STRATEGIKON

100 % Wargame
graphique
Nous sommes actuellement le Lun 1 Juin 2020 23:45

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 33 messages ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: Role-Playing dans le wargame
Message non luPublié: Ven 28 Fév 2020 13:48 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Ven 17 Mars 2017 08:22
Message(s) : 1207
Bonjour à tous,

Je repose ici une question que j'avais posté sur le forum wargames de Tric-Trac il y a quelques années maintenant.

"Est-ce que vous, habitués du forum et pro du wargame, jouez vous avec un côté RP à vos jeux ?

Par RP (role-play) j'entends imaginez vous des soldats qui sont au front, dans la boue, qui s'entretue, en rang serré (pour les jeux napoléoniens), etc ?... Car c'est peut être à cause d'un manque d'expérience de ma part ou même un manque d'imagination mais je ne vois en général que des pions en cartons. J'ai vraiment du mal à m'imaginer des scènes réalistes etc...

Quel est votre point de vue la dessus ?"

Alors ? Essayez vous de sauvegarder vos soldats pour épargner des vies ? Ou finalement il ne s'agit que de bout de cartons qui ne sont là que pour répondre à une pratique ludique de la guerre, sans réflexion sur la conséquence de ses actes ?

Vous avez 4 heures :prof1:


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Ven 28 Fév 2020 14:04 
Critical hit
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 21:24
Message(s) : 3546
Localisation : Talence (33)
Ordre des anciens 2004 (1) Médaille des petits posteurs (1) Organisateur de conventions (1) Médaille du photographe (1) Rencontres bordelaises (1) Médaille des blindés de Saumur (1) Médaille de l'Ecole de Guerre (1)
OPJH (1)
En figurines il m'arrive d'arbitrer/jouer des parties scénarisées et je peux t'assurer qu'il y a beaucoup de roleplay.

_________________
Great War Commander & Great War Commander: BEF dispos en VF
SAIGON 75 VF en précommande
OPJH 2020


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Ven 28 Fév 2020 14:05 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Ven 17 Mars 2017 08:22
Message(s) : 1207
J'imagine en effet très bien que le RP soit beaucoup plus courant dans le wargame avec figurines Mais je pensais plutôt au wargame papier


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Ven 28 Fév 2020 14:27 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Lun 4 Mars 2013 13:56
Message(s) : 452
Pour moi, ça se fait naturellement d'imaginer des vrais soldats et de ne pas les considérer comme des bouts de cartons. Surtout lors de situations atypiques (combat gagné à un contre dix, par exemple) ou lors de moments "héroïques" (comme des grandes charges de cavalerie). Après, ça dépend de l'échelle : un wargame sur Rorke's Drift me mettra plus dans l'ambiance role-play que Empire of the Sun.
Parfois aussi lorsque survient des situations qui semblent improbables, j'essaie de les imaginer dans la réalité.
Et ça fait mal aussi de perdre des unités "prestigieuses" ou des chefs (j'ai perdu Hood dans une charge en jouant un scénario de None but Heroes de MMP).


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Ven 28 Fév 2020 14:36 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 07:11
Message(s) : 1459
Ordre des anciens 2003 (1) Médaille des comptes rendus (1) Médaille des petits posteurs (1) Graphiste (1) Organisateur de conventions (1) Médaille de Crespin (1) Médaille aérienne (1)
Petit plaisantin (1)
c'est un truc que j'adore faire.
j'aime dessiner des pions et les faire évoluer dans le jeu avec une petite house rule.
Ici pour RUSSIAN CAMPAIGN

Image

Image

Image

Image

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Ven 28 Fév 2020 14:40 
Vieille barbe
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 12:43
Message(s) : 2141
Officier de Strategikon (2) Ordre des anciens 2004 (1) Médaille des 1000 messages (1) Concepteur de jeu (1) Historien (1) Médaille des scribouillards (1) Médaille de bibliothècaire (1)
Médaille GBOH (1) Médaille de l'antiquité (1)
Oui, tout dépend des jeux, des conflits et des échelles. Et on peut très bien se projeter de manière différente : du sub-tactique à l'opérationnel, l'échelle humaine du simple soldat fait encore sens (on s'attache particulièrement à ses personnages quand un pion = un homme ;; cry Havoc, Sniper, Ambush...) ; au niveau stratégique ou grand-stratégique, le fauteuil du dirigeant l'emporte. Je me rappelle de parties de WiF où nous interprétions nos rôles historiques lors des phases d'échanges au sommet. :)

Sinon, j'ai aussi mis en place des séquences de JdR lors d'un campagne épique de Saxe 1806 avec le vol de l'aigle où les joueurs interprétaient leur rôle de général/maréchal tandis que j'interprétais les PNJ. Je me rappelle notamment une séquence dantesque où ils devaient faire parler un soldat ennemi capturé par une patrouille. :mrgreen:

Petit rappel historique pour les plus jeunes, sinon : le monde du wargame a pour bonne partie techniquement engendré celui du jeu de rôles. Gygax (l'inventeur - avec Dave Arneson - du jeu de rôle stricto sensu) avait d'abord créé une règle pour figurines, Chainmail, dont les principes sont à l'origine des règles de D&D.

_________________
"Ce n'est pas le temps qui nous manque : c'est nous qui manquons au temps" Paul Claudel


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Ven 28 Fév 2020 14:56 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Ven 17 Mars 2017 08:22
Message(s) : 1207
colonel ziberman a écrit:
c'est un truc que j'adore faire.
j'aime dessiner des pions et les faire évoluer dans le jeu avec une petite house rule.
Ici pour RUSSIAN CAMPAIGN

Image

Image

Image

Image


Wow c'est impressionnant et très agréable à voir :clap: Par contre je ne comprends pas comment tu arrives à lier un personnage à un jeu avec une telle échelle. Enfin si on parle bien du même Russian Campaign (d'Avalon Hill). La table soviétique fait peur, peu de chances de s'en sortir vivant entre les comabts et le régime politique :rules:

Le RP est évidemment plus simple avec des jeux tactiques, voire sub-tactiques. La petite review de Combat! (Compass) qui avait été traduite par un membre du forum le montrait bien. On se sentait vraiment engagé dans la survie de notre groupe de combat.

Jirossil a écrit:
Petit rappel historique pour les plus jeunes, sinon : le monde du wargame a pour bonne partie techniquement engendré celui du jeu de rôles. Gygax (l'inventeur - avec Dave Arneson - du jeu de rôle stricto sensu) avait d'abord créé une règle pour figurines, Chainmail, dont les principes sont à l'origine des règles de D&D.


J'avais en effet découvert ça dans un livre de la BU, Jeux de rôle : les forges de la fiction d'Olivier Caïra


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Ven 28 Fév 2020 15:12 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 07:11
Message(s) : 1459
Ordre des anciens 2003 (1) Médaille des comptes rendus (1) Médaille des petits posteurs (1) Graphiste (1) Organisateur de conventions (1) Médaille de Crespin (1) Médaille aérienne (1)
Petit plaisantin (1)
Zorngottes a écrit:
Wow c'est impressionnant et très agréable à voir :clap: Par contre je ne comprends pas comment tu arrives à lier un personnage à un jeu avec une telle échelle. Enfin si on parle bien du même Russian Campaign (d'Avalon Hill). La table soviétique fait peur, peu de chances de s'en sortir vivant entre les comabts et le régime politique :rules:


tu empiles le personnage avec une unité, dès que cette unité combat tu appliques le résultat au personnage.
la table de combat donne une couleur et ensuite tu tires le destin.
Effectivement le soldat soviétique a peu de chances de vivre s'il subit une attaque allemande en 1941 par contre en 43 il peut faire carrière.

L'astuce est que si tu es attaqué à 4/1 tu vas chercher ton destin à 1/4. A 2/1 tu cherches à 1/2 ... avec un dé inversé. Tu inverses le rapport et le dé en défenseur et tu gardes le rapport et le dé en attaquant.
Image
Exemple : en 1941 Yuri pend une attaque à 4/1. L'allemand tire 4 au dé6 ce qui donne D1.
Yuri tire son destin sur la table 1/4, au résultat 3 (à l'arrière du dé6 pour 4 il y a 3).
Cela donne la couleur ROUGE. Tu n'as plus qu'à tirer 1 dé6 sur la couleur ROUGE et le tour est joué. Effectivement Yuri a 1 chance sur 3 de mourir et 1 chance sur 6 de devoir faire une mission suicide.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Ven 28 Fév 2020 15:39 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Ven 17 Mars 2017 08:22
Message(s) : 1207
colonel ziberman a écrit:
tu empiles le personnage avec une unité, dès que cette unité combat tu appliques le résultat au personnage.
la table de combat donne une couleur et ensuite tu tires le destin.
Effectivement le soldat soviétique a peu de chances de vivre s'il subit une attaque allemande en 1941 par contre en 43 il peut faire carrière.

L'astuce est que si tu es attaqué à 4/1 tu vas chercher ton destin à 1/4. A 2/1 tu cherches à 1/2 ... avec un dé inversé. Tu inverses le rapport et le dé en défenseur et tu gardes le rapport et le dé en attaquant.
Image
Exemple : en 1941 Yuri pend une attaque à 4/1. L'allemand tire 4 au dé6 ce qui donne D1.
Yuri tire son destin sur la table 1/4, au résultat 3 (à l'arrière du dé6 pour 4 il y a 3).
Cela donne la couleur ROUGE. Tu n'as plus qu'à tirer 1 dé6 sur la couleur ROUGE et le tour est joué. Effectivement Yuri a 1 chance sur 3 de mourir et 1 chance sur 6 de devoir faire une mission suicide.


Très intéressant tout ça ! :) Tu utilises un système similaire sur d'autres jeux ?


Haut
 Profil  
 
Message non luPublié: Ven 28 Fév 2020 15:41 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Lun 4 Mars 2013 13:56
Message(s) : 452
Dans ce fil de discussion sur Combat! de Compass, on peut trouver cette traduction d'un la traduction de ce post de BGG :

Citer:
Citer:
Il s’agit moins d’une critique que d’une impression initiale après avoir joué le scénario d’introduction n°1 une fois et demi. Toutefois, puisque nous n’avons pas eu beaucoup de retours écrits sur ce jeu, et puisque des personnes viennent sur cette page pour en trouver, autant partager mes impressions.

Permettez-moi d’expliquer ce qui vient de se produire : le soldat Miller s’abrite derrière un arbre situé quelque part dans le bocage normand. Il a déjà subit une blessure importante, son moral est en chute libre. Un autre tir survient de la part d’un soldat allemand positionné quelques mètres plus loin. Miller effectue un test de moral alors que les balles sifflent et frappent le sol. Ce nouveau tir le secoue, son moral se dégrade. Puis un autre tir de la part d’un autre soldat allemand. Un résultat naturel de 0 au dé, un bon tir, peut-être à la gorge ou à la tête. Le soldat Miller pioche une autre mauvaise blessure et s’effondre.

Juste comme ça, un jeune homme se vide de son sang, seul au milieu du bocage, terrifié et gémissant. Le soldat allemand qui vient de l’abattre devient plus audacieux avec ce tir parfait et l’élimination qui en a résulté.

Pendant ce temps le caporal Thomas s’est activé à travers la haie située au Nord. A court de munition et au détriment de sa propre sécurité, le caporal vient tout juste de charger et tuer en mêlée deux hommes en autant de tours. Tout près un autre fusilier, le soldat Maloney, lui même sur le point de perdre tout son sang en agonisant, se traine lentement vers le couvert d’une haie toute proche.

Nous autres joueurs esseulés vivons une époque formidable. Il y a une profusion de jeux comme celui-ci. J’entends, de jeux en solitaire solidement conçus pour générer une narration imagée, parfois au dépend d’autres aspects de jouabilité. Tout l’intérêt de cette niche particulière est l’évasion historique - Je peux laisser ma vie et mon époque derrière moi pour vivre des expériences et des moments historiques incroyables d’individus imaginaires. Ces jeux deviennent extrêmement personnels et humains, et Combat! est peut-être le plus humain de tous.

Les unités dans Combat! sont des individus. Ils sont définis mécaniquement par leur habilité avec des armes […] et leur moral. Le système de moral est particulièrement robuste, avec la prise en compte de l’état émotionnel de chaque combattant. Il ne s’agit pas ici d’un groupe de combat comprenant une dizaine d’hommes paniquant à l’unisson avant de disparaître du plateau de jeu ; il s’agit du soldat Miller faisant dans son froc dans les bois alors qu’il se vide de son sang. Son corps demeure sur le plateau après qu’il soit décédé. Vous pouvez même interagir avec. En jouant vous commencez à voir des histoires, non pas d’Histoire ou de politique ou d’actions militaires, mais plutôt d’hommes ordinaires. De jeunes hommes - des enfants - assassinés par la folie des hommes. Bien sûr ce ne sont que des bouts de carton. Ce n’est pas réel. Mais vous pouvez commencer à avoir l’impression que ça l’est. Vous pouvez commencer à ressentir le poids grandissant des actions qui se déroulent sous vos yeux. Parce que même si le soldat Miller n’a jamais existé, je sais qu’un autre jeune homme a surement existé, et que ce dernier s’est vidé de son sang sous cet arbre.

Combat! est le premier jeu qui m’a forcé à faire une pause. La mort du soldat Miller m’a touché d’une façon étrange. La cruauté de la troupe allemande qui part le meurtre se sent pousser des ailes. Le caporal Thomas tuant des hommes de ses mains nues. Cela me pousse à réfléchir au genre de passe-temps auquel je m’intéresse.

Ce jeu est diablement bon.


Là, on est dans l'ambiance role-playng.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 33 messages ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4  Suivant

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par Maël Soucaze et Elglobo © phpBB.fr