"A world at war" : deuxième (petit) pas

Règles du forum
:!: ATTENTION :!:
Toute discussion concernant strictement Advanced Squad Leader (ASL), Advanced Tobruk System (ATS), World In Flames (WIF) ou Operational Combat Series (OCS) doit se faire dans leur forum qui leur respectif.
Idem pour Lock N Load, mais dans la période Après 1945
Message
Auteur
grisouille
Pousse pions
Pousse pions
Messages : 43
Enregistré le : mer. 10 sept. 2014 07:35

"A world at war" : deuxième (petit) pas

#1 Message non lu par grisouille »

Ce sujet fait suite à http://www.strategikon.info/phpBB3/view ... 13&t=29058.

Pour mémoire, ces sujets ne cherchent ni à décrire précisément les règles, ni à proposer des stratégies gagnantes (je n’ai pas cette prétention), mais plutôt à illustrer les mécanismes de ce jeu à travers des exemples.

Après la présentation de la gestion de l’aspect naval dans AWAW, voici un nouvel AAR pour aborder les aspects guerre terrestre, météo et production par le biais du scénario "Barbarossa". Je n’irai pas au bout de ce scénario, mais présenterai que quelques tours.

Présentation.

Les allemands placent leurs unités en premier. Les russes en second mais doivent positionner un certain nombre d’unités proches de la frontière avec les territoires occupés par l’Axe (4 hex pour les unités terrestre dont tous leurs blindés six 6-5, dix 2-3 inf…, et à 3 hexagones pour l’aviation 15 AAF). Les allemands reçoivent en plus quelques bonus pour leur premier tour pour simuler la surprise de l’attaque.

La figure suivante présente le positionnement initial.
Image

Dans ce scénario seule la production de l’URSS est suivie. L’axe peut construire jusqu’à 40 BRP d’unités par tour.

Tour de Summer 41

Research phase
Non abordé dans ce scénario

Weather die rolls.
Lors du tour d’été la météo est bonne. Pas de lancé de dé nécessaire.

Ultra draws
Dans ce scénario, la partie renseignement n’est pas abordé.

European Axis player turn.
Diplomatic phase
non abordé dans ce scénario
Oil and BRP adjustement.
Com : L’oil permet aux unités terrestres, navales et aérienne de « fonctionner normalement », de plus elle est nécessaire pour engager les unités aériennes dans la guerre stratégique, pour engager les unités navales les plus consommatrices (BB4 et 5 et CV4). Elle sert également pour pouvoir construire des unités et augmenter annuellement la capacité industriel d’un pays. L’oil est produite dans des puits ou par des usines de synthèse. Elle peur être stockée jusqu’à une certaine limite. Dans le cadre de ce scénario le joueur de l’axe a toujours suffisamment d’oil pour mener à bien l’ensemble des opérations ci dessus. De même pour le joueur soviétique tant qu’une des sources Maikop, Grozny, Baku n’est pas contrôlée par l’Axe.
BRP : Basic Ressource Points. Mesure la capacité économique d’un pays. Comme explicité en introduction, l’axe reçoit en toute circonstance 40 BRP pour la construction des unités et peut dépenser un nombre illimité de BRP pour lancer des offensives.

Donc ici rien à faire pour ce tour.

Declaration of war phase

inutile ici.

Voluntary elimination of units.
Rien à signaler pour ce tour.

Movemet phase.
Placement of Airbase.
Com : Placement de base aériennes. L’axe dispose au départ de 4 aéroports.
Staging of air units
Com : les unités aériennes peuvent changer de base.
Counterair.
Com : Dans cette sous phase, l’attaquant peut essayer de mettre « hors jeu » les unités aériennes ennemis pour son tour. Dans le cadre de ce scénario, les soviétiques voit leur Air NDRM réduit de 1. Il tombe donc à 0. celui de l’Axe est à 2 (donc les attaques menées lors de cette sous phase de ce tour se feront à +2 pour l’Axe et -2 pour les soviétiques.
L’axe choisit donc d’attaquer les 15 unités aériennes soviétiques à porter.
Image

L’air combat modifier est de : +2 Germany ANDRM -1 Russia ANDRM -1 Scenario : +2
1er combat.
Axe : Dé : 4 +2 = 6 => 2/2 (2AAF sont éliminés et 2 Sont « aborted »).
Russia : Dé 10 – 2 = 8 => 2/4
Le joueur soviétique tout heureux de s’en tirer à si bon compte décide de se désengager. Il rebase les 3 AAF qui lui reste sur Leningrad (ils sont inversés et donc inutilisable pour le reste du tour de l’Axe). L’axe replie ses 3 AAF sur leur base de départ (ils sont aussi inversés).

2ème combat.
Axe : Dé : 4 +2 = 6 => 2/2
Russia : Dé 7 – 2 = 5 => 1/3
Résultats encore très moyens pour l’Axe. Les 3 AAF russes restant se replient sur Smolensk.

3ème combat.
Axe : Dé : 11 +2 = 12 => 4/4
Russia : Dé 7 – 2 = 5 => 1/3
L’AAF russe survivant se déploie sur Kharkov.
Bilan des raids sur les bases sovietiques : 8 AAF russes pour 4 Allemands éliminés.

Initial supply determination.
Com : Dans cette sous phase on détermine le status de ravitaillement des unités de l’attaquant.
Toutes les unités de l’axe sont ravitaillées.
Com : Le ravitaillement est crée dans des sources qui sont qualifiées de « unlimited » (généralement les capitales de puissance majeure + les usines de production d’oil synthetic) ou de « limited » (certaines villes objectifs, les capitales des pays mineurs, les usines russes..). Les « limited » sources ne permettent que de ravitailler la composante d’infanterie des unités terrestres – les unités méchanisées, aériennes et navales recoivent donc des malus variés si elles se trouvent en ‘limited supplied ». Les lignes de ravitaillement sont de longueur infinie, peuvent traverser les océans sous certaines contraintes. Les lignes de ravitaillement ne peuvent pas traverser de Zoc ennemie. Comme, seules les unités blindés exercent une ZOC, on comprend leur utilité pour couper les lignes de ravitaillement ennemi...


Air and sea transport.
Ground units movement.
La figure ci dessous illustre les mouvements de l’Axe.
Image
Com : Assez classiquement les unités dépensent des points de mouvement pour pénétrer ou quitter certains hexagone (1 en clair, 2 en foret ou marais, +2 pour quitter une ZOC ennemi…)


A suivre

Avatar du membre
Jirossil
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 2409
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 12:43

Re: "A world at war" : deuxième (petit) pas

#2 Message non lu par Jirossil »

Merci pour ce nouveau travail. A première vue, je ne vois pas (pour l'instant) de différence majeure avec les anciennes moutures.
"Ce n'est pas le temps qui nous manque : c'est nous qui manquons au temps" Paul Claudel

grisouille
Pousse pions
Pousse pions
Messages : 43
Enregistré le : mer. 10 sept. 2014 07:35

Re: "A world at war" : deuxième (petit) pas

#3 Message non lu par grisouille »

Combat Phase
Attacker announces land based air and naval missions.
L’axe effectue 2 attaques aérienne de soutien (cf ci dessous).

Defender announces air and naval interceptions, defensive air support and opposition to enemy bombing.
Aucune unité aérienne soviétique ne peut intervenir lors de cette phase (suite au counterair de l’axe du début du tour..)

Announce and resolve airdrops.
Pendant la phase de mouvement de l’Axe, l’unité parachutiste et le transport aérien de l’axe bouge de Poznan à Konigsberg. Puis le parachutage est effectué sur l’autre rive de la Dvina.
Image

Resolve ground combat,

Attaques au nord (figure ci dessous)
Image
Le long de la Dvina.
On calcule le DefenseMultiplier : +2 (de base) +1 à travers une rivière -1 du fait des para -1 Scenario (premier tour inf russe contre blindé de l’axe) = 1
Valeur de défense : Les russes ont 4 facteurs terrestre * 1 = 4
Valeur d’attaque : 7 + 1 (para) + 4 soutien aerien : 12
Ratio: 3/1 => l’Axe lance un « 4 » aboutissant à un « d ». La moitié des unités russes sont éliminées. Inf 2-3 éliminée.
Comme les allemands ont un niveau d’entraînement terrestre de « 2 » . Ils peuvent faire un deuxième round d’attaque.
Avec un ratio de 12/2 = 6/1 qui élimine la dernière infanterie.
Com : ici le joueur sovietique a fait une erreur. Au lieu de défendre derrière la Dvina pour avoir un DM de +1, il aurait du defendre Riga. Il n’aurait pas eu ainsi le DM de -1 du scenario et les unités blindées exploitante (voire plus loin) n’auraient pu bouger que de 3 Points de mouvement car Riga est une ville objectif...

On reproduit le même raisonnement pour l’attaque sur Minsk.
DefenseMultiplier = 1.
Valeur de défense : Les russes ont 5 facteurs terrestre * 1 = 5
Valeur d’attaque : 13 + 2 soutien aerien : 15
Ratio: 3/1 => l’Axe lance un « 3 » aboutissant à un « Ex-2 ». Les russes sont éliminés. Les attaquants doivent éliminer un total d’unité égal à la force de défense multipliée par le defensemultiplier -2. Ici 5 * (1 -2) = 0. Donc pas de perte...

Attaque au sud.
Image
Un même calcul donne un ratio de 5/1 pour l’axe qui élimine l’infanterie russe.

Comme ces 3 attaques ont été menées avec au moins une unité blindée, après avoir occupé les hexagones en question, le joueur de l’Axe place un marqueur breakthrough.

Exploitation.
Les unités blindés de l’Axe qui étaient adjacentes aux unités attaquantes et qui n’ont pas participé à l’attaque elle même, peuvent réaliser une exploitation.
Dans un premier temps le joueur de l’axe positionne les unités blindées concernées par les exploitations sur les hexagones de percée.

Ex : Les unités blindées ci dessous peuvent exploiter..
Image

Suite à ces mouvements, la situation est la suivante.
Image

Puis, les unités blindées réalisent les mouvements d’exploitation.
Com : Pour un même hexagone de percée, la première unité blindé exploitant peut bouger de 2 cases (pourvu qu’elle ne dépasse pas sa capacité de mouvement). Puis la deuxième unité peut bouger de 2 cases de plus si elle suit la même route que la précédente (soit donc se retrouver à 4 case de l’hexagone de percée initial) ou bouger de 2 cases depuis la percée en suivant une autre route que la première unité blindé exploitante. Ect… On crée ainsi des chaînes d’unité blindées exploitante (la distance entre les maillons d’une même chaine, devant être au plus de 2 hexs). Tout cela est bien sûr limité par la capacité de mouvement des unités blindées (Points de mouvement).

La figure suivante illustrent les mouvements d’exploitation réalisés par le joueur allemand avec les Points de mouvements dépensés.
Image

Post-combat phase adjustments
Determine supply for previously unsupplied units and hexes.
Eliminate unsupplied ground units, airbase counters and bridgeheads.


Unit construction phase.
Comme son nom l’inique c’est dans cette phase que l’on construit les unités, que l’on ajoute les nouvelles unités créees…
Comme précisé précédemment, l’Axe peut dépenser jusqu’à 40 BRP dans cette phase. Lors de ce tour, le joueur de l’Axe n’a perdu que 4 AAF, qui demandent 12 BRP pour être reconstruits.
Ces 4 AAF sont positionnés sur une base en allemagne.

Redeployment phase.
Com : Lors de cette phase le joueur actif peut bouger (sous certaines conditions : déplacement dans et à travers d’Hex controlés, ne doit pas démarer, passer à coté et se terminer près d’une unité ennemi), ses unités terretres, aériennes et navales. Il y a trois types de redéployement :
- Tactique TR: les unités se déplacent de leur capacité de mouvement,
- naval NR: permet de déplacer les unités navales et transporter sur les océans les unités terrestres et aériennes,
- stratégique SR : les unités peuvent se déplacer d’un nombre illimité d’hex enre 2 villes objectif.
On peut combiner plusieurs types de déploiements dans l’ordre suivant:TR, SR (uniquement pour les unités qui vont ensuite faire un NR), NR, SR, TR (uniquement pour les unités qui ont fait un NR, SR),


Last opportunity to uninvert air and naval units; air and naval units which redeployed remain inverted.
En employant de l’oil, le joueur actif peut dé-inverser les unités aériennes et navales qui sont dans cet état.

La figure suivante présente la situation à la fin du tour Allemand de l’été 41.

Image

grisouille
Pousse pions
Pousse pions
Messages : 43
Enregistré le : mer. 10 sept. 2014 07:35

Re: "A world at war" : deuxième (petit) pas

#4 Message non lu par grisouille »

Tour soviétique.
Diplomatic phase
non abordé dans ce scénario (com : j’enlèverai cette phase dans les prochains tours)

Oil and BRP adjustement.
Add or subtract BRPs for transport levels, mobilizations, conquests, minor countries and restored key economic areas.

Pour l’instant pas d’ajustement.
Com : Le joueur soviétique : possède 45 BRP de base + 90 BRP provenant de 9 usines, + territoires (Pologne 10, Etats baltes 15, Ukraine 10, Bielorussie 5) 40. Le scénario nous indique qu’il en a utilisé déjà 26 depuis le début de l’année. Soit 154 BRP. Avec une limite de dépense de 45 BRP par tour (1/3 de la base + usines)

Use oil counters to offset air, naval and army oil effects; first opportunity to uninvert air and naval units.
On retourne ici les unités aériennes et navales utilisées pendant le tour de l’Axe.

Declaration of war phase
inutile ici.

Voluntary elimination of units.
Rien à signaler pour ce tour.

Movemet phase.
Placement of Airbase.
Placement de 2 nouvelles bases
Staging of air units
Je redéploie certaines unités notamment pour les mettre hors de portée des unités aériennes de l’axe lors du tour allemand.
Counterair.
RAS

Initial supply determination.
Là il y a du travail ! Suite aux exploitations allemandes. De nombreuses unités ne peuvent pas tracer de ligne de ravitaillement (pour l’URSS, l’oural est une ulimited supply source) et sont isolées..

Image

Com : L’unité russe sur les plages des pays baltes ne peut être ravitaillée par Leningrad car l’URSS ne contrôle pas le Golf de Finland (controle Helsinki et Talin). Ces unités isolées ne pourront pas bouger pendant ce tour. Elles pourront attaquer mais pas avancer après le combat et pourront participer à de l’attrition.

Com : Apparté sur les opérations : offensive/offensive limitée/attrition.
Certaines missions aériennes, terrestres, navales sont qualifiées d’offensive. Par exemple, les missions aériennes de Counterair ou d’appui au sol menées par l’Axe précédemment sont des missions offensives. Une attaque, un overrun, un débarquement sont des exemples de mission offensive. Pour réaliser de telles missions, le joueur en phase doit payer des BRP : 1 pour chaque facteur aérien ou terrestre réalisant une telle opération. Tant qu’un joueur dépense, sur un front, ainsi moins de 15 BRP (donc a engagé moins de 15 facteurs dans des opérations offensives), on parle alors d’offensive limitée. S’il en engage plus que 15, il passe en « full offensive ». il ne payera pas plus de 15 BRP pour ce front même s’il utilise plus de 15 facteurs dans ce type d’actions. Si on réalise une offensive limitée, le joueur pourra ensuite mener ce que l’on appelle un combat « d’attrition » - une guerre d’usure permettant d’éliminer quelques unités ennemies que l’on ne choisira généralement pas, et de gagner quelques hex – on aura l’occasion d’en voir des exemples. On le voit les offensives coûtent chères : si l’urss lance 3 offensives lors des 3 derniers tours de 41,cela lui coûtera déjà 45 des 154 BRP qu’elle possède. L’italie en début de partie possède annuellement environ 70 BRP...


Ground units movement.
Pour refléter la surprise de l’attaque, les unités d’inf russe ne peuvent bouger que d’1 hex ce tour, les blindés ont 2 points de mouvement.

Donc peu de mouvement… Excepté au centre pour tenter de casser l’encerclement.

Image

Combat Phase
Attacker announces land based air and naval missions.
RAS

Defender announces air and naval interceptions, defensive air support and opposition to enemy bombing.
RAS

Resolve ground combat,
RAS

Resolve attrition combat.
Pour cela on comptabilise les facteurs de combat des unités russes (n’ayant pas participé à des missions offensives) en contact avec des unités de l’axe. Ici 52 facteurs.

On lance 1 dé. 6 -1 = 5 (-1 différence de niveau d’entrainement entre les troupes russes et allemandes qui sont en majorité ici).
Résultats : les allemandes perdent 7 unités et devront céder 3 hexagones.
Le joueur allemand sélectionne les unités à éliminer. Celle ci doivent se trouver sur le même front que l’attrition. Com : Il a tout intérêt à éliminer des unités à faibles valeur comme les « replacements » qui sont fait pour cela ou des unités des alliés mineurs qui pourront être reconstruites gratuitement à concurrence d’une unité par tour.
4 replacements sont éliminés ainsi que 2 1-3 rum et 1 1-3 hun.
Le joueur russe choisit ensuite les 3 hexagones. Com : Lors de l’attrition, l’attaquant ne peut choisir comme hexagone que des hexagones contenant des unités combattantes. Ainsi un bon moyen pour le déenseur de conserver le contrôle d’un hexagone est de choisir d’éliminer toutes les unités d’un hexagone. L’attaquant ne pourra pas choisir un tel hexagone pour l’attrition. Sinon les hex d’objectif, de l’autre coté d’une rivière ne peuvent pas être choisis aussi..
Puis le joueur allemand replie les unités présentes.
Enfin, le joueur russe occupe les hexagones libérés.

Image

Post-combat phase adjustments

Deduct BRPs for strategic bombing, enemy partisans and the loss of previously-controlled BRP areas, key economic areas and Russian Ics.
Eastern Poland (10 BRP) et la Bielorussie (5 BRP) sont perdus pour les Russes. Les russes perdent des BRP au prorata du temps écoulé dans l’année. Ici 75 % de 15 = 11 BRP.

Sea supply; assign transports to carry oil; BRP grants.
La russie recoit 5 BRP par Mourmansk

Determine supply for previously unsupplied units and hexes.
Eliminate unsupplied ground units, airbase counters and bridgeheads.


De nombreuses unités russes redeviennent ravitaillées en cette fin de tour… L’encerclement allemand était trop lache.

Image

Unit construction phase.
4 2-3 et une 3-3 inf – plus deux 3-5 armor (à double coût car elles étaient isolées lorsqu’elles ont été éliminées) ainsi que 3 AAF. Pour un total de 44 BRP.
En fin de tour il reste donc 104 BRP disponibles.

Redeployment phase.

Après les constructions et les redéploiements la situation est la suivante.

Image

Avatar du membre
WiFDaniel
Rat de bibliothèque
Rat de bibliothèque
Messages : 6114
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 16:04
Localisation : Paris

Re: "A world at war" : deuxième (petit) pas

#5 Message non lu par WiFDaniel »

Merci pour tout ça, très intéressant.

Si je comprends bien, l'avantage blindé n'est pas dans le combat lui-même (aucun DRM lié au fait qu'une unité est blindée) mais dans la capacité d'exploitation qui suit les combats. On voit bien sur les images l'impact majeur que ça peut avoir.

Au passage, je n'ai pas tout compris à la possibilité d'attaquer plus d'une fois - si tu peux revenir dessus.

J'aime aussi la phase d'attrition, bien qu'elle allonge sensiblement le temps de jeu. Cela permet d'éviter certains problèmes de WiFFE. Je n'ai pas tout à fait compris comment les pertes allemandes étaient désignées: est-ce que les Russes pointent certains hex en demandant que les unités attritionnées y soient adjacentes ?

grisouille
Pousse pions
Pousse pions
Messages : 43
Enregistré le : mer. 10 sept. 2014 07:35

Re: "A world at war" : deuxième (petit) pas

#6 Message non lu par grisouille »

Bonjour Daniel (je crois que l'on était en contact aussi sur certains forum de WIF et notamment les betatests de matrix WIF...)

Effectivement l'impact des blindés réside essentiellement dans la possibilité de percée et d'exploitation. Je trouve ce mécanisme très bien conçu et assez "passionnant" ( on se prend au jeu d'essayer de trouver la/les failles dans la défense ennemi qui permettra de réaliser le meilleur encerclement - et coté défense comment contrer au maximum la possibilité de percée). C'est ce qui m'avait beaucoup plus à l'époque lorsque je jouais à "Rise and decline of 3rd reich").

Avantage donc des blindés :
- percée + exploitation,
- seule unité créant des ZOCs qui limitent les mouvements adverses et perturbent les lignes de ravitaillement,
- les unités d'infanterie attaqués pendant la phase d'exploitation par des blindés et situées en terrain "clair" ont un DM de -1.
- Points de mouvement supérieur.

Inconvénient :
- Coût à la construction (2 BRP par facteur contre 1 pour l'infanterie),
- Nécessitent de l'oil pour fonctionner à pleine capacité.

Les attaques terrestres sont résolues en plusieurs round de combat. Le nombre de round dépend du niveau d'entrainement des troupes attaquantes. Ce niveau d'entrainement peut être amélioré par la recherche. Une troupe avec un niveau de 2 peut réaliser 2 rounds d'attaque lors d'un même combat. Dans le scénario Barbarossa, les allemands ont un niveau de 2, les russes de 1 (ce dernier sera amélioré à 2 à l'été 42). Ceci est utile lorsque lors du premier round, les défenseurs n'ont pas été complétement éliminés (résultat de 'd' la moitié des défenseurs sont éliminés). L'attaquant peut alors mener un deuxième round de combat s'il le souhaite et si son niveau d'entrainement le lui permet. Toutes les unités impliquées dans le premier round (sauf si bien sûr elles ont été éliminées au 1er round) prennent part alors au deuxième round de combat.

Le combat d'attrition ne rallonge pas forcément le jeu (il me semble), puisque tu ne peux lancer un combat d'attrition que si tu n'as pas mené de "full offensive". L'attrition représente plutôt un combat d'usure comme un peu pendant la guerre de 14...
Les résultats de l'attrition sont de deux types Unités et Hexagones.
- Unités: généralement, c'est le défenseur qui choisit les unités qu'il va éliminer suite à l'attrition (excepté lors de l'hiver russe comme on le verra plus tard). Ces unités doivent se trouver sur le même front. Pour information, la carte européenne de AWAW est divisée en 3 fronts :
+ ouest : France, benelux, Allemagne, Hongrie, Danemark, Norvège,
+ est : Pologne, Suède, finlande, russie, pays baltes,
+ Méditerranéen : Espagne, Italie, yougoslavie, Grèce, Roumanie...
Donc ici, le joueur de l'Axe choisit des unités situées à l'est de la frontière polonaise et au nord de la Roumanie. Ces unités n'ont pas besoin d'être au contact d'unités russes (exception hiver russe). Il a donc tout d’intérêt d'éliminer des unités de faible coût (replacement ou unités avec 1 point de facteur de combat). Sauf si le défenseur souhaite conserver à tout prix un hexagone qui pourrait être occupé par l'attaquant (voir ci dessous point hexagone)- à ce moment, il va éliminer toutes les unités présentes dans cet hexagone, et l'attaquant ne pourra pas choisir cet hexagone lors de la phase présentée ci dessous.
- hexagone. L'attaquant choisit les hexagones qu'il va occuper au titre de l'attrition. Ces hexagones doivent :
+ contenir des unités ennemis (renvoie à la remarque ci dessus),
+ ne pas être de type : objectif, capitale, centre industriel, foret, marais, jungle, montagne, de l'autre coté d'une rivière,
+ être au contact d'unités attaquantes qui pourront ensuite occuper l'hexagone.

L'attrition se résout donc en 6 temps :
1- calcul du nombre de facteur d'unité attaquante au contact du défenseur,
2 - détermination du résultat avec lancé de dé (ici le niveau d'entrainement évoqué ci dessus intervient encore)
3- élimination d'unités (généralement par le défenseur),
4 - choix des hexagones à occuper (par l'attaquant),
5 - recul des unités du défenseur des hexagones choisis dans la phase 4,
6 - occupation des hexagones libérés par des unités de l'attaquant.

Voilà j'espère que c'est un peu plus clair...

Avatar du membre
WiFDaniel
Rat de bibliothèque
Rat de bibliothèque
Messages : 6114
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 16:04
Localisation : Paris

Re: "A world at war" : deuxième (petit) pas

#7 Message non lu par WiFDaniel »

Merci,

Ayant été élevé à WiFFE, les comparaisons me viennent à l'esprit. WiFFE reproduit l'effet d'exploitation des blindées via la multiplication du nombre d'impulses, un des points clés du jeu. AWAW semble arriver à la même chose de façon moins lourde. La comparaison s'arrête là car les impulses à WIFFE ont des conséquences sur bien d'autres choses que les unités terrestres.

Sur l'attrition, comme tu le dis, ça revient à progressivement gratter les unités de la 2ème ligne jusqu'au jour où il n'y en a plus et il faut payer avec sa 1ère ligne. C'est pas mal, car ça ne provoque pas d'effet catastrophique mais progressif.

grisouille
Pousse pions
Pousse pions
Messages : 43
Enregistré le : mer. 10 sept. 2014 07:35

Re: "A world at war" : deuxième (petit) pas

#8 Message non lu par grisouille »

Tour de Fall 41

Weather die rolls.
Lors du tour d’automne la météo est bonne. Pas de lancé de dé nécessaire.

European Axis player turn.

Oil and BRP adjustement.
RAS

Declaration of war phase
RAS

Voluntary elimination of units.
RAS

Movemet phase.
Placement of Airbase.
Com : Placement de base aériennes. L’Axe déploie ses aérodromes plus prés de la ligne de front.
Staging of air units

Counterair.
L’Axe conuterair 4 AAF à Tula avec 6 AAF.

L’air combat modifier est de : +2 Germany ANDRM -1 Russia ANDRM = +1

Axe : Dé : 6 + = 7 => 2/4 (2AAF sont éliminés et 2 Sont « aborted »).
Russia : Dé 7 – 1 = 6 => 1/3 Les 2 AAF russes rescapés se réfugient à Moscou.

Air and sea transport.
Ground units movement.
La figure ci dessous illustre les mouvements de l’Axe.
Image

Combat Phase
Attacker announces land based air and naval missions.
L’axe déclare 3 attaques dont 2 avec soutien aérien (cf ci dessous).
Image

Defender announces air and naval interceptions, defensive air support and opposition to enemy bombing.
Pas de soutien défensif.

Attaque N°1
On calcule le DefenseMultiplier : +2 (de base)
Valeur de défense : Les russes ont 2 facteurs terrestre * 2= 4
Valeur d’attaque : 4 + 8 soutien aerien : 12
Ratio: 3/1 => l’Axe lance un « 6 » éliminant l’inf russe. => case de percée.

Attaque N°2
On calcule le DefenseMultiplier : +2 (de base)
Valeur de défense : 5*2 = 10
Valeur d’attaque : 24 + soutien aerien  6 : 30
Ratio: 3/1 => l’Axe lance un « 5» éliminant les 2 défenseurs.

Attaque N°3
On calcule le DefenseMultiplier : +2 (de base)
Valeur de défense : 1*2 = 2
Valeur d’attaque : 4 + 3 : 7
Ratio: 3/1 => l’Axe lance un « 6 » élimination de l’inf russe => case de percée

Exploitation.
Les blindés en réserve se positionnent sur les cases de percée.
Image

Puis exploitent…
Image

Au sud, les 2 unités blindées tentent une attaque sur Rostov.

Les russes qui ne veulent pas ceder cette cité industriel, font du soutien aérien défensif avec 4 AAF venus de l’aeroport au Nord Est. Les Allemands interceptent avec 5 AAF venus d’un aéroport le long du Dniepr.
Résolution de l’Interception
Allemands : 8 +1 = 9 => 3/3 avec 5 AAF
Russes:12 -1 = 11 => 3/3 avec 4 AAF
Le russe choisit d’annuler le support défensif. Les AAF survivants (1 russes et 2 allemands retournent à leur base et sont inversés.)

Attaque sur Rostov :
DefenseMultiplier : +2 (de base) . Com : Normalement les unités blindées exploitantes ont un bonus de -1 de DM, mais ici comme l’inf défend dans une ville industriel ce bonus est annulé.
Valeur de défense : 1*2 = 2
Valeur d’attaque : 8
Ratio: 4/1 => l’Axe lance un « 1» . « Ex-1 » Le defenseur est éliminé. Les allemand doivent éliminé 1 point de combat. Elimination d’une unité blindée.
Les allemands capturent Rostov et son usine et ferme la boucle d’encerclement.

Image

Les russes perdent immédiatement le nombre de BRP de l’usine au prorata du tour. Ici 10*50 % = 5 BRP. Leur limite de construction est affectée par cette perte.

Post-combat phase adjustments
Determine supply for previously unsupplied units and hexes.
Eliminate unsupplied ground units, airbase counters and bridgeheads.

Unit construction phase.
L’allemagne construit : 4 replacement + 1 blindé + 4 AAF pour 24 BRP.
Elle place gratuitement une inf 1-3 hongroise et roumaine précédemment éliminées.

Redeployment phase.

Last opportunity to uninvert air and naval units; air and naval units which redeployed remain inverted.
En employant de l’oil, les allemands dé-inversent leurs unités aériennes.

La figure suivante présente la situation à la fin du tour Allemand de l’automne 41.

Image

Le Fuhrer dans son PC de Rastenburg jubile « Die Russen sind tot ! »...

grisouille
Pousse pions
Pousse pions
Messages : 43
Enregistré le : mer. 10 sept. 2014 07:35

Re: "A world at war" : deuxième (petit) pas

#9 Message non lu par grisouille »

Tour soviétique.

Oil and BRP adjustement.
Add or subtract BRPs for transport levels, mobilizations, conquests, minor countries and restored key economic areas.

RAS

Use oil counters to offset air, naval and army oil effects; first opportunity to uninvert air and naval units.
On retourne ici les unités aériennes et navales utilisées pendant le tour de l’Axe.

Movemet phase.
Placement of Airbase.
Staging of air units

Je redéploie certaines unités notamment pour les mettre hors de portée des unités aériennes de l’axe lors du tour allemand.
Counterair.
RAS

Initial supply determination.
Oups… Que d’unités non ravitaillées initialement…
Com : Les unités à Kharkov et Dnepropetrovsk sont ravitaillées car les IC sont des sources de ravitaillement limité pour les unités dans ces hexagones. L’unité russe 2-3 près de la Mer d’Azov pourrait être ravitaillée par mer. Mais cette mission naval peut être interceptée par les AAF Allemands à proximité. Le russe ne tente pas l’action. Aussi elle est isolée.
Image

Ground units movement.
Pas beaucoup de mouvement compte tenu que les unités isolées sont bloquées sur place !

Combat Phase
Attacker announces land based air and naval missions.
RAS

Defender announces air and naval interceptions, defensive air support and opposition to enemy bombing.
RAS

Resolve ground combat,
Cette fois compte tenu du nombre d’unités isolées, le joueur russe va tenter des attaques suicides en espérant emporter avec elles quelques unités allemandes. Com : en effet, la règle permet de faire attaquer des unités « isolés » sans dépenser de BRP. Ces dernières seront éliminées et si on veut les reconstruire dans le tour elle coûteront double. Elles pourront être reconstruites à un coût normal lors du tour suivant. Le defenseur a bien sûr l’opportunité de faire du soutien aérien défensif...
Je ne vais pas détailler ici toutes les attaques.
Après l’ensemble de ces attaques, la situation est la suivante. Les Russes ont réussi à eliminer 1 4-6 allemand et 1-3 Roumains.

Image

Post-combat phase adjustments

Deduct BRPs for strategic bombing, enemy partisans and the loss of previously-controlled BRP areas, key economic areas and Russian Ics.
Les pays baltes (15 BRP) sont perdus pour les Russes. Les russes perdent des BRP au prorata du temps écoulé dans l’année. Ici 50% de 15 = 7 BRP.

Sea supply; assign transports to carry oil; BRP grants.
La russie recoit ce tour 10 BRP par Mourmansk

Determine supply for previously unsupplied units and hexes.
Eliminate unsupplied ground units, airbase counters and bridgeheads.
Les unités isolées restantes sont éliminées...

Unit construction phase.
Le scénario précise qu’une 3-5 + deux 3-3 + 1 AAF sont placés gratuitement en Oural.
Un nouveau centre industriel (IC) est aussi construit. Il est placé à Sverdlosk. On ajoute 10 BRP au total Russe.
Le force pool s’enrichit aussi de trois unités 3-3.
4 3-3 + 2 2-3 + 3 1-3 + 1 3-5 à simple coût. => 25 BRP.
3 3-3 + 1 2-3 à double coût => 22 BRP
Pour un total de 47 juste en dessous de la limite de 48...

En fin de tour il reste donc 65 BRP disponibles.

Redeployment phase.

Après les constructions et les redéploiements la situation est la suivante.
Image

Determine resistance levels and surrenders of major powers

Com : Pour chaque grande puissance un niveau de résistance est calculé à la fin du tour allié. Si ce niveau de résistance passe en dessous d’un certain seuil, la grande puissance risque de se rendre. Le mode de calcul du niveau de resistance est propre à chaque grande puissance ainsi que les conséquences d’un passage sous le seuil de résistance.

Par exemple voici les facteurs entrant dans le calcul du niveau de résistance de l’URSS.

Image
Com : Si le niveau de résistance atteint 0 ou moins, l’URSS est en état de se rendre. Dans le cadre du scénario Barbarossa, cela entraîne la victoire de l’Axe. Dans le cas d’un scénario de campagne, L’Axe gagne en Europe si L’Angleterre ; La France et l’URSS sont en état de se rendre. Pour l’URSS (scénario de campagne), un niveau de résistance inférieur ou égal à zéro n’entraîne pas automatiquement la capitulation de l’URSS mais passe juste l’URSS dans l’état de se rendre et a des répercutions sur la production des usines, et réduit aussi le force pool soviétique…

En reprenant les critères ci dessous, le niveau de résistance pour l’URSS pour ce tour.
+ 4 Diplomatic point,
- 4 (41 facteurs d’unités terrestres et aériennes non construites)
+2 (car 9 usines)
+1 (L’Angleterre seule est en guerre contre l’allemagne)
Niveau final : 3 => donc on continue !

grisouille
Pousse pions
Pousse pions
Messages : 43
Enregistré le : mer. 10 sept. 2014 07:35

Re: "A world at war" : deuxième (petit) pas

#10 Message non lu par grisouille »

Tour de Winter 41

Weather die rolls.
Cette fois l’hiver arrive !

Pour évaluer les effets de l’hiver, on va employer la table suivante.

Image

Com : Sur le front Ouest, le niveau d’hiver est automatiquement de 6.
Sur le front méditerranéen de 4.
Les effets de cette table sont cumulatifs. Un niveau de 6 par exemple interdit les exploitations, les overruns, les largages de para, la construction de fortification et de tête de réseau ferré.

Ceci correspond au niveau de base. Ce niveau de base est corrigé du niveau de préparation des armées à faire face aux conditions hivernales. En effet, les armées des pays peuvent se préparer aux combats en hiver en investissant dans la recherche ou de part leur niveau de préparation initial.
Au départ seul l’URSS, la Finlande, la Suède (niveau de pre 6) et le japon (niveau de 2) ont un niveau non nul. Ce niveau de préparation est soustrait au niveau de base. Ainsi, pour des hivers inférieurs à 6, l’URSS n’aura aucune pénalité de combat…


Quant est il du front est… Pour le front est, le niveau hivernal est calculé chaque hiver en lançant un dé 6 et en y ajoutant 5…

Ici on tire « 2 » + 5 = 7. Chance pour l’Allemagne l’hiver n’est pas trop rigoureux. Car en plus des effets indiqués dans la table, l’Allemagne subit des contraintes de combat complémentaire. Avec un niveau de ‘7’ l’Allemagne peut faire soit une seule attaque terrestre en mobilisant 15 ou plus facteurs aériens dans des opérations offensives, soit 2 attaques terrestres en investissant moins de 15 facteurs aériens.

Pour l’URSS, la seule contrainte est une réduction de 1 point de mouvement pendant les phases d’exploitation… De plus, l’URSS reçoit des conditions particulièrement favorable d’attrition..

European Axis player turn.

Movemet phase.
Placement of Airbase.
Staging of air units
Counterair.

RAS

Initial supply determination.
RAS

Air and sea transport.
Ground units movement.

La figure ci dessous illustre les mouvements de l’Axe.

Image

Combat Phase
Attacker announces land based air and naval missions.
L’Axe déclare deux attaques une sur Kharkov et une sur Dnepropetrovsk.
12 soutiens aériens sur Dnepropetrovsk.
4 soutiens sur Kharkov
Defender announces air and naval interceptions, defensive air support and opposition to enemy bombing.
Pas de soutien défensif.

Resolve ground combat,
Kharkov : attaque 5/1 : Défenseur éliminé.
Dnepropetrovsk. attaque 5/1 : Défenseur éliminé.

Les russes perdent immédiatement le nombre de BRP des 2 usines au prorata du tour. Ici 20*25 % = 5 BRP. Leur limite de construction est affectée par cette perte.

Post-combat phase adjustments

Deduct BRPs for strategic bombing, enemy partisans and the loss of previously-controlled BRP areas, key economic areas and Russian Ics.
RAS ici pour ce tour

Sea supply; assign transports to carry oil; BRP grants.
RAS

Determine supply for previously unsupplied units and hexes.
Eliminate unsupplied ground units, airbase counters and bridgeheads.

RAS

Unit construction phase.
L’allemand construit 1 4-6 et une unité roumaine. C’est tout ce que contient son force pool.

Redeployment phase.

Après la phase de redéploiement, le front se présente ainsi..

Image


Tour soviétique.

Oil and BRP adjustement.
Add or subtract BRPs for transport levels, mobilizations, conquests, minor countries and restored key economic areas.

RAS


Use oil counters to offset air, naval and army oil effects; first opportunity to uninvert air and naval units.
On retourne ici les unités aériennes et navales utilisées pendant le tour de l’Axe.

Movemet phase.
Placement of Airbase.
Staging of air units
Counterair.

RAS

Initial supply determination.
RAS

Ground units movement.
La figure ci dessous illustre La situation après les mouvements soviétiques. On tente de maximiser le nombre de troupe au contact.
Image

Combat Phase
Attacker announces land based air and naval missions.
RAS

Defender announces air and naval interceptions, defensive air support and opposition to enemy bombing.
RAS

Resolve ground combat,
RAS

Resolve attrition combat.
Ce tour les soviétiques peuvent avoir intérêt de faire un combat d’attrition, car il bénéficie de nombreux avantages :
- +6 au dé (différence entre les niveaux de préparation à l’hiver) ;
- il pourra désigner les hexagones où les pertes sont affectées et les hexagones à capturer à concurrence de 6 hexagones (par exemple choisir 2 hexagones à occuper et 4 hexagones ou l’axe doit prendre les pertes de l’attrition).
- Pour l’Axe, au lieu de prendre des pertes sur l’ensemble du front, les unités éliminées doivent se trouver à maximum 3 hexagones des unités en contact.
- au total 61 facteurs en contacts. Le russe roule un « 3 » + 6 = 9. 11 unités doivent être éliminées et 5 hexagones cédés.

La figure suivante présente les choix du joueur soviétique.
Prise d’1 hexagone au sud sur les bords du Don.
Élimination de 5 unités blindées. Sachant que le russes ne pourra pas choisir ces hexagones car ils sont vides d’unités..

Image

L’Axe doit éliminer encore 6 unités au choix à moins de 3 hexagones des unités en contact.
Puis le Russe choisit encore 4 hexagones à prendre.

Post-combat phase adjustments

Deduct BRPs for strategic bombing, enemy partisans and the loss of previously-controlled BRP areas, key economic areas and Russian Ics.
L’Ukraine (10 BRP) est perdue pour les Russes. Les russes perdent des BRP au prorata du temps écoulé dans l’année. Ici 25% de 10 = 3 BRP.

Sea supply; assign transports to carry oil; BRP grants.
La russie recoit ce tour 10 BRP par Mourmansk

Determine supply for previously unsupplied units and hexes.
Eliminate unsupplied ground units, airbase counters and bridgeheads.

RAS

Unit construction phase.

Un nouveau centre industriel (IC) est aussi construit. Il est placé à Tcheliabinsk. On ajoute 10 BRP au total Russe.
2 3-3 + 5 2-3 + 9 1-3 + 2 3-5 à simple coût. => 37 BRP.
1 AAF = 3 BRP
Pour un total de 40 juste en dessous de la limite de 41...

En fin de tour il reste donc 37 BRP disponibles.

Redeployment phase.
Après les constructions et les redéploiements la situation est la suivante.
Image

Determine resistance levels and surrenders of major powers

Calcul du niveau de résistance pour l’URSS pour ce tour.
+ 4 Diplomatic point,
- 1 (15 facteurs d’unités terrestres et aériennes non construites)
+1 (car 8 usines)
+2 (L’Angleterre et les US sont en guerre contre l’allemagne)
Niveau final : 6 => donc on continue !

Répondre

Retourner vers « Deuxième Guerre Mondiale »