CR Pologne 1939 (scénario War in Europe)

Pour poster vos comptes rendu de partie....
Message
Auteur
Avatar du membre
Pyrrhos
Grognard
Grognard
Messages : 685
Enregistré le : dim. 28 sept. 2008 15:16
Localisation : Entre Mulhouse et Belfort...

CR Pologne 1939 (scénario War in Europe)

#1 Message non lu par Pyrrhos »

Ce scénario d’introduction aux règles tactiques de « War in Europe » est clairement un scénario à pratiquer en solitaire, tant la disproportion des forces et la relative paralysie des unités polonaises rend la partie à sens unique.
L’échelle est d’une trentaine de kilomètres par hexagone et d’une semaine par tour. Les unités sont des divisions pour la plupart, avec quelques brigades. L’objectif du scénario est la prise de Varsovie.

Concernant les règles, j’utilise l’option « Suprématie aérienne », qui donne des avantages supplémentaires en combat terrestre au camp disposant d’un rapport supérieur à 6 contre 1 en supériorité aérienne. D’autre part, j’utilise certaines modifications des règles :
  • l’empilement : j’adopte un système de points (9 au maximum à raison de deux points pour une division et 1 pour une brigade) plutôt que simplement la règle des 4 unités maximum.
  • les marches forcées : j’autorise une unité en marche forcée à entrer dans un hexagone en ZOC ennemie (mais pas à la traverser). [Ceci réduit quelque peu la paralysie des forces polonaises.]
    D’autre part, au lieu de déterminer si les marches forcées entraînent une attrition (1 chance sur 6 de voir l’unité réduite à son pion cadre) j’ai adopté un système calqué sur la version informatisée du jeu (Computer War in Europe) qui prévoit que toute unité faisant une marche forcée perd 30 % de son potentiel de combat et en récupère 20 % par tour. Une marche forcée réduit donc le potentiel de combat d’une unité d’1/4 arrondi à l’inférieur (calcul facile), l’unité retrouvant tout son potentiel au tour suivant.
Le module cyberboard est une création personnelle à partir d’un module que je ne trouvais pas très joli… 8-)


Le rapport des forces

L’avantage numérique allemand est important mais en apparence pas écrasant : une soixantaine de divisions contre une quarantaine coté polonais (plus une douzaines de brigades blindées et de cavalerie). Mais les différences de qualité rendent la situation sans espoir pour la Pologne :
  • • Les divisions d’infanterie d’active allemandes ont en moyenne un potentiel de combat supérieur de 50 % à celles de la Pologne.
  • • Un quart des divisions d’infanterie polonaises sont des unités de réserve à la valeur de combat très faible.
  • • La Wehrmacht dispose d’une élite d’une douzaine de divisions blindées et motorisées ayant un très haut potentiel de combat et lui offrant une capacité de manœuvre sans équivalent chez son adversaire : seul le camp allemand peut vraiment profiter de la phase de mouvement mécanisé, les unités blindés et montées polonaises constituant une force de trop faible valeur pour vraiment compter (elles sont d’ailleurs vouées pour la plupart à être rapidement détruites dans la bataille des frontières).
  • • Les divisions polonaises manquent de souplesse opérationnelle, faiblesse traduite par un potentiel de mouvement faible (4) qui les condamne à être aisément paralysées.
  • • L’espace aérien est totalement dominé par l’Allemagne qui aligne 20 points d’aviation contre 2.
Au total, la Wehrmacht dispose d’un potentiel de combat global de 432 contre 152 pour la Pologne, soit presque 3 contre 1, sa mobilité supérieure lui garantissant de pouvoir obtenir des ratios écrasant sur ses points d’attaque.

La disposition des forces :

Image

On remarquera la forte concentration allemande en Silésie (près de 25 divisions dont les trois quarts des forces blindées et mécanisées). L’armée polonaise est très dispersée compte tenu de ses moyens, ayant cherchée à défendre l’ensemble de son territoire. Les forces allemandes de Prusse orientale n’ont ainsi qu’un faible écran face à elles et au Sud les défenseurs de Cracovie risquent d’être rapidement débordés. Comme le disait le Grand Frédéric : « Wer alles defendieren will, defendiert gar nichts »…
Le socialisme, c'est lorsque la liberté arrive chez les gens les plus pauvres.” - Carlo Rosselli

Avatar du membre
Jirossil
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 2442
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 12:43

Re: CR Pologne 1939 (scénario War in Europe)

#2 Message non lu par Jirossil »

Oh! oh! Joli! Joli! :clapclap: :clapclap: :clapclap:

Tu vas poster la suite?

PS : je ne retrouve pas les drivers de mon scanner et il me manque un câble, raison pour laquelle je ne t'ai pas encore envoyé les tables que tu me demandais. :oops:
"Ce n'est pas le temps qui nous manque : c'est nous qui manquons au temps" Paul Claudel

Avatar du membre
Pyrrhos
Grognard
Grognard
Messages : 685
Enregistré le : dim. 28 sept. 2008 15:16
Localisation : Entre Mulhouse et Belfort...

Re: CR Pologne 1939 (scénario War in Europe)

#3 Message non lu par Pyrrhos »

Jirossil a écrit :Oh! oh! Joli! Joli! :clapclap: :clapclap: :clapclap:

Tu vas poster la suite?

PS : je ne retrouve pas les drivers de mon scanner et il me manque un câble, raison pour laquelle je ne t'ai pas encore envoyé les tables que tu me demandais. :oops:
Oui, la suite dès demain sans doute.
C'est une expérience intéressante, même s'il y a des petites choses qui me laissent sceptique. J'ai du mal à interpréter certains résultats des tables. Par exemple les résultats de retraite mutuelle, c'est très artificiel je trouve. Et puis les blindés ne souffrent pas vraiment dans les combats urbains, ce qui n'est pas gênant tant que l'opposition n'est pas tenace: mais dans le cas d'une défense de Varsovie par une dizaine de divisions polonaises assaillies exclusivement par des forces blindées et motorisées, je trouve cela limite... Pour les combats seul compte la valeur imprimée du pion: il n'y pas de prise en compte de la nature de l'unité (blindé/pas blindé), ce qui est un peu embêtant pour un jeu à cette échelle. Mais rien qui ne soit perfectible je pense: comme tu peux le voir, je teste des règles différentes (j'aime bien la petite variation apportée aux marches forcées).

Pour les scans..... et bien, pas de problème, j'attends ! 8-)
Le socialisme, c'est lorsque la liberté arrive chez les gens les plus pauvres.” - Carlo Rosselli

Avatar du membre
Jirossil
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 2442
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 12:43

Re: CR Pologne 1939 (scénario War in Europe)

#4 Message non lu par Jirossil »

Je crois effectivement, qu'il ne faut pas hésiter à adapter ce qui ne semble pas fonctionner : peut-être une approche de type Europa mais en plus simple pourrait fonctionner...
"Ce n'est pas le temps qui nous manque : c'est nous qui manquons au temps" Paul Claudel

Avatar du membre
lefmart
Gars à la pelle
Gars à la pelle
Messages : 3251
Enregistré le : lun. 29 sept. 2008 09:54
Localisation : Rochefort (17)

Re: CR Pologne 1939 (scénario War in Europe)

#5 Message non lu par lefmart »

Ben quoi, c'est simple Europa. 8-) 1/7ème de RE blindés donne un bonus AEC de +1. Le gros bonheur, c'est quand on a des bataillons blindés à demi AEC... :mrgreen:
Bon, je galège. Belle présentation du scénario et les explications donnent envie d'en voir plus. La suite !

Avatar du membre
Pyrrhos
Grognard
Grognard
Messages : 685
Enregistré le : dim. 28 sept. 2008 15:16
Localisation : Entre Mulhouse et Belfort...

Re: CR Pologne 1939 (scénario War in Europe)

#6 Message non lu par Pyrrhos »

Tour 1: L’attaque allemande

La phase aérienne est une formalité. L’aviation polonaise n’est pas engagée afin d’éviter un écrasement trop rapide et la Luftwaffe dispose de la suprématie aérienne : toutes ses attaques bénéficieront d’un bonus important.
La phase de mouvement initial permet aux forces allemandes d’entrer en Pologne et d’aller au contact de leurs adversaires sur tout le front. 3 brigades de cavalerie polonaises sont écrasées par Overrun (cercles rouges sur les cartes).

Situation avant les mouvements sur la moitié Nord de la carte :

Image

Et après les mouvements:

Image

Quant à la moitié Sud, avant les mouvements:

Image

et après les mouvements:

Image
Le socialisme, c'est lorsque la liberté arrive chez les gens les plus pauvres.” - Carlo Rosselli

Avatar du membre
Pyrrhos
Grognard
Grognard
Messages : 685
Enregistré le : dim. 28 sept. 2008 15:16
Localisation : Entre Mulhouse et Belfort...

Re: CR Pologne 1939 (scénario War in Europe)

#7 Message non lu par Pyrrhos »

Les points faibles sont légion dans le dispositif polonais et les forces allemandes peuvent lancer des attaques avec des ratios écrasants (souvent 12 contre 1 tous les bonus comptés). Au total une cinquantaine de divisions allemandes concentrent leur puissance offensive contre une dizaine de divisions polonaises et une poignée de brigades.

Les attaques sont représentées par des flèches rouges sur les cartes suivantes: elles désignent les unités attaquées.

Image

Image


Le bilan des premiers combats est sans appel : les unités polonaises attaquées sont écrasées. Les plus faibles (divisions de réserve, brigades) sont détruites et les autres réduites à leurs faces cadre.
Le socialisme, c'est lorsque la liberté arrive chez les gens les plus pauvres.” - Carlo Rosselli

Avatar du membre
Pyrrhos
Grognard
Grognard
Messages : 685
Enregistré le : dim. 28 sept. 2008 15:16
Localisation : Entre Mulhouse et Belfort...

Re: CR Pologne 1939 (scénario War in Europe)

#8 Message non lu par Pyrrhos »

La phase de mouvement mécanisé permet aux unités rapides allemandes d’exploiter les succès : plusieurs unités polonaises affaiblies sont détruites par Overrun et les forces allemandes s’enfoncent dans le territoire polonais. C’est surtout le cas dans le secteur de Lodz où, après avoir balayé les restes des forces polonaises, les panzers parviennent aux portes de Kutno, à 150 km de leurs bases de départ, menaçant de couper la retraite aux forces défendant le Nord-Ouest du territoire polonais. Pour des raisons logistiques l’exploitation reste modérée au Sud où Cracovie, bien que sans défense, n’est pas immédiatement occupée.

Image

Image
Le socialisme, c'est lorsque la liberté arrive chez les gens les plus pauvres.” - Carlo Rosselli

Avatar du membre
Pyrrhos
Grognard
Grognard
Messages : 685
Enregistré le : dim. 28 sept. 2008 15:16
Localisation : Entre Mulhouse et Belfort...

Re: CR Pologne 1939 (scénario War in Europe)

#9 Message non lu par Pyrrhos »

La réaction polonaise

La situation de l’armée polonaise est catastrophique :

Image

La ligne de front montre bien l’étendue de la pénétration allemande, particulièrement nette au centre. La défaite des forces polonaises dans le secteur de Lodz a ouvert à l’ennemi la route vers la capitale (cercle rose). Un groupe de 6 divisions et de 2 brigades est menacé d’être encerclé dans le secteur de Torun et Poznan (Nord-Ouest). Il faut donc procéder au retrait de ces forces tout en concentrant un maximum de moyen pour la défense de Varsovie.

Image

A marche forcée, 5 divisions abandonnent la défense du Nord-Ouest et font jonction avec le reste de l’armée dans le secteur de Kutno. Ces unités sont cependant très affaiblies par cette manœuvre : ces divisions ayant une valeur de combat de 4 la verront réduite à 2 pour le prochain tour.
Un écran de 9 divisions est rassemblé du côté de Lodz pour freiner l’assaut allemand en direction de la capitale. Malheureusement ces unités sont de valeur et de fraîcheur (effet des marches forcées) très inégales.
L’ensemble des forces polonaises convergent vers la capitale afin de resserrer un dispositif dont le trop grand relâchement a entraîné une terrible défaite. 11 divisions sont rassemblées autour de la capitale, qui bénéficie de l’abri de la Vistule face à la progression allemande depuis la Prusse orientale.
Deux groupes sont cependant condamnés à l’encerclement (cercles rouges) à l’Ouest de Cracovie (2 divisions) et à Poznan (1 division et 1 brigade). Ces unités fixeront quelques forces ennemies.
Le socialisme, c'est lorsque la liberté arrive chez les gens les plus pauvres.” - Carlo Rosselli

Avatar du membre
Pyrrhos
Grognard
Grognard
Messages : 685
Enregistré le : dim. 28 sept. 2008 15:16
Localisation : Entre Mulhouse et Belfort...

Re: CR Pologne 1939 (scénario War in Europe)

#10 Message non lu par Pyrrhos »

Bilan statistique du premier tour

L’armée polonaise vient de subir une défaite majeure et sans doute fatale. De nombreuses unités ont été détruites : 7 divisions d’infanterie (4 d’active et 3 de réserve), 7 brigades de cavalerie et une brigade blindée. Deux autres divisions d’infanterie sont réduites à leurs faces cadre (valeur de combat de 1 seulement au lieu de 4). Ces pertes représentent une valeur de combat de 36 soit 24 % du total polonais. Mais en prenant en compte l’effet des marches forcées, l’usure à l’issue de la première semaine de campagne peut être estimée à une valeur de combat de 50 soit 33 % : l’armée polonaise doit poursuivre le combat avec seulement les 2/3 de son potentiel de départ.
Côté allemand, les pertes sont faibles mais non négligeables (dans la perspective de la suite du conflit). 4 divisions d’infanterie ont été réduites à leur face cadre, soit une perte en valeur de combat de 20. C’est 4,6 % du potentiel global. A cela s’ajoute la perte d’un point d’aviation (5 % des forces aériennes).
Modifié en dernier par Pyrrhos le jeu. 13 nov. 2008 22:32, modifié 1 fois.
Le socialisme, c'est lorsque la liberté arrive chez les gens les plus pauvres.” - Carlo Rosselli

Répondre

Retourner vers « Compte rendu »