STRATEGIKON

100 % Wargame
graphique
Nous sommes actuellement le Ven 10 Avr 2020 19:05

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]


Règles du forum


:!: ATTENTION :!:
Toute discussion concernant strictement Advanced Squad Leader (ASL), Advanced Tobruk System (ATS), World In Flames (WIF) ou Operational Combat Series (OCS) doit se faire dans leur forum qui leur respectif.
Idem pour Lock N Load, mais dans la période Après 1945



Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 210 messages ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18 ... 21  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Les mythes du front russe
Message non luPublié: Ven 9 Mars 2018 00:47 
Pousse pions
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Dim 28 Sep 2008 21:25
Message(s) : 266
Localisation : Nancy
Stéphane a écrit:
Russes ou pas, les mythes nous abusent...

tu sors !! :mrgreen:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les mythes du front russe
Message non luPublié: Dim 18 Mars 2018 15:59 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 25 Oct 2008 10:58
Message(s) : 963
Localisation : paris
Grande croix de la courtoisie (1) Concepteur de jeu (1) Médaille des scribouillards (1) Organisateur de conventions (1) Médaille du Trophée (1) 13° stratège (1) Champion France de Wargame (1)
Médaille Au fil de l'épée (1) Médaille Jours de gloire (1) Médaille de la WWII (1) Médaille de la Grande guerre (1) Médaille napoléonienne (1)
de très belles cartes sur barbarossa

https://www.loc.gov/resource/g7001sm.gct00491/?sp=3&st=gallery

_________________
Courage, on les aura!
Vieux dicton français


Image

Merci pour les feedbacks sur BGG
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les mythes du front russe
Message non luPublié: Dim 18 Mars 2018 18:10 
Grognard

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 16:55
Message(s) : 735
En effet, très intéressant.
Merci :)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les mythes du front russe
Message non luPublié: Mar 3 Juil 2018 18:37 
Vieille barbe

Inscrit(e) le : Mar 14 Oct 2008 15:02
Message(s) : 2359
Localisation : Bouche du Rhone
Médaille du samaritain (1) Médaille des marseillais (1)
Bonsoir à tous,
si vous ne connaissez pas la chaîne de Tik je vous la conseil.
Ici il analyse 4 mythes sur les armées allemandes et italiennes, en connexion avec le front est:
https://www.youtube.com/watch?v=Q3RGtIpjvvw


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les mythes du front russe
Message non luPublié: Mar 3 Juil 2018 19:16 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Mar 14 Fév 2012 13:56
Message(s) : 586
Localisation : Alsace
Médaille des comptes rendus (1) Médaille Jours de gloire (1)
herodote a écrit:
Bonsoir à tous,
si vous ne connaissez pas la chaîne de Tik je vous la conseil.
Ici il analyse 4 mythes sur les armées allemandes et italiennes, en connexion avec le front est:
https://www.youtube.com/watch?v=Q3RGtIpjvvw

J'aime beaucoup ce que fait TIK sur sa chaîne vidéo. C'est toujours très fouillé, loin des clichés habituels, franchement c'est à recommander. Par exemple ici il explique pourquoi le pont aérien a échoué à Stalingrad et réussi à Demiansk:
https://www.youtube.com/watch?v=RuKpHUsvZm0&t=18s

L'ensemble de ses vidéos: https://www.youtube.com/user/TheImperatorKnight/videos

_________________
Marengo F E S (French Empire Series) un jeu sur la bataille de Marengo (1800).
Site web: http://wargame-process-edition.com/index.html
CR didactique du jeu: http://www.wargame-process-edition.com/ ... ctique.pdf


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les mythes du front russe
Message non luPublié: Mar 3 Juil 2018 21:49 
Membre FOW
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 10:39
Message(s) : 3198
Médaille Frog of War (1) Chevalier de l'ordre du Ponton (1) Médaille des 10 ans (2) Ordre des anciens 2003 (1) Médaille des 1000 messages (1) Médaille des comptes rendus (1) Médaille des petits posteurs (6)
Médaille du message (1) Médaille de bibliothècaire (1) Médaille du monster game (1) Rencontres Lyonnaises (1) Baroudeur ardéchois (1) convention GCACW rémoise (1) Médaille de la série GCACW (1)
Médaille East front serie (1) Europa (1) Médaille du front est (1) Médaille de la Secession (1) Médaille du second empire (1) Ordre du schtroumpf (1) Médaille de la pelle (1)
Médaille du FSSOP (1)
herodote a écrit:
Ici il analyse 4 mythes sur les armées allemandes et italiennes, en connexion avec le front est:
https://www.youtube.com/watch?v=Q3RGtIpjvvw


J'aime bien TIK, mais là je pense qu'il se plante complétement sur quasiment tous les points.
Pour le point 2. Oui, une division d'infanterie binaire à 6 bataillon est "bad" et la comparaison avec les 21Pz et 15 Pz à côté de la plaque. D’ailleurs ces deux Pz n'ont certes qu'un seul PzG Reg mais elles possèdent aussi chacune 1 bataillon de mitrailleuse (que n'ont pas le autres PzD) et qui sera intégré au PzG Reg à partir de 42 pour en faire des Reg à 3 bataillons donc, même en 41, le déficits n'est pas si important, et ce comprend sur la difficulté de motorisation sur ce théâtre d'opération (par exemple la 102e mot trento italienne est dé-motorisé à son arrivé pour augmenter le nombre de camion pour le ravitaillement de l'armée), donc difficile d'en faire une généralité comme il le fait.
Quand à l'idée qu'une division binaire est plus mobile qu'une tertiaire, on a qu'a demander ce qu'en pense le biffins Italiens qui à combattu les Grecs pour savoir s'il l'a pris de vitesse.

Le point 4 rejoint le 2. Si les allemands passe de division à 9 bataillons à 6 c'est bien du aux pertes et s'il ne les repasses pas à 9 c'est, de mon point de vu, pour une économie de force pour la campagne de 42. Ces divisions réduites ce trouvent essentiellement sur les fronts des Groupes d'armées Nord et Centre qui ne doivent pas voir d'action offensive à l'été 42 et peuvent donc prendre le risque d'être réduite. Comme par hasard, les unités du Groupe d'armée Sud ce verront assigner suffisamment de remplacement pour ne pas être réduite à 6 bataillons.
Quand à l'augmentation de la Wehrmacht il résulte des unités transférés de l'ouest vers l'est... Unités qui pour la plus part n'ont pas été créé avec les sois-disant bataillons non reconstruit.

Si on regarde les renforts reçut par le front de l'est entre janvier et juin 42, on se rend compte que les 3 premiers mois ce sont les GA Nord et Centre qui reçoivent la majorité des unités, puis la tendance s'inverse à partir d'avril. Quand à la date de création de ses unités, seules les 17e au 19e vagues créé en février 42 pourraient compté dans la théorise de TIK (elles ne proviennent pas des garnisons de l'ouest), mais je n'y crois pas. D'abord parce que je ne pense pas que l'ersatzheer, qui gère les remplacement et la création de nouvelles unités, ce décide de chambouler son système de vague pour la création de divisions qui à lieu généralement en début d'année et à l'automne.
Janvier 42 : 81 (6 vague-1/40) GAN, 88 (6 vague-1/40) GAS, 208 (3 vague-9/39) GAC, 215 (3 vague-9/39) GAN, 216 (3 vague-9/39) GAN, 225 (3 vague-9/39) GAN.
Février 42 : 342 (14 vague-11/40) GAC, 205 (3 vague-9/39) GAC, 211 (3 vague-9/39) GAC, 246 (3 vague-9/39) GAC, 5 Jäger (hors vague-12/41 ex 5 Inf) GAN, 83 (6 vague-1/40) GAC, 218 (3 vague-9/39) GAN, 328 (17 vague-2/42) GAC, 329 (17 vague-2/42) GAN, 330 (17 vague-2/42) GAC, 331 (17 vague-2/42) GAC, 5 Gebirgjäger (hors vague-10/40) GAN.
Mars 42 : 8 Jäger (hors vague-12/41 ex 8 Inf) GAN, 28 Jäger (hors vague-12/41 ex 28 Inf) GAN, 22 Pz (hors vague-9/41) GAS.
Avril 42 : 113 (12 vague-12/40) GAS, 23 Pz (hors vague-9/41) GAS.
Mai 42 : 71 (2 vague-9/39) GAS, 384 (18 vague-2/42) GAS, 385 (18 vague-2/42) GAS, 389 (18 vague-2/42) GAS, 7 Gebirgjäger (hors vague-11/41) Lapponie.
Juin 42 : 82 (6 vague-1/40) GAS, 336 (14 vague-11/40) GAS, 340 (14 vague-11/40) GAS, 370 (19 vague-2/42) GAS, 371 (19 vague-2/42) GAS, 376 (19 vague-2/42) GAS, 377 (19 vague-2/42) GAS, 24 Pz (hors vague-11/41 ex 1 cav) GAS, 305 (13 vague-11/40) GAS, 323 (13 vague-11/40) GAS, 383 (18 vague-2/42) GAS, 387 (18 vague-2/42) GAS.

Quand à la valeur des divisions à 6 bataillons il suffit de savoir qu'une division allemande à l'est doit généralement couvrir un front d'environs 16 km et pouvant aller jusqu'à 30 km qu'elles soient à 9 bataillons ou 6. Pour comparaison une divisions allemandes à 9 bataillon en 1918 couvrait 3.5 km. (Germany and the second world war volume 8).
Généralement une div à 9 bataillons en mets 6 sur le front et 3 en réserves, c'est bien évidement impossible avec 6 bataillon, ceux-ci étant généralement sur la ligne de front. On a donc une croute aussi solide avec 9 ou 6 bataillons mais c'est par la suite que cela se corse.
Avec 6 bat il n'y a pas de véritable réserve tactique et seul la présence de réserve opérationnel (de préférence mobile) peut rapidement bouché les troues ou au moins ralentir l'avance après la percé.

Si on regarde de l'été 42 à l'été 43 c'est ce qui se passe... Sauf bien évidement à Stalingrad, mais c'est vraiment l'exception qui confirme la règle. Mais si on regarde Mars c'est ce qui ce passe, la croute est percé et les réserve interviennent et mettent en échec l'offensive.
A l'été 43 on est quasiment dans la même configuration. Le Mius en juillet est un échec identique à Mars. Kutusov, Suvorov, Rumyantsev, sont des succès mais il coûte très cher et il n'y a pas de véritable percé qui déstabilise le front allemand en profondeur. Il faut attendre l'automne 43 pour voir les premières grande percés (Opération Tchernigov-Prypiat et Bryansk), au moment ou comme par hasard les PzD étalé sur tous le front commence à accusé le coût, et la tendance va s’accélérer au début 44, lorsque toute les divisions d'infanterie seront à 6 bataillons, pour ne plus s'arrêter.

Donc oui, pour moi une division à 6 bataillons n'est pas une bonne solution. ;)

Pour ce qui aime TIK, je conseil aussi the chieftain et sa série inside the chieftain hatch : https://www.youtube.com/user/TheChieftainWoT/videos c'est généralement 2 vidéo ou il fait le tour d'un char, la première à l'extérieur et la seconde à l'intérieur. Cela permet de réévaluer certain char en voyant bien leur ergonomie.

_________________
"Americans have finally get beyond our racial past, and picked up a black men to clean up our mess" - Bill Maher
"We cannot defend freedom abroad by deserting it at home." - Edward R. Murrow


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les mythes du front russe
Message non luPublié: Mar 3 Juil 2018 22:29 
Vieille barbe

Inscrit(e) le : Mar 14 Oct 2008 15:02
Message(s) : 2359
Localisation : Bouche du Rhone
Médaille du samaritain (1) Médaille des marseillais (1)
L'un des points qui me surprend est le passage à 6 bataillons, alors que cet organigramme dont on a discuté est à 7 bataillons avec celui de réserve, ce qui fausse ses calculs.

Ensuite pour l'Afrique du nord le passage à une division binaire tiens certainement aussi dans les problèmes de logistiques pour le transport des unités vers la Libye et aussi dans leur ravitaillement.
C'est trop lourd pour d'avoir plusieurs divisions tertiaires autant pour la marine, rappelons que plusieurs fois faute de bateaux Rommel a eu son ravitaillement interrompu, que pour le système de ravitaillement terrestre de l'AK.
Il aurait fallu plus de camions pour transporter tout le nécessaire pour que ces divisions combattent pleinement, camions supplémentaires, qu'il aurait aussi fallu ravitailler en carburant .

Mais son point de vu sur le ratio n'est pas faux, Rommel va rajouter un bataillon de mitrailleuses à chaque régiment de panzer grenadier mais améliorer les capacités tactiques et les effectifs de l'infanterie des panzers div.

Mais d'un autre côté il se plaindra du manque de blindé constamment ou presque dans ses carnets.

Ensuite pour le remplacement il ne différencie pas les blessés de retour et les vagues de levés.
De plus il ne fait pas le point sur l'affaiblissement en qualité assez rapide de l'infanterie sur le front est.

Au fond les pertes sont compensées certes mais avec des recrues inexpérimentées.

Reste à savoir ce sont devenues les unités transférées de l'ouest au printemps 42, ont elles été envoyées comme unités constituées ou comme bataillons bouche troues dans des divisions qui ont parfois perdus sur le groupe armée centre des bataillons entiers.

C'est le cas en 43 Lopez ;) l'indique dans son livre Le chaudron de tcherkassy, des divisions de l'ouest sont vidées de leurs substances, en fait leurs composantes sont retirées et envoyer à l'est dans des divisions pour renforcer celles-ci.

L'autre problème qu'il ne souligne pas est le mélange que cela produit certes on retire des bataillons à des divisions pour en créer d'autres et ce avec l'augmentation des unités d'appuis régiments d'artilleries, de génie, de reconnaissances, de pak ...
On améliore le combat inter-arme dans les divisions mais aussi la puissance de feu générale de l'infanterie puisque l'on augmente le nombre de régiments d'artillerie pour le même nombre de bataillons d'infanterie.

Cela aide à tenir mieux de large fronts, avec un système défensifs fait d'appuis fait mêlant artillerie, oeuvre du génie, pak, infanterie, ....

Mais d'un autre côté on affaibli les unités en leur retirant leurs cohésions, au fond des régiments issus de même régions ayant l'habitude de ses côtoyer de combattre ensemble, qui ont élaborer des tactiques et cohésions communes au combat, dont les chefs se connaissent, s'entraident, ont appris à être sous la même chaîne de commandement et se connaissent par coeur mutuellement comme ils doivent connaître leurs chefs se voient disperser.
Ou adjoindre des blocs d'unités venus d'autres régions et d'autres unités...
Le tout avec l'adjonction massive de jeunes recrues peu formées.

Pour le remplacement le système de vague allemand est peu décrit en général et surtout on ne parle pas du retour des blessés, leur nombre, leur pourcentage par unités ou par mois,....
Alors que ceux sont eux les vétérans qui maintiendront les unités à certains niveau de combat et formeront les cadres sous officiers à la longue qui perpétueront une expérience du combat.

Après 42 dans le gas vu les pertes l'idée de noyau primaire est illusoires seules des hommes d'expériences qui ont été blessés en général au moins une fois et sont revenus au combat assurent une cohésion et une expertise.

Pour le gan vu que les pertes ont été en pourcentage moindre et qu'il a reçu plus de remplacement que nécessaire certaines phase et qu'il n'a pas été autant éprouvé que les autres a peut être conserver plus longtemps ses groupes primaire.

Pour le gac certes les pertes de l'offensive contre Moscou ont été importante et le retrait d'unité pour le gas a été conséquent il a tout de même tenu ses lignes face aux offensives de 42-43.
Donc il avait gardé des hommes bien formés.

Pour le gas il passera aussi à une formation à 7 bataillons fin août vu ses pertes juillet-août il se comptera plus de 70000 pertes. Sans compter celles de l'offensive de mai 42 conter Kharov .
Et Halder selon tik enverra la majeure partie du remplacement au gac et non au gas.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les mythes du front russe
Message non luPublié: Mar 3 Juil 2018 22:40 
Vieille barbe

Inscrit(e) le : Mar 14 Oct 2008 15:02
Message(s) : 2359
Localisation : Bouche du Rhone
Médaille du samaritain (1) Médaille des marseillais (1)
joma a écrit:

Quand à l'idée qu'une division binaire est plus mobile qu'une tertiaire, on a qu'a demander ce qu'en pense le biffins Italiens qui à combattu les Grecs pour savoir s'il l'a pris de vitesse.


Quand à l'augmentation de la Wehrmacht il résulte des unités transférés de l'ouest vers l'est... Unités qui pour la plus part n'ont pas été créé avec les sois-disant bataillons non reconstruit.



L'autre point qu'il souligne sur le problème pour le passage à la division binaire est la faiblesse des officiers, au fond les italiens n'en font rien car ils manquent d'officiers confirmés.

Ensuite l'idée de division légère pour l'AK provient aussi du modèle de le division comme la 5e le div.
Les allemands s'essaieront à ce modèle de div binaires pour l'infanterie avec les jaeger divisions qui pensaient on, offraient par leur léger organigramme plus de souplesse et de rapidité.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les mythes du front russe
Message non luPublié: Mer 4 Juil 2018 21:02 
Membre FOW
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Sam 27 Sep 2008 10:39
Message(s) : 3198
Médaille Frog of War (1) Chevalier de l'ordre du Ponton (1) Médaille des 10 ans (2) Ordre des anciens 2003 (1) Médaille des 1000 messages (1) Médaille des comptes rendus (1) Médaille des petits posteurs (6)
Médaille du message (1) Médaille de bibliothècaire (1) Médaille du monster game (1) Rencontres Lyonnaises (1) Baroudeur ardéchois (1) convention GCACW rémoise (1) Médaille de la série GCACW (1)
Médaille East front serie (1) Europa (1) Médaille du front est (1) Médaille de la Secession (1) Médaille du second empire (1) Ordre du schtroumpf (1) Médaille de la pelle (1)
Médaille du FSSOP (1)
herodote a écrit:
L'un des points qui me surprend est le passage à 6 bataillons, alors que cet organigramme dont on a discuté est à 7 bataillons avec celui de réserve, ce qui fausse ses calculs.


Non, non y a rien de faussé c'est exactement la même chose.
Quand on parle de division à 9 bataillons, il ne faut pas oublier le bataillon de reco et le bataillon de génie. On a donc 11 unité de combat hors tube en tir direct ou indirect (AA, AT, Art).
Lorsque ces divisions sont réduites à 6 bataillons on passe donc à 8 unités de combat, 6 bataillons de grenadier, 1 bataillon de reco et 1 bataillon de génie.
A la fin de 43 pour harmoniser et rationaliser tout ça la division "neu art" est mis en place (j'imagine que ça veut dire nouvelle forme, nouveau type ?). Comme le combat est désormais défensif, les div d'infanterie non plus besoin d'unité de reconnaissances (généralement à cheval) et ses bataillons sont transformé en bataillon de fusiliers (les chevaux sans doute ventilé dans le parc hippomobile). Cela donne l'impression d'une unité en plus mais en fait on est toujours à 8 unités de combat, 6 bataillon de grenadier, 1 bataillon de fusiliers et 1 bataillon de génie.

herodote a écrit:
Ensuite pour l'Afrique du nord le passage à une division binaire tiens certainement aussi dans les problèmes de logistiques pour le transport des unités vers la Libye et aussi dans leur ravitaillement.
C'est trop lourd pour d'avoir plusieurs divisions tertiaires autant pour la marine, rappelons que plusieurs fois faute de bateaux Rommel a eu son ravitaillement interrompu, que pour le système de ravitaillement terrestre de l'AK.
Il aurait fallu plus de camions pour transporter tout le nécessaire pour que ces divisions combattent pleinement, camions supplémentaires, qu'il aurait aussi fallu ravitailler en carburant.


Je pense surtout que l'Afrique est un secteur dont ce contrefous royalement Hitler et l'OKW et les renforts allouer avant 1942 ne sont que des expédiant et pas des divisions constituer.
La 90e leicht est créé par l'amalgame de 5 bataillons indépendant envoyer en Afrique d'où la structure bizarre qu'il présente dans sa vidéo, je ne pense pas que ce soit une action voulu par Rommel, le destin lui force la main et c'est lui qui décide d'amalgamé ces bataillons :
le III/241 IR (106 div) devient le I/155 IR,
le III/258 IR (112 div) devient le II/155 IR,
le III/268 IR (113 div) devient le III/155 IR,
le III/255 IR (110 div) devient le I/361 IR,
le III/347 IR (197 div) devient le II/361 IR
... Et voilà, une nouvelle division !
A partir de Août 42 quand tout à coup l'Afrique ce fait rappeler au bon souvenir de l'OKW et qu'il faut tenir la ligne d'El Alamein, ça n'a pas poser de problème d'envoyer la 164 ID complète avec ses 9 bataillons ou la 334 ID. Je ne dis pas que le ravito n'a pas compté mais je ne suis pas sur que ce soit le seul coupable pour le manque d'envois de division complète.

herodote a écrit:
Mais son point de vu sur le ratio n'est pas faux, Rommel va rajouter un bataillon de mitrailleuses à chaque régiment de panzer grenadier mais améliorer les capacités tactiques et les effectifs de l'infanterie des panzers div.


Encore une fois, je pense que les choix de Rommel sont plus dicté par les circonstance qu'un choix volontaire à passer par des divisions binaires.

herodote a écrit:
Mais d'un autre côté il se plaindra du manque de blindé constamment ou presque dans ses carnets.


T'as déjà vu un général allemand qui ne se plaint pas ? :lol:

herodote a écrit:
Ensuite pour le remplacement il ne différencie pas les blessés de retour et les vagues de levés.
De plus il ne fait pas le point sur l'affaiblissement en qualité assez rapide de l'infanterie sur le front est.

Au fond les pertes sont compensées certes mais avec des recrues inexpérimentées.


Perso je ne vois pas de baisse de qualité en 42 ou 43 pour les unités d'infanterie.
Je vois une baisse d'effectif (représenter par les div à 6 bataillons) qui, pour moi, influe sur le résulta des combats, comme je l'ai indiquer dans le message précédent, mais on est pas en 44 ou surtout 45.

herodote a écrit:
Reste à savoir ce sont devenues les unités transférées de l'ouest au printemps 42, ont elles été envoyées comme unités constituées ou comme bataillons bouche troues dans des divisions qui ont parfois perdus sur le groupe armée centre des bataillons entiers.


:hein:
:gne:
Aucune unité envoyer en renfort sur le théâtre d'opération russe n'a été démembré pour boucher des troues ou servir de remplacement pour les unité déjà en place (celles déjà sur place c'est autre chose). Je vois pas ou t'as été pécher cette idée... Ah oui... Je vois... Là...
herodote a écrit:
C'est le cas en 43 Lopez ;) l'indique dans son livre Le chaudron de tcherkassy, des divisions de l'ouest sont vidées de leurs substances, en fait leurs composantes sont retirées et envoyer à l'est dans des divisions pour renforcer celles-ci.


Ok, rien à voir avec des renforts d'unités constituées.
Quand à l'idée de division vidés de leur substance, ça m'a fais bien me marrer (sacré Lopez). :mrgreen:
Entraîner du personnel prend du temps et les allemands ont une réserve d'unité à l'ouest toute faite en 43.
Ce sont certes des unités de garnisons ou il manque souvent dans les régiments les compagnies lourde (cp de canon léger et d'AT) mais dont les bataillons sont formés.
Une fois que les allemands sont sur que le second front ne se fera pas en France, il vont donc ponctionner un ou deux bataillons sur certaine divisions (dont pas mal sont à 9 bataillons, donc pas de véritable pertes puisque qu'on se rapproche du type "neu art" à 6 bat) pour servir de remplacement.
Les allemands prennent un risque calculé, affaiblir légèrement les forces de l'ouest tout en sachant qu'ils ont un ans pour combler les vides. Cela aurait pu marcher.

herodote a écrit:
L'autre problème qu'il ne souligne pas est le mélange que cela produit certes on retire des bataillons à des divisions pour en créer d'autres et ce avec l'augmentation des unités d'appuis régiments d'artilleries, de génie, de reconnaissances, de pak ...
On améliore le combat inter-arme dans les divisions mais aussi la puissance de feu générale de l'infanterie puisque l'on augmente le nombre de régiments d'artillerie pour le même nombre de bataillons d'infanterie.


Les bataillons retiré à l'ouest ne sont fait pour créé de nouvelle division (c'est le rôle de l'ersatzheer ça) mais pour remplacer des bataillons dissout. Par exemple le III/851 GR de la 343 ID basé en Bretagne va devenir le III/7 IR de la 252 ID à l'est en octobre 43.

herodote a écrit:
Mais d'un autre côté on affaibli les unités en leur retirant leurs cohésions, au fond des régiments issus de même régions ayant l'habitude de ses côtoyer de combattre ensemble, qui ont élaborer des tactiques et cohésions communes au combat, dont les chefs se connaissent, s'entraident, ont appris à être sous la même chaîne de commandement et se connaissent par coeur mutuellement comme ils doivent connaître leurs chefs se voient disperser.
Ou adjoindre des blocs d'unités venus d'autres régions et d'autres unités...
Le tout avec l'adjonction massive de jeunes recrues peu formées.


Je ne suis pas certain que ces problème soit plus insurmontable qu'une division réduite à la taille d'un régiment. :)

herodote a écrit:
Pour le remplacement le système de vague allemand est peu décrit en général et surtout on ne parle pas du retour des blessés, leur nombre, leur pourcentage par unités ou par mois,....
Alors que ceux sont eux les vétérans qui maintiendront les unités à certains niveau de combat et formeront les cadres sous officiers à la longue qui perpétueront une expérience du combat.


Pour une vue du système de remplacement allemand, il y a le Liedtke (que cite TIK) et aussi « Heroes or Traitors - The German Replacement Army, the July Plot, and Adolf Hitler » de Walter S Dunn.
Je le conseil mais avec un grain de réserve. Le livre à été écris en 2003 mais certaine idée sont vraiment datée et plombe un peu l'argument de Dunn (comme par exemple la fin des combats sur le secteur central du front de l'est au début 44). Néanmoins Dunn donne un bon aperçus de l'armée de remplacement et la manière de créé de nouvelles unités, il faut juste savoir faire le tri. ;)

herodote a écrit:
Après 42 dans le gas vu les pertes l'idée de noyau primaire est illusoires seules des hommes d'expériences qui ont été blessés en général au moins une fois et sont revenus au combat assurent une cohésion et une expertise.

Pour le gan vu que les pertes ont été en pourcentage moindre et qu'il a reçu plus de remplacement que nécessaire certaines phase et qu'il n'a pas été autant éprouvé que les autres a peut être conserver plus longtemps ses groupes primaire.

Pour le gac certes les pertes de l'offensive contre Moscou ont été importante et le retrait d'unité pour le gas a été conséquent il a tout de même tenu ses lignes face aux offensives de 42-43.
Donc il avait gardé des hommes bien formés.

Pour le gas il passera aussi à une formation à 7 bataillons fin août vu ses pertes juillet-août il se comptera plus de 70000 pertes. Sans compter celles de l'offensive de mai 42 conter Kharov .
Et Halder selon tik enverra la majeure partie du remplacement au gac et non au gas.


A priori la théorie du groupe primaire n'a plus la côte de nos jour, mais faut voir ça avec Daniel.

Le GAN à subis un bon nombre d'offensive en 42-43, seul la 4e bataille de Siniavino (de mémoire) à eu un résulta probant en libérant l’accès à Leningrad, mais faut pas croire que le GAN à eu des jours facile.

Le GAC tient ses lignes par miracle et seulement grâce à ses nombreuses réserve blindé, mais les unités d'infanterie à 80% à 6 bataillons ont morflés salement, ce n'est pas pour rien que le saillant de Rzhev est évacuer début 43. Model sait qu'une nouvelle offensive aurait de grave conséquence pour la GAC.

Je suis pas sur que la GAS ait commencer à dissoudre aussi vite, surtout que toute les divisions du GA sont à 9 bataillons en juin. En tout cas, pour le GA DON, en novembre 42, seul les unités de la 6A ont dissout plus de 2 bataillons par divisions (et parfois 3 ou 4), les unités qui encadre les hongrois ou italiens sont encore en bon état.
Bon par contre, c'est vrais, je n'ai pas d'infos sur les divisions du GA A (pas fais de jeu sur le sujet donc pas de recherche. :lol: )

_________________
"Americans have finally get beyond our racial past, and picked up a black men to clean up our mess" - Bill Maher
"We cannot defend freedom abroad by deserting it at home." - Edward R. Murrow


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les mythes du front russe
Message non luPublié: Jeu 5 Juil 2018 14:34 
Grognard
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : Mar 1 Mars 2011 14:26
Message(s) : 772
Localisation : Provence
Médaille navale (1)
herodote a écrit:
L'un des points qui me surprend est le passage à 6 bataillons, alors que cet organigramme dont on a discuté est à 7 bataillons avec celui de réserve, ce qui fausse ses calculs.


Les DI Allemandes à a partir de 1943* mais ca commence pour celles des GAN et GAC en 1942 sont réduites de 9 à 7 Bns d' Infanterie et non pas 6, 7 Bat d' Inf avec un nouveu un Fusillier Bn créé il est un peu différent des autres mais c 'est de la vraie biffe. Ancien Bn de Recco mais surement plus capable de tenir un secteur défensivement qu' unité de Recco plus offensive.
* Durant Koursk il y en à encore quelques une à 9 Bns.
https://www.feldgrau.com/WW2-German-Org ... for-Combat

Les divisions de Jager restent au même format 6 Bns dans 2 rgts mais ce sont des unités d' Elite donc aussi puissantes comme les uniques très puissantes 78 Sturm Division qui est renforcée avec de l' artillerie, Stug et la 1 Ski Jager Division qui à même des T-34 Mortiers lourds etc... qui sont en fait pratiquement des PZG Div pour leur puissance mais un peu moins mobiles.
La 44 ID était aussi considéré très bonne la 1ère aussi.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 210 messages ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18 ... 21  Suivant

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par Maël Soucaze et Elglobo © phpBB.fr