2 Cav4 contre les 4 H6 Spartes.

Image

Profitant de leur supériorité numérique, les généraux athéniens alignent leurs hoplites et placent leur cavalerie sur les flancs. L’unité d’élite d’Argos est placée en réserve. Le plan prévoit un double enveloppement par la cavalerie. Gylippus lui se contente d’aligner ses hoplites face à l’adversaire. L’assaut est donné après la levée du brouillard matinale de ce mois d’avril. Une fois la mêlée engagée entre hoplites, Nicostratus sonne la charge des cavaliers. Les troupes contourne le chaos des hommes et des armes pour prendre par l’arrière les hoplites. Surpris, incapables de pivoter face à l’assaillant, les guerriers sont transpercés par les lances. Les cavaliers se retirent, puis reviennent à la charge. Les hoplites d’élite commencent à tomber alors qu’au centre les alliés de la League finissent par céder et se replient. Epuisées les montures se retirent du champ de bataille laissant des milliers de cadavres spartes. Gylippus a observé le massacre sur les flancs mais il veut finir victorieux quelque soit le prix. Alcibiades qui a imposer à Argos la création d’un unité d spartes. Gylippus a observé le massacre sur les flancs mais il veut finir victorieux quelque soit le prix. Alcibiades qui a imposer à Argos la création d’un unité d’élite, la lance pour l’assaut final sur les restes de l’armée sparte. Malheur au vaincu ! Finalement la dernière unité sparte doit se replier. La défaite est sévère pour Sparte qui perd 2 unités d’élite. Les hoplites athéniens ont péris (1 H4).

5ème et dernier round
Image

Très vite la nouvelle se répand dans tout le Péloponnèse. Le colosse sparte a vacillé. Les populations ont déjà payé un lourd tribut dans cette guerre (les régions sous influence sparte perdent 4 AL et 2 ML). La League accueille cette victoire comme un triomphe (Argos gagne 10 AL et 4 ML ; Attica et Elis 4 AL et 2 ML). Pour les pertes Attica perd 1 ML et Sparte 2 ML.

Gylippus retourne à Sparte sous le regard des populations abattues par un tel désastre.
Les combattants spartes de Thèbes et Lepreum assouvissent leur rage dans le pillage, les expéditions punitives pour 5 talents.

Image

3ème séquence :
La flotte Attica retourne à Piraeus. Tandis qu’une fête célèbre la victoire à Argos.
Ramphias rejoint Thèbes.

Sparte :
Laconia 16 14
Arcadia 2 8
Achae -4 6
Corinth 0 6
Epidaurus 2 6
Megarid 8 9
Beotia 14 8
Trésor : 22 talents

Athènes :
Attica 20 19
Argolid 20 8
Elis 3 9
Trésor : 20 talents

Image

Ps : Surprise totale car je n’avais pas vu en jouant sparte l’intervention directe possible d’Athènes et resurprise pour le résultat du combat ! Quelle saison !

_________________
C'est quand le moustique se pose sur tes testicules que tu comprends que la violence ne résout pas tout
---
Retraité du wargame


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: CR Epic of the Peloponnese
Message non luPublié: Sam 6 Sep 2008 11:40 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Ven 4 Juil 2008 10:22
Message(s) : 2097
Membre d'Honneur (1) Ancien modérateur (1) Chevalier de l'ordre du Ponton (1) Ordre des anciens 2002 (1) Médaille des 1000 messages (5) Médaille de la chance (1) Médaille des trappistes (1)
Médaille de la pelle (1)
N'ayant plus les moyens militaires de renverser la situation et pour empêcher dee perde toute influence sur le Péloponnèse,
Sparte signe un traité de paix avec la League. Mais la frustration est vive dans la cité car la victoire était toute proche.
La paix ne durera pas !


Bon en fait j'ai continué le scénar jusqu'à la fin de l'année 418 mais j'ai plus le temps de finir le CR avant les vacances.
Sachez que les dernières tentatives désespérées de Sparte ont été un échec (intervention massive de la Boetie).
Achae a même intégré la League. Victoire d'Athènes.

J'espère que ce petit CR vous a plu autant qu'il m'a réservé de surprises.

Globalement j'apprécie le système notamment les combats et le système AL/ML qui reflète assez bien l'influence des évènements sur les
cités malgré une certaine lourdeur.
La gestion du trésor sur l'année est intéressante car cela oblige à penser une stratégie globale et à sa mise en oeuvre lors des campagnes.
Quelques soucis sur les raids trop nombreux/systèmatiques et puissants. Ils peuvent faire baisser le ML d'une région qui alors ne peut
plus se défendre et devient très difficile à faire remonter.

Voilà, sur ce scénario, le système fonctionne plutôt bien et la partie est équilibrée. Chaque camp ayant ses atouts. Peu de régions à défendre et
une suprématie navale pour Athènes. Sparte : une capacité militaire importante mais plus de régions à défendre dont certaines fragiles.

Apparemment, c'est plus du tout le cas lors de la campagne au vu des critiques. Faut essayer.

_________________
C'est quand le moustique se pose sur tes testicules que tu comprends que la violence ne résout pas tout
---
Retraité du wargame


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 messages ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par Maël Soucaze et Elglobo © phpBB.fr