STRATEGIKON

100 % Wargame
graphique
Nous sommes actuellement le Dim 23 Sep 2018 06:22

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 112 messages ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant
Auteur Message
Message non luPublié: Mer 12 Sep 2018 11:53 
Pousse pions
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Jeu 30 Juil 2015 10:07
Message(s) : 179
Localisation : Lyon
27 décembre 1944 :


3ème impulse :

Le 78ème régiment de volksgrenadiers, aux effectifs amoindris, représente une cible facile pour les GI de la « Santa Fe » qui pourraient l'enfoncer et couper le ravito de Bastogne : soit je le renforce, soit je le retire. Je peux récupérer 2 steps en jouant la carte XLVII, et c'est ce que je choisis de faire, quitte à former un kessel renforcé dans Bastogne tant que je peux encore acheminer des renforts. Je renforce donc le 78ème régiment, et un régiment blindé de la Panzer Lehr qui lui est adjacent.

L'allié active le VIIIth Corps, sans grands changements. Un peu de répit.


4ème impulse :

J'ai dans ma main deux cartes LXVII, dont une avec la tactique Reinforce battle. Je juge ma position devant Wiltz trop vulnérable, je vais donc faire glisser la 3PG juste derrière ma première ligne avec une des cartes, en mesure de renforcer la défense en cas d'attaque alliée avec la deuxième carte. Puis la 246DI avance au sud de Liège. Enfin, deux DI de deuxième catégorie (la 326 et la 277) font mouvement vers St-Vith.

L'allié, lui, persiste à vouloir réduire la position occupée par mon pauvre 39ème régiment de volksgrenadiers : 8/1 avec de l'artillerie et des chars, il devrait y arriver...Ce n'est pas un combat vital pour moi, je ne dépense donc pas ma tactique Artillery car je réserve cette carte 1SSPzK pour des choses plus importantes. Cette fois, la logique est respectée : mes landsers sont écrasés par le nombre et l'artillerie ennemie, non sans avoir chèrement vendus leur peau (A1D4).


5ème impulse :

Avec la 3PG en réserve immédiate et la tactique Reinforce Battle à même de l'envoyer sur n'importe quel point chaud du front sud, je me sens plus tranquille. Je vais donc pouvoir enfin déclencher mon assaut sur Spa, et dépenser quelques cartes par la même occasion. J'active donc 1SSPzK, et j'en profite avant l'attaque pour repositionner quelques unités à la marge. Puis c'est l'assaut : 10/1, élite contre élite, utilisation des tactiques Assault Coordination et Infantry Infiltration (effet nul, mais dépense d'une carte). Le défenseur est Low Supply et n'a donc pas de soutien. Ca débute bien (D1), je décide de continuer jusqu'à 7 chits (large attack). La 2nd Arm m'occasionne des pertes, mais est écrasée par le nombre (A1D4). Je conquiers Spa et, comme prévu, gagne un dépôt de carburant. A la suite du combat, la 11Pz avance au contact d'une unité de la 84th ID, ma prochaine cible. J'ai maintenant 39PV, et la partie peut s'arrêter à la fin du tour suivant si j'en ai 41, ce qui représente 4 unités ennemies à détruire : difficile, mais pas impossible. Je tire mes cartes, et la 150PzBr tombe en panne sèche.

L'allié tire l'événement « Tank Battalion », qui lui permet lâchement de réduire le 26DI/78 Rgt que j'avais renforcé il y a peu, près de Bastogne : retour donc au problème du 3ème impulse, avec des solutions différentes à proposer.

Encore 7 cartes à dépenser avant de finir cette journée.


Image
Spa est prise ! Prochain punching-ball : un régiment de la 84th ID un peu plus à l'est. Au centre, le XVIIIth Airborne Corps a annihilé mon 39ème régiment de volksgrenadiers. Plus au sud, la 3PG est idéalement placée pour renforcer une position défensive, mais le 78ème régiment est à nouveau à la merci de la 35thID.


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Jeu 13 Sep 2018 12:45 
Pousse pions
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Jeu 30 Juil 2015 10:07
Message(s) : 179
Localisation : Lyon
27 décembre 1944



6ème impulse :


La 3PG est la seule unité à portée pour renforcer le 78ème, je n'ai donc guère le choix, car laisser une unité d'infanterie seule avec 2 en force et un seul step, c'est tenter le diable : le moindre Event malhereux (tank battalion...) peut la balayer. J'avance donc le 8ème régiment de panzergrenadiers aux côtés du 78ème en utilisant une carte lambda, car je veux conserver ma carte LXVII pour réagir en cas d'attaque américaine (« reinforce battle »).

En réponse, le VIIth Corps est activé, et la « Hell on wheels » repart à l'attaque ! Tout du moins le CCA, qui se lance seul à l'assaut de Manhay avec de l'appui aérien. Je n'ai rien pour aider Peiper, va-t-il tenir le choc ? Oui : ses équipages gardent leur sang-froid et ajustent les Sherman, brisant leur fol élan (A1D1, la perte défensive est encaissée par Manhay). Voilà qui devrait les calmer pour un moment. Plus au nord, un régiment d'infanterie avance au contact du 2ème régiment de la Leibstandarte, en position défensive dans la forêt. Cela libère le 2nd Arm/CCB d'une tâche défensive essentielle et lui permettra d'attaquer Manhay à son tour. Décidément, le temps presse.



7ème impulse :


Epuisons notre main le plus vite possible : j'active le 2SSPzK et attaque ce 334ème régiment d'infanterie avec de nombreux soutiens (artillerie, génie, coordination : 3 cartes !). Je suis à 5/1. L'assaut commence bien (A-1/D1) du fait de la pénurie de munitions, et je décide d'enfoncer le clou en tirant tous les pions (9 en tout). C'est un massacre (D9), la prise de flanc est merveilleusement exécutée et le poids du nombre fait le reste. J'avance au contact d'un régiment de la 1st ID retranché et encerclé. Je ne suis plus qu'à 3 unités détruites d'abréger la partie ! A condition de conserver Manhay, bien sûr. Et Bastogne.


Image
...et tant que je n'obtiens pas le silence, on ne rentre pas en classe !


L'allié bombarde et mitraille mes routes, et envoie OKW à la défausse. Je n'ai plus qu'une carte à jouer.



8ème impulse :


Voilà, il me reste la fameuse carte LXVII Korps, qui permettait également de jouer la tactique « reinforce battle » et, ainsi, de réagir efficacement en défense. Cela veut dire qu'une fois jouée, l'ultime impulse allié lui permettrait d'effectuer une attaque dévastatrice vers Bastogne, d'autant que les « grosses » cartes alliées n'ont pas encore été jouées. Mais il faut bien en passer par là ! Je positionne donc mon 29ème régiment blindé afin de recréer une ligne de ravitaillement sur Houffalize, tandis que mes panzergrenadiers creusent des tranchées ou se rapprochent des points chauds.
Puis c'est le moment de tirer l'ultime carte alliée : 4th ID et 10th Arm, soit le secteur de Bastogne...mais ensuite, je sors sans doute les 3 seules Action cards du paquet à vocation non offensive, et l'allié reste étrangement apathique. Parfait !

La victoire tactique est maintenant à portée de main, même s'il faut surveiller Manhay et Bastogne, et je suis fermement décidé à l'arracher prématurément dès le lendemain, 28 septembre 1944.


Image
Au nord, la réduction de la poche se poursuit avec succès. Prochaine cible : un régiment de la Big Red One retranché dans la forêt. Au centre, Manhay tient toujours et différentes unités s'en rapprochent pour renforcer la défense. Au sud, la 3PG est maintenant complètement engagée en première ligne pour défendre et conserver la ligne de ravitaillement. D'autres unités arrivent pour constituer une réserve défensive.


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Dim 16 Sep 2018 11:02 
Pousse pions
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Jeu 30 Juil 2015 10:07
Message(s) : 179
Localisation : Lyon
28 décembre 1944 :


Je suis à 2PV de la victoire tactique ce jour, avec arrêt prématuré de la partie. Comme les objectifs géographiques sont inaccessibles, il me faut détruire 3 unités alliées supplémentaires pour y parvenir. Elles sont toutes désignées : ce sont les unités Out of Supply enfermées dans la magnifique poche Elsenborn - Trois Ponts – Vielsalm – St Vith. Je vais donc continuer la réduction de la poche avec les forces disparates dont je dispose, avec en fer de lance la 11Pz, tout en me gardant des contre-attaques ennemies.

La phase administrative m'est défavorable puisque, encore une fois, la suprématie aérienne pèse de tout son poids et m'allège de ma carte principale (1SSPzK) tout en donnant l'initiative à l'adversaire.

Que va-t-il en faire ? Il active ce bon vieux VIIIth Corps, puis tire 3 cartes Offensive...Bigre.


Image
ça sent la poudre

Image
grosse poussée pour casser mon front Sud


Son axe d'attaque principal se situe au sud de Clervaux, où il tente à nouveau de couper mes lignes de ravitaillement. Il attaque la 352ID, composée de troupes inexpérimentées, avec des moyens très importants : 9 formations, des blindés et de l'artillerie, à 5/1. J'hésite entre l'envoi de troupes supplémentaires en première ligne (Reinforce battle) et un barrage d'artillerie, et j'opte pour les renforts car l'artillerie pourra me servir ailleurs : deux régiments d'infanterie se jettent donc dans la mêlée, réduisant le rapport de forces à 2/1. L'artillerie frappe durement mes défenses, mais les bois s'avèrent un rempart efficace, puis les bleus de la 11th Arm font tout capoter par leur inexpérience et enlisent l'attaque (A2D1). J'ai eu chaud.
Puis c'est au tour de la 9th Arm et de la 26th ID d'attaquer frontalement des tranchées tenues par les paras de la 5FJ, toujours avec de l'artillerie. Cette position est encore plus importante à tenir, j'effectue donc un barrage d'artillerie sur les Américains. Je n'en avais pas besoin : bien retranchés, nombreux et soutenus par des troupes proches, mes paras tirent les GI comme à l'exercice (A3).

L'offensive alliée sur mon front sud s'arrête donc momentanément, avec de lourdes pertes côté américain car je disposais de réserves capables de tenir la ligne. Mais cela a épuisé mes capacités logistiques : je n'ai plus que 3 cartes pour commencer mon premier impulse de la journée.



2ème impulse :

Pas beaucoup de choix avec 3 cartes seulement : je joue LXXXV Korps pour retrancher mes troupes sur le front sud. Je recomplète ensuite ma main et tire mes principaux corps blindés. Je serai donc en mesure de continuer la réduction de la poche au prochain impulse, si l'allié n'est pas trop agressif maintenant.
Il l'est, justement : la 9th ID attaque frontalement la Führer Grenadier afin de couper Vielsalm de ses arrières, avec le concours d'un régiment de la 82nd Ab et d'un bataillon de chars. Je jette dans la bataille mes unités de réserve immédiate (un régiment blindé de la 116Pz et ce qui reste de la 560DI), voilà qui devrait les calmer, avec un rapport de forces qui passe à 1 contre 2. Finalement, le terrain ne m'est pas favorable et les pertes sont partagées (A1D1), alors que je m'attendais à une déroute adverse.



3ème impulse :

J'ai le choix entre tenter une attaque avec des éléments de la Panzer Lehr à l'ouest d'Elsenborn pour détruire une unité, ou utiliser cette même carte pour re-compléter des unités dans Bastogne. Je choisis la prudence, et achemine 2 steps dans Bastogne et alentours.
L'ennemi fait de même en acheminant des troupes fraîches au sein du XVIII Airborne Corps.


4ème impulse :
C'est le moment de faire un sort au régiment de la 1st ID isolé près d'Elsenborn. J'active 2SSPzK pour l'attaque et utilise Reinforce Battle et Assault Coordination pour assurer mon succès et utiliser des cartes. L'attaque se déroule à 6/1 et les GI n'ont à mon avis aucune chance. L'assaut initial ne donne rien car les fantassins d'élite montrent toute leur compétence, j'appuie donc à fond comme j'ai décidé de le faire désormais contre des unités non soutenues. Ca fait quand même 11 chits...et ça marche, essentiellement parce que l'Américain manque de munitions (D6). Une autre unité éliminée, plus que 2 pour terminer la partie. Je complète ma main et tire Manteuffel, mais la 10SSPz est en passe de manquer de fuel et j'en ai besoin pour tenter de détruire ces fameuses unités, j'utilise donc le dépôt de fuel que j'ai trouvé à Spa.

En réponse, mon adversaire en carton ravitaille par air la position à l'est de Vielsalm. Ces unités sont donc à nouveau susceptibles de participer à un assaut sur Vielsalm, position fragile.


Image
La poche où tout se joue. Avant...

Image
...après ! Plus que 2 unités à détruire.


5ème impulse :

Il s'agit d'optimiser mon jeu pour détruire ces deux dernières unités. Je sais que j'ai encore LIII Korps dans ma pioche : je pourrai donc, en dernier recours, tenter un assaut frontal au sud sur la pile Dispersed (et uniquement composée d'unités avec un seul step) pour obtenir au moins une perte à la fin de la journée. J'ai par ailleurs Manteuffel, pour activer de la 5Armee, et des cartes OKW pour taper au nord, mais je n'ai plus de tactique « Reinforce battle » pour terminer un encerclement, or les unités dans la poche peuvent encore échanger un peu de terrain contre des pertes si je ne fais pas attention. Finalement, j'utilise Manteuffel pour activer mon bon vieux XLVII PzK (un peu riche, mais bon), ce qui va me permettre d'encercler la position la plus à l'est de la poche avec un régiment de la Panzer Lehr qui traînait par là et d'attaquer enfin avec la 9Pz, qui est restée l'arme au pied jusque là. Je soutiens avec de l'artillerie et utilise une tactique Assault Coordination (tant pis, je claque la carte 10SSPz pour ce faire), histoire d'impliquer une force hétéroclite qui était adjacente et qui comprend en particulier un régiment d'élite de la 116Pz. Ça attaque à 3/1, et ça peut ête fructueux.

Image
La 9Pz entre en action.

Une fois encore, pas de résultats particuliers au début, donc je m'engage à fond (12 chits). C'est un bain de sang, mes troupes attaquent sans souci des pertes et les gars de la « Old Hickory » se battent comme des lions mais sont écrasés sous le nombre (A5D6!!!). Le XLVII PzK vient de me donner ma victoire tactique ! Comme je ne veux pas me disperser afin de conserver les ZOC protégeant St-Vith, j'encaisse mes 4 steps de pertes. Maintenant, il s'agit juste de tenir un ou deux impulses en serrant les dents.

Image
Bloody Ardennes

Image
J'y suis presque !!!

L'allié encercle Peiper dans Manhay, mais n'a pour l'instant pas la volonté de contre-attaquer.


6ème impulse :

Voilà, je n'ai plus qu'à réduire au maximum le nombre d'impulses tout en préservant mes positions défensives. En attaquant quelque part, je peux dépenser 4 cartes et il ne m'en reste que 5. Il reste donc deux impulses. Mes deux positions les plus fragiles sont Manhay et Vielsalm. Je ne peux rien faire de plus pour Vielsalm, mais je peux acheminer une unité à proximité de Manhay afin de lui faire bénéficier de « Defender adjacent » en cas de combat. C'est le 1SS/2 Rgt qui s'y colle. Plus que 2 impulses alliés, donc...

L'allié ravitaille les derniers défenseurs de la poche et mitraille mes routes, envoyant LIII Korps à la défausse. Pour une dernière contre-attaque massive ?


7ème impulse :

J'espère que c'est mon dernier impulse de la bataille. J'active OKW et lance mes blindés dans un assaut futile contre Stavelot : 7/1 avec de l'artillerie et du génie pour un dernier feu d'artifice. Maintenant que ce régiment est ravitaillé, il peut tirer une carte tactique et tire...21st Army Group ! C'est la carte la plus dangereuse pour moi si elle avait été tirée en tant que Command Card, c'est donc avec une grande satisfaction que je la vois dépensée pour soutenir ce régiment isolé...Je tire mes deux chits mini (D1) et m'arrête là.

Et maintenant, roulement de tambours, peut-être le dernier impulse allié ! Va-t-il tenter une contre-attaque en force ? Las : il active la 4th Arm et la 26th ID qui, étrillées par les offensives précédentes, n'ont pas la force de donner un dernier coup de collier.

VICTOIRE ! tactique...


Image
YOU WON / Fumer provoque des cancers

Image
La carte au soir du 28 décembre 1944.


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Dim 16 Sep 2018 14:27 
Market Domi (Modérateur)
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 23 Août 2008 11:43
Message(s) : 7421
Membre d'Honneur (1) Médaille Frog of War (1) Médaille des 10 ans (2) Ordre des Anciens 2001 (1) Médaille des 1000 messages (3) Médaille des comptes rendus (1) Grande croix de la courtoisie (1)
Médaille du samaritain (1) Traducteur (1) Médaille du monster game (1) Médaille de cyberboard (1) Médaille du photographe (2) Rencontres de l'AOBA / RLP (1) Rencontres Lyonnaises (2)
Soldat du 4° zouave (1) 13° stratège (1) Médaille Advanced squad leader (1) Médaille OCS (1)
merci pour ce CR endiablé !
je remarque que dans la situation finale , l'allemand a laissé beaucoup de poche derrière lui.
Notamment celle de Vielsalm, et ce pas pour avancer plus loin car la ligne Bastogne -Manhay- Est de Liège c'est pas fou fou.

maintenant, le choix de frapper au "fort" du dispositif allié c'était couil... :shock:

sinon, le jeu se termine obligatoirement le 28 décembre ou on peut aller plus loin ?

_________________
partie par correspondance : Holland '44 (GMT) via VASSAL


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Dim 16 Sep 2018 14:44 
Pousse pions
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Mar 19 Nov 2013 13:44
Message(s) : 414
Localisation : Courbevoie
Bravo ! magnifique CR :clap: !...

Ca m'a donné envie de m'y remettre. Le mode solo allemand ne m'avait pas tenté, mais je vais essayer le mode solo du côté de l'Anglais pour voir, je suis en train de lire ces règles spécifiques pour m'y mettre. En tout cas c'est vraiment un super jeu !

_________________
"...le tombeau des héros est le cœur des vivants..." André Malraux

Top 7 wargames : Combat Commander; Hannibal Rome vs Carthage; Warriors of God; Andean Abyss; Paths of Glory; Ambush; Enemy action Ardennes


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Dim 16 Sep 2018 21:26 
Pousse pions
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Jeu 30 Juil 2015 10:07
Message(s) : 179
Localisation : Lyon
domi a écrit:
merci pour ce CR endiablé !
je remarque que dans la situation finale , l'allemand a laissé beaucoup de poche derrière lui.
Notamment celle de Vielsalm, et ce pas pour avancer plus loin car la ligne Bastogne -Manhay- Est de Liège c'est pas fou fou.

maintenant, le choix de frapper au "fort" du dispositif allié c'était couil... :shock:

sinon, le jeu se termine obligatoirement le 28 décembre ou on peut aller plus loin ?


Pfff, ben oui je sais bien. Mais j'ai occasionné pas mal de pertes, d'où la victoire tactique. Je suis plutôt content, je trouve que je ne m'en suis pas trop mal sorti en choisissant le nord. Le jeu s'arrête le 29 décembre, à moins que la défaite ne te rattrape ou que tu n'empoches une victoire prématurée, ici la victoire tactique.


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Dim 16 Sep 2018 21:28 
Pousse pions
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Jeu 30 Juil 2015 10:07
Message(s) : 179
Localisation : Lyon
Logan a écrit:
Bravo ! magnifique CR :clap: !...

Ca m'a donné envie de m'y remettre. Le mode solo allemand ne m'avait pas tenté, mais je vais essayer le mode solo du côté de l'Anglais pour voir, je suis en train de lire ces règles spécifiques pour m'y mettre. En tout cas c'est vraiment un super jeu !


Merci ! Si ça donne envie d'y jouer ou rejouer, c'est le principal. J'essaierai volontiers le côté allié un peu plus tard, je suis curieux de voir l'intelligence "offensive" du système.


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Dim 16 Sep 2018 21:38 
Pousse pions

Inscrit(e) le : Ven 23 Juil 2010 15:57
Message(s) : 143
Localisation : Montbizot (72)
Ordre des anciens 2003 (1) Médaille du plateau (1) Convention Big Red One (1)
Merci pour ce superbe CR. Moi, cela me fait regretter de l'avoir vendu faute de temps :mrgreen:
:clap:
Pinpin 72


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Dim 16 Sep 2018 22:18 
Pousse pions
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Jeu 30 Juil 2015 10:07
Message(s) : 179
Localisation : Lyon
Pour finir, quelques commentaires :


- je n'ai pas réussi à obtenir la victoire opérationnelle ou décisive, j'ai donc échoué (c'est le moustachu qui ne va pas être content). Indubitablement, obtenir plus que la victoire tactique nécessite le franchissement de la Meuse, et j'en étais relativement loin. Cependant, le lecteur attentif sait que je suis souvent passé pas loin du tout d'une défaite cuisante, je suis donc plutôt satisfait de mon résultat en tant que première campagne German solo. Durant le CR, je n'avais jamais plus d'un impulse d'avance dans ma partie, j'étais donc bien incapable de prédire ce qui allait se passer et j'ai fait avec ma cogitation du moment et ma planification pour orienter mes choix ;

- la planification, justement : certains trouveront l'exercice laborieux (ils ont raison), mais c'est un vrai plaisir de s'appuyer sur ses plans quand on explore un jeu pour la première fois. Rien ne vaut évidemment l'épreuve du terrain, et c'est justement très intéressant de voir à quel point certaines analyses au stade de la planification permettent d'avancer et de développer une stratégie avec plus d'assurance, et à quel point aussi le wargaming met en défaut d'autres analyses. Cela renforce ma conviction que le hobby en tant que "serious game" est un formidable (indispensable ?) complément à la planification opérative ou stratégique, alors que la partie wargame, en tout cas à mon époque (pas si lointaine), est absolument embryonnaire, expédiée et souvent même une faute contre l'esprit (il ne manquerait plus que ça : remettre en cause les 200 diapos qu'on vient de se cogner) dans les vraies planifications militaires, souvent faites dans l'urgence. Pour ceux qui sont encore dans la place, continuez à essayer de convaincre ;

- le choix de passer au nord n'était après tout pas si farfelu et a donné lieu à un bel encerclement. J'ai quand même détruit 26 régiments ennemis (au prix de 7 régiments), soit 2 gros corps d'armée, la victoire tactique n'est donc pas usurpée même si le cours de la guerre n'est pas changé. Si je rejoue la German solo, je tenterai sans doute au centre évidemment, pour voir. Mais, historiquement, l'Allemand pouvait-il vraiment faire mieux qu'une victoire tactique ?

- l'adversaire en carton : je l'ai trouvé plutôt performant et imprévisible. Certes, ses contre-attaques n'ont pas été brillantes, mais j'avais bien fortifié mes lignes de défense, avec des réserves prêtes à être engagées (et elles le furent). Franchement, si j'avais joué la stratégie historique, je me demande bien comment j'aurais pu tenir aussi efficacement face aux coups de boutoir de Patton. L'impact de l'aviation est très bien rendu je trouve, c'est une vraie épine dans le pied, sans tout empêcher. Je suis partiellement passé sur la défensive dès le 26 décembre, et c'était tant mieux ;

- les considérations tactiques : comme tout card-driven, le jeu de cartes est à approfondir, et j'ai été franchement léger avec ça au début. J'ai été puni, et j'ai dû organiser par la suite mes notes afin de mieux prévoir les cartes sur lesquelles on peut compter. Le système de combat ensuite : franchement, il est génial, et le dosage de l'effort offensif est délicat. Attaquer une position ravitaillée et non encerclée n'est jamais une partie de plaisir, et donne lieu à des surprises très désagréables. La clé, c'est l'encerclement-destruction pour priver la cible de ses appuis. Ce n'est pas toujours possible, et là il faut être prêt à brûler ses effectifs. Enfin, l'aspect "fog of war" : il faut s'y habituer, mais c'est un des aspects les plus séduisants du système que de ne jamais pouvoir considérer les renseignements sur l'ennemi comme 100% fiables ;

- je suis très curieux quand même de voir comment le système joue l'Allemand. Le truc a l'air retaillé, j'ai hâte de voir ça ;

- enfin, que l'on m'excuse pour l'humour un peu relou dans les commentaires accompagnant les vignettes, mais je me suis vite rendu compte au fil de l'eau que j'étais gêné aux entournures avec toutes ses photos "panzerfolklor". Du coup, j'ai adopté un ton volontairement décalé ;

- j'espère avoir donné aux éventuels lecteurs l'envie d'essayer ce système très original. Pour moi en tout cas, vivement Kharkov !


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Dim 16 Sep 2018 22:28 
Pousse pions
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Jeu 30 Juil 2015 10:07
Message(s) : 179
Localisation : Lyon
Et sinon, hé ben Domi, il a fait rien qu'à me dire que j'avançais lentement ! :pleurer:


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 112 messages ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par Maël Soucaze et Elglobo © phpBB.fr